Retour ACCUEIL     Retour ANTHROPOSOPHIE      Retour ESSENTIEL    

 

RUDOLF STEINER - L'ANTHROPOSOPHIE ET LA LIBERTE 

  ETUDE ET TEMOIGNAGE

ANTHROPOSOPHIE

Cliquez ici

 

 

  

D'OU VIENT LA MALADIE ? Cliquez ici 

 

 

 

 

AVERTISSEMENTS IMPORTANTS PAR L’AUTEUR DU ''RÉSUME'' :

 Ce ''résumé'' de 5 pages, réalisé à partir à partir d’un livre de 535 pages

ne peut en être qu’une présentation incomplète. 

Il est une invitation à lire, si vous en sentez l’intérêt, l’intégralité du livre.

Les points de suspension qui apparaissent correspondent à des parties de phrases volontairement retirées 

ou à plusieurs phrases omises, avant ou après le texte, pour ne pas alourdir le ''résumé''.

Un ''résumé'' est surtout utile à celui qui a d’abord lu avec attention le livre dans sa totalité.

Il est conseillé de compléter ce ''résumé'' par la lecture du  livre : RUDOLF STEINER - L'ANTHROPOSOPHIE ET LA LIBERTE

Ce livre étant en Copyright, vous êtes priés d'en respecter la propriété intellectuelle des auteurs 

pour toute citation éventuelle de phrases extraites du résumé.

 

Le ''résumé'' (5 pages) ne peut être qu'un aperçu de ce livre.

 

Vous pouvez commander ce livre, par exemple, à :  http://www.amazon.fr  ou http://www.alapage.com ou http://www.priceminister.com   

 

    

 

 

 

 

Sommaire :

RUDOLF STEINER

L’ANTHROPOSOPHIE ET LA LIBERTE

Etude et Témoignage

 Par José Dupré © 2004 Editions La Clavellerie  F – 24650 Chancelade - 535 pages

Important : ce texte utilise les phrases extraites du livre, aussi afin de respecter le Copyright, faire mention des auteurs du livre pour toute citation.

SOMMAIRE

En 4ème de couverture 

AVANT PROPOS La vie de Rudolf Steiner (1861-1925), son œuvre et sa portée

CHAPITRE 1 -  LES ANNEES D’ENFANCE (1861-1872)

CHAPITRE 2 – LA JEUNESSE ET L’ESSOR LABORIEUX (1872-1890)

CHAPITRE 3 – UN ESPRIT LIBRE AUX ARCHIVES DE WEIMAR (1890-1897)

CHAPITRE 4 – JOURNALISTE ET PROFESSEUR DU PEUPLE A BERLIN (1897-1905)

CHAPITRE 5 LA SEDUCTION RECIPROQUE

CHAPITRE 6 – ENGAGEMENT TOTAL DE STEINER DANS LA SOCIETE THEOSOPHIQUE

CHAPITRE 7 – ORIGINES ET FONCTIONNEMENT DE LA SOCIETE THEOSOPHIQUE

CHAPITRE 8 – RUDOLF STEINER, DIRIGEANT THEOSOPHIQUE

CHAPITRE 9 – L’INVESTIGATEUR EN QUÊTE D’AUTONOMIE (1904-1912)

CHAPITRE 10 – L’INSTRUCTEUR DE LA SOCIETE ANTHROPOSOPHIQUE

CHAPITRE 11 – APPLICATIONS ANTHROPOSOPHIQUES ET VIE SOCIALE

CHAPITRE 12 – RUDOLF STEINER : REGARDS SUR UNE PERSONNALITE

CHAPITRE 13 – INVESTIGATEURS, PROPHETES ET VISIONNAIRES

CHAPITRE 14 – RUDOLF STEINER, L’ŒUVRE ET LES ARCHETYPES

 

CHRONOLOGIE BIOGRAPHIQUE DE RUDOLF STEINER 1861-1925

BIBLIOGRAPHIE DE REFERENCE

TABLE ALPHABETIQUE PAR TITRE DES OUVRAGES PRESENTES

BIBLIOGRAPHIE DE REFERENCE Auteurs des ouvrages présentés

INDEX GENERAL

TABLE ANALYTIQUE

o O o

 

Extraits et sommaire complet :

RUDOLF STEINER

L’ANTHROPOSOPHIE ET LA LIBERTE

Etude et Témoignage

 Par José Dupré © 2004 Editions La Clavellerie  F – 24650 Chancelade - 535 pages

Important : ce texte utilise les phrases extraites du livre, aussi afin de respecter le Copyright, faire mention des auteurs du livre pour toute citation.

 

En 4ème de couverture :

… Le présent ouvrage… Un regard compréhensif, mais libre, sur l’Anthroposophie de Rudolf STEINER…

L’auteur : … En 1981, José Dupré est invité, en Périgord, à contribuer à l’animation d’un groupe libre et amical d’orientation anthroposophique, ce qu’il fera durant une vingtaine d’années…

 

AVANT PROPOS La vie de Rudolf Steiner (1861-1925), son œuvre et sa portée

… Au cours de cette recherche, les réalités suivantes nous sont apparues :

1 - Le contenu de l’Anthroposophie apporte des points de vue et propose des démarches utiles, soit directement, soit par certaines réactions qu’il contribue à produire…

3 - Rudolf STEINER a fortement posé des questions essentielles concernant l’homme, la vie et le monde, dans une civilisation qui voulait les oublier…

4 - Son œuvre est un prodigieux carrefour documentaire, certes recomposé à sa convenance, mais que chacun est invité à considérer d’un regard libre, neuf et prospectif…

L’image de cet homme si intensément vivant, et son œuvre immense méritent plus, et mieux, que d’être platement ‘‘consommées’’, c’est-à-dire crues et utilisées en vue d’un confort psychique immédiat, ou d’opportunités professionnelles, mais elles appellent à être comprises dans leur genèse dynamique où se reflètent, avec une force dramatique peu commune, les épreuves de la conscience humaine en quête d’éveil…‘

 

CHAPITRE 1 -  LES ANNEES D’ENFANCE (1861-1872)

Les origines, la famille, le village

Rapports  originels au catholicisme

 

CHAPITRE 2 – LA JEUNESSE ET L’ESSOR LABORIEUX (1872-1890)

… Depuis son enfance dans une famille extrêmement modeste, jusqu’à l’âge de quarante ans passés, Rudolf Steiner vivra souvent à la limite de la gêne, quêtant les leçons particulières et exprimant sa reconnaissance aux personnes qui lui en procurent. Ce fut le prix de sa liberté, il eut la grandeur de l’acquitter avec fermeté…

Les études supérieures et la découverte de Gœthe

L’appui décisif du ‘‘paternel’’ Karl-Julius Schröer

… Par son enfance, vécue dans un milieu rural modeste, u contact étroit de la nature, par son rapport intense avec la vie religieuse à cette époque, par son intuition personnelle, le jeune STEINER a un sens profond de la réalité ontologique invisible, en l’être humain et dans les règnes naturels. Comme beaucoup d’âmes vivantes et sensibles, il sera péniblement heurté par la pensée mécaniste, devenue dominante avant le dernier quart du XIXème siècle…

Rencontre avec la conscience du Mal et avec le thomisme

Au Théosophisme, Steiner préfère le Credo idéaliste

 

CHAPITRE 3 – UN ESPRIT LIBRE AUX ARCHIVES DE WEIMAR (1890-1897)

La philosophie de la liberté

Vie morale et individualisme éthique

Rejet des religions et du christianisme

Nietzsche sur l’itinéraire de Steiner

… Tout au long de la dernière décennie du XIXème siècle, l’auteur de ‘‘La philosophie de la liberté’’, de nature éminemment sociable, ne peut que souffrir de la solitude intérieure que sa haute exigence éthique, et cognitive plus encore, n’est pas faite pour dissiper…

L’idéalisme de Gœthe, face au drame nietzschéen

De l’utilité d’un foyer… jusqu’au mariage…

 

CHAPITRE 4 – JOURNALISTE ET PROFESSEUR DU PEUPLE A BERLIN (1897-1905)

A l’Ecole de formation ouvrière ((1899-1905)

… Particulièrement intéressant, ce tableau révèle les clés du succès de STEINER – dont l’essentiel, en 1899, est encore à venir – comme grand communicateur et entraîneur de gens de bonne volonté. Ces clés résident en des talents et des qualités bien humaines : une érudition encyclopédique servie par une mémoire exceptionnelle ; une capacité d’adaptation aux publics les plus différents, y compris de lui-même ; la sympathie à l’égard des êtres, l’aptitude à les percevoir et à les toucher dans ce qui les concerne réellement ; un art de la parole, du discours vivant qui restitue la réalité de l’objet perçue par l’orateur, le discours, enfin, maîtrisé dans son développement et son format…

 ‘‘Visions du monde… ’’ sur ‘‘Les énigmes de la philosophie’’

Fin de siècle : des épreuves à l’adaptation

Nietzsche et la clé de l’avenir

p. 1/5    -  Rudolf Steiner, l’Anthroposophie et la liberté

CHAPITRE 5 LA SEDUCTION RECIPROQUE

Le premier cycle de conférences : La Mystique

… Sans excès d’originalité… Steiner étudie, en une série de notices, l’ensemble des figures les plus célèbres de ces hommes en quête de connaissance, aussi bien au sujet de l’âme humaine et de son rapport aux sources de l’esprit, qu’à celui des énigmes de la nature, prenant une place croissante avec le temps, pour accéder à une forme de science magique au XVIème siècle…

Renversement opportuniste du paradigme de Steiner

Cycle suivant : le Christianisme et les Mystères

Face au bouddhisme, Steiner affirme l’ésotérisme chrétien

 

CHAPITRE 6 – ENGAGEMENT TOTAL DE STEINER DANS LA SOCIETE THEOSOPHIQUE

Révélation à Londres et retournement personnel

La grande révélation est là, pour STEINER :  les auditoires ‘‘désireux d’entendre parler des mondes spirituels’’ – ainsi qu’il le dira, par la suite – sont prêts à recevoir, sans démonstration, ce qui les satisfait ; et lui, finit de découvrir, car il le sait déjà, qu’il possède le talent pour être reçu par les crédules…

Premières indications ‘‘karmiques’’ sur les vies successives

Instrumentation, à son usage, de la Société Théosophique

 

CHAPITRE 7 – ORIGINES ET FONCTIONNEMENT DE LA SOCIETE THEOSOPHIQUE

Personnalité et destin de H-P. Blavatsky (1831-1891)

Les successeurs : Olcott, Besant, Leadbeater

Leadbeater : source et modèle de ‘‘l’investigation occulte’’ steinérienne

… La rupture de 1913 se produira à partir d’une différence dogmatique entre A. BESANT et R. STEINER, au sujet de ‘‘l’Incarnation du Christ’… Dogmatisme injustifiable de la part de l’auteur de ‘‘La Philosophie de la Liberté’’, dont on sait qu’il présenta, jusqu’à la fin de sa vie, ce livre comme son œuvre fondamentale, et combien il y démystifie le concept mythique de ‘‘Christ’’…

 

CHAPITRE 8 – RUDOLF STEINER, DIRIGEANT THEOSOPHIQUE

Changement de paradigme, changement d’épouse…

Le Théosophisme allemand, la revue ‘‘Luzifer’’

… La première série, écrite de 1904 à 1905, sera réunie par la suite sous le titre ‘‘Comment parvient-on à des connaissances sur les mondes supérieurs’’, ou ‘‘L’initiation’’ ; la seconde série, écrite de 1904 à 1908, sera intitulée ‘‘Chronique de l’Akasha’’. En examinant comparativement leurs contenus nous verrons que ces ouvrages sont largement composés d’enseignements théosophiques venant de BLAVATSKY, BESANT, LEADBEATER essentiellement…

Le plagiat : méthodique… et pourtant nié

… Les trois premiers ouvrages ‘‘théosophiques’’ composés par STEINER à partir de 1904 – les deux séries mentionnées précédemment…, et le livre ‘‘Théosophie’’ – révèlent un usage systématique de ce corpus, principalement de ‘‘La Doctrine Secrète’’ …, et la connaissance approfondie qu’il en a acquise…

Evolution cosmique et Initiation : de H-P. Blavastsky à R. Steiner

… Certes, il existe, çà et là, dans le monde, certains conférenciers, quelques praticiens, dont les affirmations revendiquent implicitement une capacité d’ ‘‘investigation clairvoyante’’ ; mais aucun ‘‘résultat’’ n’emporte une adhésion suffisamment large pour que l’on puisse reconnaître que, dans cette ‘‘Science spirituelle’’, le chercheur-investigateur – et présumé trouveur… - STEINER, ait eu de véritables successeurs, ainsi que  l’exige toute science, par définition même

Premier ouvrage de R. Steiner sur l’Initiation

L’édification de la Section allemande de la S-T (1902-1912)

 

CHAPITRE 9 – L’INVESTIGATEUR EN QUÊTE D’AUTONOMIE (1904-1912)

… Ce n’est qu’après 1908 que Rudolf STEINER prononcera plusieurs cycles de conférences affirmant l’intervention du Christ dans l’évolution humaine et cosmique de la Terre, comme : ‘‘L’impulsion du Christ et la conscience du Moi (1909-1910), ‘‘Le Christ et l’âme humaine’’ (1914), etc…

Vers la christologie de Rudolf Steiner

… Jéhovah, le Yahvé des Juifs, qui présente souvent, en effet, un aspect diabolique dans l’ancien Testament, sera tout de même remplacé ultérieurement, sous l’autorité de l’‘‘investigateur’’, par Ahriman, recruté chez les Perses…

Opportunités : du Golgotha au Christ éthérique

… Il faut constamment garder à l’esprit que l’exceptionnelle volubilité de son auteur, servie par une sténographie très tôt efficace, nous a laissé tous les méandres, les pistes latérales et les étapes de ce cursus déployé au fil des six mille conférences et de la trentaine d’ouvrages, auxquels il sera du plus haut intérêt de confronter les neuf mille volumes de la bibliothèque privée de STEINER, dont le catalogue n’est toujours pas publié, en ce début du XXIème siècle…

On constate ainsi, largement et sans ambiguïté, que STEINER n’a pas été ‘‘placé’’ de la sorte, comme il le dit, devant ce ‘‘Mystère du Golgotha’’, à la fin du siècle, mais qu’il l’a conçu dix ans plus tard, en menant un intense travail de documentation pour préparer ses conférences, sous la pression de la nécessité de se démarquer du Théosophisme

En réalité, le mouvement anthroposophique ne survit qu’en s’appuyant sur ses applications pratiques…

Du théâtre théosophique au Temple de l’anthroposophisme

p. 2/5    -  Rudolf Steiner, l’Anthroposophie et la liberté

CHAPITRE 10 – L’INSTRUCTEUR DE LA SOCIETE ANTHROPOSOPHIQUE

Dornach, ou le Royaume dans ce Monde

… Un véritable culte va se développer dans la Société, autour du texte de la ‘‘Pierre de Fondation’’, qui a d’ailleurs été scellé effectivement, dans un solide métallique, au cœur de la première pierre…

Rudolf Steiner - Pensées durant ce temps de guerre

… Certes, STEINER a pu se sentir libre en recréant, à partir du réel, un monde imaginé, plus satisfaisant pour la sensibilité humaine…

La pensée de Rudolf STEINER au sujet de la France, sa langue, sa culture

 

CHAPITRE 11 – APPLICATIONS ANTHROPOSOPHIQUES ET VIE SOCIALE

La tripartition de l’organisme social

… L’archétype de la triplicité à l’œuvre dans tout processus de manifestation, est une réalité reconnue depuis longtemps que chacun peut vérifier en permanence, comportant :

1-  La substance originelle. 2- l’action organisatrice. 3- la pensée impliquée par la cohérence de ce qui est accompli…

Comme l’organisme humain, pensera STEINER, le corps social doit se structurer selon trois systèmes : 1- Le spirituel/culturel  2- le politique/juridique  3- l’économique.

Chacune des valeurs morales de la devise devenue ‘‘républicaine’’, devant s’accomplir tout particulièrement dans le pôle social correspondant, ainsi :

La liberté dans le culturel, l’égalité dans le politique, la fraternité dans l’économique.

Chacun de ces pôles doit pouvoir fonctionner d’une manière largement autonome dans ses initiatives, bien qu’il soit en coopération avec les deux autres…

STEINER refuse que l’on gagne de l’argent avec de l’argent, mais s’il ne veut pas du collectivisme socialiste, il refuse aussi le capitalisme. La tripartition sociale propose une troisième voie

La tripartition sociale, que STEINER n’a pas inventée, mais qu’il eut le mérite de promouvoir, ne saurait s’appliquer comme un programme politique, mais elle porte assurément des perspectives que l’humanité sera amenée à intégrer dans les formes futures de son organisation commune. Ainsi, en un temps où l’éducation des jeunes échappe trop souvent de manière si dramatique aux adultes, les propositions de STEINER dans ce domaine revêtent, en ce début du IIIème millénaire, une importance particulière…

La pédagogie stéinérienne

… Une enquête sociologique à grande échelle, conduite en Allemagne, où les écoles ‘‘Rudolf Steiner’’ sont bien répandues, a révélé que leurs anciens élèves ont choisi, dans une grande majorité, des professions à caractère artistique, créatif, en rapport avec la nature, ou directement au service de l’être humain, comme le travail social, la médecine, l’éducation, etc… Très peu se retrouvent dans des carrières de dirigeants ou dans des métiers dont le principe est un exercice du pouvoir. Dans une société de plus en plus violente, où les écoles de ‘‘cadres’’ enseignent méthodiquement à devenir un ‘‘gagneur’’, à écraser l’autre, et à ‘‘tuer’’ le concurrent, cet apport humanisant de la pédagogie steinérienne apparaît comme un facteur bienfaisant de guérison sociale…

La pédagogie curative

Sur la demande instante de jeunes éducateurs fortement motivés, qui l’avaient impressionné, R. STEINER visitera, en juin 1924, le modeste institut pour enfants handicapés qu’ils ont fondé près de Iéna, puis il donnera peu après, à Dornach, son cycle de conférences où il posera les bases de sa méthode médico-pédagogique. Son charisme et l’enthousiasme prophétique des tableaux qu’il s’applique à déployer avec l’anthroposophie générale, contribueront, dans la tradition née de ce germe initial, à soutenir la vocation d’éducateurs, attentifs envers ces êtres déshérités.

STEINER expliquera que les enfants porteurs d’un handicap, même profond, accomplissent souvent un sacrifice conduisant les adultes, tenus pour normaux, à se libérer de leur extraversion superficielle afin de se pencher sur les mystères, subtils mais essentiels, de la réalité spirituelle

La médecine d’orientation anthroposophique

Basé sur l’anthropologie occulte décrite progressivement par STEINER à partir du corpus théosophique qu’il découvre en 1901, son enseignement à portée médicale va commencer d’apparaître, dès 1910, avec le cycle de conférences ‘‘Les manifestations du karma’’

Depuis 1917, le Dr WEGMAN utilise, pour traiter le cancer, un remède à base de gui, suivant les conseils de STEINER. Dans cette voie, un brevet pour le médicament ‘‘Iscar’’ est pris en 1918 ; il conduira, de nos jours, à l’‘‘Iscador’’ dont l’efficacité est démontrée par les statistiques de guérison…

Ce même concept se retrouve dans d’autres types de remèdes où la matière est dynamisée par dilutions successives, par végétalisation, et par divers procédés. De manière générale, ce principe dynamique est à la base des thérapies non médicamenteuses comme bains, massages, eurythmie curative, arts thérapeutiques. Cette médecine globale et périphérique a, évidemment, ses limites lorsque la pathologie est trop avancée. Il est alors possible que la médecine bio-physique de haute technologie soit difficilement remplaçable dans l’état actuel des connaissances. Mais il est tout aussi probable que les deux démarches médicales soient complémentaires, ainsi que d’autres approches alternatives, dont l’homéopathie…

La communauté des chrétiens

… En réalité, l’histoire montre que Rudolf STEINER est bien le père-fondateur de la Communauté des chrétiens

Les deux démarches proposées par les deux mouvements sont, en effet, différentes dans leurs principes. La Société Anthroposophique est une voie de connaissance par l’étude et, surtout, par la méditation structurée en de nombreux exercices : elle a vocation de développer des sens supérieurs et des facultés spirituelles de perception, d’investigation et d’action. La Communauté des chrétiens propose de rencontrer personnellement ‘‘le Christ’’, par cercles concentriques, à travers toute la hiérarchie de ses manifestations : dans les rythmes naturels, l’art, le culte surtout, les sacrements, les fêtes religieuses, le déroulement du destin, la reconnaissance des autres etc…

p. 3/5    -  Rudolf Steiner, l’Anthroposophie et la liberté

Le temps des épreuves

… Le matin du dernier jour de ce Congrès de Noël, 1er janvier 1924, vers dix heures, se tint la cérémonie véritablement fondatrice de la ‘‘Société Anthroposophique Universelle’’ dont R. STEINER venait de prendre la Présidence, lorsqu’il prononça la longue invocation de la ‘‘Pierre de fondation’’ qui devint la Méditation de base pour chaque membre de la SAU…

L’agriculture biodynamique

… Il s’agit donc d’une prise de conscience, dans l’ordre de la santé et de la vie culturelle, à laquelle STEINER appelait déjà en son temps, et qui est bien amorcée aujourd’hui…

Les principes généraux

La pratique culturale

… La biodynamie est d’abord une agriculture biologique, parmi les meilleures du fait de la forte conviction de ses pratiquants, mais assurément aussi grâce à la mise en œuvre des dynamismes cosmiques, directement par les rythmes du temps, et par l’intermédiaire des plantes médicinales devenues les auxiliaires des plantes de culture…

Les derniers mois de Rudolf Steiner

… Jusqu’à l’avant-veille de sa mort, le 30 mars 1925, vers dix heures du matin, R. STEINER travaillera et se préoccupera de la vie de  sa société…

La Société Anthroposophique après la mort de Rudolf Steiner

La Société anthroposophique en France

 

QUATRIEME PARTIE : POUR UN DECRYPTAGE DE L’ENIGME

CHAPITRE 12 – RUDOLF STEINER : REGARDS SUR UNE PERSONNALITE

La relation d’Andréï Biély à Rudolf Steiner

Les méthodes et les pratiques de Steiner

Steiner, conférencier

La ‘‘Communauté des Chrétiens’’

Rudolf Steiner et les non-disciples

L’artiste ésotérique Steiner écrasé par l’Institution

Vers les sources du tragique steinérien

D’autres auteurs devant l’énigme

Rudolf Steiner et l’astrologie

La cosmologie traditionnelle du système solaire est l’un des fondements de la doctrine anthroposophique, aussi bien pour l’évolution occulte de la Terre que comme base de la théorie des Hiérarchies spirituelles, et pour la structure de l’anthropologie steinérienne…

Etude du Ciel natal de Rudolf Steiner (25 février 1861)

Relation de ces axes entre eux

Ciels des transits sur le Ciel Natal de Rudolf Steiner, du 25-02-1861, par les planètes lentes, depuis 1879 jusqu’en 1925.

Ciel natal De Marie de Sivers, 14-3-1867

La vie de Rudolf Steiner sous le Ciel

 

CHAPITRE 13 – INVESTIGATEURS, PROPHETES ET VISIONNAIRES

Considérations phénoménologiques sur le processus d’auto-simulation du psychisme humain, dans le rêve éveillé, conduisant de la connaissance scientifique à la conviction ‘‘révélée’’…

Emmanuel Swedenborg (1688 Stockholm – 1772 Londrres)

Ciel natal d’Emmanuel Swedenborg (16 janvier 1688)

Anne-Catherine Emmerich (1774 Coesfeld – 1824 Dulmen)

La descente aux Enfers

Etats religieux et degrés de la suggestion

Etude du Ciel natal d’Anne-Catherine Emmerich (8 septembre 1774)

Jacob Lorber (1800 Kanischa – 1864 Graz)

Etude du Ciel natal de Jacob Lorber (22 juillet 1800)

Ciel du 15 mars 1840

Joseph Smith (1805 Sharon USA – 1844 Carthage USA)

La vie héroïque de Joseph Smith, le prophète…

Etude du Ciel natal de Joseph Smith (23 décembre 1805)

‘‘La cosmogonie d’Urantia’’

Les races et l’évolution humaine

Les effusions du Christ Micaël

CHAPITRE 14 – RUDOLF STEINER, L’ŒUVRE ET LES ARCHETYPES

1-a Les archétypes idéologiques

1-b Les archétypes sectaires 

1-c Les archétypes sociaux

2 – La doctrine anthroposophique

2-a Les sources de la doctrine steinérienne

. La cosmogonie steinérienne est essentiellement inspirée, déclenchée peut-on dire, par celle de H-P. BLAVATSKY, qui l’avait elle-même tirée de sources diverses, orientales comme occidentales…

.  L’antropologie steinérienne provient des mêmes sources que la cosmologie anthroposophique…

p. 4/5    -  Rudolf Steiner, l’Anthroposophie et la liberté

2-b La doctrine steinérienne face aux nouveaux phénomènes découverts

3 – Portée scientifique et sociale de l’œuvre de R. Steiner

3-a Les fruits de la doctrine steinérienne

. Elle a d’abord produit un système idéologique para-religieux, qui se donne comme résultat de la ‘‘science spirituelle’’…

. Une structure institutionnelle dogmatique

. Une autre confession chrétienne

. Après ces rémanences archaïques, il est enfin possible d’en venir au meilleur de l’héritage du grand activiste que fut, avant tout, Rudolf Steiner.

-          Dans le domaine artistique, notamment peinture, eurythmie, art de la parole…

-          En médecine, à une époque où l’on s’acheminait vers la parcellisation de l’organisme humain…

-          La pédagogie steinérienne est probablement la part la plus connue de cet héritage…

La pédagogie curative et les instituts médico-pédagogiques constituent une branche particulière du domaine éducatif, où un travail méritoire et dévoué s’accomplit d’autant plus que les praticiens y sont convaincus de la fécondité de leurs efforts, préparant l’incarnation future de leurs élèves, tout autant qu’ils œuvrent en vue d’optimiser l’actuelle…

-          Pour l’agriculture, nous avons présenté la méthode biodynamique, l’une des sources  principales de ‘‘l’agriculture biologique’’, désormais officiellement reconnue dans les principaux pays développés. Outre qu’elle est favorable à la santé humaine par l’alimentation, cette agriculture l’est aussi pour la sociét, par les valeurs, supérieures à celles de l’économisme brut, qu’elle y diffuse…

3-b Attitudes et pratiques des adeptes de l’anthroposophisme

3-c Un siècle, déjà, de ‘‘science de l’esprit’’ anthroposophique

 

… Ainsi, à l’égard de son destin, STEINER se précipita vers un DOUBLE ECHEC à partir de 10902. Le premier fut de préférer construire une mythologie théosophique plutôt que de contribuer à la spiritualisation de la science de son époque. Et il était probablement le mieux doué de sa génération pour le faire…

Le second ECHEC fut la réintroduction, dans son système en cours de fabrication, de la mythologie chrétienne, par laquelle il faisait régresser tragiquement le laborieux et douloureux effort de quelques hommes de génie, depuis un millénaire, qui avaient souffert pour libérer la conscience de l’humanité d’une idéologie sacrificielle, inventée dans une peuplade primitive d’égorgeurs de bétail…

La véritable vie spirituelle ne peut être que laïque, c’est-à-dire indépendante de tout système de croyances subjectif et arbitraire, généralement d’origine ethno-politique, raciale, voire génétique…

 

… On l’aura compris, ce n’est pas dans les formes et dans les multiples – et parfois, à première vue, séduisantes – manifestations anthroposophiques, que l’on trouvera, toutes offertes, les valeurs positives suggérées par l’action de STEINER. C’est dans le dynamisme de sa pensée, dans le mouvement tourné vers le vivant en tout domaine, dans l’invite à juger par soi-même de la réalité et de la qualité des choses, en deux mots, dans le niveau et la manière d’être face au monde, de le recevoir et d’agir envers lui, que l’on rencontrera peut-être le sillage vital de cette âme si intense….

STEINER avait, au plus haut point, le sens du vivant dans le monde, comme domaine où l’accès de l’esprit à la soi-conscience est possible, et c’est ainsi qu’il aboutit, vers la fin de sa vie, à reconnaître l’importance fondamentale de la tripartition sociale, et de l’agriculture au sens général – prendre soin du champ terrestre

… L’objet de la science ne peut être que l’ensemble des manifestations duales de l’esprit ; mais c’est à l’esprit de l’être, en l’homme, par son expérience immédiate et ultime, qu’il appartiendra, finalement, de discerner leur signification, et de se (re)connaître ainsi lui-même. ◙

 

CHRONOLOGIE BIOGRAPHIQUE DE RUDOLF STEINER 1861-1925

BIBLIOGRAPHIE DE REFERENCE

TABLE ALPHABETIQUE PAR TITRE DES OUVRAGES PRESENTES

BIBLIOGRAPHIE DE REFERENCE Auteurs des ouvrages présentés

INDEX GENERAL

TABLE ANALYTIQUE

p. 5/5    -  Rudolf Steiner, l’Anthroposophie et la liberté

 

 

Retour ACCUEIL     Retour ANTHROPOSOPHIE      Retour ESSENTIEL