Retour ACCUEIL     Retour BIEN-ÊTRE SANTE       Retour VIVRE EN SANTE     Retour ESSENTIEL           Retour SOMMAIRE 

Alimentation, science et spiritualité

Se nourrir au XXIe siècle

 

   

 

AVERTISSEMENTS IMPORTANTS PAR L’AUTEUR DU RÉSUMÉ :

Ce résumé de 4 pages, réalisé à partir à partir d’un livre de 447 pages

ne peut en être qu’une présentation très incomplète. 

Il est une invitation à lire, si vous en sentez l’intérêt, l’intégralité du livre.

Les points de suspension qui apparaissent correspondent à des parties de phrases volontairement retirées 

ou à plusieurs phrases omises, avant ou après le texte, pour ne pas alourdir le résumé.

Les parties surlignées et/ou en gras sont dues à l'auteur du résumé.

 Ce résumé ne reprend que très partiellement la présentation du livre original.

Il est en grande partie formée d'extraits du texte et du "résumé" fait à la fin de chaque chapitre par Gabriel Cousens.

Un résumé est surtout utile à celui qui a d’abord lu avec attention le livre dans sa totalité.

Il est conseillé de compléter ce résumé par la lecture du  livre : ALIMENTATION, SCIENCE ET SPIRITUALITE

Ce livre étant en Copyright, vous êtes priés d'en respecter la propriété intellectuelle des auteurs 

pour toute citation éventuelle de phrases extraites du résumé.

 

Le résumé (4 pages) ne peut être qu'un aperçu de ce livre.

 

Vous pouvez commander ce livre, par exemple, à :  http://www.amazon.fr  ou http://www.alapage.com ou http://www.priceminister.com   

 

Environ 250 vidéos sont présentées sur Internet.

    

 

 


Exercices de respiration


 

ALIMENTATION, SCIENCE ET SPIRITUALITÉ

SE NOURRIR AU XXIe SIÈCLE

Par Gabriel Cousens ©2008 Editions Lanore – F 75006 Paris – 447 pages -  http://www.treeoflife.nu/

 

PRÉFACE DU DOCTEUR TAL SCHALLER

 

PRÉFACE DE VIKTORAS KULVINSKAS

 

INTRODUCTION DE L’AUTEUR

 

 1 – LE BESOIN D’UN NOUVEAU PARADIGME ALIMENTAIRE

 

2 – CRÉATION D’UN NOUVEAU PARDIGME ALIMENTAIRE

 

 3 – PHÉNOMÈNES ABERRANTS ET NOUVEAU PARADIGME

 

 4 – LA QUESTION DE L’ASSIMILATION

… La conscience est l’essence de la nourriture…

 

 5 – LE SYSTÈME DES CHAKRAS

 

 6 – LES ANATOMIES SUBTILES

 

 7 – LA KUNDALINI

 

 8 – LES NUTRIMENTS : UNITÉ ET MULTIPLICITÉ

... EXERCICES DE RESPIRATION

Les exercices de respiration constituent un des moyens les plus efficaces d’augmenter la quantité d’oxygène disponible pour le système…

Exercice 1 : La respiration du tigre

1.        Mettez-vous en appui sur les genoux et les mains.

2.        Sur l’inspir, creusez le dos en faisant descendre la poitrine et l’abdomen vers le sol. Penchez la tête en arrière et levez le visage d’au moins 30 % au-dessus du plan horizontal. Etirez-vous le plus possible vers l’arrière sans forcer.

3.        Expirez lentement par le nez en arquant le dos et en amenant le menton vers le bas afin de toucher le V entre les clavicules ou de vous en rapprocher.

4.        Revenez à la position précédente en inspirant de nouveau.

5.        Ne retenez pas votre respiration après avoir inspiré ou expiré. Continuez le cycle. Prenez autant de temps pour l’inspiration que pour l’expiration et faites-le lentement et doucement.

6.        Il est conseillé de pratiquer cet exercice durant trois minutes.

 

Exercice 2 : Respiration AUM (respiration profonde dans toutes les parties des poumons)

1.        Placez les mains sur la poitrine avec les petits doigts sur les bords inférieurs de la cage thoracique. Inspirez dans la région qui est couverte par vos mains. Vous emplissez ainsi les lobes inférieurs. On pense parfois que les poumons se remplissent lors de la respiration abdominale, lorsqu’on soulève et abaisse le diaphragme. Ce n’est pas le cas. Les lobes inférieurs se prolongent jusqu’au bas de la cage thoracique et non jusqu’à la cavité abdominal. Afin d’emplir les lobes inférieurs, il est préférable de se focaliser sur le bas de la cage thoracique.

2.        Inspirez en imaginant le son AAH et expirez en prononçant ce son.

3.        Faites-le trois fois.

4.        Placez vos mains sur la poitrine et inspirez. En inspirant, sentez la résonance dans vos poumons au fur et à mesure que les lobes médians s’emplissent.

5.        Inspirez en imaginant le son OOO et expirez en prononçant ce son.

6.        Faites-le trois fois.

7.        Placez vos pouces sur vos clavicules et inspirez dans la région reposant sous vos mains, emplissant ainsi les lobes supérieurs.

8.        Inspirez en imaginant le son MMM et expirez en prononçant ce son.

9.        Faites-le trois fois.

10.     Dans ces trois types d’inspiration, essayez de remplir vos poumons au maximum.

11.     Après avoir pratiqué trois fois de suite ces respirations, faites trois cycles en les enchaînant l’une à la suite de l’autre afin de réaliser le son AUM.

12.     Durant ces exercices, il est possible que certaines émotions fassent surface. Dans certains des enseignements médicaux ayurvédiques, il est dit que la colère, la haine et l’envie ont pour siège les lobes inférieurs, l’avarice et l’attachement les lobes médians et la peur, la tristesse et le chagrin les lobes supérieurs.

 

Exercice 3 : Un cycle de respiration intégrale et rythmique

C’est l’utilisation de la respiration AUM dans un cycle de respiration. On peut le faire de 6 à 20 minutes, 15 minutes étant une bonne moyenne. Cela fournit un repas complet d’oxygène. Il est préférable de pratiquer le matin ou en rentrant du travail, cet exercice procurant beaucoup d’énergie. Si vous le pratiquez juste avant d’aller dormir, il se peut que vous soyez trop stimulé pour vous assoupir immédiatement. C’est également un bon exercice pour se réoxygéner après une période prolongée dans une atmosphère pauvre en oxygène, comme lors de voyages en avion.

1.        Asseyez-vous confortablement avec le dos droit.

2.        Commencez la respiration AUM en comptant deux secondes par section de poumons. A la fin de l’inspir, retenez votre respiration durant trois secondes, puis exhalez durant six secondes, en comptant deux secondes également par section de poumons.

3.        A la fin de l’expir, compter trois secondes et recommencez le cycle.

4.        Le cycle est ainsi constitué : six secondes d’inspir, on retient trous secondes, six secondes d’expir, on retient trois secondes et on recommence. Une fois que le rythme devient naturel, il n’est plus nécessaire de compter.

5.        Lors de cet exercice, ne forcez pas votre respiration. Il est préférable d’inspirer et d’expirer de façon relaxée.

6.        Mieux vaut pratiquer cet exercice dehors, lorsque l’air n’est pas trop pollué.

7.        Lorsque vous inspirez, visualisez de l’énergie positive pénétrant en vous ; lorsque vous expirez, visualisez de l’énergie négative ou des pensées négatives s’en allant de votre système.

 

La lumière solaire est la forme la moins dense d’énergie cosmique dans notre univers matériel. Elle est absorbée principalement par les yeux et par la peau…

L’énergie sexuelle est absorbée durant l’échange d’amour entre deux personnes…

 

9 – L’ALIMENTATION ARC-EN-CIEL

 

 10 – LE CRISTAL HUMAIN

 

 11 – ASSIMILATION BIOÉNERGETIQUE

 

 12 – PERSPECTIVES POUR L’ALIMENTATION

 

 13 – ALIMENTS CRUS CONTRE ALIMENTS CUITS

… 1.   Lors de la cuisson, les enzymes sont intégralement détruites, de 70 à 80 % des vitamines sont détruites, les pesticides et les fongicides se décomposent pour former des composés toxiques, les protéines sont deux fois moins assimilables et les radicaux libres augmentent en nombre…

     2 - Les secrets esséniens quant à l’alimentation et à la préparation des aliments consistent à manger de la nourriture crue, vivante, complète, fraîche et naturelle et à réduire aux maximum le temps entre la récolte et le repas.

     3 - On peut classer les aliments en quatre catégories selon leur capacité de régénérer les cellules :

-          Les aliments biogéniques (germes de noix, de graines, de céréales et pousses), régénérateurs des cellules ;

-          Les aliments bioactifs (légumes et fruits crus), qui maintiennent l’énergie cellulaire à un haut niveau ;

-          Les aliments biostatiques (cuits, mais de culture biologiques), qui génèrent un épuisement progressif de l’énergie cellulaire ; et

-          Les aliments biocidiques (raffinés et dénaturés), qui provoquent la dégénérescence des cellules.

 

        4 - L’alimentation la plus bénéfique à la santé et à la vie spirituelle consiste en 80 % d’aliments crus et en 20 % d’aliments cuits, avec 25 à 30 % d’aliments biogéniques.

     5 - En cas de maladie, une alimentation intégralement crue est recommandée.

 

 

14 – BEAUCOUP OU PEU DE PROTÉINES

… 1. Des recherches scientifiques récentes suggèrent que 25 à 30 grammes de protéines [par jour]… suffisent pour rester en bonne santé.

2. Une consommation excessive de protéines est corrélée à de nombreuses maladies dégénératives…

4. Grâce à la méditation, au jeûne et aux nourritures crues, les membranes peuvent progressivement se purifier, nous permettant d’assimiler plus facilement les protéines tout en mangeant moins. Notre besoin en protéines diminue donc graduellement…

 

15 – ÊTRE OU NE PAS ÊTRE : VÉGÉTARIEN OU CARNIVORE

… 1. A cause de la permission que Dieu accorda à Noé de manger des animaux, nous ne pouvons pas affimer catégoriquement que la Bible nous ordonne d’être végétariens, comme elle le demanda à Adam…

2. Les statistiques démontrent que les végétariens vivent plus longtemps et sont moins sujets aux maladies de dégénérescence telles que le cancer, l’arthrite et les maladies cardiaques…

7.  Il est d’autant plus dangereux de s’alimenter de produits animaux qu’ils sont pleins d’hormones, de tranquillisants, d’antibiotiques et autres substances chimiques qu’on fait ingérer aux animaux. Les animaux sont, de plus en plus, au sommet de notre chaine alimentaire empoisonnée et ils concentrent ainsi les produits toxiques dans leurs tissus…

 

16 – LE SYSTÈME DU TRIDOSHA EN AYURVEDA ET L’INDIVIDUALISATION DU RÉGIME ALIMENTAIRE

… 1. Le système du tridosha, en nous aidant à identifier notre mélange constitutionnel de vata, kapha et pitta, nous fait bénéficier d’une alimentation harmonieuse au service de la vie spirituelle…

 

17 – ÉQUILIBRE DE L’ALIMENTATION

… 1. L’équilibre acido-basique correct consiste en 80 % d’aliments formateurs de bases et 20 % d’aliments formateurs d’acides.

2. Un système trop acide est un terrain propice à la maladie…

6.  Les protéines sont les éléments les plus formateurs d’acides à cause de leur teneur élevée en souffre et en phosphore.

7. Les fruits et les légumes sont les aliments les plus formateurs d’alcalis à cause de leur haute tenue en calcium, magnésium, potassium et sodium…

 

18 – LE MENTAL ET L’ALIMENTATION

... 1. Le régime alimentaire affecte la vie spirituelle de nations entières ainsi que des individus.

2. L’Ayurvéda classe les aliments en trois catégories fondamentales : sattvique, rajasique et tamasique. Ces différents régimes alimentaires influencent le mental, le corps et l’esprit de façon différente. Le choix spontané d’un type d’aliment reflète l’tat d’être de la personne.

3. L’alimentation sattvique est la plus exaltante sur les plans physique et spirituel. C’est l’alimentation idéale pour les aspirants sur le chemin spirituel… [80 % d’aliments biogéniques et bioactifs et 20 % d’aliments cuits ou biostatiques]

4. L’alimentation rajasique est stimulante pour la réalisation de nombreuses activités mondaines. C’est l’alimentation du guerrier ou du chef d’entreprise. [café, thé, tabac, viande fraîche, ail, oignon, beurre, œuf, fromage, sucre, aliments frits, patisseries, poissons et gibiers fraîchement tués]

5. L’alimentation tamasique est une alimentation dégénérée pour le corps, le mental et l’esprit… [aliments raffinés industriels, décomposés, rassis, gâtés, trop cuits ou recuits, aliments… traités à l’aide de conservateurs, d’édulcorants, de sulfates, de nitrates…, alcool qui est une substance décomposée et fermentée, viandes provenant d’animaux qui ne sont pas fraîchement tués ; aliments… exempts de toute force vitale…, qui est à plus de 50 % acide, recèlent de plus des produits de décomposition de substances chimiques qui sont toxiques et qui affectent notre fonctionnement mental et irritent notre système nerveux ; état… caractérisé par une extrême difficulté à méditer et à vivre en harmonie avec soi-même ou l’environnement.]

14. Les pensées de ceux qui récoltent, préparent, servent et mangent la nourriture influencent la qualité subtile de la nourriture et de celui qui la mange.

15. La nourriture anonyme a perdu tout contact avec la nature. En célébrant notre nourriture comme une offrande de la terre mère, nous la personnalisons de façon à rétablir notre relation avec la nature.

 

19 – JEÛNE ET VIE SPIRITUELLE

… 1. Le jeûne, dans son sens le plus strict, est l’abstinence complète de nourriture et d’eau. Dans un contexte plus large, jeûner signifie s’abstenir de tout ce qui est toxique pour le corps, le mental et l’esprit. Jeûner peut également signifier s’abstenir du niveau le plus dense de notre alimentation, tel que s’abstenir de viande pour une personne qui en mange et s’abstenir de produits laitiers pour une personne suivant un régime lactovégétarien.

 

20 – LA SEULE RÈGLE ESSENTIELLE DE LA NUTRITION SPIRITUELLE : MANGEZ PEU !!!

… 1. La règle alimentaire essentielle est la sous-alimentation…

3.  Le secret de la santé consiste à ne pas manger à satiété…

 

21 – CHIMIE DU STRESS, ALCHIMIE ET MÉDITATION

… 2. La chimie du stress est la chimie de la dégénérescence spirituelle, mentale, émotionnelle et physique…

4. Sur le plan spirituel, la chimie du stress est principalement liée à nos trois premiers chakras qui restent endormis et déséquilibrés… [la survie et la peur, les obsessions sexuelles, excès de désirs et recherche du pouvoir. Tant que les trois premiers chakras ne sont pas en harmonie et tant que notre conscience ne fusionne pas avec leur fonctionnement supérieur, la conscience du cœur, le chakra de l’amour, et les cinquième, sixième et septième chakras superconscients ne peuvent pas émerger ou être complètement intégrés, de sorte à engendrer la chimie de la méditation.]

8. Afin de favoriser l’alchimie de la transformation spirituelle, il est bénéfique de construire un sanctuaire personnel et collectif de paix intérieure et extérieure. Il est nécessaire de transformer notre vie quotidienne en un sanctuaire spirituel.

9. La vie juste est le fondement de ce sanctuaire spirituel. Elle résulte d’une alimentation adéquate, d’un entourage adéquat, d’une profession adéquate, de relations adéquates avec soi-même et la société, et d’une harmonisation avec les lois universelles terrestres et cosmiques. C’est l’expression vivante de la façon dont nous intégrons nos vies spirituelles, morale et physique.

11. La vie juste consiste à connaître le chemin en étant le chemin.

 

22 – ÉVOLUTION ET ÉPANOUISSEMENT DE LA KUNDALINI

… 13. Dans un état d’Être plutôt que de faire, nous sommes libres d’Être la Volonté de Dieu…

 

 23 – ALIMENTATION, KUNDALINI ET TRANSCENDANCE

 

24 – INTÉGRATION : UNE APPROCHE INDIVIDUALISÉE POUR UN RÉGIME ÉVOLUTIF

… 12. Il existe quatre phases majeures de transition alimentaires.

13. La phase 1 est l’élimination du régime de tous les aliments biocidiques. Ce régime inclut les aliments carnés de provenance biologique.

14. La phase 2 est l’élimination de toutes les viandes rouges du régime.

15. La phase 3 est un régime végétarien, ce qui signifie pas de poissons, pas de fruits de mer, pas de volaille et pas d’œufs. Cela peut être au début un régime lactovégétarien ou un régime macrobiotique. Vers la fin de cette phase, le régime est composé de 80 % d’aliments crus et de 20 % d’aliments cuits, avec 20 à 30 % d’aliments biogéniques. Ce régime favorise totalement la vie spirituelle.

16. La phase 4 est un niveau de régime qui à la fois accélère le développement spirituel et qui est en soi une pratique spirituelle. C’est un régime cru à 95 % composé approximativement de 40 à 45 % d’aliments biogéniques, de 55 à 60 % de fruits et de légumes et de jusqu’à 5 % de légumes cuits. Ce régime demande de réaliser un jour de jeûne par semaine ou bien trois jours de suite par mois, ainsi que quatre jeûnes saisonniers de dix jours tous les ans.

17. Nul régime alimentaire ne portera de fruits spirituels s’il n’est partie intégrante d’une vie empreinte d’amour, de méditation et de relations harmonieuses.

18. Le régime alimentaire est une expression de notre accord avec les lois de la nature, telles qu’elles sont manifestées par l’unicité de Dieu. En nous harmonisant, nous favorisons l’épanouissement de la santé et de la vie spirituelle.

19. Le régime alimentaire est à la fois la cause et la résultante de notre état d’être.

 

EPILOGUE

Appendice 1 - PRÉPARATION DES ALIMENTS BIOGÉNIQUES.

POURQUOI FAIRE TREMPER ET GERMER LES GRAINES ?

 

Appendice 2 - MÉDITATION

 

RÉFÉRENCES

 

BIBLIOGRAPHIE EN LANGUE FRANCAISE

 

 

Retour ACCUEIL     Retour BIEN-ÊTRE SANTE       Retour VIVRE EN SANTE     Retour ESSENTIEL           Retour SOMMAIRE