Retour ACCUEIL     Retour CHEMIN      Retour ESSENTIEL    

D'OU VIENT LA MALADIE ?

Livre : L'HOMME SUR LE SEUIL tome 1

ou le pari du développement intérieur

L'HOMME SUR LE SEUIL Tome2

La démarche thérapeutique de la psychothérapie anthroposophique

par Docteur Victor Lievegoed

Cliquez ici

Livre MÉDECINE ANTHROPOSOPHIQUE 

un élargissement de l'art de guérir (Dr Bott) : Cliquez ici 

Deux livres sur la médecine anthroposophique (Steiner & Dr Bühler-Dr Wolff)

Cliquez ici

D'OU VIENT LA MALADIE ?  Cliquez ici

VERS LE 21ème SIECLE

par Bernard Lievegoed,

 

Cliquez ici

COMMENT SAUVER L'ÂME

par Docteur Victor Lievegoed

Cliquez ici

 

   

AVERTISSEMENTS IMPORTANTS PAR L’AUTEUR DU RÉSUME :

Ce résumé de 4 pages (taille des caractères : 10), réalisé à partir à partir d’un livre de 278 pages ne peut en être qu’une présentation incomplète. 

Il est une invitation à lire, si vous en sentez l’intérêt, l’intégralité du livre.

Les points de suspension qui apparaissent correspondent à des parties de phrases volontairement retirées ou à plusieurs phrases omises, avant ou après le texte,  pour ne pas alourdir le résumé..

Les titres des chapitres et des divers sous-chapitres (en gras) sont ceux du texte original.

Les parties en italique étaient écrites en italique dans le texte original. 

Les ‘nb’ sont de l'auteur du résumé.

Un résumé est surtout utile à celui qui a d’abord lu avec attention le livre dans sa totalité.

 Ce livre étant en Copyright, vous êtes priés d'en respecter la propriété intellectuelle des auteurs pour toute citation éventuelle de phrases extraites du résumé.

 

Ce résumé (4 pages 21x29,7) ne peut être qu'un aperçu de ce livre que vous pouvez acheter en ligne auprès, par exemple, de http://www.edition-jouvence.com  ou http://www.amazon.fr  ou http://www.alapage.com ou http://www.priceminister.com 

 

  

 
   

 

 L’HOMME SUR LE SEUIL tome 1

 ou le pari du développement intérieur

 

par le Docteur Victor B.C.J. Lievegoed

© Éditions Les Trois Arches  78400 Chatou  - 1990  (1ère  édition en 1983)

 

RÉSUMÉ PRATIQUE

 

 

PREMIÈRE PARTIE

 

1 L’HOMME SUR LE SEUIL

… Chaque incarnation, chaque étape de ce chemin d’évolution, construit une structure d’âme déterminée, en accord avec la nature corporelle dont l’individu a hérité.

Par cette corporéité, il reçoit de nombreuses qualités : un corps physique fait de matière, un système de forces de vie, qui pénètre le corps physique et assure continuellement son édification et sa décomposition, que l’on appelle corps végétatif ou corps éthérique, et pour finir un système de mécanismes psychiques de nature animale que l’on nomme corps astral, d’après une vieille terminologie ou, selon Aristote, l’ « âme animale ».

L’homme vient au monde avec un corps physique, des forces végétatives et des forces psychiques animales. Le Je va devoir pénétrer ces « instruments » et les humaniser…

 

Le chemin conscient vers le monde intérieur est la seule véritable thérapie contre la menace croissante d’envahissement par la vie psychique inconsciente, et le chemin conscient vers le monde extérieur le remède à cette constante tentation de fuir dans l’excarnation, par l’intermédiaire de la dépendance à la drogue, à l’alcool et autres stupéfiants…

 

2 LE CHEMIN DU MONDE INTÉRIEUR : LES MYSTÈRES EGYPTIENS

… Le corps éthérique est la force dynamique de tous les processus de vie.

Il construit les organes, en décomposant les aliments pour en tirer les éléments indispensables à l’élaboration des protéines de l’organisme…

Ces « forces » sont de véritables êtres éthériques biochimiques, au niveau du corps éthérique, que Rudolf Steiner a nommés « êtres élémentaires ».

Ils sont à notre service, mais peuvent avoir des effets destructeurs, s’ils ne sont pas à leur place.

C’est ce que nous nommons alors maladie…

 

Le corps éthérique est le siège des forces héréditaires…

 

L’homme moderne n’a pas à livrer son Je à un gourou.

Il doit, grâce à son Je déjà bien fortement individualisé, devenir responsable de son évolution.

Il peut requérir les conseils d’une personne d’une grande sagesse, ou même d’un initié, mais il lui faut se préparer seul, en pleine conscience, et se rendre compte par lui-même s’il est prêt ou non à aborder les étapes suivantes.

La soumission à une autre personne n’a plus aucune place.

Elle réduirait à néant le développement du Je de l’homme moderne et représenterait une régression à des stades immatures du développement du Je.

 

3 LE CHEMIN DU MONDE EXTÉRIEUR : LES MYSTÈRES DU NORD

… Au moment de l’endormissement, nous perdons notre conscience de jour….

Un chemin d’initiation vers la connaissance du monde extérieur suppose que nous maintenions éveillée notre conscience en nous endormant, que nous franchissions le seuil consciemment…

 

4 L’HOMME « DE JOUR » ET L’HOMME « DE NUIT »

… L’homme a pour tâche d’élever la conscience naturelle à un niveau tel qu’au moment de sa mort, il puisse se dissoudre dans la conscience divine…

 

La bibliographie de chaque être humain est une symphonie composée par lui-même…

 

5 LE DEUXIÈME HOMME EN NOUS

Le fragment des Hymnes à la nuit de Novalis… est une image de ce que Rudolf Steiner a souvent appelé : « l’expérience de l’aurore d’un âge nouveau », d’un âge où l’obscurité de la vie spirituelle prendra fin et où le véritable être d’âme et d’esprit de l’homme (notre « Je supérieur » ou, comme le nomme Schiller, « l’homme idéal en nous ») déterminera de manière de plus en plus consciente le sens et les objectifs de notre vie.

Les romantiques parlaient encore, à juste titre, de cet être spirituel intérieur comme de « l’homme de la nuit ».

A cette époque en effet, celui-ci ne pouvait se faire sentir que depuis l’inconscient de la vie nocturne et n’apparaissait que comme un rêve pendant le jour.

 

Le but du chemin de développement… est de faire de ce Je supérieur notre guide dans la vie quotidienne diurne également…

 

Ce à quoi nous faisons allusion par « Je » dans notre vie quotidienne n’est pas le véritable Je supérieur.

C’est le reflet du Je supérieur au niveau de l’âme, dans le corps astral, et dans l’âme de sensation, dans l’âme de sentiment et d’entendement et dans l’âme de conscience…

 

Dans la conception de l’homme tripartite, la pensée siège dans le système nerveux, en majeure partie localisée dans la tête, le sentiment est en relation rythmique du cœur et de la respiration, et la volonté avec les membres et le métabolisme.

Mais le Je supérieur travaille en sens inverse : il conduit les forces de la volonté dans la pensée, et la conscience dans la volonté…

 

L’éveil du Je supérieur, de l’homme idéal, de l’autre homme en nous, naît d’abord dans la vie affective et ensuite seulement dans les autres structures de l’âme…

 

L’animal ne connaît que le passé. Il est programmé par l’hérédité.

L’être humain a en plus un futur, dont il peut devenir conscient par le truchement de son Je supérieur…

 

6 LES CHEMINS D’INITIATION DANS LE PASSE ET DE NOS JOURS

 

7 LE CHEMIN DE l’ANTHROPOSOPHIE

Celui qui décide d’éveiller consciemment son individualité de jour à son individualité de nuit doit prendre la décision de suivre un chemin de développement intérieur, comparable à celui des élèves des Mystères antiques…

 

Les grandes lignes du chemin de développement intérieur que propose l’anthroposophie

… La préparation consiste avant tout à cultiver un certain nombre de qualités intérieures…

Le pas suivant est celui de la méditation.

Le premier bénéfice d’un cheminement intérieur qui éveille l’individualité de nuit pendant le jour sera la naissance de la vision imaginative…

L’étape suivante (qui ne doit pas nécessairement faire suite à la précédente) conduit à la faculté d’inspiration…

Dans le domaine de l’Imagination, la pensée devient un organe spirituel de perception ; dans celui de l’Inspiration, c’est le sentiment qui le devient.

La troisième force de l’âme, la volonté, peut être métamorphosée en Intuition

 

Nous avons fait remarquer que l’Intuition vient de l’extérieur, à l’opposé de l’Inspiration qui, elle vient de l’intérieur…

 

Nous avons tous la vocation de répandre la lumière et la chaleur dans la vie de tous les jours…

Celui qui vit dans l’Imagination voit en toute forme l’archétype.

Celui qui vit dans l’Inspiration développe la culture du cœur.

Celui qui vit dans l’Intuition agit au bon moment et fait le bien...

 

8 LES « DOUBLES » DE L’ÊTRE HUMAIN

… Le thème du double a depuis toujours inspiré la littérature du monde entier…

Rudolf Steiner a parlé à plus d’une reprise du double… montrant… que nous devons nous confronter concrètement aux nombreuses formes que prend notre propre double.

Ces formes ont toutes en commun qu’elles concernent des régions de notre âme et de notre personne physique qui ne sont pas complètement pénétrées par le Je, c’est-à-dire que notre Je (supérieur) n’a pas investies totalement…

 

9 LES PROCESSUS PLANÉTAIRES DANS LE COSMOS ET DANS L’ÊTRE HUMAIN

 

10 LE DÉVELOPPEMENT DE L’ÂME DE SENSATION, DE L’ÂME D’ENTENDEMENT ET DE SENTIMENT ET DE L’ÂME DE CONSCIENCE

… Des états de conscience anormaux apparaissent dès que la conscience s’éloigne trop du centre, que ce soit vers le haut ou vers le bas.

Si l’être humain n’est pas capable de restaurer l’équilibre intérieur par un renforcement du pôle opposé (venant d’un travail intérieur délibéré ou de la vie elle-même), il restera dans un état de conscience anormal et perturbant…

 

Le corps astral, forme (Gestald) qualitative qui se trouve hors du temps et de l’espace, est le siège de la conscience…

 

La conscience de ce corps astral est entièrement au service de la protection, de la nutrition et de la reproduction du corps physique…

 

11 L’OMBRE SUR LE CHEMIN INTÉRIEUR

… Le chemin de l’autonomie n’a rien d’égoïste, comme de nombreux tentateurs aimeraient nous le faire croire ; il conduit à un développement de soi qui rend capable d’aider les autres à se tenir, eux aussi, debout sur leur deux pieds…

 

12 L’OMBRE SUR LE CHEMIN DU MONDE EXTÉRIEUR

 

SECONDE PARTIE

 

13 LA DÉMARCHE THÉRAPEUTIQUE DE LA PSYCHOTHÉRAPIE D’ORIENTATION ANTHROPOSOPHIQUE

… La moindre perturbation des rythmes éthériques, qu’elle qu’en soit la raison, provoque des signes de maladie.

Purement fonctionnels et réversibles au départ, ils peuvent à la longue devenir la cause de détériorations de l’organisme physique…

 

Les perturbations de l’organisation rythmique éthérique sont essentiellement dues à l’organisation astrale, siège de nos désirs, de nos émotions et de nos représentations…

Toute émotion, toute représentation, tout désir a une incidence sur un certain type de rythme, l’accélérant ou le ralentissant.

Des mouvements psychiques violents peuvent interrompre, voire détruire ces rythmes, ce qui entraîne des modifications notables dans les organes physiques…

 

L’organisation astrale, c’est l’ensemble de notre monde psychique.

Si elle n’est plus sous le contrôle du Je, des pensées par association d’idées, des certitudes illusoires peuvent apparaître.

La vie du sentiment oscille entre sympathie et antipathie, et la sphère des désirs et des pulsions devient le jouet impuissant de ces forces…

 

Notre Je réagit aux événements extérieurs, fait ses choix et détermine ses priorités, en fonction de l’objectif de notre vie, pour autant qu’il nous soit perceptible.

C’est par le Je que l’existence et ses objectifs prennent un sens…

 

Le Je agit au niveau de la volonté en remplaçant les comportements impulsifs par des actions visant un objectif mis en place par le Je…

 

Le Je structure le corps astral et lui donne une direction.

Le corps astral agit sur le corps éthérique en accélérant, en freinant, mais aussi en dérangeant les rythmes vitaux.

Le corps éthérique, lui, agit sur le corps physique en le maintenant en mouvement, en le construisant et le déconstruisant, en prévenant sa décomposition.

Le Je conscient, l’être humain vivant, se manifeste dans ces quatre principes en interaction les uns avec les autres.

 

14 PRINCIPES DE BASE DU DIAGNOSTIC ET DE LA THÉRAPIE

a) Le diagnostic

… La psychothérapie n’est efficace qu’à partir du moment où les processus organiques sont en voie de guérison…

 

b) Le choix de la thérapie

La gamme des possibilités est la suivante : entretiens individuels,… en groupe…

Par ailleurs, une forme de thérapie artistique (eurythmie curative, art de la parole, peinture ou modelage) est presque toujours indiquée.

Souvent l’étude ou le travail dans un jardin ou dans une ferme constitue un soutien nécessaire à la thérapie…

 

Les entretiens biographiques font appel chez le thérapeute à une grande ouverture et à une écoute empathique…

« Je vais accepter ce que je suis maintenant comme le point de départ de mon évolution. »…

 

Une exigence primordiale est l’abandon définitif de l’apitoiement sur soi-même.

Il est associé à l’élaboration d’une première image de l’avenir, d’abord d’un avenir à très court terme (jours et semaines)…

 

c) La méthode thérapeutique

Dans l’idéal, on distingue trois phases… :

 

1 – la première phase, celle du diagnostic : le passé

 

2 – la seconde phase, dite de développement : le présent…

Nous disposons d’une grande diversité de moyens…

Les thérapies artistiques

Des exercices précis sur le plan de la volonté… tâches très simples… arroser une plante une ou deux fois par jour, à des moments précis… Ces exercices aident le patient à prendre davantage en main sa propre vie...

Les exercices d’observation sont, eux aussi, très utiles : à travers eux, le patient se met à établir une relation nouvelle avec son environnement…

La pratique de la positivité… noter chaque soir un événement positif de la journée…

On encourage le patient à se donner lui-même des tâches, aussi simples soient-elles, qui devront être menées à bien

Travailler sur des images qui peuvent être tirées de contes de fées, de légendes ou d’histoires… correspondant à la problématique du patient, que celui-ci soit capable de reconnaître et dont il puisse s’inspirer…

 

3 – la troisième phase est celle de la  consolidation : le futur…

Consiste à trouver un style de vie nouveau…

Il (nb : le patient) doit alors se préparer à poursuivre sa route en toute autonomie, et donc décider d’une autre manière de vivre.

 

15 LE TRAITEMENT DES TROUBLES DU DÉVELOPPEMENT DE L’ÂME

 

16 LA CONSTITUTION HYSTÉRIQUE

 

17 LES CHEMINS D’ÉVASION Anorexie, comportement psychopathe, phénomènes de dépendance

 

18 LA FORMATION DU THÉRAPEUTE

 

NOTES. BIBLIOGRAPHIE

 

 

Retour ACCUEIL     Retour CHEMIN      Retour ESSENTIEL