Retour ACCUEIL     Retour CHEMIN      Retour ESSENTIEL     Retour ANTHROPOSOPHIE

LES FORCES DE GUERISON DE L'ÂME

EXERCICES POUR L'ACTIVITE DU MOI

L'HOMME SUR LE SEUIL Tome 1

par Docteur Victor Lievegoed

Cliquez ici

Livre MÉDECINE ANTHROPOSOPHIQUE 

un élargissement de l'art de guérir (Dr Bott) : Cliquez ici 

Deux livres sur la médecine anthroposophique (Steiner & Dr Bühler-Dr Wolff)

Cliquez ici

D'OU VIENT LA MALADIE ?  Cliquez ici

ÊTRE VIVANT

 

Cliquez ici  

ANTHROPOSOPHIE

 

Cliquez ici

 

   

AVERTISSEMENTS IMPORTANTS PAR L’AUTEUR DU RÉSUME :

Ce résumé de 1 page (Time New Roman, taille des caractères : 8), réalisé à partir à partir d’un texte de 10 pages ne peut en être qu’une présentation incomplète. 

Il est une invitation à lire, si vous en sentez l’intérêt, l’intégralité du texte.

Les points de suspension qui apparaissent correspondent à des parties de phrases volontairement retirées ou à plusieurs phrases omises, avant ou après le texte,  pour ne pas alourdir le résumé..

Les titres des chapitres et des divers sous-chapitres (en gras) sont ceux du texte original.

Un résumé est surtout utile à celui qui a d’abord lu avec attention le texte dans sa totalité.

 Ce texte étant en Copyright, vous êtes priés d'en respecter la propriété intellectuelle des auteurs pour toute citation éventuelle de phrases extraites du résumé.

 

Ce résumé (1 page 21x29,7) ne peut être qu'un aperçu de ce texte que vous pouvez acheter en ligne auprès de la Revue L'Esprit du temps.

 

 
   

 

 

L ES FORCES DE GUERISON DE L’ÂME

EXERCICES POUR L’ACTIVITE DU MOI :

LA QUESTION DE LA SANTE PSYCHIQUE A L’ERE DE L’ÂME DE CONSCIENCE

Par Rudy Vandercruysse – @ 2008 Revue L’Esprit du temps, 78360 Montesson – n°66 été 2008  p 40-49 - 1 page / 10 pages 

 

RÉSUMÉ PRATIQUE

 

« Aucun homme véritablement libre ne peut être malade. » (Christian Morgenstern)

SIGMUND FREUD ET LA NEURASTHENIE

 … Le concept de  « neurasthénie »… signifie… faiblesse nerveuse… Elle constitue fréquemment le noyau et le stade préparatoire  de symptômes psychonévrotiques…

RUDOLF STEINER ET LA NERVOSITE

   Rudolf Steiner part des symptômes psychiques les plus légers, en commençant par un domaine qui, à l’état normal, est régi par l’activité consciente du Moi, la vie des pensées ou des  représentations : l’incapacité « de retenir comme il faut une pensée, et de la conduire vraiment jusqu’à ses conséquences ». Puis il relève un exemple négatif dans la vie volontaire : « ne pas pouvoir aboutir à des décisions », ne jamais savoir vraiment ce que l’on doit faire…

… La cause ? Dans l’intellectualisme, la façon d’étudier… d’ingurgiter des choses pour lesquelles les enfants n’ont pas de véritable intérêt, ou pour lesquels aucun intérêt ne peut être éveillé. Psychiquement, ils restent éloignés de ce qu’ils doivent faire avec leur tête. Le noyau le plus intime de l’être, le Moi, ne se lie pas avec ce que la personne fait. La conséquence en est un affaiblissement du corps éthérique ou corps de vie. Celui-ci est le complexe (non perceptible par les sens) de forces formatrices qui modèlent le corps physique, l’entretiennent, et le reconstituent en cas de blessure ou de maladie…

EXERCICES POUR RENFORCER LE CORPS ETHERIQUE

Les premiers exercices… partent de deux autres symptômes… : l’étourderie, d’une part, et les mouvements brusques et involontaires ou encore les crampes (par exemple la crampe de l’écrivain), d’autre part…  Les deux symptômes montrent un accès affaibli du Moi à ces deux domaines : je ne peux plus me rappeler où j’ai posé quelque chose, ou je ne peux plus faire de mouvement fluide.

1er exercice : … Je pose les objets si possible toujours à une place différente et je grave en moi, si par exemple mon crayon est posé au coin de la table, l’image des deux bords en bois qui encadrent le panneau de linoléum gris. Ce qui est important est le caractère imagé de cette représentation« La pensée abstraite, si elle est seule, surcharge la mémoire : la contemplation artistique la forme ; l’effort de volonté la consolide. » (Rudolf Steiner)

2ème exercice : … recommande la mobilité et la faculté de changer ses habitudes… Suspendre un certain temps et éviter… le surmenage venant d’une activité à caractère unilatéral, mécanisé ou automatisé, ou venant d’une répétition routinière La thérapie repose sur la libération du mouvement qui est reconduit vers la vie, le psychisme et le Moi ; par exemple : « Donne-toi la peine de prendre une autre écriture,… tu seras ainsi obligé de ne pas écrire mécaniquement comme jusqu’à présent, mais de fixer ton attention !... Prends l’habitude de peindre tes lettres. »

3ème exercice : … La volonté de se mettre en œuvre dans le domaine des représentations… C’est l’exercice de la représentation rétrospective… produire consciemment et volontairement les représentations « à contre-courant »(dates, récit, journée…)… Non seulement cela renforce la mémoire, mais c’est « d’une importance capitale pour l’affermissement du corps éthérique ». L’activité du Moi renforce donc le corps éthérique et, par conséquent, les forces de guérison.

EXERCICES POUR MAÎTRISER LE CORPS ASTRAL

Entre le Moi et le corps éthérique se trouve le corps astral qui,… est considéré ici comme la source des désirs, de la sympathie et de l’antipathie, ainsi que des jugements qui en sont issus… Exercice : Renoncer à la satisfaction d’un désir,… sans dommage,… s’abstenir de porter des jugements, en particulier dans la critiqueNous pourrions nous abstenir des neuf dixièmes des jugements que nous portons… A la manie de critiquer, vit un sentiment du Moi qui rapporte le monde à soi, développe la vanité et fait découler de ses propres préoccupations son jugement sur le monde…

La véritable activité du Moi est paradoxale : elle fait abstraction de soi-même tout en jetant des ponts vers le monde…

LE MOI FORME LE CENTRE DE L’HOMME

Exercice… : Rendre conscients ses propres gestes et mouvements, par exemple à nous rendre compte de notre allure de manière imagée. Cela a une action favorable « sur le renforcement du corps éthérique, ou corps de vie, mais aussi sur la maîtrise du corps éthérique par le corps astral ». Pratiqué modérément – pour ne pas trop inciter à la vanité… L’important consiste… à « consacrer de l’attention à ce que l’on fait »… Manier consciemment la pensée (… « art de l’idée ») et faire pénétrer l’âme et le Moi dans le mouvement et l’action (comme dans l’eurythmie…)… Aménager des moments où l’on prend son temps, des instants de calme intérieur… L’activité du Moi devient habituelle, le corps astral est contrôlé et le corps éthérique consolidé. Progressivement, toute agitation sans répit peut alors disparaître…

A L’ERE DE L’ÂME DE CONSCIENCE

  Les Temps modernes sont… marqués par l’âme de conscience… Il est dans sa nature de ne pouvoir être développée que par une activité humaine individuelle consciente. Si l’homme n’y prend garde, non seulement le développement stagne, mais régresse…

Le corps astral s’animalise, le corps éthérique devient indolent comme une plante et le corps physique devient mécanique…

Le Moi rend humain le corps astral, celui-ci, ainsi humanisé, impulse le corps éthérique qui, à son tour, met le corps physique en mouvement de manière humaine. L’homme en tant qu’expression du Moi : voilà l’homme libre ; et ce qu’on nomme « santé » est un état à recréer chaque fois à nouveau de manière individuelle… La condition… : l’éveil de l’observation sensorielle et de l’activité intellectuelle qui en traite les données…  Notre civilisation … ne peut être revivifiée que par l’action fécondante de l’esprit.

Pourtant, ce qui est décisif pour son action, c’est que l’homme peut le recevoir par l’activité de son Moi et le relier ainsi avec le cœur… Sous la forme de l’intellectualisme, dans lequel l’âme ne participe pas à ce que fait la tête, l’esprit agit comme un « parasite dans la nature humaine, conçue de manière psycho-spirituelle » et mène à une « formation cancéreuse » dans la civilisation…

Le matérialisme et l’intellectualisme sont les causes profondes des souffrances qui ont été décrites sous le terme de nervosité ou de neurasthénie. Leur thérapie : une « conception spirituelle du monde », conquise par le Moi sur son propre chemin de connaissance, à partir d’un « besoin du cœur et du sentiment »… Un espoir réside en un « occultisme hygiénique », c’est-à-dire une connaissance de l’esprit… qui peut maintenant être trouvé dans le noyau le plus intime de tout homme. ◙

 

Retour ACCUEIL     Retour CHEMIN      Retour ESSENTIEL     Retour ANTHROPOSOPHIE