Retour Bouddhisme zen Présentation  Retour Bouddhisme zen Livres  Retour ZEN

Bouddhisme zen vietnamien :

 THICH NHAT HANH

Pratique de la pleine conscience

Bouddhisme zen vietnamien 

THICH NHAT HANH : 

Le bonheur de la pleine conscience : 

Présentation Cliquez ici

Bouddhisme zen vietnamien 

THICH NHAT HANH : 

Le bonheur de la pleine conscience : 

Livres  Cliquez ici

École des Mystères toltèqes : DON MIGUEL RUIZ : 

La sagesse des Toltèques Cliquez ici 

Association Zen Internationale : MAITRE TAISEN DESHIMARU :    Cliquez ici 

Institut Soto Zen : 

TAIKO DOSHU de SWARTE :  Cliquez ici

 

 

  Sites Internet  :  http://www.plumvillage.org 

http://mpcmontreal.homestead.com 

http://www.buddhaline.net/dossiermotcle.php3?id_article=92

(BuddhaLine : espace Village des Pruniers avec articles et forum)

 

 

 

PRATIQUE DE LA PLEINE CONSCIENCE : 

 

(Extraits du fascicule : "Pour Nourrir Notre Joie au Village des Pruniers")

– RESPIRER : A chaque émotions forte, ou si perdu dans nos soucis ou projets : retourner à notre respiration :

« J’inspire et je sais que je suis en train d’inspirer, j’expire et je sais que je suis en train d’expirer. » (calme, libère l’esprit)

 

– LES CLOCHES DE PLEINE CONSCIENCE :

Prendre 3 respirations conscientes quand on entend le téléphone, la cloche, le chant d’un oiseau.  (relâche les tensions, calme, rend libre)

 

– LA MÉDITATION MARCHÉE :

Prendre conscience que vous êtes en train de marcher. S’arrêter de marcher pour parler. (permet de voir comme la vie est merveilleuse)

 

 – LE MATIN AU RÉVEIL :

« M’éveillant ce matin, je souris. Je sais que j’ai vingt-quatre heures toutes nouvelles devant moi.  Je fais le vœu de les vivre pleinement en posant sur le monde les yeux de l’amour. » S’étirer, 3 respirations puis s’asseoir, se masser, boire une tasse d’eau tiède, se laver, méditer.

 

 – LA MÉDITATION ASSISE :   (nous réalisons que l’on peut être un avec l’intérieur de nous)

 

 – LE SILENCE NOBLE :

Après la méditation du soir et jusqu’à la fin du petit déjeuner le lendemain, rester en silence. (calme l’esprit, prépare à un repos réparateur)

 

 – MANGER EN CONSCIENCE :   En particulier, mâcher 30 fois chaque bouchée. 

 

 MÉDITATION DE L’ÉTREINTE : S’incliner devant l'autre personne en étant conscient de la présence de chacun d'entre-nous. puis prendre trois respirations profondes et savourer ce moment. Ouvrir les bras et s'embrasser. Rester le temps de trois respirations : 

1 : conscience de ce moment unique, et en être très heureux ; 

2 : conscience que l’autre est ici, vivante et en être très heureux ;

 3 : conscience que nous sommes ici , ensemble, sur cette terre, et cela nous remplit de joie. 

Puis relâcher notre étreinte et nous nous inclinons tous les deux pour nous remercier.

 

 

 

 

 

 o O o o O o o O o o O o o O o o O o o O o o O o o O o

PRATIQUE DE LA PLEINE CONSCIENCE : 

Le bonheur de la pleine conscience (Thich Nhat Hanh)

(Extraits du livre : "THICH NHAT HANH" de Jean-Pierre & Rachel Cartier (La Table ronde))

MÉDITATION MARCHÉE  : « Un pas j’inspire, un pas j’expire. »

Se souvenir que  : « Vous n’êtes pas une création, vous êtes une manifestation. »

(valable pour chaque mort : plante, animaux, arbres, hommes = pas de raison d’avoir peur de la mort).

Le lundi est une journée de paresse, sans structure, libre de vivre à sa guise.

 

« LE NOUVEAU DEPART » :

- Dans la Communauté : les soirs de nouvelle et pleine lune = exprimer ce que la communauté apprécie chez chacun et chacune (pas de trace de culpabilité).

(Ce que nous disons forme l’autre et ce que l’autre nous dit nous forme = raison d’être)

- Pour les couples : suggestion de le faire chaque vendredi soir (pour laisser le week-end pour se réjouir)

= prendre une fleur, la regarder, s’en imprégner et commencer par dire les choses agréables qui se sont passées pendant la semaine (celui qui tient la fleur)…

puis ensuite et ensuite seulement, on peut exprimer les regrets, tous les regrets de la semaine (« J’ai oublié de te dire…, j’ai oublié de te remercier… »…

puis troisième partie plus délicate : il faut exprimer son mécontentement en restant calme, écouter. Le pardon vient souvent en expliquant. (Cela n’autorise pas à dire des choses blessantes : on peut demander d’arrêter.)

 

– RESPIRER : A chaque émotions forte, ou si perdu dans nos soucis ou projets : retourner à notre respiration :

Inspirez et expirez consciemment.

 

 
    

 Retour Bouddhisme zen Présentation  Retour Bouddhisme zen Livres  Retour ZEN