LA NUTRITION HYGIÉNISTE - Vers... la nourriture hygiéniste & LA PRATIQUE HYGIÉPHILE
 Retour ACCUEIL     Retour SOMMAIRE       Retour L'HYGIÉNISME-COURS      Retour HYGIENISME      Retour HYGIÉNISME-AUTHENTIQUE     Retour LE JEÛNE      Retour NATUROPATHIE       Retour ALIMENTATION VIVANTE CRUE

LA NUTRITION HYGIÉNISTE

Vers... la nourriture hygiéniste & LA PRATIQUE HYGIÉPHILE

   

Avant-propos : Vers la nourriture hygiéniste... ! En quelques clics...

Ce dossier donne des indications pour aller vers cette nutrition. Il nécessite d'en connaître les fondements présentés au lien www.conscience33.fr/HYGIENISME.htm
et les informations de base : Qu'est-ce que l'Hygiénisme ? : http://www.hygienisme.org/
L'Hygiénisme - Principes de base : http://hygienisme.free.fr/Intro/_index.htm
"Le Petit Guide de découverte de l'hygiénisme" par Albert Mosséri (appelé aussi "Le guide du débutant" ou "Le petit guide vert") :
- à télécharger au lien : http://www.hygienisme.org/fichiers/lepetitguidededecouvertedelhygienisme.pdf
- ou à lire au lien : http://vitae.pagesperso-orange.fr/guide%20vert%20de%20l'hygienisme.html
- des extraits au lien : http://www.conscience33.fr/HYGIENISME.html#Le_guide_du_debutant

QU’EST-CE QUE L’HYGIÉNISME ?
RÉSUMÉ POUR LES DÉBUTANTS
à lire au lien : http://les-hygienistes-authentiques.blogspot.fr/p/blog-page_22.html ou ici

DOSSIER HYGIÉNISME
L'information de base

DOSSIER JEÛNE
Le jeûne hydrique

DOSSIER HYGIÉNISTE
Vers la nutrition hygiéniste

COURS HYGIÉNISME
Cours de base de T.C. Fry

CARTE
"Les amis hygiéphiles"

Ce dossier s'appuie particulièrement des informations présentées dans le groupe "L'Hygiénisme selon Shelton" : http://groups.google.com/group/hygienisme?hl=fr


ACTUALITÉS HYGIÉPHILES
AVERTISSEMENTS & CONSEILS HYGIÉPHILES par Évelyne CURT
Les fiches hygiénistes d'Évelyne CURT
Les messages hygiénistes d'Évelyne CURT

CONSEILS DE ROGER -
PROPOSITIONS DE ROGER POUR LA NUTRITION
Conseils de H.M. SHELTON et T.C. FRY
-
Conseils de Lavande -

PRÉSENTATION
SITES INTERNET

LIVRES
VIDÉOS

AGENDA : ACTUALITÉS HYGIÉPHILES

L'ESSENTIEL DE LA PRATIQUE HYGIÉNISTE

INFORMATIONS GLANÉES DANS LE GROUPE "L'HYGIÉNISME SELON SHELTON"

Informations complémentaires :

MENUS

LÉGUMES - TOMATES - BETTERAVES - CHAMPIGNONS

POMMES DE TERRE

FRUITS - NOIX - FRUITS SÉCHÉS

Protéines : LES OEUFS

LES JUS DE FRUITS ET DE LÉGUMES

LES BOUILLONS - LES SOUPES

L'EAU

BOUCHE - DENTS

LE JEÛNE MATINAL

DOCUMENTS GLANÉS DANS LE GROUPE "L'HYGIÉNISME SELON SHELTON"

Texte : LE GUIDE DU DÉBUTANT de Albert Mosséri

LES ALIMENTS

COMBINAISONS ALIMENTAIRES - PLANCHES - MENUS

Monsieur Albert MOSSERI

L'ASTHME SELON FRY ET SHELTON

Bonnes adresses

SOURIRES

Télécharger Cronometer : http://cronometer.com/download/
Le logiciel tu rentres tout ce que tu manges et il te donne les pourcentages avec le camembert en plus !
Mode d'emploi : http://crudivegan.com/2013/02/utiliser-cronometer-demonstration.html

 

Définitions (E. C.) :
L'hygiéniste est un spécialiste, enseignant ou conseiller : le professionnel.
L'hygiéphile est celui qui met en pratique et adhère, totalement ou partiellement, à ce mode de pensée : le pratiquant.
Au pluriel cela apporte plus la dimension culturelle.

ACTUALITÉS HYGIÉPHILES

AU QUOTIDIEN : Groupe "L'Hygiénisme selon Shelton" : http://groups.google.com/group/hygienisme?hl=fr ou
https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!forum/hygienisme

12.10.2013 Message de Évelyne CURT : de bonnes nouvelles à lire au lien #Message_12_octobre_2013

AGENDA : (actualités anciennes au lien #actualites_anciennes)

JANVIER FÉVRIER MARS AVRIL MAI JUIN JUILLET
AOÛT
SEPTEMBRE OCTOBRE NOVEMBRE DÉCEMBRE


ANNEE 2016 :

- Voir le calendrier : http://www.cytunilia.com/calendrier-2016/


ANNEE 2015 :


- 12 septembre 2015 - ATELIERS HYGIEPHILES au jardin du Luxembourg à Paris, de 12h à 19h.
Information : https://www.facebook.com/events/306081079515811/
Une activité du groupe L'Hygiéniste Authentique https://www.facebook.com/groups/lhygienismeauthentique/

- RENCONTRE AVEC ROGER : DU 27 JUIN AU 4 JUILLET 2015 : (Message de Roger le 6 décembre 2014)

Cette année, le partage de nos réflexions sur la science hygiéniste est prévue au gîte du VIALA dans le cadre des causses du Larzac du  27-06-14  au  04-07-14.

Cette rencontre apporte plus de compréhension aux lois de la vie et confirme notre niveau de santé acquis au fil du temps. 

Il est certain que les causeries seront exhaustives pour mieux persévérer vers une santé parfaite.  

Les personnes intéressées s'inscrivent à mon adresse :  E- MAIL : marteau-roger@orange.fr 

Les tarifs sont identiques en 2014 : 12 euros la nuitée. Location drap 8 euros. 

Les versements seront demandés en début d'année pour la réservation du gîte selon le souhait du gestionnaire 

Aucun remboursement non prévu pour désistement. L'apport financier est directement attribué aux gestionnaires du gîte.
D'autre part, pour que cette rencontre soit riche en communications, des intervenants seraient souhaitables ! 

A proximité du gîte le VIALA, des gîtes sont disponibles pour des personnes désirant jeûner. Sous ma surveillance et Frédéric Miolane. Suivi de la rencontre. Roger-Jouvence

Pour mémoire : Rencontre réalisée en 2014 du 12.07.2014 au 19.07.2014 : RENCONTRE - Rencontre du groupe "Les Hygiénistes Authentiques" près de Millau à 12540 Cornus. Détails au lien #rencontre_larzac

___________________________________________________________________________________________________________

- CALENDRIER DES STAGES DE JEÛNE ET ACTIVITÉS 2015 AVEC EVELYNE CURT : (Message d'Evelyne le 8 mars 2015)
2015 - Calendrier des stages de jeûne, randonnées et rencontres,
à télécharger au lien : http://www.conscience33.fr/Programme_2015.pdf

COMPLÉMENTS :
STAGES D'HYGIÉNISME 26-31 MAI 2015
Lire au lien : http://www.conscience33.fr/programme_mai_2015.pdf

RENCONTRE HYGIÉNISTE 18-24 AOÛT 2015
Télécharger la présentation : http://www.conscience33.fr/ESCOUTOUX-2015-rencontre.pdf
Télécharger le programme 2015 : http://www.conscience33.fr/annexe_programme_aout_2015.pdf
Télécharger le programme 2015 - annexe : liste de thèmes : http://www.conscience33.fr/ESCOUTOUX-2015-Programme.pdf
Télécharger la fiche d'inscription : http://www.conscience33.fr/ESCOUTOUX-2015-Inscription.pdf
Télécharger le programme détaillé : programme2015.pdf


- CALENDRIER DES STAGES DE JEÛNE ET ACTIVITÉS 2014-2015 :
à télécharger au lien : Calendrier des stages et activités 2014- 2015.pdf

 

CALENDRIER DES STAGES DE JEÛNE ET ACTIVITÉS 2014-2015 :

1) Les cures de jeûne se font dans un but thérapeutique global selon la méthode d'Albert Mosséri : repos total pendant toute la durée du séjour, répartie entre le jeûne et le demi-jeûne selon les besoins. Pour la préparation, vous recevez des fiches résumées sur le jeûne et des conseils personnalisés.
Pendant le séjour, sont prévus un suivi et des soins individuels si besoin, ainsi que la réunion du groupe chaque soir.

2) Les accompagnants :
Evelyne Curt accompagne en jeûne depuis 14 ans, en cure individuelle ou en groupe, pour des cures de toute durée et quelles que soient les motivations, afin de venir à bout de toutes les difficultés.
Evelyne Bouchet s'est d'abord intéressée aux médecines douces et alternatives. Peu à peu, son chemin l'amène vers la pratique du jeûne et de l'hygiénisme qu'elle découvre auprès d'Evelyne Curt et de Thierry Casasnovas. Evelyne Bouchet vous accueille dans sa maison en Ariège, et dispose de trois chambres individuelles.

3) Informations pratiques : les draps, l'eau et la nourriture du demi-jeûne sont fournis à Allex, pas à Marsas. Pour les autres lieux, posez la question.
Si vous prenez du congé ou si vous venez en train, assurez-vous que les dates n'ont pas été modifiées. Si vous souhaitez que l'on vienne vous chercher à la gare, prévenez-nous avant d'acheter le billet.
L'accueil en chambre individuelle est toujours possible sous réserve de disponibilité.

4) Tarif : pour tous les stages, ajouter au tarif indiqué 15 euros d'adhésion à l'association de fait des Amis Hygiéphiles, par chèque séparé à l'ordre de Evelyne Curt.
Une réservation obligatoire de 50 euros par semaine est demandée, et encaissée en début de stage. En cas d'impossibilité à participer, elle n'est pas remboursée, mais pourra être reportée sur un autre stage sans limitation de durée. Toute semaine commencée est due en entier, sauf accueil libre (prix indiqué à la journée).
Réduction à demander pour les couples, les groupes et pour les séjours longs (3 ou 4 semaines). Paiement de la réservation à l'ordre de l'accompagnant :
- Evelyne Curt - 42 rue Vaucourte - 26270 LORIOL sur Drôme, ou par virement bancaire : IBAN FR86 2004 1010 0718 6186 5P03 838 – BIC PSSTFRPPLYO
- Evelyne Bouchet - lieu-dit Bidoune - 09230 FABAS
Le solde doit être payé le premier jour du stage, une régularisation est faite si besoin en fin de séjour.

5) Les rencontres annuelles sont une organisation bénévole et collective des Amis Hygiéphiles ; elles sont l'occasion d'expliquer les principes fondamentaux
de l'hygiénisme, et de créer des liens d'amitié durables.
L'hébergement et la nourriture sont à la charge de chacun des participants. N'apportez que de la nourriture entrant dans un menu hygiéniste.
Pour s'inscrire, envoyez l'adhésion annuelle de 15 euros par personne adulte, non remboursable, à Evelyne Curt.
Pour soutenir nos actions, vous pouvez renouveler votre adhésion dès le 1er janvier.

6) Pour tout renseignement, consultation, et inscription :
- par email : ak.tamari@gmail.com (Evelyne Curt), evelyne2bouchet@gmail.com (Evelyne Bouchet)
- par téléphone : 07 81 58 52 47 (Evelyne Curt) : 06 71 49 75 92 (Evelyne Bouchet)
- ou par courrier postal.
Au plaisir de vous rencontrer pour grandir ensemble.
Evelyne Curt.

 

DECEMBRE 2014 :

STAGE DE JEÛNE à ALLEX (26)
à télécharger au lien JEÛNE à ALLEX avec Evelyne.pdf
Maison d'accueil Saint-Joseph du 14 décembre au 4 janvier 2015
Trois semaines de cure de jeûne hygiéniste : jeûne puis demi-jeûne au repos total selon la méthode d'Albert Mosséri.
Accompagnatrice : Evelyne Curt depuis 14 ans en cures de jeûne thérapeutique.
Email : ak.tamari@gmail.com Tél : 07 81 58 52 47
Vous recevrez des fiches résumées sur le jeûne ainsi que les conseils personnalisés pour la préparation. Les stages sont accessibles à tous, minimum une semaine.
Tarif : 270 euros par semaine + 15 euros d'adhésion annuelle.
Réductions pour chambre partagée, groupe, couple et séjour de 3 semaines.
Accès : en train, gare Valence-Ville puis autocar jusqu'à Allex. Par l'autoroute, sortie Valence-Sud ou Loriol ; à Allex, passer au pied du village, direction Crest, puis prendre à gauche la montée de la butte, panneau « sanctuaire St-Joseph » sur 200 m : grand portail en face : entrée du sanctuaire.

Lieu : Allex est un village de 2000 habitants construit sur une butte qui domine la vallée de la Drôme, entre Crest et Loriol sur Drôme, à 120 km au Sud de Lyon.
Maison d'accueil Saint-Joseph : cette maison abrite une communauté de religieux missionnaires de la congrégation du Saint-Esprit. La partie « château » construite par la famille La Tour du Pin date du 18ème siècle. Le style est l'imitation des grandes demeures italiennes de la Renaissance.
Les autres bâtiments furent construits au milieu du 20ème siècle pour un collège des missions fermé en 1999, et un sanctuaire dédié à Saint-Joseph.
L'ensemble architectural rappelle celui d'Assise.
Aujourd'hui, la maison est devenue centre d'accueil.
Le sanctuaire continue son animation avec la figure de Saint-Joseph. Un parc de 3 hectares permet au visiteur de profiter de la beauté et de la tranquillité des lieux.

 

STAGE DE JEÛNE A LORIOL - Les jacynthes des bois
à télécharger au lien JEÛNE A LORIOL sur Drôme avec Catherine.pdf
Stage de jeûne - Suite au succès de l’année 2013,
Nous vous proposons de jeûner : 3 jours, 1 semaine ou 15 jours
Du samedi 20 décembre 2014 au samedi 3 janvier 2015.
Le jeûne et le demi-jeûne hygiéniste est un repos total dans un cadre serein.
Le jeûne est naturel, on doit seulement réapprendre à jeûner, se détendre, lâcher prise, obéir à son corps.
Nous vous accompagnons pour cela.
Tarifs : (logement - encadrement- reprise)
· 1 personne dans une chambre à partager : 1 semaine : 233 € - 2 semaines : 420 €
· 1 personne en lit dortoir : 1 semaine : 205 € - 2 semaines : 375 €
· En chambre d’hôte (tarif pour 2 personnes) 1 semaine : 550 € - 2 semaines : 900 €
Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez soit envoyer un courriel :
cbrigitte642@gmail.com ou g.bastian@free.fr
soit nous joindre par téléphone : 06 85 65 33 27 - 04 76 24 66 65
Lieu : 42 rue de Vaucourte, 26270 Loriol sur Drôme
http://www.jacynthes-des-bois.fr/


« Jeûnes et détox en Ariège »

à télécharger au lien JEÜNE en ARIEGE avec Evelyne.pdf
La maison est située près de Fabas (09230) à environ une heure au sud de Toulouse dans un hameau calme, immergé dans une nature généreuse et accueillante. Trois chambres sont aménagées pour que chacun puisse trouver repos, tranquillité et sérénité.
Cette organisation permet de constituer de petits groupes où toute demande pourra être entendue et prise en compte dans le cadre d'un accompagnement respectueux et personnalisé.
Il est possible de venir pour une, deux, voir trois semaines de jeûne et demi jeûne et également pour des séjours « détox » où nous abordons les grands principes hygiénistes, des notions de physiologie, comment adopter une alimentation vivante, comment la mettre en place dans son quotidien, etc...
L'alimentation est essentiellement basée sur les jus de légumes.
Les sessions sont de 3 jours minimum à une semaine.
Qui suis je ? : Après un parcours professionnel effectué dans les secteurs du social, de l'insertion et de la formation, j'ai éprouvé le besoin de faire le point, de me poser, de me reposer ! Ainsi j'ai rencontré Evelyne Curt qui m'a accompagnée dans mes périodes de jeûne et a su me sensibiliser à l'essence même de l'hygiénisme. Par la suite je me suis formée auprès de Thierry Casanovas sur les notions de physiologie, d'anatomie pour comprendre et appréhender d'un point de vue hygiéniste le fonctionnement du corps humain dans sa globalité.
Ce lieu est ouvert toute l'année et fonctionne à la demande :
Evelyne Bouchet - Lieu Dit Bidoune, 09230 Fabas
Tel : 0671497592
evelyne2bouchet@gmail.com

 

JEÛNE AU MAROC
à télécharger au lien JEÛNE AU MAROC avec CRICRI.pdf
Je vous transmets le message de notre amie Christiane RAK, qui a jeûné avec nous en décembre 2013 à Loriol.
"Cette année j'ai une belle et grande maison au pied de l'atlas à 40 km de marrakech.
Je propose donc un accompagnement dans les jeûnes 3+3 Ou bien cure de jus vert
1 semaine de présence serait le maximum
Contribution financière à définir, modique ça va de soi ! Ce serait pour cette famille berbère qui partage ma vie de près et de loin avec moi depuis quelques années
Les personnes peuvent être hébergé chez cette modeste famille, je ne serais pas loin pour la présence et l'accompagnement
Je peux aller chercher les personnes à l'aéroport
Soyez les bienvenus
L'endroit est merveilleux dans son paysage et dans sa simplicité de vie au quotidien
Nous sommes dans l'essentiel et l'épurement."
Christiane est une personne d'une qualité rare et exceptionnelle, c'est peu dire tellement son contact nous remet en cause et nous transforme.
Elle s'est imprégnée de la grandeur d'âme de ses amis et hôtes marocains, et sait la conserver et nous la transmettre avec sa fraîcheur et son humour quand elle revient en France en été.
Nous inviter dans ce bel écrin de son pays d'adoption est le plus beau cadeau qu'elle puisse nous faire...
Pour la contacter : christianerak@yahoo.fr
Bon voyage !
Pour les amis hygiéphiles, Evelyne Curt : 07 81 58 52 47

 

CALENDRIER 2014 DES STAGES DE JEÛNE, RANDONNÉES ET RENCONTRE :
à télécharger au lien :Calendrier.pdf

 

Notes :
(1) Les cures de jeûne se font dans un but thérapeutique global, selon la méthode d'Albert Mosséri : repos total pendant toute la durée du séjour, répartie entre le jeûne et le demi-jeûne selon les besoins.
Pour la préparation, vous recevez des fiches résumées sur le jeûne et des conseils personnalisés.
Pendant le séjour, suivis et soins individuels si besoin, et réunion du groupe chaque soir.

(2) Les accompagnants :
Evelyne Curt accompagne en jeûne depuis 14 ans, en cure individuelle ou en groupe, pour des cures de toute durée et quelles que soient les motivations, pour venir à bout de toutes difficultés.
Anicet et Eliane Lusseau maîtrisent parfaitement la nutrition et le jeûne. Ils accompagnent dans la douceur pendant des semaines d'initiation, pour retrouver la souplesse, s'ouvrir aux bonheurs simples et libérer notre créativité.

(3) Informations pratiques : les draps ne sont pas fournis sauf à Allex. La nourriture du demi-jeûne est comprise sauf à Marsas.
Si vous souhaitez que l'on vienne vous chercher au train, prévenez-nous avant d'acheter le billet.
L'accueil en chambre individuelle est possible sur demande et selon disponibilité.

(4) Tarif : pour toutes les activités, ajouter 15 euros d'adhésion annuelle à l'association de fait des Amis Hygiéphiles, par chèque séparé.
Pour participer à un stage : réservation de 50 euros par semaine, non remboursé, reporté sur un autre stage en cas d'empêchement. Toute semaine commencée est due sauf accueil libre (choix des dates et prix à la journée). Réduction pour les couples et pour les séjours longs (3 ou 4 semaines).
Solde payé à l'arrivée et régularisation si besoin en fin de séjour.
Paiement à l'ordre de l'accompagnant : Anicet et Eliane Lusseau (adresse : 3 rue des Robiniers 86600 Lusignan) ou Evelyne Curt (adresse : Fatima Galfré (sans mettre mon nom) 18 rue des Boers 06100 Nice).

(5) Les rencontres sont une organisation bénévole et collective des Amis Hygiéphiles ; elles sont l'occasion d'expliquer tous les principes fondamentaux de l'hygiénisme, et de créer des liens sociaux. L'hébergement et la nourriture sont à la charge de chacun des participants. N'apportez que de la nourriture entrant dans un menu hygiéniste.
Pour s'inscrire, envoyer l'adhésion annuelle de 15 euros par personne adulte, non remboursable, à Evelyne Curt.
Pour nous soutenir, vous pouvez renouveler votre adhésion dès le 1er janvier.

(6) Pour tout renseignement, consultation, et inscription :
- par email : ak.tamari@gmail.com (Evelyne) et aniceteliane@gmail.com (Anicet et Eliane)
- par téléphone : 04 89 00 95 48 (Fatima) - 06 51 16 70 05 (Julie) - 06.67.23.13.85 ( Anicet) - 06.79.52.79.60 (Eliane) – 07 81 58 52 47 (Evelyne)
- ou par courrier postal.
Au plaisir de vous rencontrer pour grandir ensemble.
Evelyne Curt.

Plus d'informations :
Le jeûne : http://www.conscience33.fr/jeune.html

L'Hygiénisme : http://www.conscience33.fr/HYGIENISME.html




AOÛT 2014 :
23.08.2014 au 28.08.2014 : RENCONTRE - Rencontre des amis hygiéphiles près de Vichy

DETAILS PRATIQUES ET BULLETIN D'INSCRIPTION au lien #rencontre_aout_2014
ANNONCE - ORGANISATION - THEMES - INFORMATIONS PRATIQUES - INSCRIPTION
du samedi 23 au jeudi 28 août au Domaine de Bel Air à Puy Guillaume (entre Vichy et Thiers). Source : #Message_12_octobre_2013

 

_____________________________________________________________________________________________________________________

RENCONTRES ET ACTUALITÉS ANCIENNES au lien #actualites_anciennes

 

 

AVERTISSEMENTS & CONSEILS HYGIÉPHILES

AVERTISSEMENTS ET CONSEILS HYGIÉPHILES

Par Évelyne CURT

LIRE LES MESSAGES D'ÉVELYNE CURT AU LIEN : #Messages_Evelyne_Curt


MESSAGE DU 6 AOÛT 2013 - Sujet : L'HYGIÉNISME
 
Il me semble que les différentes écoles : 80/10/10, hygiénisme et quelques autres sont des approches différentes qui conduisent au final au même résultat (si l'on ne s'arrête pas en chemin), c'est-à-dire manger un fruit cru à midi et un légume cru le soir.

Il me semble important de voir chaque méthode quelle qu'elle soit comme un processus évolutif et non comme une recette figée où nous recherchons la sécurité existentielle bien illusoire. Si l'on reste à ce niveau-là, le passif nous rattrape.

Ne pas oublier dans la définition de la pratique hygiéniste la première condition : le jeûne.

Beaucoup trop de gens suite à notre formatage intellectuel le voient encore comme un remède à nos maladies.
Il est avant tout un outil très puissant d'évolution et ouvre la porte du discernement... si l'on veut bien lui demander de nous redonner ce pouvoir. C'est faire les choix justes pour son alimentation, ses relations et ses choix de vie. 

Donc en tout, trois fondements à la pratique hygiéniste :
- le jeûne,
- le choix des bons aliments,

- l'observation des bonnes combinaisons.

(Evelyne Curt - 6 août 2013)

Ce message du 6 août 2013 est paru dans le groupe au lien : https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!topic/hygienisme/YG3qYXS1ZLo

Lire aussi son message du 25 avril 2013 (sujet : les bases de l'hygiénisme) paru dans le groupe au lien : http://www.conscience33.fr/HYGIENISME.html#Message_Evelyne_Curt


MESSAGE DU 14 OCTOBRE 2013 - Sujet : LES ALIMENTS
Suite à tes réflexions...

j'ai commencé à lire la rubrique "les aliments" : à mon sens,  tout est faux.

Tu l'as compris,  j'insiste toujours sur la logique et non sur l'aliment. C'est-à-dire ne pas dire ce que l'on doit ou ne doit pas manger, mais pourquoi.

Il est strictement impossible de donner un menu qui convienne à tous.
Pour les vêtements, acceptons-nous de porter l'uniforme ?... (avec des tailles différentes quand même !) mais le même tissu, la même coupe, la même couleur ?
Cela n'est plus bien à la mode car ces techniques ont été des outils de manipulation et l'individu se révolte naturellement pour affirmer sa liberté et son identité.
Sauf ceux qui recherchent librement dans une tendance vestimentaire une identité culturelle ou spirituelle.
C'est un peu la même chose pour la nourriture que pour la tenue vestimentaire.
Alors pourquoi l'acceptons-nous ou l'accepterions-nous pour la nourriture ? Pourquoi devrait-on dire à quelqu'un ce qu'il doit manger ?
Il faut comprendre les réactions normales dès que nous parlons d'un système de nourriture, que ce soit  par exemple : "alimentation frugivore" ou "alimentation carnivore".
Il faut que l'adhésion à un système soit consciente et volontaire et surtout en accord avec tout notre être... dans le présent ! 
... c'est-à-dire en perpétuelle évolution.

Donc le choix de la nourriture n'a rien à voir avec la santé, mais avec l'identité.

La question est : quelle est notre préoccupation ? la santé ? l'éthique ? l'écologie ? la conscience ? l'appartenance culturelle ? sachant que toutes ces préoccupations sont complémentaires. 
Le véganisme par exemple répond à une préoccupation de conscience et d'éthique.
L'hygiénisme répond à une préoccupation de santé du corps physique.
Chaque personne adapte systématiquement son mode de vie et de nourriture à l'ensemble de ses préoccupations.
À notre époque où des personnes s'habillent de façon provocante sexuellement, la nourriture aussi est très excitante, et ramène la conscience dans les plans correspondants.

L'hygiénisme se préoccupe du maintien et de la restauration de la santé du corps physique à long terme.
La notion de "long terme" caractérise vraiment l'hygiénisme, nous pourrons y revenir. L'hygiéphile recherche la chaleur, le repos, le jeûne, les aliments à digestion rapide, etc... : tout ce qui peut contribuer à augmenter la longévité, pas seulement le facteur santé. 

Certains hygiénistes englobent trop facilement différentes préoccupations, voulant donner comme modèle le résultat de leur propre identité et de leur propre vécu :  " Faîtes comme moi  " - les médecins, s'ils le pouvaient, diraient  : " je ne fais pas comme vous ".
Certaines préoccupations sont fortement soutenues par nos émotions, souvenirs et croyances liées à la souffrance, à la mort et à la maternité.

Pour en revenir à la seule question de la santé : ce n'est pas le type d'aliment qui détermine la santé, mais bien sa qualité.
Il ne faut surtout pas pas dire qu'une personne mangeant seulement des pommes est garantie d'une bonne santé !
Les pommes acides comme les granny smith cueillies vertes détruisent la santé. Pourtant la pomme en terme générique peut être considérée comme un aliment de base.

De même, il ne faut pas croire qu'une personne qui a une nourriture exclusivement crue, a la garantie d'une bonne santé, simplement pour la raison que notre environnement n'est pas cru : croyez-vous par exemple que la bouillie bordelaise - qui entre largement dans les aliments biologiques - soit crue ? 
Si votre santé vous intéresse, cela vaut la peine de faire quelques recherches...

La terminologie et la pratique sont semées de pièges ou de nuances... qui font de l'étude de la nourriture un véritable art de vivre.

Pour étudier le comportement alimentaire ou donner des conseils en nutrition, nous sommes bien obligés de prendre en compte tous les facteurs culturels, faute de quoi nous nous perdons dans des questionnements qui n'ont aucun sens.

Ou alors nous imitons le médecin qui prescrit une ordonnance : "trois pilules de ceci et deux de cela", sans discussion.
Nous suivons la même logique si nous disons à nos patients : "500 g de fruits, 200g de salades, 300g de pommes de terre".

Ou bien nous reproduisons le comportement de la mère qui ne sait pas que son enfant sait spontanément ce dont il a besoin.
Comme des enfants, les patients obéissent, recherchant et se référant à une autorité aliénante, ou bien cherchent à comprendre, ou bien se révoltent.

Si quelqu'un se révolte en nous entendant, alors sûrement devons-nous changer notre comportement.

Évelyne


Ce message est paru dans le groupe le 14 octobre, au lien : https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!topic/hygienisme/7h2cm6ylOUE

LIRE LES MESSAGES D'ÉVELYNE CURT AU LIEN : #Messages_Evelyne_Curt


 

PRÉSENTATION :

Dans cette rubrique nous présenterons un essai de mise en pratique des règles de nutrition basé sur l'hygènisme selon Shelton.

Ce dossier s'appuie sur le groupe "L'Hygiénisme selon Shelton" : http://groups.google.com/group/hygienisme?hl=fr

Parfois des corrections orthographiques ont été faites. Les mots surlignés en gras ou en jaune sont de l'auteur du site...
Les dates indiquées sont celles indiquées dans le groupe, et à la fin d'une citation, il y a souvent les références du sujet traité et du prénom de l'auteur du message.

 

UTILE : Il est possible, dans le groupe "L'Hygiénisme selon Shelton", de rechercher avec un mot clef tous les messages en relation avec ce mot !

 

REMARQUE parue le 06.05.2012 dans le groupe :

 

"Pour consulter les archives, il faut se rendre à https://groups.google.com/group/hygienisme?hl=fr et, comme le groupe n'est pas public, se connecter avec l'adresse email d'inscription à ce groupe...

Il faut avoir lié à, ou créé avec, cette adresse un compte Google. Si ce n'a pas été fait et que vous n'avez pas d'adresse Google, il faudra créer un compte google avec l'adresse d'inscription, mais sans être obligé de créer une adresse google...

AVERTISSEMENT :

Des correctifs sont parfois faits concernant la ponctuation, les accentuations ou des fautes de français.
Les surlignages en gras ou en jaune sont du rédacteur de ce dossier !
Des extraits concernant plus particulièrement le jeûne hydrique sont présentés au dossier "Le jeûne hydrique" : jeune.html

 

 

DÉFINITION :
QU'EST-CE QUE L'HYGIÉNISME ? voir le dossier au lien : http://www.conscience33.fr/HYGIENISME.html

Lire le texte "QU'EST-CE QUE L'HYGIÈNE NATURELLE ?", par le Dr Herbert M. Shelton au lien : #QU_EST_CE_QUE_L_HYGIENISME
(Texte présenté dans le livre "La santé sans médicaments" écrit par le Dr Herbert M. Shelton)

Sur le site de l'hygiénisme : http://www.hygienisme.org/ :
« Qu'est ce que l'Hygiénisme ?
L'hygiénisme est l'art de vivre en bonne santé par le respect des lois de la nature et par la bonne connaissance des aliments spécifiques à l'espèce humaine.»

Un distinguo fondamental : "Hygiénisme et Naturopathie !" : http://www.naturopathie-en-clair.com/un-distinguo-fondamental/

La différence entre Hygiénisme et Naturopathie par Frédéric Patenaude au lien http://www.fredericpatenaude.com/francais/PDF/mentoraout09.pdf
"La naturopathie a recours à des méthodes naturelles comme : Les bains de sièges  L’argile  L’hydrothérapie  La chiropratique  Les massages  Les compresses  Les tisanes  Les oligo-éléments  Les suppléments nutritionnels  La biorespiration  L’acupuncture  L’homéopathie  Les cures thermales  Etc.
Par contre, l’Hygiénisme ne reconnaît pas l’existence des remèdes , même naturels. Nous stipulons que le seul ‘remède’, pour ainsi dire, c’est la suppression de la cause et non celle des symptômes, fût-ce par des méthodes naturelles."

 

 

Voir aussi le dossier HYGIÉNISME au lien : http://www.conscience33.fr/HYGIENISME.html

Voir aussi le dossier concernant LE JEÛNE au lien : http://www.conscience33.fr/jeune.html

 

HYGIÉNISME - Conseils par Évelyne CURT

DOCUMENTS CONCERNANT L'HYGIÉNISME par Évelyne CURT :

"Les bases de l'hygiénisme"
au lien : #bases
"Qu'est-ce que l'Hygiénisme ?"
- Fiche n° 1 au lien : #Hygienisme
"Les grands principes hygiénistes"
- Fiche n° 2 au lien : #Les_grands_principes_hygienistes
"Un peu d'explications sur le jeûne" -
Fiche n° 3 à télécharger ici ou à lire au lien : #Explications_sur_le_jeune
"La cure de jeûne"
- Fiche n° 4 à lire au lien : #La_cure_de_jeune
"Cure de jeûne - Citations - extraits de livres"
- Fiche n° 5 au lien : #Extraits_de_livres
"Notes sur l'eau"
- Fiche n° 7 au lien : #Notes_sur_l_eau
"Qu'avez-vous mangé aujourd'hui ?"
- Fiche n° 9 au lien : #Qu_avez_vous_mange_aujourd_hui
"Les combinaisons alimentaires"
- Fiche n° 10 au lien : #Les_combinaisons_expliquees
"Bases de la pratique hygiéniste"
- Fiche n° 17 au lien : #Bases_de_la_pratique_hygieniste
"Que faire en cas de douleurs ?"
- Fiche n° 20-21 au : #Que_faire_en_cas_de_douleurs
"Conseils alimentaires pour commencer"
- Fiche n° 23 au lien : #Conseils_alimentaires_pour_commencer
"Le jeûne matinal"
au lien : #Le_jeune_matinal
"Les intoxications métalliques"
au lien : #Les_intoxications_métalliques

 

 

SITES :


Site officiel de l'association "L'Hygiénisme": http://www.hygienisme.org/ (site de Albert Mosséri)
Des témoignages : http://www.hygienisme.org/01%20Temoignage.htm


Site "L'Hygiénisme - Un système révolutionnaire de santé" : http://hygienisme.free.fr/ (site de Daniel Vranckx) et...
Site d'Equisano asbl (Daniel Vranckx) : http://danvkx.free.fr/

 

Groupe "L'Hygiénisme selon Shelton" : http://groups.google.com/group/hygienisme?hl=fr ou https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!forum/hygienisme (pour s'inscrire, explquez vos motivations)

 

Site Vivre Cru : http://vivrecru.org/ Ce site de Thierry Casasnovas est orienté vers le cru, mais n'est pas complètement hygiéniste.
Il a un groupe sur Facebook "Vivons Cru" : https://www.facebook.com/groups/VivonsCru/ (groupe "privé")
Voir les diverses ressources de "Vivre Cru" au lien : http://www.conscience33.fr/naturopathie.html#site_vivre_cru

Une page Facebook indépendante du groupe de Thiery Casanovas est intitulée "Vivons Cru" (!) : https://www.facebook.com/vivonscrusante (page accessible à toutes et tous, où on va retrouver des vidéos de Thierry Casasnovas, émanation de "Nutrition santé" : https://www.facebook.com/nutrition.sante.vege)

 

et sur Conscience 33 :

 

DOSSIER HYGIÉNISME
L'information de base

DOSSIER JEÛNE
Le jeûne hydrique

DOSSIER HYGIÉNISTE
Vers la nutrition hygiéniste

COURS HYGIÉNISME
Cours de base de T.C. Fry

CARTE
"Les amis hygiéphiles"

 

 


FORUMS : Voir une liste au lien http://www.conscience33.fr/HYGIENISME.html#SITES

 

LIVRES - DOCUMENTS : Voir une liste complète au lien http://www.conscience33.fr/HYGIENISME.html#LIVRES

Livre "LA SANTÉ PAR LA NOURRITURE" par Albert Mosséri (1953, 1964, 1974) :
Sommaire et extraits au lien : http://www.conscience33.fr/HYGIENISME.html#la_sante_par_la_nourriture

Livre "MANGER POUR VIVRE SANS MALADIES"
par Albert Mosséri (1990) :
Sommaire et extraits au lien : http://www.conscience33.fr/HYGIENISME.html#Livre_MANGER_POUR_VIVRE_SANS_MALADIES

Livre "LES COMBINAISON ALIMENTAIRES ET VOTRE SANTÉ" (1955, 1968) par Herbert M. Shelton - Éditions LE COURRIER DU LIVRE).
Sommaire et extraits au lien : http://www.conscience33.fr/HYGIENISME.html#Livre_LES_COMBINAISONS_ALIMENTAIRES_ET_VOTRE_SANTE

 

HYGIÉNISME - Conseils par Évelyne CURT

DOCUMENTS CONCERNANT L'HYGIÉNISME par Évelyne CURT :
"Qu'est-ce que l'Hygiénisme ?"
- Fiche n° 1 au lien : www.conscience33.fr/jeune.html#Hygienisme
"Les grands principes de l'Hygiénisme"
- Fiche n° 2 au lien : www.conscience33.fr/jeune.html#Les_grands_principes_hygienistes
"Notes sur l'eau"
- Fiche n° 7 au lien : www.conscience33.fr/jeune.html#Notes_sur_l_eau
"Qu'avez-vous mangé aujourd'hui ?"
- Fiche n° 9 au lien : www.conscience33.fr/jeune.html#Qu_avez_vous_mange_aujourd_hui
"Bases de la pratique hygiéniste"
- Fiche n° 17 au lien : www.conscience33.fr/jeune.html#Bases_de_la_pratique_hygieniste
"Le jeûne matinal"
au lien : www.conscience33.fr/jeune.html#Le_jeune_matinal
"Les combinaisons alimentaires"
- Fiche n° 10 au lien : www.conscience33.fr/jeune.html#Les_combinaisons_expliquees
"Que faire en cas de douleurs ?"
- Fiche n° 20-21 au lien : www.conscience33.fr/jeune.html#Que_faire_en_cas_de_douleurs
"Conseils alimentaires pour commencer"
- Fiche n° 23 au lien : www.conscience33.fr/jeune.html#Conseils_alimentaires_pour_commencer
"Les intoxications métalliques"
au lien : www.conscience33.fr/jeune.html#Les_intoxications_métalliques


CENTRES DE SOINS - DIÈTE :

RÉALISATION PRATIQUE DU JEÛNE DANS LA MÉTHODE HYGIÉNISTE - Conseils par Évelyne CURT

STAGE "Jeûner en Conscience" avec Évelyne CURT : www.conscience33.fr/jeune.html#Stage_en_France
"Un peu d'explications sur le jeûne" - Fiche n° 3 à télécharger au lien ou à lire ici : www.conscience33.fr/jeune.html#Explications_sur_le_jeune
"Les modalités pour le stage" à télécharger au lien ou à lire ici : www.conscience33.fr/jeune.html#Modalites_pour_le_stage
"Se préparer" à télécharger au  lien ou à lire ici : www.conscience33.fr/jeune.html#Se_preparer

AUTRES DOCUMENTS COMPLÉMENTAIRES POUR FAIRE UNE CURE DE JEÛNE par Évelyne CURT :
"La cure de jeûne" - Fiche n° 4 à lire au lien : www.conscience33.fr/jeune.html#La_cure_de_jeune
"Particularités de la pratique du jeûne dans la méthode hygiéniste" - Fiche n° 6 au lien : www.conscience33.fr/jeune.html#Cure_de_jeune_Particularites
"Cure de jeûne - Citations - extraits de livres"
- Fiche n° 5 au lien : www.conscience33.fr/jeune.html#Extraits_de_livres
"Option pour l'accompagnement"
par Évelyne Curt au lien : www.conscience33.fr/jeune.html#Option_pour_accompagnement


VIDÉOS :

ALBERT MOSSÉRI : Interview de Albert Mosséri par Frédéric Patenaude :
http://www.youtube.com/watch?v=87YKDFKM60I
(9'48) et http://www.youtube.com/watch?v=QgyLoIv1Nig (9'29) ou
http://zipd.eu/exv/yt/?as=1&i=87YKDFKM60I (9'48) et http://zipd.eu/exv/yt/?i=QgyLoIv1Nig&as=1 (9'29)

Ainsi que :
What is the Difference Between Natural Hygiene and Naturopathy - http://www.ifood.tv/video/interview-with-albert-mosseri-natural-hygiene-part-3


 

INFORMATIONS GLANÉES DANS LE GROUPE
"L'HYGIÉNISME SELON SHELTON"

Groupe "L'Hygiénisme selon Shelton" : http://groups.google.com/group/hygienisme?hl=fr ou

https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!forum/hygienisme

Sélection subjective personnelle !

Le groupe a été créé en 2010.

BONNES ADRESSES :

CHÂTAIGNES - Peter Thommen Site : http://www.fruitsdescevennes.fr/ - Email : thommen.peter@orange.fr
Adresse :
THOMMEN Peter. La Liquière 48330 SAINT-ETIENNE-VALLEE-FRANCAISE. Téléphone fixe : 04 66 45 74 67.
- Soupes, crêmes et boissons déshydratées.

PÉPINIÈRE BIO : - Pépinière BIO Pépinière BURRI à 11500 Brénac. Site : http://www.pepiniereburri.com/
Contact : 06-87-93-38-88 / 07-86-15-64-47 ou burri.watson.grange@orange.fr Pépiniéristes producteurs de variétés anciennes et rustiques (certifié AB. FR BIO 10).

OLIVES SANS SEL - Paul Gréco : http://amaplacesurlaterre.free.fr/Amaplacesurlaterre/OLIVES_ABRICOTS.html Email : paul.greco@wanadoo.fr 
Adresse : Domaine des Roustans. 26110 Chateauneuf de Bordette. Tél. : 04.75.27.10.08 / 06.74.99.55.51. 

DIVERS :

BOUILLOTTE ÉLECTRIQUE ARDES SOLE MIO http://www.greenweez.com/bonnes-idees-greenweez-24-chaufferette-electrique-3-heures-p18336?ectrans=1

BIORÉSONNANCE : praticiens en France http://www.annuaire-therapeutes.com/praticien-en-bioresonance-france.html

DISTILLATEUR modèle 300 SSE : site de H2o Labs (site GB : 179 ₤ en 2013 plus 40 ₤ de port pour la France, soit environ 250 €) :
http://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=auto&tl=fr&u=http%3A%2F%2Fwww.h2olabs.co.uk%2Fp-8-stainless-steel-model-300sse-with-glass-carafe.aspx

 

LES POINTS DE REPÈRES :

04.05.2012 : Bonjour les amis hygiénistes
  Même si un gène code notre longivité, on doit s'éteindre en sérénité, rapidement sans souffrances. Ce n'est pas le cas pour beaucoup de gens. Simplement en visitant les EHPAD. J'ai été Président d'un Conseil de Vie Social au sein d'une EHPAD, c'est vraiment désolant, de voir tous ces retraités dans des état lamentables.  La vie saine permet de rejoindre l'autre rive, sans douleur, sans délabrement, en fin de vie.  J'ai eu aussi un beau-père qui est parti à 101 ans, il mangeait conventionnel . Apéritif midi et soir ; résultat, pratiquement aveugle et sourd.  Les gens qui composent le début du 20ème siècle ont une héridité meilleure que la nôtre. Leur croissance s'est construite avec les 2 fruits de la femme, le lait maternel !  Un Creusois à 104 ans et conduit toujours son véhicule, annoncé sur France Bleue Creuse.   La génération après 1950, alimentée avec une nourriture industrielle, sera surement un désastre sanitaire à l'orée de la vieillesse. Séteindre en toute lucidité. La chimie est une science exacte, mais elle n'a jamais apporté la vie, sûrement la mort. La guerre chimique sous toutes ses fomes. Marteau Roger.

25.05.2012 : Bonjour,
A mon avis il est impossible d'appliquer à 100 % le mode de vie hygiéniste. Pour cette raison A. Mosséri a créé le terme hygiéphile. Les diverses situations, professionnelles, familiales , les amis obligent à des écarts . En appliquant à 100% la vie saine, on s'isole de la société... [re : métaux lourds - Roger  Marteau]

06.08.2013 : « ... il me semble que les différentes écoles : 80/10/10, hygiénisme et quelques autres sont des approches différentes qui conduisent au final au même résultat (si l'on ne s'arrête pas en chemin), c'est-à-dire manger un fruit cru à midi et un légume cru le soir.

Il me semble important de voir chaque méthode quelle qu'elle soit comme un processus évolutif et non comme une recette figée où nous recherchons la sécurité existentielle bien illusoire. Si l'on reste à ce niveau-là, le passif nous rattrape.

Ne pas oublier dans la définition de la pratique hygiéniste la première condition : le jeûne.

Beaucoup trop de gens suite à notre formatage intellectuel le voient encore comme un remède à nos maladies.
Il est avant tout un outil très puissant d'évolution et ouvre la porte du discernement... si l'on veut bien lui demander de nous redonner ce pouvoir. C'est faire les choix justes pour son alimentation, ses relations et ses choix de vie. 

Donc en tout, trois fondements à la pratique hygiéniste :
- le jeûne,
- le choix des bons aliments,

- l'observation des bonnes combinaisons...  » (Régime - Évelyne)

13.09.2013 :

« ... Le point de vue de shelton,
Le point de vue de Fry,
Le point de vue de Mosséri,
Le point de vue de Roger,
Le point de vue de Corine,
Le point de vue d'Alexis, 
Le point de vue de pauyel... 
Le point de vue de tarpanpion !
Oui !
C'est justement ce qui est intéressant : la richesse des point de vue ! 
Pourquoi ? car ces points de vue sont le reflet d'une expérimentation intérieure.
A travers nos corps nous expérimentons chaques jours le bonheur d'être sur chemin hors-piste, dans ce mode de vie d'amour de la nature et du respect de ces lois.
Tous ex-drogués dans cette société qui fait tout pour nous droguer, dans le but de nous affaiblir afin de mieux nous contrôler.
Pourquoi l'hygiènisme n'est pas et ne sera jamais une secte ? parce au final, même si certains ont déblayés des chemins qui mènent au même but, il n'y a pas de leader mais différentes expressions d'un point de vue vérifiable ou pas sur sa propre physiologie et surtout le partage libre....
Alors ne restons pas figer dans les modelés, l’expérimentons chaques jours et échangeons !
et la vérification c'est notre corps qui nous la donne !

Quand j'ai envie de 7 bananes je les mange avec plaisir
Quand j'ai envie d'un avocat ou même deux je le mange avec jubilation
Quand j'ai envie d'un œuf ou même deux je le mange aussi avec respect et remerciement à la poule...
Mais certaines choses desquelles je n'aurais jamais pensé pouvoir m'en passer il y a 3 ans encore et pourtant quelle liberté maintenant !...  » (QUINOA et...... Protéines !!!! - Pauyel)


04.10.2010 : Daniel Vranckx... Correspondant de l'Association Végétarienne de France pour l'Ariège (09)

16.04.2012 : ... Le jeûne de H Shelton est hydrique , repos intégral , physiologique et mentale , un point c'est tout ! Pour moi , le jeûne en randonnant est une erreur monumentale. Cest l'intelligence cellulaire qui est capable de rénover un organe ....

25.04.2012 : ... ce groupe n'est pas le mouvement Hygiéniste, mais un endroit où discuter de l'Hygiénisme selon Shelton, petite nuance importante...
L'Hygiénisme recommande fortement l'abstinence de viande et Mosséri a écrit beaucoup sur l'horreur des abattoirs. Il me semble que c'est donc une base.

24.05.2012 : ... un lien qui nous emmène sur la bibliographie de SHELTON... http://fr.wikipedia.org/wiki/Herbert_M._Shelton

08.05.2012 : N'utiliser aucun dentifrice ; brosser vos dents à l'eau fraiche, les rincer avec des ablutions buccales répétées. Mettre quelques gouttes de citron dans le verre...

23.04.2012 : Je n'utilise aucun dentifrice ! Je brosse uniquement mes dents à l'eau claire, surtout après un repas conventionnel...

10.04.2012 : Le chocolat est la pire gourmandise. Un composant du Cacao, la théobromine, un poison nerveux extrêmement redoutable . Les gens ne se doutent pas de cet Alcaloide de dégénérescence du chocolat. C'est un produit transformé : Cacao + sucre et lipides. Le mouvement hygiéniste évite tous les produits transformés...

17.11.2011 : pour le poids hygiéniste,  la norme est pour votre hauteur : 1,66 = 66 kg - 10 kg = 56 kg plus ou moins 1 ou 2 kg selon la densité du squelette. 

Pour le sommeil de la nuit, il faut vous coucher à 20 h 30 max ! La meilleure récupération s'effectue avant minuit. Le soleil inverse son cycle à minuit, nos cellules suivent ce cycle et activent leurs fonctions biologiques. Ne pas confondre lever du jour avec lever du soleil !  Il faut absolument supprimer la télévision. À savoir, c'est votre cerveau qui synthétise l'image de la télévision, d'ou activité cérébrale qui empèche l'endormissement...

 Je vous donne une clé issue du yoga pour obtenir le sommeil : Prendre 1 inspiration au maximun - retenir l'air inspiré pendant 10 secondes - expirer à fond, répéter 10 fois, attendre le sommeil, en principe c'est efficace !...

 07.06.2012 : Aucune thérapie n'est utilisée pour s'acheminer vers une santé rayonnante. C'est l' intelligence somatique (subconsciente) qui est à l'oeuvre si on lui en donne l' opportunité...

Un cortège d'électrons gravitent autour d'un centre qui s'appelle ( HYGIENISME ). C'est à dire : jardinage bio ; activités sportives ; biologie générale ; Bain de soleil (naturisme que je pratique) ; Spiritualité au sens écologique ; Sommeil selon le cycle solaire. Nombreuses sont les années pour assimiler ces options, et de l'acuité pour faire face aux diverses manifestations au déroulement d'un jeûne. Roger Marteau, formé à Nature et Vie. Fondateur de AIDE de1988 à 2003. Association disoute en 2003...

08.06.2012 : La transformation d'un aliment en autre forme, texture et moléculaire, est toujours nuisible . La cuisson en est un exemple . Des températures élevées détruisent les vitamines, enzymes, et forment des masses moléculaires minérales qui compliquent la digestion...

Toutes les maladies proviennent de l'intestin. Les effets toxiques dus à une digestion imparfaite (acidité) est irritante pour l'ensemble de l'intestin = dégénérescence. Trop d'aliments, même en association compatibles, sains, apportent des complications digestifs. La règle : la simplicité, varier les aliments au fil des jours = longivité de l'humain...

09.06.2012 : les dates de la rencontre à Vichy sont fixées depuis l'an dernier et sont passées sur la liste d'échange, 
l'abonnement à la revue " Le bon guide de l'hygiénisme" qui est de 30 € par an...

11.06.2012 : Pour savoir si vous avez assez de minéraux basique cela est très facile.
Vous allez soit à la pharmacie ou diététique et vous demandez les petits papiers
pour mesurer le pH urinaire, vous urinez dans un gobelet et vous mettez votre
papier dedans, vous avez dessus la boîte les couleurs avec le pH.
Vous devez avoir pH7 soi neutre si c'est en dessous vous êtes déminéralisé
en dessus ce n'est pas bon non plus. On trouve cette théorie qui est juste
dans les livres de la Dr. Catherine Kousmine.

12.06.2012 Les jus de fruits bio du commerce sont pasteurisés. Plus aucune vitalité, ou si peu. Surtout les enzymes végétales qui sont nécessaires pour une bonne digestion, détruites par la chaleur. Il est préférable de prendre les jus avec la pulpe du fruits ou du légumes...

 Au Centre Nature et Vie, les recommandations pour les jus de fruits : par petites gorgées et mastiquer le jus comme un fruit et avaler. Quand le pylore s'ouvre précipitamment, à cause de l'eau du jus, c'est la débacle intestinale et tous les désagrémenents qui suivent...

13.06.2012 : Les jus ne doivent pas être extraits avec une machine. L'oxydation est trop rapide. Le jus doit être extrait par la mastication et prépare ainsi, par stimulation, l'ensemble du tube digestif. Recracher la pulpe. Toute la vitalité de l'aliment stimule, fortifie l'ensemble de la bouche. Dans la nature les extracteurs n'existent pas !
La salive est nécessaire pour chaque aliments. Elle doit imprégner les composants alimentaires ; elle sert de lubrifiant à l'acheminement des aliments préparés dans la bouche...

13.06.2012 : Salade +céléri sont excellents pour une vitalité. Tous minéraux doivent passer par la plante pour etre assimilable par l'organisme. Donc le sel doit être exclu...

13.06.2012 : il est certain que les médicaments sont toujours une mauvaise alternative, une IMPASSE.
Il y a toujours une solution naturelle à tout problème, surtout si on revient à l'origine du problème, on peut guérir complètement...

14.06.2012 : 1 - rencontre annuelle hygiéphile : ...

28.08.2012 :  Mosséri est praticien hygiéniste professionnel, la maison de cure Rigny la Nonneuse est sa création. Il a amélioré les travaux de Shelton. Tous les hygiénistes se réfèrent à ses compétences acquises en 40 ans de pratique. Son rayonnement dans le domaines de l'hygiénisme a donné la possibilité de se familiariser avec les lois de la vie...

 03.09.2012 : L'ordre de grandeur selon le niveau de toxémie et la réaction qui suit est : le rhume, la grippe, la bronchite et des dégénérescences plus graves au niveau pulmonaire. À titre d'exemple les grippes de fin d'année à cause de repas gargantuestes en est une preuve flagrante...

09.10.2012 :  Roger Marteau : ancien moniteur spéléologue promotion Astérix Vallon Pont d'Arc 1966...

24.10.2012 : On ne pas faire l'hygiénisme sans faire des jeûnes régulièrement, c'est la base de la pratique, et cela s'apprend, car il y a beaucoup d'informations fausses (ou inconsistantes et insuffisantes) sur le jeûne.
Il faut commencer par lire les livres de A. Mosséri et faire l'expérience...

09.10.2012 : il y a des hygiéphiles dans toute la France...

28.10.2012 : Les aliments de 1er ordre : toute vie végétale ayant branches et feuilles vertes...
Toute plante produisant un fruit est aliment de 1er ordre...

15.11.12 : Marteau Roger : 0555808641...

29.11.2012 : Par rapport aux varices, comme je vous l'avais indiqué, il y a 2 semaines, j'ai scanné un article en fichier PDF, paru dans la revue "LA NOUVELLE HYGIENE" N° 20 de février 1957. Cette revue était bimestrielle et donc a dû commencer dans les années 1953 pour se terminer vers 1970. Elle était gérée par Gérard  NIZET, collaborateur de M. MOSSERI à l'époque,
L'article est de SHELTON et a été traduite de l'anglais.

12.12.2012 : Les aliments lacto-fermentés sont des processus de décomposition. Ils contiennent de l'alcool, de l'acide acetique et d'autres poisons. En plus du sel ! Ce ne sont pas des aliments nourrissants. Cette pourriture est impropre à la digestion de l'estomac. Les enzymes créées par cette fermentation sont contraires aux enzymes de la digestion humaine...

14.12.2012 : J'ai été sur un site américain (écrit en anglais malheureusement mais qu'on peut traduire avec internet, même si la traduction est imparfaite, on a le sens général) www.rawfoodexplained.com. Ce site commercial possède beaucoup d'articles écrits par T.C. FRY, hygiéniste américain. Ces articles étaient destinés à former des personnes à l'hygiénisme.
Je vous joins le lien pour accéder à ces articles.
http://www.rawfoodexplained.com/science.html

 

introduction aliments fermentés.pdf introduction aliments fermentés.pdf
25 Ko   Afficher   Télécharger  
effets nocifs aliments fermentés.pdf effets nocifs aliments fermentés.pdf
26 Ko   Afficher   Télécharger  
exemple aliments fermentés.pdf exemple aliments fermentés.pdf
34 Ko   Afficher   Télécharger  
mythes aliments fermentés.pdf mythes aliments fermentés.pdf
32 Ko   Afficher   Télécharger  
questions-réponses aliments fermentés.pdf questions-réponses aliments fermentés.pdf
21 Ko   Afficher   Télécharger  
extrait crusader aliments fermentés.pdf extrait crusader aliments fermentés.pdf
23 Ko   Afficher   Télécharger  

15.12.2012 :  oui le sel masque les molécules indésirables composant les aliments. Les papilles gustatives sont irritées, plus sensibles aux saveurs naturelles. Ce qui peut amener la gloutonnerie. 
 Le sel déforme toutes cellules (encyclopédie de biologie), c'est vraiment un condiment dangereux. La salive est émise en grande quantité pour le neutraliser...

 24.12.2012 : Au niveau anatomique, nous avons tous les organes pour digérer les fruits et légumes à l'état cru.
Les céréales
sont destinées au granivore qui ont un système digestif pour les assimiler. Dans notre société, les céréales (pain, viennoiseries, riz, pâtes, etc) sont d'un accès facile. Il suffit de comptabiliser les boulangeries, les rayons dédiés à toutes cette sorte d'aliments dans les supermarchés pour se rendre compte que c'est très difficile de s'en passer et c'est malheureusement entré dans nos habitudes. Mais c'est à nos dépens car leur consommation épuise notre organisme qui dépense beaucoup d'énergie pour les digérer et elle laisse beaucoup de déchets qui encrasse à la longue notre organisme, déclenchant tout un tas de symptômes malfaisants. Je vous joins un petit fichier PDF traitant du sujet et écrit par SHELTON, grand maître hygiéniste américain que 2 autres fichiers traduits de l'anglais avec google dont la traduction n'est pas parfaite mais dont on peut arriver à cerner le sens....

25.12.2012 : Le site de Mr MOSSÉRI est www.hygienisme.org. Vous y trouverez un régime pour les débutants sur le petit guide vert de l'hygiénisme...

24.12.2012 : Les graines de céréales épuisent le pancréas. De plus elles apportent en fin de digestion une acidité irritant l'ensemble de l'intestin. Le cycle de dégénérescence > irrritation > inflamation > induration > ulcère > tumeur et cancer...

25.12.2012 : La chimie est une science exacte, mais elle n'a jamais apporté la vie. Certaines molécules chimiques empoisonnent en profondeur la cellule et sont très difficiles à éliminer. Ne pas confonfre élimination et évacuation ! des jeunes successifs sont nécéssaires pour extraire cette toxémie iatrogène. Attendre toujours la vraie faim et aigue si possible. Cela indique que les sucres gastriques sont prets à recevoir le bol alimentaire pour une digestion parfaite. Il y a une parfaite interaction entre l'ensemble du tube digestif et l'hypothalamus dans le cerveau qui gère les cycles dela faim. C'est une clé FONDAMENTALE de l'hygiénisme ! Observer la faim et la satiété = source de santé...

03.01.2013 : Pour nous hygiénistes c'est plus difficile d'évaluer le niveau d'une toxémie. Néanmoins des indices permettent d'apprécier quels processus d'élimination à mettre en oeuvre. Repérage : acné et cellulite produits par les déchets des graisses et amidons transformées par la cuisson excrétés par les glandes sébacées raccordées a à la circulation lymphatique ( lymphe toxémique ) ; transpiration nauséabonde par les glandes sudoripares raccordées au réseau sanguin ; ronflement pendant le sommeil, inflammation du haut de la gorge ; visage gonflé par les mauvaises graisses et rétention de sel + substances iatrogènes ; joues rosées : insuffisance pulmonaire ; fréquentes céphalées ; Rhume , grippe, angine , bronchite à répétition ; mauvais sommeil ( cauchemar ) ; haleine fortement acétonique ( mauvaise restitution des reserves graisseuses) ; langue chargée ( un regard sur l'organe digestif ) ; constipation par carence du potentiel vital au niveau du colon descendant.  Yeux chargés de colorants jaunes, le regard doit etre très clair ; Yeux chargés de filets de sang ( appareil rénal épuisé ) ; fatigue générale et épuisement rapide dans les activités sportives ; manque de soleil aux zones génitales ( naturisme )...

01.01.2013 : Un autre indice important de toxémie, la suppuration d'une blessure, cela indique un terrain empoisonné par les toxines. Moi-meme en a fait l'expérience avant de découvrir l'hygiénime (Novembre 1981). Le pus s'accumulait à chaque blessure. Pas étonnant avec la nutrition malsaine de tous les jours...

15.01.2013 : Notre instinct nous dirige vers les plantes et fruits de la nature, à consommer tels quels. Ni cuisson, ni graines germées se rapprocher le plus possible du gorille...

15.01.2013 : je ne sais pas si tu as reçu des réponses sur les graines germées ; voici mon expérience.
Ce sont des aliments concentrés, plutôt en protéines, donc pas compatibles avec les fruits et sucres.
Les manger plutôt seules ou avec les légumes crus bien mastiquées.
Cela peut correspondre à un besoin périodique, mais il n'est pas nécessaire d'en manger régulièrement.
Il me semble préférable de ne pas manger les céréales germées, qui restent encore des céréales ; mais pour moi, cela a été une transition très importante : avant d'arrêter totalement les céréales, pendant plusieurs mois, je les ai mangées crues, trempées, germées, en grande quantité, les mêmes que je mangeais cuites auparavant : épeautre, sarrazin, seigle, etc. Et un jour je n'ai plus du tout eu besoin de céréales ni crues ni cuites.
Par contre, les légumineuses et les oléagineux germées me paraissent compatibles avec l'hygiénisme, si on respecte bien les combinaisons...

15.01.2013 : Les céréales crues ne sont pas congestionnantes, et quand elles sont trempées, elles se rapprochent du légume.
Tu dois lui dire aussi de varier les céréales (épeautre, sarrazin, millet, seigle, ...) et alterner avec les légumineuses crues.
Je mangeais des bols entiers d'épeautre trempée dans l'eau froide,  par exemple, sans aucun problème.
Cela se digère très bien si l'on ne mange pas de fruits. Les céréaliens ne mangent pas de fruits ;
céréalien et fruitarien en même temps, c'est impossible...

Ne pas l'inciter à manger des fruits, au contraire, et lui dire qu'elle n'aura que des avantages à manger toutes les céréales crues.
Attention, dans le commerce, beaucoup sont précuites, comme les flocons, fécules, mueslis, boulgour, etc ....
Il faut les prendre en bio, pour éviter tous les insecticides ....et les conserver au frigo pour empêcher les mites.

Et bien sûr, tous les légumes racines crus : celeri-rave, carottes, et tous les autres légumes féculents crus sont compatibles avec les céréales crues : choux-fleurs, artichauts, ....
Mais il faut tout manger sans huile : graisses et féculents sont incompatibles.
Par contre, elle peut remplacer à certains repas les céréales crues par des noix crues compatibles avec tous les légumes crus. Attention à tous les oléagineux du commerce qui sont impropres à la consommation.
Et si elle mange des fruits en été, bien sûr il faut arrêter toutes les céréales et les oléagineux. On peut en transition manger totalement différemment en été et en hiver, les fruits en été, et les céréales en hiver...

20.01.2013 : Tous les amidons aboutissent en sucres simples par une digestion complexe. Même les acides aminés en excès se transforment en sucres mais avec des sous -produits nocifs pour la santé. Alors attention aux protéines diverses ! Les fruits ne fatiguent pas les organes digestifs, ils séjournent très peu au niveau stomacal et duodénum, apportent une santé parfaite et une longivité accrue. Roger Marteau Document sur la digestion des amidons Nature et vie.

19.01.2013 :  Les pommes de terre sont classées aliments de 2ème ordre dans la science hygièniste...

21.01.2013 : L'avocat doit etre consommé en début de repas avec des crudités. Le prendre avec des féculents est une erreur. Les lipides (graisses) compliquent et ralentisent la digestion. Les pommes de terre seront mélangées avec des crudités. Ne pas dépasser son pouvoir digestif avec pour conséquence un processus anormal de digestion. Si le pouvoir digestif est affaiblit, il faut jeuner pour le rénover...

23.01.2013 : je suis aussi disponible par téléphone pour toutes questions, informations et discussions 
Evelyne  04 75 40 88 65...

20.01.2013 : Tous les fruits sont composés de fructose en majorité, sucre qui est intégré au niveau du foie sous forme de glycogène sans insuline. Le glucose demande de l'insuline pour etre assimilé (sucre industriel) d'ou fatigue du pancréas, les ilots de langerhans. Les fruits séchés sont concentrés en sucre, le besoin de les réhydrater 2 ou 3 heures dans une eau saine.

21.01.2013 : Il y a les légumes faiblement et moyennement amidonnés. Les amidons concentrés sont : les pommes de terre , le potimarron et les chataignes. Cela demande  un fort pouvoir digestif mais avec du cru en début de repas c'est mieux. Je cuis à la vapeur depuis 1991 avec le vitaliseur kousmine en ce temps là. Le couvercle doit etre bombé pour éviter que l'eau retombe sur les légumes. La vapeur monte à travers les légumes et retombe sur les coté. Le lessivage est évité ! Ainsi on obtient des légumes savoureux avec très peu de cuisson. Tous aliments gras retardent la digestion des autres. La toxémie cellulaire empèche l'assimilation des nutriments issus de la digestion. Là est le vrai problème. Le jeûne rétabli les fonctions hépatiques et cellulaire...

25.01.2013 : L'intérêt est aussi d'apprendre à notre entourage tous les "ersatz" qui vont leur permettre d'arrêter les choses les plus toxiques, et éviter les sentiments de frustration.
Par exemple remplacer le café par la chicorée
                                   le chocolat par la caroube
                                   la farine de blé par la farine de châtaigne

Moi aussi, je consomme encore beaucoup d'amidons concentrés, qui sont un bon soutien, surtout à partir du mois d'octobre.
Dans mon référentiel cru, ce sont les potimarrons, patates douces, carottes, chou-fleur, celeri-rave, etc.
On peut en manger de grandes quantités.

Rentrent aussi dans le cadre de l'hygiénisme : 
 - la farine de châtaignes et les châtaignes en bocal sous vide 
- la fécule de manioc

Il me semble que sont aussi acceptables sans inconvénients, pour apporter satisfaction et variété, pour décorer un plat :  les champignons frais et crus.

Pour élargir encore plus le cadre :
- graines de chia 
- légumineuses (haricots mungos, lentilles...), mais pas le soja qui est toxique
- graines de tournesol germées
- quinoa, millet, riz, 

Par contre, je rappelle que sont totalement inacceptables, même occasionnellement : 
- les noix de cajou, et tous les oléagineux qui ont été chauffés, comme presque tous.
- de façon générale, toutes les protéines et graisses chauffées, comme tous les yaourts, les fromages, lait de soja et tous les laits végétaux,
- la levure de bière et autres condiments fabriqués pour les sauces ...vinaigre, shoyu, gomasio, olives salées...

26.01.2013 : oui, les légumes crus sont compatibles entre eux et cela permet de varier les goûts à l'infini, avec en plus les aromates.
Essaye seulement d'éviter la tomate en hiver. La tomate est un fruit d'été ; hors saison, elle est très toxique...

C'est très bien d'avoir résisté au sel car il est inflammatoire. 
Par contre, il faut prendre soit de l'eau de mer pure, soit des algues d'Orkos séchées à moins de 40°...

26.01.2013 : Mais pour la santé, on en revient toujours à ces trois bases de l'hygiénisme : aliment non dénaturé, pas de mélanges, et jeûnes. Avec ces trois bases, il n'y a aucun risque d'erreur.
L'hygiénisme n'est pas coercitif, comme le dit Thierry dans sa vidéo du 5/01, il n'est pas contraignant, c'est un système intelligent ; intelligent veut dire :  faire ce qui est bon pour soi.

Aucun aliment n'est indispensable ! 
Si on peut se passer d'un aliment, il faut s'en passer ! 
Si on ne peut pas s'en passer, il faut seulement chercher à respecter les trois bases.

Autant le jeûne est une méthode, un calque adaptable à tout le monde, 
autant la nourriture est variable à l'infini comme la création...

25.01.2013 : Quitte à me répèter, les lipides et amidons sont semi- compatibles en digestion ; çeux qui possèdent un pouvoir fort digestif  n'auront pas trop de problème , mais attention avec l'age qui passe , les sucs s'affaiblisent...

02.02.2013 : Manger cru est important pour acquérir des réserves essentielles et énergiques. Les légumes qui sont légèrement chauffés pour transformer certaines celluloses en  plus tendre, voir plus digestifs pour une physiologie digestive fragilisée. Cela ne détruit pas à l'excès les composants du végétal- légumes . Privilégier la cuisson à la vapeur : le brocoli cuit 10 mn avec ce moyen est délicieux ou autres moyens divulgués sur cette correspondance. Il y a CUIT et CUIT !...

11.02.2013 : Au sujet des protéines. Rechercher les protéines les moins structurées : tous les produits issus du lait demandent une digestion complexe. En plus le sel est ajouté dans les structures fromagères .

Le fromage blanc et yaourt seraient plus acceptable. Les reconstructions cellulaires se réalisent avec les acides aminés issus des protéines. Pour obtenir des acides aminés des diverses protéines, c'est toujours une digestion complexe ex : fromages divers, noix, avocat.
Le jaune d'oeuf
est de digestion facile, il est constitué d'acides aminés libres, directement assimilables au niveau intestin grèle, sans dissociation au niveau stomacal , duodénum et intestin. Un jaune d'oeuf représente 6 gr de protéines sous forme d'acides aminés. C'est un aliment non spécifique à l'espèce humaine, mais très intéressant sur le plan digestion, soit à la coque 5 à 6 mn ou cru, c'est très bon...

Aussi attention au facteur limitant au niveau des acides aminés. Le facteur limitant pour l'avocat est le  tryptophane, il rabote tous les autres acides aminés à son niveau, d'où danger à manquer pour certains acides.

16.02.13 : L'organisme se guérit de lui-même grâce aux matériaux et aux influences qu'il use quotidiennement pour maintenir la santé et l'intégrité de ses tissus. Sans cette régénération constante des tissus et des cellules endommagés ou vieilis, nous ne pourrions pas vivre plus de 2 mois. La régénération est un processus continuel au niveau microscopique. A nos yeux, la cicatrisation n'existe que pour une plaie visible à l'oeil nu.

Chaque cellule vivante dans le corps organisé est pourvue de l'instinct d'auto- préservation, soutenue par un champ formatif inhérente à l'organisme, appelé potentiel vital de vie.

Le cerveau reçoit plus d'énergie vitale (sang) en position allongée (hyostase) qu'en position verticale ( orthostatique ) .

Les causes de la maladie sont : vos excès ; vos carences ; vos mauvaises réactions émotionnelles ; vos habitudes d'intoxication.

... évitons de singer les émissions de télévision. L'image télévisuelle détruit le cerveau (alzheirmer) L'image est construite pixels par pixels d'ou fatigue des neurones et épuisement...

18.02.2013 : Lavage des fruits : En réponse pour les fruits et légumes traités. Soit le traitement chimique est systémique, pénétration des molécules à l'intérieur du fruit ou légume ; çeux là sont à éviter. Si le traitement est superficiel, enlever  les molécules chimiques avec un filet d'eau chaude pendant 6 secondes environ. 

18.02.2013 : On peut dire beaucoup plus de choses sur les joies de la vie hygiénique, mais il y a un fait sur lequel j'aimerai m'arreter plus que sur tout autre : le bonheur que cela créé chez celui qui n'est pas affaibli par la toxémie...

19.02.2013 : Pour ma part, je lave mes ailments, soit à l'eau froide pour le bio ou eau chaude 6 sec pour l'ensemble des végétaux industriels. Mes fruits secs sont réhydratés et l'eau jetée.  J'enlève la pelure pour les autres. Je me répète, il y a cuit et archi cuit ! Je cuis me brocoli 10 mn à la vapeur et c'est délicieux. Pour ceux qui peuvent le manger cru, tant mieux ! Une personne dans ma famille aimait les artichauts crus. Le légume qu'on cuit, doit rester croquant sous la dent, c'est un bon indice de non altération à l'extrême. Le Centre Nature et vie à créé le terme cuidité pour définir un végétal cuit modérément...

Je consomme BIO pour la saveur !...

19.02.2013 : je jeûne 1 fois par semaine sur 2 jours, de midi à midi.  Le midi je mange uniquement des fruits bien associés + 2 yaourts laitiers ou soja depuis 31 ans.  Des fois 1 orange, 1 kiwi, 1 heure avant les fruits doux. Le soir salade + crudités avec avocat et olives pour accompagner. Le citron est acceptable puisque que les crudités sont faiblements amidonnées. Les acides sont interdits avec les amidons concentrés. Temps de digestion incompatibles et enzymes opposées !  Aprés les crudités, soit un amidons concentré, pommes de terre, potimarron ou légumes vapeur. L'huile en minime proportion ( l'huile 5 en 1 de la vie claire est excellente ). Elle accompagne tous les aliments, sauf acides. Ne pas en abuser. Je termine par les protéines, jaune d'oeufs, fromage blanc. Les noix sont mieux digérées avec les crudités. Avec les crudités en début de repas soit avocat ou noix. Bien comprendre que plus une alimentation est complexe, plus la digestion est difficile ! Toujours attendre la faim et écouter la satiété  source de santé remarquable...

 

27.02.2013 : Le sport pour avoir une bonne santé est un facteur illusoire. La force musculaire et la santé sont 2 choses distinctes, qu'en général les athlètes vivent moins longtemps que les autres, et qu'on peut avoir une grande force musculaire, mais avec un foie et des reins malades...

Les exercices musculaires ne doivent etre pratiqués que si on jouit d'une santé acceptable. Ils sont utiles pour se maintenir en forme, augmenter ses forces, mais non pour guérir les maladies..

La sédentarité et l'inactivité ne sont pas des causes de maladie, même si elles affaiblissent la circulation sanguine, lymphatique, et les échanges organiques et la respiration. Les exercices permettent d'avoir un bon sommeil et de manger moins...

 

28.02.2013 : L'assimilation du glucose est améliorée par l'exercice physique qui accroit la réaction des muscles à l'insuline sans augmenter le taux de secrétion du pancréas et évite sa fatigue. Les fruits au cours de l'activite  physique sont idéaux...

01.03.2013 : Les meilleurs sucres sont dans les fruits frais cueillis à point pour la saveur. Toute cuisson détruit le potentiel vital des aliments. Prouvé par les cristallisations sensibles. Les fruits ne devraient en aucun cas etre cuits : compote...

Pour ma part, j'utilise en incartade le sirop d'agave composé de fructose en grand % et le sirop d'érable. J'ai pas aimé le sirop de datte, une affaire de goût.

01.03.2013 :  ... il faut savoir que :
- les céréales sont incompatibles avec les fruits, sucres et acides.
- le pain est cuit à très forte température
- le levain est très acide
- le pain est très salé (sel cuit donc inflammatoire), alors que la farine a naturellement un goût sucré.
Donc le pain actuel est une aberration pour toutes ces raisons. D'où : fermentations, arthrose, etc ...
On peut manger le pain essene (sans sel) si on l'aime et seulement avec des légumes crus.
Le mieux est de le fabriquer soi-même. Ou encore plus simple manger le seigle germé.

11.03.2013 : Toutes les céréales sont des amidons concentrés de digestion complexe. Ce sont des aliments de compromis, mais acidifiants en fin de digestion, surtout le pain : panification sur levain et cuit à 240 degré. Levure et cuisson sont dégénératives.  Le pain est fortement acidifiant. Même biologique. Le riz et le millet seraient plus acceptables avec 60% de crudités en incartades. Les aliments de hautes structures vitales sont les fruits. La pomme de terre est un amidon idéal de digestion alcaline...

11.03.2013 : Les yaourts laitiers, soja sont des aliments de compromis en alimentation hygiéniste...

Je préfère le jaune d'oeuf qui est de  fin de digestion alcaline  non spécifique à l'espèce humaine, mais non plus un poison. A chacun ses convictions. Le jaune d'oeuf est supérieur à toutes les autres protéines alimentaires. L'acidité issue de la digestiuon sans etre compensée décalcifie le squelette. Une étude du palais de la découverte Paris à confirmé qu'avec un oeuf entier par jour, un enfant avait une croissanse harmonieuse. Par contre le blanc est de digestion acide...

12.03.2013 : Aucun doute, les jus de fruits et légumes industriels sont néfastes à la santé. Comment sont fabriqués les jus de fruits...  Les BIO sont moins nocifs...

 Par le jeûne, beaucoup de ses substances indésirables peuvent etre éliminées...

Le pain et les pates aliments de dégénérescence organique : production de mucus au niveau pulmonaire et fatigue le coeur.

Le riz et le millet seraient plus acceptable bien associés avec des crudités.

Il faut toujours rechercher les aliments qui ont une fin de digestion alcaline...

En incartade ou invitation : tarte de légumes divers, carotte rapée, poireau coupé finement ; oignon émincé et d'autres légumes si nécéssaire. Les poser en couche successives  sur une pate fine 100% végétale que voiçi.
250 gr de pommes de terre
3-4 cuillérées à soupe de farine
1 cuillerée d'huile d'olive
Cuire les pommes de terre au four, écraser les, mélanger avec les autres ingrédients. Étaler au rouleau en une pate. Cuire au four. Fromage rapé ou huile d'olive selon le goût de vos invités.

18.03.2013 : Les pruneaux sont légèrement laxatifs, à moins d'en consommer de grandes quantités, avec pour conséquence des selles molles. Mais attention aux pruneaux industriels, ils sont immergés dans l'acide ascorbique pour les conserver plus longtemps. L'intestin n'aime pas ce conservateur et il l'évacue rapidement sous forme de diarrhée. Ce n'est plus un laxatif naturel, cela devient un poison pour l'organisme. L'affirmation de purge naturelle est fausse. De grande quantité de pruneaux BIO sont nécéssaires pour obtenir une réponse d'évacuation de l'intestin et selon le potentiel vital de chacun...

Dans une maison le volume d'oxygène ne s'amenuise avec une durée longue . Par contre l'oxygène négativée est vite épuisé d'où une sensation d'épuisement physique et mental. Les habitations doivent avoir un air renouvelé en permanence non par manque d'air, mais par l'accumulation d'ions oxygène positifs...

Une habitation toujours bien aérée un principe de bonne santé pour un hygiéniste...

19.03.2013 : Par rapport au moyen de conservation des aliments frais, j'ai été sur le site www.rawfoodexplained.com qui est en anglais...

Il y a une leçon 24 sur la conservation des aliments. J'en ai extrait un article de Marti FRY (femme de T.C. FRY, je suppose, FRY étant un hygiéniste américain décédé dans les années 1970, je crois). Je vous joins cet article en fichier PDF et donc avec une traduction "google" imparfaite mais dont on arrive à saisir le sens.

mefaits congélation ou non.pdf mefaits congélation ou non.pdf
27 Ko   Afficher   Télécharger  
stockage fruits frais.pdf stockage fruits frais.pdf
32 Ko   Afficher   Télécharger  

 

20.03.2013 : Je retrouve la même problématique concernant le stockage des fruits récoltés,cependant la création d'une cave enterrée avec une température stabilisée et dans le noir complet me permet de gagner quelques mois.
Voici mon expérience... 

 

20.03.2013 : J'ai creusé une fosse dans mon jardin (un carré de 1m cube approximativement ), habillé de bois imputrescible ( exotique ou acacia ) et j'entrepose mes cagettes  de fruit  sur de la paille fraiche .
Le seul inconvénient est le volume restreint et le couvercle difficile à manœuvrer car il est recouvert d'une bâche et de terre.
Dans le futur je désire construire quelques chose de plus sérieux.
Reste à définir l'emplacement et le volume final...

 

20.03.13 : Un jeûne aux de légumes et fruits n'est pas un jeune hydrique. Le jeûne hydrique, c'est uniquement de l'eau la plus pure possible. C'est une alimentation non cellulosique, une descente vers le jeûne hydrique. Dans ce mode l'élimination est déjà conséquente 

23.03.2013 : Mais avec le recul et l'expérience, si on veut tirer bénéfice du jeûne, il faut le faire sans s'activer et en se reposant afin que l'énergie soit dirigée vers l'élimination. Du reste, en s'alitant, on a souvent plus de crises d'élimination mais le but final est de se désintoxiquer un maximum même si sur le moment, c'est désagréable.

D'autre part, tout dépends du niveau de toxémie que l'on a dans son corps, du passif accumulé... N'hésite pas à poser des questions, tu as des hygiénistes compétents comme ROGER et EVELYNE qui ont une grande expérience...


28.03.2013 : J'aimerais insister, en tant hygièniste de longue date, sur la conviction que les plantes ont le pouvoir de rénovation organique. C'est faux !  Seule l'intelligence cellulaire est capable de régénérer. La cellule doit avoir un niveau de toxémie le plus bas possible qui lui permet de developper un fort potentiel vital. Le jeûne hydrique est idéal pour obtenir cet état...

Mais d'ou vient cette croyance dans le remède extérieur. Qu'il soit chimique ou naturel. D'accord avec Mosséri, instinct déformé. Aussi le miracle d'un être supérieur. Saugrenue comme idée...

L'aliment doit être le plus vital possible pour une bonne synergie avec la cellule...

Aucun éléments extérieurs possèdent la faculté de rénover un être humain . Un point c'est tout...

28.03.2013 : Les plantes médicinales empoisonnent l'organisme. En plus si cela est chauffé. La compréhension de la science hygiéniste (nutrition saine) rejette tous remèdes extérieur... 

29.03.2013 : Les jus de fruits et légumes doivent être une stricte mesure pas tous les jours ; les jus sont acheminés rapidement vers l'intestin. La digestion stomacale  et duodénale n'est pas efficiente. De plus le sucre des fruits crée une hyperglycémie par stimulation d'insuline du pancréas.

Éviter tous les jus de fruits et légumes du commerce, même BIO (toujours le fameuse oxydation). Pour une bonne assimilation des jus : rajouter la pulpe au jus de légumes-fruits préssés et le prendre à la cuillère comme une soupe. C'est une bonne méthode.

Le jus d'orange demande 2 heures de digestion. Pas de farineux après. Par contre on peut mélanger des légumes faiblement amidonnés avec des fruits doux. L'opposition de digestion est très faible. Pour un jus de carotte, les amidons peuvent suivre sans problème. La carotte est moyennement amidonnée...

28.03.2013 : Bien maitriser la proportion de protéines nécéssaires : 25 gr pour un sédentaire, issues de fruits et légumes. Augmenter si grande activité...

 

28.03.2013 : À mon avis ,il vaut mieux éviter les infusions de plantes.

Le meilleur est le bouillon de légumes.

Voilà ma recette : Couper plusieurs légumes finement ; poireau, carotte rapée, oignon et autres légumes selon ses préférences. Faire bouillir la quantité d'eau voulue. Plonger les légumes coupés, laisser cuire 2 a 3 mn et couper le feu. Laisser infuser et consommer. Plus bénéfique que les plantes. Délicieux !...

29.03.2013 : Mais du coup une question. On mange les légumes ou se contente du jus.... Chaud ou froid....quantité.....

29.03.2013 : C'est au choix, pour ma part, cela part au compost. De toute façon les éléments vitaux sont dans l'eau. Je l'absorbe tiède. Par contre je mets 3 sortes de légumes ; cela renforce le délice. À chacun ses goûts .

30.03.2013 : hier soir nouveau "bouillon Roger" ou plutôt "infusion Roger" avec persil, plantain, cardon, civette. parfait. plein de sels minéraux, encore merci pour cette idée toute simple et tellement agréable...

12.04.2013 : Inspirée par la recette de bouillon légumes : j'ai fait à ma manière "poireaux + carottes + oignons + céleri + navets" ébouillantés 2mn, résultat : délicieux...

J'ai également fait découvrir, pour remplacer la traditionnelle pause café... le goût jus : carottes +épinard + céleri + citrons + gingembre". Elles ont aimé au point de me demander la recette. Pas à pas je leur fait découvrir nouvelle saveur de l'alimentation crue...

 

28.03.2013 : Les contrarietés augmentent le niveau de toxémie et se rétabli au niveau de tolérance par des actions vicariantes...

28.03.2013 : Les contrariétés devient l'énergie nerveuse, l'élimination est ralentie, la toxémie augmente et dépasse le seuil de tolérance. L'instinct somatique réduit cette toxémie par des actons vicariantes...

29.03.2013 : En principe l'alimentation hygiéniste aide énormément la volonté à l'arrêt de la cigarette. C'est bien connu des centres anti-tabac que les végétariens arrêtent plus facilement le tabac et ne recommencent jamais la cigarette. 
 
Le jeûne hydrique doit être un arrêt total de toutes assimilations, encore plus d'éléments de dégénérescence. En oubliant la cigarette, votre vie sera meilleure. 

La cigarette et ses dérivés détruit la vie. Observer les 2 photos d'un poumon sain et d'un poumon rongé par les goudrons. Le foie aussi est mis à rude épreuve...

 

21.03.2013 : En complément de Pascal : l'élimination peut-être forte avec des jus de fruits-légumes. Ne pas prendre peur ! Laisser la réaction vitale se développer et s'éteindre en douceur...

23.03.2013 : Thierry, sur son site, propose à partir de lundi, une mono-diète que l'on peut faire tous ensemble. Il nous propose une petite vidéo chaque jour pour nous encourager...

 

05.04.2013 : Bon tout d'abord , les hygiénistes savent bien que le CANCER n'éxiste pas !

Une excroissance, induration ou tumeurs sont des tissus cicatriciels isolants une anomalie cellulaire. Une cellule fortement empoisonnée sera isolée de cette manière, mais ce sont des tissus faibles qui acceuillent toutes sortes de toxines, d'ou le grossisement  de la tumeur.

Le niveau de tolérance toxémique et le niveau de potentiel vital apporte une bonne compréhension des réactions aigues au sein de l'organisme.

Aucune CHIMIE n'apporte la dissolution des tumeurs ! Par contre, en tant que substance nocive, elle élève le niveau de toxémie dans une proportion très dangereuse pour l'organisme.

Une cellule intoxiqué à 75 % par des produits chimiques devient septique ? Ce pourrisement se propage à travers tout l'organisme (métastase de la médecine). En principe cette virulence ne peut être réduite. La septicémie est un poison redoutable !

Alors que se passe-t-il si une personne est traitée en CHIMIO. L'instinct somatique aura 2 charges à résoudre : éliminer la chimie et autolyser la tumeur. Cette action se déroulera parfaitement si le potentiel vital est satisfaisant (fort potentiel vital = réaction aigue = bonjour les affres de l'élimination - rénovation). Les personnes à forte vitalité seront susceptibles de venir à bout de la CHIMIO et de la tumeur. Pour les autres le pire est à craindre ! Un organisme qui n'est plus viable est réjeté par l'instinct somatique (mort) .

C'EST TOUJOURS L'INTELLIGENCE CELLULAIRE QUI A LE DERNIER MOT : VIE OU MORT, UN POINT C'EST TOUT !

La médecine veut toujours intervenir, elle parle de guérison , mais c'est faux ! Maintenant vous savez pourquoi . A la poubelle la croyance, la superstition, le miracle. Faites confiance à la force de vie de votre organisme. La laisser faire n'est pas agréable, mais après quel bonheur. 

06.04.2013 : Pour information j'avais appelé Mosséri pour un cancer du sein d'un membre de ma famille, il m'avait dit qu"il fallait faire un jeûne de 21 jours puis 3 mois plus tard un autre de 21 jours si le 1er n'était pas suffisant...

08.04.2013 : Si tous les citoyens s'adonnaient à 1 jour de jeûne par semaine, un vrai progrès vers la santé pour l'humanité...

09.04.2013 : Quelqu'un connait-il des moyens naturels de guérir ou d"améliorer" une sclérose en plaque qui vient de se déclarer ?

09.04.2013 : Toutes les dénégérescences sont dues à la toxémie. 

La toxémie se positionne sur des organes faibles. Ces organes détériorés par les chimies diverses est à l'origine de ces faiblesses.
 Enoncé Loi vitale n° 30 sur la maladie aigue : la maladie prend la forme aigue quand le potentiel vital est élevé. Enoncé loi vitale N° 31 : la maladie prend la forme chronique quand le potentiel vital est faible. 
La guérison n'existe pas en terme hygiéniste ! L'organe se désintoxique par élimination des déchets accumulés endogènes et exogènes et par suite l'intelligence cellulaire rénove. L'hygiénisme c'est la BIOGONIE. 
Pour vous, il est nécessaire d'entreprendre une élimination par une alimentation simple hygiéniste : association des aliments et supprimer tous les irritants, alcaloides. Cette orientation permet une élimination des toxines en douceur. Par la suite il est nécessaire de dérouler un jeune hydrique suivi d'un demi-jeune de rénovation...

10.04.2013 : Pour appuyer le commentaire de ROGER, Mr MOSSÉRI consacre 8 pages (p. 53 à 60 "Ma sclérose en plaques") dans son livre "LE JEÛNE Meilleur remède de la nature" ; ces 8 pages relatent le témoignage d'une personne qui a jeûné pour éliminer les symptômes de la sclérose en plaque.
A noter que sur ce même livre, au chapitre précédent p. 49 à 52, Mr MOSSÉRI évoque un cas de ZONA & POLYARTHRITE disparu après un jeûne...

 

11.04.2013 : Les transfusions sont  néfastent. Mais il faut éviter que la pompe cardiaque se désarmorce. Si cela se produit c'est la mort !
Pour éviter ce problème, demander la transfusion avec le sérum de Quinton
Les témoins de Jéhova qui refusent les transfusions le demandent. 

12.04.2013 : Quinton était chercheur , il me semble aussi Docteur en médecine. Le sérum se rapproche du plasma sanguin.
Ce chercheur a établi une correspondance avec l'eau de mer et le sérum humain

14.04.2013 : Les globules rouges (hématies) et les acides aminés dans le plasma  sont rejetées par l'instinct somatique. Le sérum de quinton en est dépourvu. Par contre les éléments constituants sont éliminés par les reins, d'ou une fatigue rénale. Quel choix prendre : la transfusion sanguine ou le sérum ! Si la pompe cardiaque se désamorce, c'est la mort .

Il me semble qu'il est préférable d'aller au moins nocif...

Le sodium est issu des fruits et légumes, c'est un minéral alcalin. Le chlore est minéral acidifiant. Le sel de table se retrouve dans la transpiration (dans le sport intense il se dépose derrière les oreilles et le long du nez). C'est bien la preuve qu'il est rejeté...

02.04.2013 : Dans vos papiers incorporer une note : vous souhaitez aucune vaccination et ne désirez pas de donner vos organes . Vous pouvez être en mort apparente...

 

13.04.2013 : Les personnes qui débutent à l'hygiénisme doivent savoir les manifestations à venir avec une toxémie élevée. Le retrait des gencives, l'érosion des dents à la limite des gencives, les ongles qui ne poussent pas, qui sont déformés dans les mains et les pieds. Tendance à avoir des verrues ou une prolifération de verrues. L'alimentation idéale peut aboutir à tout cela.

Revenir à la viande et aux poissons seraient une erreur. Certains hygiénistes l'ont fait par le passé.

L'altération neurologique peut-être due à une carence de la vitamine B12 et des facteurs essentiels.

 Les débutants avec une toxémie élevée peuvent développer une mauvaise absorption, des facteurs anti-nutritionnels et des défauts enzymatiques. Pour cette raison, le jaune d'oeuf et le fromage blanc au lait cru sont conseillés pour éviter les états d'anémie par le crudivorisme. Des salades mixées, un peu de fruits, des jaunes d'oeufs tous les jours permet de rebatir et normaliser le rapport des globules blancs avec les globules rouges. On observe au rétablissement de l'anémie, de l'émaciation et de la grande faiblesse.

Chez ceux dont les systèmes digestifs et enzymatiques sont altérés au point de ne pas pouvoir digérer les noix diverses, le fromage et même les salades, le jaune d'oeuf cru est facile à digérer. Il contient tous les acides aminés et s'assimile facilement alors que tous le reste ne marche pas. Cela prouve que le jaune d'oeuf représente la transition idéale pour ramener ces personnes à un état qui leur permette de rétablir leurs enzymes et leur pouvoir digestif pour digérer après quelque temps les noix diverses.

 Mosséri pense que c'est l'abus de noix !

La cellulose de certains légumes est difficile à digérer quand la flore intestinale est endommagée. Les légumes cuits agissent comme un milieu favorable pour restaurer la croissance de flore endommagée.

Le jeûne permet de mieux restructurer la flore intestinale, si on peut le dérouler rapidement à la prise de conscience de l'hygiénisme...


12.04.2013 : Un corps débile ou énervé ne peut pas accomplir ses fonctions aussi bien qu'une personne bien portante ayant plein d'énergie.
C'est ainsi qu'il a été démontré qu'une personne énervée (énergie nerveuse faible) possède moins de globules blancs disponibles pour lutter contre une infection qu'un organisme sain et vigoureux...

14.04.2013 :  Les défenses immunitaires des hygiénistes sont réduites en raison d'une toxémie basse. C'est un signe de bonne santé.
Si nos organes de défense sont sains (thymus, glandes lymphatiques, moelle osseuse) ils seront prompts à neutraliser virus, microbes, toutes subtances étrangères à l'organisme.
Si cette faculté du vivant n'existait pas, l'humanité aurait disparue depuis longtemps...

14.04.2013 : oui , c'est bien là le danger du dépistage du Sida. On peut nous confondre avec des drogués ou  les matraqués par les antibiotiques. Les tests sont réalisés sur des personnes pathologiques...

12.04.2013 : je me permets d'envoyer le livre de recettes que je me suis fait.

RECETTES VEGETARIENNES FASTOCHES-CDLP.pdf RECETTES VEGETARIENNES FASTOCHES-CDLP.pdf
3273 Ko   Afficher   Télécharger  

12.04.2013 : je l'ai parcouru et tout cela me semble excellent comme proposition végétarienne;
mais c'est complètement non hygiéniste
à part peut-être quelques recettes de crudités et encore

13.04.2013 : Oui Corinne , je mange toutes mes crudités sans huile.
Je mets de l'huile sur les pommes de terre cuites au four.
Aussi par sécurité, pour éviter les carences en acides gras essentiels.
L'huile d'olive est préférable aux olives.

14.04.2013 : Personnellement je n'utilise plus jamais l'huile
je mets toujours un jus de citron
ou alors je sers avec une sauce guacamole ( avocat)
ou alors j'accompagne avec un fromage d'amande que ma femme prépare  selon la recette de Anne Wigmore
(avec le réjuvelac = fermentation du blé  poudre d'amande et ail) = vraiment délicieux mais pas hygiéniste car  fermenté

ou alors avec un jus d'orange
ou un mélange d'oranges coupées en morceaux

 

14.04.2013 : Tu dis n'avoir vu aucun cas de problèmes durant le jeûne dans les ouvrages de SHELTON et MOSSÉRI. A lors relis bien les 2 de MOSSÉRI : 
SANTÉ RADIEUSE PAR LE JEÛNE... LE JEÛNE MEILLEUR REMÈDE DE LA NATURE...

09.04.2013 : Connaissez-vous le livre de Nicolas Ostaptchouk : "HYGIÉNISTEMENT VÔTRE" ? Ce livre peut être téléchargé gratuitement au lien : http://cabinetsoinsnaturels.e-monsite.com/medias/files/livre-ngo-a5-autoedition.pdf

09.04.2013 : j'ai parcouru ce livre qui m'a semblé intéressant pour ce qui a trait à l'expérience de l'auteur

dommage qu'il contienne aussi des recettes dites "hygiénistes"  avec des gratins de pomme de terre , des lasagnes et du vermicelle.....................

ou est la cohérence ?

 

15.04.2013 : j'aime beaucoup la vision de Douglas Graham (80/10/10) et celle de Robert Morse
ce sont mes deux livres principaux actuellement  avec les petits livres  de Normann Walker
Ce dernier est l'un des rares à avoir une vie longue et saine jusqu'au bout (99 ans)

16.04.2013 : Pour le jeûne, Mr MOSSERI a écrit 3 livres sur le jeûne.

JEÛNER POUR REVIVRE
SANTÉ RADIEUSE PAR LE JEÛNE 
LE JEÛNE MEILLEUR REMÈDE DE LA NATURE...

Dernièrement en rangeant mes revues hygiénistes, j'ai retrouvé le résumé de la lettre que j'avais envoyé à Mr MOSSERI et qu'il avait mis dans une de ses revues. Il avait mis en titre JE SUIS UN BOXEUR HYGIÉPHILE. Je vous joins le fichier PDF.

numérisation0024.pdf numérisation0024.pdf
1764 Ko   Afficher   Télécharger  

 

15.04.2013 : Le sel déforme les cellules sanguines . C'est vraiment un poison !...

15.04.2013 : Les lipides d'origine végétale.
Dans les oléagineux : toutes les noix diverses.
Dans les plantes : soja, pépins, graines, céréales.
Ces lipides existent à l'état libre sous forme d'huiles. Ne pas en abuser !

Les lipides sont très peu reprèsentés dans les fruits sucrés et légumes. Les lipides en régions froides en proportion plus conséquente (10 à 50 gr). En dessous de 10 gr la frilosité est présente. En situation d'insuffisance de lipides l'organisme devient frileux.

Les lipides d'origines animales sont difficiles à digérer. Une grande quantité d'énergie nerveuse est nécessaire pour l'assimilation.

Les lipides d'origine végétale sont riches en acides gras insaturés. Ils apportent les acides gras essentiels, 3 gr par jour, nécessaires à l'organisme qu'il ne peut synthétiser. Pour les hygiénistes l'huile d'olive est la mieux représentée ; Non siccative.

Dans les états de toxémie, la restitution des acides gras essentiels s'effectuent  pas correctement et apportent des séquelles au systéme nerveux. Pour cette raison les personnes très toxémiques qui déroulent un jeûne doivent etre particulierement surveillées.

Les acides gras essentiels sont Oméga 3 et 6...

16.04.2013 : oui les lipides sont présents dans les fruits et légumes et en quantités suffisantes...

je ne pense pas que ces subtilités d'oméga 3 et 6 nous servent à quoi que ce soit !!!
utilisons les fruits gras en priorité et il y a tout ce qu'il faut ,j'ai confiance dans le cadeau du créateur 

 

18.04.2013 :  Je suis bien d'accord avec toi , les lavements sont dangereux...  Beaucoup d'hygiènistes sont encore accrochés au traitement extérieurs . Ils ne comprennent pas que c'est l'instinct somatique qui rétabli nos erreurs de vie...

 

19.04.2013 : J'ai une bonne nouvelle. Nous allons récupérer le fichier PDF en anglais du cours presque complet, il manque les leçons 102 à 106 (5 en tout) qui seraient à priori des conseils pour devenir hygiéniste professionnel (sous réserve de confirmation). Nous avons donc le principal les leçons 1 à 101...

21.04.2013 : La mono diète c'est mangé qu'un seul fruit dans la journée ou par repas ;)...

21.04.2013 : Il ne faut jamais s'activer en déroulement de jeûne.

En préparation de mon 1er jeûne de 15 jours en 1985 : fruits le matin ; crudités le midi ; légumes cuits le soir avec pommes de terre, en exerçant mon activité professionnelle. Aucun retrait d'énergie !...

21.04.2013 : Manger le matin des fruits ; le midi des crudités, le soir légumes +pommes de terre. C'est une bonne approche de l'hygiènisme  ? Vous prenez trop de liquide ! Vous noyez votre intestin, ce  n'est pas bon...

21.04.2013 : Il vaut mieux éviter les jus . L'eau vitale est suffisante dans les fruits et légumes à moins de ressentir la soif, mais cela m'étonnerais. Si la crème de banane est un produit transformé, à éviter. 
 
Les bananes sont dégustées après une cuisson de 20 mn au four dans 1 cm d'eau . Avec des raisins secs réhydratés c'est délicieux . Le riz est acceptable 1 ou 2 fois par semaine, pour les débutants.  Attention, c'est une alimentation simple d'élimination de toxines sans activité physique.

Avec activité physique le min de protéines est 25 gr pour les sédentaires (recommandation de Shelton). 
L'hygiènisme refuse tous les produits transformés, au mieux de notre intérêt vital... 

 

o O o

HYGIÉNISME :

01.06.2013 : ... Attention ! la définition d'Ekopedia est totalement erronée...

... Personnellement, je n'accepterai pas d'autre terme que "hygiénisme"...

... L'hygiénisme est avant tout un mode de pensée, sans lequel le changement alimentaire n'a guère de sens, est une impasse vouée à un échec reporté à plus tard....

... Nous ne sommes pas en opposition avec la médecine, car nous sommes sur un autre plan de pensée.
En premier, bannir de notre mental tous les noms de maladie. 
Car les maladies n'existent pas, il n'existe que la santé parfaite, et les matières inassimilables que le corps n'arrive plus à évacuer (toxines pour aller plus vite, mais il vaut mieux dire matières inassimilables), et les dérèglements fonctionnels qu'elles occasionnent (symptômes).

Pitié ! pas d'acidose, candidose, gastrite, maladies auto-immunes, maladie de Lyme, etc tout cela n'existe pas.
par contre, nous sommes "bourrés" de matières inassimilables : tous les produits de l'industrie, depuis les minéraux cuits dans notre casserole (y compris les casseroles en passant) jusqu'aux milliers de médicaments et métaux... Il y en a encore plus que de maladies, c'est bien plus amusant !
Le but n'est pas de remplacer une obsession par une autre, mais d'obtenir des résultats rapides et définitifs. 
La santé parfaite n'est pas si loin ! (Sans Objet - Evelyne)

LAVEMENTS : 18.04.2013 : ... Je suis bien d'accord avec toi, les lavements sont dangereux... (Roger)


CUISSON À LA VAPEUR :

18.04.2013 ... Pour ceux qui ont l'intestin fragilisé, il faut rendre la cellulose des légumes plus tendre par une légère cuisson à la vapeur. Le légume doit rester croquant sous la dent .

Jeûner pour rétablir l'intégrité physiologique de l'intestin.

La cuisson traditionnelle détruit toute la vitalité de la plante à consommer. (Roger)

 

ÉMOTIONS :

21.04.2013 : ... Une émotion comme la peur ou le chagrin extreme peuvent causer une activité intense du système nerveux, de sorte que les aliments sont arrètés dans leur traversée intestinale et cela jusqu'à ce que l'émotion ait disparu. En même temps, cela porte à augmenter l'activité des villosités. L'absorption dans les intestins s'intensifie pour éviter la fermentation et putréfaction. Dans ces circonstances d'émotions, la digestion de toutes nourritures est stoppée, car les sécrétions digestives sont inhibées. Chaque contraction dure de 1 à 10 secondes. Une vague de contraction dans les intestins traverse 30 cm chaque mn. On comprend de suite que l'énergie nerveuse doit être disponible, pour l'acheminement et des sécrétions digestives. L'énergie nerveuse est déviée vers l'évacuation des toxines de fatigue. Le repos est de rigueur avant de manger. En principe, dans les états de fatigue la faim n'est pas présente... (Roger)

 

JEÛNE :

19.04.2013 : ... Le jeûne n'est pas un remède, il replace l'organisme dans des conditions de vitalité optimale. Les organes rénovés n'ont plus besoin de déclencher des réactions somatiques fort désagréables, mais nécessaires à la survie de l'organisme. Toutes les céréales apportent des colloides au niveau pulmonaire évacués sous forme de mucus + ou - concentrés.

Le jeûne doit être suivi d'une alimentation hygièniste. Elle est monotone et austère mais bénéfique à une santé radieuse. Pour jeûner contacter Evelyne Curt. (Roger)

20.04.2013 : ... Lorsque l'on suit un régime purement hygiéniste, celui du frugivore que nous sommes, nous sommes hydratés par l'eau contenue dans les légumes crus et les fruits frais. De plus, nous ne consommons pas d'aliments qui réclament de l'eau (sel, céréales, pain, fromage)...

... Pour ce qui est du jeûne, que les animaux pratiquent dès qu'ils sont malades mais que les humains ne pratiquent plus à notre époque, cela vaudrait le coup que tu commences par essayer des "mini-jeûnes", c'est à dire que tu sautes un dîner ou tu sautes un petit-déjeuner (si tu as faim tu bois de l'eau et la faim est coupée). Ce sera un début... (Corinne)

 

MONO-DIÈTE :

21.04.2013 : ... La mono diète c'est manger qu'un seul fruit dans la journée ou par repas... (Naty)

 

BOUILLON DE LÉGUMES :

20.04.2013 : ... Le bouillon de légumes est excellent pour se réchauffer...

... Le bouillon de légumes que j'ai conseillé aux amis hygiénistes sur ce BLOG. 
Choisir les légumes que vous aimez, les couper finement, faire bouilir la quantité d'eau voulue. Les jeter dedans, couper le feu ou laisser bouillir 2 ou 3 mn  au choix. Délicieux pas besoin de sel. (Roger)

 

FIBRES :

19.05.2013 : ... Les fibres sont apportées par les produits végétaux,elles sont pourvues d'éléments vitaux nécessaires aux fonctions cellulaires. Une quantité de fibres n'est pas digérées dans l'intestin grêle. La fraction non digérée par le grele est acheminée vers le gros intestin (colon). Dans ce milieu la flore intestinale (bactéries) dégrade les fibres non amylacées.

Les apports riches en fibres sont les fruits et légumes très fermentescibles .

Les fibres des céréales sont plus difficiles à hydrolyser par la flore du gros intestin (colon).

Les produits animaux, huile, sucre, ne comportent aucune fibre. Les aliments issus de l'industrie alimentaire son très pauvres en fibres + additions néfaste.

Les céréales, viandes sont déséquilibrés en minéraux, vitamines et micro-nutriments. Les fibres alimentaires régularisent le transit digestif. Etalement dans le temps de l'absorption des glucides et lipides, des sels biliaires, acides aminés et éléments vitaux. Immédiatement on comprend l'effet stimulant des jus de fruits et légumes. Le choc insulinique est présent et fatigue le pancréas.

Les fibres retardent la sensation de faim par le ralentissement du transit digestif. 
Pour les hygiénistes à la dentition délabrée, les jus doivent être consommés avec la pulpe, à petite gorgée, mâcher le jus comme pour un fruit. Cette condition est importante à une reprise alimentaire après un jeune hydrique, jus de fruits ou légumes selon les paramètres inscrits sur feuille millimétrée.

Le gros intestin abrite une micro-flore bactérienne qui possède des potentialités considérables d'hydrolyse des fibres, à condition que cet environnement ne soit pas encombré de déchets toxiques.

Plus l'alimentation est riche en fibre, plus elle augmente la masse bactérienne spécifique à une flore saine (fruits et légumes).

Selon l'origine des fibres, la production d'acides plus ou moins conséquents dans des sections du colon (propionite ,butyrique et acétique). Le vinaigre est acétique d'ou l'erreur des assaisonnements. Un autre danger est non digestion des amidons concentrés, surtout CRU. Ce qui aboutit à une accumulation d'acide lactique dans le gros intestin avec apparition de diarrhées, aussi l'origine de crampes .

L'acide phytique est très néfaste à l'intégration des minéraux, en particulier le calcium, il est issu des céréales.

La fermentation des fibres par la flore contribue à maintenir le PH à une valeur proche de 6.

Le calcium issu du végétal sert à tamponner l'excès d'acidité.

Le calcium issu des produits laitiers est dangereux, formation de becs osseux à différents endroits du squelette (Pr Louis Kervran).

L'absorption du calcium est finnement régulée par la vitamine D = bain de soleil intégral en évitant d'enlever le sébum par des douches. Je connais pas l'inconvénient de l'huile solaire pour élaborer la vitamine D.

La fibre joue un rôles protecteur au risque de dégénérescence recto-colique (colon distal sigmoide : rectum et anus)... (Ma fibre, je t'aime ! - Roger)

20.05.2013 : Les fibres provoquent une prolifération de bactéries produit par un apport d'urée par la veine caecale et ammoniac dans le contenu digestif.  Les fibres sont importantes, elles contribuent à déplacer l'excrétion azotée. C'est un processus favorable pour aider 2 organes à l'excrétion azotée.   

1 - L'ammoniac issu de la digestion sera pas transférée au niveau du foie : soulagement à la transformation de l'ammoniac en urée et excrétée dans le sang.  

2 -  L'urée nécessaire aux bactéries en provenance du colon proximal diminue le processus d'excrétion des reins (urine ). C'est une aide appréciable pour les reins.

3 - La nécessité de l'ammoniac et de l'urée pour créer la flore du colon (bactéries) pour la fermentation des fibres (cellulose) est une fonction remarquable pour ne pas épuiser 2 organes : le foie et les reins.  

Par contre le colon distal peut être le siège d'acides, élévation de l'ammoniac digestif lorsque la flore ne dispose plus de fibres en importance.

Avec une alimentation toxique, il se créer des composés cytotoxiques qui stagnent à des niveaux physiologiques du colon (ralentissement du transit des déchets) à savoir : l'anse iléo-caecale ; l'anse hépatique ; l'anse splénique ; l'anse sigmoide dénommée RECTUM exposé plus particulièrement à la dégénérescence que les hygiénistes connaissent : irritation > inflammation>induration>Ulcération>tumeur = polypes.

Par contre, selon les recherches en biologie cellulaire, d'autres composés (butyrate) issus des fibres végétales inhiberaient fortement la division de cellules néoplasiques (CANCER EN TERME COMMUN).

Les acides gras volatils issus de la dégradations des fibres favorisent un état symbiotique entre bactéries du gros intestin.

Un autre point important , les fibres agissent par effet de dilution pour des agents toxiques exogènes. Leur fermentation diminue la production de substances mutagènes. En même temps elle libère des éléments protecteurs vitaux : minéraux, oligo-éléments,vitamines et une principale : la B12 + des substances antioxydantes.

Il est nécessaire d'apporter une large gamme de produits végétaux dans l'alimentation humaine.

Rechercher les fibres qui ont des propriétés et la capacité de maintenir des fermentations dans le gros intestin.  Les céréales, légumineuses sont à exclure.

Les amidons concentrés crus selon le pouvoir digestif de chacun.

Importance potentiel de la flore bactérienne du colon est considérable : la population correspond à un ordre de 10 puissance 14.

Un élément extrement nocif pour cette population : l'alcool et le sel ! Qu'on se le dise ! Vive les fruits ! vive les légumes ! vive la santé parfaite !... (Ma fibre, je t'aime, Suite - Roger)

 

BANANES CRUES :

21.04.2013 : ... Les bananes crues sont totalement indigestes. C'est un amidon complexe qui n'est pas hydrolysé par les enzymes digestifs. La cuisson  transforme cet amidon dans une configuration autre, plus proche du sucre. En refroidissant, l'amidon d'origine se reconstitue à 10 %. La structure de la banane comporte aussi un poison nerveux que la chaleur détruit. Les autochtones la consomment très mure. C'est une digestion altérée et non digérée.

Votre satisfaction de manger la banane non transformée naturellement ou par la chaleur, vous empoisonne progressivement, la toxémie s'éléve. C'est une dépense en pure perte.

Recherche et étude confirmées sur la digestion de la banane par l'INSERM... (Roger)

22.04.2013 : ... Mais malheureusement les bananes sont cueillies encore vertes. elles arrivent sur nos marchés non consommables dans les conditions que les autochtones la dégustent . 

L'origine des bananes BIO : elles sont cueillies à point et acheminées par avion pour les pays qui la consomment. Les frais de transport étaient répercutés sur le prix de vente. Mais malheureusement l'éthique BIO à dévié. Les bananes BIO sont aussi vertes que les autres, traitements chimiques en moins. 
Maintenant la consommation bien mûre doit poser aucun problème.

Une question ; le poison nerveux quelle contient est il réduit par le vieillissement de la banane !
 
Il est fort possible que l'amidon indigeste et le poison nerveux quelle contient soient transformés par  mûrissement sur son support qui est une herbe. 
Pour cette raison, je préfère la cuire avec toutes les conséquences de destructions des substances vitales qu'on connais.
Je me méfie des substances naturelles empoisonnantes qui au fil des années affaiblies notre vitalité. Il est fort possible que les personnes à forte vitalité neutralisent les poisons naturels et apporte un faux bien etre. (Roger)

22.04.2013 ... Effectivement, j'ai constaté que les gens qui mangent des amidons cuits ont des difficultés à digérer les amidons crus.
Or, les recherches de l'INSERM sont faites avec des gens qui mangent cuits ... et pas que les amidons, je suppose !
Mais si on mange tout cru, l'organisme n'a aucune difficulté à digérer les amidons que ce soit la patate douce, le potimarron, les bananes, etc.

Quant aux poisons contenus dans la banane, je n'ai aucun symptôme.
Quand on suit l'hygiénisme et que le corps n'est plus en état de "tolérance" aux poisons, le corps réagit instantanément aux poisons et non pas à retardement.

Je n'ai jamais eu de réactions négatives avec les bananes...

Même qualité bio, il y a quand même des traitements, dont nous ne savons pas grand chose, il y a le gazage, etc, tout ceci est modifié sans que l'on en sache rien, mais c'est pareil aussi pour toutes les cultures industrielles, et ce n'est pas une raison pour supprimer totalement les bananes crues si on les aime, .... sauf s'il y a des symptômes. L'hygiénisme part du symptôme, et cela peut être personnel.
Personnellement, je n'ai pas de problèmes avec les bananes crues, mais j'en ai de gros avec toutes les protéines et graisses cuites, comme les noix de cajou, les tahin, tous les produits transformés à base de lait, yaourt et gruyère, ou à base de soja, etc, tous ces produits sont pas du tout hygiénistes. (Evelyne)

 

PROTÉINES :

22.04.2013 ... Le jaune d'oeuf est une sécurité. Plus ou moins 9 gr de protéines pour 2 oeufs. À la coque. Les noix diverses séchées naturellement. 50 gr de noix (le noyer) = 10 gr de protéines... (Roger)

 

ACIDES GRAS - LIPIDES :

15.04.2013 :  Les lipides d'origine végétale.

Dans les oléagineux : toutes les noix diverses.

Dans les plantes : soja, pépins, graines, céréales.

Ces lipides existent à l'état libre sous forme d'huiles. Ne pas en abuser !

Les lipides sont très peu représentés dans les fruits sucrés et légumes. Les lipides en régions froides en proportion plus conséquente (10 à 50 gr). En dessous de 10 gr la frilosité est présente. En situation d'insuffisance de lipides l'organisme devient frileux.

Les lipides d'origine animale sont difficiles à digérer. Une grande quantité d'énergie nerveuse est nécessaire pour l'assimilation.

Les lipides d'origine végétale sont riches en acides gras insaturés. Ils apportent les acides gras essentiels, 3 gr par jour, nécessaires à l'organisme qu'il ne peut synthétiser. Pour les hygiénistes l'huile d'olive est la mieux représentée ; Non siccative.

Dans les états de toxémie, la restitution des acides gras  essentiels s'effectuent  pas correctement et apporter des séquelles au systéme nerveux. Pour cette raison les personnes très toxémiques qui déroulent un jeune doivent etre particulierement surveillées... (Roger) 

 

AVOCAT :

11.05.2013 :  ... L'avocat doit etre mangé avec les crudités en début de repas. Les lipides ralentissent la digestion des amidons concentrés. 

L'avocat doit être consommé avec des crudités faiblement amidonnés. Les fibres des crudités fragmentent en petits nodules les lipides favorisant une meilleure digestion des aliments lipides.  Les enzymes (lipases) sont plus efficaces sur des fractionnements de graisse.

De plus les crudités apportent les composants vitaux ( minéraux , vitamines , oligo-éléments et l'eau ) pour l'hydrolyse des aliments GRAS.

Ainsi les verdures faiblement amidonnées doivent accompagner tous aliments concentrés : noix diverses, pommes de terre, avocat, beurre. Huile.

Les crudités MOYENNEMENT AMIDONNÉES sont moins favorables pour accompagner les avocats.

En principe l'apport d'eau n'est pas nécessaire... (Avocat = lipides, Roger)

 

ALIMENTS :

03.06.2013 : ... Les aliments de dégénérescence sont tous les produits transformés, sauces, aliments très cuits, pasteurisation, stérilisation. Sel, poivre, moutarde, alcools surtout les vins industriels. Café, thé, chocolat, vinaigre. Huiles et farines industrielles. tous ces composants sont rejétés de l'alimentation de compromis. (Complément pour Maryse - Roger)

05.03.2013 : ... Donc, il faut savoir que :
- les céréales sont incompatibles avec les fruits, sucres et acides.
- le pain est cuit à très forte température
- le levain est très acide
- le pain est très salé (sel cuit donc inflammatoire), alors que la farine a naturellement un goût sucré.
Donc le pain actuel est une aberration pour toutes ces raisons. D'où : fermentations, arthrose, etc ...
On peut manger le pain essene (sans sel) si on l'aime et seulement avec des légumes crus.
Le mieux est de le fabriquer soi-même. Ou encore plus simple manger le seigle germé... (Gluten - Evelyne)

05.03.2013 : ... Et puis aussi, les céréales sont mucogènes. Elles génèrent beaucoup de mucus dans le corps, comme une sorte de colle qui englue tout le système.
De même pour les produits laitiers. (Gluten - Monique)

11.03.2013 : ... Toutes les céréales sont  des amidons concentrés de digestion complexe. Ce sont des aliments de compromis, mais acdifiants en fin de digestion. Surtout le pain : panification sur levain et cuit à 240 degré. Levure et cuisson sont dégénératives.  Le pain est fortement acidifiant. Même biologique.  Le riz et le millet seraient plus acceptables avec 60% de crudités en incartades. Les aliments de hautes structures vitales sont les fruits. La pomme de terre est un amidon idéal de digestion alcaline. Lire les livres de A. Mosséri sur l'alimentation. (Gluten - Roger)

10.06.2013 : ... Moi aussi j'adorais le pain et donc j'ai trouvé un compromis que Mosséri accepte qui est le pain essene que l'on trouve dans les magasins bio à base de blé germés voir de seigle aussi mais plus cher. C'est vrai qu'il a un bon prix mais si il est à notre goût on acceptera le coût et surtout je me suis habitué à en manger qu'avec mes légumes crus 100 grammes tous les deux jours et le pain tient une semaine au prix de 3euros80 environ les 500 grammes de pain au blé germés le moins cher... (Taux de PSA- Daguenet)

13.06.2013 : ... Tous les agrumes contiennent l'acide CITRIQUE. Il ne faut pas dépasser le pouvoir digestif de chacun. Des quantités importantes d'acides issues des agrumes peuvent s'opposer aux sucs digestifs de l'estomac. Les acides des fruits subissent une réduction pour être digérés et devenir alcalins dans l'intestin grêle.

Les fruits acides doivent être pris seuls .

Une ou deux oranges est très bien. Je relate l'histoire émise par A. Mosséri, de la personne qui mangeait 10 oranges le matin. De quoi à faire dresser les cheveux sur la tète ! Là le pouvoir digestif était amplement dépasser.

Maintenant ceux qui ont des difficultés avec les agrumes signifie un estomac délabré. La muqueuse stomacale est irritée et n'accepte plus les aliments acides.

Toujours l'erreur des chercheurs qui élaborent leurs tests sur des personnes malades. La santé parfaite digère les aliments avec harmonie, sans toutefois abuser de certains . 
Une céréale de temps en temps n'est pas grave. Éviter les céréales avec GLUTEN ; nous avons pas l'enzyme pour digérer cette molécule protéique.

Le riz et le millet sont exemptes de gluten. Cette molécule est très néfaste pour l'intestin grêle... (Orange - Roger)

 

ORDRE SÉQUENTIEL

03.11.2013 : ordre séquentiel :
...
fruits frais les plus juteux
fruits frais autres
crudités
légumes cuits
protéines
en gros ça te donne l'ordre dans lequel tu dois manger dans une meme journée. Rien ne t'empêche de sauter un passage mais tu es alors obligée de continuer...
[Astuce pour manger des farineux et des tomates - Lavande]

 

FRUITS SÉCHÉS :

14.07.2013 : ... Tous les fruits séchés du commerce, même biologiques,  sont séchés, et pasteurisés à plus de 70°: c'est pour cette raison qu'ils peuvent être irritants, acidifiants... et qu'il ne faut pas en abuser. on a tout intérêt à les acheter au magasin Orkos (produits garantis non dénaturés de quelque façon) ;

outre le fait qu'ils sont cuits ( = + de 40°) par le séchage, les fruits séchés que l'on achète ne sont pas forcément cueillis à maturité !

Rappel : l'hygiénisme exclut tous les fruits cuits (compotes, etc), sauf les bananes car elles ne sont pas acides ; ce sont des amidons, que l'on peut manger crues ou cuites, comme les patates douces, etc...
Le corps peut difficilement neutraliser les acides cuits (c'est le cas aussi du vinaigre, de l'alcool, etc.)

Le séchage à trop forte température est moins grave pour d'autres fruits qui ne sont pas acides comme les figues et les dattes. Par contre, être prudent avec les raisins secs, abricots secs, etc.

Tous les autres fruits sont à consommer seulement crus, donc pas de fruits secs du commerce.
Faire sécher soi-même les fruits si on a l'opportunité de faire des cueillettes... (Diabète - Evelyne)

 

OLIVES ET SEL :

01.09.2013 : « ... Le sel n'apporte aucun minéraux. Aucune éléctrolyse au niveau de l'ensemble de la digestion pour obtenir une dissociation SODIUM - CHLORE. Il est rejeté tel quel. De toute façon, c'est des minéraux inorganiques qui doivent être neutralisés et excrétés par les reins ou la peau. Ceci les épuisent...  » (Re: le sel - Roger)

18.05.2013 : ... Pour dessaler au mieux les olives : Je l'ai mets à tremper 2 min dans l'eau chaude. Je vide cette première eau, recommence une 2e fois et 3e fois, toujours à peu près 2min dans l'eau chaude.

Ensuite égoutter.

Je rajoute 3 cuillères d'huile d'olive en mélange pour 500 g  selon ses convictions !... (A bas le sel - Roger)

09.06.2013 : ... Avant je faisais tremper les olives dans l'eau, que je changeais chaque jour durant quelques jours. C'était un peu long mais efficace.

Je trouve qu'elles ne sont pas très digestes pour moi, soit à cause de la cuisson et du fait que c'est resté longtemps en attente avant de passer à table, soit je n'ai pas réussi à les dessaler très vite.
Maintenant je préfère ne pas en consommer, sauf dans certaines occasions... (A bas le sel - Clara) NB : le contact est ici : #Olives

 

09.06.2013 : ... Il faut trouver les olives de Paul Gréco (NYONS)
c'est sans sel aucun, parfaitement naturel et tellement bon   (un petit gôut de chocolat) (A bas le sel - Jean-Pierre)

 

Document "LE SPORTIF HYGIÉNISTE" :

04.06.2013 : ... Un beau cadeau que nous fait Roger Marteau :
Il nous permet de mettre en ligne au format PDF son document : « Le sportif hygiéniste » écrit dans la Revue Nature et Vie n° 74  (34 pages).
Il est en pièce jointe !
Voici le message que Roger m’avait envoyé :

« C'est une revue écrite en 1987. En ce temps-là ma progression dans le mouvement hygiéniste se situait dans un mode d'alimentation de compromis. 
 Mais il est certain que si le peuple, et surtout du bas, se familiarise avec cette méthode un grand pas sera accompli. 
Sûrement beaucoup poursuivront dans l'alimentation idéale. Pour ma part, cela a été mon chemin, avec tous les bienfaits qui ont  transformé mon existence. 
OK, pour le mettre à disposition de tous.

Que la science hygiéniste progresse ! Roger »... (Le sportif hygiéniste - Maurice) Voir le lien http://www.conscience33.fr/HYGIENISME.html#Le_sportif_hygieniste

 

LEVURE :

27.07.2013 : ... La levure est toxique . C'est une pratique qui fait fermenter le bol alimentaire . Cela donne des selles putrides !

Métabolisme des levures. Elles transforment une grande partie du sucre contenu dans le milieu où elles se trouvent, en bioxyde de carbone et d'alcool . L'alcool est un poison pour toute vie animale. Même les levures sont tuées par leurs propres déchets.

Si une digestion se déroule imparfaitement, les bactéries naissent et font le travail à la place des sucs digestifs.

Pour prévenir la décomposition bactérienne, une bonne digestion est nécessaire.

La levure ne pouvant être digérée, continue d'accomplir de décomposer les amidons et autres sucres en déchets très nocifs pour l'organisme.

La levure est une plante inférieure !

D'autre part la levure est chaufée et séchée. Les substances qu'elle contient sont changées : elles deviennent inorganiques. Les vitamines B sont détruites.

La levure est alcaline, neutralise les irritations intestinales, mais provoque une activité intestinale et diarrhée, le corps doit l'expulser rapidement. Cela indique sa toxicité . 
Notes prises sur la revue N° 8 Automne 1989... (Levure - Roger)

 

HERBES - ALIMENTS - JEÛNE - JUS :

20.04.2013 : ... L'hygiénisme explique que les herbes sont nocives et que de toute façon aucun "médicament" même sous forme d'herbe, ni même aucun aliment ne peuvent apporter un quelconque remède au corps. Il y a beaucoup de croyances disant qu'en prenant tel ou tel aliment, ou bien telle ou telle herbe, on peut guérir ou aider ceci ou cela. La nature n'a pas prévu les choses ainsi, ces croyances nécessitent une connaissance qui n'est pas naturelle. La nature est bien faite et simple. Le corps est conçu pour se réparer lui-même, dès lors qu'il est nourri avec une alimentation qui lui correspond (nous appartenons à la famille des frugivores=fruits et légumes). (Corinne)

28.06.2013 : ... Aucune plante , sous n'importe quelle forme, n'a le pouvoir de rénovation organique. C'est toujours la croyance du remède qui domine l'humanité.

Par contre il est nécessaire de rechercher les légumes et fruits les plus sains possibles. Les fruits les plus vitalisés sont ceux qui reçoivent en quantité le rayonnement solaire. C'est le spectre bleu-violet que la plante absorbe. La feuille est le laboratoire pour la croissance des fruits.

Ceci dit. Si l'organisme absorbe des aliments de haute valeur biologique, il est certain que nos réserves seront trés énergétiques. Les nutriments doivent etre remaniés par la fonction hépatique et en terminal par la cellule. Et bien sûr avec application des associations-compatibilités + de la science de la digestion hygiéniste.

Rappel : le jeûne hydrique signifie une élimination des toxines incrustées dans l'organisme. Mais la rénovation et réajustement fonctionnlles des organes, c'est l'après jeûne !

Le praticien détermine avec quels légumes ou fruits à la réalimentation de l'organisme.

Pour dérouler ces 2 temps, il faut posséder une volonté farouche !

À mon avis les divers JUS sont acheminés trop rapidement vers les intestins ? Les légumes seraient moins conséquents pour une digestion normale. Mais attention au jus sucrés, la sécrétion d'insuline est importante, d'ou fatigue du pancréas (ilots de Langerhans). Un temps de digestion est toujours nécessaire au niveau stomacale. Les jus acides peuvent irrités la muqueuse intestinale. Les acides doivent être neutralisés au niveau de l'estomac. Les conséquences sont des selles non conforment, voir diarrhée. (Santé ou pas ! - Roger) - Le 24.06.2013 : deux tableaux présentés en août 2012 en pièces jointes.

03.07.2013 : Le poivre contient une substance : la pipérine. Elle dégénère les reins ! 
Le café contient une substance : la caféine. Elle dégénère le système nerveux et le générateur sinusal qui commande les contractions cardiaques. 
 
Toutes substances non conforme à la vie dévie les énergies nerveuses pour les neutraliser... (Vivre autrement est difficile - Roger)  

03.07.2013 : ... Après un jeûne, ne pas s'alimenter quotidiennement avec des aliments de dégénérescences.
Le jeûne n'est pas un remède. On perd tout le bénéfice qu'apporte le jeûne si on dévie du mode hygiéniste.
Une incartade est admissible et atténuée par 1 jour de jeûne.

L'hygiénisme c'est vivre autrement son alimention, certe monotone et austère, mais bénéfique à notre existence. Au fil du temps, la conscience se modifie et l'alimentation saine devient plaisir... (Problèmes de vue - Roger)

03.08.2013 : « ... Il y a plusieurs mythes qui circulent à propos des jus. L'un de ces mythes dit que les jus sont bons pour nous car ils sont très nourrissants. Or la vérité est qu'ils sont moins nourrissants que les aliments entiers. En effet, comme certains nutriments restent toujours avec les fibres, la rapidité d'oxydation des jus ne peut pas contenir autant de valeur nutritive que les aliments entiers. Et soyez certains que si les jus vous donnent un coup de fouet, il s'agit là d'une stimulation, pas d'une nourriture.
Il faut savoir qu'il n'y a pas de JEÛNE aux jus...  » (Puisons... - Roger)

28.09.2013 : ... Tes intestins seront rénovés avec le jeûne et demi-jeûne. L'aliments ne rénove pas, c'est l'instinct somatique qui doit puiser dans l'aliment les composants vitaux nécessaires à la rénovation. Toute substance alimentaire doit être remaniée par les fonctions hépatiques. Les jus passent trop vite. Le bienfait obtenu c'est la stimulation pour évacuer ce jus de quantité. (Les Respiriens et plus... - Roger)us de quantité. (Les Respiriens et plus... - Roger)

SOUPES :

14.09.2013 : « ... Des soupes ? Mais ce n'est pas du tout hygiéniste tous ces pauvres légumes noyés dans l'eau, après cela l'estomac râle, et ensuite il lui faut une épuisette pour aller sortir les aliments de l'eau, puis il doit sécher les aliments, etc... il n'a pas que cela à faire.... (hahahha ce soir j'arrête pas de faire des blagues...)

En plus de cela, le problème de la soupe c'est que tu ne mâches pas, donc la 1ère étape de digestion qui s'effectue avec la salive est zappée. Pas bien, non pas bien...  » (Les soupes !? - Corinne)

 

JEÛNE :

26.04.2012 : Je filtre l'eau du robinet, en Creuse elle est excellente. Sinon, la rosée de la reine en magasin BIO ou l'eau du mont Roucous. C'est la même. La 1ère est captée à la source, l'autre puisée par forage dans la nappe. Les caractéristiques sont intéressantes . PH ; RH ; RO. Proches de la vie, selon les conceptions de la BIO - électronique du Pr Vincent. Boire la moins minéralisée possible. Boire si la soif se fait sentir. En jeûne, 1 verre d'eau toute les heures par petites gogées. Salut et bon Jeûne. Marteau

04.07.2013 : ... Aucune solution avec les thérapies extérieures. C'est toujours un masque pour les symptômes ! Fausse rénovation. Le jeune hydrique déclenche les processus vitaux de l'intelligence cellulaire.

Deux phases dans le jeune :  1 ) l'élimination des toxines du sang, de la lymphe (humeurs) et des structures de la cellule (cytoplasme et noyau). 2 ) l'autolyse des tissus indésirables (indurations et tissus cicatriciels). La rénovation des organes se réalisent avec le demi- jeûne. La suite avec une alimentation saine dans les conceptions hygiénistes.
Nous détruisons notre corps avec la chimie, le retour vers des organes sains est toujours longs.

Des années de malbouffe, de médicaments, de vaccins, de rayons destructeurs est difficile et long à rétablir (selon son potentiel vital). Le miracle n'existe pas ! Il n'y a que les superstitions qui le promettent.  (Fibromyalgie vue par l'hygiénisme ? - Roger)

04.07.2013 : ... Toute substance indésirable au sein d'une cellule qui ne peut être éliminée est enkystée avec des tissus cicatriciels. 

Pour cette raison lors d'un jeûne ces tissus peuvent être autolysés et libèrent les substances nocives. Elles se propagent ailleurs dans d'autres organes. Mosséri en parle dans ses livres .

Si l'instinct somatique arrive à excréter ces subtances non conforment à la vie dans l'intestin, les fibres-celluloses issues du demi-jeûne les acheminent vers la voie colonique et évacuées dans les fèces.

Dans les cahiers de nutrition est développé le bienfait des fibres dans l'alimentation. C'est semblable au coup de balai dans une maison !

Rappel : un tissu cicatriciel est faible en vitalité et toutes les autres toxines s'y déposent . D'ou le grossissement du kyste = induration > tumeur et avec la chimio = CANCER. 
 
Pendant le jeûne l'intestin inverse ses fonctions. Il fait office de poubelle !

Le foie évacue des substances toxiques par la bile via l'intestin (jéjunum). La fonction rénale contribue aussi à l'élimination... (Fibromyalgie vue par l'hygiénisme ? - Roger)

 

06.08.2013 : « ... L'avantage du jeûne est qu'il agit sur l'être entier et sur toute la vie, et non pas seulement sur le problème localisé qui préoccupe dans le moment, et c'est bien ce qui peut déplaire. Pourtant, par ce biais, apparaît la solution au problème, même si le jeûne lui-même n'est pas la solution, car la période de jeûne au repos nous permet de rentrer en contact avec la cause. Le jeûne est donc bien toujours une condition nécessaire au rétablissement à long terme, mais pas toujours suffisante.

Le jeûne n'est pas un remède ; il faut toujours faire des jeûnes, courts et longs, cancer ou pas, juste pour remettre les pendules à l'heure, et laisser le corps faire son travail selon sa propre intelligence.
Le jeûne est imprévisible... ; heureusement que la nature peut nous surprendre, pauvres ignorants ou impuissants que nous sommes.
Par contre, nous nous sommes tellement éloignés de notre état naturel qu'il faut, dans la plupart des cas, aider notre corps, ce qui pour certain paraît contradictoire avec l'hygiénisme pur. Il n'en est rien.
Tout au cours du jeûne, il apparaît clairement les besoins prioritaires : chocs affectifs, blocages d'élimination sur lesquels il est parfois nécessaire d'intervenir.

L'hygiénisme "à l'eau de rose" (l'air pur, le soleil, jeûner jusqu'à la guérison ...) devient un peu trop naïf à notre époque pour satisfaire les besoins de tous, et il est inaccessible à tous ceux qui se sont fait prisonniers d'émotions fortes, de traitements lourds, de situations de vie embrouillées...  » (Kyste... - Évelyne)

 

DEMI-JEÛNE :

16.07.2013 : ... Je suis plus en accord avec les paliers alimentaires de Nature et vie.

Mes conceptions sont différentes ! Je préfére donner une seule sorte de fruit dans la matinée, quand la vraie faim se manifeste.

Le soir, crudités faiblement ou moyennement amidonnées. Varier les jours suivants. Aucun amidon concentré. Observer les éliminations. Ensuite alimentation normale hygiéniste. 
Par contre en post- jeûne  je procéde autrement... (demi-jeûne - Roger)

 

TOXÉMIE ET MALADIE :

22.05.2013 : ... Le Dr Tilden disait que la faiblesse n'est pas une maladie. Par contre avec une réaction vitale on se sent faible. L'énergie nerveuse est transférée sur les organes à désintoxiquer. La douleur en est la signification. La toxémie n'est pas la cause de la maladie. L'empoisonnement des humeurs et cellules initie une réaction vitale , dénommée MALADIE pour éliminer les poisons. 

LA RÉACTION VITALE EST MALADIE ! SANS TOXÉMIE PAS DE MALADIE ! La toxémie est toujours primaire. Ne pas confondre causes et effets ,ils ne sont pas identiques. L'instinct somatique déclenche une sauvegarde pour l'intégrité du corps.

Mais quel organe tolère un niveau de toxémie ou déclenche une réaction vitale ? D'où provient cette information subconsciente ? C'est au centre du cerveau : l'hypothalamus grand régulateur des fonctions vitales. L'information subconconsiente rayonne dans le champ morphique de tous les organes de l'humain.

L'HYPOTHALAMUS scrute en continue le taux de toxémie des cellules VIA les humeurs.

Si le niveau de tolérance toxémie est dépassé, il déclenche une réaction vitale pour descendre à un niveau acceptable l'empoisonnement cellulaire. C'est une fonction extraordinaire de la vie !

Évidemment difficile à vivre dans ces situations bénéfiques .

Alors un point important ! Ce champ morphique détecte toutes substances étrangères tenues dans une main ; l'instinct somatique (subconscient) interprète une saturation des organes excréteurs qui sont les pores et glandes sébacées de la main et stoppe immédiatement l'élimination cellulaire. L'eczéma se réduit et disparaît. C'est la fausse rénovation ! De plus la tolérance de toxémie augmente, ce qui est grave et dirige vers une dégénérescence en profondeur. Là est l'erreur du remède extérieur. La naturopathie marche sur la tète.

LES DIFFÉRENTS NIVEAUX DE TOXÉMIE.

La toxémie endogène issue du métabolisme cellulaire. Cellules et humeurs sont encombrées. Un jeûne entre 10 et 20 jours est suffisant, voir moins si le potentiel vital de l'individu est élevé.

La toxémie exogène (substances iatrogènes). c'est un empoisonnement redoutable difficile à extraire. Les eczémas rebelles en sont une image  ! Il est nécessaire de dérouler lusieurs jeûnes pour obtenir une santé parfaite. Le praticien hygiéniste définit les espacements entre jeune suivant les paramètres de la situation physiologique de repos.

Ne jamais se décourager, à longueur d'année nous sabotons notre organisme. Beaucoup de temps est nécessaire pour retrouver une santé remarquable.

La santé parfaite, à mon avis est difficile à atteindre. Il serait nécessaire que le niveau de tolérance de toxémie coïncide avec le niveau de toxémie ZERO. En première génération cela me semble impossible ! Si certains l'obtiennent, ce serait des personnes vraiment remarquables. Mais alors attention aux incartades, les réactions vitales seraient difficilement supportables. (Réflexions sur la toxémie - Roger)

12.06.2013 : ... Les toxines septiques circulent dans les veines lymphatiques à la rencontre des ganglions afin de les neutraliser. Le débordement créé des indurations au niveau de ces glandes.

 Les glandes mammaires drainent une quantité importante de substances vitales à la production de lait. Les toxines si dépose avec le meme processus pour les ganglions... (Dépôt des toxines - Roger)

10.07.2013 : ... Quand on est hygiéniste ON UTILISE AUCUN MEDICAMENT, quelqu'il soit et quelle que soit sa provenance et/ou sa fabrication. L'argile ne sert strictement à rien dans les douleurs. Une douleur est due à "l'affluence" de globules rouges réparateurs du mal. Inflammation, réchauffement de l'articulation, gonflements, etc... ne sont que des dispositions du corps pour protéger. Les organes nobles (cerveau, coeur,...) sont prioritaires et toute "pollution" sera automatiquement écartée de ces organes. L'acide urique qui vous détruirai le cerveau en quelques minutes est envoyé dans les endroits les moins dangereux pour l'organisme LES ARTICULATIONS. L'acide urique, contrairement à ce que pronent beaucoup de naturopathes n'est pas seulement du aux protéines animales mais aussi et souvent à L'INDIGESTION. Toute nourriture non hygiéniste est indigeste donc potentiellement dangereuse. Le résultat est plus ou moins violent selon son patrimoine génétique, son âge, sa capacité à éliminer (rein, foie, et émonctoires secondaires peau, poumon)

AUCUN REMÈDE POSSIBLE POUR AUCUNE MALADIE.
Je vous rappelle à tous que l'homéopathie, la naturopathie (tisanes, argile) et autres huiles essentielles, si doux que soit, restent des médicaments. (Agro-homéopathie - Lavande)

29.07.2013 : « ... outre la toxémie, le type de "maladie" que tu as, est l'expression de quelque-chose enfoui dans ton subconscient et qui transfère dans le corps pour soulager un peu le subconscient. Le subconscient communique de façon symbolique. 
Il peut être intéressant que tu trouves quelqu'un qui fasse du décodage biologique, ou qui sait interpréter les maladies...  »  (allergies- Corinne)

30.07.2013 : « ... Ne pas confondre Subconscient et inconscient. C'est important pour l'instinct somatique ou les contenus intégrés en profondeur (psychologie des profondeurs)...  » (allergies - Roger)

31.08.2013 : « ... Les douleurs au foie sont provoquées par la cogestion de cet organe. Les facteurs de la congestion sont nombreuses. La toxémie due aux aliments néfastent: alcool,  chocolat,  café, sel, sucre industriel, mauvaises associations, surtout le sucre introduit en dernier après un repas coventionnel. En attente de digestion, il fermente et donne la fonction alcool = cirrhose du foie sans jamais avoir consommer de l'alcool.

L'inflammation hépatique provoque une compression des autres organes et l'arrivée des humeurs (lymphe et sang vers cet organes ) fort préjudiciable aux fonctions de cet organe.

Les douleurs de la congestion hépatique peuvent se manifester au niveau de l'estomac, sur l'ensemble des organes qui entourent le foie. estomac et vésicule en particulier.

Un foie toxique est qualifié d'HÉPATITE par la médecine : A , B , C , et pourquoi pas jusqu'à Z selon la toxicité de cet organe, et bien sur suivi de X vaccins.

Des années d'imprudence dans l'alimentation et substances toxiques forment du tissu cicatriciel autour du foie et amplifie la compression des autres organes.

L'ascite est fréquente avec trop d'aliments concentrés.

Les médicaments n'apportent aucune solution ; au contraire, ils accentuent la toxémie et l'inflammation du foie. Les autres organes seront affectés en meme temps. 
Le plus grand danger des déviations hépatiques : est l'abcès au foie, la bète noire des conducteurs de jeûne. Pour cette raison le bilan vital est nécessaire avant d'engager un jeûne. La septicémie donnée par un abcès qui perfore dans cet organe est très dangereuse et donner suite à une mort certaine.

Alors appliquons l'alimentation saine, qui d'ailleurs est un vrai bonheur, pour éviter les désastres physiologiques. Santé authentique...  » (Questions - Roger)

     
       
URINER :

30.07.2013 : « ... Si l'alimentation comporte une grande quantité de fruits et légumes composés d'eau, les mictions sont plus fréquentes.

À moins d'une irritation des uretères ou de la vessie, c'est normal ! Sauf si diabète insipide (défaut hormonal de l'hypophyse).

Alors ne vous inquiétez pas : pissez, un point c'est tout. Faites l'expérience avec une alimentation concentrée, l'eau est retenue pour la digestion = moins d'évacuation. Le principal, pissez dans un bocal en verre et observer la composition de votre urine et l'odeur, c'est plus intéressant...  » (tr: trop d'acides = BOBO aux cellules - Roger)

30.07.2013 : « ... En principe ,selon l'alimentation on doit uriner toutes les 3 heures + ou -...  » (tr: trop d'acides = BOBO aux cellules - Roger)

             

COURS DE T.C. FRY :

19.04.2013 : ... J'ai une bonne nouvelle. Nous allons récupérer le fichier PDF en anglais du cours presque complet, il manque les leçons 102 à 106 (5 en tout) qui seraient à priori des conseils pour devenir hygiéniste professionnel (sous réserve de confirmation). Nous avons donc le principal les leçons 1 à 101... (Pascal)

02.06.2013 : ...  Nature et vie donne des cours sur l'hygiénisme , mais c'est un hygiénisme de compromis . entre l'alimentation conventionnelle et l'hygiénisme pur .

J'ai été élève collaborateur de 1981 à 1987. (Traduction du cours "The Life Science Health System" par T.C. Fry - Roger)

03.06.2013 : ... Le mouvement hygiéniste : informe, propose mais impose pas, a chacun de suivre la voie hygiéniste selon ses dispositions. La science hygiéniste est une réalité pour l'avenir des hommes... C'est une alimentation ou les aliments de compromis sont intégrés dans les repas. Ceci afin d'éviter le stress d'une alimentation strictement hygiéniste et surtout des éliminations prononcées. Evidemment une volonté doit permettre une progression vers l'idéal... 

L'hygiénisme pur se définit par une alimentation la plus simple possible c'est à dire : fruits et légumes bien associés dans le cycle de l'ensemble de la digestion physiologique. Noix diverses en quantité selon l'activité. De 0,2 gr à 1,2 gr par kg de poids jour. Pour ma part je me situe entre 0,5 et 0,6 gr par jour, j'ai un tempérament très actif... (Traduction du cours "The Life Science Health System" par T.C. Fry - Roger)

03.06.2013 : ... Les aliments de compromis ne sont pas la viande, ni le pain, ni le vin, ni les fromages fermentés.
C'est uniquement des incartades.  
Nature et Vie accepte les aliments de compromis bien associés ? mais pas les aliments de dégénérescence extrêmes.
Lire : les sources de l'alimentation humaine de Nature et Vie et les livres de  Mosséri. 
Si le peuple se maintient dans une alimentation de compromis à tous les repas, quel progrès dans la santé. (Traduction du cours "The Life Science Health System" par T.C. Fry - Roger)

14.07.2013 : ... À ma visite chez Mosséri en 1997, dans notre dialogue, il m'a signifié que l'étude de la physiologie et biochimie n'était pas nécessaire à l'application de l'hygiénisme. Par contre FRY le recommande.

C'est toujours intéressant d'étudier ces 2 disciplines et de le transposer à la science hygiéniste. C'est mon point de vue... (Diabète - Roger)

 

EXERCICES :

16.05.2013 : ... Attention ! si vous étes en désintoxication , l'exercice n'accéléra pas l'élimination. Au contraire cela est néfaste et retarde le rétablissement voir amplifie la toxémie .

Par contre, si votre santé est satisfaisante, le sport, l'activité de plein-air améliorent vos capacités physiques et endurance vers une santé rayonnante. Comprendre les transferts du potentiel vital est important... (Suite exercice et longévité - Roger)

31.08.2013 : « ... Mosséri était contre la biorespiration , mais je pense qu'il a confondu le rébirth avec ce moyen de libérer des émotions intenses données par des stress. 
Une biorespiration de 15 mn plus ou moins détend notre systeme nerveux exacerbé par de multiples contrariétés.

Néanmoins, ne pas obtenir une tétanisation à l'extrême, ce n'est pas nécessaire. La biorespiration procure un bien-être et aide souvent à s'endormir...  » (Récapitulatif... - Roger)

 

JARDINAGE :

15.05.2013 : ... Le jardinage est une des meilleures façons d'exercer notre corps. Il; peut vous procurer des fruits et des légumes supérieurs,sans produits chimiques ni fertilisants . Le jardinage en plein air, au soleil accroitra votre force, améliorera votre circulation sanguine et tonifiera les divers muscles et organes de votre corps. Il vous apportera aussi les bénéfices que seuls l'air et le soleil peuvent nous garantir.  

Le jardinage peut aussi constituer une partie centrale d'un programme d'exercices équilibrés. En effet il faut utiliser tous les muscles régulièrement afin de batir une santé exubérante. (Puisons dans les écrits de Mosséri - Roger via T.C. Fry Revue n°33 Mai/Juin 2006)

30.07.2013 : « ... Le meilleur d'une plante, c'est la petite salade, la petite verdure, le petit plant, comme les anciens jardiniers savaient ! 
Mes parents sont nés sur la zone, au portes de Paris, famille très pauvres. Mais ils possédaient un bout de terrain pour les légumes. Ils connaissaient la valeur nutritive de la petite salade ( + ou - 10 cm de haut ). Pourtant sans aucune instruction (année 1900), guidés par leur intuition .

Alors au diable algues et autres, un jardin bien cultivé suffit amplement. Le changement n'apporte pas la bonne santé, avec l'hygiénisme elle répond présent !...  » (Muscles - Roger)
 

 

VACCINS :

14.05.2013 : ... C'est le Professeur Tissot, directeur du muséum d'histoire naturelle de Paris qui a découvert l'inutilité des vaccins et danger qu'ils représentaient pour la santé.

Il fut proscrit de toutes les revues scientifiques pour le faire taire... (Les autorités le savent depuis 1946, Roger) [Ndr : son livre est téléchargeable au lien www.arsitra.org/yacs/files/fetch.php/76/tissot-v3.pdf]

 

VERTIGES :

12.05.2013 : ... Une lymphe et sang chargées de toxines amènent des vertiges lors d'efforts physiques... (Conseils, Roger)

15.07.2013 : ... La congestion hépathique est une inflammation due aux toxines. Le foie demande de l'énergie nerveuse qu'il soustrait aux autres organes pour éliminer les substances indésirables.

D'où les symptomes qui se manifestent : malaises, vertiges. La perte de connaissance est vraiment significative d'une désintoxication-élimination ; congestion sanguine du foie.
L'alimentation végétarienne n'est pas hygiéniste, loin de là ! 

Supprimer tous les aliments concentrés et de dégénérescences.  Repos complet.  Aliments bien associés et cru si l'intestin le permet.

Si c'est vraiment le foie : une douleur se manifeste au dos coté droit.

Le demi-jeûne est conseillé et selon les paramètres aboutir au jeûne complet. (Question N°3 : les malaises - Roger)

 

VISUALISATION :

12.05.2013 : ... Visualisation statique et dynamique... (Jean-Pierre) Cette visualisation est présentée au lien : http://www.conscience33.fr/Visualisations.html#VISUALISATIONS_STATIQUE_ET_DYNAMIQUE

DIABÈTE :

01.07.2013 : ... Le sucre industriel ne comporte aucune fibre, ce sont les disaccharides, de digestion complexe. Avec ces sucres le pancréas est mis à rude épreuve. Répété à longueur d'années, c'est l'épuisement de cet organe .

J'ai conseillé à une personne les fruits pour son diabète, la baisse de son sucre dans le sang a été spectaculaire...

... Un autre point à considérer : le taux de sucre dans le sang ne peut descendre en dessous de 1 gr. Par contre non intégré au niveau cellulaire, c'est le diabète !... (Diabète - Roger)

13.07.2013 : ... Le pancréas délivre, entre autres, deux hormones, l'insuline et le glucagon, qui régulent le taux de glucose dans le sang. L'insuline pour l'hyperglycémie, le glucagon pour l'hypoglycémie.

Ce n'est pas le sucre qui sollicite le pancréas mais le taux de glucose dans le sang, taux qui bien sur dépend de ce que l'on consomme. Le sucre est digéré AVANT  de solliciter l'une ou l'autre de ces hormones. (Diabète - Roger)

13.07.2013 : ... Pour les fruits séchés le différents sucres sont plus concentrés. Pour cette raison il faut les réhydrater.
 Les ilots de langerhans dans le pancréas excrétent : l'insuline pour réduire la glycémie dans le sang ; le glucagon pour remonter le taux de sucre...

14.07.2013 : ... Erreur : ce n'est pas excrétion , c'est secrétion (hormones dans le sang). La bile est une excrétion déversée dans l'intestin... (Diabète - Roger)

 

FIBROMYALGIE :

23.06.2013 : ... Les informations ne sont pas nécessaires. Les organes en souffrances c'est toujours la toxémie ! Les toxines diverses se fixent toujours sur des organes ou tissus faibles. Les organes connectifs sont priviligiés pour les dépots toxiques.

Il est nécessaire de rénover le terrain dans toutes ses fonctions physiologiques et biologiques.

La science hygiénique est un point incontournable. Toutes douleurs signifie un terrain altéré.

Toutes autres explications est superflue ! L'alimentation saine et le jeûne sont la seule solution. Le reste des ordonances sont palliatives. Un masque pour un semblant de bien-être. La chimie qui réduit la douleur se manifeste en pire à l'avenir.

Les douleurs musculaires dues à la fatigue imposent le repos. Pour les courbatures le repos doit etre conséquent. (Fibromyalgie vue par l'hygiénisme ? - Roger)

26.06.2013 : ... J'ai remarqué que le mode de vie hygiéniste améliore l'état, mais je n'ai jamais vu que c'était suffisant pour en sortir.
Il y a en général une grande rigidité mentale à traiter... et d'autres choses... (Fibromyalgie vue par l'hygiénisme ? - Clara)

02.07.2013 : ... Personnellement, je conseille, en parallèle avec les autres aspects, la détoxination des métaux, indispensable quand ils sont en grande quantité (c'est le cas généralement de ce que l'on appelle la fibromyalgie)...

... Un hygiéniste part toujours partir du symptôme, l'interpréter et procéder par élimination en supprimant une à une les causes possibles en commençant par la nourriture, car nous savons qu'une bonne hygiène de vie facilite la transformation permanente en nous, ... assouplit aussi le mental (pas de céréales), mais le changement alimentaire n'est pas la première chose à faire pour tous ; il faut parfois débloquer un autre aspect en premier...
Nous sommes un sac de noeuds !

Si quelqu'un te dit "j'ai une fibromyalgie", réponds "qu'est-ce tu ressens comme douleurs, malaises, etc. ?" Par exemple : crampes, épuisement nerveux, douleurs intermittentes, insomnie... à quel moment ? depuis combien de temps ? là oui, l'hygiénisme peut aider !
... Mais comme dit Roger, la base est dans tous les cas l'application des conditions de vie hygiénistes... en permanence quand il s'agit de symptômes chroniques comme la fibromyalgie. Il n'y apas d'autre solution que l'hygiénisme, à long terme et pour tous.
(Je me demande s'il existe encore des symptômes qui ne sont pas chroniques !)
Procéder par étapes, il faut plusieurs années en général pour une bonne amélioration.
Comme pour tout, cela dépend de la vitalité ; si elle est diminuée, il y a de nombreuses tchniques et soins pour aider la détoxination. N'oublions pas que la détoxination est un travail qui demande des conditions favorables : beaucoup d'énergie, de temps, et beaucoup d'ouvriers (enzymes, minéraux, vitamines, etc.), ...
Faible vitalité et grande toxémie : il faut de l'aide ! (Fibromyalgie vue par l'hygiénisme ? - Evelyne)

09.07.2013 : ... Le mot fibromyalgie est comme sida, un syndrome.Un syndrome est un ensemble de symptomes. Si la médecine a donné ce nom aux symptomes et malaises divers des muscles, c'est parceque comme d'hab ils n'y connaissent rien. Dans tous les cas une degenerescence ne peut être soignée. En revanche on peut la stabiliser, voire la faire régresser jusqu'à un certain point bien sur.
La plupart des problèmes musculaires sont directement liés avec la consommation du sucre (sucre, miel, pates, lait de riz, FRUITS SECHES, pas avec les fruits frais). Tous ces sucres quelqu'ils soient sont plus ou moins bien métabolisés et détruisent petit à petit les neurones (ce qui fait dire à la médecin que les neurones se détruisent avec l'âge, ce qui est totalement faux). Même si vous ne mangez plus aucun de ses sucres, vous n'imaginez même pas à quel point les dégâts sont importants.
exemple : les mouvements involotaires (myoconie et autres symptomes) sont dus à de l'hypoglycémie
soyez patient(e)s il n'y a que le temps qui améliorera votre sort.

Quelques "pratiques mécaniques" peuvent vous soulager : bains chauds, massages (ceux ci doivent plus relever de la caresse que du massage profond qui est forcément douloureux)...

... Pour le jeûne je suis très réservée, très peu de pathologies permettent de le supporter (au risque de faire raler Mosséri) et je le déconseille la plupart du temps (sauf 24/48 heures) la toxémie déversée dans le sang vient en surcharge. Alors prudence... (Fibromyalgie vue par l'hygiénisme ? - Lavande - Blandine)

10.07.2013 : ... Je suis d'accord que la toxémie est la cause, cependant il ne faut pas oublier que la toxémie n'est pas que alimentaire, elle peut être mentale, voire autre...

Si quelqu'un connait un seul seul cas de fibromyalgie guéri uniquement par un hygiénisme alimentaire, qu'on me donne l'adresse.
Personnellement comme je l'ai dit, cela aide, mais n'est pas suffisant. Il faut régler la toxémie mentale, toutes sortes de rigidités, et là, ce n'est pas une mince affaire... (Fibromyalgie vue par l'hygiénisme ? - Clara)  

12.07.2013 : ... à partir du moment où la toxémie "physique" est supprimée le cerveau est normalement alimenté et la toxémie "mentale" ne peut plus exister on revient à une vue des choses "normale"... (Fibromyalgie vue par l'hygiénisme ? - Lavande)

17.07.2013 :... Bonsoir Clara, je reviens sur tes recherches de guérison. Si tu penses que l'hygiénisme strict ne remets pas en état tes patients c'est que tu n'en as jamais eu qui suivaient les préceptes hygiénistes à au moins 90%. Je connais quelques cas de "guérison" mais ce fut le parcours du combattant. Le commun des mortels est trop "accroché" à sa petite vie pépère, aucune force morale et/ou physique pour entamer une refonte qui avouons le est quand même énorme... (Fibromyalgie vue par l'hygiénisme ? - Lavande)

 

CANCER :

03.06.2013 : ... Une tumeur évolue vers la cancérisation par l'altération du flux sanguin, lymphatique et coupure du système nerveux.  Cette destruction est obtenue par l'opération chirurgicale. Sa nutrition est étouffée, elle se décompose et empoisonne toutes les autres cellules. c'est la septicémie qui asphyxie les fonctions vitales,en particulier les glandes lymphatiques. Cela s'appelle MÉTASTASES.

L'ablation d'une tumeur sectionne l'ensemble des flux vitaux. Les nodules tumorales restantes sont privées de nutrition, d'oxygène, se nécrosent, l'aggravation se prononce et se termine par un nouveau tissu cancéreux. Cette propagation de la septicémie se caractérise par une maigreur extrême.

Le recours au jeûne n'est plus possible, les fonctions vitales sont affaiblies et inopérantes. L'instinct somatique n'a plus les moyens de rétablir l'intégrité de la morphologie des cellules et des organes. A ce moment là, le subconscient programme votre disparition. L'organisme n'étant plus viable, c'est la mort.

Aucun remède ne peut vous sauver !

Tant que les glandes ne sont pas affectées, la croissance vraie d'un CANCER n'existe pas.

Le caractère imparfait d'une circulation vitale est remédiée par l'alimentation saine. Le jeûne est idéal pour les personnes qui n'observent pas l'hygiénisme à 100 %.

Une tumeur est une induration à l'extrême, structurée par de la graisse ou du calcium (danger des produits laitiers). Son grossissement peut compresser les autres organes, c'est la douleur !

Si la limite de sécurité est dépassée, compression des artères et veines de la tumeur, alors la décomposition se produit et empoisonne le sang, c'est le début d'une septicémie autogène qui se propage au delà de la membrane tumorale.

Ne pas attendre que les symptômes soient bien marqués pour obtenir une régénération parfaite.

Une opération pour enlever une tumeur pourrait se révéler efficace si elle était suivie d'un mode de vie hygiéniste.

Le changement le plus profond dans le métabolisme est produit par le jeûne. (La vraie cancérisation - Roger)

19.06.2013 : ... Le traitement des tumeurs en CHIMIO ne donne pas de rémission de 2 à 5 ans.

C'est le contraire , ce temps est nécessaire pour empoisonner en profondeur les cellules et produire une mort certaine !

A moins de posséder un potentiel vital élevé pour vous positionner dans un état chronique (stabilisé en langage médecine).

Rémission = mort à brève échéance. Pour la médecine c'est une guérison partielle. Injecter de la chimie aux cellules n'est que désastre physiologique.

Alors mort ou vie parfaite ! A vous de choisir vos convictions... (Illusion - Roger)

02.08.2013 : « ... Comme je l'affirme : le cancer existe que par la chimiothérapie ou alors par une prise de substances iatrogènes qui élèvent  la toxémie  et génère une génotoxicité cellulaire.

Selon la toxémie de la personne et les tissus morbides formés et le niveau de son potentiel vital, il est nécessaire de dérouler 2 ou 3 jeune pour effacer une tumeur ou kyste. Des différentes structures de tissus morbides sont parfois difficiles à autolyser. Néanmoins , on peut vivre avec un kyste ou tumeur toute sa vie, si aucune pertubation se prononce sur d'autres organes. Un jeune réduit une excroissance qui ne pose plus de difficulté pour les fonctions vitales de l'organisme. 
C'est toujours la toxémie qui la cause des dégérenscences ! 
À mon avis une préparation au jeûne : fruit le midi et crudité le soir, une seule variété chaque jour et bien sur attendre la vraie faim et la satiété. Aprés 10 jours de jeûne hydrique + sécurité si nécessaire par la lecture des paramètres. 10 jours de demi- jeûne selon conception de Mosséri. La vie saine doit suivre pour terminer l'autolyse... » (re: autolyse - Roger)

 

VITALITÉ :

27.06.2013 : ... La vraie vitalité est perçue au levé matinal. Une sensation de s'adonner aux activités diverses de la journée. Sans prendre les stimulants habituels que les hygiénistes connaissent. Rien ne rebute des taches ardues, même celles qui nous déplaisent. Le métabolisme puisse dans des réserves à fort potentiel énergétique obtenu par une alimentation saine. Réserve d'éléments vitaux, minéraux, vitamines, oligo-éléments, glycogène et triglycérides élaborés par un anabolisme conforme à la science hygiéniste. Ainsi on obtient une conduction nerveuse intense pour animer nos muscles divers et cérébrale.

Un autre point important : c'est l'endurance dans les activités sportives et surtout la récupération rapide des forces, avec trés peu de déchets nocifs. Céphalé à l'arrivée en refuge. Pour moi, je n'ai plus ce désagrément. 
 La toxémie donne une fausse vitalité par des poisons emmagasinés dans les tissus. Le systéme nerveux réagit intensement et procure la fausse forme !... (Santé ou pas ! - Roger)

 

PRESSION SANGUINE :

27.06.2013 : ... La norme du " monde excité" serait de 12.6   12.8
pour quelqu'un qui vit sans excitant (nouriture hygiéniste) je pense que ce sera un peu en dessous de cette limite c'est à dire entre 11.5 et 12.5... (La viande rouge n'est pas une source saine de fer pour les enfants - Jean-Pierre)

27.06.2013 : ... Une pression Systolique de 115 et une diastolique de 75 est considérée optimale. Selon les normes conventionnelles.

Maintenant il faut rechercher les 2 tensions qui nous conviennent le mieux en regard de notre alimentation hygiéniste adoptée, avec un dynamisme de bien-être pour s'activer en toute quiétude.

Le danger se situererait en dessous de 90 / 60 .
La tension n'est pas significative que de l'alimentation : le stress, les soucis, les fortes émotions augmentent la tension.

Avant de prendre une tension il faut se relaxer 1/4 d'heure. Rester en position assise, des inspirations profondes sont les bienvenues... (La viande rouge n'est pas une source saine de fer pour les enfants - Roger)

DIVERS :

02.09.2013 : « ... Observez le corps humain sous toutes ses coutures :
Cliquez sur ce lien :
POUR VOUS FACILITER L’APPRENTISSAGE DU CORPS HUMAIN, UN OUTIL INDISPENSABLE DE RÉFÉRENCE ET ACCESSIBLE À TOUS ET À TOUTES... » (Banane et langue - Maurice)
Lu au lien http://cabinetsoinsnaturels.e-monsite.com/pages/infos-diverses.html : 

09.09.2103 « ... TESTEZ L'EAU DE VOTRE VILLE SANS BOUGER DE CHEZ VOUS :
Il n'est plus nécessaire d'aller en mairie ou lire le panneau concernant la
qualité de l'eau de votre ville.
Trouvez votre commune et vous aurez le résultat (officiel)
complet de l'analyse ... Cliquez sur ce lien : http://www.sante-sports.gouv.fr/resultats-du-controle-sanitaire-de-la-qualite-de-l-eau-potable.html ... » (Qualité de l'eau - Maurice)

21.10.2013 « En farfouillant dans un blog, je suis tombé sur le lien suivant :
http://www.aprifel.com/index.php

j'ai tout de suite pensé à notre groupe de discussion !

C'est intéressant, car on trouve une liste complète des nutriments par fruit ou par légume... » (Tout tout vous saurez... - Bastien)


AUTEURS HYGIÉNISTES :

06.10.2013 : H.M. Shelton (US) - T.C. Fry (US) - A.Mosséri (FR) - D. Mérrien (FR) - R. Morse (US). (Pouvons nous faire linventaire de tous les auteurs hygiénistes ? - Pauyel)
06.10.2013 : Graham - Trall - Rialland - Passebecq - Haegel. (Pouvons nous faire linventaire de tous les auteurs hygiénistes ? - Lavande)
06.10.2013 : Arnold ERHET (US). (Pouvons nous faire linventaire de tous les auteurs hygiénistes ? - jpdep)
07.10.2013 : GRAHAM (US) - JENNINGS (US) - TRALL (US) - TILDEN (US) - Les 4 ci-dessus sont avant SHELTON - VETRANO (assistante de SHELTON, toujours en vie) - James C. THOMPSON (Grande-Bretagne) souvent cités par MOSSERI (Pouvons nous faire linventaire de tous les auteurs hygiénistes ? - Pascal)



GERARD NIZET :

31.05.2013 : ... Le mieux c'est de reprendre le terme hygiène naturelle de gérard Bizet. A réfléchir. (Sans Objet - Roger)

01.06.2013 : ... Je l'ai pas connu,  simplement des informations en tant qu'élève à Nature et Vie. Il éditait une revue > L'hygiène naturelle <.

Il a développé une maladie. Par peur sa compagne l'a hospitalisé et décédé des suites des traitements. (Sans Objet - Roger)

02.06.2013 : ... Gérard NIZET a créé une revue en 1953 qui s'appelait BIONATURISME avec des articles hygiénistes où Mr MOSSERI écrivait et traduisait des articles de SHELTON. Cette revue n'était pas hygiéniste à 100% mais faisait paraître des articles de santé naturelle avec plusieurs rédacteurs.
En 1956, la revue est devenue LA NOUVELLE HYGIENE et a perdurée jusqu'en 1971. Gérard NIZET s'est beaucoup investi pour promouvoir l'HYGIENISME. Il était je crois aussi éditeur et tenait à Paris une librairie LE COURRIER DU LIVRE, 21, rue de Seine, 75006 PARIS (LE COURRIER DU LIVRE a été racheté depuis par TREDANIEL). J'ai acheté plusieurs fois des livres d'HYGIENISME de MOSSERI et SHELTON avec une couverture orange dans les années 80 et j'ai rencontré Gérard NIZET sans le savoir car c'est lui qui tenait la librairie quand je suis passé.
Gérard NIZET est décédé en 1996 à l'âge de 72 ans et Mr MOSSERI a raconté dans sa revue LES HYGIENISTES PURS N° 30 dépôt légal mai1998, l'histoire du décès de Mr NIZET, tragique.
Je joins en fichier PDF une photo du 1er N° de BIONATURISME ainsi que l'éditorial où NIZET explique le but de sa revue. Je joins aussi une photo du 1er N° de LA NOUVELLE HYGIENE avec l'éditorial de NIZET;
Pour ceux intéressés, il y a peut être possibilité de récupérer plusieurs collections mais il faut faire quelques démarches qui ne sont pas sûres d'aboutir mais si il y avait plusieurs personnes intéressées, je pourrais reprendre le contact qui m'a permis d'en faire l'acquisition vers 2007-2008; à l'époque, nous nous étions regroupés à plusieurs personnes hygiéphiles et je crois qu'on avait acheté la collection autour de 100 euros chacun et il y avait environ 70 numéros... (Sans Objet - Pascal)


ROGER MARTEAU :

16.07.2013 : ... Avec ma compagne, nous avons été élèves - collaborateurs avec Désiré Mérien de 1981 à 1987. Ensuite création de  l'association AIDE en 1988, dissoute en 2003 . 
 2 revues : le sportif hygiéniste de Roger marteau et menus et recettes hygiènistes de Joelle Marteau. Edition Nature et Vie.

Ma compagne est décédée suite à un accident. 
Actuellement je suis intervenant à la rencontre des amis hygiénistes, maintenant à Lavoine dans le Bourbonnais. Paysage à souhait en conformité avec l'idéal qui nous animent... (re : notre chemin sur la voie hygiéniste - Roger)


BLANDINE - LAVANDE :

09.07.2013 : ... Je ne suis pas médecin (toutefois anatomie-pathologie pour la connaissance) naturopathie chez Marchesseau (de tous les naturopathes j'ai trouvé que ses cours étaient les plus proches de l'hygiénisme), hygiénisme chez Fry et la fille de Shelton, enfin plusieurs décennies de pratique... [Fibromyalgie vue par l'hygiénisme ? - Lavande - Blandine]

19.10.2013 : ... Je suis personnellement une véritable hygiéniste... [Site vivre cru Lavande]

19.10.2013 : ... en ce qui me concerne, j'ai été formée en premier par Fry et Shelton... [Site vivre cru Lavande]


SOIRÉE PIQUE-NIQUE À PARIS :

11 juin 2013 :... soirée de partage crudivore à Paris... Ambiance conviviale.  06 84 14 94 61... [Soirée Pique-Nique hygiéniste... - Clara]

 

L'HYGIÉNISME : MENUS

Menus présentés dans le groupe "L'hygiénisme selon Shelton"
Menus extraits de "La santé par la nourriture" par Albert Mosséri

- Fiches nutritionnelles par produits au lien : http://www.aprifel.com/fiches,produits,liste.php
- Analyse des aliments : avec CRON-O-Meter : http://cronometer.com/ ou USDA database au lien http://ndb.nal.usda.gov/ et Nutridiary : http://nutridiary.com/

GROUPE "L'HYGIÉNISME SELON SHELTON

ORDRE SÉQUENTIEL

03.11.2013 : ordre séquentiel :
...
fruits frais les plus juteux
fruits frais autres
crudités
légumes cuits
protéines
en gros ça te donne l'ordre dans lequel tu dois manger dans une meme journée. Rien ne t'empêche de sauter un passage mais tu es alors obligée de continuer...
[Astuce pour manger des farineux et des tomates - Lavande]


06.08.2013 : « ... il me semble que les différentes écoles : 80/10/10, hygiénisme et quelques autres sont des approches différentes qui conduisent au final au même résultat (si l'on ne s'arrête pas en chemin), c'est-à-dire manger un fruit cru à midi et un légume cru le soir.

Il me semble important de voir chaque méthode quelle qu'elle soit comme un processus évolutif et non comme une recette figée où nous recherchons la sécurité existentielle bien illusoire. Si l'on reste à ce niveau-là, le passif nous rattrape.

Ne pas oublier dans la définition de la pratique hygiéniste la première condition : le jeûne.

Beaucoup trop de gens suite à notre formatage intellectuel le voient encore comme un remède à nos maladies.
Il est avant tout un outil très puissant d'évolution et ouvre la porte du discernement... si l'on veut bien lui demander de nous redonner ce pouvoir. C'est faire les choix justes pour son alimentation, ses relations et ses choix de vie. 

Donc en tout, trois fondements à la pratique hygiéniste :
- le jeûne,
- le choix des bons aliments,
- l'observation des bonnes combinaisons...  » (Régime - Évelyne)

27.07.2013 « ... Basculer directement dans l'alimentation idéale peut poser problème. Surtout avec des années de nourriture conventionnelle.  Nature et vie propose une alimentation de compromis afin de progresser vers l'idéal. À moins de dérouler un jeûne pour rétablir les fonctions digestives et d'assimilations. 
Je suis passé par ce schéma de nutrition.  
Je communique 2 tableaux : alimentation complémentée et alimentation associée de Nature et Vie en pièces jointes. Roger

https://scontent-a-ams.xx.fbcdn.net/hphotos-prn1/943326_10151876495154932_761168373_n.jpg Photo

 

AUTRES SOURCES

EXEMPLES DE MENUS :

 

MENU IDÉAL (3 repas)

 

MENU IDÉAL (2 repas)

Matin :
     Fruits frais en mélange (100g à 150 g)
     ou 1 jus
     ou 1 lait caillé sans sucre.

Midi :
     Salade verte (100 g à 500 g)
     Crudités (100 g à 500 g)
     Noix diverses (50 g à 150 g)
     ou fromages cuits (gruyère, conté (50 g à 250 g))
     ou fromage blanc frais (100 g à 300 g).

Soir :
     Légumes échaudés 5 minutes (200 g à 500 g)
     Pommes de terre bien cuites ou marrons (100 g à 200 g)
     Fruits secs doux (1/2 verre à 1 verre 1/2)

 

 Matin :
     Rien ou 1 jus ou 1 lait caillé sans sucre.

Midi :
     Fruits frais en mélange (500 g à 1 500 g).

Soir :
     Salade verte (100 g à 500 g)
     Crudités (100 g à 500 g)
     Légumes échaudés 5 minutes (200 g à 500 g)
     Noix diverses (50 g à 150 g)
     ou fromages cuits (gruyère, conté) (50 g à 250 g)
     ou fromage blanc (100 g à 300 g).

Soir alternatif :
     Salades (laitue, épinards, scarole,…) (100 g à 500 g)
     Crudités (100 g à 500 g)
     Légumes échaudés 5 minutes (200 g à 500 g)
     Pommes de terre ou marrons bien cuits (100 g à 300 g)
     Fruits secs doux (1/2 verre à 1 verre 1/2).

 Source : "La santé par la nourriture" par Albert Mosséri – EXTRAITS (page 225)

 

COMMENTAIRES GROUPE "L'HYGIÉNISME SELON SHELTON"

16.08.2013 : « ... je joins à ce mail un tableau de combinaisons alimentaires qui devrait interesser tout le monde...  » (Dr Bass - Lavande)

BONNES COMBINAISONS ALIMENTAIRES (planche recto) * : photo agrandie ou à télécharger combinaisons alimentaires - recto.jpg

Photo

 

CLASSIFICATION DES ALIMENTS (planche verso) * : photo agrandie ou à télécharger combinaisons alimentaires - verso.jpg

Photo

28.07.201 : « ... - la certitude que tous les fruits et légumes (même acides) sont au final alcalinisant  sauf excès
- une réserve sur l'enseignement de Mosséri à une tomate par jour
- la conviction qu'au delà des écrits et des enseignements c'est l'expérience personnelle qui prime
- le saladier de fruits à midi et le saladier de légumes le soir
 
mon rythme contient aussi jeûne quotidien jusqu'à midi et jeûne hebdomadaire chaque dimanche...  » (Acidité des fruits - Jean-Pierre)

31.07.2013 : « ... Il est bon de rappeler que la dégénérescence des organes se déroule sans signaux somatiques.
C'est quand l'instinct somatique déclenche une rénovation que la douleur se manifeste. C'est une sauvegarde à l'intégrité de l'organisme.
Evidemment cela n'est pas un plaisir, mais la supporter est nécéssaire.
D'ailleurs si l'alimentation saine est bien suivie, aucune toxémie qui dégrade les organes ne se crée.
Les petites fatigues fugitives, les légers maux de tête sont des signes d'une déviation aux processus de digestion et ingérence d'aliments nocifs.
Les gargouillements intestinaux sont l'indice d'une digestion altérée. Les processus digestifs se font dans le silence, sans aucun remous (acte subconscient).
D'autre part , je reviens sur le taux de protéines à ingérer. Il est nécessaire d'observer, pour les personnes très actives, un apport de protéines à 0,6 gr par kg/J. Le risque d'induire un déficit en acides aminés essentiels.
Cela ne veut pas dire de rebouffer du cadavre. Mais de chercher les protéines concentrées nobles. Oléagineux divers (pour moi c'est le jaune d'oeufs).
Tous les acides aminés et les essentiels sont dans les fruits et verdures . Mais il faudrait en absorber de grande quantité pour atteindre la proportion souhaitable au maintien de la vie .
Le gorille en consomme + ou - 18 kg jour ! Et se repose en grande partie de la journée.
De même les bovins sont continuellement dans l'action de brouter. Là aucun problème de carence protéinique puisque certains consomment leur viande.
Amis hygiénistes soyons conscient que de grandes quantité de protéines, même nobles, apportent la dégénérescence organique, mais un déficit peut-être extrêmement grave.
Les acides aminés intègrent plusieurs fonctions organiques à ne pas négliger...  » (destruction-rénovation - Roger)

31.07.2013 : « ... Selthon avance 25 gr de protéines par jour pour les sédentaires. J'ai donné une marge entre 0,2 gr et 1,2 gr par jour. Attention l'éffrondement vital à cause de manque de protéines se réalise sur plusieurs années. Nature et Vie préconise 40 gr par jour pour les actifs. Mosséri aussi sans préciser le taux. 
 Inculquer la peur, non, mais des précautions dans ce domaine sont nécessaires.
Pour ma part , je suis entre 0,5 et 0,6 gr par jour. Je suis très actif. 64 par 0,5 =  32 gr min...  » (destruction-rénovation - Roger)

31.07.2013 : « ... L'herbe contient tous les acides aminés pour élaborer des protéines. Ne pas mélanger protéines à l'état libre sous forme d'acides aminés. 
Les acides aminés ne sont pas rejetés par l'instinct somatique. Ce sont uniquement les protéines . Une activité accrue demande plus de protéines pour les fonctions musculaires, au détriment de la longévité. Ne pas confondre avec la croissance du bébé et le besoin de protéines dans les sports intenses. 
 Qui de nous a vécu longtemps avec des tribus pour confirmer qu'ils mangent que des patates douces. Je me méfie toujours des écrits d' explorateurs comparables à des journalistes qui déforment les événements ou les amplifient. En amazonie les tribus chassent pour manger un peu de viande. 
Les acides aminés se trouvent à l'état libre dans : les fruits, les légumes, le jaune d'oeuf. Les autres sous forme de protéines que la digestion doit transformer en acides aminés, remaniés ensuite par le foie pour élaborer des protéines humaines...  » (destruction-rénovation - Roger)

ŒUF : 01.08.2013 : « ... Bonjour Roger. Je sais que tu manges un jaune d'oeuf le soir. Tous les soirs ? Avec tes pommes de terre ou après ?...  » (destruction-rénovation - Monique)
« ... Bonjour monique . C'est une association semi-compatible (amidon + protéine grasse), à éviter pour les personnes aux sucs digestifs faibles, vitalité amoindrie.
Pour ma part , je l'absorbe en séquentiel, après les pommes de terre. Mélanger avec des amidons, c'est plus complexe. Tout va dépendre de la quantité dans chaque composant.
Soit l'amylase domine et ralentit la digestion des protéines ; idem pour le contraire. De toute façon, même en séquentiel, avec la progression du bol alimentaire, le mélange se fera en bas de l'estomac. À chacun de définir ce qui lui convient le mieux. Avec 60 % de crudité en début de repas, c'est parfait.
2 jaunes d'oeufs = plus ou - 9 gr de protéines. 100 gr de pommes de terre = 3 gr de protéines. Avocat = 2 gr de protéines pour 100 gr. 
 Pour moi : le midi fruits +2 yaourts soya. Le soir 2 jaunes d'oeufs.  Ma proportion de protéines  = ou - 35 gr jour...  » (destruction-rénovation - Roger)


01.08.2013 : « ... Bonjour Roger, Je ne savais pas qu'il était possible de manger des jaunes d’œuf tous les jours. Il faut que les œufs soient très frais, alors.
Est ce que je peux en mélanger avec ma salade de légumes par exemple ?...  » (destruction-rénovation - Laurence)

01.08.2013 : « ... Bonjour Laurence. Oui c'est une excellente association, avec beaucoup de crudités diverses. Pas de fruits !
À savoir : le jaune d'oeuf n'est pas spécifique à l'espèce humaine, mais c'est pas non plus un poison. Le jaune d'oeuf contient toutes les protéines sous forme d'acides aminés libres, de digestion facile. C'est aussi une fin de digestion alcaline. Et surtout un produit non transformé. Je l'adore souvent cru. J'ai un appareil qui sépare le blanc du jaune.
2 jaunes d'oeufs = 9 gr de protéines environ. Expérience et conclusion de FRY...  » (destruction-rénovation - Roger)

30.09.2013 : Le jaune d'oeuf à la coque est meilleur. Je ne suis pas d'accord avec Mosséri sur ce point. Une cuisson à l'extrême détruit les substances vitales du jaune d'oeuf. Je le consomme souvent cru en séparant le blanc.
La meilleure association c'est avec les légumes moyennement ou faiblement amidonnés. C'est une très bonne association et aide à manger des légumes sans saveur.
Association amidons concentrés > jaune d'oeuf est semi-compatible. A chacun de se rendre compte de son pouvoir de digestion. Pour moi cela passe sans problème.
A savoir : le jaune d'oeuf seul dans l'estomac est digéré en 1 heure. L'omelette 4 heure en une digestion complexe qui épuise les sucs digestifs... (Re : acides aminées et oeuf - Roger)

VOIR LE CHAPITRE SPÉCIAL OEUFS AU LIEN : #Proteines_oeufs

xxxxxxxxxxxxxxxxx

15.08.2013 : « ... comme je l ai dit récemment l'estomac peut séparer les aliments si on en mange qu'un à la fois et deux au maxi l'un après l autre.
 Mosséri l avait dit aussi. d ou l'intérêt des repas monotrophiques et des ingestions "séquentielles".
en clair on mange un aliment à la fois, deux maxi au meme repas et dans l'ordre suivant :
les plus juteux des fruits, les plus doux, les crudités, les fruits secs, les légumes, les petits farineux (potimarron, etc...) les pommes de terre...  » (Dr bass - Lavande)

 

24.07.2013 : « ... Tous aliments cuits, banane, pomme de terre, sont modifiés par la chaleur, les enzymes détruits. pour cette raison avec le cuit il faut apporter une grande proportion de salade et crudités.

La cellulose non digérée en milieu jéjunum-iléon sera transformée par la flore colonique avec production d'acides qui peut occasionner des diarrhées...  » (Cuire - Roger)

04.09.2013 :  « ... Il est préférable de manger les fruits le midi, ils sont stimulants (sucres rapides) et empèchent un bon sommeil.
Le soir crudités diverses avec amidons.
Les crudités avec les noix diverses est excellent ? Uniquement en plat unique ! Mettre au moins 3 noix diverses pour éviter le facteur limitant pour les acides aminés. Important ! 
Les 2 repas par jour est excellent pour une santé supérieure. L'élimination cellulaire se continue jusqu'à midi, au moment ou le cycle solaire inverse sa course.
Cela s'appele le jeûne journalier. Le jeûne quoditien = 1 jour par semaine. Le jeûne annuel = 1 semaine...  » (Déjeuner avec des crudités - Roger) 

13.09.2013 : « ... Prendre en considération que le pancréas digère un volume d'amidons concentrés de 300 gr par 24 heures. Bien calculer ce qu'on ingurgite dans l'estomac. Au délà, la digestion des amidons est imparfaite. À chacun de voir son dépassement, selon son potentiel de digestion (cahier de nutrition)...  » [Se lever la nuit - Roger]  
 


12.09.2013 : MARINA « ... Alors, ma journée type :
Je me lève vers 6h30 : petit déjeuner (je ne peux pas m’en empêcher) une cuillère à soupe de baies de goji dans un verre d’eau pour les réhydrater, une tisane, 2 bananes les plus mûres possible
Vers 12h30 : que des fruits, en ce moment c’est 1 tomate, 1 orange, 2 kiwis, raisin, 200 gr de fruits rouges surgelés et 2 bananes et ensuite 1 café (eh oui je sais, pas bien, mais j’ai du mal à arrêter)
Vers 17h00 une pomme
Vers 20h00, que des légumes, 1 salade sucrine ou 1 endive crue, 1 carotte crue, concombre ou courgette crue, 1 betterave cuite (achetée en sachet), 1 avocat et depuis lundi j’ai envie de patate, alors 1 patate à la vapeur et tout ça sans assaisonnement (nature) et ensuite quelques noix (noix du brésil, amandes et noisettes).
Après devant la télé 1 tisane et une barre de chocolat noir.
Je me couche vers 22h30 ou 11h00 (après le film) et je lis un peu dans mon lit, donc je m’endors quand même assez tard...  » [Se lever la nuit - Marina] 

12.09.2013 : MONIQUE « ... Je ne mange pas tjs pareil mais en gros :
matinée : eau  (I/2 litre)
midi/13 h : un  grand verre de jus de légumes
Une salade mixée sans avocat
Quelques fruits : 3 bananes bien mûres écrasées, une pomme ou pêche, deux ou trois figues, parfois une mangue
16 H : I/2 melon
18 H : une salade mixée + une tomate + graines de chia  parfois/rarement I/2 petit avocat
19 H 30 : pommes de terre/salade verte  + un jaune d'oeuf 
Je précise que les salades mixées ne sont mixées que depuis qq semaines. ça ne change rien à l'affaire quant au pipi je crois.
J'ai voulu réintroduire les yaourts à raison de deux par jour le midi  : oups... plein de boutons qui grattent sur le corps...
Je me couche à 21 H et me lève à 6...  » [Se lever la nuit - Monique]

12.09.2013 : LAURENCE  « ... Je suis hygiéniste (80 %) depuis février 2013.
Je suis hygiéniste (80 %) depuis février 2013.
Voici ma journée :
Le matin 6 heures 30 toujours au lit : 1 verre d'eau tiède.
Après je vais manger vers 10 heures, quelques fruits souvent des pommes en ce moment (2/3 pommes).
midi/13 h : des fruits et notamment en ce moment du raisin
Quand je rentre, il est 17 heures 30 : un verre de jus légumes (avec une pomme en jus pour adoucir). Peut-être pas très hygiéniste mais j'aime !
19 heures : dîner : une petite soupe (juste un peu tiède) qui constitue en un bol d'eau avec des légumes coupés en petits morceaux et après une grande salade avec des feuilles vertes et des pommes de terre à satiété.
Vers 21 heures : une banane                                      
22 heures : coucher
Parfois, quelques dattes, noix, dans la journée si j'ai plus de travail.
Je ne me lève pas la nuit mais je me réveille vers 6 heures avec l'envie d'uriner. Mes urines sont claires. Par contre, le moindre écart (dîner avec des amis la veille même simple, mais pas hygiéniste - nourriture chaude) me donne des urines foncées.
Je ne bois plus d'eau pratiquement car l'apport de fruits et de légumes me suffit. J'ai énormément de salive du fait de cette alimentation. Je n'ai aucune impression de manquer d'eau. Si je dois faire un effort, je prends un peu d'eau...  » [Se lever la nuit - Laurence] 

12.09.2013 : CORINNE « ... Quel est mon régime ? Je suis justement en train d'en essayer un nouveau depuis 1,5 mois donc encore en tâtonnement.

Quel est mon régime ? Je suis justement en train d'en essayer un nouveau depuis 1,5 mois donc encore en tâtonnement.


Jusqu'à 13h

rien juste 1 à 2 verres d'eau

14h30

4 bananes archi-mûres mixées avec du lait de soja (je vais essayer à l'eau pour voir)

ou bien

50 g de dattes réhydratées mixées avec 200g de yaourt nature au soja et 60 g de lait de soja (sinon c'est trop sucré au goût)

18h

larges crudités avec citron frais/huile olive et pommes de terre vapeur

en dehors

Plus hors hygiénisme, souvent 2 à 3 biscuits à la farine d'épeautre sans sucre, au moins 40 min après ce que j'ai mangé.

21h30

je me couche

Entre Minuit et 
02h00 du matin

je me lève 1 fois pour aller aux toilettes, les urines ne sont pas claires (mais j'ai un corps qui est encore bien toxémié)...  » [Se lever la nuit - Corinne]

 

 12.09.2013 : JACKY « ... Voici mon menu hygiéniste de la journée actuellement et le plus régulier possible avec toujours en fruits et légumes.
 
    Le matin Rien.
    Dans la journée suivant ma faim:toujours des fruits en premier dès que ma faim se fait sentir au mieux par un repas de 1,700 KG épluchés.Ce qui fait environ 2,500 kgs.Toujours fruits les plus acides sans oublier que le corps y pourvoit pour transformer en alcalin suivant notre assimilation(pouvoir digestif).En ce moment melon(fruit acqueux)je fais une pose 1/2 h environ puis fraises(200grs),ensuite ananas1/4(100GRS) puis poire nectarine pêche abricot un peu de chaque soit environ 700GRS puis 1 mangue 400GRS et je termine par banane en générale cuite au four conseillé par Roger pour 400GRS,si je peux les manger cru bien mûre oui 5 ou 6,le problème c'est le temps que cela met pour le mûrissement.
 
     Pour le soir dès que je ressens plus ou moins la faim j'alterne légumes crus avec avocat ou légumes féculents cuits avec 1 avocat moyen avec verdure 45 minutes avant environ. Donc pour le cru Carotte en général voir de temps en temps patate douce sur les conseils d'Evelyne avec en ce moment concombre, voir tomate avec carotte, endive qui me sert de cuiller et le tout accompagné de 1 avocat moyen. Pourquoi l'endive me sert de cuiller parce que n'ayant presque plus de dent cause héridité et mauvaise alimentation pendant 40 ans environ, j'ai opté pour un ustensile qui me rape le tout très fin (champion 2000) ce qui me permet d'avoir un plat d'environ 900 GRS accompagné d'endives de 200 grs plus 1 avocat Moyen. (Pas d'huile,ni autres condiments). L'autre soir ce sera un plat de pommes de terre (500grs) + légumes cuits (brocolis, choux fleur, endive, courgette etc...suivant les saisons) (400 grs environ) ou de patate douce (idem que P.D.T) voir selon la saison châtaignes(300GRS) avec légumes cuits.Tout cela est accompagné systématiquement de verdure (salade) (250GRS environ).1 heure avant environ 1 avocat avec verdure.Pour les noix malheureusement voir mes dents. Le total du soir varie donc vers 1,200kg voir 1,400kg suivant l'avocat. Pour la cuisson c'est en général sans eau avec deux ustensiles en alternance d'où je mets soit oignon ou poireau voir autre légumes qui m'apportent de l'eau pendant la cuisson suivant ces 2 ustensiles (vitaliseur 3000) voir revue bio contact ou un genre de faitout avec thermomètre qui ne dépasse pas 120 degrés(voir magasin bio). La durée est d'environ 1 heure à 1 heure 30minutes ce qui me donne une saveur à la préparation qui embaume la cuisine et un goût très agréable pour le tout. Cela m'évite de mettre de l'huile ou autres corps gras voir condiment et herbes aussi. Petit à petit j'arrive à accepter ces repas qui ne sont pas venus du jour au lendemain je l'avoue aprés 18 ans d'hygiéniste. Pour en revenir au repas du soit disant midi, l'hiver je mange plus concentré genre fruits secs ; voir des Noix entre les deux repas si je peux les réduire au plus fin à cause de mes dents. Je recommencerai peut-être la purée de sésame comme Mosséri une bonne cuillère à soupe entre mes deux repas avec de la verdure.
 
     Le repas de Mosséri était en général pendant longtemps fruits le matin et le midi suivant la faim et le soir crus(voir dents) et ou cuits suivant ses envies avec féculents bien sûr. Entre les deux repas c'était en général avocat et noix avec les dents ou purée de sésame sur la fin à cause de ces fameuses dents puisqu'il ne lui en restait plus qu'une,le tout accompagné toujours de verdure. Il a fait de temps en temps quelques écarts pas trop importants avec yaourt au lait ou au soja puis aussi un peu plus fort suivant ses tracas et sa gourmandise je suppose le fromage à pâte cuite, les petits gâteaux ronds genre sablés qu'il a arrêté très vite cause un doigt qui est devenu un peu plus raide que les autres vers 75 ans environ. Je pense que c'est le peu d'écart qu'il à fait le temps que je l'ai connu par téléphone.(18 ans)
 
     Je finirai par le coucher et le lever en ce moment qui n'est pas un exemple à suivre. Coucher 2 heures du matin, lever 12 heures. Sieste l'aprés midi 1 heure. Je précise je ne travaille pas, j'ai 60 ans. Je mesure 1,73 m pour 54 kgs environ. Je fais poids et haltéres depuis 6 mois tout de suite après le lever, durée 30 minutes environ...  » [Se lever la nuit - Jacky] 


12.09.2013 : JEAN-PIERRE « ...pour moi c'est :
lever 6 heures en moyenne
déjeuner 12 heures :  2 à 3 kg de fruits= 2 gros melons ou 3 petits
                                                                  plus figues et quelques tomates
dîner     18 heures:  1 kg de tomates en apéritif
puis une salade avec pas mal de tomates, du pourpier, du basilic (quelquefois des courgettes)  
quelques noix (6  à  8) quelquefois un avocat
et un petit morceau de féta brebis (50 grammes)  ou quelques cuillères de fromage blanc 0% aucune sauce ni huile
coucher: 21 heures 30 
3 à 4 mictions pendant la nuit   (et 4 ou 5 le jour)
je ne fais aucun écart car je n'ai aucune envie de ce qui ne viendrai pas de chez moi...  » [Se lever la nuit - Jean-Pierre] 


22.10.2013 : En ce moment, je mange le midi des figues fraîches, des poires williams,
des kakis (j'adore), et 1 yaourt nature. dans l'après-midi, 1 banane bien mûre et des dattes normales ou medjool (succulentes).

Le soir, salade verte, chou rouge râpé, panais râpé, carotte râpée, poivron rouge et en alternance fenouil.

Miam, Miam.... (surtout les fruits) [Fruits de base du moment - Pascal]


 

LÉGUMES

Groupe "L'Hygiénisme selon Shelton" : http://groups.google.com/group/hygienisme?hl=fr ou

https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!forum/hygienisme

Sélection subjective personnelle !

25.07.2013 : « ... Aujourd'hui je dévore des saladiers de crudités tellement c'est bon, je me fais des salades composées avec de belles couleurs.
Il n'y a que la pomme de terre, la patate douce, et l'aubergine que je ne mange pas en crudité.
Je mange mes crudités avec pas mal de citron pressé et un peu d'huile d'olive, tout ça mélangé avec l'eau des légumes, c'est un super régal !!!
Récapitulatif de ce que tu peux faire en crudité en tâchant de ne pas mettre plus de 4 légumes différents ensemble : 
- salade verte
- chou blanc lisse
- chou rouge
- chou chinois
- chou pointu
- endive
- mâche
- roquette
- brocoli
- fenouil
- courgette (râpée ou rondelle)
- concombre
- tomate
- carotte
- avocat
- poivron rouge ou jaune (le vert j'évite ce n'est pas mûr)
- cèleri rave (râpé)
- chou rave
- navet (râpé)
- betterave crue (pas trop souvent car il contient de l'acide oxalique et Mosséri la déconseille)
à cela tu peux ajouter des olives, quelques noix...  » (Muscles - Corinne)

25.07.2013 : « ... Petite précision : La betterave ne contient pas d’acide oxalique dans le tubercule.
Seulement un peu dans les feuilles. Il faut les limiter dans les jus verts...  » (Muscles - Jean-Pierre)

25.07.2013 : « ... Merci Jean-Pierre pour cette information qui m'arrange, mais es-tu vraiment sûr car il ne me semble pas que ce soit ce que disait Mosséri.
De plus, il y a la coloration des urines qui confirme le fait que le corps est dérangé par quelque-chose dans la betterave et il l'élimine par les reins...  » (Muscles - Corinne)

25.07.2013 : « ... Il y a ce que disait Mosseri et il y a ce que je dis...  » (Muscles - Jean-Pierre)

26.07.2013 : « ... Jean-Pierre d'accord avec toi pour la betterave...  » (Muscles - Lavande)

 

RECETTES :

LE TABOULÉ DE CHOU FLEUR CRU
Reçu le 28.10.2013 d'Evelyne Kasbarian :

Présenté dans le groupe le 30.10.2013 https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!topic/hygienisme/b7P4NDVBRbE (Les olives et la tapenade - Victor)

... Des recettes de crudités pour changer de l'habituelle salade verte ou de carottes rapées, voilà une recette de saison, prête en 5 mn :

LE TABOULE DE CHOU FLEUR CRU :

Recette pour deux personnes (augmenter ou diminuer les quantités selon le nombre de convives) :
 
Laver deux ou trois petits bouquets de chou-fleur cru, le raper à la rape à fromage (mandoline) ou le mixer grossièrement pour obtenir du chou fleur hâché.
Ajouter deux ou trois pincées de menthe hâchée fraîche ou de la menthe séchée (selon la saison), une pincée de persil,
presser le jus d'un demi-citron + deux ou trois cuillères à soupe d'huile d'olive.
ajouter une quinzaine de raisins secs préalablement gonflés dans l'eau tiède.
couper une petite tomate en tous petits morceaux ; mélanger le tout.

Voilà c'est prêt ! 
 
Régalez vous 


 

BETTERAVES

Groupe "L'Hygiénisme selon Shelton" : http://groups.google.com/group/hygienisme?hl=fr ou

https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!forum/hygienisme

Sélection subjective personnelle !

Document téléchargeable : Betterave+et+bétaine.pdf
source "Bio Info", numéro 17 de novembre 2013, page 16 http://www.bio-info.com/fre/43/journal/numeros/liste_journal et
à lire http://dpp.apps-everial.com/370/195/F/17/index.htm]


14.11.2013 [BETTERAVE ET BETAINE - Laurence]

Un article sur la betaine présente notamment dans la betterave rouge qui est excellente crue râpée pour accompagner d'autres crudités.

[Ndr : L'article est présenté en tête de ce chapitre. Sa source est Bio Info, numéro 17 de novembre 2013, page 16 http://www.bio-info.com/fre/43/journal/numeros/liste_journal et à lire http://dpp.apps-everial.com/370/195/F/17/index.htm]


14.11.2013 [BETTERAVE ET BETAINE - Clara]

Moi aussi je l'aime bien crue, mais je n'en mange pas souvent.
Moséri disait que la betterave rouge est à éviter.


14.11.2013 [BETTERAVE ET BETAINE - Roger]
La betterage rouge est un sucre complexe . Comme tous amidons : elle comporte 2 structures.

1- Amylose non digestible qui entoure le grain d'amidon qui lui est transformé en sucre simple. Pour que les enzymes pénétrent l'amylose, il faut la fragmenter par la cuisson .

Mosséri s'en est rendu compte par la couleur des selles, sans en donner d'autres explications. Maintenant vous savez pourquoi. Roger-Jouvence.


 

POMMES DE TERRE

Groupe "L'Hygiénisme selon Shelton" : http://groups.google.com/group/hygienisme?hl=fr ou

https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!forum/hygienisme

Sélection subjective personnelle !


19.01.2013 : Bonjour à toutes et à tous,


je me demande que penser des pommes de terre ?

est il bon de les laisser au menu ? ( je parles des pommes de terre à l'eau, pas des frites bien évidemment)

car c'est bien un amidon assez concentré et donc encrassant

Shelton , Mosséry, Gerson les  conseillent

les plus modernes  (Robert Morse, Douglas  Graham ) vont vers les fruits  et ne conseillent pas les pommes de terre qu'il faut cuire

qu'en penser ?

merci de vos lumières
[Pomme de terre - J.P.]


19.01.2013 : Bonjour,

si on arrive à s'en passer, cela est préférable !
il n'y a qu'à voir comment cela colle dans les assiettes .... le cuit n'est jamais bon à la santé.
Quand on a fini de manger, l'assiette doit être propre, ... et les selles aussi.

Mais certains "adorent" les pommes de terre. Cela signifie qu'ils en ont encore besoin ... jusqu'à un prochain jeûne.
Elles font partie des "transitions"; les transitions sont nécessaires car il n'est pas souvent possible de tout supprimer d'un coup. Chacun doit choisir les transitions qui lui conviennent, ... mais ne pas les cumuler !
 Sinon, c'est un régime hypotoxique, mais ce n'est pas de l'hygiénisme.
Les transitions permettent de drainer en douceur d'autres toxines qui sont pires et que l'on a accumulées, et dont l'élimination commence au moment où on stoppe leur absorption.

Pour chaque aliment de transition, il faut l'arrêter au moins trois mois en continu et par an, afin de laisser le corps se détoxiner (c'est le jeûne par aliment). Même chose si on a un doute quant à la qualité d'un aliment (les aliments parfaits sont plus que rares).

Bon dimanche à tous
Evelyne

 

19.01.2013 : Bonjour . Eviter complétement les pommes de terre est difficile dans le contexte social que nous sommes. Imiter le gorille représente une quantite importante de fruits et légumes pour faire face au catabolisme de l'activité physique et intellectuelle de tous les jours. Dans mes activités de haute montagne, le midi fruits, le soir pommes de terre, mon poids descent de 64 kg à 59 kg. Je récupére par la suite. Les autothones de nouvelle guinée la consomme cuite sur des pierres chauffées. Les Incas la déshydratait en la piétinant et séchée au soleil. C'est un aliment de compromis mais nécessaire dans l'activité conventionnelle de tous les jours. Depuis 31 ans, je mange fruits le midi, le soir féculent, plus aucune maladie ! Mais les aliments complexes réduisent la longivité (les noix sont difficile à digérer).  Les pommes de terre sont classées aliments de 2ème ordre dans la science hygièniste. Pour cette raison, le système Nature et Vie est une progression plus acceptable vers l 'hygiénisme. Je n'ai aucune prétention d'atteindre le 100 % hygiéniste, mais déjà sans aucune maladie et la grande forme physique qui étonne mes amis. Je pense qu'avec cette alimentation, je rejoindrais l'autre rive en sérénité. Aussi au stage télécom Alcatel de 15 jours, fruits le midi au self, j'ai passé pour une personne curieuse. Bon j'attends vos remarques ! Ainsi progresse la voie hygiéniste. Roger

20.01.2013 : Bonjour Monique.  Mettre l'avocat en début de repas avec les crudités faiblement amidonnées. Rappel : tous lipides ralenti la digestion des féculents d'ou problèmes de constipation ou diarrhée. Ne pas abuser des aliments fortement amidonnés en regard de son pouvoir digestif. En principe crudités + amidon est très compatible. 1 seul aliment amidonné à la fois ! pommes de terre + potimarron s'est de trop. Il est fort probable que cela soit 2 enzimes différents pour la digestion et apporte une mauvaise dégradation de ces amidons. La biochimie de la digestion est très complexe. Roger Marteau .
 




TOMATES

Groupe "L'Hygiénisme selon Shelton" : http://groups.google.com/group/hygienisme?hl=fr ou

https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!forum/hygienisme

Sélection subjective personnelle !

25.07.2013 : « ... j'ai oublié les meilleures tomates sont les tomates cerises elles sont naturellement "concentrées" en goût parceque peu modifiées. La tomate cerise c'est la tomate "originelle"...  » (Muscles - Lavande)

25.07.2013 : « ... Non, les tomates originelles étaient des tomates jaunes. C’était des lianes à petits fruits genre de la « Sun belle » actuelle. C’est pour cela que les italiens les ont appelé « pommes d’or » (Pomidoro)...  » (Muscles - Jean-Pierre)

25.07.2013 : « ... Trop de fruits apportent  de l'acididé. Fruits le midi , le soir légumes pour compenser l'acidité...  » (Muscles - Roger)

26.07.2013 : « ... tomates cuites (comme n'importe quel fuit ou légume) = leucocitose digestive d'une part et d'autre part ce qui est cuit ne s'auto digère pas il faut l'intervention des enzymes supplémentaires du corps  = davantage d'usure...  » (les tomates - Lavande)

02.08.2013 : « ... les noix avec les crudités,  mais est-ce que les noix et les tomates sont compatibles ?...  » (les tomates - Monique)
02.08.2013 : « ... Non Monique , les protéines grasses (noix) avec l'acidé d'un fruit est très incompatible. Les temps de digestion sont différents. L'acide stomacal et l'acide du fruit détruit l'harmonie de la protéase ( pepsine ) = putréfaction des protéines des noix. Une grande quantité de fruits acides s'opposent même aux secrétions de  l'estomac pour la digestion des protéines grasses. Pour les protéines maigres c'est différent.

A priori , une tomate mélangée avec beaucoup de crudités suivies de noix diverses devrait pas poser de grande difficulté de digestion.

Pour ma part , je préfère éviter cette association...  » (les tomates - Roger)

08.09.2013 : « ... noix avec la salade dis-tu Roger. La tomate dans la salade gêne-t-elle la digestion des noix ?...  » (Déjeuner... - Monique)
08.09.2013 : « ... Oui c'est incompatible. L'acide des tomates n'est pas adapté à l'acide stomacal pour la digestion des protéines er des lipides. Il y a opposition aux secrétions des sucs de l'estomac. En petite quantité ,cela n'est peut-être pas trop grave, pour ma part je prefère l'éviter.
Les divers acides, les lipides et les protéines demandent un fort investissement d'énergie de digestion. Mélangés ensemble apportent des fermentations et putréfaction fort désagréables. Il vaut mieux s'en passer...  » (Déjeuner... - Roger) 

08.09.2013 : « ... Les acides ne sont pas spécifiques. Un provient de l'extérieur, l'autre est endogène même si le Ph correspond.
La pepsine n'agit qu'en milieu acide spécifique pour chaque nutriments protéiques.
Un acide extérieur détruit l'harmonie d'adaptation acide à la protéine (Nature et Vie ).
Évidemment un peu de tomate à un repas de protéines ,n'est pas catastrophique, si beaucoup de crudités avec. Comme je l'ai dit dans le dernier message, je préfère l'éviter.
Ne pas confondre acide extérieur qui doit être réduit par la digestion et l'autre acide secrété par l'estomac qui doit devenir alcalin dans le duodénum. À haute dose les acides différents peuvent s'opposer...  » (Déjeuner... - Roger) 

 


 

FRUITS (Documents)

Groupe "L'Hygiénisme selon Shelton" : http://groups.google.com/group/hygienisme?hl=fr ou

https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!forum/hygienisme

Sélection subjective personnelle !


Acidité des fruits
La banane
Coings

Lire aussi les conseils de Roger "LE VRAI SUCRE, C'EST LA SANTÉ !" au lien #sucre_des_fruits

FRUITS : L'ACIDITÉ DES FRUITS

29.07.2013 : « ... J'ai photographié les 5 pages du chapitre 24 "l'acidité des fruits" du livre d'Albert MOSSÉRI "PLUS JAMAIS MAL PORTANT" - éditions AQUARIUS...  » (Acidité des fruits - Pascal)

https://scontent-a-ams.xx.fbcdn.net/hphotos-prn2/1240182_10151876558889932_1194658473_n.jpg  https://scontent-a-ams.xx.fbcdn.net/hphotos-frc1/1236490_10151876561494932_271784477_n.jpg

 

https://scontent-b-ams.xx.fbcdn.net/hphotos-frc3/996005_10151876564164932_800919722_n.jpg

Nota : Le livre "PLUS JAMAIS MAL PORTANT" par Albert Mosséri est indisponible.

 

28.07.2013 COMMENTAIRE de Jean-Pierre :

« ... Le problème de l’acidose est une réalité très rependue qui est la source de nombreux dérèglements. Mais elle est la plupart du temps le résultat d’une mauvaise alimentation (protéines carnées, céréales et produits laitiers) et également d’un environnement stressant. Je ne pense pas que ce problème existe pour un hygiéniste qui se nourri de fruits (même acides) et de légumes crus.

L’acidité des fruits (tomates, ananas, fruits rouges, etc.) est une source normale de l’alimentation tout autant que l’alcalinité de salades (épinard, chou, batavia, etc).

Le PH normal du sang et des tissus (y compris lymphe, liquides interstitiels, ..) est de 7,35.

Avec un PH 6,2 (acididose) : c’est la mort … mais avec un PH 8,8 (alcalinose) c’est aussi la mort !.

C’est l‘équilibre qu’il faut trouver celui vers lequel notre corps tend en se régulant par l’intermédiaire des neurotransmetteurs. Selon les besoins il puisera aussi bien dans les minéraux acidifiant que dans les minéraux alcalinisant.

Pour un hygiéniste (par principe, je l’espère en bonne santé c'est-à-dire sans symptômes), cet apport de fruits et de légumes crus est TOUJOURS alcalinisant. Si le métabolisme est correct, l’oxydation des composant acides se fait naturellement.

Lorsque Mosséri écrivait que une tomate par jour devait être le maximum, j’en conclu ou bien qu’il se triturait un peu trop les méninges ou bien qu’il avait un mauvais métabolisme (ce qui expliquerait qu’il soit décédé jeune : remarquez que je dis « jeune » quand on a comme moi 70 ans…) .

Je me méfie lorsque l’on érige en dogme toutes les pensées fussent-elles des grands hygiénistes comme l’ont été Shelton et Mosséri.

Je ne retiens comme seule vérité que les résultats de ma propre expérience. C’est la seule qui vaille. Si lorsque je mange au repas de midi 2kg (au total) de tomates, groseilles, et ananas, je n’ai aucun symptôme désagréable , je conclus que je suis dans le vrai. (Mais je mange aussi un saladier de salades et des purées de légumes crues le soir)... » (Acidité des fruits - Jean-Pierre)

18.08.2013 : « ... le Dr BASS parle même du danger d'un excès de fruits (fatigue du pancréas, cancer)... » (Dr Bass - Monique)

18.08.2013 : « ... en attendant l'avis des "experts" je me permets de donner mon avis.
Si manger beaucoup de fruits donnent le cancer, alors la nature est mal faite et malveillante. 
Les fruits sont les plus beaux aliments de la nature, ils ont une couleur et un goût propres à nous attirer fortement afin que l'on comprenne que ce sont nos aliments, pour nous les humains. 
La nature est bien faite et simple : postulat de base de l'hygiénisme.
Les gorilles n'ont pas de cancer; Il y a pas mal de gens sur la planète qui se nourrissent exclusivement de fruits et qui sont en très bonne santé.
DE PLUS.... Mosséri faisait remarquer que en tant que frugivores, nous étions fait pour manger davantage de fruits que de légumes.

Ensuite pourquoi beaucoup de fruits fatigueraient-ils le pancréas, alors que le sucre des fruits ne sollicite pas l'insuline du pancréas ?
On est loin de l'hygiénisme.

Et pour finir sur une note très personnelle, pour avoir un cancer il faut aussi porter en soi une très forte souffrance au niveau du subconscient. Regardez autour de vous (il y a tellement de cancer de nos jours) et observez... » (Dr Bass - Corinne)

 

LA BANANE :

19.07.2013 :  « ... Les bananes non mûres sont indigestes, même pas digérer du tout . La banane non mûre reste longtemps dans l'estomac, d'ou la sensation d'etre rassasié.  
Maintenant, l'alimentation séquentielle : fruits au début et banane ensuite seront malaxés en bas de l'estomac. C'est à chacun de rechercher ce qui lui convient le mieux.

Séquentiel ou mélangé. La banane cuite est devenue du sucre ( cahier de nutrition )... » (Cuire - Roger)

17.07.2013 :  « ... L'estomac doit réduire l'acidité des agrumes et tomates et restent plus longtemps en milieu stomacal.
Les sucres simples composants les fruits doux transitent rapidement vers le duodénum. Aucune digestion stomacale n'est  requise, les protéines des fruits sont sous forme d'acides aminés libres.
Peut-être le peu d'amidon que contient les fibres des fruits ralenti l'ouverture du pylore. Mais cela doit être insignifiant ! Les fruits doux sont plus vite acheminés dans l'autre partie de l'intestin. C'est le glucose pure qui déclenche une forte proportion d'insuline (pastille de glucose pure de l'armée pour donner des ailes à l'entrainement) qui donne une énergie au superlatif. J'en ai fait l'expérience en exploration souterraine (ma passion la spéléologie). Répéter, c'est un bon moyen de dégénérer les ilots de langerhans du pancréas.
Le glucose obtenu par la cuisson des bananes doit etre associé avec des fruits doux, leurs fibres régularisent l'absorption des OSES des bananes cuites.
De plus les bananes cuites en refroidissant refont  leur amidon à 10% (cahier de nutrition). Peut-être que cet amidon sert de ralentisseur à l'absorption des OSES... » (Cuire - Roger)

17.07.2013 :  « ... C'est manger de trop grande quantité de fruits acides. Ne pas dépasser la neutralisation des fruits acides.
Ex : 2 oranges, 1 grosse tomate etc... est parfait. Les fruits acides restent + ou - 15 mn dans l'estomac.
Le brassage se réalise dans le bas de l'estomac.
Les sucres simples passent directement dans l'intestin. 
L'amylase stomacale hydrolyse faiblement les amidons. Prédigesttion pour les amylases pancréatiques. 
Le temps de digestion pour les protéines  est le plus long, surtout pour les protéines concentrés... » (Cuire - Roger)

22.07.2013 : « ... Je prends un plat rectangulaire en pirex. Je mets 1 cm d'eau et les bananes à cuire. Au four +ou - 20 mn. Quand elles commencent à dorer, je sors le plat et laisse refroidir pour le lendemain. Délicieux, à mon avis meilleur que le mûrissement hors de son herbe support. On est certain que l'amidon indigest est bien transformé en sucre et le poison nervin bien détruit. A savoir, au refroidissement la banane regagne 10% de son amidon originel... » (Cuire - Roger)

23.07.2013 : « ... L'oxydation à l'air libre transforme pas complétement les amidons et surtout le poison nervin quel contient (FRY ). La cuisson est nécessaire pour la consommer (cahier de nutrition). L'idéal la déguster mûrie sur son herbe support. Mais c'est loin, le voyage augmente le prix au KG... » (Cuire - Roger)

23.07.2013 : « ... L'amidon cru de la banane est indigest et le poison nervin redoutable. La chaleur réduit ces problèmes (cahier de nutrition).

 Evidemment, tous les aspects vitaux de ce fruit sont détruits (éléctronique, vibratoire, de rotation et de translation moléculaire). Destruction du potentiel des électrons (science biologique). Pour la pomme de terre idem !
 Le cru c'est parfait, mais certains aliments doivent être transformés par le thermique. Les amidons concentrés, p de terre, potimarron sont structurés par une enveloppe qui s'appelle hémicellulose résistante aux enzymes digestifs humaines. La cuisson réduit ce problème. idem pour les céréales et légumineuses.

Cette hémicellulose non digérée sera autolysée au niveau colonique par la flore (bactérie) avec production d'acides divers qui initient des diarrhées... » (Cuire - Roger)

03.09.2013 : « ... Tous les amidons non pas les memes propriétés à se transformer en glucose. Le spectre de polymérisation de la banane est en regard de la pomme de terre est différent.

La cuisson de la banane la transforme en sucre directement assimilable par l'intestin, sauf une petite fraction. 
Les amidons ne deviennent pas directement du sucre comme la banane. 
Ils seront en partie transformés par l'amylase pancréatique (maltose) et par suite au niveau intestinal en sucre simple.  
C'est normal que l'amidon soit encore présent dans la pate. Sa digestion commence dans la bouche avec l'amylase salivaire pour terminer en sucre au niveau de l'intestin. La banane cuite ou cueillie à point sur son herbe est plus digeste et épuise moins les sucs de digestion. 
Les amidons contiennent une fraction importante d'amylose indigestible jusqu'à la jonction grêle-colon (iléo- caelcale). Après c'est la flore colonique qui la dégrade avec production d'acides volatils. Le % d'amylose est très important dans les légumineuses et céréales. D'où une difficulté de digestion. Ainsi les hygiénistes rejetent ces complexes d'amylose concentrée. Pour économiser nos enzymes de digestion : vive la banane, vive la pomme de terre... » (Questions N° 5 - Roger)

14.09.2013 : « ... manger trop de fruits est néfaste. La question n'est pas d'ingurgiter plusieurs fruits, mais comprendre que chaque fruit est différent au point de vue énergie. Bien les associer.
La satiété ce défini par 2 paramètres :
1 - L'estomac ce rempli jusqu'au CARDIA et l'instinct déclenche la satiété.
2 - Les fruits sont très nourrissants, la satiété se manifeste par une suffisance de sucre. Dans ce cas, nul besoin de remplir l'estomac. C'est toujours la gourmandise qui donne l'excès. Certains fruits sont concentrés en sucre (datte), raisin sec, canneberge et initient rapidement une satiété.

Chaque fruit comporte une substance ACIDE que la digestion doit réduire en éléments alcalins. Les acides non réduits se propagent dans les humeurs. Ils sont tamponnés par extraction des minéraux issus d'autres organes < DENTS > et aussi du groupement BASIQUE NH2 de certains acides aminés, les AMPHOLYTES, plus grave, par déséquilibre des fonctions biochimiques aminées. 
La détérioration des dents est vraisemblablement due aussi à la vieillesse, moindre assimilation cellulaire. L'alimention antérieure est en cause aussi.
Moi- même, une canine s'est perçée, peut-être les incartades ?

Oui, nous sommes frugivores, mais attention aux excès. À chacun d'écouter ses facultés digestives et ne pas les dépasser.
À part çà, la vie est extraordinaire par les fruits avec de la maitrise... » (re: la satiété c'est important - Roger)  

 

LES COINGS :

23.10.2013 : J'ai manger des coings crus, c'était le délice. IL faut savoir qu'il existe diverses variétés... [Qui mange des coings]

05.11.2013 : [Qui mange des coings]

Lu au lien : http://www.pommiers.com/coing/cognassier.htm

Aromatnaya ou Krymsk,
fruit jaune citron d'or, chair tendre, leger parfum citronné, sans astringence à maturité ce qui permet de la consommer cru, autofertile, productif.
  • Pepiniere du Bosc - Le Bosc de Sygnabels - Route de Lodève - 34700 Saint-Privat - tél. 06.61.65.34.20 - http://www.pepinieredubosc.fr - con...@pepinieredubosc.fr

    Arbres fruitiers anciens et rares .

     
  • Pépinières Jean-François BURRI - 11500 BRENAC (FRANCE) - ou est Brenac - http://www.pepiniereburri.com
    La pépinière Burri est maintenant associée avec deux autres pépinièristes : Sébastien Grange, le village, 11300 Saint Couat du Razès, tél. 07 86 15 64 47 et Juliette Watson, Caillens, 11140 Rodome, tél. 06 87 93 38 88.
     

Kaumchiag,
Kuganskaya,
Originaire du sud du caucase, plus tendre que la plupart des coings, il peut se manger cru.


 

Protéines : LES ŒUFS

 

Rappel :

Lu dans "Le Guide du débutant" - "Le petit guide vert" d'Albert Mosséri
http://www.conscience33.fr/HYGIENISME.html#Le_guide_du_debutant
:

LE BLANC D'OEUF

... le jaune est acceptable cru, mollet ou cuit dur...


 

Groupe "L'Hygiénisme selon Shelton" : http://groups.google.com/group/hygienisme?hl=fr ou

https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!forum/hygienisme

Sélection subjective personnelle !

11.02.2013 : Le jaune d'oeuf est de digestion facile, il est constitué d'acides aminés libres, directement assimilables au niveau intestin grèle, sans dissociation au niveau stomacal , duodénum et intestin. Un jaune d'oeuf représente 6 gr de protéines sous forme d'acides aminés. C'est un aliment non spécifique à l'espèce humaine, mais très intéressant sur le plan digestion, soit à la coque 5 à 6 mn ou cru, c'est très bon...


11.03.2013 : Les yaourts laitiers, soja sont des aliments de compromis en alimentation hygiéniste...
Je préfère le jaune d'oeuf qui est de  fin de digestion alcaline  non spécifique à l'espèce humaine, mais non plus un poison. A chacun ses convictions. Le jaune d'oeuf est supérieur à toutes les autres protéines alimentaires. L'acidité issue de la digestiuon sans etre compensée décalcifie le squelette. Une étude du palais de la découverte Paris à confirmé qu'avec un oeuf entier par jour, un enfant avait une croissanse harmonieuse. Par contre le blanc est de digestion acide...


13.04.2013 : ... Les débutants avec une toxémie élevée peuvent développer une mauvaise absorption, des facteurs anti-nutritionnels et des défauts enzymatiques. Pour cette raison, le jaune d'oeuf et le fromage blanc au lait cru sont conseillés pour éviter les états d'anémie par le crudivorisme. Des salades mixées, un peu de fruits, des jaunes d'oeufs tous les jours permet de rebatir et normaliser le rapport des globules blancs avec les globules rouges. On observe au rétablissement de l'anémie, de l'émaciation et de la grande faiblesse.

Chez ceux dont les systèmes digestifs et enzymatiques sont altérés au point de ne pas pouvoir digérer les noix diverses, le fromage et même les salades, le jaune d'oeuf cru est facile à digérer. Il contient tous les acides aminés et s'assimile facilement alors que tous le reste ne marche pas. Cela prouve que le jaune d'oeuf représente la transition idéale pour ramener ces personnes à un état qui leur permette de rétablir leurs enzymes et leur pouvoir digestif pour digérer après quelque temps les noix diverses...


22.04.2013 ... Le jaune d'oeuf est une sécurité. Plus ou moins 9 gr de protéines pour 2 oeufs. À la coque. Les noix diverses séchées naturellement. 50 gr de noix (le noyer) = 10 gr de protéines... (Roger)


01.08.2013 : « ... Bonjour Roger. Je sais que tu manges un jaune d'oeuf le soir. Tous les soirs ? Avec tes pommes de terre ou après ?...  » (destruction-rénovation - Monique)
« ... Bonjour monique . C'est une association semi-compatible (amidon + protéine grasse), à éviter pour les personnes aux sucs digestifs faibles, vitalité amoindrie.
Pour ma part , je l'absorbe en séquentiel, après les pommes de terre. Mélanger avec des amidons, c'est plus complexe. Tout va dépendre de la quantité dans chaque composant.
Soit l'amylase domine et ralentit la digestion des protéines ; idem pour le contraire. De toute façon, même en séquentiel, avec la progression du bol alimentaire, le mélange se fera en bas de l'estomac. À chacun de définir ce qui lui convient le mieux. Avec 60 % de crudité en début de repas, c'est parfait.
2 jaunes d'oeufs = plus ou - 9 gr de protéines. 100 gr de pommes de terre = 3 gr de protéines. Avocat = 2 gr de protéines pour 100 gr. 
 Pour moi : le midi fruits +2 yaourts soya. Le soir 2 jaunes d'oeufs.  Ma proportion de protéines  = ou - 35 gr jour...  » (destruction-rénovation - Roger)


01.08.2013 : « ... Bonjour Roger, Je ne savais pas qu'il était possible de manger des jaunes d’œuf tous les jours. Il faut que les œufs soient très frais, alors.
Est ce que je peux en mélanger avec ma salade de légumes par exemple ?...  » (destruction-rénovation - Laurence)


01.08.2013 : « ... Bonjour Laurence. Oui c'est une excellente association, avec beaucoup de crudités diverses. Pas de fruits !
À savoir : le jaune d'oeuf n'est pas spécifique à l'espèce humaine, mais c'est pas non plus un poison. Le jaune d'oeuf contient toutes les protéines sous forme d'acides aminés libres, de digestion facile. C'est aussi une fin de digestion alcaline. Et surtout un produit non transformé. Je l'adore souvent cru. J'ai un appareil qui sépare le blanc du jaune.
2 jaunes d'oeufs = 9 gr de protéines environ. Expérience et conclusion de FRY...  » (destruction-rénovation - Roger)


29.09.2013 : ... Pour les protéines : la référence de cette missionnaire en Afrique. Elle a confirmé que les enfants avaient une croissance sans problème avec un oeuf par jour  (étude biologique du Palais de la découverte Paris).Comme les hygiènistes évitent le blanc très oxydant-acidifiant, il est nécessaire de mettre 2 jaunes d'oeufs par jour. Deux jaunes d'oeufs représentent plus ou moins 2 gr : 9 Gr de protéines.Tous les acidés aminés y sont représentés. Donc aucun problème coté autorité sanitaire. Les recherches biologiques sur les protéines se réalisent sur le lait maternel ou les oeufs qui sont les meilleures acides aminés... (Toux sèche nocturne du bébé ? - Roger)


30.09.2013 : Les 20 (+ 1 pour la croissance des bébés) acides aminés sont représentés dans tous les légumes et fruits, mais en faibles quantités. Ne pas confondre quantité de protéines avec taux d'acides aminés. La quantité de protéines et le taux d'acides aminés  (les 21) sont très bien représentés dans le lait maternel.
Les acides aminés issus de la digestion des protéines sont à l'origine des structures du métabolisme : sucs digestifs, hormones, sang. Si une carence en acides aminés ou le taux faible de l'un d'eux apporte des conséquences au métabolisme cellulaire et crée une toxémie.
Un autre point important : c'est le FACTEUR LIMITANT sur l'ensemble des acides aminés.
Un acide aminé en taux faible, rabote tous les autres à son niveau. D'ou le danger de manquer de certains acides aminés essentiels au nombre de 8 et les autres aussi.
Pour cette raison, il est nécessaire de mélanger plusieurs fruits ou légumes en bonne association. Mais cela reste insuffisant pour atteindre un taux acceptable pour le métabolisme cellulaire. Les gorilles mangent 18 kg de verdure par jour, activité MIN et SIESTE. Nous sommes pas des gorilles ! Les oléagineux (avocat, olive et noix diverses) sont un complément indispensable pour le taux d'acides aminés. Par contre, il faut absolument inclure 3 sortes de noix  pour éviter ce fameux FACTEUR LIMITANT fort dangereux pour la croissanse de l'enfant. À tenir compte aussi, le bilan acide de fin digestion des noix, l'amande aurait un bilan alcalin ?
Le jaune d'oeuf représente tous les acides aminés en juste proportion et n'est pas sujet au FACTEUR LIMITANT.
Le grand hygiéniste FRY l'a bien confirmé : l'oeuf n'est pas spécifique à l'espèce humaine, mais n'est pas non plus un poison.
Pour ma réfléxion personnelle : le jaune d'oeuf est un produit naturel non transformé ou si peu (à la coque) et ainsi aucun acides aminés, vitamines minéraux sont détruits. Idem pour les noix séchées naturellement.
Pour ma part, mon alimentation en protéines : c'est le jaune d'oeuf et les noix diverses (avocat et olive). J'évite toutes les autres protéines trasformées, laitiers et soja.  VIve l'alimentation naturelle. (Re : acides aminés et oeufs - Roger) 


30.09.2013 : Le jaune d'oeuf à la coque est meilleur. Je ne suis pas d'accord avec Mosséri sur ce point. Une cuisson à l'extrême détruit les substances vitales du jaune d'oeuf. Je le consomme souvent cru en séparant le blanc.
La meilleure association c'est avec les légumes moyennement ou faiblement amidonnés. C'est une très bonne association et aide à manger des légumes sans saveur.
Association amidons concentrés > jaune d'oeuf est semi-compatible. À chacun de se rendre compte de son pouvoir de digestion. Pour moi cela passe sans problème.
À savoir : le jaune d'oeuf seul dans l'estomac est digéré en 1 heure. L'omelette 4 heure en une digestion complexe qui épuise les sucs digestifs... (Re : acides aminées et oeuf - Roger)


01.10.2013 Shelton mentionne 25 gr de protéines par jour pour les sédendaires. 2 jaunes d'oeufs = + ou - 9 Gr de protéines selon la grosseur de l'oeuf.
Cela donne approximativement 20 Gr de protéines pour 4 oeufs. Bien les associer avec des légumes non concentrés en amidons. Aussi crus de préférence. 
Comme dit dans ma dernière com, le jaune d'oeuf est alcalin en fin de digestion, bénéfique pour les terrains acidifiés. 
Pour ma part c'est des protéines parfaites pour obtenir tous les acides aminés pour le métabolisme humain.
Attention avec les fruits : interdit !  Le midi fruits  et vers 16 heures le jaune d'oeuf avec de la salade.  À toi de voir au mieux la répartition. 
Le principal, toujours bien associés. Il est nécessaire d'éviter toutes les graisses concentrées transformées. Ne pas manger au même repas, avocat et jaune d'oeuf, trop de lipides. Et le blanc d'oeuf pour les chats ! Bien sur en BIO si possible. (RE: bonjour les oeufs avec les légumes - Roger)


02.10.2013 Faire bouillir une casserole d'eau. Plonger les oeufs dedans pour cuire : petit ou moyen 5 mn ; gros  6 mn. Retirer et les plonger dans l'eau froide.
Casser la coquille tout autour avec une petite cuillère : déguster. 
Légumes faiblement amidonnés : asperge, aubergine, brocoli, chou-fleur, concombre, courge, courgette, endive, haricot vert, laitue, mâche, poireau, poivron doux, potiron, radis, scarole.
Légumes moyennement amidonnés : artichaut, betterave, carotte, chou de Bruxelles, échalotte, navet, oignon, panais, persil, salsifis, petit pois frais.
Tous ces légumes peuvent etre associés avec la jaune d'oeuf, néanmoins privilégier le faiblement .
Les autres  fortement amidonnés cela dépend de la force digestive. L'association rentre dans le semi-compatible. 
D'autres part, il y a les fruits sucrés qui ne doivent en aucun cas être mélangés avec des lipides ou protéines grasses (jaune d'oeuf, noix diverses). 
...
Si le cru est difficile à digérer, le cuire dans une casserole en inox ou fonte, avec très peu d'eau. Il faut que le légume reste croquant sous la dent, ainsi il est pas trop dévitalisé. Le temps qui faut pour que l'intestin se régénère . Les personnes qui ont mangé que du cuit, ont du mal à passer au cru, en plus avec les condiments. Manger les jaunes d'oeufs avec les  légumes ou séparément, voir ce qui te conviens le mieux. Bonne application. (RE: bonjour les oeufs avec les légumes - Roger)


08.10.2013 :  Le blanc d'oeuf est acidifiant par ses protéines les Ovomucoïdes inhibeurs de l'enzyme trypsine émise par le pancréas. Ce défaut est amoindri par la cuisson du blanc . Mais il est préférable de ne pas le consommer en raison de sa difficulté de digestion.
Le jaune d'oeuf contient du cholestérol en MIN proportion .D'ailleurs, il sera dégradé par les sucs digestifs. Il faudrait en manger de grande quantité pour l'absorber dans le sang.
Par contre, le cholestérol est produit au niveau hépatique par l'excès de lipides (beurre, gras des viandes) d'ou le danger de consommer des lipides concentrés.
Lorsque l'ingestion de cholestérol est raisonnable, la relation n'existe pas avec celui produit par le foie.
En conséquence éviter tous les lipides concentrés pour non production de cholestérol au niveau hépatique.
Le jaune cru est très vite digéré, moins de 2 heures. Avec des légumes crus c'est vraiment une association excellente. (RE: bonjour les oeufs avec les légumes - Roger)


 

RIZ

Groupe "L'Hygiénisme selon Shelton" : http://groups.google.com/group/hygienisme?hl=fr ou

https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!forum/hygienisme

Sélection subjective personnelle !

25.07.2013 :

 

RECETTES :

Lu dans Vivons cru Gironde : (https://www.facebook.com/groups/157613957773151/)
le 23.11.2013
Le riz contient de l'acide phytique, les chinois qui en sont de grand consommateurs le savent, sauf que les chinois dans cette connaissance ont appris à neutraliser ces acides. Voilà pourquoi avant de consommer leur riz, il le laisse tremper.
et
Le riz est considéré en médecine chinoise comme une plante permettant de travailler sur le trop plein d'humidité corporel. Exemple, pour ceux qui ont un trop plein d'humidité, causant des nez qui coulent, le riz est approprié suivant cette médecine pour aider au rétablissement de l'équilibre Yin / Yang, en absorbant cette humidité à l'intérieur du corps. Je ne prône pas sa consommation, je dis simplement que ça peut avoir des vertus. Il est certains que si les chinois mangeaient une nourriture physiologique, fruits et légumes, les problèmes de santé n'existerait pas.


 

LES JUS DE FRUITS ET DE LÉGUMES

 

Rappel :

Lu dans "Le sportif hygiéniste" de Roger Marteau
http://www.conscience33.fr/HYGIENISME.html#Le_sportif_hygieniste_Extraits :

Les jus de fruits ne sont pas une boisson.
Ils sont trop vite précipités au niveau intestinal et ainsi provoquent une pointe insulinique importante.
À la rigueur, les prendre après un repas de fruit est un moindre mal et surtout en association compatible.
Mais c’est à éviter.
     Dans un effort intense et bref, sont-ils appropriés ? Ils fatiguent le pancréas qui fournit un effort insulinique.


 

Groupe "L'Hygiénisme selon Shelton" : http://groups.google.com/group/hygienisme?hl=fr ou

https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!forum/hygienisme

Sélection subjective personnelle !

12.06.2012 Les jus de fruits bio du commerce sont pasteurisés. Plus aucune vitalité, ou si peu. Surtout les enzymes végétales qui sont nécessaires pour une bonne digestion, détruites par la chaleur. Il est préférable de prendre les jus avec la pulpe du fruits ou du légumes...

 Au Centre Nature et Vie, les recommandations pour les jus de fruits : par petites gorgées et mastiquer le jus comme un fruit et avaler. Quand le pylore s'ouvre précipitamment, à cause de l'eau du jus, c'est la débacle intestinale et tous les désagrémenents qui suivent...

13.06.2012 : Les jus ne doivent pas être extraits avec une machine. L'oxydation est trop rapide. Le jus doit être extrait par la mastication et prépare ainsi, par stimulation, l'ensemble du tube digestif. Recracher la pulpe. Toute la vitalité de l'aliment stimule, fortifie l'ensemble de la bouche. Dans la nature les extracteurs n'existent pas !
La salive est nécessaire pour chaque aliments. Elle doit imprégner les composants alimentaires ; elle sert de lubrifiant à l'acheminement des aliments préparés dans la bouche...


29.03.2013 : Les jus de fruits et légumes doivent être une stricte mesure pas tous les jours ; les jus sont acheminés rapidement vers l'intestin. La digestion stomacale  et duodénale n'est pas efficiente. De plus le sucre des fruits crée une hyperglycémie par stimulation d'insuline du pancréas.

Éviter tous les jus de fruits et légumes du commerce, même BIO (toujours le fameuse oxydation). Pour une bonne assimilation des jus : rajouter la pulpe au jus de légumes-fruits préssés et le prendre à la cuillère comme une soupe. C'est une bonne méthode.

Le jus d'orange demande 2 heures de digestion. Pas de farineux après. Par contre on peut mélanger des légumes faiblement amidonnés avec des fruits doux. L'opposition de digestion est très faible. Pour un jus de carotte, les amidons peuvent suivre sans problème. La carotte est moyennement amidonnée...


21.04.2013 : Il vaut mieux éviter les jus. L'eau vitale est suffisante dans les fruits et légumes à moins de ressentir la soif, mais cela m'étonnerais...


28.06.2013 : ...
À mon avis les divers JUS sont acheminés trop rapidement vers les intestins ? Les légumes seraient moins conséquents pour une digestion normale. Mais attention au jus sucrés, la sécrétion d'insuline est importante, d'ou fatigue du pancréas (ilots de Langerhans). Un temps de digestion est toujours nécessaire au niveau stomacale. Les jus acides peuvent irrités la muqueuse intestinale. Les acides doivent être neutralisés au niveau de l'estomac. Les conséquences sont des selles non conforment, voir diarrhée. (Santé ou pas ! - Roger) - Le 24.06.2013 : deux tableaux présentés en août 2012 en pièces jointes.

 

03.08.2013 : « ... Il y a plusieurs mythes qui circulent à propos des jus. l'un de ces mythes dit que les jus sont bons pour nous car ils sont très nourrissants. Or la vérité est qu'ils sont moins nourrissants que les aliments entiers. En effet, comme certains nutriments restent toujours avec les fibres, la rapidité d'oxydation des jus ne peut pas contenir autant de valeur nutritive que les aliments entiers. Et soyez certains que si les jus vous donnent un coup de fouet, il s'agit là d'une stimulation, pas d'une nourriture.
Il faut savoir qu'il n'y a pas de JEÛNE aux jus...  » (Puisons... - Roger)

18.10.2013 : « ... Les jus sucrés avec des fibres fragmentées sont rapidement acheminés, par l'excès de liquide, en grande partie vers le colon. Le sucre des jus risquent de fermenter, ce qui aboutit à l'acide lactique dans le gros intestin et provoque des diarrhées. L'acide lactique est moins absorbable que les acides gras volatils issus de  fibres fermentescibles. Certains acides gras sont nocifs provenant de fibres des CÉRÉALES et LÉGUMINEUSES (les fruits et légumes sont parfaits). De plus les jus qui transitent rapidement vers le tractus moyen, sous la pression de l'acheminement, distendent les parois de l'intestin grèle en créant des diverticules. Ces difformités sont propices à l'accumulation de déchets toxiques (toutes substances indésirables) sont à l'origine d'irritations et le cycle de dégénérescence que tous les hygiénistes connaissent. L'eau apportée en grande quantité est en cause aussi + la surpression au reins .

Ils est nécessaire d'apporter plus de fibres alimentaires issues des fruits et légumes que des cérérales et légumineuses.

Les fibres les plus résistantes et moins solubles sont : pomme de terre, la banane ( leur cuisson ne pose plus de problème), les pois, le maïs. Les fibres des céréales sont relativement résistantes à la dégradation bactérienne (flore dans le colon). Les fibres non dégradées augmentent l'excrétion fécale. Elles sont nécessaires, mais en trop grande quantité irritent le colon.

Il est préférable de rechercher les fibres solubles issues des fruits et légumes (polysaccharides non-amylacés qui sont des sucres doubles). Leur dégradation au niveau du colon apporte des vitamines, des caroténoïdes, flavonoïdes et- divers oligoéléments. Elles maintiennent l'intégrité cellulaire.

Pour terminer : les fibres fragmentées finement (centrifugeuse) sont le siège de fermentations intenses. Les gaz en sont la cause. Attention : vous risquez de vous envoler... (RE : jus et fibres - Roger)


 

LES BOUILLONS - LES SOUPES

 

Rappel :

Lu dans "La santé par la nourriture" de Albert Mosséri
http://www.conscience33.fr/HYGIENISME.html#la_sante_par_la_nourriture :

Les soupes
     Elles sont à déconseiller, vu qu’elles ne peuvent pas être mâchées et sont bues tout court.
     Lorsqu’on y ajoute des macaronis, du riz ou de la farine, les soupes sont plus malsaines, étant donné que le liquide entrave la digestion de ces corps amylacés en diluant les sucs gastriques.
Toutefois, on peut parfois en prendre, mais avant le repas.


 

Groupe "L'Hygiénisme selon Shelton" : http://groups.google.com/group/hygienisme?hl=fr ou

https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!forum/hygienisme

Sélection subjective personnelle !

28.03.2013 : À mon avis ,il vaut mieux éviter les infusions de plantes.

Le meilleur est le bouillon de légumes.

Voilà ma recette : Couper plusieurs légumes finement ; poireau, carotte rapée, oignon et autres légumes selon ses préférences. Faire bouillir la quantité d'eau voulue. Plonger les légumes coupés, laisser cuire 2 à 3 mn et couper le feu. Laisser infuser et consommer. Plus bénéfique que les plantes. Délicieux !...


29.03.2013 : Mais du coup une question. On mange les légumes ou se contente du jus.... Chaud ou froid....quantité.....


29.03.2013 : C'est au choix, pour ma part, cela part au compost. De toute façon les éléments vitaux sont dans l'eau. Je l'absorbe tiède. Par contre je mets 3 sortes de légumes ; cela renforce le délice. À chacun ses goûts.


30.03.2013 : hier soir nouveau "bouillon Roger" ou plutôt "infusion Roger" avec persil, plantain, cardon, civette. parfait. plein de sels minéraux, encore merci pour cette idée toute simple et tellement agréable...


12.04.2013 : Inspirée par la recette de bouillon légumes : j'ai fait à ma manière "poireaux + carottes + oignons + céleri + navets" ébouillantés 2mn, résultat : délicieux...

J'ai également fait découvrir, pour remplacer la traditionnelle pause café... le goût jus : carottes +épinard + céleri + citrons + gingembre". Elles ont aimé au point de me demander la recette. Pas à pas je leur fait découvrir nouvelle saveur de l'alimentation crue...


20.04.2013 : ... Le bouillon de légumes est excellent pour se réchauffer...

... Le bouillon de légumes que j'ai conseillé aux amis hygiénistes sur ce BLOG. 
Choisir les légumes que vous aimez, les couper finement, faire bouilir la quantité d'eau voulue. Les jeter dedans, couper le feu ou laisser bouillir 2 ou 3 mn au choix. Délicieux pas besoin de sel. (Roger)


14.09.2013 : « ... Des soupes ? Mais ce n'est pas du tout hygiéniste tous ce pauvres légumes noyés dans l'eau, après cela l'estomac râle, et ensuite il lui faut une épuisette pour aller sortir les aliments de l'eau, puis il doit sécher les aliments, etc... il n'a pas que cela à faire.... (hahahha ce soir j'arrête pas de faire des blagues...)

En plus de cela, le problème de la soupe c'est que tu ne mâches pas, donc la 1ère étape de digestion qui s'effectue avec la salive est zappée. Pas bien, non pas bien...  » (Les soupes !? - Corinne)

 


 

L'EAU


Rappel :

Dossier "EAU" sur le site Conscience 33 au lien : http://www.conscience33.fr/eau.html
Film : "Water - le pouvoir secret de l'eau" au lien http://www.conscience33.fr/eau.html#DVD

Au sujet de l'eau distillée : http://www.vignesvaudreuil.com/index.php?mod=produits&id=2&categ=22&scat=289
et controverse : http://blog.kangen-up.com/?p=135 et
aussi article : http://www.lenntech.fr/eau-minerale/risque-sante-eau-demineralisee.htm
ainsi qu'un autre article http://www.vegedia.com/blogs/677/138/l-eau-cet-l-ment-vital-pour-no

Lire aussi :

Lu dans "Notes sur l'eau" par Eveyne Curt - Fiche n° 7 au lien : www.conscience33.fr/jeune.html#Notes_sur_l_eau :

... Bien comprendre que l'eau pure osmosée est totalement neutre et sans danger, on peut boire jusqu'à saturation.
Le danger ne vient pas de l'eau pure, mais de l'excès de toxines dans le corps, qui par un excès d'eau vont être dissoutes et circuler dans le corps sans pouvoir être évacuées assez rapidement...
...
Boire de l'eau n'est pas toujours agréable : frissons, sensations de lourdeur, écoeurement, trop plein, indigestion, ballonnements, gargouillements, forces coupées, ...
Mais n'est-il pas plus dangereux de garder des toxines et la rigidité des tissus, causés par les dépôts de matières inertes et desséchées ?..


Groupe "L'Hygiénisme selon Shelton" : http://groups.google.com/group/hygienisme?hl=fr ou
https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!forum/hygienisme

Sélection subjective personnelle !

EAU :

26.04.2012 : Je filtre l'eau du robinet, en Creuse elle est excellente. Sinon, la rosée de la reine en magasin BIO ou l'eau du mont Roucous. C'est la même. La 1ère est captée à la source, l'autre puisée par forage dans la nappe. Les caractéristiques sont intéressantes. PH ; RH ; RO. Proches de la vie, selon les conceptions de la BIO - électronique du Pr Vincent. Boire la moins minéralisée possible. Boire si la soif se fait sentir. En jeûne, 1 verre d'eau toute les heures par petites gogées. Salut et bon Jeûne. Marteau

18.04.2013 : ... L'eau est nécessaire pour accomplir les fonctions vitales. La première source d'ou elle doit être tirée sont les fruits et légumes. Je pense qu'aucun hygiéniste le conteste ! La supériorité du végétal apporte une eau douce et pure et saine. Le gorille suce la sève des plantes. L'eau composant le végétal (sève) est SOURCE de vie. C'est une eau de meilleure qualité que n'importe quelle eau. Elle contient des vitamines, des sels minéraux organiques et oligo-éléments. Avec une alimentation de fruits et légumes, le vidage de la vessie est plus fréquente la nuit.

En principe, en observant une alimentation hygiéniste, la soif ne se fait sentir, uniquement avec des exercices physiques, sport, activité intense, ce qui est normal !

L'alimentation conventionnelle crée la soif.

La première source d'ou elle doit etre tirée sont les fruits et légumes... La supériorité du végétal apporte une eau douce et pure et saine...

Noyer les aliments avec l'eau affaiblit les sécrétions digestives, source de fermentation et putréfaction intestinale... 

Ingurgiter de l'eau sans soif, met en suppression les reins qui doivent l'éliminer rapidement, ceci affaiblit la fonction rénale. De plus trop d'eau dilue le contenu du colon ; cette eau devient toxique et réabsorbée par les tubes du colon augmente la toxémie de l'organisme.

Par cette remarque, il est certain que le lavement du colon avec l'eau est une opération contraire à la physiologie de l'organisme. Une partie de l'eau de lavement est réabsorbée par les fonctions du colon.

Si on admet le coup de balai pour les impuretés du colon, la flore précieuse aussi est balayée. Ce qui est grave, l'instinct somatique doit la reconstituer, d'ou l'effet de bien-être (stimulation).

 L'hygiénisme spécifie bien aucune intervention extérieure, l'intelligence cellulaire est seule solution ! Chaque intervention nuit à l'organisme .

Le meilleur moyen pour assainir l'intestin, une purge naturelle pour les obèses ou personnes très toxèmiques suivi d'une alimentation de fruits et légumes. La cellulose c'est le balai ; un point c'est tout.

L'eau pendant le jeune est nécessaire, 1 verre toutes les heures. Aucune crainte, la bile aseptise le contenu intestinal. (Réflexion sur l'eau - Roger)

12.05.2013 : ... Pour ma part je suis les conseils simples d'Emoto, j'ai collé  2 étiquettes avec une qualité sur mes bouteilles d'eau en verre (je mets l'eau en bouteille plastique que je bois dans 2 bouteilles en verre)... (L'eau est morte - Corinne)

10.07.2013 : ... Si l'eau est difficile à boire, 1 petite cuillère de jus de citron est excellent dans un verre d'eau.  C'était ma boisson favorite lors de randonnée hivernale. (Vivre autrement est difficile - Roger)

10.07.2013 : ... L'eau dynamisée c'est tout simplement de l'eau "vivante". Pluie, rivière. Pour dynamiser de l'eau il faut la laisser au soleil  et la "battre" c'est comme cela que l'on peut boire de l'eau bouillie sans déclencher la ch..... (L'eau encore... - Lavande)

16.06.2013 : ... L'eau des fruits et l'eau pure n'ont pas la même fonction dans le corps.
L'eau des fruits est nourrissante, alors que l'eau pure sert à la détoxination des toxines anciennes.
L'assimilation se fait la journée en après-midi, et l'élimination se fait la nuit et le matin.
J'ai expliqué cela très en détail l'an dernier lors de la rencontre.
Il est très mauvais de compenser les aliments transformés et concentrés (donc déshydratants) par des fruits (incompatibilités)
Au vu de l'expérience, des personnes qui n'ont pas bu un verre d'eau pendant des années se sont retrouvées en situation très graves (hospitalisation), c'est pour cela que je me suis penchée sur la question...
On peut rester quelques mois sans boire, mais un moment ou l'autre le corps a besoin de détoxiner, et donc d'eau pure, ne serait-ce que pendant le jeûne, qui doit être fait chaque année (sinon, on prend trop de retard). 

Donc prudence ! il faut lire le livre d'Albert Mosséri "le jeûne, meilleur remède de la nature" ; il explique bien ce qu'est la "fausse soif". C'est un livre formidable de précision, et de témoignages vécus... (Distillateur d'eau - Evelyne)

09.05.2013 : ... Dans le hameau ou je réside, c'est une nappe phréatique qui m'alimente. Néanmoins, je la filtre avec DOULTON par précaution... (Eaux minérales - Roger)

04.09.2013 : « ... Pour ma part, j'utilise le filtre Doulton, mais laisse passer les nitrates. Pour moi en Creuse cela pose pas de problème.  La vraie perfection c'est l'osmose inverse, plus onéreux...  » (Equipements - Roger)

04.09.2013 : « ... L'eau doit être prise en quantité durant le jeûne, dans la phase intense élimination (crise de désintoxication) 2 à 3 litres. Après revenir à 1 litre par jour pour continuer le jeûne...  » (Boire beaucoup d'eau - Roger)

04.09.2013 : « ... aucune vibration basse n'est éliminée par la douche. C'est toujours une stimulation du système nerveux. Evidemment cela apporte un regain de vitalité, mais fort préjudiciable à l'environnement cellulaire.
Le repos un point c'est tout ! 
D'autre part , avec un abus de pomme de terre, la soif peut se faire sentir ; à ce moment boire un demi- verre d'eau. Mais cela doit être exceptionnel.
En principe si les crudités sont apportées en quantité suffisante ce besoin d'eau ne doit pas apparaitre.  
Noyer les amidons dans trop d'eau affaiblit les sucs digestifs...  » (Boire beaucoup d'eau - Roger)

11.09.2013 : « ... dès l'instant qu'on rajoute des minéraux, oligoéléments, vitamines issus des plantes. Ce n'est plus de l'eau distillée. C'est une eau transformée. 
L'eau distiléé ne contient aucune substance . Cela redevient de l'eau normale...  » (Boire beaucoup d'eau - Roger)

12.09.2013 : « ... une chance d'être hygiéniste est que l'on n'a pas besoin de boire. Entre l'eau du robinet qui est  horrible et l'eau morte des bouteilles, on se porte mieux à obtenir l'eau des fruits et légumes...
Pour ce qui est de ceux qui mangent de façon non saine (tous ceux qui nous entourent ou presque....), soit ils boivent énormément en mangeant (bonjour la noyade des aliments) à cause du sel, soit ils ne supportent plus l'eau en effet. Je pense que si ils ne supportent plus l'eau c'est que leur appareil digestif doit être bien chargé de déchets et poisons...  » (Boire beaucoup d'eau - Corinne)

20.09.2013 : À ce que j'ai compris :
L'eau déminéralisée sert à optimiser l' élimination et à boire en période de jeun.
L'eau des fruits sert à l'alimentation dans les périodes d'assimilation... (Eau déminéralisée / osmosé /distillée - Pauyel)


25.09.2013 Moi je bois peu, mais je bois l'Eau Diamant. Elle a beaucoup de vertus, dont celle de dissoudre pas mal de saletés et résidus indésirable, elle peut même éliminer le chlore des piscines. Je la fabrique avec l'eau du robinet, qui est alimenté par une source de Paris.

Je peux en donner, car il faut en avoir une souche pour en reproduire... (Eau déminéralisée / osmosé /distillée - Clara)


26.09.2013 : Une vraie eau distillée est différente de l'osmose inverse.

L'eau distillée c'est la vapeur recueillie, plus aucun éléménts minéraux la composent. L'osmose inverse laisse toujours passer un min de minéraux, d'après mes lectures sur BIO-CONTACT... (Eau déminéralisée / osmosé /distillée - Roger)


26.09.2013 : L'article est paru dans "Bio Info" (et non Bio Contact) : il peut se lire et être téléchargé en ligne au lien : http://dpp.apps-everial.com/370/195/F/15/index.htm#/59 (Eau déminéralisée / osmosé /distillée - Maurice)


26.09.2013 :

OSMOSE INVERSE
le principe est de faire passer l'eau par différentes cartouches ;

la première cartouche contient un filtre porcelaine  de 5 microns qui filtre les impuretés solides (principe du filtre Katadyn avec bougie de porcelaine)

. la deuxième cartouche contient du charbon actif filtrage à  5 microns

. la troisème cartouche contient du charbon actif filtrage à 1 microns

ces trois cartouches doivent être changées régulièrement

. la quatrième cartouche est spécifique pour le tartre (le calcaire peut colmater la membrane de l'osmoseur qui suit)

. la cinquième cartouche est l'osmoseur. système de pressions différentes avec une membranequi "oblige" l'eau à se débarraser de ses polluants (pesticides, 
  métaux lourds, etc...) elle filtre à 0,001 microns pour environ 98%. 

. Une dernière cartouche au charbon actif "peaufine" la filtration

Ce système coute cher et la membrane doit être remplacée tous les trois ans (et elle est encore très chère)

à la fin du système il y a deux sorties, une pour l'eau, une pour les cochonneries


EAU DÉMINÉRALISÉE

ne contient plus de minéraux comme le calcium ou des bicarbonates mais elle peut encore contenir des bactéries ou des matières organiques


EAU DISTILLÉE

contient des gaz dissous et rien d'autre (du moins en théorie)  elle n'est pas toujours stérile (c'est fonction de la manière dont elle aura été transportée jusqu'au récipient de stocage) (Eau déminéralisée / osmosé /distillée - Lavande)



 

LE JEÛNE MATINAL

 

Rappel :

Lu dans "Jeûner pour revivre" de Albert Mosséri
http://www.conscience33.fr/HYGIENISME.html#JEUNER_POUR_REVIVRE :

… LE JEÛNE MATINAL (OU LE SYSTÈME DEWEY)
     Ce jeûne consiste à sauter le repas du matin tous les jours de l’année.
En effet, on n’a pas faim le matin.
De toute façon, jamais avant 10 ou 11 heures.
À ce moment, on peut calmer sa faim avec une pomme…
     … L’élimination se passe surtout la nuit et au réveil elle n’est pas encore terminée.
Voilà pourquoi on n’a jamais faim le matin…


 

Fiche "Le jeûne matinal" par Évelyne CURT

 

Le jeûne matinal
« Faut-il déjeuner le matin ? »


Albert Mosséri, « jeûner pour revivre » pages 147 à 153, « le jeûne matinal » :
« Ce jeûne consiste à sauter le repas du matin tous les jours de l'année. »

Ces pages sont à lire pour comprendre pourquoi manger le matin est contraire aux lois de la physiologie.
« L'élimination se passe surtout la nuit et au réveil elle n'est pas encore terminée. »

Aussi pour mesurer tous les avantages que l'on obtient sur le confort de vie, la santé, et toutes les facultés...
« Ce fut une délicieuse expérience qui me parut à ce point concluante, que immédiatement je renonçai à tout repas le matin. »
« La suppression du petit déjeuner dans mon cas personnel me dota d'une vie nouvelle. »

Pourquoi alors tant de gens mangent le matin, croient et affirment que cela leur est nécessaire ?
Lire :
A. Mosséri « la santé par les aliments compatibles », pages 41 à 44, et « le guide du débutant », pages 1à 9, pour comprendre comment faire la distinction entre la vraie faim et la fausse faim, reconnaître les symptômes de l'élimination, laisser le corps terminer ce travail, et reconnaître les signes indiquant que le corps est à nouveau prêt à digérer.

C'est souvent le premier pas dans l'hygiénisme, et le plus simple : ne pas manger le matin.


Avant de commencer l'hygiénisme, tous les gens sont dans l'état de tolérance aux aliments malsains, dans la fausse faim, et dans les tentations de la stimulation.
Le « jeûne matinal » convient à tous , à de rares exceptions près ;
par exemple, les personnes qui ont l'habitude de ne pas manger le soir, peuvent commencer plus tôt le lendemain, puisque l'élimination pourra commencer plus tôt le soir, dès la tombée du jour.
Donc vous pouvez, pour vous-même, trouver le nombre d'heures entre le dernier repas du soir et le premier repas du lendemain, qui correspond à votre rythme et au retour de la vraie faim.

En fait, le jeûne matinal consiste simplement à respecter dans le rythme biologique journalier, l'alternance de l'assimilation et de l'élimination ; il est donc idéal d'en faire une habitude permanente, quelles que soient les circonstances.

Certains diront « je ne peux pas », trouvant un prétexte ; alors en transition, commencez par supprimer du petit déjeuner tous les aliments malsains, céréales, graisses,
... trouvez des astuces pour les remplacer agréablement.
Et profitez des jours de congé, par exemple, pour ne rien manger jusqu'en début d'après-midi.

Le jeûne matinal permet une régulation très rapide des fonctions organiques, mais ne suffit pas pour un nettoyage en profondeur.
Pour cela, il faut de temps en temps le prolonger (jeûner 24h, 36h, quelques jours...).
Si on ne peut pas, alors en attendant, profiter des jours de congé, pour faire le jeûne matinal avec le repos complet, en restant couché toute la matinée sans activités, et manger 1 fruit en début d'après-midi, quand vous sentez que les éliminations s'arrêtent.

Le jeûne au repos est le seul moyen de diminuer la toxémie ancienne des cellules – celle dont souvent on n'a même pas conscience !
Bien sûr, quand le jeûne se met en route, vous sentirez peut-être qu'un matinée ne suffit pas !
Mais, c'est mieux que rien, ne reportez pas.
D'autant qu'avec la pratique, le corps prend l'habitude de se mettre de plus en plus rapidement en détoxination profonde.
Et de toute façon, la plupart du temps, on arrête le jeûne avant que l'élimination qui aurait pu se faire dans ce jeûne, ne soit terminée, faute de temps.
Un seul jeûne, même s'il est accompli jusqu'au bout ne peut arriver au bout de la détoxination...

Et toujours rechercher la cause et rétablir un mode de vie compatible avec la santé.

 

[Note personnelle : "Le guide du débutant" est présenté au lien http://www.hygienisme.org/ et quelques extraits sont au lien
http://www.conscience33.fr/HYGIENISME.html#Le_guide_du_debutant]


 

LE PAIN

 

Rappel :

Lu dans "Le Guide du débutant" - "Le petit guide vert" d'Albert Mosséri
http://www.conscience33.fr/HYGIENISME.html#Le_guide_du_debutant
:

LE PAIN ET LES PÂTES

... Ces aliments sont destinés par la Nature aux granivores, c'est à dire aux oiseaux et aux poules.
Pas aux êtres humains...

Article : Comment le blé nous rend malade ? : http://www.brujitafr.fr/article-comment-le-ble-nous-rend-malade-121082792.html

 

Groupe "L'Hygiénisme selon Shelton" : http://groups.google.com/group/hygienisme?hl=fr ou

https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!forum/hygienisme

Sélection subjective personnelle !

01.03.2013 :  ... il faut savoir que :
- les céréales sont incompatibles avec les fruits, sucres et acides.
- le pain est cuit à très forte température
- le levain est très acide
- le pain est très salé (sel cuit donc inflammatoire), alors que la farine a naturellement un goût sucré.
Donc le pain actuel est une aberration pour toutes ces raisons. D'où : fermentations, arthrose, etc ...
On peut manger le pain essene (sans sel) si on l'aime et seulement avec des légumes crus.
Le mieux est de le fabriquer soi-même. Ou encore plus simple manger le seigle germé.


11.03.2013 : ... Toutes les céréales sont  des amidons concentrés de digestion complexe. Ce sont des aliments de compromis, mais acdifiants en fin de digestion. Surtout le pain : panification sur levain et cuit à 240 degré. Levure et cuisson sont dégénératives.  Le pain est fortement acidifiant. Même biologique.  Le riz et le millet seraient plus acceptables avec 60% de crudités en incartades. Les aliments de hautes structures vitales sont les fruits. La pomme de terre est un amidon idéal de digestion alcaline. Lire les livres de A. Mosséri sur l'alimentation. (Gluten - Roger)


12.03.2013 : Aucun doute, les jus de fruits et légumes industriels sont néfastes à la santé. Comment sont fabriqués les jus de fruits...  Les BIO sont moins nocifs...Par le jeûne, beaucoup de ses substances indésirables peuvent etre éliminées...

Le pain et les pates aliments de dégénérescence organique : production de mucus au niveau pulmonaire et fatigue le coeur.

Le riz et le millet seraient plus acceptable bien associés avec des crudités.

Il faut toujours rechercher les aliments qui ont une fin de digestion alcaline...

En incartade ou invitation : tarte de légumes divers, carotte rapée, poireau coupé finement ; oignon émincé et d'autres légumes si nécéssaire. Les poser en couche successives  sur une pate fine 100% végétale que voiçi.
250 gr de pommes de terre
3-4 cuillérées à soupe de farine
1 cuillerée d'huile d'olive
Cuire les pommes de terre au four, écraser les, mélanger avec les autres ingrédients. Étaler au rouleau en une pate. Cuire au four. Fromage rapé ou huile d'olive selon le goût de vos invités.

10.06.2013 : ... Moi aussi j'adorais le pain et donc j'ai trouvé un compromis que Mosséri accepte qui est le pain essene que l'on trouve dans les magasins bio à base de blé germés voir de seigle aussi mais plus cher. C'est vrai qu'il a un bon prix mais si il est à notre goût on acceptera le coût et surtout je me suis habitué à en manger qu'avec mes légumes crus 100 grammes tous les deux jours et le pain tient une semaine au prix de 3euros80 environ les 500 grammes de pain au blé germés le moins cher... (Taux de PSA- Daguenet)


03.06.2013 : ... Les aliments de compromis ne sont pas la viande, ni le pain, ni le vin, ni les fromages fermentés.
C'est uniquement des incartades.  
Nature et Vie accepte les aliments de compromis bien associés ? mais pas les aliments de dégénérescence extrêmes.
Lire : les sources de l'alimentation humaine de Nature et Vie et les livres de  Mosséri. 
Si le peuple se maintient dans une alimentation de compromis à tous les repas, quel progrès dans la santé. (Traduction du cours "The Life Science Health System" par T.C. Fry - Roger)


10.06.2013 : ... Moi aussi j'adorais le pain et donc j'ai trouvé un compromis que Mosséri accepte qui est le pain essene que l'on trouve dans les magasins bio à base de blé germés voir de seigle aussi mais plus cher. C'est vrai qu'il a un bon prix mais si il est à notre goût on acceptera le coût et surtout je me suis habitué à en manger qu'avec mes légumes crus 100 grammes tous les deux jours et le pain tient une semaine au prix de 3euros80 environ les 500 grammes de pain au blé germés le moins cher... (Taux de PSA- Daguenet)

 


 

DOCUMENTS GLANÉS DANS LE GROUPE "L'HYGIÉNISME SELON SHELTON"

Groupe "L'Hygiénisme selon Shelton" : http://groups.google.com/group/hygienisme?hl=fr ou

https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!forum/hygienisme

Sélection subjective personnelle !

Les algues
Le chocolat
La banane

Appareil digestif
Dé-vitaliseur

L'asthme

 

LES ALGUES :

01.08.2013 : « ... Pour alimenter le débat, je joins un article de SHELTON traduit par MOSSÉRI et paru dans la revue LE BON GUIDE DE L'HYGIÉNISME N° 29 dépôt légal 2005; J'ai photographié les 4 pages et converti en PDF... » (Muscles - Pascal)

  

       

 

LE CHOCOLAT :

27.08.2013 : « ... Alors en fait, un bon truc pour arrêter le chocolat, c'est qu'il faut se dire que le chocolat « est bon » (en goût), on va dire « appétant », uniquement parce qu'on rajoute du sucre dedans ! Car tu prends du 100 %, il faut se forcer pour aimer au début (je dis au début, car c'est comme la cigarette, au début, on se force, après, on devient addict !).

Donc, si tu visualises bien, que le sucre en poudre (a fortiori le sucre blanc) c'est vraiment dégueulasse pour la santé, et que déjà tu ne manges pas de sucre en poudre ou quoi que ce soit dans ton alimentation, alors, à quoi cela te sert de manger du chocolat si il y a du sucre dedans ? Ça veut bien dire que tu vas « régresser » sur tes résolutions ! !...

P.S. : un article du bon guide de l'hygiénisme sur le chocolat... » (Questions - Corinne)

29.08.2013 : « ... Le chocolat contient de la théobromine, un alcaloide qui stimule des neuros-transmetteurs qui agissent sur les surrénales. Elles libèrent de l'adrénaline.
Elle a 2 fonctions : cardiaque et transformation du glycogène en oses.
Tous les alcaloides affaiblissent et dégénérent le système nerveux.
Ces poisons injectés dans le sang produisent la mort instantanément... » (Questions - Roger)

31.08.2013 : « ... Ne pas oublier que le chocolat demande 2 combinaisons alimentaires : le sucre et lipide. Association incompatible, en digestion opposée.
Avec les autres ingrédients c'est vraiment nocif pour la santé.
Si toutefois on CRAQUE pour le chocolat, manger avant et aprés des crudités, cela tamponne les effets indésirables de ce produit hors nature. L'éviter définitement est mieux... » (Questions - Roger)

 

LA BANANE :

29.07.2013 : « ... Je vous joins en fichier PDF (en espérant que vous arriverais à les lire sans trop de difficultés) les 8 pages du chapitre 25 "le problème de la banane" du livre de MOSSÉRI "PLUS JAMAIS MAL PORTANT" éditions AQUARIUS... » (Banana... - Pascal)

 

 

 

APPAREIL DIGESTIF :

17.09.2013 : « ... j'ai une petite image de l'appareil disgestif qui devrai vous plaire... » (appareil digestif... - Lavande)

LA DIGESTION présentée par Alexis le 28.03.2014 dans le Groupe et qui a été repris pour être le pdf : digestion.pdf


DÉ-VITALISEUR fabrication "Maison" : Lu le 16.09.2013 :

Destiné aux frugivores qui se disent "mais pourquoi dépensez une telle somme pour cette grosse marmite, je voudrais bien juste me faire cuire parfois quelques patates !?"


Les normes techniques du dé-vitaliseur CYTUNILIA fabriqué par les "magic hands" de Pauyel sont incomparables !

La cuisson à la vapeur c'est pas mal pour certaines applications mais bon ! de là à faire croire que cela va donner vie aux aliments en le nommant vitaliseur !

Tout ça pour justifier une somme exorbitante par du blabla speudo-scientifique et des calculs de précision mathématique !

L'incurvation du couvercle est effectivement une bonne idée qui permet à l'eau de condensation de glisser le long des parois au lieu de tomber sur les aliments en les lavant de leur goût et de leurs éléments nutritifs. Blabla bla bla.  Et en plus, c'est c'est très joli !

Le Vitaliseur de Pauyel n'a qu'un seul étage de cuisson perforé et ne nécessite que de très peu d'eau ! (1 petit verre) Le tamis de cuisson perforé de multiples trous de précision ikéa en Acier inoxydable 

Surtout ne l'achetez pas mais voici comment faire pour en réaliser un soi-même !

1 Allez chez Ikéa pour acheter une casserole inox "365+" à 14,99 euros + tamis vapeur "stabil passoire" à 2,99 euros + le fameux dome magic qui n'est rien d'autre qu'un plat à salade inox. il y a 3 modèles ici c'est le moyen 20 cm à 1,99 euros. (c'est bien la première fois que je conseille ikéa !!!)

2 Allez au brico pour acheter une mèche métal, et une vis inox, 2 rondèles inox, ou trouvez cela dans votre caisse à outils pour les bricoleurs !

3 percer le plat à salade, joignez un bouton de tirroir en bois que vous pouvez prendre gratuitement quand les gens se débarrassent de leurs meubles ikéa dans la rue (les encombrants) et mettez les rondèles en inox, puis une rondèle en caoutchou trouvée n'importe ou ! Voilà, c'est magique, votre plat à salade inox sera transformé maintenant en convercle en dôme qui fera l'étonnement de vos voisin !

Pour un prix de 20 euros !

 

 

16.09.2013 : AUTRE PROPOSITION PAR PETER :

Très bien Pauyel, mais il a plus simple car ne nécessitant pas de bricolage et au moins aussi efficace en terme de ce qui nous intéresse.
C’est la proposition de Mosséri que j’ai un peu optimisée.
Prenez une casserole inox large et basse avec un couvercle lourd, genre diamètre 26-28 cm hauteur 7-10 cm, un couvercle en verre est très bien.
Mettez peu d’eau, un petit verre environ.
Coupez les légumes en tranches régulières de 4 à 8 mm ou en morceaux d’environ 2 cm.
Disposez-les afin que la vapeur puisse bien circuler entre les morceaux pour les cuire tous rapidement.
Regardez l’heure quand vous allumez le grand feu mis au maximum.
Quand la vapeur sort mettez le feu au ¾ donc toujours assez vif produisant de la vapeur qui s’échappe.
Restez à surveiller. 10 minutes après l’allumage c’est prêt et il reste environ la moitié du liquide du départ si vous l’égouttez dans le même verre.
Vous pouvez la boire avant de manger les légumes.
Ce jus concentré restant est particulièrement bon et agréable car chargé de sels minéraux et de parfums.
Avec un peu d’habitude et de maitrise on peut savoir combien mettre d’eau au départ pour n’avoir plus que deux ou trois cuillères de ce jus épaissi à la fin de cette cuisson rapide.
Ce jus goûteux pourra alors servir à napper vos légumes cuits, telle une sauce.

Par rapport à ton modèle, Pauyel, sa surface absorbant le feu est plus grande tandis que celle qui laisse échapper les calories en pure perte par convection est plus petite. Avec cette méthode on ne se soucie pas si des goutes tombent sur les légumes car on se délecte de ce qu’ils emportent et l’eau en ébullition ici de toute façon les lèche déjà bien.

Peter

 

10.04.12 : LE TABLEAU DU DOCTEUR TILDEN

Le tableau du Dr Tilden

 

29.11.12 : LES VARICES

Par rapport aux varices, comme je vous l'avais indiqué, il y a 2 semaines, j'ai scanné un article en fichier PDF, paru dans la revue "LA NOUVELLE HYGIENE" N° 20 de février 1957. Cette revue était bimestrielle et donc a dû commencer dans les années 1953 pour se terminer vers 1970. Elle était gérée par Gérard  NIZET, collaborateur de M. MOSSERI à l'époque,
L'article est de SHELTON et a été traduite de l'anglais...

 

14.12.12 : LES ALIMENTS FERMENTÉS

introduction aliments fermentés.pdf introduction aliments fermentés.pdf
25 Ko   Afficher   Télécharger  
effets nocifs aliments fermentés.pdf effets nocifs aliments fermentés.pdf
26 Ko   Afficher   Télécharger  
exemple aliments fermentés.pdf exemple aliments fermentés.pdf
34 Ko   Afficher   Télécharger  
mythes aliments fermentés.pdf mythes aliments fermentés.pdf
32 Ko   Afficher   Télécharger  
questions-réponses aliments fermentés.pdf questions-réponses aliments fermentés.pdf
21 Ko   Afficher   Télécharger  
extrait crusader aliments fermentés.pdf extrait crusader aliments fermentés.pdf
23 Ko   Afficher   Télécharger  

 

24.12.12 : LES CÉRÉALES

Au niveau anatomique, nous avons tous les organes pour digérer les fruits et légumes à l'état cru. Les céréales sont destinées au granivore qui ont un système digestif pour les assimiler. Dans notre société, les céréales (pain, viennoiseries, riz, pâtes, etc) sont d'un accès facile. Il suffit de comptabiliser les boulangeries, les rayons dédiés à toutes cette sorte d'aliments dans les supermarchés pour se rendre compte que c'est très difficile de s'en passer et c'est malheureusement entré dans nos habitudes. Mais c'est à nos dépens car leur consommation épuise notre organisme qui dépense beaucoup d'énergie pour les digérer et elle laisse beaucoup de déchets qui encrasse à la longue notre organisme, déclenchant tout un tas de symptômes malfaisants. Je vous joins un petit fichier PDF traitant du sujet et écrit par SHELTON, grand maître hygiéniste américain que 2 autres fichiers traduits de l'anglais avec google dont la traduction n'est pas parfaite mais dont on peut arriver à cerner le sens.

les céréales.pdf les céréales.pdf
4672 Ko   Afficher   Télécharger  
article sur céréeales francais.pdf article sur céréeales francais.pdf
20 Ko   Afficher   Télécharger  
régime macrobiotique.pdf régime macrobiotique.pdf
22 Ko   Afficher   Télécharger  

 

20.01.13 DOCUMENT SUR LA DIGESTION DES AMIDONS

ocument sur la digestion des amidons Nature et vie

 

14.02.13 : "LES LOIS DE LA NATURE VIVANTE"

Je vous joins quelques pages scannées de l'ouvrage de Albert MOSSERI "LES LOIS DE LA NATURE VIVANTE" qui est une amélioration de LA SCIENCE DE LA SANTE. Cet ouvrage est paru aux éditions AQUARIUS. Je vous conseille de lire en premier LOI N° 13 :LOI DE TRALL...

intro lois de la nature.pdf intro lois de la nature.pdf
3720 Ko   Afficher   Télécharger 


loi de trall.pdf loi de trall.pdf
2365 Ko   Afficher   Télécharger  

 

18.02.13 : POUMONS

Nos poumons sont mis à rude épreuve avec les échappements automobiles ; en plus la fumée de tabac

 

19.03.13 : LA CONSERVATION DES ALIMENTS

Par rapport au moyen de conservation des aliments frais, j'ai été sur le site www.rawfoodexplained.com qui est en anglais...

Il y a une leçon 24 sur la conservation des aliments. J'en ai extrait un article de Marti FRY (femme de T.C. FRY, je suppose, FRY étant un hygiéniste américain décédé dans les années 1970, je crois). Je vous joins cet article en fichier PDF et donc avec une traduction "google" imparfaite mais dont on arrive à saisir le sens.

mefaits congélation ou non.pdf mefaits congélation ou non.pdf
27 Ko   Afficher   Télécharger  
stockage fruits frais.pdf stockage fruits frais.pdf
32 Ko   Afficher   Télécharger  

16.04.13 : JE SUIS UN BOXEUR HYGIÉPHILE

Dernièrement en rangeant mes revues hygiénistes, j'ai retrouvé le résumé de la lettre que j'avais envoyé à Mr MOSSERI et qu'il avait mis dans une de ses revues. Il avait mis en titre JE SUIS UN BOXEUR HYGIEPHILE. Je vous joins le fichier PDF.

numérisation0024.pdf numérisation0024.pdf
1764 Ko   Afficher   Télécharger  

 

DON D'ORGANE :

30.07.2013 : « ... l'intention est généreuse, mais le corps humain a été conçu pour détecter tout corps étranger. Donc toute transplantation d'organe est difficilement vécue par la personne transplantée. Le corps dépense de l'énergie en permanence pour éliminer le corps étranger. Alors le corps médical donne des médicaments anti-rejet, lesquels ont des effets secondaires lourds, que le corps cherche aussi à éliminer, etc...  » (Ame et Science - Corinne)  

18.07.2013 : « ... Pour les dons d'organes les refus sont pris en compte et (en théorie les organismes de transplantation, les hopitaux et cliniques doivent consulter le centre) Je vous donne les coordonnées...  »

REGISTRE NATIONAL DES REFUS AUX PRELEVEMENTS  (RNR) 1 avenue du stade de France 93121 SAINT DENIS LA PLAINE cedex. Je vous conseille de demander un accusé de réception et de vérifier régulièrement que vous êtres toujours inscrit. Porter l'accusé de réception avec le permis de conduire et/ou la carte d'identité. Le site est accessible sur internet et vous pouvez y trouver le document....  » (Ame et Science - Lavande)

01.08.2013 : Pièce jointe (Ame et Science - Bastien)
http://www.dondorganes.fr/medias/pdf/formulaire_registre_refusvf.pdf

Photo

 


 

L'HYGIÉNISME : LES ALIMENTS
Extrait du "Guide du débutant" ou de "LE PETIT GUIDE VERT"
de Albert Mosséri

"Condensé" du document présenté au lien : http://www.hygienisme.org/
dans "Le guide du débutant" de Albert Mosseri, rubrique "Les aliments".

C'est aussi "LE PETIT GUIDE VERT" qui peut être téléchargé au lien : http://vitae.pagesperso-orange.fr/guide%20vert%20de%20l'hygienisme.html

"Le guide du débutant" comporte les rubriques suivantes : Introduction - La faim - Les poissons - Les aliments - Annexes

 

LES LÉGUMINEUSES

Les légumineuses à l'état naturel et cru ne peuvent pas être mangées...

 

LE BLANC D'OEUF

... le jaune est acceptable cru, mollet ou cuit dur...

 

LE LAIT ET LE LAIT CAILLÉ

Le lait est destiné par la Nature aux bébés et aux enfants jusqu'à l'âge de 3 ans...

Le lait caillé, appelé aussi yaourt, est acceptable tous les jours... Ne pas lui adjoindre de sucre.

Le yaourt au soja nature est aussi acceptable...

 

LES FROMAGES

La Nature ne produit pas de fromage...

Les fromages contiennent donc la caséine du lait, qui est une protéine concentrée, au même titre que celles la viande et des noix diverses. C'est de là que vient le mal...

 

LA CRÈME

On peut prendre de la crème fraîche ou liquide en petites quantités...

 

LE SUCRE

Le sucre blanc ou roux est un aliment industriel qu'il faut éviter...

 

LA VIANDE

La viande est naturelle pour les chiens et les loups, c'est à dire pour les animaux carnivores. Pas pour nous...

 

LE POISSON

Le poisson est plus nocif que la viande, car il contient un plus fort pourcentage de protéines...

 

LES CHAMPIGNONS ET LES HUÎTRES

Les champignons et les huîtres sont naturels, mais peu attirants sans assaisonnements. Ces substances sont bien nuisibles...

 

LE PAIN ET LES PÂTES

... Ces aliments sont destinés par la Nature aux granivores, c'est à dire aux oiseaux et aux poules. Pas aux êtres humains...

 

LES ALIMENTS NATURELS

On prendra les aliments naturels à l'état où la Nature nous les offre de ses mains généreuses...

 

LES FRUITS

On peut manger les fruits en mélange avec du yaourt et des fruits secs doux trempés la veille.

Il ne faut pas mélanger les fruits et les farineux, comme les pommes de terre, le pain.

Quant aux bananes, nous défendons leur consommation fraîche, car elles contiennent un poison qui affecte les reins et la vessie...

 

LES CRUDITÉS

On peut manger les crudités, crues, telle quelles, ou préparer un saladier dans lequel on les coupera en petits morceaux et qu'on assaisonnera avec de l'huile vierge, du citron ou du yaourt...

 

ASSAISONNEMENTS PERMIS

Aucun animal n'assaisonne les aliments naturels. On peut toutefois assaisonner avec de l'oignon, de l'huile, des olives noires...

 

LES LÉGUMES

Tous les légumes qu'on ne peut pas manger crus, en bonne quantité, seront cuits légèrement.

On évitera les épinards à cause de l'acide oxalique en excès. Pareil pour la rhubarbe et l'oseille à cause de leur acidité. Les petits pois tendres et verts sont bons, mais pas les secs. On se limitera à une seule tomate par jour, à cause de l'acide oxalique encore.

 

LA CUISSON

... La cuisson doit toujours être faite à l'eau, sinon au four, jamais à l'huile ni au beurre...

Comme la cuisson détruit la plus grande partie des vitamines et qu'elle transforme les sels minéraux et les oligo-éléments en matières inertes, il faut donc cuire le moins possible...

...

LE JEÛNE HEBDOMADAIRE

Quand on a une contrariété, de graves soucis, un grand chagrin, quand on est obligé de se précipiter, de courir, quand on a une obsession, alors il faut sauter le repas, car l'estomac ne peut rien digérer durant ces périodes difficiles de la vie...

De toute façon, comme la plupart des personnes font des écarts alimentaires, elles devront jeûner un jour par semaine...

 

LE SOMMEIL ET LE REPOS

Le sommeil est un facteur important de la santé. Rien n'est aussi destructeur de la santé que le manque de sommeil et le surmenage...

...

 

AUTRE INFORMATION ÉCRITE DANS LE "GUIDE DU DÉBUTANT" :
Information présentée dans le livre à télécharger "Hygiénistement vôtre" de Nicolas Ostaptchouk pages 123 à 126 :

« ... Voici donc les propos d'Albert Mosséri dans son "guide du débutant hygiéniste" :

LA FAIM
Au réveil.
Au réveil, la plupart des gens, dès qu'ils ouvrent les yeux après une nuit de sommeil, fument mangent ou boivent quelque chose. Le petit déjeuner est souvent composé de café et de croissants.
Mais au réveil, on n'a jamais réellement faim. On a la bouche pâteuse, mauvaise, parfois amère, sèche. On a l'esprit vaseux, pas clair et engourdi.
Instinctivement, on cherche à supprimer ces symptômes d'élimination nocturne à l'aide d'une boisson chaude contenant des poisons, comme le café, le thé, le cacao, les tisanes, puis par le tabac. Ensuite, on mange sans faim un ou deux croissants, ce qui surcharge l'organisme à un moment où ses forces vives sont concentrées à achever le catabolisme (élimination de la nuit). Pour ceux qui souffrent de dénutrition (malgré l'abondance de leur alimentation), la "faim" pourrait apparaître une ou deux heures après le réveil, et même tout de suite. Quand leur dénutrition aura été soignée et éliminée, leur corps ne réclamera de nourriture que plusieurs heures après le
réveil.
Mais quelles sont donc les souffrances de la faim ?
L'opinion médicale et populaire veut que la faim soit une sensation douloureuse et pénible. On parle des souffrances de la faim. "J'ai souffert de la faim", vous dira-t-on! Or la faim est une manifestation du fonctionnement normal du corps, et toutes les fonctions normales du corps procurent du plaisir. Ainsi, par exemple, le fait d'uriner, d'évacuer, de regarder, de dormir, d'avoir des rapports sexuels, sont toutes des fonctions agréables. Pourquoi parle-t-on alors des souffrances de la faim ? De ses douleurs ? Il est vrai que certains individus ressentent effectivement des souffrances, mais ce ne sont là que des signes d'élimination et de désintoxication pour effacer les séquelles irritantes des repas malsains précédents. Celui qui arrête de fumer ou de boire du café ressent des souffrances identiques et des douleurs similaires provenant de la désintoxication. Ces inconvénients ne doivent pas porter à manger, ni à fumer, ni à boire du café.
Répétons-le : les souffrances parfois ressenties ne sont pas celles de la faim, mais bien celles de la désintoxication. Ces souffrances disparaissent quand la désintoxication se termine, et quand la faim arrive enfin, aucune souffrance n'est ressentie.

La vraie faim et la fausse faim. Pour savoir si vous ressentez la vraie faim, attendez une heure pour voir. La fausse faim disparaît en peu de temps, réapparaît encore, puis disparaît de nouveau. Par contre, la vraie faim persiste et s'accentue.
Donc, pour les distinguer, il suffira d'attendre une heure par exemple, sinon plus, ainsi on sera fixé. De toute façon, plus on attend, plus la vraie faim sera aiguisée. Car au début, elle sera faible. Dans les cas de dénutrition, la faim aiguë aboutit à une sensation de "partir", de s'évanouir, de s'effondrer. On ne peut pas travailler, ni rien faire avant d'être nourri. A ce moment, il faut manger tout de suite un fruit ou deux, sans aucune boisson. "L'appétit, écrit Shelton, est une contrefaçon de la faim. Ce n'est pas l'expression d'un besoin, mais celle d'une habitude ou d'une envie imaginaire. L'appétit est une créature de l'habitude et de la routine, et peut être due à plusieurs choses comme : l'heure du repas, la vue, le goût et l'odeur des aliments, ou même l'idée de manger qui peut déclencher l'appétit. Les condiments et les assaisonnements peuvent aussi éveiller l'appétit. "
Mais cela n'est pas la vraie faim. L'appétit, c'est une fausse faim. La vraie faim ne s'accompagne d'aucun symptôme. On n'a pas mal à la tête, ni aucun malaise. Les idées sont claires, l'esprit lucide, on est optimiste, heureux, tranquille, serein. La vraie faim ne vient pas forcément à l'heure des repas.
Par contre, les contractions rythmiques de l'estomac se produisent régulièrement, par habitude, à l'heure des repas, et font croire à la faim.
Hélas ! C'est une fausse faim.

La vraie faim peut survenir spontanément à tout moment de la journée, mais pas en pleine nuit. En effet, durant la nuit les muscles sont relaxés et l'estomac, qui est aussi un muscle, se relaxe aussi. Il n'est pas prêt à malaxer le bol alimentaire durant le repos nocturne.
Si l'on ressent, par contre, la faim avant minuit, alors quelques feuilles de laitue ou une pomme devraient la calmer et assurer un sommeil réparateur.
Selon Fletcher, pour distinguer la vraie faim de la fausse faim, on notera que dans la vraie faim "l'eau coule dans la bouche". Selon moi, pour les distinguer, il suffirait d'attendre une heure : la vraie faim persiste, alors que la fausse faim disparaît avec tous les symptômes morbides et trompeurs.

La gorge contractée ou dilatée ? La plupart des hygiénistes professionnels attribuent aux glandes de la gorge et à celles de la bouche le rôle principal dans les manifestations de la faim. Shelton attribue ce rôle principal actif aux nerfs. En effet, ce sont bien les nerfs qui commandent cette sensation de creux et de dilatation qui monte vers l'oesophage et vers la gorge. C'est pourquoi durant les moments de fatigue, de soucis, de préoccupations, de colère, de haine, d'émotions négatives, etc., même si le corps a besoin de nourriture, il ne la demande pas et ne manifestera pas la faim. Les nerfs garderont la gorge et l'oesophage contracté. Quand les conditions sont favorables, la faim se manifeste par la dilatation de la gorge et de l'oesophage.

Une sensation agréable. La vraie faim est une sensation toujours agréable et plaisante, même si elle peut être pressante. Un creux dans l'estomac, un vide accompagné de contractions rythmiques, une sensation de détente qui monte de l'estomac vers la gorge en traversant l'oesophage : tous ces symptômes sont agréables et plaisants. Par contre, dans les cas de dénutrition et de manque de réserves, le sujet peut ressentir une faim diffuse, une incapacité de travailler ou de se concentrer, il se sent "partir". Or ces sensations disparaissent rapidement en quelques semaines, au fur et à mesure que les réserves sont comblées. Alors, la faim devient moins pressante et moins fréquente. Le sujet ressentira alors la faim, mais son esprit sera alerte, vif et lucide, et son humeur optimiste et sereine. Il verra la vie en rose.

La fausse faim comme après une drogue. Tous les symptômes morbides que j'ai décrits dans la fausse faim ressemblent de façon frappante aux symptômes qui se manifestent chez le fumeur et le buveur de café, de thé ou même chez le drogué, quand ils arrêtent leur poison. Ces symptômes sont ceux de la fausse faim, ce sont des symptômes d'élimination. La fausse faim est un symptôme d'élimination des résidus du repas précédent. Or ces symptômes de désintoxication sont bien connus des drogués, des fumeurs et des buveurs de café et de thé. Malheureusement, les mangeurs les ignorent.
L'accoutumance peut exister pour la drogue comme pour les aliments malsains. Il est évident que si un drogué ou un fumeur en pleine désintoxication reprend son poison, les symptômes désagréables de la désintoxication cessent aussitôt. Or, il ne faut jamais arrêter une
désintoxication, qu'elle provienne de la drogue, de l'alcool, du café ou des aliments malsains. "Les symptômes morbides de la fausse faim, poursuit
Shelton, sont identiques à ceux qu'éprouvent les drogués quand ils sont privés de leur drogue habituelle".

...  »

 

LES ALIMENTS

Lire : L'hygiénisme suivie de l'Entrevue avec Albert Mosséri (19 novembre 2004) : https://sites.google.com/site/libertero/l-humain-ce-sauvage/anatomie-comparee/hygienisme---albert-mosseri ou https://sites.google.com/site/kamaraimo/Home/albert-mosseri


LE GUIDE DU DÉBUTANT de Albert Mosséri
ou
- "LE PETIT GUIDE VERT - Principes de base " - à lire au lien : http://vitae.pagesperso-orange.fr/guide%20vert%20de%20l'hygienisme.html

- RECETTES - LES ALIMENTS -

Livret : "LE SPORTIF HYGIÉNISTE" par Roger Marteau et Extraits

BLOG HYGIÉNISME : http://vitae.pagesperso-orange.fr/page%20presentation%20hygienism.htm (contact : vicen@wanadoo.fr) avec :

-
Préparations plats hygiénistes : http://vitae.pagesperso-orange.fr/aliments%20saints.html
- Infos pratiques alimentaires
: http://vitae.pagesperso-orange.fr/info%20bouffe%20hygie.html

Lire en complément le chapitre "COMBINAISONS ALIMENTAIRES" #les_combinaisons_alimentaires et "LE JEÛNE" http://www.conscience33.fr/jeune.html

PLANCHE "CLASSIFICATION DES ALIMENTS" présentée au lien : #planches

Photo

Lu dans le livre de Shelton "LES COMBINAISONS ALIMENTAIRES ET VOTRE SANTÉ" #Livre_LES_COMBINAISONS_ALIMENTAIRES_ET_VOTRE_SANTE

Chapitre 1 – LA CLASSIFICATION DES ALIMENTS (page 25)

     … Un aliment véritable ne doit pas contenir d’éléments nuisibles…
     I. – PROTÉINES (protides)
     Les aliments suivants contiennent un pourcentage élevé de protides :
     Graines et noix (riches en huile) : amande, noisette, sésame, pistache, etc.) - Légumineuses – Arachide – Soja – Viandes, poissons, fromages, œufs – Céréales – Lait : % plus faible.

     II. – HYDRATES DE CARBONES (Glucides)
     … 1°) Amidons (ou farineux) :
     Arachide (cacahuète) – Céréales (toutes) – Châtaignes – Fève, haricot et pois secs (à l’exception du soya) – Pomme de terre (toutes variétés) – Potiron – Topinambour – Etc.
     2° Amidons légers (ou petits farineux) :
     Artichaut – Betterave – Carotte – Chou-fleur – Navet – Rutabaga – salsifis – Etc.
     3° Sirop et sucres :
     Sucres blanc, brun (cassonade), de canne, d’érable, de lait – Miel – Etc.
     4° Fruits doux :
     Banane – Datte – Figue – Kaki – Poire séchée au soleil – Pruneau – Raisin – Raisin ses – Etc.

     III. – GRAISSES (Lipides)
     … Avocat – Beurre – Crème – Huile de coton, de maïs, de noix, d’olive, de sésame, de soya, de tournesol – Lard – Noix (la plupart) – Succédanés du beurre – Suif – Viandes grasses – Etc.

     IV. – FRUITS ACIDES
      … Ananas – Citron – Grenade – Orange – Pamplemousse – Pêche acide – Pomme acide – Prune acide – Raisin acide – Tomate – Etc.

     V. - FRUITS MI-ACIDES
     Abricot – Bluet – Cerise douce – Figue fraîche – Mangue – Mangouste – Papaye – Pêche douce – Poire – Pomme douce – Prune douce – Etc.

     VI. – LÉGUMES VERTS NON FARINEUX
     … Ail – Asperge – Betterave (feuilles vertes) – Brocoli – Cardon – Carotte (feuilles vertes) – Céleri – Ciboulette – Chicorée – Choux commun, de Bruxelles, de Chine, chou-fleur, frisé – Concombre – Courge – Courgette – Cresson – Échalote – Endive – Epinard – Haricot vert – Laitue – Maïs vert – Moutarde – … - Navet (feuilles vertes) – Oignon – Oseille – Persil – Pissenlit – Poireau – Poivron doux – Pousse de bambou – Primevère – Rhubarbe – Scarole – Etc.

     VII. – MELONS
     Toutes les espèces de melons et de pastèques
     …

Lu dans "LE GUIDE DU DÉBUTANT" #Le_guide_du_debutant

LES LÉGUMINEUSE Les légumineuses à l'état naturel et cru ne peuvent pas être mangées...

LE BLANC D'OEUF... le jaune est acceptable cru, mollet ou cuit dur...

LE LAIT ET LE LAIT CAILLÉ Le lait est destiné par la Nature aux bébés et aux enfants jusqu'à l'âge de 3 ans... Le lait caillé, appelé aussi yaourt, est acceptable tous les jours... Ne pas lui adjoindre de sucre. Le yaourt au soja nature est aussi acceptable...

LES FROMAGES La Nature ne produit pas de fromage... Les fromages contiennent donc la caséine du lait, qui est une protéine concentrée, au même titre que celles la viande et des noix diverses. C'est de là que vient le mal...

LA CRÈME On peut prendre de la crème fraîche ou liquide en petites quantités...

LE SUCRE Le sucre blanc ou roux est un aliment industriel qu'il faut éviter...

LA VIANDE La viande est naturelle pour les chiens et les loups, c'est à dire pour les animaux carnivores. Pas pour nous...

LE POISSON Le poisson est plus nocif que la viande, car il contient un plus fort pourcentage de protéines...

LES CHAMPIGNONS ET LES HUÎTRES Les champignons et les huîtres sont naturels, mais peu attirants sans assaisonnements. Ces substances sont bien nuisibles...

LE PAIN ET LES PÂTES... Ces aliments sont destinés par la Nature aux granivores, c'est à dire aux oiseaux et aux poules. Pas aux êtres humains...

LES ALIMENTS NATURELS On prendra les aliments naturels à l'état où la Nature nous les offre de ses mains généreuses...

LES FRUITS On peut manger les fruits en mélange avec du yaourt et des fruits secs doux trempés la veille. Il ne faut pas mélanger les fruits et les farineux, comme les pommes de terre, le pain. Quant aux bananes, nous défendons leur consommation fraîche, car elles contiennent un poison qui affecte les reins et la vessie...

LES CRUDITÉS On peut manger les crudités, crues, telle quelles, ou préparer un saladier dans lequel on les coupera en petits morceaux et qu'on assaisonnera avec de l'huile vierge, du citron ou du yaourt...

ASSAISONNEMENTS PERMIS Aucun animal n'assaisonne les aliments naturels. On peut toutefois assaisonner avec de l'oignon, de l'huile, des olives noires...

LES LÉGUMES Tous les légumes qu'on ne peut pas manger crus, en bonne quantité, seront cuits légèrement. On évitera les épinards à cause de l'acide oxalique en excès. Pareil pour la rhubarbe et l'oseille à cause de leur acidité. Les petits pois tendres et verts sont bons, mais pas les secs. On se limitera à une seule tomate par jour, à cause de l'acide oxalique encore.

LA CUISSON ... La cuisson doit toujours être faite à l'eau, sinon au four, jamais à l'huile ni au beurre... Comme la cuisson détruit la plus grande partie des vitamines et qu'elle transforme les sels minéraux et les oligo-éléments en matières inertes, il faut donc cuire le moins possible...

... LE JEÛNE HEBDOMADAIRE Quand on a une contrariété, de graves soucis, un grand chagrin, quand on est obligé de se précipiter, de courir, quand on a une obsession, alors il faut sauter le repas, car l'estomac ne peut rien digérer durant ces périodes difficiles de la vie... De toute façon, comme la plupart des personnes font des écarts alimentaires, elles devront jeûner un jour par semaine...

LE SOMMEIL ET LE REPOS Le sommeil est un facteur important de la santé. Rien n'est aussi destructeur de la santé que le manque de sommeil et le surmenage...
...

RECETTES :

MENUS ET RECETTES HYGIÉNISTES :

n° 72 menus et recettes hygiénistes par Joëlle Marteau
Menus végétariens. Les légumes. Les fruits sont utiles pour la santé. Comment consommer les noix.
32 p. - 4,50 €

http://www.nature-et-vie.fr/librairie/livret&ajouter=42

b

 

AUTOUR DU RÉGIME 80/10/10 de D. Douglas Graham (80 % de glucides, 10 % de protéines et 10 % de lipides) :

Lu au forum : http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=17303.0

"Le régime 80/10/10 du Dr Graham est un régime végétalien, cru et contenant peu de matières grasses et de protéines.

80/10/10 signifie:
80 % ou plus des calories sous forme de glucides
10 % maximum sous forme de protéines
10 % maximum sous forme de lipides

Ce régime est aussi connu sous le nom de 811rv (811 étant l'abréviation de 80/10/10 et rv signifiant "raw vegan").

Les calories apportées par les glucides proviennent essentiellement de fruits frais. Le régime inclut aussi de grandes quantités de plantes à feuilles vertes (salades diverses, chou, céleri, etc.) et des graines et noix en petite proportion.

Le 811rv s'inscrit dans une démarche hygiéniste et les facteurs de santé autres que l'alimentation sont abordés dans le livre."

Télécharger le livre en anglais : http://www.4shared.com/office/3gJ4u2nv/douglas-graham-the-80-10-10-di.html ou http://dl.free.fr/getfile.pl?file=/VVnZkPkx

- Forum http://arnelae.forumactif.com/t12104-l-alimentation-crue-et-la-80-10-10-diet

- Témoignage de Michel Nature : http://michelnature.com/?p=147

- Une présentation du régime 80/10/10 : http://www.crudivegan.fr/2012/11/lalimentation-selon-le-docteur-graham.html

- Analyse des aliments : avec CRON-O-Meter : http://cronometer.com/ ou USDA database au lien http://ndb.nal.usda.gov/ et Nutridiary : http://nutridiary.com/

- Témoignage : http://vivrecru.org/articles-pratiques-temoignages/temoignage-de-dan-du-quebec/#.Uf0jDZL0E2U

 

L'ANTHROPOSOPHIE ET L'ALIMENTATION :

Livret " MA RELATION À LA NOURRITURE" par Joël Acremant - Extrait (10 pages) : http://apma.fr/boutique/wp-content/uploads/2013/05/Ma-relation-%C3%A0-la-nourriture-extrait.pdf - Achat : http://apma.fr/boutique/?product=ma-relation-a-la-nourriture
Sommaire et Extrait du livret au lien : #ma_relation_a_la_nourriture

Livre : "ALIMENTATION DYNAMIQUE SELON RUDOLF STEINER. Ce que la Science spirituelle de Rudolf Steiner apporte à une nouvelle hygiène alimentaire", Tome 1 http://www.abebooks.fr/Alimentation-dynamique-Rudolf-Steiner-science-spirituelle/4749790097/bd ou
autre titre : "DYNAMIQUE DE L'ALIMENTATION" par Gerhard Schmidt : http://livre.fnac.com/a1238463/Gerhard-Schmidt-Dynamique-de-l-alimentation ou http://www.abebooks.fr/servlet/SearchResults?an=Schmidt%2C+Gerhard&sortby=3

Livre "Alimentation dynamique : Tome 2, Ce que la Science spirituelle de Rudolf Steiner apporte à une nouvelle hygiène alimentaire", 2ème édition par Gerhard Schmidt : http://www.amazon.fr/Alimentation-dynamique-spirituelle-nouvelle-alimentaire/dp/2852481154

 

Document "DIÉTÉTIQUE OU QUELQUES BASES D'UNE ALIMENTATION SAINE " (46 pages) par Jean José Mayol :
http://reocities.com/Athens/3767/approche.pdf
(source http://wikipedia.orange.fr/wiki/P%C3%A2te+de+noisettes) où se trouve des références à Rudolf Steiner :

 

Page 31 :
c) Les vaches folles....
La consommation de viande est globalement à la baisse depuis 1979, bien avant la panique de l'ESB. Rudolf Steiner durant une conférence faîte en 1924 expliqua comment un boeuf alimenté de colombes (même si elles représentent la pureté et la paix !) deviendrait fou…

Page 32 et suivantes :
f) Rudolf Steiner…
Voici un petit extrait d’un livre « Alimentation dynamique » [note : le livre est analysé sous le titre "Dynamique de l'alimentation" tome 1 avec en sous-titre : "Pourquoi mangeons-nous ?" par Gerhard Schmidt] :

C’est seulement depuis 1847, date où fut fondée la première Société végétarienne (la London Vegetarian Society), que la question du régime «cru» commença à se poser en Europe. Peu avant 1900, le jeune Birchner-Benner, alors âgée de 28 ans, se décida au végétarisme ; ce fut un acte extrêmement inhabituel. (Chapitre VII - Le cru et le cuit - page 171)

Birchner-Benner ne s’était pas fait végétarien pour des raisons morales ou religieuses, mais parce qu’il avait appris par expérience que ses malades guérissaient mieux avec ce régime. Mais il ne trouva pas, dans toutes la science nutritionnelle de 1895, une seule donnée capable de justifier les effets bienfaisants du « régime cru ». En tout ceci, Birchner-Benner eut un comportement parfaitement scientifique, libre de préjugés, rationnel. (Chapitre VII - Le cru et le cuit - page 171)

Cherchant la raison de cette efficacité, Birchner-Benner s’arrêta à une assertion du physicien Wilhelm Ostwald : « Ce que nous mangeons dans la plante, c’est de l’énergie solaire ». Il fit sien ce postulat, qui est absolument juste, et il en déduisit que la nourriture d’origine végétale doit avoir la plus haute valeur nutritive. Car selon les lois énergétiques, la lumière solaire représente la force la plus agissante. Mais la nourriture végétale crue, « fraîche », comme il disait, surpasse-t-elle en valeur la nourriture végétale qu’il appelait « cuite à mort » ? (Chapitre VII - Le cru et le cuit - page 172)

En mangeant de la viande, on ne développe donc pas les forces que nécessite la digestion des plantes. On devient intérieurement plus paresseux et les forces inemployées provoquent des troubles. (Chapitre VII - Le cru et le cuit - page 173)
Page 151 : « Lorsque l’homme tire sa nourriture du règne animal, le processus d’intégration est déjà accompli. Au contraire, s’il se nourrit de plantes, il accomplit lui-même, en toute fraîcheur, en toute virginité, le processus d’intégration ».

Toute force que l’on ne met pas en action se paralyse et s’affaiblit. Que ce soit un muscle qui, ne pouvant plus se mouvoir, s’atrophie et régresse, ou un organe digestif auquel on ne fait pas suffisamment appel, ou encore une faculté psychique que l’on laisse en jachère, le résultat est toujours un affaiblissement, jamais un renforcement. Car ainsi que Bunge l’avait déjà dit : « C’est dans l’activité que réside le secret de la vie ». Rudolf Steiner ajoute :
« Lorsque l’homme déploie cette force, il devient en lui-même une vie intérieure autonome ». Il en résulte aussi que ce n’est pas la quantité des matières absorbées qui importe, mais les forces qu’elles éveillent et la qualité de ces forces. [Chapitre IX -Nourriture végétale - nourriture animale - page 202]

Se nourrir exclusivement de végétaux, c’est prendre à sa charge tout le processus que l’animal nous épargnait, étant donné qu’il a déjà conduit assez loin la métamorphose de ses propres substances. [Chapitre IX -Nourriture végétale - nourriture animale - page 202]

Une nourriture carnée empêche de développer certaines forces. [Chapitre IX -Nourriture végétale - nourriture animale - page 202]

Reproduisons ici notre schéma du chapitre III : HOMME ANIMAL VEGETAL MINERAL [page 49 du livre]
Nous l’avions dit déjà, les aliments ont à parcourir un chemin plus ou moins long pour s’identifier et s’intégrer à l’homme. C’est pourquoi l’homme actuel ne peut tolérer que de très petites quantités de minéraux, à moins qu’ils ne soient « végétabilisés » : la plante lui apporte des minéraux déjà transmués.
Mais l’homme actuel a-t-il assez de forces pour le régime végétarien ? Peut-il en mobiliser assez ? N’est-il pas devenu tout à fait inapte à ce travail ? Auquel cas, un régime «mixte» lui conviendrait mieux. [Chapitre IX -Nourriture végétale - nourriture animale - page 202]

Il serait trop simple de déduire que l’homme est un omnivore. Et là aussi, Glatzel reconnaît à l’homme « son pouvoir extraordinaire d’adaptation à différentes formes d’alimentation » Cela signifie que l’homme a la possibilité de rompre avec les sévères contraintes qui pèsent sur l’animal en matière alimentaire et de se créer à lui-même son mode d’alimentation, en fonction de son niveau d’évolution, de sa constitution, de sa race, de son peuple et, en dernière analyse, de son individualité. [Chapitre IX -Nourriture végétale - nourriture animale - page 203]

L’hérédité, par exemple, peut jouer un rôle. « Il existe des gens qui, en vertu de leur hérédité, ne peuvent pas déployer assez de force pour une alimentation purement végétarienne. » [Chapitre IX -Nourriture végétale - nourriture animale - page 204]

Rudolf Steiner disait : « Cela provoque chez l’adulte de la volupté, exactement comme les sucreries chez l’enfant… Si on mange de la viande, c’est principalement parce que le corps aime la viande ».
Si l’organisme s’est habitué à la nourriture carnée dès la petite enfance, il devient très difficile de l’en déshabituer. Car, sous ce rapport aussi, le pouvoir de l’habitude est considérable et souvent méconnu. [Chapitre IX -Nourriture végétale - nourriture animale - page 205]

On compte en moyenne une dépense de 7 kg de protéines végétales pour obtenir 1 kg de protéines animales. En d’autres termes : « du point de vue énergétique, la production de protéines animales est un procédé extrêmement irrationnel ». [Chapitre IX -Nourriture végétale - nourriture animale - page 206]

Or une nourriture d’origine végétale met l’homme en rapport avec des forces cosmiques inemployées, vierges, et de ce fait, il devient « beaucoup plus sensible » à toutes les impressions et expériences spirituelles que le système nerveux lui transmet. Car rien, alors, ne trouble ce système nerveux. L’homme est donc redevable à ce mode d’alimentation « d’une faculté de voir plus haut et plus largement les grandes correspondances des choses, ce qui l’élève au-dessus des limites étroites de son existence personnelle… »
Mais une telle allégation, tout comme les suivantes, ne peut être comprise que par un esprit libre de tout préjugé, et dans le cas présent, la chose naturellement rare et difficile à exiger. [Chapitre IX -Nourriture végétale - nourriture animale - page 210]

Rudolf Steiner ajoutait : « Lorsque l’homme forme ses jugements à partir de la colère, de l’égoïsme, les sympathies et des antipathies qui troublent tout et montrent tout sous un jour étroitement limité, lorsqu’il se traîne de préjugé en préjugé… il le doit à ses relations avec le monde animal dont il se nourrit ». [Chapitre IX -Nourriture végétale - nourriture animale - page 211]

De telles paroles n’ont presque jamais été prononcées dans notre monde moderne ; lorsqu’elles le sont par quelqu’un qui a écrit « La philosophie de la liberté », cela leur donne d’autant plus de poids.
« Car l’homme est libre, dans la mesure où il est capable, à tous les instants de sa vie de n’obéir qu’à lui-même. » [Chapitre IX -Nourriture végétale - nourriture animale - page 211]

 

Photo Photo

Pour mémoire : Agriculture & alimentation par Rudolf Steiner : http://www.anthromedia.net/fr/themes/agriculture-alimentation/

Claude TRAKS et l'alimentation qui écrit à ce lien : http://www.claudetraks.com/fr/lalimentation.html

Rudolph Steiner disait dans une conférence en 1923: “Et l’on en arrive à ce que je répète toujours aux gens. Ceux-ci, n’est-ce pas, viennent et demandent: est-il préférable de boire de l’alcool ou vaut-il mieux ne pas en boire? Vaut-il mieux être végétarien ou manger de la viande? Je ne réponds généralement jamais s’il faut renoncer à l’alcool ou s’il faut en boire, s’il faut se nourrir de végétaux ou de viande, mais je réponds: l’alcool agit de telle ou de telle façon. Je fais simplement part de la façon dont il agit. A eux de se décider entre boire et ne pas boire. Je me comporte également ainsi pour ce qui est des nourritures végétales et animales. Je dis: la viande agit ainsi, les plantes agissent ainsi. L’homme peut ainsi décider librement. Voici l’attitude dont la science devrait faire preuve: le respect de la liberté de l’homme. De façon à ne pas laisser apparaître le sentiment que l’on veut imposer ou interdire quelque chose à l’homme, mais qu’on lui dit les faits. Lorsqu’il sait l’action de l’alcool, il en vient de lui-même à ce qui est bon. C’est ainsi que nous avançons. Nous en arrivons à ce que les hommes libres puissent eux-mêmes trouver leur chemin.” 
Alimentation et développement spirituel - Edition Anthroposophiques Romandes.

et

... Rudolf Steiner, “Quand l’homme complète son régime par des pommes de terre en quantité mesurée, il ne fait pas de doute que celles-ci sont bénéfiques… Mais la pomme de terre contient énormément d’amidon, lequel doit absolument se transformer en sucre chez l’homme…Je vous l’ai déjà dit: quand l’homme mange trop de pommes de terre, sa tête doit faire obstacle à la fermentation. Voilà pourquoi les hommes qui mangent trop de pommes de terre et qui, de ce fait, imposent à leur tête une tâche écrasante pour maîtriser la fermentation de la pomme de terre, deviennent faibles d’esprit. S’affaiblissent notamment les parties centrales du cerveau, il ne reste que les parties antérieures du cerveau qui se donnent peu de mal pour s’opposer à la fermentation de la pomme de terre. Et c’est précisément parce que la consommation de la pomme de terre a pris dans les temps modernes une extension considérable qu’est apparu le matérialisme, qui est un produit du cerveau antérieur”. 
Rudolf Steiner - Alimentation et développement spirituel Editions Anthroposophiques romandes

 

 

LES COMBINAISONS ALIMENTAIRES

Livre : "LES COMBINAISONS ALIMENTAIRES ET VOTRE SANTÉ" par Herbert M. Shelton (sommaire et extraits)

Livre : "LA NOURRITURE IDÉALE ET LES COMBINAISONS SIMPLIFIÉES" par Albert Mosséri (sommaire et extraits)

Lire en complément le chapitre "LES ALIMENTS" #Les_aliments et "LE JEÛNE" http://www.conscience33.fr/jeune.html

PLANCHES :

 

Planche donnée ppar Jean-Claude Reygade (source : http://jeune-et-sante.forumcanadien.ca/t226-rupture-et-realimentation-suite-au-jeune-shelton-rocan-reygade-passebecq)



Les deux planches suivantes résument les bonnes combinaisons alimentaires et la classification des aliments.

BONNES COMBINAISONS ALIMENTAIRES (planche recto) * : photo agrandie ou à télécharger combinaisons alimentaires - recto.jpg

Photo

 

CLASSIFICATION DES ALIMENTS (planche verso) * : photo agrandie ou à télécharger combinaisons alimentaires - verso.jpg

Photo

* REMARQUE CONCERNANT "L'HISTOIRE" DE CES DEUX PLANCHES :
Ces planches ont été données à une amie hygiéniste par une amie qui l'avait elle-même obtenue auprès d'un hygiéniste de Toulouse aux environs de l'an 2000.

Ainsi qu'il apparaît en bas de la page recto, ces planches ont été créées intialement par "Shangri-La" à Bonita Springs en Floride (USA).
Des recherches sur internet permettent de trouver que c'est en 1964 que l'hôtel qui exploitait ce lieu a été nommé "Shangri-La" par son propriétaire R.J. Cheatham et qu'il fonctionnait come un centre thermal.
Après la mort de Cheatham, la propriété a été revendue en 1993 à un couple allemand en 1993, Leo et Deborah Dahlman, pour crééer un centre nutritioniste à Bonita Springs et ce centre a fait faillite en 1998. Ce centre nutritioniste était destiné à une clentèle européenne et a décliné à partir de la chute du mur de Berlin.
Le centre a été ensuite racheté en 1998 par le "Lama Hana Land Trust" afin de le protéger des spéculateurs, avec deux écologistes Addison Fischer et Heather Burch qui ont conservé en bon état ce lieu pour sa partie culture biologique, mais sans activités d'accueil. L'agriculteur biologiste Frank Oakes est présenté ici : http://www.marconews.com/photos/galleries/2013/feb/05/local-organic-entrepreneur-and-farmer-frank-oakes/262173/ (Il est décédé en 2013 : http://storify.com/critterkay/in-memoriam-frank-oakes).
Ce centre a été revendu une dizaine d'années plus tard, et il vient maintenant d'être ré-ouvert en décembre 2011 comme un centre de santé pour l'usage en particulier des sources. Il est présenté sur internet au lien : http://shangrilaretreat.com/ et https://www.facebook.com/shangrilasprings. Son nouveau nom est "Shangri-La Springs". Le centre n'avait pas été ouvert au public entre entre 1998 et 2011 !

Tout ceci pour expliquer que ces planches semblent avoir été créées par le centre "Shangri-La" à sa période nutritioniste, pendant la durée de son fonctionnement à partir de 1993 avant sa faillite en 1998, et n'ont pas de relation avec la direction actuelle de "Shangri-La" à Bonita Springs, et qu'on n'en retrouve pas de traces sur internet !
Les planches n'ont pas non plus de relation avec "le régime Shangri-La" : http://en.wikipedia.org/wiki/The_Shangri-La_Diet, présenté au lien http://www.perdre-du-poids-ensemble.com/regime-shangri-la !
L'histoire du centre Shangri-La à Bonita Springs est présentée en particulier aux liens : http://www.naplesnews.com/news/2006/sep/07/mysteries_behind_shangrila_hotel_fivestar_tour/ et http://shangrilaretreat.com/history/?pid=74.

 

MANGER EN SÉQUENTIEL :

Site du Dr Bass : http://drbass.com/sequential.html

"Pour simplifier ce concept de manger en séquentiel ou en couches successives, la règle de base ou le principe peut être énoncé comme suit :
Mangez l'aliment le plus liquide le premier, le suivant moins liquide en second, etc..."

Temps de digestion (temps passé dans l'estomac) : source http://drbass.com/sequential.html

Eau : si l'estomac est vide, l'eau va directement dans les intestins
Jus : fruits, bouilon de légumes : 20 à 30 minutes
Semi-liquide (salade mixte, légumes ou fruits) : 20 à 30 minutes
Légumes cuits : 40 à 50 minutes
Glucides semi-concentrés - amidons (pommes de terre, topinanbours, courges...) : 60 minutes
Glucides concentrés (riz, millet, sarrasin...) : 90 minutes
Légumineuses et pois (lentlles, pois, haricots...) : 90 minutes
Graines et noix : 2 heures à 3 heures
Fromages : 1h30 à 4h
...

 

EXEMPLES DE MENUS :

 

MENU IDÉAL (3 repas)

 

MENU IDÉAL (2 repas)

Matin :
     Fruits frais en mélange (100g à 150 g)
     ou 1 jus
     ou 1 lait caillé sans sucre.

Midi :
     Salade verte (100 g à 500 g)
     Crudités (100 g à 500 g)
     Noix diverses (50 g à 150 g)
     ou fromages cuits (gruyère, conté (50 g à 250 g))
     ou fromage blanc frais (100 g à 300 g).

Soir :
     Légumes échaudés 5 minutes (200 g à 500 g)
     Pommes de terre bien cuites ou marrons (100 g à 200 g)
     Fruits secs doux (1/2 verre à 1 verre 1/2)

 

 Matin :
     Rien ou 1 jus ou 1 lait caillé sans sucre.

Midi :
     Fruits frais en mélange (500 g à 1 500 g).

Soir :
     Salade verte (100 g à 500 g)
     Crudités (100 g à 500 g)
     Légumes échaudés 5 minutes (200 g à 500 g)
     Noix diverses (50 g à 150 g)
     ou fromages cuits (gruyère, conté) (50 g à 250 g)
     ou fromage blanc (100 g à 300 g).

Soir alternatif :
     Salades (laitue, épinards, scarole,…) (100 g à 500 g)
     Crudités (100 g à 500 g)
     Légumes échaudés 5 minutes (200 g à 500 g)
     Pommes de terre ou marrons bien cuits (100 g à 300 g)
     Fruits secs doux (1/2 verre à 1 verre 1/2).

 Source : "La santé par la nourriture" par Albert Mosséri – EXTRAITS (page 225)

 

Source : Livre : "Hygiénistement vôtre ! " par Nicolas Ostaptchouk - Tableau page 77

INFORMATION - LES COMBINAISONS ALIMENTAIRES :

Fiche n° 10 "Les combinaisons alimentaires" par Évelyne CURT au lien http://www.conscience33.fr/jeune.html#Les_combinaisons_expliquees

dont l'extrait ci-dessous :

Comment procéder en pratique.
Les bonnes combinaisons demandent de réfléchir avant chaque repas pour choisir des aliments compatibles, et il faut y penser déjà au moment de faire ses courses.

Avant de commencer un repas, nous devons prendre le temps pour :
– évaluer de quels aliments nous disposons, et pour chacun, de quelle quantité et de quelle qualité
– ressentir quels sont les besoins prioritaires de mon corps, à ce moment, et sans faire appel au mental
– savoir quels sont les aliments compatibles entre eux, et dans quel ordre il est préférable de les manger
– Nous pouvons alors composer notre repas, en fonction de ces trois facteurs ; cette préparation vaut bien mieux que toutes les recettes de cuisine !
– Au moment de faire les achats, il est bien de déjà faire cette réflexion, afin de ne pas acheter trop d'aliments incompatibles, et de prévoir pour disposer chaque jour d'une gamme de produits en quantité et en qualité suffisantes.

Pour cela, il faut bien connaître plusieurs classifications :
aliments crus et aliments cuits
aliments non acides et aliments acides
aliments aqueux et aliments concentrés

La nourriture hygiéniste idéale consiste à ne consommer que des aliments crus, non acides et aqueux.

Dans ce cas, la question des combinaisons alimentaires ne se pose quasiment pas.

Très peu de personnes pratiquent la nourriture idéale toute l'année, mais par contre, nous devons tous le faire plusieurs fois par an, le plus longtemps possible, selon son état de santé, et en augmentant progressivement la durée.

Dès qu'on s'écarte de la nourriture idéale, on doit veiller aux bonnes combinaisons. C'est-à-dire, chaque fois que l'on rajoute des aliments cuits, ou acides ou concentrés.

Les aliments cuits sont ceux qui ont été chauffés à plus de 40°C, soit par la cuisson, soit par les procédés de conservation et de maturation.
Les aliments acides sont détectés par la couleur et le goût. On doit toujours préférer les moins acides.
Les aliments concentrés sont classés en sucres, graisses, protéines (glucides, lipides, protides).


Les règles de base sont :

protéines et acides est le mélange le plus dangereux,
car aucun des deux ne peut être correctement digéré, c'est le plus irritant et le plus acidifiant.

protéines et sucres, graisses et sucres sont incompatibles
ce mélange est moins dangereux, mais il bloque les éliminations, provoque des mucosités, fait prendre du poids.

manger chaque aliment séparément et dans un certain ordre facilite la digestion et l'assimilation.
Perdre les habitudes de rajouter des sauces, des boissons, des desserts, ...

les légumes crus (fruits, feuilles et racines) sont compatibles entre eux et avec tous les autres aliments.
Avoir toujours la plus grande variété de légumes. Tous se conservent facilement une semaine et plus. Il faut goûter tous les légumes crus, car presque tous peuvent être consommés crus. En période de transition, pour ceux qui ont des difficultés de mastication, pour les enfants, pour les personnes âgées, ou très déminéralisées, très acidifiées, avec des difficultés de santé, .... ou simplement pour le plaisir, il est nécessaire d'utiliser un extracteur de jus (jus ou légume écrasé) qui permet d'en manger en plus grande quantité, à toute heure, et en faisant de délicieux mélanges.

Les aliments les plus acides doivent être pris en premier.
Les aliments les plus juteux, en premier, après les plus acides.
Les protéines, en premier.
Les graisses, en dernier.
Les légumes cuits, en dernier, après les crudités, avant les graisses ou les fruits secs doux.
On peut aussi respecter cet ordre tout au long de la journée, et prendre en dernier les aliments qui ralentissent le transit ; sinon, il faut attendre un temps plus long entre les repas, ou bien intercaler un repas de légumes crus, qui servent d'aliments « tampons ».

Comme exemple, si on consomme habituellement : amandes - oranges - pommes - dattes - avocats - carottes crues - salades vertes - jaunes d'œufs crus - légumes cuits - pain essénien – pastèque

Classification : aliments aqueux :                            pastèque – salade verte – orange – pommes – carottes crues - légumes cuits
                       aliments concentrés : - sucrés       : dattes
                                                         - protéinés : amandes - jaune d'œuf cru – pain essénien
                                                         - gras         : avocats
                        aliments acides :                             orange, pommes (selon la variété et la maturité)

On ne doit jamais cuire les aliments concentrés, ni les fruits

sauf les bananes ; on peut les cuire car elles ne sont pas acides.
Il faut absolument éviter les olives et tous les fruits oléagineux du commerce, qui sont tous séchés à forte température, (arachides, noix de cajou, etc.), à l'exception des amandes ; également sous forme de purées, car ils sont grillés avant d'être broyés.
Sont moins dangereux, mais il est mieux de les éviter : les avocats passés au maturateur, la noix de coco séchée, etc.
Tous les fruits secs doux du commerce sont aussi irritants et acidifiants, car séchés à forte température (bananes, abricots, ...), à l'exception de certaines variétés de dattes et de figues.
Également à éviter : les sauces tomates (car ce sont des fruits), compotes, confitures (même sans sucre), les jus de fruits en bouteilles, etc.

Donc, on ne peut cuire que les légumes
; en général, on préfère cuire les racines, pommes de terre, graines germées, car les légumes aqueux sont faciles à manger crus...


L'ESSENTIEL DE LA PRATIQUE HYGIÉNISTE

PETIT-DÉJEUNER : Le jeûne matinal : ... C'est souvent le premier pas dans l'hygiénisme, et le plus simple : ne pas manger le matin...
Informations : Fiche "Le jeûne matinal" par Évelyne CURT au lien http://www.conscience33.fr/jeune.html#Le_jeune_matinal

DÉJEUNER : Fruits...

DÎNER : Crudités + pommes de terre + jaune d'oeuf...

Combinaisons alimentaires : à faire attention au cours des repas
Informations au lien #les_combinaisons_alimentaires

Conseils alimentaires pour commencer : Fiche n° 23 "Conseils alimentaires pour commencer" par Évelyne CURT, rappelée ci-dessous :

CONSEILS ALIMENTAIRES POUR COMMENCER


SUPPRIMER :
– charcuteries, pâtés et jambons
– alcool, vin, bière, vinaigres, moutarde, cornichons, mayonnaise, sauces,
– coulis de tomates, olives, plats préparés, conserves, tamari,
– le sel et tout ce qui contient du sel
– thés, cafés, chocolat
– pain, pâtes, céréales, biscottes, biscuits, brioches, pâtisserie, flocons, mueslis
– miel, confitures, sucre, bonbons, compotes
– fromages, fritures, purées d'oléagineux, crèmes dessert, préparations au soja
– fruits acides, fruits pas mûrs, jus en bouteilles, boissons industrielles


BON :
– jus de légumes frais, tous légumes crus
– graines germées crues
– fruits frais crus


PETITES QUANTITÉS OU PAS TOUS LES JOURS :

– figues séchées, dattes, bananes,
– légumes cuits, pommes de terre, manioc
– sirop d'érable, sirop d'agave
– avocats, noix de coco
– galettes de riz sans sel, pain essénien
– oléagineux frais germés, huile de colza
– châtaignes, haricots mungo
– œufs crus, pochés ou coque
– ail, oignons, aromates

 

Bases de la pratique hygiéniste par Évelyne CURT, lire ci-dessous cette fiche n° 17 :

 

BASES DE LA PRATIQUE HYGIÉNISTE


PAS DU TOUT DE MÉDICAMENTS, tous sont des poisons mortels,

PAS UNE SEULE GOUTTE D'ACIDE, l'acide est un décapant, pas un aliment,

PAS DU TOUT DE SEL DE CUISINE, il est inflammatoire, mais on peut prendre de l'eau de mer.


BOIRE DE L'EAU PURE (NON BOUILLIE), À JEUN, ET LE PLUS POSSIBLE, on peut boire le soir au coucher, pendant la nuit, le matin tant qu'on n'a rien absorbé (ni boissons, ni aliments), et une demie-heure avant chaque repas.


COMMENCER CHAQUE REPAS PAR BEAUCOUP DE CRUDITÉS, fruits bien mûrs et/ou légumes crus variés, sans sauces,
si cela ne suffit pas à combler la faim,
on peut rajouter en petites quantités et en alternant : figues séchées, dattes, ou banane crue, écrasée, ou cuite, pommes de terre vapeur, châtaignes (entières, farine ou purée), pain essene, caroube, manioc, jaunes d'oeufs crus, avocat, un peu d'huile, noix de coco fraîche lentilles germées, haricots mungo germés, ...
Penser aussi aux aromates frais (menthe, persil, estragon, oignon, gingembre, vanille ...)


BIEN ÉQUILIBRER LES TEMPS D'ACTIVITÉS ET DE REPOS, respecter le besoin de sommeil, heures et rythme, veiller à ce que la récupération dans le sommeil soit complète, prendre des temps de repos complet dans la journée (sieste, relaxation, ...), prendre du temps pour une activité agréable (lecture, chant, promenade, ...)


... ET DE TEMPS EN TEMPS FAIRE LE BILAN accepter les périodes de maladies comme très importantes et prioritaires.
Faire un jeûne régulièrement et en prévention, au moins deux fois par an

 

Monsieur Albert MOSSERI (12.03.1925 - 11.02.2013)


Hommage à Albert Mosséri sur le site Conscience 33 au lien : http://www.conscience33.fr/HYGIENISME.html#HOMMAGE_A_ALBERT_MOSSERI
L'Hygiénisme suivi de l'Entrevue avec Albert Mosséri en 2004 au lien : https://sites.google.com/site/libertero/l-humain-ce-sauvage/anatomie-comparee/hygienisme---albert-mosseri ou https://sites.google.com/site/kamaraimo/Home/albert-mosseri

et informations du groupe :

Groupe "L'Hygiénisme selon Shelton" : http://groups.google.com/group/hygienisme?hl=fr ou
https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!forum/hygienisme

Sélection subjective personnelle !

DÉCÈS DE MONSIEUR ALBERT MOSSÉRI :

2013-02-11, 20:22:59
Sujet : DECES DE M. ALBERT MOSSERI : message de Jacky DAGUENET

... Il est né le 12 mars 1925, il était donc dans sa 88ème année.
Il est décédé chez lui dans sa maison de Rigny-la-Nonneuse. Son fils Alain Mosséri l'a quitté hier dimanche 10/02 au soir, et l'a trouvé décédé dans son lit quand il est revenu aujourd'hui. Il est parti dans la nuit, apparemment sans souffrance...
(Décès de M Albert Mosséri - Corinne)

16.02.2013 : Par rapport au décès de Mr Albert MOSSERI, je lui ai rendu 2 visites d'1h les dimanches 23 & 30 décembre 2012. Il était très lucide et sentait sa fin de vie proche. Il ne souffrait de rien, l'énergie, la force vitale, était en train de le quitter doucement et il semblait très serein.
Pour sa revue qu'il rédigeait seul d'une main de maître, il n'a pas prévu de la faire perdurer après sa disparition car je lui ai demandé s'il voulait que l'on prévoit un petit comité de rédaction pour l'aider à l'époque.

22.05.2013 : ... Oui l'hygiénisme permet d'obtenir et de conserver la santé. Mais la santé n'est pas que physique. 
Il y a la nourriture pour le corps physique. Mais nous n'avons pas qu'un corps physique. 
Il y a d'autres nourritures plus subtiles pour les autres plans que nous avons, même si tout le monde ne les voit pas. 
Beaucoup de gens sont malades d'un manque de nourriture spirituelle. 
Il y a aussi des problèmes métaphysiques qui provoquent de la toxémie. Et la toxémie entraîne la maladie. 

L'hygiénisme véritable intègre tous les plans, tant matériels que spirituels... (Décès de M Albert Mosséri - Clara)

14.06.2013 : ... Pour commander les livres et revues d'Albert Mosséri, il faut s'adresser à son fils : Alain Mosséri 06 63 28 61 64 OU hygie...@gmail.com... (Distillateur d'eau Evelyne)

28.07.2013 : « ... pourquoi Mosséri a perdu ses dents ? acidose ? c'est probable, lui non plus ne savait pas. Nous en sommes tous là. Comme l'a dit JP Duplanil il y a ce que dit Mosséri et il y a nous. Je vous rappelle que Mosséri n'est devenu hygiéniste que quand il a commencé à traduire Shelton... » (Muscles - Lavande)

04.08.2013 : « ... Par rapport à la santé de Mr MOSSÉRI, je n'étais pas un proche mais comme beaucoup de personnes j'étais abonné à sa revue depuis le 1er numéro en 1986. Depuis une quinzaine d'années, pour me réabonner, je lui rendais visite en fin d'année (j'avais environ 2h30 de trajet aller en voiture) et c'était l'occasion de m'entretenir avec lui pendant environ 1h à chaque visite. A ce titre, j'avais fini par développer un climat de confiance au niveau humain bien que n'étant pas un grand hygiéniste dans la pratique mais il ne semblait pas m'en tenir rigueur. A chacune de mes visites, j'ai pu constater qu'il était valide et très lucide, en harmonie avec le message hygiéniste qu'il propageait.
Il y a 3 ans, en juin ou mai 2010, lors d'un déplacement professionnel du côté de TROYES, lors d'une de mes visites (Mr MOSSÉRI habitait à une cinquantaine de kms de TROYES), afin de lui rendre service, je lui ai proposé de tondre l'herbe dans son jardin. Il avait alors 85 ans et bien que son aspect soit celui d'un vieillard, j'ai pu constater que sa vigueur était grande car sa tondeuse était imposante et je n'arrivais pas à la démarrer. Il a pris l'engin en mains et au bout de plusieurs tentatives, il a démarré l'engin et je me suis fait la réflexion qu'il se mouvait très bien et avec vitalité. Lors de cette visite, il m'a demandé de contrôler une tuyauterie sous une table, dans une pièce où il stockait les fruits de son verger, et il s'est agenouillé sous cette table sans problèmes, leste comme un chat.
Fin décembre 2011, toujours lors d'un déplacement professionnel inopiné dans la région de TROYES, je me suis présenté chez Mr MOSSÉRI (86 ans) aux alentours de 17h30-18h sans le prévenir de mon passage. Je suis arrivé au moment où il partait faire sa promenade journalière à pieds, équipé comme un randonneur (il a un peu rouspété que je ne l'ai pas prévenu). Sa vigueur était bonne et son pas alerte car je l'ai suivi du regard jusqu'au bout du chemin devant sa maison (pour ceux qui connaissaient les lieux).
Lors de mes 2 dernières visites, en décembre 2012, il sentait sa fin de vie proche et il le clamait. Sa connaissance sans doute des lois de la vie fait qu'il sentait que la fin était inéluctable. Je le répète, sa lucidité était grande. Je lui ai acheté des livres et il m'a dit d'envoyer le chèque à son éditeur en me citant le nom et l'adresse de façon claire. Son audition se dégradait et cela devenait pénible de communiquer au téléphone mais lors de nos 2 derniers entretiens, il m'a demandé de parler fort et je n'ai pas eu de problèmes de communication. Il reste pour moi un MAÎTRE, un SAVANT de l'hygiénisme. Jusqu'au bout, il a porté sa revue, la dernière de décembre 2012 pour finir l'abonnement en cours et il a décidé d'arrêter 2 mois avant sa mort qu'il avait bien anticipé. Je ne l'ai pas vu grabataire, il s'est éteint doucement.
Seul son fils sans doute pourrait  témoigner des dernières heures puisqu'il est resté en contact avec lui jusqu'au bout.
A l'occasion de mes 2 dernières visites, j'ai envoyé un mail de compte-rendu à quelques anciens abonnés ne sachant pas alors que cela serait mes 2 dernières visites. Je vous communique par ailleurs les 2 mails de compte-rendu (en forme de témoignage personnel) que j'ai envoyé en décembre 2012.
bien hygiéphilement à tous, merci de vos précieux conseils... » (André Mosséri - Pascal)

04.08.2013 : COMPTE RENDU visite annuelle :

« ... J'ai été voir Mr MOSSÉRI ce dimanche 23/12 chez lui à RIGNY LA NONNEUSE. J'étais un peu inquiet car quand je l'ai appelé hier samedi vers 17h pour le prévenir de ma venue, il m'a dit qu'il sentait sa fin de vie proche.
Donc à 15h ce jour quand je suis arrivé, il y avait un mot d'affiché sur sa porte d'entrée "ENTREZ". Je suis donc entré et il m'attendait dans son salon, allongé sur son canapé, emmitouflé dans une couverture et avec son bonnet et des chaussettes pour maintenir la chaleur aux extrémités entre autres. Ces mains étaient froides. Je suis resté 1h (de 15h à 16h) et c'est moi qui est demandé à partir pour ne pas trop le fatiguer. Hormis le fait qu'il est resté allongé pendant 1h (à un moment il voulait se lever pour me rendre service mais je n'ai pas voulu et lui ai demandé de rester au repos), je l'ai trouvé avec une bonne mine et toujours aussi lucide pour ses bientôt 88 ans (en mars 2013). Il m'a réitéré qu'il se sentait à la fin de sa vie mais je lui ai suggéré que peut être il se trompait car dans la vie, il y a des hauts et des bas, et que peut être son corps était tourné vers l'élimination intérieure ce qui expliquait qu'il n'avait plus d'énergie pour les tâches extérieures. J'ai vu son regard se rallumer et il m'a dit "vous croyez?" Et je lui ait dit que je le trouvais avec une bonne mine et pas celle d'un mourant.
Il m'a dit qu'il arrêtait la revue. Et je lui ai demandé s'il voulait que nous constituions un comité de rédaction avec des fidèles responsables, il m'a dit qu'il ne délèguerait personne pour prendre la suite et que la revue s'arrêtait aujourd'hui même.
Par rapport à ma venue, il m'a dit qu'il était content de ma venue car cela lui rompait un peu la monotonie des journées qui lui semblent longues.
Je ne sais trop quoi penser, j'espère qu'il se trompe pour sa mort imminente mais il doit se connaître bien et il doit le sentir.
Voilà à chaud le compte rendu de ma visite. J'ai abordé plusieurs sujets avec lui et je l'ai trouvé très lucide, avec toute sa raison. Il m'a dit que par moments, il avait des trous de mémoire mais avec une vie aussi remplie que la sienne, comment se souvenir de tout. Pendant que j'étais là, il a reçu un coup de téléphone et il a demandé à cette personne de rappeler dans 1h (je crois savoir que c'était un nommé Jacky DAGUENET).

Si il s'avère que la revue s'arrête, il va falloir redéfinir les critères pour participer à la rencontre hygiéniste annuelle.

Pour les visites à Mr MOSSÉRI, je pense qu'il les apprécie mais comme il nous reçoit dans son intimité, il faut que cela soit des proches et pas des inconnus afin de ne pas le fatiguer... » (Fwd: Tr: Tr: Tr: COMPTE RENDU visite annuelle... - Pascal)

04.08.2013 : 2éme visite à Mr MOSSERI « ... Je suis retourné voir MOSSERI ce dimanche 30/12. Il allait beaucoup mieux. J'ai discuté avec lui pendant 1h. Son moral était meilleur que la semaine précédente mais il est tout de même las de vivre. Il a constaté que les déplacements pour accomplir les tâches quotidiennes vitales étaient pénibles depuis environ 1 mois. Cela à priori est arrivé brutalement et il pense que c'est la vieillesse. Il ne souffre pas mais les déplacements sont pénibles. Pendant un moment, nous avons été tous les deux, à son garage qui est situé à l'extérieur de la maison à une dizaine de mètres du salon et j'ai pu constater qu'il se déplace sans gêne mais au retour dans le salon, il était essouflé (il ne s'est pas plaint mais je l'ai constaté). Il a oublié sa clé de voiture à l'intérieur du véhicule depuis plusieurs jours et les portes sont fermées donc il ne peut plus ouvrir le véhicule. Mais cela ne le dérange pas outre-mesure car il ne conduit plus. Il n'a pas plus le double de clé de son véhicule.
Je lui ai demandé quel était son régime actuel. Il mange des fruits le midi soit pomme ou poire ou banane ou figues séchées ou avocat, le tout à la suite. Je lui ai demandé s'il n'avait pas une digestion difficile avec l'avocat mélangé avec les fruits mais il m'a dit qu'il n'avait pas de gêne. Au cours de la conversation sur l'alimentation, il m'a dit que si je trouvais des dattes de qualité, il était intéressé pour que je lui fasse parvenir 3 boîtes de 1kg de dattes branchées qu'il me rembourserait (dans les magasins BIO où je vais, les dattes sont vendues au détail). Dans les supermarchés, on trouve des boîtes de 1kg à 5-6 €, mais la qualité est médiocre et elles sont sèches généralement.
Il ne trouve le sommeil généralement que vers 1h du matin et se réveille vers 8-9h du matin.
Pour se faire assister dans la journée, il m'a dit que pour le moment, il ne l'envisageait pas. Il le demanderait quand il faudra. Il semble pouvoir accomplir le minimum (alimentation, faire ses besoins, écouter la radio, etc) de façon autonome.

Dans la conversation, j'ai évoqué la mort de l'hygiéniste américain FRY à 72 ans. Je lui ai demandé de quoi et il m'a dit qu'il était mort d'une ingestion d'ozone (?) et peu de temps (une dizaine d'années mais il ne se rappelait plus exactement) après le décès de SHELTON (en 1985, si mes souvenirs sont bons). Pour évoquer les hygiénistes américains, il m'a dit que l'ex-assistante de SHELTON qui se nomme VETRANO est toujours vivante. Il m'a dit que c'était une petite femme très jolie qui avait été danseuse dans sa jeunesse (elle a été la maîtresse de SHELTON par la suite malgré qu'elle était plus jeune que SHELTON).

Il m'a confirmé qu'il s'est fait opéré de la cataracte, il y a 3 ans et que cela s'est bien passé puisque sa vue s'est améliorée. Je lui ai suggéré de se renseigner pour un appareil auditif (car il entends très mal et il faut lui répéter plusieurs fois) mais il m'a dit que c'est le genre d'appareil très fragile à réviser tous les 6 mois et il ne souhaite pas en acquérir. C'est à nous de se renseigner, je pense, car il doit y avoir des modèles plus ou moins performants à proposer.

Pour finir, je l'ai trouvé serein et très lucide. Son fils Alain MOSSERI (qui est hygiéniste mais qui ne le propage pas car il n'a pas la vocation selon Mr MOSSERI) vient le voir réguliérement (Mr MOSSERI doit voir ses 2 petits-enfants prochainement) et l'approvisionne en même temps.

Pour conclure, je l'ai trouvé plus optimiste et en meilleure forme que la semaine précédente. Il m'a confirmé que ma visite lui faisait du bien au moral et rompait la monotonie de ses longues journées interminables... » (Fwd: Tr: 2ème visite à mr MOSSERI... - Pascal)

04.08.2013 : « ... Donc la réponse à la question "de quoi est décédé Albert Mosséri" est tout simplement : il n'est décédé d'aucune maladie, il est mort de vieillesse comme la nature le prévoit.
On a oublié que la mort est un phénomène naturel qui ne nécessite pas de maladie, quand l'heure a sonné, la personne perd peu à peu de son énergie et un beau jour ne se réveille pas de son sommeil ou de sa sieste.
C'est sera le privilège des hygiénistes, une mort naturelle et paisible... » (André Mosséri - Corinne)

20.09.2013 : « ...Les problèmes de dents d'Albert Mosséri remontent à sa première partie de vie, avant qu'il ne pratique l'hygiénisme. 

Alors si on a de mauvaises dents très jeune, par une bonne hygiène de vie on peut stopper leur délabrement, mais on ne peut pas les transformer en bonnes dents.
Il faut aussi considérer l'hérédité.
Tout ceci pour dire que ce n'est pas l'hygiénisme qui est la cause de la perte des dents de M Mosséri, mais son passé... » (André Mosséri - Clara)


 

L'ASTHME


Lu dans le groupe "L'Hygiénisme selon Shelton" :
"En complément de nos précédents entretiens sur l'asthme, je joins 1 article de FRY de 2 pages (p 32 & p33) ainsi qu'1 article de SHELTON de 4 pages (p36 à 39) paru dans "LE BON GUIDE DE L'HYGIENISME" N° 41 de septembre 2007" (6.10.2013 par Pascal - "asthme complément capture photo article shelton revue 41").

Et les 6 fichiers ont ensuite été regroupés en un seul (7.10.2013 par Pascal - "asthme fichiers PDF regroupés par ALEXIS en 1 seul").

Ce document est présenté sous forme de photos au lien : FRY_SHELTON_ASTHME.pdf présentées aussi ici.

Afin de mieux lire ces documents une transcription écrite en est donnée ci-dessous.
Cette transcription écrite est présentée aussi sous forme PDF (6 pages) au lien ASTHME.pdf :

 

 

MON DIALOGUE AVEC UN ASTHMATIQUE

     Les résultats merveilleux obtenus par ceux qui adoptent le régime hygiéniste font que la plupart des gens n’y croient pas. Ils les rejettent comme absurdes, et trop bons pour être vrais. Et pourtant, ce qui  est bon ne peut provenir que de ce qui est vrai.
     Récemment, j’étais assis dans un avion et comme c’est mon habitude j’écrivais un article. À mon côté, était assis un type costaud avec une mine rouge et avait le souffle court. Il était monté dans l’avion à la dernière minute comme s’il avait eu un problème.
     Peu après, il sortit une ventoline et en vaporisait le contenu dans sa bouche. L’odeur du médicament ne laissait pas de doute. Alors, je lui demandais :
- Est-ce que votre asthme vous ennuie ?
- Oui, me répondit-il.
     Après, il commençait à aspirer comme s’il manquait d’air. Il sortit de nouveau  sa Ventoline et prit un autre traitement.
     Alors, je dis :
- Votre asthme semble très embêtant aujourd’hui.
- Parfois, c’est encore pire, me dit-il.
- Vous pouvez vous débarrasser de ce problème en une semaine environ si vous essayez sérieusement, lui dis-je.
- Je veux bien m’en débarrasser répondit-il, mais qu’est-ce qui vous fait croire que vous pouvez faire en une semaine ce que les meilleurs médecins n’ont pas pu faire en 18 ans ?
     Je lui répétais :
- Vous pouvez surmonter ce problème si vous essayez sérieusement. Je ne dis pas que je vous ferai quoi que ce soit. C’est vous qui devrez tout faire. En effet, je ne peux pas manger à votre place, dormir pour vous, m’exercer pour vous ni faire autre chose pour vous. C’est vous qui devez tout faire. Ce qui a causé votre problème, c’est que vous avez commis des erreurs dans le passé dans le jeu de la vie et ce n’est qu’en corrigeant ces erreurs que vous pourrez surmonter le problème.
- Mais qui êtes-vous, Monsieur, ? me demanda-t-il,
     Je lui dis que j’étais un éducateur de santé.
- C’est ce que je croyais. L’asthme est incurable et votre régime de charlatans donne aux gens de faux espoirs pour leur soutirer un peu d’argent. Je ne marche pas. Je suis un chercheur scientifique et je sais qu’il n’existe pas de remèdes pour ‘asthme. Allez vendre votre cure aux dupes. Je ne veux rien entendre.
- Je n’ai pas essayé de vous vendre quoi que ce soit, lui dis-je sèchement. Je pense que vous apprécierez mes connaissances et mon expérience avec les asthmatiques et que vous accepterez ce que j’ai à vous dire avec le même esprit dans lequel je vous le dis, c’est-à-dire la compassion d’un individu pour un voisin qui souffre inutilement. J’ai deux fois votre âge et j’ai guidé des milliers de personnes vers la santé, dont plusieurs centaines d’asthmatiques.
- Écoutez-moi, Monsieur, vous perdez votre temps. Les meilleurs cerveaux de la science n’ont pas réussi à trouver les réponses. Je ne prends pas les charlatans au sérieux.
- Mon fils, ça me fait de la peine  vous voir souffrir. Ce sont vos souffrances, pas les miennes. Si c’est ce que vous voulez, alors c’est votre affaire. Vous avez mis votre confiance dans une profession qui ne vous a pas aidé une seule fois en 18 ans car elle invoque le fanion de la science. Peut-être comprendrez-vous alors qui sont les vrais charlatans. Vous saurez peut-être que la réponse réside dans la recherche des causes de votre problème et dans leur suppression.
     Ensuite, j’ai repris en disant :
- Il y a environ six mois, j’ai rendu visite à un couple d’amis qui avait un gosse de 11 ans, asthmatique. Souvent, il ratait l’école et ne jouait pas beaucoup avec ses camarades. Il se plaignait qu’il ne pouvait pas aller au cinéma car il craignait d’avoir une crise et qu’on le transporte à l’hôpital d’urgence.
- Ses parents m’avaient assuré qu’ils lui avaient donné les meilleurs traitements médicaux, mais qu’il n’existait pas encore de remède. Ils avaient même contribués à une Fondation pour l’Asthme pour aider à découvrir un remède pour cette terrible maladie. Comme j’étais simplement en visite avec un autre couple, je ne suis pas intervenu. Toutefois, par la suite j’ai assuré le jeune garçon en privé qu’il pouvait se remettre très vite s’il abandonnait le lait et tous les produits laitiers. Il m’avoua qu’il buvait 3 ou 4 fois par jour, qu’il mangeait du fromage tous les jours et qu’il consommait la meilleure crème glacée.  Je lui assurais qu’en abandonnant toutes ces choses, son problème serait pratiquement résolu.
     À table, le garçon dit à sa mère qu’il ne prendrait plus de lait ni de crème glacée, car « Mr Fry a dit que c’est la cause de mon asthme ». Sa mère se mit en colère et lui dit que le lait est nécessaire pour la croissance, pour avoir de bons os et une bonne santé, que c’est un aliment parfait et qu’il ne peut donner qu’une bonne santé. Mais le garçon répéta qu’il n’en prendrait plus. Bref, un mois plus tard sa mère m’appela au téléphone pour m’inviter chez elle. Son fiston n’avait plus de fièvres, ni de sifflements et il fréquentait l’école régulièrement sans jamais s’absenter. Enfin, son mari avait un problème de santé et ‘‘voulait me demander conseil.’’
     Alors, mon voisin dans l’avion me dit :
- Je déteste devoir être rude avec vous, mais vous commencez à insulter mon intelligence. Vous me peignez un tableau rose, mais je sais d’expérience plus que cela. À moins de prouver par des documents irréfutables, je ne suis pas intéressé et je vous le redis, vous perdez votre temps.
     Nous en sommes restés là et je suis revenu à mon travail d’écriture et mon voisin revint à sa Ventoline à plusieurs reprises pour avoir un soulagement. Son esprit était bloqué complètement envers tout ce qui n’était pas « scientifique ».
     Il y a comme lui des millions de personnes dans notre société, même qui me lisent en ce moment. Ils ont tellement subis un lavage de cerveau par notre système d’exploitation qu’ils refusent simplement de considérer un autre son de cloche.
     Comment toucher ces personnes ?  Peut-être avons-nous trouvé une réponse. En effet, nous préparons des vidéos cassettes de cas certifiés et authentifiés médicalement, des cas de maladies incurables, y compris l’asthme et l’arthritisme, durant leur jeûne, le repos qu’ils prennent et leur menu de fruits, de légumes, de noix diverses et de pépins, tout cru.
     Ces établissements ne pourront pas être contestés. Ces vidéo cassettes pourront être achetées et regardées chez vous à la maison. Elles pourront aussi être montrées aux « têtes dures », comme des preuves dramatiques de rétablissement devant leurs yeux !

– T.C. Fry, traduit par A. M.

 

_______________

 

L’ASTHME

     Dans la ville de Denver, il y a une maison pour les enfants asthmatiques. Sur près d’un hectare, on voit un groupe de bâtisses en briques qui ont coûté plusieurs millions de dollars. Dans les milieux médicaux, cet endroit est connu comme étant celui ‘‘de la dernière chance’’. En effet, on refuse les enfants qui ‘‘réagissent favorablement’’ au traitement médical. Cela veut dire que la plupart des enfants acceptés sont ceux qui ont ‘‘réagi’’ à plusieurs reprises et qu’ils ont atteint le point de ne plus ‘‘réagir’’ du tout.
     Le directeur de cette maison est le docteur Tuft, ex allergologue à Philadelphie qui admet la futilité du traitement médical en ces termes :
     ‘‘Nous ne disons pas que nous guérissons ‘asthme. L’asthme est causé par une allergie, et personne à ce jour n’a guéri vraiment une allergie. Toutefois, nous affirmons que nous pouvons contrôler l’asthme. Nous pouvons écarter la surcharge émotive qui empêche ces enfants de se remettre’’.
     Si  ‘‘la surcharge émotive’’ empêche ces enfants de se remettre, et si on peut enlever cette ‘‘surcharge’’, qu’est-ce qui empêche ces enfants de se rétablir ?
     Je dirais qu’ils ne se rétablissent pas parce que les autres facteurs n’ont pas été écartés.
     La supposition que l’asthme est causé par une allergie porte à croire qu’on ignore les causes authentiques de l’asthme.
     En effet, le mot allergie est une couverture qui masque l’ignorance de la cause.
     Il affirme que 80  85 % des enfants qui quittent cette maison demeurent contrôlés. Que veut dire cela ? Combien de temps ces enfants restent-ils sous contrôle après leur départ ? Comme il l’a bien admis ces jeunes ne sont pas guéris, mais après combien de temps leurs symptômes reviennent ?
     On nous dit que le personnel médical ne donne pas de médicaments, sauf en cas ‘‘d’urgence’’ ou quand l’enfant en a pris l’habitude depuis longtemps. Et dans ces cas-ci, on nous dit que les doses sont réduites de plus en plus jusqu’à ce que le ‘‘besoin’’ cesse, comme l’accoutumé aux drogues durant une ‘‘cure’’.
     Cela revient à dire que le personnel médical administre librement des médicaments et pratiquement à tous les enfants qui entrent dans cette institution.
     Le fait de transformer les asthmatiques en drogués est une pratique régulière car les urgences sont courantes.

L’AVEU
     De toute façon, dire qu’ils ‘‘ne donnent pas de drogues’’ sauf… c’est admettre ouvertement que les médicaments n’ont aucune valeur pour l’asthme.
     Puis le fait qu’ils ‘‘composent’’ avec les cas qui en ont pris l’habitude depuis longtemps jusqu’à les leurs supprimer totalement, est aussi un aveu que les médicaments n’aident pas. C’est aussi  un aveu que les enfants sont des accoutumés
     On a estimé à  millions le nombre d’asthmatiques et dont a moitié sont des enfants.  Et puis on affirme que 10 % de ces enfants font ‘‘un asthme intraitable qui peut leur être fatal’’.

LES CAS ‘‘INTRAITABLES’’
     Tuft dit : ‘‘Tôt ou tard, ces enfants mourront. Leurs vies ne peuvent pas être très longues’’. Pourquoi ces enfants devront-ils mourir ? Pourquoi décrit-on leur condition comme ‘‘intraitable’’ ?
     La vérité est celle-ci :
     1). On n’a fait aucun effort pour écarter la cause de l’asthme.
     2) On les tue avec l’adrénaline, l’ACTH, la cortisone, l’épinéphrine, l’aminophylline, la morphine, les piqûres d’allergènes et d’autres drogues.
     L’enfant qui tousse,  éternue, qui manque d’air jusqu’à devenir bleu et qui semble mourir par manque d’oxygène n’est pas dans cet état sans raison.
     Donner des médicaments qui ‘‘aident’’ les 90 % des cas, à ce qu’on dit, et ignorer la cause de l’asthme est un traitement homicide.
     Tous les médecins qui donnent des drogues à des asthmatiques savent bien que le ‘‘soulagement’’ qu’ils procurent est temporaire et que l’usage continu des drogues aboutit à endommager gravement le malade.
     C’est pourquoi certains médecins allongent la période entre les doses le plus possible et insistent pour que le patient supporte un peu plus plutôt que de prendre le médicament.

LES CAUSES PSYCHIQUES
     D’autre part, certains médecins ont tendance à dire que l’asthme chez les enfants est d’origine psychique. On dit que l’enfant est en conflit avec l’un ou les deux parents  de ses parents. Il se sent rejeté, manquant d’affection et devient trop dépendant et a des crises de colère et de rébellion.
     On dit que l’enfant utilise son asthme comme une arme contre ses parents.
     La psychiatrie est un racket médical qui ne survivra pas la fin de ce siècle.
     Actuellement, pour traiter l’asthme des enfants, on travaille sur les deux côtés de la route : on traite l’enfant et les parents.

QU’EST-CE QUE L’ASTHME
     En principe, l’asthme est un état catarrhal grave chez les personnes névrotiques.
     Un catarrhe gastro-intestinal précède presque toujours les catarrhes des vois respiratoires.
     L’état hautement sensible de la muqueuse des voies respiratoires est dû à une inflammation chronique.
     La soi-disant allergie dans ces cas disparaît comme ‘‘par magie’’ quand l’état catarrhal est remédié.
     Les catarrhes reposent sur une base de toxémie et de son précurseur l’énervation.
     Les asthmatiques sont de gros mangeurs, de pain surtout, pommes de terre, crème, gâteaux, cakes, céréales, sucre, lait et d’autres aliments gras et farineux.
     Ils mélangent les aliments au petit hasard. Ce style de nourriture est la cause de leur sensibilité. C’est la cause de leurs catarrhes.
     L’énervation est causée par l’abus alimentaire, les mauvais mélanges, le manque de sommeil, les émotions, le surmenage, les abus sexuels, la surexcitation, la fatigue par excès de jeu, et par mille autres facteurs qui entrent dans la vie des personnes débridées.
     Les mères suralimentent leurs bébés dès le début. Si le bébé ne prend pas de poids aussi vite qu’elles pensent, elles le gavent pour qu’il prenne du gras. De nos jours, il est courant de donner aux bébés et aux petits des boissons gazeuses qui sont toutes toxiques.
     Et quand les ennuis apparaissent après tant d’erreurs, elles donnent des médicaments, des laxatifs, des anti-acides, des médicaments contre la toux, etc. Les bébés sont vaccinés et inoculés. Les antibiotiques et les sérums sont bien connus pour donner et causer les symptômes de l’asthme, même chez les bébés qu’on considère comme en bonne santé.
     Si l’alimentation et les soins des bébés et des enfants est une abomination qui ruine leur santé et raccourcit leur vie, l’alimentation et les soins aux adultes sont encore dix fois pires.
     En effet, les adultes fument, abusent de sexe, ont des soucis domestiques et professionnels  et une multitude d’autres causes. En plus, les facteurs antécédents de la maladie sont bien plus nombreux dans la vie des adultes que dans celle des tout petits.
     Le plus étonnant n’est pas qu’il y ait tant de maladies parmi nous, mais que nous puissions y survivre.
     La tentative de guérir l’asthme en face de tant de causes sans jamais faire le moindre effort pour écarter ces causes, est une pratique qui ferait honte à quiconque.
     Que ce soit une pratique médicale courante ‘‘scientifique’’, depuis trois mille ans, qu’elle soit acceptée de nos jours et que les patients eux-mêmes n’acceptent rien d’autre, voilà un monument vivant de l’effet mental obscurantiste de notre système éducatif.
     Envoyer les asthmatiques au psychiatre qui essaye de normaliser leurs vies émotionnelles et ignore les autres éléments et facteurs causatifs, c’est échouer à remédier l’asthme.
     Qu’on puisse ‘‘contrôler’’ l’asthme d’accord pour certains cas, mais aucun rétablissement authentique n’est effectué par ce programme et le ‘‘contrôle’’ n’est  pas permanent.

LES SOINS HYGIÉNISTES
      Pour avoir un rétablissement authentique et permanent de ‘asthme, il faut une correction totale de tout le mode de vie.
     Les habitudes alimentaires du patient sont aussi importantes que ses habitudes émotionnelles.
     Toutes les habitudes de vie doivent être conformes avec les lois de la vie.
     Chaque élément d’énervation dans la vie du patient que ce soit dans son mode de vie ou dans son milieu, doit être écarté, afin que l’énergie nerveuse puisse être restaurée et maintenue.
     Le repos afin de récupérer une force de fonctionnement normale s’avérera être de prime importance dans tous les cas.

LE JEÛNE
     Le repos physiologique (le jeûne) peut accélérer l’élimination des toxines et libérer le corps de ses redondances nutritives.
     Si possible, le jeûne devrait être poursuivi jusqu’à la disparition de tous les symptômes  e catarrhes.
     Si un seul jeûne de durée suffisante ne peut pas être entrepris, il faut prévoir 2 ou 3 jeûnes courts.
     Dans la grande majorité des cas, sauf pour les émaciés et très faibles, un jeûne de durée suffisante suffira.
     Le jeûne ne remédie pas à l’asthme, il hâte l’élimination des toxines.
     Le repos non plus ne remédiera pas à l’asthme, il permet la récupération d’une force de fonctionnement.
     Le vrai remède de l’asthme après l’élimination des toxines et le renouvellement de l’énergie, réside dans une correction totale et permanente de la vie du patient.
     Si le jeûne et le repos procurent un soulagement des symptômes, et que l’on reprenne les anciennes habitudes, les symptômes de l’asthme reviendront car ces habitudes produiront rapidement l’énervation et la toxémie.
     On ne peut pas recouvrer la santé sans écarter la cause et la cause primaire ou lointaine de la maladie réside dans le mode de vie du patient.
     Des périodes de repos alité avec des périodes d’abstinence sont des expédients utiles pour aider à passer les caps difficiles, mais ce ne sont pas des cures.

Traduit et présenté par A.M. de Dr Shelton’s Hygienic Review N° 4 vol 18.

 

_______________

 

LE VÉTÉRAN AVAIT DE L’ASTHME

     Un vétéran de la dernière guerre vint à San Antonio il y a quelques années pour y passer l’hiver.
     Il souffrait d’asthme depuis plusieurs années et recevait une allocation pour une maladie en rapport avec ses états de service militaire. On lui demandait de temps en temps de se présenter pour un examen médical. Tandis qu’il se trouvait à San Antonio, il passa nous rendre visite. On le soumit à une période de repos, de jeûne, un menu Hygiéniste et un mode de vie sain. De la sorte, il put éliminer son asthme.
     Un an plus tard, alors qu’il était débarrassé de l’asthme, il se présenta pour l’examen médical routinier obligatoire, mais on ne trouva aucune trace de son asthme.
     Les médecins lui avaient pourtant déclaré : ‘‘Quand on est asthmatique c’est pour la vie. Nous allons alors vous délivrer un certificat pour continuer l’allocation.’’
     J’ai gardé le contact avec cet homme durant quatre années par la suite et il n’eut aucune rechute d’asthme. Pourtant ses médecins ne se sont pas intéressés à la façon qui lui a permis de regagner la santé.

- Traduit et présenté par A. M. de Dr Shelton’s Hygienic Review N° 8 vol 19

 

_______________

 
‘‘Jean-Jacques Rousseau se guérit, à la fin, de ses maux en renonçant à la médecine et aux médecins. Il ne les appelait pas même dans les accidents. Il fut renversé une fois par un grand chien danois, si rudement sur le pavé qu’il en perdit connaissance. Des gens charitables qui passaient le relevèrent, car il avait la lèvre supérieure fendue, le pouce de la main gauche tout écorché. Peu à peu, il revint à lui. Un médecin accourut, mais il le remercia et refusa son secours. Il se contenta de laver ses blessures qui, au bout de quelques jours, se cicatrisèrent parfaitement. ‘‘C’est la Nature, disait-il, qui guérit : ce ne sont pas hommes.’’ Dans les maladies, il se mettait à la diète, et voulait être seul, en disant que le repos était aussi nécessaire au corps qu’à l’âme. Son régime de vie saine l’a maintenu frais, vigoureux et gai jusqu’à la fin de sa vie.

 – Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre : Essais sur Jean-Jacques Rousseau – extrait de ‘‘Les Écrivains Français racontés par les écrivains qui les ont connus (Les Belles Lettres).

 

_______________

 

- À quoi attribuez-vous votre âge avancé ? demandait-on à Jean qui fêtait ses 92 ans avec allégresse.
- Mais voyons, aux médecins, aux médecins bien sûr, répéta le vieillard. Oui, aux médecins, je ne les vois jamais !

 

 

LES PHOTOS :

 

Photo
Photo
Photo

LE BON GUIDE DE L'HYGIENISME" N° 41
Page 32 asthme p32.pdf

LE BON GUIDE DE L'HYGIENISME" N° 41
Page 33
asthme p33.pdf
LE BON GUIDE DE L'HYGIENISME" N° 41
Page 36
asthme p36.pdf

 

 

Photo
Photo
Photo
LE BON GUIDE DE L'HYGIENISME" N° 41
Page 37
asthme p37.pdf
LE BON GUIDE DE L'HYGIENISME" N° 41
Page 38
asthme p38.pdf
LE BON GUIDE DE L'HYGIENISME" N° 41
Page 39
asthme p39.pdf

 


 

12.10.2013 MESSAGE D'ÉVELYNE CURT :
de bonnes nouvelles

 

 

12.10.2013 MESSAGE D'ÉVELYNE CURT :
de bonnes nouvelles

Bonjour à tous, 

voici quelques bonnes nouvelles...

... un nouveau centre d'accueil est né le 23 septembre : à Loriol dans la Drôme, la maison "les jacinthes des bois" accueille toute l'année pour des séjours libres ou organisés, des cures de jeûne et aussi des stages pour perfectionner la compréhension et  l'expérience du mode de vie hygiéniste dans ses buts les plus subtils.
Catherine et Gilbert ont réalisé leur rêve dans cette création et nous préparent un accueil chaleureux.
C'est un lieu plein d'énergie favorable au ressourcement et à la transformation; attirant comme un aimant, un lieu qui donne envie de revenir.
A bientôt de s'y retrouver tous entre amis ! Prochain rendez-vous : journées "portes ouvertes"  les samedi 19 et dimanche 20 octobre.
J'y serai une partie de l'année pour animer des stages, en collaboration avec Gilbert qui est ostéopathe, et Catherine qui pratique le jeûne depuis plus de 10 ans, et commencera l'accompagnement en mars 2014. Il sera donc possible de venir jeûner toute l'année.
Voir les photos de la maison et du parc sur le site :  http://www.jacynthes-des-bois.fr/?p=302

Autres nouveautés... 

... je quitte la maison de Saint-Vincent, où beaucoup sont venus jeûner depuis trois ans : les cures se feront à partir de novembre dans des gîtes de toutes régions, pour plus de confort et de proximité. Entre autres, projet en cours pour la Belgique : contactez-moi. Nous seront dans les Hautes-Alpes de juin à juillet.
Il en résulte trois formules d'accompagnement au choix : 
- accompagnement individuel en gîte,
- accompagnement à votre domicile individuel ou avec quelques personnes de votre entourage,
- stages en petits groupes dans un gîte ou chez un particulier - stages de jeûne ou stages d'hygiénisme.

L'accueil continue...

... en Haute-Provence, Dominique François reçoit toute l'année pour des vacances hygiénistes ou des cures de jeûne accompagnées.
Voir ses coordonnées sur le site : http://provencejeun.e-monsite.com/

pour les nouveaux qui ne connaissent pas encore...
 
... site hygiéniste :  vivrecru.org : vidéos, stages et formations.
site de discussion : hygienisme.free.fr
liste d'échange des "amis hygiéphiles"  : adhésion de 15€ renouvelable en janvier : permet de recevoir les coordonnées de plus de 200 hygiéphiles et/ou de participer aux rencontres annuelles qui ont lieu à côté de Vichy et Perpignan.

Hommage à Albert Mosséri...

... je rappelle que notre association "les amis hygiéphiles" a pour but la transmission de l'enseignement d'Albert Mosséri concernant la merveilleuse thérapie que constitue le jeûne - merveilleuse, irremplaçable et peu connue. A notre époque où les médias s'ouvrent à cette pratique, les informations restent floues, ouvrant la porte à beaucoup d'incompréhension, alors que la méthode de jeûne d'Albert Mosséri est 100% sécurisante par sa précision (c'est la définition même d'une méthode). Nous devons la transmettre avec toute la pureté et l'intégrité de la pensée hygiéniste.

L'organisation progresse...  

Outre toutes les synergies qui ont concrétisé les rencontres annuelles de l'hygiénisme, deux personnes vont m'aider toute l'année à partir du 31 octobre : 
Fatima GALFRE reprend les appels téléphoniques et transmet toutes les informations sur les activités hygiénistes. Tél : 04 89 00 95 48 /  06 21 03 52 70
Une autre personne (surprise) reprend la messagerie (adresse inchangée) et toute la gestion des activités.

La petite soeur ...

...cet été au Montoncel, Albert Bauer a suggéré d'organiser une deuxième rencontre annuelle : elle aura lieu en février près de Perpignan, afin que Thierry Casasnovas et l'équipe de Vicrecru puissent  nous rejoindre. Notez bien les dates : du 1er au 6 février 2014.

Calendrier des prochaines activités...

cures de jeûne :
NOVEMBRE : stages de jeûne à Marsas en Gironde du 10 novembre au 7 décembre (les 3 premières semaines sont complètes sauf désistements). 
DECEMBRE : vacances de Noël à Loriol, accueil libre du vendredi 20 décembre au samedi 11 janvier.
JANVIER       : stage de jeûne du dimanche 12 au mercredi 22 janvier à Lunel dans l'Hérault (dates à confirmer).

rencontres des amis hygiéphiles :
NOVEMBRE : soirée à Paris le 27 novembre ; contactez Anne-Marie Gauthier (détails ci-dessous)
FEVRIER      : nous serons nombreux pour cette première rencontre d'hiver !
AOÛT            : du samedi 23 au jeudi 28 août au Domaine de Bel Air à Puy Guillaume (entre Vichy et Thiers)

- randonnées hygiénistes :
FEVRIER : du 6 au 10 février, suite à la rencontre, au Pic de Bugarach (Aude).

Annonces diverses...


... LIVRES : message de Pierre Seguin, présent à la rencontre annuelle du Montoncel : 
"Contents de notre passage au Montoncel.
Ci-joint trois références de livres à mon sens très intéressants, partiellement complémentaires d'une recherche de vie hygiéniste.
- Equilibre minéral et santé, Joseph Favier, Editions Dangles, 1951
- 4 groupes sanguins, 4 régimes, Dr Peter J. D'Adamo, Ed Michel Lafon
- Les fondements biologiques de la géographie humaine, Essai d'une écologie de l'homme, Max SORRE, Ed Armand Colin, 1971"

PARIS  / DEBATS : Sylvie Renault est à Paris le dimanche 20 octobre pour témoigner et communiquer une mine d'informations sur la santé.
        Adresse de la salle : 10 rue de Chine 75020 Paris
        Ouverture des portes : 13h30
        Débat : 14h/17h (gratuit)

PARIS : soirée du 27 novembre
Bonjour,
Nous avons la joie de vous proposer une rencontre hygiéphile mercredi 27 novembrede 19h à 22h à Paris. 
 Programme
 
19h : accueil, présentations, partages sur nos parcours dans l'hygiénisme, questions/réponses
20h : dîner convivial et poursuite des échanges (plats bio à partir de 3 €, à acheter sur place en arrivant)
  
 Lieu
Exki, au 1er Etage
9 Boulevard des Italiens - 75009 Paris - M° Richelieu-Drouot 
 Pour la bonne organisation, veuillez confirmer à l'avance votre présence.
 
A bientôt de faire votre connaissance ou de vous revoir
Anne-Marie, 06 13 91 37 13 et Clara, 06 84 14 94 61.
 

OLIVES : elles sont récoltées en décembre, je pourrai vous en envoyer par la poste comme l'an dernier ; il faudra me les commander début décembre.


Rappels d'hygiénisme : 

Le jeûne est un outil merveilleux pour se maintenir en santé.


Ne jamais attendre d'être « malade », d'avoir des symptômes insupportables, pour commencer le jeûne.

Une personne en bonne santé doit garder un rythme régulier « d'entretien », sachant que le jeûne est le meilleur « bilan de santé » , ceci est très important :

deux semaines par an de jeûne hydrique suivies chaque fois de 3 à 6 jours de demi-jeûne.

La durée du demi-jeûne est augmentée si l'état de santé est affaibli.

La durée de la préparation est augmentée s'il y a des symptômes gênants.


Un poids bas n'est jamais un obstacle à jeûner. Il est possible de jeûner en dessous du poids normal.

Sauf cas extrême comme un cancer en phase terminale ; et sauf si le poids est proche du poids mortel.

Le calcul du poids mortel indiqué par Albert Mosséri dans son livre « le jeune, meilleur remède de la nature » est le suivant :

  • poids normal = 10 de moins que la taille (ex : 1m70 – 60 kg) : cela se vérifie pour une personne avec une alimentation conventionnelle raisonnable, une musculature et une ossature moyennes ;

  • notez bien qu'une personne qui commence l'hygiénisme et supprime totalement de son alimentation les céréales cuites, le sel et les graisses (huiles, avocats...) peut facilement perdre 5 à 10 kg par rapport au calcul ci-dessus (ex :1m70 – 53 kg) : c'est donc le poids normal d'un hygiéphile ;

  • poids mortel = 60% du poids normal (ex : 1m70 – 60 kg x 60% = 36 kg) : pour ne pas mettre la vie en danger, il faut calculer une marge de 3 à 5 kg au-dessus du poids mortel.

Si on jeûne en dessous du poids normal, alors il faut attendre d'être remonté au poids initial avant de commencer un autre jeûne, ce qui peut prendre plusieurs mois. Pour avancer dans la pratique du jeûne et pour la restauration de la santé à long terme, alors il ne faut pas forcer la reprise de poids avec des aliments malsains, mais seulement avec des aliments qui n'augmentent pas la toxémie.

Références : Nicole Boudreau et Albert Mosséri.

Je pratique et enseigne le jeûne depuis 13 ans selon la technique d'Albert Mosséri, et je peux vérifier chaque jour la véracité, la pertinence et la pureté de son enseignement sur la pratique du jeûne à but thérapeutique.

L'expérience de Shelton et les repères qu'il indique pour la conduite du jeûne ne sont plus adaptés à notre époque. Cela nous montre à quel point le mode de vie et l'état de la santé humaine se sont altérés.

Cela nous oblige à affiner la compréhension de certains phénomènes, en donnant plus d'importance à :

  • l'alimentation totalement crue, et les méfaits de toute forme de cuisson ou séchage à chaud,

  • le rôle physiologique de l'eau pure dans le corps humain, et la présence de dépôts secs,

  • l'accumulation de dépôts métalliques d'une génération à l'autre.

Ces trois points - dénaturation de l'aliment, absence d'eau propre dans le corps, déminéralisation due à la présence de métaux et multitude de molécules industrielles - cumulent leurs effets négatifs sur la santé et ralentissent les processus de la restauration spontanée.

La dégradation de la santé modifie aussi le comportement et les réactions pendant le jeûne.

Le jeûne fait resurgir les symptômes et donne ainsi une bonne évaluation de l'état de santé.

Le jeûne est la pratique la plus sécurisante et qui donne les meilleurs résultats.


Bon week-end, et pensez à faire passer toutes vos informations

Evelyne Curt


Tél : 04 75 40 88 65
3 pièces jointes — Télécharger toutes les pièces jointes (compressé pour 
  Anglais (États-Unis)
Menu d'encodage de nom de fichier
)  
à qui s'adresse...2 pages.pdf à qui s'adresse...2 pages.pdf
117 Ko   Afficher   Télécharger  
courrier pour le séjour.pdf courrier pour le séjour.pdf
65 Ko   Afficher   Télécharger  
Lunel 2014 Lunel 2014
59 Ko   Télécharger  


 

STAGE DE JEÛNE Lunel (Hérault) janvier 2014

Photo



LES FICHES HYGIÉNISTES D'ÉVELYNE CURT


FICHES CONCERNANT L'HYGIÉNISME par Évelyne CURT :


"Les bases de l'hygiénisme"
au lien : #bases
"Qu'est-ce que l'Hygiénisme ?"
- Fiche n° 1 au lien : #Hygienisme
"Les grands principes hygiénistes"
- Fiche n° 2 au lien : #Les_grands_principes_hygienistes
"Un peu d'explications sur le jeûne" -
Fiche n° 3 à télécharger ici ou à lire au lien : #Explications_sur_le_jeune
"La cure de jeûne"
- Fiche n° 4 à lire au lien : #La_cure_de_jeune
"Cure de jeûne - Citations - extraits de livres"
- Fiche n° 5 au lien : #Extraits_de_livres
"Notes sur l'eau"
- Fiche n° 7 au lien : #Notes_sur_l_eau
"Qu'avez-vous mangé aujourd'hui ?"
- Fiche n° 9 au lien : #Qu_avez_vous_mange_aujourd_hui
"Les combinaisons alimentaires"
- Fiche n° 10 au lien : #Les_combinaisons_expliquees
"Bases de la pratique hygiéniste"
- Fiche n° 17 au lien : #Bases_de_la_pratique_hygieniste
"Que faire en cas de douleurs ?"
- Fiche n° 20-21 au : #Que_faire_en_cas_de_douleurs
"Conseils alimentaires pour commencer"
- Fiche n° 23 au lien : #Conseils_alimentaires_pour_commencer
"Le jeûne matinal"
au lien : #Le_jeune_matinal
"Les intoxications métalliques"
au lien : #Les_intoxications_métalliques


LES FICHES :

 

LES BASES DE L'HYGIÉNISME par Évelyne CURT

Fiche "Les bases de l'hygiénisme" par Évelyne CURT


1 les bases de l'hygiénisme.pdf 1 les bases de l'hygiénisme.pdf
182 Ko   Afficher   Télécharger  

 

LES BASES DE L'HYGIÉNISME


Approche globale pour définir une notion la plus large possible :
1 - Respecter notre nature humaine.
2 - Rechercher le mode de vie qui respecte au mieux notre nature humaine.
3 - Démarche pour mettre en pratique ce mode de vie au quotidien.

Ceci demande : 1 - Reconnaître l'intelligence du corps.
          2 - Obéir aux lois de la vie.
          3 - Redonner les conditions favorables à la vie.
                  ______________

1 - L'intelligence du corps crée en permanence un fonctionnement spontané pour maintenir l'état de perfection. Toute manifestation dans le corps est une action juste pour préserver la vie.

2 - Cultiver une attitude mentale dans le respect des lois de la vie : c'est notre effort pour comprendre ce qui est bon pour soi, et comprendre notre fonctionnement en tant que unité de vie , sans chercher à intervenir, et donc s'aligner sur l'intelligence parfaite du corps, pour revenir à l'état d'harmonie et de spontanéité.

3 - Mettre en pratique de façon permanente, dans la vie de tous les jours, des habitudes de vie saine et des réflexes face à toute situation. Pour cela, nous avons besoin de prendre pour références certaines personnes, certaines écoles, certains peuples, que nous choisissons parce qu'ils nous paraissent plus proches que nous de la vérité.
                ______________

1 - Dans les conditions favorables à la vie, chaque unité de vie continue d'accomplir parfaitement ce pour quoi elle a été conçue, sans aucun vieillissement. Tant qu'aucun facteur ne s'oppose à la vie, la vitalité reste toujours égale. C'est le principe de la Vie Éternelle.

2 - En tant que unité de vie, notre corps, dans tous ses aspects physiques, émotionnels et mentaux, est confronté à des aliments, à des événements, à des idées, et doit en permanence trier ce qui lui est utile de ce qui ne l'est pas, et, pour maintenir la vitalité, ce qui ne l'est pas doit absolument être rejeté, c'est-à-dire : toute substance étrangère,
toute émotion négative, toute pensée fausse.
C'est par l'attitude du « observer et laisser être » que nous apprenons à connaître les lois de la vie et leur mise en oeuvre dans tous les processus vitaux, à les respecter dans notre mode de vie en nourrissant nos corps sainement, et à trouver la confirmation de ce qui est juste par notre propre expérience.

3 Dans la pratique, l'hygiénisme est un cadre qui doit intégrer le vécu de chacun, sans aucun jugement de valeur, pour que chacun puisse utiliser ce cadre, à partir de sa situation présente et selon ses objectifs, et, en partant des symptômes remonter jusqu'aux causes pour rétablir le bonheur et l'harmonie dans sa vie.

 

 

QU'EST-CE QUE L'HYGIÉNISME par Évelyne CURT

Fiche n° 1 "Hygiénisme" par Évelyne CURT


1 hyg org.pdf
1 hyg org.pdf
109 Ko   Afficher   Télécharger  

 

Qu'est-ce que l'Hygiénisme ?


L'hygiénisme est l'art de vivre en bonne santé par le respect des lois de la nature et par la bonne connaissance des aliments spécifiques à l'espèce humaine.

L’Hygiénisme est une conception révolutionnaire de la santé, née aux États-unis au début du 19ème siècle, à l'initiative de médecins dissidents. Ses principes ont été affinés au 20ème siècle grâce au travail magistral du Dr américain Herbert Shelton (Dr en biologie et en philosophie) qui a fait de toutes les connaissances scientifiques éparses une magnifique synthèse des lois de la vie.


Cette conception est révolutionnaire au sens noble du terme, parce qu'elle est aux antipodes des modes de pensée habituels, lesquels ont engendré la diversité extraordinaire des systèmes médicaux.
L’Hygiénisme, au contraire, nous enseigne la vanité de la recherche ou de l'utilisation de remèdes ou de toutes sortes de thérapies.


L'hygiénisme nous permet de comprendre que :

Tout est régi par des lois naturelles. D'où l'importance de connaître les lois de la vie et celles qui régissent l'espèce humaine en particulier.

Dans la fabuleuse organisation de la vie interne cellulaire, il n'y a pas de place pour le hasard. En d'autres termes, la théorie fataliste des microbes, virus, bactéries est une
nouvelle démonologie insensée. Quant à la vaccination, elle est une nouvelle absolution illusoire.

Notre organisme, et lui seul, possède la prérogative de nous sortir du désordre (maladie) par son propre pouvoir d'auto guérison, sous réserve que l'on supprime l'origine du déséquilibre.
 Il existe un lien de continuité et d'évolution entre les différents états pathologiques: aigus, chroniques et de dégénérescence.


Contrairement à la médecine officielle qui traite les symptômes, l’Hygiénisme nous dit :

supprimer la cause et l'effet disparaîtra.


L’hygiénisme est donc un enseignement tiré directement de la vie, par l'observation de ses Lois. C'est le plus précieux bagage culturel auquel un homme sain d'esprit puisse rêver, car il permet de vivre libre et autonome de l'enfance jusqu'au soir de la vie.

En un mot, c'est un véritable art de vivre.

L'Hygiénisme enseigne les principes de base pour tous, mais chacun doit doser chaque facteur de santé selon son propre pouvoir d'assimilation pour devenir ainsi
l'artisan de sa santé.

Pour en savoir plus : le guide du débutant de Albert MOSSÉRI

 

[Note personnelle : "Le guide du débutant" est présenté au lien http://www.hygienisme.org/ et quelques extraits sont au lien
http://www.conscience33.fr/HYGIENISME.html#Le_guide_du_debutant]

 

 

LES GRANDS PRINCIPES HYGIÉNISTES par Évelyne CURT :

Fiche n° 2 "Les grands principes hygiénistes" par Évelyne CURT

2 les grands principes hygiénistes.pdf
2 les grands principes hygiénistes.pdf
181 Ko   Afficher   Télécharger  

 

LES GRANDS PRINCIPES HYGIÉNISTES


Ces principes nous sont enseignés par Albert Mosséri.
Il nous les transmet avec la plus grande clarté et la plus grande générosité dans tous ses livres.
Il est nécessaire de les relire régulièrement afin d'apprendre à voir ces principes dans tous les événements de notre vie quotidienne, et continuer à corriger nos habitudes.


Le retour à un mode de vie hygiéniste repose sur trois points clefs :
1 – connaître les lois de la nature vivante, savoir respecter tous nos besoins fondamentaux, apprécier notre vitalité et notre capacité de récupération.
Une personne mal portante qui mange un aliment avarié aura le lendemain une diarrhée pour l'expulser.
Une personne bien portante qui mange le même aliment le vomira sur le champ.

2 – reconnaître et interpréter les symptômes d'élimination, évaluer le niveau et l'origine de la toxémie.
Cela consiste à trouver toutes les causes possibles, et à les supprimer, par ordre d'importance, de sorte que la toxémie commence à diminuer.

3 – recréer les conditions favorables à l'élimination par le repos complet prolongé et le jeûne, qui doit être surveillé par une personne détachée, bienveillante et
compétente.
L'élimination véritable commence au niveau de toutes les cellules du corps.
Ces cellules rejettent dans le sang toxines et déchets, qui sont ensuite évacués par les émonctoires.


Autrement dit, notre corps est un aquarium où circule une eau trouble ; 3 actions doivent être menées en parallèle pour le purifier :
1 – remplir avec de l'eau propre (connaître nos besoins et prendre de bonnes habitudes)
2 – arrêter d'ajouter de l'eau sale (trouver la cause et arrêter les mauvaises habitudes)
3 – gratter tous les anciens dépôts (favoriser l'élimination par les cellules de toutes les toxines accumulées).


« Un mode de vie simple, ordonné, naturel, sobre, une pensée élevée, noble, aimante rendent la vie plus belle et contribuent à la joie de vivre. »

 

 

STAGE "JEÛNER EN CONSCIENCE" avec Évelyne CURT :
Un peu d'explications sur le jeûne

Fiche n° 3 "Comment expliquer le jeûne" par Évelyne CURT

3 comment expliquer le jeûne.pdf 3 comment expliquer le jeûne.pdf
31 Ko   Afficher   Télécharger 


LE JEÛNE

Tout le monde a besoin de jeûner, et tout le monde peut jeûner.

Pour comprendre cela, partir du principe qu'en mangeant tous les jours, on ne respecte pas son corps.
Voir que tous les jours, on mange par habitude, par stress, par peur, par gourmandise, par faim, par plaisir.
Tout ceci se mélange et on ne sait plus bien discerner ce qui l'emporte, et si manger nous fait vraiment le bien qu'on en attend.
On a chacun un comportement alimentaire, certains préfèrent manger tous les jours la même chose, d'autres aiment changer, ...et on tient la route, tant bien que mal ...

Le jeûne, même très court, même de quelques heures, c'est un moment pour se respecter, se poser, se reposer, faire le point, s'arrêter, et rien d'autre que se relaxer, autant qu'on peut ; se relaxer n'est pas toujours facile, mais le jeûne aide la relaxation.
Jeûner est aussi un comportement, c'est aussi une habitude, qui peut être spontanée ou volontaire, c'est aussi un plaisir, le plaisir de découvrir de nouvelles sensations, de ne pas avoir de stimulations, de se sentir léger, d'avoir l'esprit plus clair, parfois d'avoir du temps pour lire, pour écrire.

Jeûner, est une expérience complètement différente de manger peu, c'est boire seulement de l'eau pure.

Dans le jeûne, il ne se passe rien, pourquoi ?
Parce que le corps attend, le corps attend car il sait que vous lui redonnerez à manger quand il aura besoin.
Simplement, en attendant, il perd du poids pour survivre et il profite pour faire le ménage, car il ne reste jamais inactif.

Si on n'a aucun problème se santé, le jeûne est naturel, on est à l'aise et heureux, on dort peu et bien, et si on a moins de tonus que d'habitude, on l'accepte comme un moment de repos, d'intériorisation.

Si le ménage à faire est important, alors le jeûne est une activité physique intense, comme le sport mais une activité physique interne, qui demande aussi de l'énergie, qui fait perdre du poids, et donc, comme le sport, il faut être en bonne condition, le pratiquer de façon régulière, et de façon progressive.
Commencer par une demi-journée, puis une journée, puis trois jours, et recommencer, en le faisant le plus souvent possible.
Avant un effort sportif, vous n'allez pas au restaurant, et les jours qui suivent vous prenez un temps de récupération ; pour le jeûne c'est pareil, on s'y prépare comme pour un événement très important de sa vie, pour le rendre plus facile et agréable, et on sait qu'après, on aura besoin d'un temps de récupération.
Donc, même si on est en relative bonne santé, on va penser le jeûne en trois phases :
- le temps de préparation : dès qu'on commence à y penser
- le temps de repos : on ne fait rien d'autre
- le temps de récupération : le moment de la récompense commence à la fin de la récupération.

Le jeûne est naturel, on doit seulement réapprendre à jeûner.

Réapprendre à se détendre, à lâcher prise et ne pas se faire violence, obéir à son corps, ne rien attendre, observer en toute confiance et en toute sécurité tout ce qui se passe à l'intérieur de soi, et le comprendre comme une leçon de la nature. Et ainsi retrouver notre assurance et le sentiment de plénitude.
Ne pas jeûner, c'est s'oublier, se priver, se couper d'une partie de soi, d'une potentialité, c'est pécher, c'est agir par omission contre son intérêt.
Il y a un avantage à jeûner. Et peu à peu, le jeûne devient facile et agréable.

Pour beaucoup de gens, le jeûne paraît extrême ou violent. Il peut l'être d'une certaine façon, quand on est très intoxiqué nerveusement, mentalement, en tant que révélateur d'une situation elle-même extrême, violente, non maîtrisée, que l'on ne veut pas voir, dont on n'a pas conscience.
Si votre corps, c'est une voiture lancée à grande vitesse, vous ne la maîtrisez plus et vous risquez de vous écraser contre un mur. Il faut l'arrêter coûte que coûte, et il faut une grande force pour arrêter une voiture.
Mais si c'est vous qui décidez de ralentir puis de l'arrêter, de reprendre le contrôle, par votre seule force de caractère, alors vous arrêtez d'accélérer de façon inconsidérée, jusqu'à retrouver la maîtrise de la situation

 


LA CURE DE JEÛNE par Évelyne CURT :

Fiche n° 4 "La cure de jeûne" par Évelyne CURT

4 la cure de jeûne.pdf
45 Ko   Afficher  Télécharger

 

Les journées de l'hygiénisme – Cours n° 2 – Fiche résumée.

LA CURE DE JEÛNE


Quelques connaissances sont nécessaires pour bien conduire un jeûne.
Une cure comprend 4 phases successives, la plus importante étant le demi-jeûne.

1 - La préparation
2 - Le jeûne
3 - Le demi-jeûne
4 - La reprise

Le repos complet est nécessaire pendant toute la durée du jeûne et du demi-jeûne.
La durée des différentes phases dépend du temps disponible, de la vitalité et du poids.
Par exemple, si vous disposez de 6 jours au repos :
1 semaine de préparation, 3 jours de jeûne, 3 jours de demi-jeûne, 1 semaine de reprise.

1 - La préparation consiste à adopter une alimentation hygiéniste jusqu'à disparition des principaux symptômes chroniques (sur-poids, indigestion, constipation, douleurs, dépression, etc.), tout en cherchant à comprendre les causes principales de chaque symptôme.
Vous pouvez faire la préparation en continuant vos activités, et manger à votre faim.

2 - Le jeûne consiste à boire de l'eau pure à volonté, en restant au repos complet. Évitez toute stimulation extérieure prolongée (lecture, discussion, exposition au soleil, douche, etc.).
La faim disparaît.
Vous perdez en moyenne 500 g par jour.
Les éliminations sont plus fortes la nuit et le matin, et souvent provoquent l'insomnie ; buvez abondamment, restez allongé et dormez la journée.

3 - Le demi-jeûne suit toujours le jeûne et consiste à manger l'après-midi 1 pomme toutes les deux heures (en moyenne 700 g par jour), ce qui provoque ou intensifie l'élimination.
Restez au repos complet allongé. Il faut boire abondamment la nuit et le matin, puis attendre que les éliminations se calment pour manger la première pomme.
Le poids se stabilise, la langue se colore et les fèces reviennent au bout de quelques jours.
Il est nécessaire d'être guidé pendant le demi-jeûne, au moins la première fois, car le travail est différent et plus intense que dans le jeûne.

4 - La reprise consiste à reprendre l'alimentation et les activités normales, de façon progressive.
Vous allez reprendre du poids et des forces.
Au bout de deux mois, observez tous les changements opérés par le jeûne.
C'est maintenant que vous en appréciez les bienfaits.

Quelques conseils, avant de commencer :
       – à lire absolument : Nicole Boudreau, Jeûner pour sa santé, éditions Québécor.
                                       Albert Mosséri,    Santé radieuse par le jeûne,
                                                                  Le jeûne, meilleur remède de la nature, éditions Aquarius.

       – avant de commencer, si vous êtes seul, prévoyez une bouillotte, plusieurs packs d'eau, et 5 kg de pommes mûres pour commencer le demi-jeûne.
       – Jeûne d'entretien à faire 1 ou 2 fois par an : 7 jours de jeûne + 3 à 6 jours de demi-jeûne.
       – N'attendez pas ...

Les journées de l'hygiénisme – Cours n° 2 – Fiche résumée.

 

 

LA CURE DE JEÛNE - Extraits de livres

Fiche n° 5 "La cure de jeûne - Citations" par Évelyne CURT

5 la cure de jeûne citations.pdf
95 Ko   Afficher  Télécharger

 

LA CURE DE JEÛNE par Évelyne CURT

LA CURE DE JEÛNE


CURE DE JEÛNE – CITATIONS




Photo ou Photo

EXTRAITS DE NICOLE BOUDREAU « JEÛNER POUR SA SANTÉ »

« Le jeûne est une aventure fascinante. Non pas que jeûner soit une pratique aventureuse, mais découvrir que notre corps peut survivre sans nourriture étonne les mangeurs assidus que nous sommes.
Le jeûneur novice constate avec étonnement que toutes les fonctions de son organisme s'accomplissent avec, en prime, une forte activité de détoxication et de régénération.
L'organisme orchestre lui-même sa détoxication ; il suffit de cesser de manger, notre corps fait le reste.
Tous les organismes vivants ont la capacité de se détoxiquer en jeûnant. Les gens qui tentent l'expérience s'étonnent même de la facilité de la chose. Ils s'en disent agréablement surpris et jeûnent avec entrain.

Que fait-on pendant le jeûne ?
Le jeûne est un repos physiologique complet : on se dorlote sans gêne et sans culpabilité.
Mais peut-on travailler pendant le jeûne ?
Peut-on jouer au tennis ou doit-on garder continuellement le lit ?
Dans certaines cliniques de jeûne, les gens font une activité physique (marche, bicyclette, natation), magasinent, se promènent dans la nature et font acte de présence au bureau.

On leur conseille cependant de mâcher de la gomme à l'épreuve de la mauvaise haleine et de doubler leur utilisation de désodorisant pour contrer les odeurs marquées de l'organisme en détoxication accélérée.
On leur enseigne également que leurs réflexes peuvent être diminués et que leurs facultés au volant peuvent en être affectées.
On leur précise également qu'il est normal de se sentir plus léthargique en périodes de jeûne.
Dans ces cliniques de jeûne actif, on prône que l'être humain peut vivre normalement et travailler sans se nourrir, en évitant cependant les stress très intenses ou les séances harassantes de travail, qui épuiseraient même une personne pleinement nourrie. [page 35]

Mais le jeûne actif n'est pas thérapeutique.
C'est une question de calories et d'énergie.
Pour se détoxiquer en profondeur, le corps a besoin d'énergie ; or le travail musculaire multiplie de dix à vingt fois sa dépense énergétique par rapport à l'organisme en repos.
C'est un coût énergétique très onéreux pour un organisme en jeûne qui vit de ses réserves.
Quand une personne marche, elle doit fournir des calories aux muscles longs de ses cuisses, la circulation sanguine est amplifiée dans les jambes en action au détriment des autres organes.
Le débit sanguin dans l'organisme ne peut être maximal dans tous les organes à la fois.
Lorsqu'il y a afflux supplémentaire de sang dans un organe en travail, il y a baisse dans un autre.
Un organe en autolyse a besoin d'un apport d 'énergie important, et la circulation sanguine s'y intensifie.
La personne qui jeûne ressent clairement cet accroissement localisé du débit sanguin ; elle ressent un engorgement dans l'organe en autolyse.
Si elle décide de courir, la circulation sanguine est immédiatement canalisée vers les muscles des jambes ; l'autolyse cesse alors complètement dans l'organe où elle se déroulait.
Les processus d'autolyse sont exigeants.
Le repos stimule l'autolyse et l'activité physique la freine.
Il est donc nettement préférable de garder le lit en période de jeûne et de dormir le plus possible.
En panne de sommeil, on se détend, on reste allongé et on rêvasse. Pendant que l'on se repose et que l'on dort, le corps se transforme, se rénove.
Dans la vie de tous les jours, ces activités de régénération se déploient surtout la nuit, quand le corps est inactif.
Chaque nuit de sommeil est une pause au cours de laquelle le corps se détoxique et se rééquilibre.
Ces activités réparatrices ne se produisent pas si l'on passe la nuit debout. Elles ne s'accomplissent pas non plus si l'on jeûne debout.

Le jeûne en repos est donc doublement payant : l'organisme désintègre ses toxines et ses structures usées pour se sustenter, et l'état de repos exalte les activités de réparation.
Le jeûne devient donc thérapeutique. Et la motivation à le pratiquer s'en trouve décuplée.

Jeûner dans le confort et la détente n'est donc pas un exercice austère ; c'est un acte de santé et de survie.
Le jeûne n'est pas un acte de compétition ou de bravoure accompli par des exécutants à l'esprit spartiate et endurci ; le jeûne n'est pas davantage une punition ou un acte de fanatisme. [pages 35 & 36]

Le jeûne de sept jours
Le jeûne de sept jours est l'exercice de prévention le plus fréquent.
Durant cette période, le corps se livre à un grand ménage de ses tissus et répare ses dommages les plus criants ; il s'agit donc d'un jeûne, qui malgré sa durée relativement courte, procure des bienfaits importants.
La première étape du jeûne consiste en un déblayage des toxines et des matières mortes logées dans tous les organes.
Les reins se nettoient, le système digestif se désengorge, les tissus se débarrassent de leur oedème et les voies respiratoires se décrassent.
Ces opérations de nettoyage provoquent des malaises types tels une sensibilité accrue des reins et des urines malodorantes, des éructations, des gaz ou des diarrhées, un désenflement des jambes, du visage et du ventre, et une haleine très amère.
Les odeurs corporelles deviennent particulièrement âcres ; la langue est très blanche et les narines sont surchargées de déchets.
Les séquelles et les résidus de vieilles inflammations sont drainés et éliminés définitivement.
Outre les toxines circulantes et tissulaires, l'organisme autolyse, dès l'entrée en jeûne, les infections bactériennes ou virales.
Les grippes, les otites, les gastrites, les infections de la vessie ou les laryngites actives sont autolysées en priorité.
La défense orchestrée en priorité contre les virus dès le commencement du jeûne assure une protection unique de l'organisme : aucun médicament ne combat les virus ; seuls les anticorps produits par les globules blancs peuvent les neutraliser. les activités autolytiques mises en jeu en début de jeûne sont canalisées vers l'organe le plus intoxiqué, surtout s'il s'agit d'un organe vital tel que le coeur, les reins, le foie, les poumons, le système nerveux.

Un jeûne de sept jours peut donc s'avérer profitable.
En fait, on y observe souvent les réactions les plus intenses, car l'autolyse des problèmes urgents et importants entraîne des sensations proportionnelles à l'état du tissu.
Il s'agit d'un premier nettoyage qui s'attaque à la toxémie de toute sa vie.
Il faut donc y mettre un minimum de temps et jeûner un minimum de sept jours.
Quand une personne fait un premier jeûne de quatre ou cinq jours, elle coupe sa détoxication en plein élan, ce qui est peu satisfaisant.
Le jeûne de sept jours sert d'apprentissage ; il nous permet de découvrir et d'apprivoiser les réactions d'autolyse qui surviennent.
Mais l'état de santé des personnes usées par le stress, le surmenage ou la surconsommation justifie un jeûne plus long. [pages 90 & 91]

Le jeûne de quatorze jours
En deuxième semaine de jeûne, le corps est généralement débarrassé de ses toxines et de ses infections.
L'autolyse se déploie vers les couches de cellules plus profondes et vers les tissus secondaires de l'organisme (ossature, muscles, peau).
Les dommages chroniques tels que les kystes, les ulcères, les fibromes, les diverticules, l'arthrite, les problèmes de peau, l'hypertension, les sinusites chroniques, etc., sont autolysés progressivement ; la réparation de ces dommages chroniques constituent un travail physiologique plus long, plus exigeant.
Mais, en général, on se sent plus fort qu'aux premiers jours de jeûne.
Le corps se porte déjà mieux des suites de la détoxication de la première semaine ; son niveau d'énergie est plus stable.
On ne se sent aucunement affaibli par le prolongement du jeûne, si, évidemment, on dispose des réserves nécessaires à sa poursuite.
La langue devient moins chargée au cours de la deuxième semaine ; toutefois, lorsque l'organisme orchestre une séance intensive d'élimination, elle se charge à nouveau pour quelques jours, jusqu'à ce que le travail d'élimination se soit atténué.
Le jeûne de quatorze jours s'adresse surtout aux personnes qui, au tournant de la quarantaine, désirent faire peau neuve et prolonger leur jeunesse. [page 91]

Le jeûne de vingt jours ou plus
Les jeûnes plus longs conviennent aux personnes dont la toxémie est généralisée à tous les organes du corps.
La régénération s'étant déroulée au niveau de chaque cellule, de chaque tissu et de chaque organe, elle s'opère, dans un dernier temps, au niveau de l'ensemble du corps.
Les jeûnes plus longs permettent au corps de corriger les déséquilibres internes causés par la toxémie.
Certains dérèglements physiologiques entraînent de multiples effets secondaires.
Les gens qui, par exemple, souffrent d'hypertension, ont le coeur et les reins fatigués.
Les personnes arthritiques montrent toujours une hyperacidité du tube digestif.
La présence de cristallisations dan les reins n'arrive jamais seule : elle s'accompagne le plus souvent de « pierres au foie » et de raideurs articulaires.
L'organisme est comme une horloge suisse : tous les rouages métaboliques sont interdépendants et la défection d'une fonction a des répercussions sur les autres.
Une détoxication et une régénération profondes permettront à l'organisme de se réajuster et d'aiguiller l'ensemble de ses fonctions métaboliques vers un nouvel équilibre ; le corps s'en trouve profondément revitalisé.
Le jeûne long est donc un point tournant de la vie physiologique : il constitue une « opération chirurgicale sans scalpel ».
Il doit cependant être pratiqué avec précaution.
Le jeûne long devrait être supervisé professionnellement, les signes vitaux tels que le pouls, la tension artérielle ou les réflexes doivent demeurer stables. [pages 91 & 92]

Les états psychologiques du jeûneur
Pendant le jeûne, la modification des stimuli sensoriels est majeure : on ne mange plus la nourriture qui excite les sens et déclenche une chaîne de sensations métaboliques et psychologiques.
On ne dispose plus de l'encadrement que nous procurent l'organisation et la consommation des repas.
Par conséquent, on ne peut plus se fier aux repères habituels : que fera-t-on avant dîner s'il n'y a pas de dîner ?
Quand éprouvera-t-on le plaisir de manger s'il n'y a plus de repas ?
Si l'ennui survient, comment pourra-t-on s'en échapper si on ne peut pas fouiller au réfrigérateur pour se trouver un amuse-gueule ?
Si on est attristé par des émotions négatives, comment pourra-t-on s'en détourner si on ne peut consommer des douceurs ? La nourriture constitue en quelque sorte un cordon ombilical qui nous lie à la matière et au quotidien.
Une fois détachée du lien solide avec la nourriture, notre psyché s'active et se vivifie.
Notre vie émotive et inconsciente se manifeste plus clairement, car nous ne disposons plus des aliments pour camoufler nos peines et nous détourner de nous-mêmes ; en fait, la privation sensorielle qu'est l'exercice du jeûne provoque rapidement une certaine déstabilisation du moi. Le moi devient plus flexible, plus disponible et plus perméable.
La conscience se modifie tout en restant intègre.
L'assouplissement du moi amène un contact plus clair avec l'inconscient ; les barrières conscientes que nous avons posées pour refouler des émotions négatives ou oublier des épisodes traumatisants, sautent.
De vieilles peines reviennent nous hanter ; ce sont, la plupart du temps, des deuils, des déceptions, des conflits de travail, des séparations douloureuses dont l'effet traumatisant a été nié ou refoulé ; la résurgence des émotions qui y étaient liées montre que ces souffrances n'étaient pas évacuées.
La décharge d'énergies bloquées se manifeste comme une crise de rejet d'une partie de soi-même et permet de revivre ces épisodes traumatisants.
Ils sont de la sorte éliminés et les conflits internes diminuent.
Il en résulte une hausse de la confiance de soi.
La libération des charges émotives qui se comportent comme des corps étrangers au sein de la personnalité psychique est thérapeutique.
Le Dr Magnone observe une autre modification psychique amenée par le jeûne : c'est la possibilité d'établir des rapports intimes avec son « soi ».
Le soi est le centre intérieur, qui guide l'évolution et l'enrichissement de la personnalité. Cet élément de la personnalité émerge de la conscience pour agir concrètement, à cause de la capacité du moi qui jeûne d'avoir une attitude passive, réceptive.
Il est connu que quand on jeûne, on a plus de mémoire, plus de lucidité, voire une intuition aiguisée.
On résout souvent des problèmes et on planifie le futur de façon plus claire. on ressent une sensibilité accrue, qui nous mène à un état d'harmonie avec nous-mêmes.
La déstabilisation partielle du moi en cours de jeûne est donc positive, car en y faisant face, on règle des conflits refoulés et on reprend contact avec ses désirs profonds et positifs.
Le jeûne représente donc un formidable voyage intérieur, car il remue des forces psychiques et mentales qui étaient freinées ; cette restructuration psychique produit des effets qui se répercutent au-delà du jeûne.
Le Dr Magnone précise que le jeûne amène parfois des tournants décisifs pour la personne qui s'y investit corps et âme.
Après avoir scruté et découvert les sources d'insatisfaction de sa vie personnelle, le jeûneur retourne à sa vie normale avec une lucidité accrue et il peut entreprendre de corriger les sources d'insatisfaction qui le rongent.
La pratique du jeûne demande donc une participation tant psychique que physiologique de notre part.
La détoxication physique de l'organisme procure par elle-même un mieux-être psychologique.
Au fur et à mesure que progresse la détoxication physiologique, l'état de l'organisme s'améliore et le jeûneur se sent de mieux en mieux.
Une personne dont l'organisme est détoxiqué éprouve une profonde sensation de paix et de sérénité.
Elle ne se sent plus tourmentée et inquiétée par ses maladies et ses malaises.
Enfin, si nos troubles physiologiques sont d'origine psychosomatique, la détoxication et le rééquilibre physiologiques amenés par le jeûne ainsi que l'assouplissement thérapeutique du moi qui facilite la résolution de conflits internes, procurent un effet combiné de guérison psychologique et physiologique : puisqu'il est résolu sur les plans psychologique et physique, le problème psychosomatique est définitivement éludé.
Le jeûne est provocateur : il stimule notre vie psychique et remue notre vie intérieure.
Il éveille tant notre corps que notre esprit, et la personne qui l'expérimente en retire une vision élargie d'elle-même. [pages 131 à 133]

 


Photo

EXTRAITS DE ALBERT MOSSÉRI « LE JEÛNE MEILLEUR REMÈDE DE LA NATURE »

Chapitre 19 : deuxième phase LE DEMI-JEÛNE – LA LANGUE COLORÉE
Une prodigieuse découverte
...«Or après trois jours de sa rupture, entrant dans sa chambre pour lui apporter quelques petites pommes ratatinées de la culture de l'année passée, il me dit : - Monsieur Mosséri, voyez ma langue.
Elle était noir charbon !
Il ne m'a fallu pas davantage pour que je réfléchisse subitement à cette chose surprenante.
J'avais déjà vu, il est vrai, quelques cas où la langue devenait noire pendant le jeûne. Mais dans le cas présent, la couleur n'était pas fortuite. ...
J'aurais pu provoquer cette relance de l'élimination beaucoup plus tôt, vers le 20ème jour du jeûne.
Il avait donc perdu une dizaine de jours, pendant lesquels l'élimination était très faible.
Sa langue demeura noire durant quelques jours, puis vira vers la couleur moutarde pendant plusieurs semaines, avant de devenir couleur rose bonbon.
En même temps, la faim revint, une faim véritable, les douleurs rénales disparurent et je lui donnai alors le menu normal.
... Je recommençais de la même façon avec deux soeurs, venues à sa suite, et leur langue se chargea d'une couleur marron, dès le lendemain de leur alimentation.
Depuis lors, 90% des curistes développent une langue colorée, et le 10% restant ne la développent qu'à l'occasion d'une seconde cure.
Il faut naturellement poursuivre ce demi-jeûne tant que la langue restait tant soit peu colorée.
Les curistes ne sont plus pesés qu'une fois par semaine et la perte varie entre une livre et un kilo par semaine.
Puis, la question fut naturellement soulevée dans mon esprit, à savoir : à quel moment faut-il passer à la deuxième phase du jeûne, celle du demi-jeûne ? et quelle quantité de crudités faut-il donner aux curistes ?... [pages 144 & 145]

Une langue noire dénote que l'élimination se produit du fonds des cellules, pour rejeter des médicaments pris 10 ans, 20 ans auparavant.
Selon la méthode classique, prônée par Shelton, le jeûne se poursuit à l'eau, au lit.
Toutefois, quand le jeûne est poussé alors que le corps ne perd plus de poids, on perd du temps inutilement.
L'élimination devient insignifiante. ...
Quand on poursuit le jeûne à ce stade de stagnation, le poids ne baisse presque plus, l'élimination est à peine existante, car le corps n'a plus assez de vitamines et d'enzymes pour éliminer. Il lui en reste tout juste pour survivre.
Comme nous l'avons vu précédemment, les réserves du corps ne sont pas équilibrées.
On a toujours trop de graisses et de toxines et peu d'éléments essentiels (vitamines, etc.). [pages 145 & 146]

Quand on passe à la deuxième phase du jeûne, celle du demi-jeûne, la langue se colore dans presque 90% des cas.
Pour les autres, elle se colore lors d'un second jeûne. ...
Quand la langue se colore (noir, jaune, marron, moutarde, vert ou beige), le demi-jeûne doit être poursuivi jusqu'à ce que la couleur devienne naturellement rose.
C'est-à-dire jusqu'à la fin de l'élimination.
Ensuite, on peut réintroduire des aliments plus concentrés. ...
La langue devient rose en même temps que les crachats cessent, que l'urine devient claire, que l'haleine est douce, les maux de tête disparus. [page 146]

Le demi-jeûne peut durer une ou plusieurs semaines, selon la toxémie.
Avec cette nouvelle méthode, le jeûne devient plus aisé.
Elle comporte moins d'ennuis et de risques.
Le jeûne devient mathématique, précis, scientifique, sans zones d'ombre et sans surprises.
Il arrive durant ce demi-jeûne que la langue se décharge puis se recharge plusieurs fois, sur toute sa surface ou sur la moitié seulement.
On remarque des stries, des taches rondes, des lignes, ou d'autres formes colorées.
Une dame avait sa langue devenir couleur citron. Elle avoua avoir pris autrefois des médicaments à base de soufre. C'était bien mon cas personnel aussi. Or, on sait que le soufre est jaune...
Cette importante découverte condamne les jeûnes longs comme une perte de temps, sinon qu'ils sont risqués et inutiles. [page 146]

 


EXTRAITS DE ALBERT MOSSÉRI « SANTÉ RADIEUSE PAR LE JEÛNE »
À QUEL MOMENT PEUT-ON PASSER À LA DEUXIÈME PHASE DU JEÛNE (LE DEMI-JEÛNE) ?

IL NE FAUT PAS COUPER NET UN JEÛNE !
– À quel moment faut-il couper le jeûne ?
Je réponds catégoriquement :
– Il ne faut jamais couper net un jeûne ! Sinon, ce serait une erreur qui mène à la boulimie, aux pieds d'éléphants et à d'autres inconvénients.
Je ne veux pas dire par là qu'il faut jeûner toute sa vie. Non, je m'explique.
Dans l'esprit de Shelton, comme de tous les hygiénistes, il faut couper le jeûne à un certain moment, puis se nourrir progressivement, jusqu'à arriver à un régime
normal au bout de quelques jours. C'est une rupture totale du jeûne.
Or comme la majorité des jeûneurs n'ont pas terminé leur désintoxication à ce moment-là, il ne faut pas penser à couper le jeûne, mais passer à la phase suivante qui est le demi-jeûne. [page 225]

LES RÉSERVES DÉSÉQUILIBRÉES
Chez tous les individus, il existe des réserves qu'on peut classer en trois catégories :
1) les réserves ordinaires : sucre, glycogène, graisses, protéines.
2) les réserves essentielles extraordinaires : vitamines, enzymes, oligo-éléments, sels minéraux
3) les toxines, les poisons et les déchets divers.

Deux cas peuvent ainsi se rencontrer :
a) les individus en parfaite santé qui ont plus de réserves essentielles que de toxines (cas très rares).
b) les individus mal portants qui ont des toxines et des poisons, plus que les réserves essentielles.

Pour la première catégorie, en bonne santé et qui n'ont pas beaucoup de toxémie, le jeûne aboutit rapidement à la purification totale de l'organisme, avant l'épuisement des autres réserves précieuses.
Dans ces cas rares, les symptômes suivants se manifestent simultanément : langue propre et rose, faim, goût agréable de la bouche au réveil, urines claires.

Chez les personnes mal portantes qui forment la majorité de nos jours, le jeûne produit les symptômes suivants :
– langue chargée,
– goût de la bouche désagréable, au réveil,
– urines chargées, au réveil,
– absence de faim réelle,
– la perte de poids se ralentit (stabilisation du poids).

La stabilisation du poids (ralentissement de la perte de poids)
Lorsqu'on se pèse tous les jours durant le jeûne, on notera qu'il arrive vers le 10ème jour que la perte de poids se ralentit (à 200 gr par jour) ou se stabilise, durant trois jours consécutifs.
Ensuite, la perte reprend de nouveau, pour arriver à un second palier de ralentissement vers le 20ème jour du jeûne.
Comment expliquer ces paliers de ralentissement de la perte de poids ?
Pour éliminer, comme pour digérer, le corps a besoin de dépenser certaines de ses réserves vitales, comme les vitamines, les sels minéraux, les enzymes, de pair avec les autres réserves ordinaires, comme le sucre, les corps gras. Ces réserves vitales finissent par s'épuiser et l'élimination se ralentit.
Cela se manifeste par le ralentissement de la chute de poids.
Mais le corps ne se laisse pas prendre au dépourvu. Il s'arrange pour élaborer des transmutations biologiques qui transforment des aliments existants en ceux qui manquent. Par exemple, quand le corps manque de calcium, il prend le potassium et le transforme en calcium. lire à cet effet le l'ouvrage de Louis Kevran : les transmutations biologiques (courrier du Livre).
On y lira surtout que des poules à qui on a donné une nourriture complètement dénuée de tout calcium, ont continué à pondre des oeufs, comme si de rien n'était. Or on sait que la coquille est très riche en calcium. D'où ont-elles tiré ce calcium ? Peut-être aussi l'ont-elles tiré de leurs réserves.
Mais par la suite, cette capacité de l'organisme d'opérer des transmutations biologiques, finit par diminuer vers le 20ème jour du jeûne, et le poids se stabilise de nouveau. Il est inutile de poursuivre le jeûne maintenant, car le corps n'a plus cette capacité de transmutation des réserves. Il faut passer au second stade, celui du demi-jeûne. [pages 225 & 226]

 


LA CURE DE JEÛNE : PARTICULARITÉS par Évelyne CURT :

Fiche n° 6 "La cure de jeûne - 2" par Évelyne CURT

6 la cure de jeûne 2.pdf
60 Ko   Afficher  Télécharger

 

LA CURE DE JEÛNE : PARTICULARITÉS par Évelyne CURT
– Cours d'hygiénisme n°2 -

 

LA CURE DE JEÛNE

Commencer par lire la fiche résumée du cours d'hygiénisme n°2 - [Fiche n° 4 à lire au lien : #La_cure_de_jeune] et les ouvrages conseillés.

Voici un rappel de questions qui vont se poser lors de votre première cure. Pour tous compléments d'informations, consultez une personne compétente.

PARTICULARITÉS DE LA PRATIQUE DU JEÛNE DANS LA MÉTHODE HYGIÉNISTE :

Le jeûne hygiéniste se pratique seul et non en groupe, de façon à se donner les conditions les plus favorables à sa propre situation, et à pouvoir adapter ces conditions tout au long du déroulement de la cure. Il est important de :
– choisir soi-même les dates les plus favorables,
– déterminer soi-même le temps de préparation nécessaire, le temps de repos total disponible pour la cure et prévoir le temps de récupération après la cure,
– bénéficier d'un suivi individuel pendant toute la durée de la cure, c'est-à-dire : avant le jeûne pour la préparation, pendant, et après pour la reprise, afin de recevoir toutes les explications sur le jeûne, le demi-jeûne, l'alimentation et le mode de vie en général.

Le jeûne hygiéniste se pratique au repos complet pendant toute la durée du jeûne et du demi-jeûne, et si besoin les premiers jours de la reprise. Il ne faut prévoir aucune autre activité que de jeûner, pendant toute la durée de la cure, hormis quelques distractions (musique ou lectures,...), éviter toutes stimulations extérieures prolongées (douches, bains de soleil, bavardage, ...), éviter de sortir de chez soi, éviter tout effort comme porter du poids...).
Ne prévoir aucune contrainte, ni visite, ni rendez-vous, ni aucun programme, tout remettre à plus tard !
L'énergie n'étant plus dispersée dans l'activité, elle est entièrement disponible pour le travail interne. Il s'ensuit une sensation de faiblesse quand on se lève et une envie de rester immobile, un sommeil plus irrégulier la nuit avec des manifestations de détoxination, le besoin de dormir la journée. Tous ces symptômes sont variables selon la toxémie, d'une personne à l'autre et aussi d'un jeûne à l'autre.

Le jeûne hygiéniste dure de quelques jours à 21 jours, soit 6 à 7 semaines pour la cure complète. Si on est limité dans le temps, il faut prévoir la répartition de la durée totale au repos entre le jeûne hydrique et le demi-jeûne, sachant que :
- un jeûne de sept jours doit être suivi d'un demi-jeûne d'au moins six jours,
- un jeûne long doit être suivi d'un demi-jeûne d'au moins dix jours.
Le demi-jeûne doit se faire au même lieu où est fait le jeûne. Si c'est en dehors de chez soi comme sur un lieu de cure, il n'est pas possible de rentrer chez soi pour continuer le demi-jeûne, car, d'une part, le repos et l'accompagnement sont beaucoup plus importants dans le demi-jeûne que dans le jeûne, et d'autre part, le voyage interrompt le travail de l'élimination du demi-jeûne. Il vaut mieux raccourcir la durée du jeûne que celle du demi-jeûne, ou bien, pour les personnes en bonne santé, commencer le jeûne en activité, et faire le demi-jeûne au repos complet.
Comme exemples, avec un séjour de 25 jours (temps de repos disponible) :
– personne âgée qui n'a pas jeûné depuis plusieurs années, ou personne qui ne peut pas perdre de poids :
3 jours de jeûne, 14 jours de demi-jeûne, 8 jours de reprise
– personne avec beaucoup de vitalité et pouvant perdre 7 à 8 kg (le poids peut être repris après la cure) :
15 jours de jeûne, 10 jours de demi-jeûne.

Si on n'est pas limité en temps, on peut prévoir d'aller jusqu'à la fin du jeûne, puis jusqu'à la fin du demi-jeûne ; il faut bien connaître les critères et être attentif aux signes qui permettent de savoir quand on arrive au moment où le corps n'a plus la capacité de continuer le jeûne, et pareillement pour le demi-jeûne. Ces signes apparaissent trois jours avant.
Toute personne en bonne santé peut jeûner une semaine dès la première fois.
Il n'est jamais conseillé de jeûner au-delà de 21 jours, ni au- delà de la deuxième stabilisation du poids.
Dans tous les cas, le jeûne peut être arrêté à tout moment en passant au demi-jeûne.

L'efficacité de la cure est liée, selon les besoins :
– à la répétition successive de plusieurs jeûnes et demi-jeûnes, dans la même cure, ou très rapprochés,
– à une pratique régulière, par exemple : 1 jour par semaine, 1 semaine tous les deux mois ou trois mois, ...
– sinon à une pratique annuelle : au moins 1 ou 2 fois par an, pendant quatre ou cinq ans.
Éviter de rester plusieurs années sans faire de jeûnes, d'autant plus que l'on avance en âge.

CE QUE PROCURE LE JEÛNE : QUE PEUT-ON EN ATTENDRE ?

Le jeûne au repos complet donne au corps l'opportunité d'un travail de régénération cellulaire qui reconnecte la personne avec sa propre histoire, passée et à venir, c'est-à-dire résout tout ce qui était resté à l'état latent, qui peut se présenter dans le moment présent et qui aurait resurgi dans l'avenir. La pratique régulière du jeûne fait resurgir une après l'autre toutes les situations non terminées. C'est une réactivation des processus d'élimination.
Chaque jeûne reprend le travail là où le précédent s'est arrêté, et réalise un travail différent, qui fait progresser dans le sens de la résorption de tout ce qui s'est accumulé.
Le jeûne sert ainsi de révélateur : pendant la cure, la diversité et l'intensité des symptômes permet la prise de conscience et l'évaluation d'une partie de la toxémie ; après la cure, grâce à l'état de relaxation retrouvé, on ressent mieux les besoins réels de son corps, les rythmes naturels, le besoin de repos, les réactions à toute agression, on peut mieux discerner ce qui est « bon » ou « mauvais » pour soi. On retrouve un regain d'énergie et plus de confiance en soi, le mental se clarifie, et on retrouve le fil conducteur de sa vie, on peut prendre des décisions importantes pour son avenir et se repositionner dans ses relations.

Le jeûne court, de 1 à 7 jours, permet de faire face rapidement à toute situation qui se manifeste dans le présent, de garder le contrôle et d'obtenir un soulagement immédiat, qu'il s'agisse de :
– changer d'habitudes alimentaires et rétablir une bonne digestion,
– stopper une dépendance (pour le tabac : 3 jours de jeûne, 3 jours de demi-jeûne),
– résorber une inflammation, une congestion (fièvre, abcès, oedème, ...),
– se rétablir après un choc, une contrariété ..., arrêter les émotions négatives, prendre les décisions justes,
– augmenter son potentiel pour un examen ..., autant physique que intellectuel,
– se préparer à un évènement (déménagement, voyage, ...),
– se préparer à une grossesse, aussi bien pour la mère que pour l'enfant.
Le jeûne de 7 jours opère un nettoyage général de tout l'organisme. Pour une personne en bonne santé, il n'épuise pas les réserves, ne nécessite pas de surveillance, et la récupération est rapide. Il fait partie intégrante de l'hygiène de vie .
Le jeûne de plus de sept jours doit être surveillé et accompagné par une personne compétente, même si on est en bonne santé et expérimenté. La deuxième semaine touche plus les aspects émotionnels, psychologiques et relationnels. La troisième semaine touche la personnalité et permet de recontacter sa
véritable identité. Le jeûne long marque toujours un nouveau départ, une nouvelle orientation dans sa vie.
Pour une personne ayant des symptômes chroniques importants dûs, soit à de graves intoxications, soit à l'intoxication accumulée depuis le début de sa vie, le jeûne long permet d'obtenir un résultat plus rapide.
Cependant, ces problèmes ne peuvent être résorbés par un seul jeûne, même long ; il faut jeûner régulièrement pendant 4 ou 5 ans pour une amélioration satisfaisante.
Dans tous les cas, la nourriture hygiéniste, pratiquée de façon permanente entre chaque jeûne, évite toute complication et toute aggravation, laisse le temps de rechercher les causes de chaque symptôme, et le moyen de remédier à ces causes. Ne pas oublier que le temps de reprise est proportionnel à la durée du jeûne.

LE DÉROULEMENT DU JEÛNE, DU DEMI-JEÛNE, ET DE LA REPRISE :

Le début de chaque étape demande une adaptation de deux ou trois jours.
Pendant toute la durée du jeûne et du demi-jeûne, boire à volonté une eau pure non minéralisée, donc plutôt acide, qui convient mieux pour transporter les matières éliminées. Il vaut mieux boire trop que pas assez, car la soif n'est pas toujours ressentie en tant que telle, et il faut apprendre à repérer les nombreux symptômes qui peuvent indiquer la nécessité de boire plus (douleurs, urines foncées, malaises, vertiges ...). Il est plus efficace de boire de façon alternative, aux heures les plus favorables, pour respecter les rythmes du corps, et de boire une grande quantité d'un coup (plusieurs grands verres), plutôt que par petites gorgées, afin que
l'eau puisse bien circuler vers toutes les cellules.
Dès le début du jeûne, la faim s'arrête car le corps puise dans les réserves les éléments nécessaires pour assurer son fonctionnement ; on perd en moyenne 500 gr par jour. L'élimination des matières nocives et la perte de poids se font plutôt la nuit et le matin. A ce moment-là, les toxines sont drainées par tous les
liquides du corps avant d'être évacuées. Cela occasionne des symptômes (douleurs, nausées, agitation, ...) qui apparaissent et disparaissent selon les rythmes de l'élimination. Les symptômes liés à l'état de jeûne doivent être supportables et non permanents ; si ce n'est pas le cas, il faut rechercher une autre cause (produits qui ne peuvent pas être éliminés, fractures, hématomes, ...). L'évacuation des toxines se fait par tous les moyens ; on peut observer la couleur de la langue, le goût de la bouche, l'odeur de l'haleine, la
variation du poids, la couleur des urines, les règles, la peau morte, la chute de cheveux, ..., et moins souvent, les vomissements, les crachats, les saignements, la transpiration, l'urticaire ....
Si des difficultés trop grandes surviennent pendant le jeûne et le demi-jeûne, cela est dû le plus souvent à une préparation insuffisante ou incorrecte, par manque de temps, de repos ou de connaissances ; cela peut être pallié par la succession de plusieurs jeûnes et demi-jeûnes, très efficace pour faire baisser l'acidité, augmenter les réserves vitales, et rétablir tous les équilibres. Le jeûne « soutenu » ou « atténué » en prenant un fruit le soir au coucher est un autre moyen, pour pallier l'insuffisance de préparation, d'atténuer les symptômes en drainant l'acidité, ou de soutenir le corps pour ne pas perdre de forces.

Quand on a décidé le passage au demi-jeûne, on mange un fruit toutes les deux heures l'après-midi et le soir, en restant couché immédiatement après avoir mangé chaque fruit et en se relaxant, on peut même s'endormir. Toute activité arrête le demi-jeûne en déviant l'énergie vers l'extérieur ; son efficacité est rendue
maximale par le repos complet.
Pour la plupart des gens, la soif diminue à la fin du jeûne et redevient plus intense pendant toute la durée du demi-jeûne. Donc boire abondamment (cela facilite aussi le retour des selles), surtout la nuit et le matin, et si besoin, l'après-midi, ¼ d'heure avant chaque fruit.
Il y a trois façons de commencer le demi-jeûne :
– avec les fruits : commencer par les pommes, puis varier si besoin ; tous les fruits aqueux conviennent, mûrs et non acides ; s'ils sont mal supportés, essayer avec d'autres fruits.
– il vaut mieux parfois commencer avec des légumes (frais, sans sauce, entiers ou en jus) ; tous les légumes conviennent ; puis revenir aux fruits, si c'est possible, ou bien alterner.
– très rarement, il faut commencer avec un bouillon de légumes chaud, surtout en cas de tension ou stress psychologique (sentiment de désarroi, de panique, ...).
Le poids se stabilise et l'élimination est relancée au bout de deux ou trois jours lorsque le corps a retrouvé assez de force pour réagir ; à ce moment, la langue se colore. Continuer au moins jusqu'au retour de selles normales et régulières. A la fin du demi-jeûne, la soif s'arrête et la langue redevient rose.
On peut arrêter à tout moment le demi-jeûne, par faute de temps, pour passer à la reprise, caractérisée par la reprise progressive de l'activité. Commencer par 10 mn de marche les derniers jours du demi-jeûne, puis éviter les efforts et activités sportives pendant encore un ou deux mois jusqu'au retour complet des forces ;
c'est à ce moment-là que l'on peut faire l'évaluation de la cure et observer les changements durables.
Pour la reprise alimentaire, il est intéressant d'introduire une seule variété d'aliments chaque jour, afin d'observer les réactions du corps, de bien-être ou de rejet, en notant la digestion, la qualité du sommeil, le niveau d'énergie, etc..

EN RÉSUMÉ :
Chacun doit, lorsqu'il envisage la cure, estimer pour lui-même, et selon son objectif :
– le jeûne est-il bon pour moi ?
– de combien de jeûnes ai-je besoin ?
– quelle est la durée de la cure qui me convient et combien de temps je décide d'y consacrer ?
– est-ce que je suis prêt ?
– suis-je dans les bonnes conditions pour toute la durée de la cure, sachant qu'il est important de rester
allongé, à la chaleur, dans le silence, seul, hormis les visites du surveillant, de ne rien faire d'autre, d'être
bien informé, sécurisé et satisfait ? Egalement quelle seront les conditions pour la reprise ?


– Cours d'hygiénisme n°2 -

 

 

NOTES SUR L'EAU par Évelyne CURT

Fiche n° 7 "Notes sur l'eau" par Évelyne CURT

7 notes sur l'eau 2 pages.pdf
7 notes sur l'eau 2 pages.pdf
33 Ko   Afficher   Télécharger  

 

Notes sur l'eau


Bien comprendre que l'eau pure osmosée est totalement neutre et sans danger, on peut boire jusqu'à saturation.
Le danger ne vient pas de l'eau pure, mais de l'excès de toxines dans le corps, qui par un excès d'eau vont être dissoutes et circuler dans le corps sans pouvoir être évacuées assez rapidement.
L'excès d'eau est une transition nécessaire pour diluer les toxines des aliments concentrés qui se sont accumulées avec le temps.

Donc, boire de l'eau jusqu'à saturation s'inscrit dans les mêmes conditions que le jeûne, c'est-à-dire avec une préparation préalable progressive de mise en pratique de l'hygiénisme – suppression de tous les aliments salés et diminution des aliments concentrés, et préférence aux aliments aqueux, crus et non acides – et dans les conditions de repos et de chaleur favorisant l'élimination.

On peut même dire que pour un hygiéphile, boire de l'eau va atteindre les tissus plus en profondeur et dissoudre les vieilles calcifications résiduelles, alors qu'avec une alimentation ordinaire, un excès d'eau ponctuel peut certes soulager une douleur, un malaise, une constipation, mais risque aussi de trop diluer le bol alimentaire, d'entretenir un oedème, et n'aura pas d'efficacité en profondeur.

Boire de l'eau n'est pas toujours agréable : frissons, sensations de lourdeur, écoeurement, trop plein, indigestion, ballonnements, gargouillements, forces coupées, ... Mais n'est-il pas plus dangereux de garder des toxines et la rigidité des tissus, causés par les dépôts de matières inertes et desséchées ?

De même que pour la nourriture, le stress donne envie de manger des aliments concentrés, c'est pareil pour l'eau : le stress enlève l'envie de boire, on a l'impression que « ça ne passe pas », et c'est le cercle vicieux de la toxémie, au plus on est intoxiqué, au plus on mange des aliments concentrés et au plus il est difficile de boire et de jeûner. La difficulté à boire est liée au stress et à la toxémie, et non à l'absence du besoin d'eau. Attention : au plus on mange d'aliments concentrés, au moins on ressent la soif et au plus on a des réticences à boire.
Le refus de boire dénote la peur du changement, le refus d'aller plus loin, la difficulté à affronter et éliminer de vieilles émotions, et des toxines difficiles à éliminer, comme les métaux et les graisses cuites.

L'eau s'accorde avec le jeûne, et quand on suit l'hygiénisme, on pratique souvent le jeûne matinal, c'est le moment de boire, même si on n'a pas le temps ou les forces pour prolonger le jeûne.
Si on jeûne plusieurs jours, on peut boire à tout heure, mais souvent, on respecte spontanément le rythme de l'élimination qui est de boire surtout la nuit et le matin, pas ou peu l'après-midi, et reprendre à la tombée du jour.
L'important est la quantité totale sur une journée ; on peut rester plusieurs heures sans boire, si on est au repos, sans malaises et sans douleurs. Mais si on marche l'après-midi, alors toujours emporter une bouteille d'eau, car la marche peut déclencher la soif ou un malaise.

Le stade le plus représentatif de l'élimination est le demi-jeûne : à la fin du jeûne, on a de plus en plus de difficulté à boire, et dès qu'on passe à la deuxième phase du jeûne, qui est le demi-jeûne, en prenant environ 700g de fruits aqueux dans l'après-midi, l'élimination est relancée et la soif revient.
Les fruits apportent l'énergie et les éléments catalyseurs (vitamines, enzymes, minéraux, ...), l'eau est le véhicule qui permet les échanges et les évacuations. En demi-jeûne, l'eau des fruits ne suffit pas à hydrater suffisamment le corps pour diluer et transporter les dépôts de sels, de cristaux, de « colles », qui sont éliminés par les cellules quand l'énergie remonte ; il faut parfois plusieurs litres d'eau pure. D'autre part, si on consommait une plus grande de fruits, cela pourrait couper ou ralentir
le travail de l'élimination, en apportant trop d'éléments nutritifs.
Demi-jeûne = repos complet + beaucoup d'eau + peu de fruits.
Le demi-jeûne montre donc bien la différence de fonction entre l'eau des fruits et l'eau pure.
La soif dans le demi-jeûne se manifeste surtout la nuit et le matin, on peut être réveillé la nuit par la soif, c'est-à-dire en phase d'élimination, alors que les fruits sont consommés l'après-midi, en phase d'assimilation, quand l'énergie est disponible.

Pendant le demi-jeûne, le critère est la soif, c'est-à-dire que quand le demi-jeûne est terminé, si on va jusqu'au bout, les éliminations s'arrêtent, la soif s'arrête ; alors on sait qu'il faut passer à la dernière phase qui est la reprise, qui est en quelque sorte la période de convalescence où on reprend doucement l'activité en commençant par marcher, sans faire d'efforts violents.

A la fin du demi-jeûne, quand la soif s'arrête, les premiers jours de reprise sont parfois les moments les plus difficiles, car la plupart du temps, la détoxination n'est pas complètement terminée, mais le potentiel est épuisé pour pouvoir aller plus loin.
Le plus souvent, comme on ne va pas jusqu'au bout du demi-jeûne, il est bien de continuer de boire encore beaucoup pendant les premiers jours de la reprise d'activité, car chaque stade de la reprise peut déclencher une nouvelle élimination, de même qu'on peut encore avoir besoin de quelques moments de repos.

En dehors des périodes de jeûne, et si le corps n'est pas en élimination, on peut ne pas boire du tout.

Avec une nourriture exclusivement crue, le corps ne transpire pas, pas de déperdition d'eau, pas de rétention d'eau non plus, pas d'oedème, ni d'obésité, pas de douleurs,car nous ne consommons pas de sels toxiques, ni médicaments.
Mais à tout moment, le corps peut déclencher une détoxination sans prévenir !
Dans ce cas, aussitôt, se reposer et boire de l'eau, sinon l'élimination entraîne la tentation de revenir aux aliments malsains dont le corps est en train d'éliminer les résidus

Rester de longues périodes sans boire n'est pas conseillé non plus, même si on est en bonne santé, du moment que l'on ne pratique pas une nourriture parfaite, c'est-à-dire si on mange tant soit peu : trop d'aliments concentrés, des aliments cuits, des produits traités (même les produits bio sont traités), si on fait des écarts réguliers, si on est en contact avec des pollutions qu'on ne peut éviter, par l'air, la poussière, etc, et en état de stress quelconque.
Il est souhaitable de boire, aussi si on pratique l'hygiénisme depuis peu de temps, si on a commencé à un âge avancé, si on a encore des symptômes anciens ou chroniques. Toutes les personnes qui ont des problèmes de vue, ou d'audition, ou de calcifications, de raideur, et donc toutes les personnes âgées devraient boire beaucoup, à titre curatif et préventif aussi, sinon les aliments cuits, ceux que l'on cuit soi-même, ou bien les fruits séchés par exemple, vont provoquer des dépôts dans toute la micro-circulation, en particulier les endroits sensibles comme les yeux et les oreilles.

Comment boire pour dissoudre les cristallisations et relâcher les micro-tensions du corps ?
Par exemple, une fois par semaine, boire 2 litres le matin, et tous les jours ½ litre, c'est le minimum.
Plus si on peut, on peut aller jusqu'à saturation, et à jeun (sauf urgence !)
On va constater 3 phases :
1 – si on a du mal à boire, il faut passer un cap et boire un ou deux grands verres pour débloquer
2 – ensuite, on peut boire facilement une grande quantité, parfois 1 ou 2 litres en peu de temps
3 – puis on sent que le corps est réellement saturé, là on peut arrêter de boire, on sent l'eau qui circule partout dans tout le corps et là, l'eau peut servir à dissoudre toutes les vieilles calcifications, même dans les yeux, le cerveau, les oreilles, les os ... si besoin, il faut s'allonger, se couvrir pour avoir bien chaud, et ne pas manger avant 1 ou 2 h pour que ce travail soit terminé.

Au plus on jeûne, au plus le jeûne devient facile, et on ressent dès que le corps le demande, avant même d'être malade. Pareil pour l'eau, après une période de transition, on boit facilement et on ressent mieux le besoin de boire, qui ne s'exprime pas toujours par la soif.
Sans toxémie, l'eau est agréable, comme la vraie faim est agréable, et comme le jeûne est facile.

 

 


« QU'AVEZ-VOUS MANGÉ AUJOURD'HUI ? » par Évelyne CURT :

Fiche n° 9 « Qu'avez-vous mangé aujour'hui ? » par Évelyne CURT

9 Qu'avez-vous mangé aujourd'hui.pdf 9 Qu'avez-vous mangé aujourd'hui.pdf
44 Ko   Afficher   Télécharger  

 

« QU'AVEZ-VOUS MANGÉ AUJOURD'HUI ? »

Ceux qui découvrent l'hygiénisme posent souvent ces questions :
Que mangez-vous dans une journée? les heures de prise des repas et les quantités ?
Il faut surtout bien analyser notre fonctionnement et observer ce qui l'influence :
les facteurs que l'on ne peut pas changer :
– les rythmes biologiques communs à tous que décrit l'hygiénisme
– les rythmes personnels de chacun (horaires de sommeil, ...)
les facteurs très variables d'une personne à l'autre, et qui évoluent :
– le capital-santé (énergie, vitalité, toxémie, symptômes, ...)
– les contraintes extérieures (les horaires de travail, le climat, les approvisionnements ...)
C'est en tenant compte de tous ces facteurs que vous pourrez appliquer dans votre vie ces règles de base qui sont les trois piliers de l'hygiénisme, afin de trouver la façon de manger qui vous assure une santé parfaite :

        1) attendre la vraie faim pour manger
Le corps élimine la nuit et le matin, et assimile l'après-midi. Il ne fait pas les deux en même temps, donc si on mange avant que les éliminations du matin soient terminées, on arrête cette élimination et on va accumuler la toxémie.
Comment savoir à partir de quelle heure le corps est prêt à manger ? ... lire les ouvrages d'Albert Mosséri expliquant comment reconnaître la vraie faim et la fausse faim.
Attendre la vraie faim peut amener à sauter un repas de temps en temps, et souvent jeûner plusieurs jours ; on retrouve la sensation de la vraie faim au bout de quelques jours de demi-jeûne.

        2) ne consommer que les aliments spécifiques à l'espèce humaine
Un poison est toujours un poison, quel que soit la quantité et l'heure.
Il vaut mieux manger un kg de pommes qu'un seul gramme de pain !
Une salade verte ou une pomme n'est pas un aliment toxique quelle que soit l'heure où on la mange.
Pas d'aliments industriels ! Votre corps sait faire la différence.

        3) manger en respectant les combinaisons alimentaires
Attendre la faim, ne manger que des aliments spécifiques sont les deux premières conditions à la santé, mais si on mange plusieurs aliments au même repas, il faut encore être sûr qu'ils soient compatibles.
La noix et la tomate sont deux aliments spécifiques, mais si on mange les deux au même repas, il y a toujours indigestion.

Si on n'arrive pas tout le temps à respecter ces trois conditions pour une parfaite santé, on a déjà de bons résultats si on peut respecter au moins deux sur trois.
Pour exemples :
– la vraie faim et les combinaisons : une tranche de pain essene le soir avec crudités et pas de fruit.
– la vraie faim et les aliments spécifiques : une salade à 13h avec carottes, pommes, endives et avocat
– les aliments spécifiques et les combinaisons : un repas de fruits le matin.
Vous l'aviez déjà compris : le [café-jus d'orange- pain-beurre-confiture] du matin, c'est tout faux : cela revient à manger sans faim, des aliments toxiques et en mauvaises combinaisons !!!
Très résumé : pas d'aliments concentrés le matin, pas de protéines/glucides avec les fruits, pas d'aliments toxiques.

Donc, au final, peu importe les horaires, les quantités, les aliments, du moment que l'on respecte ces trois règles au mieux de ses possibilités. Dans la pratique : un aura faim à 10h et l'autre à 13h – un dort 4 heures et l'autre 8 heures, un aime les fraises et l'autre les mangues – un fait deux repas et l'autre en fait quatre, un mange 1kg par jour et l'autre 3 kg - un ne mange pas le matin et l'autre ne mange pas le soir – un a mal auxdents et l'autre non – etc...

Faites ce qui vous convient, ce qui vous rend la vie plus facile !
Écoutez votre rythme, vos goûts, vos symptômes, et juste lâchez les idées préconçues, les a priori, les mauvaises habitudes, tout ce qui est contrainte, tout ce que vous n'avez pas vous-même décidé, ... rebellez-vous !


La discipline de l'hygiénisme conduit à la plus grande liberté.

 

 

LES COMBINAISONS ALIMENTAIRES par Évelyne CURT :

Fiche n° 10 "Les combinaisons alimentaires" par Évelyne CURT

N10 les combinaisons expliquées.pdf N10 les combinaisons expliquées.pdf
46 Ko   Afficher   Télécharger  

 

LES COMBINAISONS ALIMENTAIRES
Comprendre le principe de base


Le principe des bonnes et mauvaises combinaisons alimentaires repose sur des vérités physiologiques ; rien de dogmatique.
Il peut être appliqué avec tous les types d'alimentation.

Chaque sorte d'aliment provoque un processus de digestion adapté à cet aliment.
Et si on mange ensemble des aliments de nature différente, il y a indigestion et donc intoxication.

Deux types d'indigestion : celle liée aux aliments malsains, qui sont dénaturés et/ou non spécifiques, et celle liée aux aliments sains mais incompatibles entre eux.
Même en pleine nature, si vous avez un poirier et un noyer, il vaut mieux ne pas manger ensemble des poires et des noix, c'est le principe des bonnes et mauvaises combinaisons.

Les deux extrêmes sont d'un côté l'alimentation classique et de l'autre l'alimentation dissociée.

En pratique, le respect des bonnes combinaisons permet d'éviter l'alimentation totalement dissociée, tout en favorisant une digestion et une assimilation parfaites.

L'alimentation classique consiste à manger un peu de tout à chaque repas, c'est la notion de repas équilibré.

Cette tendance est due à toutes les idées fausses sur nos besoins alimentaires et notre physiologie ; idées fausses qui servent de prétexte pour justifier notre recherche de mélanges nocifs qui sert en réalité à calmer la fausse faim et à tromper le plaisir gustatif.
Chaque « plat » est souvent déjà par sa préparation un mélange de différents aliments, et adjuvants, qui ne tient pas compte des bonnes associations, et donc provoque une rapide dégradation de l'état de santé.

L'alimentation dissociée consiste à manger un seul aliment par repas.
Par aliment, il faut comprendre un aliment naturel, non fabriqué à partir de plusieurs autres, et mangé sans rajouter de sauces ou condiments.
C'est un bon test pour savoir si un aliment est correct.
C'est une bonne expérience à faire sur une courte période allant jusqu'à quelques semaines, et surtout quand on dispose de fruits et légumes de saison, frais, juteux et savoureux.
On peut également procéder par monodiètes : un seul aliment pendant plusieurs jours.
Il faut tenir compte des temps de digestion de chaque aliment pour l'espacement des repas.

Les peuples traditionnels
nous montrent l'exemple d'une très bonne santé avec des types d'alimentation très peu variée et identique depuis des générations.

Les associations invisibles
sont celles des aliments naturels avec les pollutions invisibles.
Ces pollutions sont, soit celles que nous absorbons chaque jour par notre environnement ou par nos aliments, soit celles qui sont déjà présentes dans le corps car accumulées dans le passé, depuis celles que la mère a transmis par la grossesse et l'allaitement, puis celles accumulées pendant toute la vie.
Nous devons penser à ces associations invisibles pour interpréter les symptômes, et pour choisir notre alimentation.

Nous devons penser que le corps ne peut pas faire chaque jour le travail d'élimination, et que la quantité de toxines venant de la nourriture, des médicaments et de toutes les pollutions, qui restent logées dans tous les tissus et à l'intérieur de chaque cellule augmente tout au long de notre vie.
La détoxination cellulaire est pour le corps un « travail à temps complet », qui n'est possible que pendant un jeûne, ce que démontre la pratique du jeûne hygiéniste qui se fait uniquement avec le repos complet.
En période d'élimination, il est préférable de ne consommer aucun fruit acide, ni oléagineux, car le corps élimine toujours des acides, des médicaments, des métaux, etc.
Seules les personnes ayant retrouvé une excellente santé, indépendamment de leur vitalité, peuvent manger exclusivement des fruits pendant de longues périodes.

La capacité enzymatique est un des indicateurs de notre niveau de santé ; elle découle de tous ces facteurs : héritage du passé, et toutes les pollutions ; elle varie d'une personne à l'autre et permet de comprendre que nous n'avons pas les mêmes tolérances.


Comment procéder en pratique.
Les bonnes combinaisons demandent de réfléchir avant chaque repas pour choisir des aliments compatibles, et il faut y penser déjà au moment de faire ses courses.

Avant de commencer un repas, nous devons prendre le temps pour :
– évaluer de quels aliments nous disposons, et pour chacun, de quelle quantité et de quelle qualité
– ressentir quels sont les besoins prioritaires de mon corps, à ce moment, et sans faire appel au mental
– savoir quels sont les aliments compatibles entre eux, et dans quel ordre il est préférable de les manger
– Nous pouvons alors composer notre repas, en fonction de ces trois facteurs ; cette préparation vaut bien mieux que toutes les recettes de cuisine !
– Au moment de faire les achats, il est bien de déjà faire cette réflexion, afin de ne pas acheter trop d'aliments incompatibles, et de prévoir pour disposer chaque jour d'une gamme de produits en quantité et en qualité suffisantes.

Pour cela, il faut bien connaître plusieurs classifications :
aliments crus et aliments cuits
aliments non acides et aliments acides
aliments aqueux et aliments concentrés

La nourriture hygiéniste idéale consiste à ne consommer que des aliments crus, non acides et aqueux.

Dans ce cas, la question des combinaisons alimentaires ne se pose quasiment pas.

Très peu de personnes pratiquent la nourriture idéale toute l'année, mais par contre, nous devons tous le faire plusieurs fois par an, le plus longtemps possible, selon son état de santé, et en augmentant progressivement la durée.

Dès qu'on s'écarte de la nourriture idéale, on doit veiller aux bonnes combinaisons. C'est-à-dire, chaque fois que l'on rajoute des aliments cuits, ou acides ou concentrés.

Les aliments cuits sont ceux qui ont été chauffés à plus de 40°C, soit par la cuisson, soit par les procédés de conservation et de maturation.
Les aliments acides sont détectés par la couleur et le goût. On doit toujours préférer les moins acides.
Les aliments concentrés sont classés en sucres, graisses, protéines (glucides, lipides, protides).


Les règles de base sont :

protéines et acides est le mélange le plus dangereux,
car aucun des deux ne peut être correctement digéré, c'est le plus irritant et le plus acidifiant.

protéines et sucres, graisses et sucres sont incompatibles
ce mélange est moins dangereux, mais il bloque les éliminations, provoque des mucosités, fait prendre du poids.

manger chaque aliment séparément et dans un certain ordre facilite la digestion et l'assimilation.
Perdre les habitudes de rajouter des sauces, des boissons, des desserts, ...

les légumes crus (fruits, feuilles et racines) sont compatibles entre eux et avec tous les autres aliments.
Avoir toujours la plus grande variété de légumes. Tous se conservent facilement une semaine et plus. Il faut goûter tous les légumes crus, car presque tous peuvent être consommés crus. En période de transition, pour ceux qui ont des difficultés de mastication, pour les enfants, pour les personnes âgées, ou très déminéralisées, très acidifiées, avec des difficultés de santé, .... ou simplement pour le plaisir, il est nécessaire d'utiliser un extracteur de jus (jus ou légume écrasé) qui permet d'en manger en plus grande quantité, à toute heure, et en faisant de délicieux mélanges.

Les aliments les plus acides doivent être pris en premier.
Les aliments les plus juteux, en premier, après les plus acides.
Les protéines, en premier.
Les graisses, en dernier.
Les légumes cuits, en dernier, après les crudités, avant les graisses ou les fruits secs doux.
On peut aussi respecter cet ordre tout au long de la journée, et prendre en dernier les aliments qui ralentissent le transit ; sinon, il faut attendre un temps plus long entre les repas, ou bien intercaler un repas de légumes crus, qui servent d'aliments « tampons ».

Comme exemple, si on consomme habituellement : amandes - oranges - pommes - dattes - avocats - carottes crues - salades vertes - jaunes d'œufs crus - légumes cuits - pain essénien – pastèque

Classification : aliments aqueux :                            pastèque – salade verte – orange – pommes – carottes crues - légumes cuits
                       aliments concentrés : - sucrés       : dattes
                                                         - protéinés : amandes - jaune d'œuf cru – pain essénien
                                                         - gras         : avocats
                        aliments acides :                             orange, pommes (selon la variété et la maturité)

On ne doit jamais cuire les aliments concentrés, ni les fruits

sauf les bananes ; on peut les cuire car elles ne sont pas acides.
Il faut absolument éviter les olives et tous les fruits oléagineux du commerce, qui sont tous séchés à forte température, (arachides, noix de cajou, etc.), à l'exception des amandes ; également sous forme de purées, car ils sont grillés avant d'être broyés.
Sont moins dangereux, mais il est mieux de les éviter : les avocats passés au maturateur, la noix de coco séchée, etc.
Tous les fruits secs doux du commerce sont aussi irritants et acidifiants, car séchés à forte température (bananes, abricots, ...), à l'exception de certaines variétés de dattes et de figues.
Également à éviter : les sauces tomates (car ce sont des fruits), compotes, confitures (même sans sucre), les jus de fruits en bouteilles, etc.

Donc, on ne peut cuire que les légumes
; en général, on préfère cuire les racines, pommes de terre, graines germées, car les légumes aqueux sont faciles à manger crus.

Dans les exemples de menu suivants, supprimez l'aliment incompatible et classez dans l'ordre :
dattes - pommes
bananes - pommes
avocat – tomate – fenouils - noix
dattes – oranges - salade verte orange - salade verte - dattes
pain éssénien - haricots verts - salade verte
noix - carottes - figues sèches - chou

Corrections :
pommes - dattes
pommes - bananes
noix – fenouil - avocat ou tomate – fenouil -avocat
orange - salade verte - dattes
salade verte - haricots verts - pain éssénien
noix - carottes - chou ou carottes – chou - figues sèches


et n'oubliez pas les combinaisons invisibles :

– dans tous les aliments que vous achetez :
dans les fruits et légumes : tous les engrais de culture, dans les jaunes d'œufs : les farines de céréales, etc.

– dans l'environnement : évitez tout contact avec des produits toxiques, au travail, à la maison, ...

Tous les produits de ménage sont extrêmement dangereux et inutiles. Le liquide de vaisselle écologique est le moins dangereux, le plus économique et convient pour tous les travaux de ménage (sol, vitres, lessive du linge, voiture, etc.)

– dans notre corps : les toxines alimentaires, les médicaments, les vaccins, les plombages, etc... les éléments polluants en circulation et ceux qui sont expulsés des cellules et repassent dans le sang en période d'élimination, se combinent avec les aliments en cours de digestion, et ont toujours plus ou moins déjà altéré toutes les fonctions.

Quelles que soient les difficultés et symptômes, toujours augmenter la quantité de légumes crus et diminuer les fruits et les légumes cuits.
Jeûnez aussi souvent que possible.


BASES DE LA PRATIQUE HYGIÉNISTE par Évelyne CURT :

Fiche n° 17 "Bases de la pratique hygiéniste" par Évelyne CURT

17 bases de la pratique hygiéniste.pdf 17 bases de la pratique hygiéniste.pdf
28 Ko   Afficher   Télécharger  

 

BASES DE LA PRATIQUE HYGIÉNISTE


PAS DU TOUT DE MÉDICAMENTS, tous sont des poisons mortels,

PAS UNE SEULE GOUTTE D'ACIDE, l'acide est un décapant, pas un aliment,

PAS DU TOUT DE SEL DE CUISINE, il est inflammatoire, mais on peut prendre de l'eau de mer.


BOIRE DE L'EAU PURE (NON BOUILLIE), À JEUN, ET LE PLUS POSSIBLE, on peut boire le soir au coucher, pendant la nuit, le matin tant qu'on n'a rien absorbé (ni boissons, ni aliments), et une demie-heure avant chaque repas.


COMMENCER CHAQUE REPAS PAR BEAUCOUP DE CRUDITÉS, fruits bien mûrs et/ou légumes crus variés, sans sauces,
si cela ne suffit pas à combler la faim,
on peut rajouter en petites quantités et en alternant : figues séchées, dattes, ou banane crue, écrasée, ou cuite, pommes de terre vapeur, châtaignes (entières, farine ou purée), pain essene, caroube, manioc, jaunes d'oeufs crus, avocat, un peu d'huile, noix de coco fraîche lentilles germées, haricots mungo germés, ...
Penser aussi aux aromates frais (menthe, persil, estragon, oignon, gingembre, vanille ...)


BIEN ÉQUILIBRER LES TEMPS D'ACTIVITÉS ET DE REPOS, respecter le besoin de sommeil, heures et rythme, veiller à ce que la récupération dans le sommeil soit complète, prendre des temps de repos complet dans la journée (sieste, relaxation, ...), prendre du temps pour une activité agréable (lecture, chant, promenade, ...)


... ET DE TEMPS EN TEMPS FAIRE LE BILAN accepter les périodes de maladies comme très importantes et prioritaires.
Faire un jeûne régulièrement et en prévention, au moins deux fois par an


QUE FAIRE EN CAS DE DOULEURS ? par Évelyne CURT :

Fiche n° 20-21 "Que faire en cas de douleur ?" par Évelyne CURT

N20 21 que faire en cas de douleur.pdf N20 21 que faire en cas de douleur.pdf
33 Ko   Afficher   Télécharger  

 

Que faire en cas de douleurs ?



La douleur est un symptôme d'élimination, donc une réaction bénéfique pour la survie, mais qui doit rester supportable et ne doit pas durer, comme c'est le cas dans un jeûne (douleurs pendant la nuit puis qui s'arrêtent la journée), ou après des excès (courbatures, indigestion, etc, qui se résorbent en deux ou trois jours).

La toxémie chronique
, qui est à la fois d'origine alimentaire et médicamenteuse, entraîne des douleurs qui peuvent être insupportables ; même après des années d'hygiénisme, des crises violentes peuvent survenir, car le corps continue de nettoyer les tissus en profondeur, ou bien parce que nous continuons à faire certaines erreurs, sans en avoir conscience, ou en sous-estimant leur conséquence et leur degré de gravité.

Comment répondre à la question : « Faut-il soulager la douleur ? »
Ça dépend : quel type de douleur, combien elle dure, et par quel moyen on la soulage ?


Une douleur d'élimination, même violente, mais qui ne dure pas et se résorbe en quelques heures ne nécessite pas de traitements ; c'est l'attitude hygiéniste : "attendre que ça passe", ce qui signifie laisser le corps faire lui-même le travail de guérison qu'il a commencé, et le laisser aller à son terme.

Pour les personnes très intoxiquées mais de bonne vitalité : le changement alimentaire en passant à la nourriture hygiéniste (y compris l'eau et le jeûne), peut suffire pour que les crises douloureuses deviennent supportables et que la guérison puisse aller à son terme.
On doit être sûr que l'arrêt des crises douloureuses soit bien une amélioration progressive, et non une accalmie entre deux crises : l'élimination s'arrête alors car les conditions ne sont pas favorables, mais repartira plus fort ultérieurement, car la toxémie continue d'augmenter ...).
La surcharge alimentaire, l'insuffisance d'eau, le sport, l'activité, le travail, les tensions, les contrariétés, les émotions négatives, les mauvaises compagnies, ... empêchent les éliminations.

Prendre l'habitude de s'accorder régulièrement des périodes favorables au travail de l'élimination
, même si on n'a pas conscience de notre toxémie, car c'est dans le repos qu'elle se révèle le mieux.

Le premier des calmants pour toute douleur inflammatoire est de boire plusieurs verres d'eau froide (à la température normale). Certaines personnes ont des difficultés à boire l'eau pure : aller progressivement, programmer la détoxination, manger moins et boire plus, pratiquer la relaxation et faire des jeûnes courts.

Toute douleur est due à un excès de sels, d'acides et de métaux
(absorbés depuis le début de sa vie par les aliments, les médicaments, la pollution ...) ; tous les tissus en sont gorgés (y compris les os et le système nerveux), il faut des années de nourriture correcte pour s'en débarrasser ...
Les médicaments pour arrêter la douleur vont, à long terme, amplifier les douleurs et les rendre de plus en plus insupportables, de même que la consommation de sels et d'acides dans l'alimentation.

Donc quand on commence l'hygiénisme, on commence par supprimer complètement de la nourriture tout ce qui contient sel et/ou acides : le sel de cuisine (séché à 200°, il est très inflammatoire) et tout ce qui en contient : fromages, pains, biscuits, conserves, plats préparés, olives, ... l'alcool, le vinaigre, et tous les aliments préparés qui en contiennent : cornichons, moutarde, sauces, etc... (lire les ingrédients).
Pas de sel dans l'eau de cuisson.
Attention aussi aux fruits pas assez mûrs.
Pas d'agrumes qui sont trop acides, pas de fruits cuits (sauf s'ils ne sont pas acides comme la banane), pas de confitures, ni jus en bouteilles, etc.
Fruits mûrs, légumes crus, pommes de terre vapeur, ... conviennent, avec priorité aux jus de légumes frais et à tous les légumes frais et mangé crus.

Si la toxémie est trop grande, et la personne trop faible, si les douleurs durent, alors il faut soulager la douleur
par des moyens qui n'augmentent pas la toxémie, c'est-à-dire sans médicaments et autres produits dangereux.
Il faut absolument éviter tous les médicaments, tous les traitements intoxiquants et illusoires qui sont d'autant plus dangereux quand on est déjà affaibli, c'est alors l'engrenage infernal, dont il est difficile de sortir.

Certains moyens de soulager la douleur, ne sont pas intoxiquants, et même s'ils ne suppriment pas la cause, ce sont des aides en période de transition vers l'hygiénisme, et à tout moment pour éviter la tentation de revenir aux médicaments, pour calmer des symptômes trop violents, pour ceux qui ne peuvent pas arrêter leur travail, etc ... ; ces moyens sont : l'homéopathie, l'ostéopathie, l'acupuncture, etc. (attention : très rares sont les praticiens compétents, et on peut aussi apprendre soi-même certains soins), l'argile, la chaleur, les bains, etc.
Ces techniques, bien employées, associées autant que possible au repos, à la tranquillité et au changement alimentaire, aident sans contrarier le travail de détoxination, sans augmenter la toxémie, et sont un soutien pour les personnes affaiblies.
Et ils seront d'autant plus efficaces que l'on commence aussi la nourriture et le mode de vie hygiénistes, c'est-à-dire que l'on recherche et supprime la cause des symptômes.

Le repos est toujours préférable, et le surmenage est dangereux.

Bien que l'activité puisse aussi être un soutien moral, une compensation à des difficultés familiales, pour aider à traverser des périodes de changements difficiles ou de dépression.

Très important d'être aussi à l'écoute de sa propre détresse psychologique, de ses propres schémas mentaux de destruction, de ses mauvaises habitudes de comportement, etc, qui sont des barrières au rétablissement complet.
Le repos favorise aussi cette écoute intérieure.
Mais surtout, ne pas tomber dans le piège de la psychologie officielle, tout à fait identique à celui de la médecine (lire les livres d'Alice Miller).


En conclusion, ne jamais laisser un organisme dans une souffrance qui se prolonge : on constate dans la cure de jeûne (jeûne et demi-jeûne) que le corps gère la détoxination de façon progressive, pour qu'elle soit supportable, et même si certains moments sont plus pénibles, le corps alterne des moments de travail et de repos, selon les rythmes naturels. Et dès que le corps n'a plus assez de forces, le demi-jeûne apporte ensuite le soutien pour prolonger ce travail.

Attention : le jeûne n'est pas toujours le moyen le plus approprié, en cas de crises violentes, de grande faiblesse, ou toutes autres conditions défavorables, ... mais il faut y revenir dès que possible, comme le seul moyen de remédier aux erreurs du passé, de corriger son mode de vie, de laisser le corps s'exprimer, de mieux comprendre son fonctionnement
Au fur et à mesure que l'état général se restaure, jeûner devient de plus en plus facile, surtout si on fait des jeûnes rapprochés, à chaque fois que le besoin s'en fait sentir, et sans attendre d'être en état de saturation ou d'épuisement.


Ne pas accepter une douleur qui dure : soit on n'a pas éliminé la cause, soit l'organisme a besoin d'un soutien.
Rechercher immédiatement toutes les causes possibles, anciennes et présentes, se donner toutes les conditions favorables à l'élimination, et si besoin, soutenir l'organisme dans son effort de rétablissement, par tous moyens naturels.
Nombreux sont les moyens de rendre la douleur supportable sans entraver le processus spontané de guérison.


Et ne pas oublier : une douleur... un grand verre d'eau !



CONSEILS ALIMENTAIRES POUR COMMENCER par Évelyne CURT :

Fiche n° 23 "Conseils alimentaires pour commencer" par Évelyne CURT

N23 conseils alimentaires pour commencer.pdf N23 conseils alimentaires pour commencer.pdf
28 Ko   Afficher   Télécharger  

 

CONSEILS ALIMENTAIRES POUR COMMENCER


SUPPRIMER :

– charcuteries, pâtés et jambons
– alcool, vin, bière, vinaigres, moutarde, cornichons, mayonnaise, sauces,
– coulis de tomates, olives, plats préparés, conserves, tamari,
– le sel et tout ce qui contient du sel
– thés, cafés, chocolat
– pain, pâtes, céréales, biscottes, biscuits, brioches, pâtisserie, flocons, mueslis
– miel, confitures, sucre, bonbons, compotes
– fromages, fritures, purées d'oléagineux, crèmes dessert, préparations au soja
– fruits acides, fruits pas mûrs, jus en bouteilles, boissons industrielles


BON :

– jus de légumes frais, tous légumes crus
– graines germées crues
– fruits frais crus


PETITES QUANTITÉS OU PAS TOUS LES JOURS :


– figues séchées, dattes, bananes,
– légumes cuits, pommes de terre, manioc
– sirop d'érable, sirop d'agave
– avocats, noix de coco
– galettes de riz sans sel, pain essénien
– oléagineux frais germés, huile de colza
– châtaignes, haricots mungo
– œufs crus, pochés ou coque
– ail, oignons, aromates

 

LE JEÛNE MATINAL par Évelyne CURT :

Fiche "Le jeûne matinal" par Évelyne CURT

le jeûne matinal.pdf le jeûne matinal.pdf
18 Ko   Afficher   Télécharger 

 

Le jeûne matinal
« Faut-il déjeuner le matin ? »


Albert Mosséri, « jeûner pour revivre » pages 147 à 153, « le jeûne matinal » :
« Ce jeûne consiste à sauter le repas du matin tous les jours de l'année. »

Ces pages sont à lire pour comprendre pourquoi manger le matin est contraire aux lois de la physiologie.
« L'élimination se passe surtout la nuit et au réveil elle n'est pas encore terminée. »

Aussi pour mesurer tous les avantages que l'on obtient sur le confort de vie, la santé, et toutes les facultés...
« Ce fut une délicieuse expérience qui me parut à ce point concluante, que immédiatement je renonçai à tout repas le matin. »
« La suppression du petit déjeuner dans mon cas personnel me dota d'une vie nouvelle. »

Pourquoi alors tant de gens mangent le matin, croient et affirment que cela leur est nécessaire ?
Lire :
A. Mosséri « la santé par les aliments compatibles », pages 41 à 44, et « le guide du débutant », pages 1à 9, pour comprendre comment faire la distinction entre la vraie faim et la fausse faim, reconnaître les symptômes de l'élimination, laisser le corps terminer ce travail, et reconnaître les signes indiquant que le corps est à nouveau prêt à digérer.

C'est souvent le premier pas dans l'hygiénisme, et le plus simple : ne pas manger le matin.


Avant de commencer l'hygiénisme, tous les gens sont dans l'état de tolérance aux aliments malsains, dans la fausse faim, et dans les tentations de la stimulation.
Le « jeûne matinal » convient à tous , à de rares exceptions près ;
par exemple, les personnes qui ont l'habitude de ne pas manger le soir, peuvent commencer plus tôt le lendemain, puisque l'élimination pourra commencer plus tôt le soir, dès la tombée du jour.
Donc vous pouvez, pour vous-même, trouver le nombre d'heures entre le dernier repas du soir et le premier repas du lendemain, qui correspond à votre rythme et au retour de la vraie faim.

En fait, le jeûne matinal consiste simplement à respecter dans le rythme biologique journalier, l'alternance de l'assimilation et de l'élimination ; il est donc idéal d'en faire une habitude permanente, quelles que soient les circonstances.

Certains diront « je ne peux pas », trouvant un prétexte ; alors en transition, commencez par supprimer du petit déjeuner tous les aliments malsains, céréales, graisses,
... trouvez des astuces pour les remplacer agréablement.
Et profitez des jours de congé, par exemple, pour ne rien manger jusqu'en début d'après-midi.

Le jeûne matinal permet une régulation très rapide des fonctions organiques, mais ne suffit pas pour un nettoyage en profondeur.
Pour cela, il faut de temps en temps le prolonger (jeûner 24h, 36h, quelques jours...).
Si on ne peut pas, alors en attendant, profiter des jours de congé, pour faire le jeûne matinal avec le repos complet, en restant couché toute la matinée sans activités, et manger 1 fruit en début d'après-midi, quand vous sentez que les éliminations s'arrêtent.

Le jeûne au repos est le seul moyen de diminuer la toxémie ancienne des cellules – celle dont souvent on n'a même pas conscience !
Bien sûr, quand le jeûne se met en route, vous sentirez peut-être qu'un matinée ne suffit pas !
Mais, c'est mieux que rien, ne reportez pas.
D'autant qu'avec la pratique, le corps prend l'habitude de se mettre de plus en plus rapidement en détoxination profonde.
Et de toute façon, la plupart du temps, on arrête le jeûne avant que l'élimination qui aurait pu se faire dans ce jeûne, ne soit terminée, faute de temps.
Un seul jeûne, même s'il est accompli jusqu'au bout ne peut arriver au bout de la détoxination...

Et toujours rechercher la cause et rétablir un mode de vie compatible avec la santé.

 

[Note personnelle : "Le guide du débutant" est présenté au lien http://www.hygienisme.org/ et quelques extraits sont au lien
http://www.conscience33.fr/HYGIENISME.html#Le_guide_du_debutant]



LES INTOXICATIONS MÉTALLIQUES par Évelyne CURT :

Fiche "Les intoxications métalliques" par Évelyne CURT

N les intoxications métalliques.pdf N les intoxications métalliques.pdf
102 Ko   Afficher   Télécharger  

 

LES INTOXICATIONS MÉTALLIQUES



Sommaire :
1 - Liste des métaux
2 - Pourquoi s'intéresser aux métaux ?
3 - Comment les absorbe-t-on ?
4 - Les symptômes liés aux métaux
5 - Tests et analyses
6 - Traitements de détoxination
7 - Métaux et conscience


1- LES MÉTAUX, QU'EST-CE-QUE C'EST ?
Vous dîtes à quelqu'un qu'il est intoxiqué au fer, il répond « mais le fer, il en faut, le corps en a besoin. »
. Donc bien différencier le métal du minéral, qui portent le même nom.
Par exemple : le fer, le cuivre, le zinc, l'aluminium, l'argent, désignent aussi bien le métal toxique que les minéraux nécessaires à notre constitution.
Le métal est fabriqué par l'industrie, il est toujours toxique et inutilisable par l'organisme.
Les minéraux sont des éléments naturels, présents dans la terre, dans l'eau, dans les végétaux et dans les tissus du corps des animaux et des humains.

Les métaux, ce n'est pas une catégorie strictement délimitée.
Les métaux sont plus ou moins lourds (le zinc n'est pas un métal lourd), plus ou moins toxiques (les symptômes sont très variables d'un métal à l'autre), plus ou moins conducteurs (les métalloïdes sont moins conducteurs que les métaux, mais autant toxiques, comme l'arsenic).
Chacun a des propriétés physiques particulières.
Le mercure est souvent mis en avant comme le plus toxique de tous les métaux lourds ; ce n'est pas une réalité : tous les produits de l'industrie sont toxiques.

Comment établir une liste de métaux et comment savoir ceux que nous sommes susceptibles d'avoir dans notre corps ?

On peut établir cette liste à partir de la liste des souches homéopathiques, parce que par définition, cette liste comprend plus de mille souches dont les principaux produits toxiques fabriqués par l'homme, c'est-à- dire tous les médicaments, tous les métaux et autres produits de l'industrie chimique.
Cette liste ayant une visée thérapeutique de détoxination, elle recense les éléments que nous sommes tous susceptibles d'avoir dans notre corps.
Pour chaque métal, elle recense les principaux dérivés : par exemple, une trentaine pour le fer et le mercure, vingt-quatre pour le zinc, seize pour l'argent et le plomb, neuf pour l'étain, etc.
Il faut savoir que chacun peut entraîner des symptômes très différents.
La table de Mendeleïev (classification périodique des éléments) peut apporter des informations complémentaires dans cette recherche.
On arrive ainsi à établir une liste de plusieurs centaines des principaux produits toxiques que nous sommes susceptibles d'avoir stocké dans tous nos tissus, à l'intérieur comme à l'extérieur de toutes nos cellules.


Voici quelques éléments métalliques de base :

acier pulvérisé – aluminium – argent – antimoine – arsenic – béryllium – bismuth – bore – brome - cadmium – caesium – calcium – carbone – cerium – chininum – chlore – chrome – cobalt - columbium – cuivre – deutérium – dysprosium – erbium – étain – fer – fluor – gadolinum – gallium - gelsémium – germanium – glucinum – hafnium – holmium – hydrogène – indium – irridium – iode – lithium – magnésium – manganèse – mercure – métallum – molybdène – néodyme – nickel – niobium – or – oxygène – palladium – phosphore – platine – plomb – plutonium – polonium – praesodyme – potassium – radium – potassium – radium – rhenium – rhodium – rubidium – rhutenium – selenium – sodium – silicium – soufre – strontium – tantalum – tellure – terbium – thallium – thorium - thulium – titane – tungstène – uranium - vanadium – ytterbium – yttrium – zinc – zirconium ...
de quoi se mettre en appétit, ....tout un festin !


2 – DANS NOTRE PRATIQUE DE L'HYGIÉNISME, POURQUOI S'INTÉRESSER AUX MÉTAUX ?

Pour citer Monsieur Mosséri : « Malheureusement, certains médicaments à base métallique ne sont pas éliminables par le corps qui n'a pas été constitué pour éliminer l'argent, l'or, le mercure, etc., comme tous les métaux lourds qui empoisonneront l'organisme jusqu'à la mort. ».
Ça veut dire que par la pratique du jeûne et de l'hygiénisme, on élimine une grande partie des produits toxiques de l'industrie, mais pas tous.
Notamment, les métaux, en raison de leurs propriétés biophysiques, sont très difficiles à éliminer.
Comme, simultanément, on continue d'en absorber, cela signifie que nous en avons de plus en plus, qui sont stockés dans tous les tissus de notre corps.
À partir de là, comme pour toute toxémie, se posent les questions : jusqu'à quel niveau est-ce supportable ?
Quels sont les symptômes ?
Comment peut-on aider le corps à les éliminer ?


Tout ce que le corps ne peut pas éliminer nous rend fou, particulièrement les métaux.
Pourquoi ?

– tant qu'on n'a pas pris conscience de la présence des métaux, on cherche ailleurs la cause de nos symptômes.
Donc on se trompe de cause, et cela nous maintient dans une impasse et un sentiment d'insécurité, d'inefficacité et d'échec.

– les métaux causent des symptômes qui touchent en premier le système nerveux.
Par conséquent, ce sont des symptômes incontrôlables, comme, par exemple : l'insomnie, les spasmes, l'épilepsie, la paralysie, le bruxisme, l'épuisement, les tics nerveux, la tachycardie, l'anorexie, la boulimie.
Aux niveaux d'intoxications les plus élevés, c'est la psychiatrie ou la paralysie, entraînant la dépendance physique.

– ces symptômes sont quasiment permanents, ou en alternance, et imprévisibles ; il devient plus difficile d'organiser sa vie, ses déplacements, ses rendez-vous, jusqu'à même renoncer à certaines activités, ou les modifier complètement.

– par ricochet, ces symptômes nerveux, avec le temps, entraînent aussi des modifications dans notre comportement comme le pessimisme, l'irritabilité, l'impatience, les angoisses, la timidité, le sentiment de culpabilité, le manque de confiance en soi, les obsessions, l'indécision, la rigidité, l'hyperactivité. Tout ceci rend les relations avec notre entourage plus difficiles.

– ne pouvant pas éliminer les métaux, le corps cherche à neutraliser leur électricité par d'autres moyens, on est alors tenté par tout ce qui peut soulager le système nerveux à court terme : drogues, tranquillisants, cigarettes, excès alimentaires, activités sportives, etc.


Pour employer des expressions populaires : on pète les plombs, on disjoncte, on est survolté, on est électrifié, on est en enfer, on ne peut plus vivre en paix ; c'est une réalité quotidienne pour beaucoup.
Il est plus facile d'en prendre conscience avec l'hygiénisme, puisqu'on ne cherche plus à dissimuler les symptômes.
Pour citer Nicole, « je ne suis pas en paix et ma santé n'est pas terrible, bien que je sois certaine d'être sur le bon chemin, je n'arrive pas à y être complètement ». Ce qui signifie concrètement : malgré mes efforts, mon corps ne peut pas éliminer tout ce qu'il voudrait.
La présence permanente des métaux nous coupe de nos ressentis physiques, de nos sensations (goût, ouïe, odorat, toucher), de nos énergies subtiles, de notre intuition, de notre propre identité, de notre maîtrise.

Le corps est habité par des éléments étrangers qui court-circuitent notre énergie, créant ainsi rigidités et blocages, physiques et émotionnels. Aux niveaux d'intoxications les plus élevés, c'est soit la paralysie, soit la dépression, la drogue, la psychiatrie, la folie.
La folie, c'est ne pas obtenir ce dont on a le plus besoin. Le besoin du corps est de se purifier, entre autres choses des métaux, et c'est impossible à réaliser. Vous savez à quel point on se sent bien après une bonne fièvre ou un jeûne ; avec les métaux, c'est impossible, on est « mal » en permanence.
Les métaux ne tuent pas directement, mais ils nous empêchent toujours de vivre, de faire tout ce qu'on voudrait.
On peut évaluer qu'on vit par exemple à 70%, ou à 50%, ou encore moins !
Combien de personnes sont concernées ? Tout le monde, plus ou moins.
Quand on a compris quels sont les symptômes liés aux métaux, il est facile de les ressentir précisément pour soi-même, et de les voir immédiatement chez les autres.


3 – COMMENT ABSORBE-T-ON LES MÉTAUX ?

On a commencé à en absorber depuis des siècles, dès qu'on a commencé à les produire pour fabriquer par la sidérurgie, des armes, des outils, des ustensiles de cuisine etc.
Pendant la gestation, les métaux qui sont dans le sang de la mère passent dans le fœtus, et donc notre corps est déjà imprégné de métaux à la naissance.
On peut ainsi avoir dans notre corps tous les métaux utilisés depuis des siècles, même si on ne les a pas absorbés dans notre vie.
Depuis les deux derniers siècles, on a fabriqué des centaines de nouveaux produits, multipliant aussi les occasions de les absorber, et la difficulté à les éliminer.
Ils sont présents partout, dans :

– l'eau du robinet, les engrais agricoles, les boîtes de conserves,
– les médicaments, les vaccins , les plombages ,
– les produits de beauté, les teintures,
– les peintures, les produits domestiques,
– tous les ustensiles de cuisine, casseroles et couverts,
– la pollution de l'air...
On les absorbe :
– par le placenta avant la naissance,
– par la respiration, y compris le mercure des plombages,
– par la peau (chlore de l'eau, produits de nettoyage, produits de beauté ...),
– par l'eau de boisson, par l'alimentation,
– par les médicaments,
– par l'activité professionnelle.
On ne peut pas éviter complètement d'en absorber.
Et donc l'imprégnation de notre corps par les métaux s'accroît à chaque génération.


4 – LES SYMPTÔMES LIÉS AUX MÉTAUX.

On retrouve pratiquement la même liste de symptômes dans tous les ouvrages, car ils s'inspirent des mêmes recherches scientifiques.
Liste de symptômes liés aux métaux :
Effets sur le système nerveux central : irritabilité, nervosité, peurs, angoisses, dépression, idées fixes, insomnies, cauchemars, perte de mémoire, diminution de la concentration, instabilité émotionnelle, manque de confiance, timidité, indécision...
Symptômes neurologiques : fourmillement des mains, sensation de brûlure constante avec engourdissement des membres inférieurs, légers tremblements des mains.
Dans la région de la tête : saignements des gencives, gencives qui se rétractent, dents qui bougent, mauvaise haleine, sentiment de brûlure sur les lèvres, la langue et le visage, abcès buccaux, vertiges, sifflements dans les oreilles, troubles de l'audition, difficultés oculaires, chute des cheveux, bruxisme, vertiges, contractions musculaires involontaires, migraines, intolérance aux odeurs, excès de salive, goût métallique, aphtes, troubles de l'élocution, bégaiement, dyslexie, sensibilité des yeux au soleil....
. Sur le système digestif : constipation, coliques...
Symptômes cardiaques : arythmie, tachycardie, hypertension ou hypotension...
Autres symptômes : fatigue inexpliquée, extrémités froides et violacées même si chaleur, peau sèche, crampes, démangeaisons, difficultés respiratoires, gonflement des seins, stérilité, excès de poids, amaigrissement, dérèglements glandulaires, transpiration des mains et des pieds...

Par l'observation, on peut aussi classer les symptômes selon les métaux, par exemple :
– fer : frilosité...
– mercure : constipation, manque de confiance en soi, cauchemars, vertiges, herpès, lumbago...
– aluminium : acouphènes, perte de mémoire...
– uranium : chaleur, sécheresse...
Ce classement a peu d'intérêt, car il existe des centaines de composés métalliques tous différents, et que chacun de nous les possède, à des doses et à des endroits du corps différents.
Donc, ces observations restent intéressantes au niveau de l'expérience de chacun, mais ne suffisent pas pour établir un diagnostic ou un traitement.


Comment savoir que ces symptômes sont provoqués par les métaux ?

Pour les symptômes qui touchent principalement le système nerveux, c'est simple à comprendre : les métaux créent un courant électrique parasite dans le corps, qui perturbe l'électricité naturelle à la base de tous les échanges.
Cela provoque des « désordres » nerveux tels que : paralysies, narcolepsie, catalepsie, insomnie, tachycardie, etc...

Pour les autres types de symptômes, les métaux en sont la cause de façon indirecte.
Il faut comprendre ceci :
les métaux modifient toujours tout notre comportement alimentaire, de façon durable, et ceci depuis des générations car leur présence, disséminée partout dans le corps provoque une électricité parasite permanente qui crée une fausse faim.
C'est la raison pour laquelle l'hygiénisme n'est plus spontané comme il devrait l'être, et que sa mise en pratique demande un effort conscient.
La réaction de défense du corps est de chercher à neutraliser cette électricité par tous les moyens.
On utilise la nourriture comme une drogue, pour enrober les métaux, pour étouffer l'électricité, pour calmer le système nerveux.
Dans les tumeurs, on retrouve à l'analyse des quantités anormales de métaux lourds, ce qui peut laisser supposer que le corps cherche à les neutraliser par ce moyen, en les enrobant dans les graisses.
En touchant aux tumeurs, on risque de remettre subitement en circulation une quantité importante de toxines, de même que quand on procède à la dépose des amalgames dentaires.
La présence des métaux nous incite à la consommation d'aliments contre-nature, c'est-à-dire des aliments cuits, salés, gras et concentrés, qui sont indigestes, encrassants, inflammatoires, déminéralisants, entraînant inévitablement un état permanent d'acidification.

Donc, toutes les maladies qu'elles soient chroniques ou aigües, indirectement, sont provoquées par les métaux, c'est pour cela que la liste est aussi longue.
Bien sûr, la quantité de métaux est déterminante ; à faibles doses, on vit avec eux sans le savoir, et on considère notre état comme normal, même si nos facultés sont diminuées proportionnellement aux quantités présentes.
Chez une personne jeune avec une bonne vitalité, cela peut seulement entraîner un besoin calorique accru, sans conséquences graves ou évolutives.
À fortes doses, la nourriture ne suffit plus à satisfaire la fausse faim, et on est poussé à consommer cigarettes, alcool, thé, café , puis tranquillisants, somnifères, anxyolitiques, psychotropes : ce sont tous des coupe-faim.


Concrètement, comment les métaux altèrent-ils toutes les fonctions ?

Les métaux dans le corps prennent la place des bons minéraux, un peu plus à chaque génération, mais à l'inverse de ceux-ci, ils ne sont pas utilisables (même chose pour les vitamines synthétiques).
C'est-à-dire que le corps ne peut plus fixer les minéraux, et que les réserves minérales s'appauvrissent de plus en plus, ceci explique que l'on ne puisse plus jeûner aussi longtemps qu'à l'époque de Shelton, et que l'élimination se fait mieux dans le demi-jeûne que dans le jeûne.

Les métaux empêchent donc à la fois une bonne minéralisation, même si la nourriture est correcte, le bon déroulement des transmutations biologiques, le bon déroulement des fonctions enzymatiques, la neutralisation des acides, même l'acidité naturelle des fruits.

C'est pourquoi les symptômes liés aux métaux sont quasiment les mêmes que ceux liés à la déminéralisation, à l'acidification, à la carence en vitamine B12, aux carences enzymatiques, etc., car ce sont tous des dis-fonctionnements liés à la présence des métaux.
Pour exemple : ostéoporose, épuisement, caries dentaires, lumbagos, sciatiques, etc..

Pour citer Monsieur Mosséri : « on sait, par analogie, qu'un milieu trop acide permet le passage de l'électricité dans les fils électriques plus rapidement . C'est la même chose qui se produit pour l'état nerveux du patient. »
Les métaux empêchent de vivre, mais ne tuent pas.
Par contre, le danger vient toujours de la combinaison « métal + acide » : c'est un mélange explosif !
Dans la réalité, on a toujours « métal + sel + acide », le sel augmentant les douleurs incite à la consommation de médicaments, qui sont eux-mêmes des acides.
C'est la porte ouverte à toutes les maladies mortelles.


5 – LA DÉTOXINATION

L'hygiénisme seul n'apporte pas de solutions aux intoxications les plus graves et ne permet pas d'aller jusqu'au bout de la détoxination des métaux.
L'hygiénisme ne suffit pas,
certes, mais, par contre, dans tous les cas, il est absolument nécessaire, car il permet d'éviter la combinaison : métaux + acides.

La nourriture ordinaire est toujours extrêmement acidifiante, y compris la nourriture végétarienne et biologique.
On entend souvent dire de quelqu'un qui est mort subitement d'un cancer : « pourtant il était végétarien, pourtant il mangeait des produits bios ».
L'alimentation végétarienne, même biologique, est très acidifiante.
Seule la pratique de l'hygiénisme, avec les jeûnes répétés, peut permettre d'éliminer l'acidité accumulée depuis le début de sa vie,
y compris les antibiotiques et la plupart des médicaments, et de désacidifier le corps, suffisamment pour éviter toutes les aggravations et toutes les complications.

Quand des traitements complémentaires sont nécessaires, la pratique de l'hygiénisme rend ces traitements beaucoup plus efficaces et permet ainsi d'atteindre ses objectifs.
La première difficulté est de ne pas se décourager en chemin ; il faut être accompagné.
Cela prend plusieurs années, avec des périodes difficiles.

Première chose : prendre conscience des différents symptômes, de leur ancienneté, et identifier les principales sources d'intoxications passées et présentes pour éviter de continuer à en absorber.
Sauf pour les plombages : ne jamais conseiller à quelqu'un de faire enlever ses plombages, car il risque d'absorber des quantités importantes de métaux lors de la dépose, et d'aggraver les symptômes ou d'en avoir de nouveaux.

La pratique constante de l'hygiénisme va désacidifier et reminéraliser l'organisme dans la mesure du possible.
L'élimination des métaux est facilitée si on évite tous les acides, même les fruits, ainsi que toutes les graisses (huiles et avocats).

Le jeûne n'aggrave jamais les symptômes dus aux métaux.

Il y a toujours une amélioration de l'état général, du fait qu'on élimine des acides.
Les métaux n'empêchent pas le jeûne,
même s'ils le rendent plus pénibles : difficulté à le décider et à le commencer, faiblesse et amaigrissement plus prononcés, paralysie, crampes, décharges électriques, secousses, agitation, cauchemars, insomnies, trouver le temps long...
Les symptômes liés aux métaux peuvent apparaître pendant le jeûne, alors qu'on ne les avait pas auparavant, et ils se résorbent de la même façon que les autres symptômes.
Par contre, sur les symptômes permanents, le jeûne n'a aucun effet (surdité, acouphènes, spasmes, tachycardie, ..., déjà présents avant de commencer le jeûne).

Pour aller jusqu'au bout de la détoxination , il est nécessaire d'utiliser d'autres techniques, qui soient compatibles avec l'hygiénisme.

Même si cela suppose une intervention extérieure pour encourager la détoxination, celle-ci est acceptable si elle est sans danger, ne rajoute pas de nouvelles toxines, et crée des conditions favorables à la détoxination, avec des dosages supportables.

Ce qu'il ne faut surtout pas faire : les méthodes médicales utilisent des chélateurs chimiques seulement pour des cas extrêmement graves, en donnant des compléments de minéraux, car les chélateurs emportent sans discernement les minéraux en même temps que les métaux.
Les hygiénistes qui ont essayé ont arrêté au bout de trois ou quatre jours (effet dévastateur !)

Ce qui est inefficace et toxique : ce sont tous les compléments alimentaires, ne pas se laisser tenter par les publicités, ce ne sont que des stimulants.

Différentes méthodes récemment mises au point sont efficaces, sans danger, et compatibles avec l'hygiénisme :
Les tests et analyses sont toujours coûteux et donnent, dans tous les cas, et quelles que soient les méthodes, des informations partielles.
Ils ne sont pas toujours nécessaires, mais peuvent être utiles pour mettre face à la réalité, stimuler la motivation, comprendre la cause et l'origine d'une partie des intoxications.


6 – MÉTAUX ET CONSCIENCE
La question, c'est « qu'est-ce que ça peut changer dans ma vie ?, quel est l'enjeu ? ».
On part d'une réalité quotidienne souvent pénible, avec des symptômes qui empêchent de vivre :
ça peut être l'épuisement, on perd ses amis, on perd son travail,
ça peut être la sclérose en plaques, avec le handicap physique et la dépendance matérielle,
ça peut être la dépendance affective et les difficultés dans les relations,
ça peut être l'humiliation avec l'hôpital psychiatrique.

Première étape : c'est prendre conscience des métaux en tant que cause physique de toute notre difficulté à vivre.
Quand on n'est pas prêt, au début, la première fois qu'on nous le dit, soit ça nous fait peur, soit on n'y croit pas, soit on coupe court, on ne veut pas en entendre parler, c'est un sujet qui dérange beaucoup, et c'est normal.

C'est un nouveau pas à franchir dans la détoxination, après le pain et le fromage, après les pommes de terre et les yaourts, c'est les métaux !
Les hygiénistes ont tendance à dire : « je suis mal parce que je ne fais pas l'hygiénisme suffisamment bien, je fais des écarts » .
Il faut inverser ce raisonnement : c'est parce que mon corps ne peut pas éliminer certains produits chimiques que je n'arrive pas à pratiquer l'hygiénisme correctement.
Pour raisonner par l'absurde, sans aucun produit étranger dans le corps, il serait naturel, spontané et facile pour chacun d'avoir une nourriture frugale de fruits et légumes crus.
Le fait de dire « l'hygiénisme, c'est difficile », ce que l'on entend très souvent, c'est un symptôme d'intoxication par les métaux.
L'hygiénisme, c'est la simplicité et la facilité ; par contre, la détoxination est toujours difficile.

Donc, pour s'ouvrir à cette conscience, il faut commencer par lire plusieurs livres sur le sujet ; on a aussi besoin, pour que cela soit plus tangible, pour y croire, de faire un ou deux tests, de les voir écrit noir sur blanc, ou de se l'entendre dire d'un médecin ou d'un thérapeute.
Une fois qu'on a accepté cette réalité, il faut enlever tous les sentiments de culpabilité, de dévalorisation, d'humiliation qu'on a pu avoir, et s'ouvrir à toutes les solutions possibles.

Toute intoxication est liée à un point faible dans notre conscience et bloque notre évolution.

Les métaux nous empêchent de ressentir tous les courants subtils de notre corps, en les remplaçant par des courants plus grossiers.
De même que dans le jeûne, tous les symptômes qui ont été bloqués par des antibiotiques réapparaissent, car le corps en éliminant les antibiotiques, lève le barrage, et continue son travail de guérison ; pour les métaux, c'est pareil.
À un moment donné de notre évolution, on ne peut plus avancer sans faire la détoxination des métaux, car ils créent un barrage physique à notre évolution.
Comme pour la nourriture, quand on renonce au pain, au fromage, la détoxination des métaux est aussi en résonance avec nos émotions, par toutes les difficultés que nous avons éprouvées dans notre vie.
On peut remonter le fil de sa vie ; dès la naissance, si la mère nous en a transmis beaucoup, la relation maternelle est faussée, dans le sens où la mère est impuissante à comprendre la souffrance de son enfant et à lui porter secours.


« La nervosité due à l'accumulation des métaux dans mon corps
est la seule chose qui puisse expliquer le refus de mon corps à manger cru,
et qui me déculpabilise de toutes les transgressions que j'ai pu me faire subir par désespoir ;
je retrouve enfin l'espoir, je vais retrouver mon âme et abandonner le cœur de pierre
que m'ont donné les psychotropes. »


CONCLUSION :

En tant que hygiénistes, comme l'a toujours fait Monsieur Mosséri, nous devons mettre l'hygiénisme à la portée de tous ceux qui souhaitent le pratiquer.
Même aux personnes qui ont les pires intoxications, on doit pouvoir apporter des solutions, à tous ceux qui souhaitent réaliser ce rêve.

__________________________________________________________________________________________________________________

INFORMATION COMPLÉMENTAIRE PAR MAURICE GAULTIER :

Un excellent article à lire : "SE DÉSINTOXIQUER DES MÉTAUX LOURDS" par Elke Arod, paru au lien :

http://bioventure.ouvaton.org/intox.htm (article paru dans Bio contact n° 120, décembre 2002)





MESSAGES D'ÉVELYNE CURT

Voici quelques messages d'Évelyne Curt parus ans le groupe "L'Hygiénisme selon Shelton" http://groups.google.com/group/hygienisme?hl=fr 

 

14.06.2012 : ...L'eau bien sur est nécessaire pour hydrater les muqueuses intestinales, et non pas pour diluer le bol alimentaire. C'est le premier "remède" à la constipation, avec ensuite les aliments aqueux.
Dans le jeûne, j'ai vu seulement deux curistes qui ont souffert pour retourner à la selle : ce sont deux personnes qui refusaient de boire beaucoup pendant le jeûne et buvaient vraiment le minimum, soit 1/2 litre par jour.
Et qui n'avaient pas constamment une nourriture hygiéniste.
Il faut beaucoup plus d'eau pour que les parois intestinales restent normalement hydratées.
En temps normal, on ne devrait rien manger qui donne soif, que des aliments aqueux ; sinon, il faut faire des jeûnes très souvent pour finir d'évacuer les aliments trop concentrés, et donc boire beaucoup pendant le jeûne.
Mais comme on a déjà dit sûrement, ne pas utiliser le jeûne comme un médicament.
Le jeûne est fait pour éliminer les maladies anciennes, de toute la vie, pas pour évacuer les excès de la veille... [Evelyne]

MESSAGE DU 25 AVRIL 2013

25 avril 2013 au lien : https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!topic/hygienisme/duxQpV8FJWw

Bonjour à tous, 

je vous propose de revenir toujours aux bases de l'hygiénisme.
L'hygiénisme répond à toutes les questions : protéines, écarts, quantités, etc.
Donc voici quelques éléments de réflexions :

-  je suis idiote, je ne connais que ce que je vois ; je n'ai jamais vu de protéines pousser sur un arbre, ni dans un jardin potager.
De là à dire qu'il faut être idiot ( ou faire l'idiot) pour être hygiéphile ...
oui, c'est un peu ça ... il faut passer par là pour le retour au vrai, au simple, au facile, au ressenti, ... et finalement à la maîtrise !
Comme la vache qui broute l'herbe ... elle n'a pas besoin d'études pour savoir ce qu'elle doit manger, et elle n'est pourtant pas si bête !

- la question des protéines est une question récurrente. Les protéines n'ont pas d'existence. Le terme correspondant en hygiénisme est "aliment concentré".
L'hygiénisme consiste à rechercher la cause. Quelle est donc la cause de cette préoccupation ? 

Mesurer, analyser les composants des aliments et du corps humain relève de la médecine et de la naturopathie (composition des aliments en protéines, vitamines, calories ..., analyses de sang, ...on établit des normes, des besoins, des tableaux à n'en plus finir, ...) Tout cela est en pure perte, c'est une impasse.

- la question des écarts est beaucoup plus grave !
Plusieurs hygiéphiles ont frôlé la mort, hospitalisés en état grave ces dernières années. Merci les écarts !
L'hygiénisme est un mode de vie permanent. Les écart n'existent pas dans l'hygiénisme.
Nous faisons tous des compromis entre l'hygiénisme, la vie sociale, nos frustrations, nos émotions, nos souvenirs ... mais ce n'est pas de l'hygiénisme, ce sont nos compromis personnels.

Revenons à l'histoire des protéines.

- l'hygiénisme = la science juste enseigne que le corps utilise les acides aminés (pas les protéines), et que tous les aliments, fruits et légumes, en contiennent en quantité suffisante.

- l'hygiénisme enseigne que les carences n'existent pas.
Dans l'état de santé parfaite, le corps synthétise les molécules dont il a besoin : le corps s'auto-construit à partir des éléments simples présents dans toute forme de vie.
Pour raisonner par l'absurde, s'il n'en était pas ainsi, nous serions contraints de manger des molécules humaines ... qui veut bien se sacrifier ?

Même si la santé parfaite n'existe plus à l'heure actuelle, et que nous ne pouvons plus nous contenter de pratiquer l'hygiénisme comme il était enseigné dans l'évangile essénien et comme l'enseignaient les premiers hygiénistes des siècles précédents, nous devons maintenir un raisonnement fondé sur les critères de la santé parfaite, ... sinon on coule !

- l'hygiénisme enseigne que les carences sont toujours causées par la présence de toxines dans le corps qui empêchent son fonctionnement parfait, les processus d'auto-construction, de réparation, d'élimination, ...
On en déduit : au plus les toxines sont nombreuses, en quantité et en diversité, au plus l'élimination de ces toxines elles-mêmes devient difficile et même impossible. Les intoxications par l'activité professionnelle sont les plus graves.

Nous sommes transformés biologiquement en véritables sacs de noeuds (paralysies, névralgies, fibromyalgies, crampes, tics, déviations du comportement, colère, timidité, ...) et en véritables bombes ambulantes (cancers, ulcères, abcès, kystes, ruptures d'anévrisme, crises cardiaques, ..).
Tous ces symptômes résultent d'un niveau élevé et grave de toxémie.
Pour revenir à l'état de santé parfaite, il faut constamment se concentrer sur l'élimination des toxines, et non sur la peur du manque, et la stimulation par les aliments concentrés.

- l'hygiénisme enseigne que seuls les aliments aqueux conviennent à notre physiologie.
L'attirance pour les aliments concentrés (oléagineux, sel, céréales, soja, fromage, ...) sont toujours le signe d'une toxémie (ou l'adaptation à des conditions de vie difficiles, comme le climat ..).
La toxémie peut entraîner des carences, la peur du manque, le besoin de stimulation, etc ...
Les aliments concentrés (même dilués) sont des stimulants.

- l'hygiénisme enseigne qu'un poison est toujours un poison quelle que soit la quantité ingérée.
Et la toxémie s'accumule plus vite et plus facilement qu'elle ne s'élimine.
L'élimination est une activité à temps complet pour le corps qui demande des conditions favorables particulières. Chaque jour, nous accumulons plus que nous éliminons (sauf hygiène parfaite permanente).
Une miette de pain : ce sont des molécules que le corps ne reconnaît pas = poison.
Une miette + une miette + ...  = toxémie.
La nourriture transformée, dénaturée entraîne l'obligation de se limiter en quantité (ex : 20 gr de fromage par jour). 20 gr + 20 gr + ... = toxémie : les symptômes sont reportés à plus tard si on limite la quantité.
C'est le principe de la médecine : 1 comprimé suffit pour arrêter le symptôme, calmer, stimuler,  ... mais il ne faut pas dépasser la dose pour ne pas ressentir l'effet toxique immédiatement. Ainsi, le lien de cause à effet est plus difficile à conscientiser.

Pour savoir si un aliment est correct, il faut le manger en exclusivité et une fois en grande quantité, ainsi vous avez la réponse immédiatement, et vous prévenez les symptômes de votre fin de vie.
Buvez 10 litres d'eau : vous n'êtes pas malade.
Buvez 10 litres de café ou de vinaigre : c'est un suicide.
L'humanité entière se suicide lentement avec les aliments dénaturés.

- l'hygiénisme enseigne de manger des aliments non dénaturés.
Que vous buviez un litre d'eau ou trois litres, la santé n'est pas altérée.
Que vous mangiez une pomme ou cinq pommes (mûres et non traitées), la santé n'est pas altérée.
M. Mosséri disait "il n'y a pas d'erreurs graves dans l'hygiénisme".
Dans la pratique de l'hygiénisme (que des aliments non dénaturés), la quantité est sans importance ou presque.
Cela ne s'applique pas aux aliments de transition (huile, yaourts, légumes cuits, etc).
Les quantités se régulent automatiquement avec la vraie faim et la satiété que l'on retrouve avec les jeûnes.
Chacun doit manger les quantités qui lui conviennent en fonction du sexe, de l'âge, de l'activité, ....
On ne doit pas fixer de quantité optimale de façon arbitraire.
La faim, la satisfaction, le rot sont les meilleurs indicateurs.

Pour résumer sur le mode alimentaire :
trois conditions nécessaires et suffisantes pour une bonne santé: 
1 - le jeûne et la vraie faim
2 - la qualité des aliments
3 - les combinaisons alimentaires.
Chacun peut évaluer sur une échelle de 0 à 10 où il en est dans sa pratique.

Trois facteurs déterminent notre état de santé, mentale et physiologique :
- la vitalité (à la naissance)
- la toxémie (accumulation)
- le mode de vie (actuel)
Vous pouvez aussi chacun évaluer le degré des trois facteurs pour voir où il faut avancer en priorité.
Exemple : une personne peut être en relative bonne santé avec un mode de vie désastreux.
                une personne peut être relativement malade avec un mode de vie correct.

Pour revenir sur les écarts alimentaires, ...  qui ne sont pas hygiénistes !
En permaculture, est-ce que vous mettez des engrais chimiques dans votre jardin une année sur deux en disant : "ma terre éliminera ces produits chimiques si je n'en mets pas l'année prochaine ?"  
Non ! Vous allez penser que votre terre restera infestée !
Pareil dans notre corps; un seul écart infeste notre corps durablement.
Que chacun fasse des écarts, c'est normal, c'est notre faiblesse humaine et notre liberté (illusoire).
Mais c'est se mentir à soi-même que de croire que le jeûne du lundi permet d'éliminer toutes les toxines du repas malsain pris le dimanche. Non ! Le lundi le corps est en indigestion, pas en élimination. Il vaut mieux ne pas parler de jeûne, mais de diète. De même en cas de fièvre, on se met à la diète, ce n'est pas un jeûne.
Il ne faut pas mettre le jeûne "à toutes les sauces" et en faire un médicament pour nos écarts (nos incohérences). Prudence ! Certains peuvent supporter le choc, d'autres non.

Mais par définition, l'hygiénisme est un mode de vie permanent comme la permaculture. 
Il est normal de ne pas guérir un état chronique avec des "écarts" ... permanents !
Un écart est par définition exceptionnel : une fois par an par exemple.
Mais toutes les semaines ... c'est un compromis. Chacun les siens, cela ne regarde pas l'hygiénisme.
Bien sûr ce qui représente un écart pour l'un ne l'est pas pour un autre. Chacun le définit par rapport à la discipline, au cadre qu'il s'est fixé lui-même. L'important est d'être cohérent avec soi-même.


Au décès de Albert Mosséri, on m'a dit "y a-t-il des hygiéphiles qui ont vécu 120 ans en bonne santé ? Comment l'hygiénisme peut-il être crédible ?"
M. Mosséri lui-même ne suivait plus l'hygiénisme. En tant qu' "adeptes" , ou"enfants" comme vous préférez, nous devons aller plus loin pour honorer son dévouement, son courage et sa vie qu'il a sacrifiée pour faire passer le message, grâce à l'admiration qu'il avait pour Shelton.

Bon week-end à tous, et que de la bonne nourriture jusqu'à lundi !

Evelyne

 

MESSAGE DU 6 AOÛT 2013 - Sujet : L'HYGIÉNISME
bonjour à tous, 

Il me semble que les différentes écoles : 80/10/10, hygiénisme et quelques autres sont des approches différentes qui conduisent au final au même résultat (si l'on ne s'arrête pas en chemin), c'est-à-dire manger un fruit cru à midi et un légume cru le soir.

Il me semble important de voir chaque méthode quelle qu'elle soit comme un processus évolutif et non comme une recette figée où nous recherchons la sécurité existentielle bien illusoire. Si l'on reste à ce niveau-là, le passif nous rattrape.

Ne pas oublier dans la définition de la pratique hygiéniste la première condition : le jeûne.

Beaucoup trop de gens suite à notre formatage intellectuel le voient encore comme un remède à nos maladies.
Il est avant tout un outil très puissant d'évolution et ouvre la porte du discernement... si l'on veut bien lui demander de nous redonner ce pouvoir. C'est faire les choix justes pour son alimentation, ses relations et ses choix de vie. 

Donc en tout, trois fondements à la pratique hygiéniste :
- le jeûne,
- le choix des bons aliments,

- l'observation des bonnes combinaisons.

Au plaisir,
Evelyne


Ce message du 6 août 2013 est paru dans le groupe au lien : https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!topic/hygienisme/YG3qYXS1ZLo

 

MESSAGE DU 12 OCTOBRE 2013

12.10.2013 MESSAGE D'ÉVELYNE CURT : 
de bonnes nouvelles

Bonjour à tous, 

voici quelques bonnes nouvelles...

... un nouveau centre d'accueil est né le 23 septembre : à Loriol dans la Drôme, la maison "les jacinthes des bois" accueille toute l'année pour des séjours libres ou organisés, des cures de jeûne et aussi des stages pour perfectionner la compréhension et  l'expérience du mode de vie hygiéniste dans ses buts les plus subtils.
Catherine et Gilbert ont réalisé leur rêve dans cette création et nous préparent un accueil chaleureux.
C'est un lieu plein d'énergie favorable au ressourcement et à la transformation; attirant comme un aimant, un lieu qui donne envie de revenir.
A bientôt de s'y retrouver tous entre amis ! Prochain rendez-vous : journées "portes ouvertes"  les samedi 19 et dimanche 20 octobre.
J'y serai une partie de l'année pour animer des stages, en collaboration avec Gilbert qui est ostéopathe, et Catherine qui pratique le jeûne depuis plus de 10 ans, et commencera l'accompagnement en mars 2014. Il sera donc possible de venir jeûner toute l'année.
Voir les photos de la maison et du parc sur le site :  http://www.jacynthes-des-bois.fr/?p=302

Autres nouveautés... 

... je quitte la maison de Saint-Vincent, où beaucoup sont venus jeûner depuis trois ans : les cures se feront à partir de novembre dans des gîtes de toutes régions, pour plus de confort et de proximité. Entre autres, projet en cours pour la Belgique : contactez-moi. Nous seront dans les Hautes-Alpes de juin à juillet.
Il en résulte trois formules d'accompagnement au choix : 
- accompagnement individuel en gîte,
- accompagnement à votre domicile individuel ou avec quelques personnes de votre entourage,
- stages en petits groupes dans un gîte ou chez un particulier - stages de jeûne ou stages d'hygiénisme.

L'accueil continue...

... en Haute-Provence, Dominique François reçoit toute l'année pour des vacances hygiénistes ou des cures de jeûne accompagnées.
Voir ses coordonnées sur le site : http://provencejeun.e-monsite.com/

pour les nouveaux qui ne connaissent pas encore...
 
... site hygiéniste :  vivrecru.org : vidéos, stages et formations. (*)
site de discussion : hygienisme.free.fr
liste d'échange des "amis hygiéphiles"  : adhésion de 15€ renouvelable en janvier : permet de recevoir les coordonnées de plus de 200 hygiéphiles et/ou de participer aux rencontres annuelles qui ont lieu à côté de Vichy et Perpignan.

Hommage à Albert Mosséri...

... je rappelle que notre association "les amis hygiéphiles" a pour but la transmission de l'enseignement d'Albert Mosséri concernant la merveilleuse thérapie que constitue le jeûne - merveilleuse, irremplaçable et peu connue. A notre époque où les médias s'ouvrent à cette pratique, les informations restent floues, ouvrant la porte à beaucoup d'incompréhension, alors que la méthode de jeûne d'Albert Mosséri est 100% sécurisante par sa précision (c'est la définition même d'une méthode). Nous devons la transmettre avec toute la pureté et l'intégrité de la pensée hygiéniste.

L'organisation progresse...  

Outre toutes les synergies qui ont concrétisé les rencontres annuelles de l'hygiénisme, deux personnes vont m'aider toute l'année à partir du 31 octobre : 
Fatima GALFRE reprend les appels téléphoniques et transmet toutes les informations sur les activités hygiénistes. Tél : 04 89 00 95 48 /  06 21 03 52 70
Une autre personne (surprise) reprend la messagerie (adresse inchangée) et toute la gestion des activités.

La petite soeur ...

...cet été au Montoncel, Albert Bauer a suggéré d'organiser une deuxième rencontre annuelle : elle aura lieu en février près de Perpignan, afin que Thierry Casasnovas et l'équipe de Vicrecru puissent  nous rejoindre. Notez bien les dates : du 1er au 6 février 2014. (*)

Calendrier des prochaines activités...

cures de jeûne :
NOVEMBRE : stages de jeûne à Marsas en Gironde du 10 novembre au 7 décembre (les 3 premières semaines sont complètes sauf désistements). 
DECEMBRE : vacances de Noël à Loriol, accueil libre du vendredi 20 décembre au samedi 11 janvier.
JANVIER       : stage de jeûne du dimanche 12 au mercredi 22 janvier à Lunel dans l'Hérault (dates à confirmer).

rencontres des amis hygiéphiles :
NOVEMBRE : soirée à Paris le 27 novembre ; contactez Anne-Marie Gauthier (détails ci-dessous)
FEVRIER      : nous serons nombreux pour cette première rencontre d'hiver !
AOÛT            : du samedi 23 au jeudi 28 août au Domaine de Bel Air à Puy Guillaume (entre Vichy et Thiers)

- randonnées hygiénistes :
FEVRIER : du 6 au 10 février, suite à la rencontre, au Pic de Bugarach (Aude).

Annonces diverses...


... LIVRES : message de Pierre Seguin, présent à la rencontre annuelle du Montoncel : 
"Contents de notre passage au Montoncel.
Ci-joint trois références de livres à mon sens très intéressants, partiellement complémentaires d'une recherche de vie hygiéniste.
- Equilibre minéral et santé, Joseph Favier, Editions Dangles, 1951
- 4 groupes sanguins, 4 régimes, Dr Peter J. D'Adamo, Ed Michel Lafon
- Les fondements biologiques de la géographie humaine, Essai d'une écologie de l'homme, Max SORRE, Ed Armand Colin, 1971"

PARIS  / DEBATS : Sylvie Renault est à Paris le dimanche 20 octobre pour témoigner et communiquer une mine d'informations sur la santé.
        Adresse de la salle : 10 rue de Chine 75020 Paris
        Ouverture des portes : 13h30
        Débat : 14h/17h (gratuit)

PARIS : soirée du 27 novembre
Bonjour,
Nous avons la joie de vous proposer une rencontre hygiéphile mercredi 27 novembrede 19h à 22h à Paris. 
 Programme
 
19h : accueil, présentations, partages sur nos parcours dans l'hygiénisme, questions/réponses
20h : dîner convivial et poursuite des échanges (plats bio à partir de 3 €, à acheter sur place en arrivant)
  
 Lieu
Exki, au 1er Etage
9 Boulevard des Italiens - 75009 Paris - M° Richelieu-Drouot 
 Pour la bonne organisation, veuillez confirmer à l'avance votre présence.
 
A bientôt de faire votre connaissance ou de vous revoir
Anne-Marie, 06 13 91 37 13 et Clara, 06 84 14 94 61.
 

OLIVES : elles sont récoltées en décembre, je pourrai vous en envoyer par la poste comme l'an dernier ; il faudra me les commander début décembre.


Rappels d'hygiénisme : 

Le jeûne est un outil merveilleux pour se maintenir en santé.


Ne jamais attendre d'être « malade », d'avoir des symptômes insupportables, pour commencer le jeûne.

Une personne en bonne santé doit garder un rythme régulier « d'entretien », sachant que le jeûne est le meilleur « bilan de santé » , ceci est très important :

deux semaines par an de jeûne hydrique suivies chaque fois de 3 à 6 jours de demi-jeûne.

La durée du demi-jeûne est augmentée si l'état de santé est affaibli.

La durée de la préparation est augmentée s'il y a des symptômes gênants.


Un poids bas n'est jamais un obstacle à jeûner. Il est possible de jeûner en dessous du poids normal.

Sauf cas extrême comme un cancer en phase terminale ; et sauf si le poids est proche du poids mortel.

Le calcul du poids mortel indiqué par Albert Mosséri dans son livre « le jeune, meilleur remède de la nature » est le suivant :

  • poids normal = 10 de moins que la taille (ex : 1m70 – 60 kg) : cela se vérifie pour une personne avec une alimentation conventionnelle raisonnable, une musculature et une ossature moyennes ;

  • notez bien qu'une personne qui commence l'hygiénisme et supprime totalement de son alimentation les céréales cuites, le sel et les graisses (huiles, avocats...) peut facilement perdre 5 à 10 kg par rapport au calcul ci-dessus (ex :1m70 – 53 kg) : c'est donc le poids normal d'un hygiéphile ;

  • poids mortel = 60% du poids normal (ex : 1m70 – 60 kg x 60% = 36 kg) : pour ne pas mettre la vie en danger, il faut calculer une marge de 3 à 5 kg au-dessus du poids mortel.

Si on jeûne en dessous du poids normal, alors il faut attendre d'être remonté au poids initial avant de commencer un autre jeûne, ce qui peut prendre plusieurs mois. Pour avancer dans la pratique du jeûne et pour la restauration de la santé à long terme, alors il ne faut pas forcer la reprise de poids avec des aliments malsains, mais seulement avec des aliments qui n'augmentent pas la toxémie.

Références : Nicole Boudreau et Albert Mosséri.

Je pratique et enseigne le jeûne depuis 13 ans selon la technique d'Albert Mosséri, et je peux vérifier chaque jour la véracité, la pertinence et la pureté de son enseignement sur la pratique du jeûne à but thérapeutique.

L'expérience de Shelton et les repères qu'il indique pour la conduite du jeûne ne sont plus adaptés à notre époque. Cela nous montre à quel point le mode de vie et l'état de la santé humaine se sont altérés.

Cela nous oblige à affiner la compréhension de certains phénomènes, en donnant plus d'importance à :

  • l'alimentation totalement crue, et les méfaits de toute forme de cuisson ou séchage à chaud,

  • le rôle physiologique de l'eau pure dans le corps humain, et la présence de dépôts secs,

  • l'accumulation de dépôts métalliques d'une génération à l'autre.

Ces trois points - dénaturation de l'aliment, absence d'eau propre dans le corps, déminéralisation due à la présence de métaux et multitude de molécules industrielles - cumulent leurs effets négatifs sur la santé et ralentissent les processus de la restauration spontanée.

La dégradation de la santé modifie aussi le comportement et les réactions pendant le jeûne.

Le jeûne fait resurgir les symptômes et donne ainsi une bonne évaluation de l'état de santé.

Le jeûne est la pratique la plus sécurisante et qui donne les meilleurs résultats.


Bon week-end, et pensez à faire passer toutes vos informations

Evelyne Curt


Tél : 04 75 40 88 65
3 pièces jointes — Télécharger toutes les pièces jointes (compressé pour 
  Anglais (États-Unis)
Menu d'encodage de nom de fichier
)  
à qui s'adresse...2 pages.pdf à qui s'adresse...2 pages.pdf
117 Ko   Afficher   Télécharger  
courrier pour le séjour.pdf courrier pour le séjour.pdf
65 Ko   Afficher   Télécharger  
Lunel 2014 Lunel 2014
59 Ko   Télécharger  

Ce message est paru dans le groupe au lien : https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!topic/hygienisme/z5Nx4icWPHg

(*) Le groupe a fait un large débat au sujet de "Vivre Cru" et l'hygiénisme : https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!topic/hygienisme/-pH-wIIVoZA

 

MESSAGE DU 14 OCTOBRE 2013
Suite à tes réflexions...

j'ai commencé à lire la rubrique "les aliments" : à mon sens,  tout est faux.

Tu l'as compris, j'insiste toujours sur la logique et non sur l'aliment. C'est-à-dire ne pas dire ce que l'on doit ou ne doit pas manger, mais pourquoi.

Il est strictement impossible de donner un menu qui convienne à tous.
Pour les vêtements, acceptons-nous de porter l'uniforme ? ... (avec des tailles différentes quand même !) mais le même tissu, la même coupe, la même couleur ?
Cela n'est plus bien à la mode car ces techniques ont été des outils de manipulation et l'individu se révolte naturellement pour affirmer sa liberté et son identité.
Sauf ceux qui recherchent librement dans une tendance vestimentaire une identité culturelle ou spirituelle.
C'est un peu la même chose pour la nourriture que pour la tenue vestimentaire.
Alors pourquoi l'acceptons-nous ou l'accepterions-nous pour la nourriture ? Pourquoi devrait-on dire à quelqu'un ce qu'il doit manger ?
Il faut comprendre les réactions normales dès que nous parlons d'un système de nourriture, que ce soit  par exemple : "alimentation frugivore" ou "alimentation carnivore".
Il faut que l'adhésion à un système soit consciente et volontaire et surtout en accord avec tout notre être... dans le présent ! 
... c'est-à-dire en perpétuelle évolution.

Donc le choix de la nourriture n'a rien à voir avec la santé, mais avec l'identité.

La question est : quelle est notre préoccupation ? la santé ? l'éthique ? l'écologie ? la conscience ? l'appartenance culturelle ? sachant que toutes ces préoccupations sont complémentaires. 
Le véganisme par exemple répond à une préoccupation de conscience et d'éthique.
L'hygiénisme répond à une préoccupation de santé du corps physique.
Chaque personne adapte systématiquement son mode de vie et de nourriture à l'ensemble de ses préoccupations.
A notre époque où des personnes s'habillent de façon provocante sexuellement, la nourriture aussi est très excitante, et ramène la conscience dans les plans correspondants.

L'hygiénisme se préoccupe du maintien et de la restauration de la santé du corps physique à long terme.
La notion de "long terme" caractérise vraiment l'hygiénisme, nous pourrons y revenir. L'hygiéphile recherche la chaleur, le repos, le jeûne, les aliments à digestion rapide, etc... : tout ce qui peut contribuer à augmenter la longévité, pas seulement le facteur santé. 

Certains hygiénistes englobent trop facilement différentes préoccupations, voulant donner comme modèle le résultat de leur propre identité et de leur propre vécu :  " Faîtes comme moi  " - les médecins, s'ils le pouvaient, diraient  : " je ne fais pas comme vous ".
Certaines préoccupations sont fortement soutenues par nos émotions, souvenirs et croyances liées à la souffrance, à la mort et à la maternité.

Pour en revenir à la seule question de la santé : ce n'est pas le type d'aliment qui détermine la santé, mais bien sa qualité.
Il ne faut surtout pas pas dire qu'une personne mangeant seulement des pommes est garantie d'une bonne santé !
Les pommes acides comme les granny smith cueillies vertes détruisent la santé. Pourtant la pomme en terme générique peut être considérée comme un aliment de base.

De même, il ne faut pas croire qu'une personne qui a une nourriture exclusivement crue, a la garantie d'une bonne santé, simplement pour la raison que notre environnement n'est pas cru : croyez-vous par exemple que la bouillie bordelaise - qui entre largement dans les aliments biologiques - soit crue ? 
Si votre santé vous intéresse, cela vaut la peine de faire quelques recherches...

La terminologie et la pratique sont semées de pièges ou de nuances... qui font de l'étude de la nourriture un véritable art de vivre.

Pour étudier le comportement alimentaire ou donner des conseils en nutrition, nous sommes bien obligés de prendre en compte tous les facteurs culturels, faute de quoi nous nous perdons dans des questionnements qui n'ont aucun sens.

Ou alors nous imitons le médecin qui prescrit une ordonnance : "trois pilules de ceci et deux de cela", sans discussion.
Nous suivons la même logique si nous disons à nos patients : "500 g de fruits, 200g de salades, 300g de pommes de terre".

Ou bien nous reproduisons le comportement de la mère qui ne sait pas que son enfant sait spontanément ce dont il a besoin.
Comme des enfants, les patients obéissent, recherchant et se référant à une autorité aliénante, ou bien cherchent à comprendre, ou bien se révoltent.

Si quelqu'un se révolte en nous entendant, alors sûrement devons-nous changer notre comportement.

Evelyne


Ce message a d'abord été envoyé à Maurice, et celui-ci l'a fait paraître dans le groupe le 14 octobre, au lien : https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!topic/hygienisme/7h2cm6ylOUE

 

MESSAGE DU 14 OCTOBRE 2013
Bonjour Lavande, 

oui, tu as raison, le mot thérapie prête à confusion, et doit être explicité :

 Étymologie

Du grec ancien θεραπείαtherapeía (« cure ») dérivé du verbe θεραπεύωtherapévô (« servir, prendre soin de, et, par extension, soigner, traiter »), issu de θέραψthéraps (« serviteur »).
Il signifie cure, or nous parlons bien de "cure de jeûne", qui signifie : "prendre soin de soi".

Thérapeute vient aussi de "serviteur" : quoi de plus beau... se mettre au service de l'autre, quoi de plus beau !!!

La définition que tu cites commence par "en médecine" ; or nous ne sommes pas des médecins, cela ne concerne que les gens qui suivent la médecine et ses principes.

Le mot thérapie est un terme générique qui est aussi utilisé par tous les soins alternatifs.
Je ne vois pas ce qui nous empêche de l'utiliser aussi.
La langue française est pour tout le monde !!! pas que pour les médecins, bien qu'ils aient la tendance à tout s'approprier et même l'intelligence du peuple.

Les mots les plus beaux sont aussi les plus déformés, et c'est bien pour cela qu'il ne faut pas les abandonner, sinon nous sommes des lâches et nous y laissons notre âme.

C'est le même discours pour le mot hygiénisme ! hygiène, etc.

Je comprends aussi les réactions de nombreux hygiéphiles qui disent que je ne suis pas hygiéniste, car j'utilise des appareils de détoxination, du Régulat, le sauna, l'eau de mer, les algues, l'argile, etc ....

Je viens d'écrire à Maurice à ce sujet : l'hygiénisme est une logique, une intelligence et une expérience.
Ce n'est pas une dictature.
J'ai vu beaucoup de gens malades et même hospitalisés, car M. Mosséri disait  "on peut manger du fromage".
J'ai vu des gens hospitalisés car M. Mosséri disait de ne pas utiliser l'argile. 
M. Mosséri à la fin de sa carrière refusait les gens trop malades. Nous devons le comprendre car il a été profondément choqué par les emprisonnements. Il a donné ce qu'il avait à donner. Ce n'est pas une raison pour faire comme lui.

Il faut reprendre l'hygiénisme à sa base et le faire avancer, ne pas aller à reculons.
Nous ne sommes plus à l'époque des esséniens, ni au temps de Shelton, ni même de Mosséri.
Tout change tellement vite. Mais la nourriture cuite consommée depuis ... des siècles et plus...  a rendu notre esprit rigide !
Shelton disait "l'hygiénisme en est à ses débuts". C'est à nous d'avancer, et ne pas rester coincé sur leur expérience passée.
C'est faire honneur à ses parents que d'aller plus loin qu'eux. Ils ont fait leur chemin, faisons le nôtre.
Leur point d'arrivée est notre point de départ.
Il est vrai que le système éducatif nous apprend à rabâcher, plus qu'à être créatif.
Et nous apprend à intellectualiser plus qu'à ressentir, à juger plutôt que de chercher à comprendre.
C'est un long chemin pour revenir à plus de réalité.

La base est que l'hygiénisme doit être pour tous. Etes-vous d'accord sur ce point ?

Je ne conçois pas l'hygiénisme exclusivement pour des gens qui ont une bonne vitalité !
J'ai moi-même une très petite vitalité, et cela s'améliore lentement et sûrement.

Tout ce dont je parle, je l'ai appris par des curistes, je l'ai testé sur moi, et j'ai le retour de beaucoup d'hygiéphiles de longue date qui font la même expérience.
Je ne parle pas de ce que je n'ai pas expérimenté personnellement : NI EN BIEN,  NI EN MAL

L'hygiénisme se vit dans le corps physique, pas dans la tête !!!
Seul le corps a la réponse juste. Seul le résultat compte ! ... nous touchons à la vie et à la mort, ne l'oublions pas.
Je parle du résultat à long terme bien sûr - nous sommes des hygiéphiles.
Et au plus on pratique l'hygiénisme, au plus on ressent instantanément ce qui est bon pour la vie et ce qui est contraire à la vie.
On ne peut plus nous mener en bateau, nous faire avaler...
Souvent, je demande aux gens qui suivent des soins ou des traitements alternatifs : qu'est-ce que vous ressentez, est-ce que cela vous fait  du bien ? Et ils répondent : "je ne sais pas" :  incroyable, non ? Et ils ajoutent pour se justifier : "oui, mais il faut prendre ce produit pendant des mois pour que cela soit efficace". Et pourquoi pas à vie ? C'est bien ce que fait la médecine, qui prescrit un bon nombre de médicaments à vie... : c'est de la pure manipulation, aliénation, destruction ... 
Vous êtes bien d'accord ?

Je fais quelque chose seulement si je ressens immédiatement des effets positifs à 100%.
Certains thérapeutes disent de prime abord, " il faudra 10 séances ou 20... et puis quoi encore ?
C'est le cas des kinés :  on vous prescrit des séances à vie ! Et la guérison ? on n'en parle surtout pas. Chut !

Alors, je vous demande juste une chose : ne pas parler d'une chose tant que vous n'avez pas fait l'expérience.
Si vous n'y croyez pas, c'est votre problème. C'est un problème de croyance et de peurs et non d'expérience.
Comme exemple, les gens qui ont peur du jeûne sont ceux qui n'ont jamais jeûné.
Ceux qui contestent la nourriture crue n'ont jamais mangé 100% cru pendant trois mois consécutifs.
Ils mangent trois feuilles de salade et sont malades, alors ils disent : "le cru est mauvais pour la santé".
Ne faîtes pas comme ces gens-là !

L'hygiénisme est pour tous. Voilà le principe de base de l'hygiénisme.
Or notre état de santé s'est tellement détérioré que beaucoup de gens ne peuvent pas jeûné directement ; il faut des années de préparation, et leur intuition leur dira quand ils sont prêts.
De même, le jeûne simple ne résout pas tous les problèmes de santé. Même si la personne a bien compris l'hygiénisme avec son intelligence et qu'elle est parfaitement motivée.
Plusieurs cas se présentent : 
- il faudrait beaucoup de jeûnes pour obtenir le résultat, mais la personne n'a pas la vitalité (ou le temps) pour aller jusqu'au bout du problème. Le corps est épuisée avant que la détoxination ne soit terminée.
- certaines toxines ne sont pas éliminables par le jeûne ; est-ce une raison pour renoncer ?
- la personne n'est pas prête à l'élimination pour des blocages émotionnels : faut-il l'abandonner ?

Je n'ai jamais refusé d'accueillir un curiste depuis que j'ai commencé l'accompagnement, qu'il soit en bonne santé ou au bord de la mort. Tout le monde a droit à un accompagnement hygiéniste.

Il existe à notre époque les solutions pour tous les cas.

L'hygiénisme est le respect de la vie tout simplement et doit inclure tout ce qui est favorable à la vie, et exclure tout ce qui la contrarie.
Dans tous les soins et produits naturels, alternatifs, il faut se poser la question : la réponse est oui ou non.
Par contre, l'attitude de la personne est déterminante.

On peut être hygiéphile tout en acceptant encore certains aliments de compromis en sachant que nous ne pouvons pas encore les arrêter, mais que nous nous y préparons, ou bien pour des raisons sociales, etc.
Et à l'inverse, on peut pratiquer l'hygiénisme sans être dans la compréhension juste. Par exemple, beaucoup de gens veulent jeûner comme on prendrait un médicament, comme une panacée. Or le jeûne est le contraire d'une panacée, par définition. 
Et ce décalage peut compromettre le résultat. Je préfère décourager de prime abord une personne qui est dans cette attitude.
Récemment, une dame m'appelle pour une cure de jeûne, car le médecin lui a annoncé un cancer. Au bout de 10 mn, elle ne souhaitait plus jeûner car je lui ai expliqué que son soi-disant  "cancer" était en réalité un faux cancer. Je n'ai pas eu le temps de lui expliquer que l'on peut jeûner même si l'on n'a pas de cancer ; elle n'avait pas du tout envie de jeûner.
Jeûner et suivre l'hygiénisme sans la conscience juste peut conduire à de graves erreurs et certains retournent à la médecine, dès que surgit un problème. Un peu de cohérence !

Donc, la question est : comment savoir si un soin, une pratique, un aliment, etc, entre dans le principe hygiéniste ou non.
C'est la question à laquelle l'hygiéphile est confrontée tous les jours en permanence. Qu'en pensez-vous ?

Il me semble que la réponse est claire : on ne doit rien faire qui augmente la toxémie.
Pour le reste, c'est question de dosage. 
On ne jeûne pas trois semaines si le corps ne peut jeûner que trois jours ; pareil pour le soleil, le chaud, le froid, la quantité de nourriture.

Pour ce qui est des soins que je recommande en cas d'urgence, et dans des cas de toxémie difficile , depuis 13 années de pratique, je peux vous citer beaucoup d'exemples !
Tous les soins que je pratique comme l'application de cataplasmes d'argile, le sauna, l'eau de mer, et autres...(ceux qui sont intéressés peuvent me demander quels sont les autres), il est certain qu'ils n'apportent aucune toxine. Cela est confirmé par l'expérience. La guérison grâce à ces soins est rapide et définitive. Ces soins sont complémentaires à la pratique d'une nutrition hygiéniste permanente et à la pratique des jeûnes aussi fréquents que possible.

Tout comme le jeûne, ces pratiques créent des conditions favorables à la détoxination et n'apportent jamais d'aggravation.
Certaines  techniques de soins comme le jeûne et l'argile peuvent provoquer une aggravation apparente dans un premier temps suivie d'une guérison beaucoup plus rapide et définitive. Cela est due au regain d'énergie du corps.
Nous savons que seul le corps se guérit ; il faut seulement recréer des conditions favorables et arrêter de lui nuire.

Dans le cas du jeûne, le corps procède dans un premier temps à une forte détoxination, avec douleurs, vomissements, etc, puis dans le demi-jeûne, il passe à la cicatrisation, et à la guérison plus profonde.

L'eau de mer contient des minéraux à l'état ionique, parfaitement assimilables si le corps en a besoin, et parfaitement éliminables si le corps n'en a pas besoin. Elle n'a aucune toxicité, contrairement au sel de cuisine et à tous les minéraux contenus dans les aliments cuits.
Certains hygiéphiles peuvent arriver à des carences. C'est un autre sujet...

A bientôt !

Evelyne


Ce message est paru dans le groupe le 14 octobre à 16h02, au lien : https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!topic/hygienisme/z5Nx4icWPHg

 

MESSAGE DU 3 novembre 2013 - Sujet : Vacances de Noël à Loriol dans la Drôme

VACANCES DE NOËL
aux Jacinthes des Bois – Loriol dans la Drôme
… une ambiance calme et chaleureuse où se retrouver...
... pour partager des repas crus et des moments de détente autour d'un feu de bois...
... respirer dans un grand parc peuplé d'immenses arbres centenaires...

du samedi 21 décembre au samedi 11 janvier

venez découvrir les jacinthes des bois !

nous vous proposons :

accueil libre : pour visiter la région et partager la crusine

accueil à thèmes : des soins personnalisés, des randonnées, débats et animations avec nos hôtes : Gilbert Bastian et Catherine Bourgeois

cure de jeûne : avec Evelyne Curt, nous suivrons les principes d'hygiénisme enseignés par Albert Mosséri dans ses livres : « santé radieuse par le jeûne » et « le jeûne meilleur remède de la nature ».

Réservations : Catherine Bourgeois au 04 76 24 66 65 - cbrigitte642@gmail.com

Gilbert Bastian au 06 85 65 33 27 – g.bastian@free.fr

Evelyne Curt au 04 89 00 95 48 – ak.tamari@gmail.com – ass. Les amis hygiéphiles


Hébergement : la maison offre plusieurs formules d'hébergement :

  • chambre d'hôtes (avec douche)

  • habitat groupé (après essai, location possible au mois ou à l'année)

  • et aussi un dortoir, et camping en été...

Tarifs  sur demande selon la formule et la durée.


Accès : en voiture par l' A7, sortie n° 16 Loriol

en train, nous venons vous chercher à la gare de Loriol, ou (avec participation et selon disponibilité)

aux gares de : Valence-TGV, Valence-Ville ou Montélimar.


Rencontres crues : hormis les vacances, et en attendant l'ouverture définitive, nous proposons toute l'année:

  • accueil en week-ends,

  • un dimanche par mois : rencontre crue (gratuite) pour découvrir et faire découvrir la crusine entre amis  et en famille, apportez votre panier ; 24 novembre / 19 janvier / 16 février /16 mars / 13 avril...



Ce message du 3 novembre 2013 est paru dans le groupe.

 

AUTRE SUJET : LE SAUNA

MESSAGE FÉVRIER 2013

UTILISATION  DU  SAUNA  POUR  LA  DETOXINATION :

Le printemps s'annonce mais le froid et l'humidité perdurent !
Nous savons que la chaleur favorise les éliminations de toxines.
Le sauna était utilisé traditionnellement comme rituel de purification.
Même s'il est maintenant électrique, il reste une aide précieuse pour les cas de toxémie les plus graves, ce que peu de gens savent.
J'ai recueilli le témoignage d'une personne  : peintre en bâtiment, douleurs à la colonne vertébrale, arrêt maladie, doliprane puis morphine ...
Au bout d'un mois de sauna quotidien : plus de douleurs et arrêt de tous les traitements. 
On peut juste dire qu'il a été bien inspiré ! Car qui le sait ?
Si vous avez d'autres témoignages qui corroborent ce cas, merci de les faire passer. 
Afin de savoir s'il est possible de généraliser pour la détoxination de toutes les drogues difficiles, voire impossibles à éliminer.

J'ai rencontré cette personne lors d'une séance de sauna, car un curiste m'avait indiqué la procédure à suivre dans un but de détoxination.
Je vous la transmets en pièce jointe.

Pour bien comprendre comment cette pratique peut s'intégrer dans notre démarche hygiéniste, on peut remplacer le mot "jeûne" par le mot "sauna" dans le texte qui suit.

Le jeûne n'est pas un médicament. "Le jeûne ne guérit rien" disait Albert Mosséri dans son livre exceptionnel : "le jeûne meilleur remède de la nature".
Le médicament est la bonne nourriture.
Il n'est pas conseillé de jeûner quand on est malade. Tout au plus doit-on jeûner deux ou trois jours, ou mieux faire une diète liquide de bouillons, ou bien le jeûne matinal, une monodiète, un jeûne par aliment, etc . 
Que la maladie soit aigüe ou chronique,  "malade" signifie dans le langage courant que le "vase de la toxémie" est plein, et qu'il déborde ! Que cela s'exprime par la fièvre, le cholestérol, l'hypertension, ...
Cela signifie que le milieu extracellulaire lui-même est saturé (par le sel, les graisses cuites, etc), que la lymphe, le système circulatoire  et les organes sont engorgés.
Jeûner dans ces conditions au-delà de quelques heures ou de quelques jours met le corps en difficulté et peut être mortel si la vitalité est faible. 
Cela explique le rejet de l'idée même du jeûne par la plupart des gens, qui ne peuvent même pas concevoir de sauter un repas, tellement leur toxémie est grande. Ce rejet est compréhensible, instinctif et salutaire, pourrait-on même dire. Il faut procéder par étapes.
Cela explique aussi le succès des stages de "jeûne et randonnée", car ils utilisent le mot "jeûne" pour séduire, mais en réalité c'est une diète avec bouillons de légumes, jus de fruits, et divertissements, certificat médical à l'appui. Ce qui à juste titre est plus rassurant, et plus adapté pour des personnes novices non préparées.

Le but noble du jeûne hygiéniste hydrique d'une durée supérieure à trois jours est d'éliminer une toxémie plus ancienne, celle qu'il est impossible d'éliminer tant que la personne est en activité et en alimentation, même hygiéniste.   L'alimentation hygiéniste ne suffit pas pour l'élimination cellulaire, et la toxémie accumulée et "silencieuse" refera surface tôt ou tard. Comme exemple, un fumeur de cigarettes qui arrête de fumer risque fort de mourir des conséquences de la cigarette, même s'il a arrêté de fumer depuis 20 ans ou plus, ... sauf s'il fait beaucoup de jeûnes.

Ce travail d'élimination cellulaire nécessite que le milieu extra-cellulaire soit libre: sang, lymphe, organes d'excrétion, ... la plupart des symptômes courants disparaissent simplement en corrigeant l'alimentation : sur-poids, oedème, indigestion, douleurs, constipation, dépression, etc ). 
Nul besoin de jeûner dans ces cas.
N'oublions pas : la nourriture est le médicament ; cela est confirmé par la formidable découverte du demi-jeûne par Albert Mosséri.

Le jeûne au-delà de trois jours n'est pas souhaitable non plus en cas de crise quelconque difficile à gérer et en cas d'urgence : choc, accident, contrariété, conflit ...Seulement la diète liquide. 
Le repos dans tous les cas est la première condition pour gérer toute crise, qu'elle soit imprévue dans la vie de tous les jours, ou bien provoquée volontairement par un jeûne.

La préparation précédant une séance de sauna est identique à celle précédant un jeûne.
Le temps consacré à la détoxination est un investissement, un sacrifice (on doit abandonner un temps le jardin, les enfants, les clients ... )
Une bonne préparation permet de maximiser les bénéfices.

La pratique du sauna doit être abordée dans le même état d'esprit que le jeûne pour obtenir les meilleurs résultats.

Bon week-end à tous, bien au chaud.
Evelyne


Ce message a été présenté dans le groupe le 10 octobre 2013, au lien : https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!searchin/hygienisme/sauna/hygienisme/8MfHRFyf8E0/t6QhUSokW0oJ

accompagné d'une pièce jointe : "PROTOCOLE POUR L'UTILISATION DU SAUNA" à télécharger

Pièces jointes (1)
SAUNA.pdf
32 Ko   Afficher  Télécharger


et protocole :

PROTOCOLE POUR L'UTILISATION DU SAUNA

PROTOCOLE POUR L'UTILISATION DU SAUNA :

1 - Prendre la douche froide avant d'entrer dans le sauna.
2 – Rester le temps que vous pouvez dans le sauna.
3 – Prendre la douche froide en sortant.
4 – Se couvrir et se reposer aussi longtemps que vous êtes resté dans le sauna.
Recommencer ce cycle de trois à six fois : cela peut prendre au total 2h30 à 3h.


Conseils :
– Le sauna permet une détoxination profonde et complète de l'ensemble du corps.
Donc, n'y allez pas si vous êtes trop fatigué ; commencez par vous reposer.
– Allez-y régulièrement, et surtout respectez bien le protocole. On peut si besoin y aller tous les
jours pendant plusieurs semaines jusqu'à l'obtention du résultat souhaité.
– Pour que le sauna soit efficace, la température doit être entre 90 et 100°, et l'hydrométrie la
plus basse possible (donc ne pas mettre d'eau sur les pierres), ne pas utiliser de produits, ni
d'huiles essentielles.
– Ressentez et acceptez les limites supportables, et vous constaterez que vous progressez
rapidement. La température est plus basse près de la porte et sur le banc inférieur, et elle est
plus élevée près du plafond et sur le banc supérieur. On peut rester assis la colonne bien
droite, ou bien s'allonger sur le banc.
– Si vous y allez après un repas, mangez léger, par exemple quelques fruits (pas de graisses, ni
excitants).
– Le sauna ne fait pas perdre de poids, et si on a une alimentation crue, on ne transpire même
pas du tout.
– Par contre, il permet de détoxiner d'une part des substances quasiment impossibles à éliminer
comme par exemple la morphine, les métaux lourds et autres médicaments, acides etc, et
d'autre part les organes et parties du corps difficiles à détoxiner comme la tête, le cerveau,
tout le système nerveux, et le squelette.
– Emportez plusieurs litres d'eau ; dans le premier sauna, entrez à l'intérieur avec une bouteille
d'eau et buvez le plus possible (en plusieurs fois, posez la bouteille au sol avec le bouchon
entrouvert), puis continuez de boire en sortant de chaque séance passée à l'intérieur du sauna.
– Pensez à prendre la douche froide avant chaque entrée dans le sauna, le plus longtemps
possible, en commençant par les bras, les jambes... Si au début on ne supporte pas l'eau
froide, on peut juste se mouiller avec les mains, mais toujours à l'eau bien froide (ni tiède, ni
chaude).
– En sortant du sauna, prenez à nouveau la douche froide, couvrez-vous d'un peignoir puis
aussitôt allongez-vous sur une chaise longue en totale relaxation, jusqu'à ce que le corps se
refroidisse, toujours le même temps que celui passé dans le sauna.
– Avec une pratique régulière, on peut augmenter le temps à l'intérieur du sauna, parfois au-delà
de 10 mn. Cela va provoquer de nouvelles détoxinations plus profondes. Dans ce cas,
terminez par une séance ne dépassant pas 10 mn pour drainer les toxines éliminées.

Pensez à emporter :
– vos bouteilles d'eau
– un maillot de bain sans boucle métallique (enlever aussi les bijoux),
– le peignoir de bain,
– des serviettes pour s'asseoir ou s'allonger sur le banc du sauna.


Cette pièce jointe à télécharger a été présentée dans le groupe le 10 octobre, au lien : https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!searchin/hygienisme/sauna/hygienisme/8MfHRFyf8E0/t6QhUSokW0oJ


Pièces jointes (1)
SAUNA.pdf
32 Ko   Afficher  Télécharger

 

 

MESSAGE DU 6 AOÛT 2013 - Sujet : L'HYGIÉNISME
bonjour à tous, 

Il me semble que les différentes écoles : 80/10/10, hygiénisme et quelques autres sont des approches différentes qui conduisent au final au même résultat (si l'on ne s'arrête pas en chemin), c'est-à-dire manger un fruit cru à midi et un légume cru le soir.

Il me semble important de voir chaque méthode quelle qu'elle soit comme un processus évolutif et non comme une recette figée où nous recherchons la sécurité existentielle bien illusoire. Si l'on reste à ce niveau-là, le passif nous rattrape.

Ne pas oublier dans la définition de la pratique hygiéniste la première condition : le jeûne.

Beaucoup trop de gens suite à notre formatage intellectuel le voient encore comme un remède à nos maladies.
Il est avant tout un outil très puissant d'évolution et ouvre la porte du discernement... si l'on veut bien lui demander de nous redonner ce pouvoir. C'est faire les choix justes pour son alimentation, ses relations et ses choix de vie. 

Donc en tout, trois fondements à la pratique hygiéniste :
- le jeûne,
- le choix des bons aliments,

- l'observation des bonnes combinaisons.

Au plaisir,
Evelyne


Ce message du 6 août 2013 est paru dans le groupe au lien : https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!topic/hygienisme/YG3qYXS1ZLo


 

DENTS


Extrait du livre « Sauvez vos dents » par Robert HAEGEL, Chirurgien-Dentiste (1962) page 85
dans la collection ‘‘Le système hygiéniste ’’ aux éditions de ‘‘La Nouvelle Hygiène’’



FAUT-IL SE BROSSER LES DENTS ?

     Aucun être vivant muni de dents ne se sert de brosse à dents pour conserver ses dents propres.

On peut opposer le fait que leur intelligence ne leur permet pas de se fabriquer un tel outil…, mais nous constatons que les bêtes arrivent bien à se laver sans gant de toilette, ni savon, à garder net le terminus de leur tube digestif sans papier hygiénique d’où nous concluons que le nettoyage de leurs dents doit se faire sans le secours d’un instrument quelconque.

Avant de nous convertir à l’alimentation hygiéniste nous fûmes un maniaque de la brosse à dents qui entrait automatiquement en fonction après chaque repas et même après chaque prise de nourriture si minime fut-elle entre les repas.

Ce qui n’empêchait pas ma femme de me signaler que j’avais mauvaise haleine…, 1 heure à peine après usage du plus désodorant des dentifrices.

Depuis que nous avons réformé notre alimentation notre haleine est fraîche… jusqu’à l’heure du déjeuner vers midi bien que nous restons toujours à jeun jusqu’à midi depuis la veille au soir.

La brosse à dents ?

Au régime actuel elle ne s’usera pas vite ; nous l’utilisons 3 ou 4 fois par semaine après certains repas où abondaient des fibres cellulosiques végétales qui se plaisent à se tasser dans les intervalles dentaires au voisinage d’obturations.

Nous sommes convaincus qu’un homme ayant une denture intacte, nous entendons par là : non truffée d’obturations et autres restaurations artificielles et mangeant uniquement de la nourriture crue aurait des dents propres et nettes sans les brosser.

La nature de ces aliments assure le nettoyage automatique des dents par la simple friction énergétique résultant du broyage.

Mais dès qu’on mange des farineux et qu’on termine le repas par du farineux, on sent déjà en y passant la langue qu’un film mucoïde recouvre la face vestibulaire des dents.

Si de plus on est porteur d’obturations quelque parfaites que puissent être leurs lignes de contact avec les dents voisines, il y aura rétention interdentaire de particules fibreuses (cellulose végétale ou fibres de viande) et à ce moment l’individu qui a le goût de la propreté devra recourir à la brosse.

Brosse nylon ? Brosse dure ? Brosse galbée ou droite ?

Nous estimons qu’une bonne brosse avec soies naturelles, mi-douce, passée plusieurs fois verticalement et horizontalement sur les faces vestibulaires et buccales fera l’affaire.

 

DANS LE GROUPE :

23.04.2012 : Je n'utilise aucun dentifrice ! Je brosse uniquement mes dents à l'eau claire, surtout après un repas conventionnel.  Mosséri tolère le sirop d'érable. Pour moi, je préfère le sirop d'agave composé de 85 % de fructose. Ce sucre n'a pas besoin d'insuline pour etre assimilé dans la cellule ; donc aucune fatigue du pancréas. En principe, les hygiènistes ont un niveau de toxémie très bas. Le moindre écart alimentaire se traduit par une élimination pour retrouver ce niveau de tolérance toxémie, signe d'une bonne santé. Cette élimination s'appelle : maladie ! Avant de s'adonner à un repas conventionnel, manger beaucoup de salade ; les fibres végétales temporisent les nutriments défavorables à la santé. Quand je fais un écart, pour moi c'est la diarrhée et névralgie cérébrale, une forme d'élimination des poisons endogènes. N'utiliser pas de dentifrice, ils sont iritants pour les muqueuses de la bouche, même BIO ! A chaque écart alimentaire, une désintoxication se déclenche sous des symptomes différents. Il faut supporter ou pas de repas néfastes à la santé. Bien à vous... [Re : hygiéne bucale et sucre - Roger]


 

BOUCHE

 

La digestion des amidons commencent dans la bouche. Ils sont fragmentés en petites particules par le processus de la mastication. Pour être saturé de salive, l'amidon concentré doit se structurer comme une éponge. La pomme de terre, comme exemple, doit posséder cette caractéristiquee pour mieux absorber la salive.

La cuisson au four, l'eau d'origine est rejétée. La captation de la salive est efficiente. Une pomme de terre cuite dans l'eau n'a plus la possibilité à la salive de la pénétrer. Alors purée dégage ! La différence est facile à comprendre.

La bouche, c'est une étape précieuse. La ptyaline contenue dans la salive transforme l'amidon en Maltose, première hydrolyse. La lenteur dans la mastication est un point important. Pourquoi : cela évite un excès d'amylase pancréatique pour hydrolyser l'amidon non transformé dans la bouche, à cause de la rapidé d'avaler. Cela épuise le pancréas et réduit notre longévité par dégénérescence de cette organe.

De plus, une bonne insalivation facilite le tractus oesophagien.

Schéma : Bouche > amidon > ptyaline > maltose

                               OU

         Duodénum > amidon >  amylase > maltose

La prépondérance doit etre donnée à la bouche ; alors du calme mâchez bien .

Un autre point important : les mauvaises associations. L'amidon n'est pas hydrolysé et se transforme en fermentation . Les enzymes digestives sont inopérantes  envers ces fermentations. Ces composés de mauvaise digestion passent dans les humeurs et se retrouvent au niveau pulmonaire.

Aussi la quantité d'amidon à digérer : le pancréas peut digérer que 300 gr d'amidon journalier. l'excès se retrouve en colloïde, aussi, dans les  poumons. Bonjour les inflammations sous forme de rhume, grippe, bronchite... 

Par Roger 22.10.2013 [Ca commence dans la bouche] - Lu au lien :
https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!topic/hygienisme/owqTXgFnXpI

 

Si la pomme de terre n'est pas saturée d'eau, la salive qui est de l'eau avec une enzyme ne pourra la pénétrer et transformer l'amidon en lactose.

Je connais pas les caractéristiques de la pomme de terre cuite à la vapeur .

Si la pomme de terre est remplie d'eau, la salive restera en surface .
 La pomme de terre cuite au four doit être consommée avec des crudités pour compenser la perte d'éléments vitaux par la chaleur du four. 
 Un essai peut pemettre de se rendre compte si la pomme de terre est saturée d'eau ou pas. La poser dans un peu d'eau et voir si elle l'absorbe. Ce sera un bon moyen de se rendre compte. La signification sera identique pour la salive. 

C'est pour cette raison que j'ai l'exemple de l'éponge saturée d'eau ou pas...

Par Roger 22.10.2013 [Ca commence dans la bouche] - Lu au lien :
https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!topic/hygienisme/owqTXgFnXpI



FRUITS SÉCHÉS

 

 

Je mange parfois des fruits séchés, peu l'été mais plus l'hiver quand il y a peu de fruits frais variés, et manger des pommes cela devient monotone à la longue. Mais ce sera 5/6 à la fois, et les figues principalement.
Par contre je les fais tremper avant, une journée. Je ne peux pas les manger tels quels, car cela me donne des ballonnements et des irritations. J'évite de les manger en fin de repas de légumes. Je les mange à part de préférence, ou combinés avec des fruits frais, mais pas évident.
Par Clara 22.10.2013 [Re : Le vrai hygiénisme - Fruits séchés / Noix divers / champignons] - Lu au lien :
https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!topic/hygienisme/HdLtStCMNOg

 

Les fruits séchés
avant je les mangeais non réhydratés, et j'avais ensuite les symptômes de l'hypoglycémie. Cela fait beaucoup de sucre concentré. Les experts de ce groupe le diront mais je me demande si cela ne fait pas aussi produire de l'insuline au pancréas ? Je les mange en dehors des repas comme les fruits.
Par Corinne 22.10.2013 [Re : Le vrai hygiénisme - Fruits séchés / Noix divers / champignons] - Lu au lien :
https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!topic/hygienisme/HdLtStCMNOg

 

Les fruits séchés doivent etre absolument réhydratés et consommés avec des fruits frais .
Par Roger 22.10.2013 [Re : Le vrai hygiénisme - Fruits séchés / Noix divers / champignons] - Lu au lien :
https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!topic/hygienisme/HdLtStCMNOg




NOIX

Un excellent article à lire au lien http://www.santenatureinnovation.com/les-meilleures-et-les-pires-noix-pour-la-sante/

Pour les noix c'est pareil, c'est occasionnel. Je les préfère fraîches, mais difficile à trouver. Donc je les mange comme je les achète. Mais je préfère les faire tremper avant, elles sont plus digestes. J'en mange une poignée à la fois, enfin j'essaie de ne pas abuser. Idem pour les noisettes et amandes...
Par Clara 22.10.2013 [Re : Le vrai hygiénisme - Fruits séchés / Noix divers / champignons] - Lu au lien :
https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!topic/hygienisme/HdLtStCMNOg

 

Les noix
Je ne digère pas bien les noix. Mosséri a rapporté des cas de vie écourtées à cause selon lui de l'abus des noix. Les gorilles n'en mangent pas. A priori nous ne devrions pas en manger et en tout cas pas plus d'une poignée par jour. Par contre je mange de la purée d'amande ou de sésame... et là difficile d'évaluer le nombre correspondant... Je fais attention à ne pas top en prendre.
Par Corinne 22.10.2013 [Re : Le vrai hygiénisme - Fruits séchés / Noix divers / champignons] - Lu au lien :
https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!topic/hygienisme/HdLtStCMNOg

 

 Les noix diverses doivent etre consommés uniquement avec des crudités, en 1 seul plat unique. Un hygiéniste de Nature et vie en avaient apporté la confirmation. Les quantités étaient pourtant importantes : 300 gr de noix. Cela ne lui posait aucun problème de digestion.

Mais il faut prendre en considération le pouvoir digestif de chacun.
Par Roger 22.10.2013 [Re : Le vrai hygiénisme - Fruits séchés / Noix divers / champignons] - Lu au lien :
https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!topic/hygienisme/HdLtStCMNOg

14.11.2013 : [Noix]
Bonjour Monique . Tous les oléagineux doivent etre mangés avec les crudités. Avec les amidons concentrés (en mélange ou séquentiel) nous sommes dans une association semi-compatible de digestion plus complexe. Les légumes cuits polymérisent les amidons. C'est toujours possible avec un fort pouvoir digestif. Je préfère le mélange crudité - oléagineux beaucoup plus digest. J'en ai expliqué la raison dans mes communications précédentes.

Un plat unique de crudités avec oléagineux est excellent pour le repas du soir. Pas de tomate avec les crudités (opposition de l'acide).

La quantité doit correspondre vers 25 gr de protéines, en comptant approximativement les protéines des crudités.

EX : noisettes = 14 Gr pour 100Gr  - noix = 15 Gr pour 100 gr. Toujours mettre 3 oléagineux différents pour éviter le facteur limitant. 
 
Oléagineux = avocat ; olive ; tous les noix diverses . Roger-Jouvence



CHAMPIGNONS

 

Pour les champignons, je n'en mange plus depuis que je suis hygiéniste. Mais il peut m'arriver exceptionnellement d'en manger au restaurant ou chez des amis car difficile de trier... Je ne peux pas dire que cela me rende malade, ni rien de spécial. Sans doute devrais-je faire des expérimentations.
En fait quand j'ai lu ce qu'en disait Mosséri, je n'ai plus du tout eu envie d'en prendre.
Sur le guide du débutant, il est écrit que les champignons ne sont pas une nourriture pour l'homme.
http://www.hygienisme.org/
Par Clara 22.10.2013 [Fruits séchés / Noix divers / champignons] - Lu au lien :
https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!topic/hygienisme/HdLtStCMNOg

 

Les champignons
Je ne trouve pas cela très bon. Comme Clara, après avoir lu de Mosséri que les champignons étaient les éboueurs de la nature et que c'était du concentré de pourriture, je n'ai pas trop envie d'en manger. Ce n'est pas un aliment hygiéniste.
Par Corinne 22.10.2013 [Fruits séchés / Noix divers / champignons] - Lu au lien :
https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!topic/hygienisme/HdLtStCMNOg

 

 
 


 

CONSEILS DE ROGER

Lu le 6 mars 2014 dans le groupe "L'Hygiénisme selon Shelton" :
Re: [L'Hygiénisme:4271] Re: le temps manque pour écrire .
Bonjour Maurice . Ok pour l'orthographie et la diffusion la plus large possible . Roger-


SÉLECTION DE CONSEILS DE ROGER, sélection faite par MÉLANIE

Nota : Les textes originaux ont été légèrement remaniés en ce qui concerne l'orthographe.

Les grandes feuilles vertes
Faux diabète - Les pruneaux - Yaourt, lait et soya - Les céréales - Les sirops de céréales -
Le sport - Lavage des fruits - Les joies de la vie hygiénique - Protéines - Cru et vapeur - Tétanos -
Mélanger les fruits ? - Que deviennent nos aliments ? - Principe de digestion -
Les fruits séchés - Les pommes de terre - Les graines germées - La Toxémie

Ajout au 11 mars 2014 :
L'avocat - Les agrumes - L'eau -
Nettoyage foie, intestins, etc. - Nos croyances liées aux médicaments -
La vaccination - Cancérisation -
Conception - Le yoga -

Le cru - texte du 28.02.2015

Le café - textes du 19.02.2015 et du 1.03.2015



LES GRANDES FEUILLES VERTES
Je consomme des choux et poireaux depuis 32 ans, structure végétale modifiée et élimination du soufre que contiennent tous les choux par la cuisson vapeur.
Bien sûr la cellulose non digérée au niveau du grêle est acheminée vers le colon où la flore transforme cette cellulose en composants divers : vitamine B12 et acide volatil qui donne des gaz nauséabonds.
 
 D'autre part : une représentation trop abusive de l'hygiénisme, n'est pas une bonne solution pour les nouveaux venus. Trop d'idéologie est néfaste !
J'ai connu des gens qui étaient 100 % pour l'alimentation saine ; 2 ans après, retour à l'alimentation conventionnelle avec les désastres conséquents.
Je préfère un hygiénisme modéré ou alors vivre en autarcie complète.
Depuis 1981, plus aucune maladie, malgré quelques écarts lors de repas d'associations. Mais il est certain qu'un repas conventionnel me soustrait beaucoup d'énergie nerveuse et influe sur ma vitalité. Dans ma causerie à Vichy, j'ai fait remarquer que tout dépendait du potentiel vital de chacun.
Certains possèdent un fort pouvoir digestif et d'autres pas !
Un Creusois a 105 ans, mange conventionnel et conduit toujours son véhicule.
Mon beau-père est parti à 101 ans. Une alimentation épouvantable, à faire se dresser les cheveux sur la tête. Évidemment avec une alimentation saine, c'était une existence plus longue.
 Comme quoi, à la naissance, nous possédons une bonne hérédité et un fort potentiel vital ou l'inverse.
Vive le cru avec un raisonnement judicieux.


FAUX DIABÈTE
Le taux élevé qu'on voit dans le diabète est lié surtout à l'excès de gras dans le menu. En effet, le gras bloque l'efficacité de l'insuline, ce qui cause une résistance à l'insuline. Cela diminue la capacité des cellules de tirer le sucre du sang, ce qui aboutit à un taux élevé de sucre.
Quatre-vingt-quinze pour cent du diabète se rencontre chez les adultes dépendants de l'insuline. Or plusieurs de ces patients produisent trois ou quatre fois plus d'insuline qu'une personne normale en produit.
La majorité des patients qui prennent des agents hypoglycémiants pour abaisser leur taux de sucre dans le sang artificiellement, et 75 % de ceux qui sont sous insuline, peuvent se débarrasser de leur médication en suivant un menu végétarien faible en graisse et riche en cellulose (si la flore du colon est efficiente, attention à la cellulose dure).
Même les 5 % des diabétiques qui sont dépendants de l'insuline, comme c’est le cas des enfants diabétiques, peuvent réduire leur besoin en insuline et améliorer leur contrôle glycémique en suivant un menu végétarien faible en graisses.
De plus, ils peuvent réduire dramatiquement le risque de graves conséquences dues aux complications à long terme du diabète. Dr Cridland.
Relevé sur revue Mosséri.



LES PRUNEAUX
Les pruneaux sont légèrement laxatifs, à moins d'en consommer de grandes quantités, avec pour conséquence des selles molles. Mais attention aux pruneaux industriels, ils sont immergés dans l'acide ascorbique pour les conserver plus longtemps. L'intestin n'aime pas ce conservateur et il l'évacue rapidement sous forme de diarrhée. Ce n'est plus un laxatif naturel, cela devient un poison pour l'organisme. L'affirmation de purge naturelle est fausse. De grande quantité de pruneaux BIO sont nécessaires pour obtenir une réponse d'évacuation de l'intestin et selon le potentiel vital de chacun.



YAOURT, LAIT ET SOYA
Les yaourts laitier, soja sont des aliments de compromis en alimentation hygiéniste. Néanmoins la nocivité est moindre (fonction alcool lors de la fermentation) par rapport aux autres alcools issus des divers fruits. Bien associés, cela est largement acceptable ; le bilan acide est compensé soit par les fruits ou crudités qui accompagnent. En comparaison des mauvaises associations qui sont très néfastes à l'organisme, acidité due aux fermentations stomacales et par suite putréfaction en milieu intestinal. Obtenir le  pourcentage de protéines avec les fruits et légumes demande une grande quantité à absorber et plus si grande activité (sexuelle et allaitement en particulier).  Pour cette raison les noix diverses sont un complément, mais aussi de fin digestion acide. Je préfère le jaune d'œuf qui est de  fin de digestion alcaline  non spécifique à l'espèce humaine, mais non plus un poison. À chacun ses convictions. Le jaune d'œuf est supérieur à toutes les autres protéines alimentaires. L'acidité issue de la digestion sans être compensée décalcifie le squelette. Une étude du palais de la découverte Paris a confirmé qu'avec un œuf entier par jour, un enfant avait une croissance harmonieuse. Par contre le blanc est de digestion acide.



LES CÉRÉALES
Toutes les céréales sont  des amidons concentrés de digestion complexe. Ce sont des aliments de compromis, mais acidifiants en fin de digestion. Surtout le pain : panification sur levain et cuit à 240 degrés. Levure et cuisson sont dégénératives. Le pain est fortement acidifiant. Même biologique. Le riz et le millet seraient plus acceptables avec 60 % de crudités en incartades. Les aliments de hautes structures vitales sont les fruits. La pomme de terre est un amidon idéal de digestion alcaline. Lire les livres d’Albert Mosséri sur l'alimentation.
 


LES SIROPS DE CÉRÉALES
Les sirops de céréales contiennent des sucres complexes les disaccharides : Ex : lactose qui doit être hydrolysé en sucre simple. Cela demande une action des sucrases intestinales, c'est une digestion plus difficile. Les sucres simples sont directement absorbables en milieu intestinal, demandent moins d'énergie vitale en digestion : EX : fructose, glucose, galactose. À mon avis les meilleurs sirops sont : l'agave et l'érable composés essentiellement de fructose qui passe directement dans le sang sans digestion et par conséquence être raisonnable en quantité. Bien comprendre que cela reste des produits de transformation des éléments vitaux : destruction des enzymes et vitamines et polymérisation des minéraux qui affaiblissent la santé en prise répétitives, même si cela semble stimulant sur le moment.
Les meilleurs sucres sont dans les fruits frais cueillis à point pour la saveur. Toute cuisson détruit le potentiel vital des aliments. Prouvé par les cristallisations sensibles. Les fruits ne devraient en aucun cas être cuits : compote. Les sucres des jus de fruits ne sont pas régulés par perte des fibres en extraction, d'où une hyperglycémie dans le sang, suivi d'une hypoglycémie.
 Pour ma part, j'utilise en incartade le sirop d'agave composé de fructose en grand pourcentage et le sirop d'érable. Je n’ai pas aimé le sirop de datte, une affaire de goût.
En résumé les sucres simples sans aucune digestion sont : fructose, glucose, galactose. Le lévulose est un dérivé du fructose.

Rappel : le fructose est assimilable en milieu cellulaire sans insuline pancréatique par rapport aux autres sucres simples. Les fruits sont composés en grande partie de fructose.



LE SPORT
Le sport pour avoir une bonne santé est un facteur illusoire. La force musculaire et la santé sont deux choses distinctes, qu'en général les athlètes vivent moins longtemps que les autres, et qu'on peut avoir une grande force musculaire, mais avec un foie et des reins malades (je l'ai constaté dans ma famille et collègue professionnel).
Les exercices musculaires ne doivent être pratiqués que si on jouit d'une santé acceptable. Ils sont utiles pour se maintenir en forme, augmenter ses forces, mais non pour guérir les maladies. Certains vieillards qui ne pratiquent aucun exercice musculaire, se nourrissent frugalement et jouissent d'une santé acceptable, quoique à un niveau de force très bas. Ils ne peuvent pas marcher des kilomètres, ni soulever des poids lourds, mais ils ne s'en portent pas plus mal.
La sédentarité et l'inactivité ne sont pas des causes de maladie, même si elles affaiblissent la circulation sanguine, lymphatique, et les échanges organiques et la respiration. Les exercices permettent d'avoir un bon sommeil et de manger moins (manger moins je m'en suis rendu compte en randonnée). Les mini-repas sont meilleurs que les gros repas. L'activité produit une transpiration pour dissiper l'élévation de température ; c'est la glande sudoripare raccordée sur le réseau sanguin qui excrète l'eau nécessaire au refroidissement du corps + une quantité de toxine issue du métabolisme 5 % environ. Je dis bien excréter et non élimination des cellules sous le contrôle de l'intelligence cellulaire (instinct somatique). La transpiration d'un hygiéniste n'est pas nauséabonde, même après rancissement. La glande sébacée excrète surement aussi des toxines. Tous les aliments concentrés sont à rejeter, notre système ronronne qu'avec des aliments simples en composition. Les aliments non digérés se transforment en fermentation et putréfaction ; c'est si toxique que les bactéries normales de l'intestin ne peuvent vivre. À suivre.
L'assimilation du glucose est améliorée par l'exercice physique qui accroît la réaction des muscles à l'insuline sans augmenter le taux de sécrétion du pancréas et évite sa fatigue. Les fruits au cours de l'activité physique sont idéaux. Constitués en majorité de fructose qui nécessite pas d'insuline pour l'intégré dans le milieu cellulaire. Le glucose est en minime proportion. De plus la modulation des sucres est obtenue par les fibres des fruits.
Par contre, les sucres industriels apportent une sécrétion exagérée d'insuline qui fait chuter brutalement le taux de sucre dans le sang. C'est une réponse réactionnelle vers l'hypoglycémie.
- Les réserves de glycogène se réalisent que quelques heures après la prise de sucre. Le glucose est dans le système lymphatique en attente de métabolisation. C'est bien l'ingestion des sucres qui stimule le relationnel. Glycémie se transforme en glycogène et acides gras = anabolisme et l'inverse pour une demande énergétique = catabolisme.



LAVAGE DES FRUITS
En réponse pour les fruits et légumes traités. Soit le traitement chimique est systémique, pénétration des molécules à l'intérieur du fruit ou légume ; ceux-là sont à éviter. Si le traitement est superficiel, enlever  les molécules chimiques avec un filet d'eau chaude pendant 6 secondes environ. Évidemment reste la saveur, les produits industriels manquent de saveur.  
 La nourriture industrielle est déséquilibrée au point de vue minéraux, vitamines, oligo-éléments. À éviter au mieux selon son budget. Mais à mon avis, il vaut mieux manger des produits traités que du archi-cuit.
Depuis mon enfance j'ai mangé les mûres sauvages, manger ceci, manger cela dans les vergers abandonnés sans aucun problèmes d'empoisonnement. Au contraire, nos défenses naturelles se renforcent en regard des quelques impuretés présentes sur les aliments. Au même titre qu'un muscle qui ne s’exerce pas s'atrophie. De toute façon  avec la flore intestinale que possède les hygiénistes aucune inquiétude à avoir, sinon une légère fièvre, qui est un très bon signe de défense.
Si des déjections d'animaux sont présentes sur fruits et légumes, je nettoie, c'est plus agréable à déguster. Attention aux parasites qui s'accrochent sur le végétal.



LES JOIES DE LA VIE HYGIÉNIQUE
On peut dire beaucoup plus de choses sur les joies de la vie hygiénique, mais il y a un fait sur lequel j'aimerai m'arrêter plus que sur tout autre : le bonheur que cela créé chez celui qui n'est pas affaibli par la toxémie. C'est comme si l'on soulevait un voile de l'individu. S'il était un vieux grincheux, il devient maintenant heureux et satisfait. Il ne fait plus d'histoire pour des vétilles et a une meilleure conception de la vie et de l'existence. Les choses matérielles ne sont pas nécessaires pour ressentir cette sensation de bonheur, car cette sensation vient à point.
Comme le printemps, elle monte en bouillonnant ; et il a un sourire de contentement sur la face, et même parfois un petit rire peut s'échapper simplement, parce que vous vous sentez si bien d'être joyeux. Vous pourrez même discrètement regarder autour de vous pour voir si l'on remarque votre allégresse, de peur que l'on pense que vous êtes fou de vous sentir si bien.
Je vous assure que cela vaut la peine de faire l'effort d'éliminer toutes les causes de maladie de votre vie et de satisfaire les conditions de santé dans le but d'obtenir une santé superbe, mentalement et physiquement. La culture de la maladie n'est jamais plaisante, ni les souffrances de la maladie que vous avez cultivées avec tant de ferveur. Mais il y a la joie à cultiver la santé ; et quand vous avez atteint votre but, vous serez immensément heureux et vous vous réellement au paradis. Ce sera votre paradis hygiéniste.
Régénération
L'organisme se guérit de lui-même grâce aux matériaux et aux influences qu'il use quotidiennement pour maintenir la santé et l'intégrité de ses tissus. Sans cette régénération constante des tissus et des cellules endommagés ou vieillis, nous ne pourrions pas vivre plus de deux mois. La régénération est un processus continuel au niveau microscopique. À nos yeux, la cicatrisation n'existe que pour une plaie visible à l'œil nu.
Chaque cellule vivante dans le corps organisé est pourvue de l'instinct d'auto- préservation, soutenue par un champ formatif inhérente à l'organisme, appelé potentiel vital de vie.
Le cerveau reçoit plus d'énergie vitale (sang) en position allongée (hypostase) qu'en position verticale (orthostatique).
Les causes de la maladie sont : vos excès ; vos carences ; vos mauvaises réactions émotionnelles ; vos habitudes d'intoxication.
Danger des vaccins : Il est absolument impossible de produire la santé avec les causes de la maladie. On injecte des Gammaglobulines pour produire immédiatement l'immunité. Mais c'est une protéine étrangère et le corps neutralise par la formation d'anti-corps et globules blancs ? C'est une dépense d'énergie nerveuse (potentiel vital) qui se traduit par un effet de stimulation. Les vaccinations pour produire artificiellement une immunité est très dangereuse à cause de ses influences débilitantes et de la nature empoisonnante des protéines étrangères. En plus l'additif pour conserver le vaccin est très dangereux. Le vaccin du tétanos est issu d'un tétanos animal (cheval) différent du tétanos humain, mais beaucoup plus virulent pour l'homme. Ceux qui ont reçu le vaccin contre le tétanos doivent avoir une santé parfaite pour éviter les complications graves lors de plaies ouvertes. La bactérie du tétanos se transforme en bacille par manque d'oxygène ! La bactérie tétanique humaine est différente de l'animal beaucoup plus nocive.
Pour une bonne santé optimale nous devons avoir la lumière pure, naturelle et directe du soleil se diffusant dans une climatologie remarquable. Loin des suies, SMOG, fumées d'automobiles et d'usines. À savoir que la plante se repose  entre 12 heures et 15 heures, elle arrête son métabolisme. Nous devons l'observer (sieste). Les rayons solaires doivent imprégner intégralement le corps.



PROTÉINES

Au sujet des protéines. Rechercher les protéines les moins structurées : tous les produits issus du lait demandent une digestion complexe. En plus le sel est ajouté dans les structures fromagères.
Le fromage blanc et yaourt seraient plus acceptables. Les reconstructions cellulaires se réalisent avec les acides aminés issus des protéines. Pour obtenir des acides aminés des diverses protéines, c'est toujours une digestion complexe, ex : fromages divers, noix, avocat. Le jaune d'œuf est de digestion facile, il est constitué d'acides aminés libres, directement assimilables au niveau intestin grêle, sans dissociation au niveau stomacal, duodénum et intestin. Un jaune d'œuf représente 6 gr de protéines sous forme d'acides aminés. C'est un aliment non spécifique à l'espèce humaine, mais très intéressant sur le plan digestion, soit à la coque 5 à 6 mn ou cru, c'est très bon. Pour ma part je le préfère aux noix diverses. L'avocat représente 2 gr de protéines pour 100 gr. Une réduction importante en protéines représente un danger pour le métabolisme. Nombres d'acides aminés sont nécessaires à l'élaboration des éléments vitaux de l'organisme. En excès, cela empoisonne l'organisme lors de la conversion des acides aminés en sucre. Déchets de transformation.
Les 8 aminés essentiels ne sont pas synthétisés par l'intestin, d'où l'importance de les apporter. Du moins dans l'état  actuel des  recherches biologiques. Les autres acides  sont synthétisables par les cellules intestinales. Aussi attention au facteur limitant au niveau des acides aminés. Le facteur limitant pour l'avocat est le tryptophane il rabote tous les autres acides aminés à son niveau, d'où danger à manquer pour certains acides. Selthon conseille 25 gr de protéines pour un sédentaire. Une grande activité doit s'orienter vers les 40 gr. Malheureusement si cela est nécessaire c'est au détriment de la longévité par épuisement des sucs digestifs. Il faut trouver la bonne proportion, selon le besoin journalier.
Au sujet des protéines : la meilleure indication pour le taux de protéines à absorber est entre 0,2 gr et 1,2 gr par kg de poids par jour. Les personnes qui s'adonnent à la musculation, 350 gr de protéines. Ils épuisent leur digestion avec des conséquences graves. Pour ma part, je me situe à 0,5 gr par jour sans trop d'écart. Cela donne pour mon poids hygiéniste de 65 kg, 32 gr de protéines faciles à digérer. Le créneau pour les hygiénistes devrait se situer entre 25 gr et 40 gr selon l'activité. Évidemment ceux sédentaires peuvent peut-être descendre en dessous de 0,5 gr.
L'activité demande plus de protéines au détriment de la longévité par épuisement des enzymes digestives. C'est un choix ! Les 2 extrêmes sont néfastes pour la santé. Et surtout je me répète, encore une fois, attention au facteur limitant des acides aminés issus de la digestion des protéines.



CRU ET VAPEUR

Manger cru est important pour acquérir des réserves essentielles et énergiques. Les légumes qui sont légèrement chauffés pour transformer certaines celluloses en  plus tendre, voire plus digestifs pour une physiologie digestive fragilisée. Cela ne détruit pas à l'excès les composants du végétal-légumes. Privilégier la cuisson à la vapeur : le brocoli cuit 10 mn avec ce moyen est délicieux ou autres moyens divulgués sur cette correspondance. Il y a CUIT et CUIT ! Une amie Périgourdine me commentait les repas de sa famille : la préparation culinaire mijotait pendant 4 heures au coin du feu, avec comme argument que cela était délicieux. Là c'est néfaste pour la santé, ce n'est plus la saveur, c'est la saveur artificielle = goût = aliments de dégénérescence. Les analyses de sang n'apportent aucune certitude sur le niveau de santé. Des analyses faites dans la même journée décalée de 2 ou3 heures donnent des résultats différents, encore plus avec d'autres laboratoires. La pleine santé se révèle le matin, au réveil. Une grande envie de s'activer doit être présente. Cela indique une parfaite santé.
Toujours commencer par une crudité pour éviter la leucocytose et après le décrudit (terme de Nature et vie) très peu cuit. Salade + cuit est excellent.


TÉTANOS

 Le tétanos bacille évolue en culture anaérobie et redevient bactérie en milieu oxygéné. Le bacille tétanique à une origine autogène. Il est présent dès la naissance par la conception de la rencontre des 2 gamètes. L'antitoxine n'est active que contre la toxine qui l'a fait naître ; son activité est spécifique et s'exerce contre aucune autre souche tétanique. C'est à dire : un vaccin issu du tétanos d'un cheval ne peut agir contre aucune autre souche tétanique de l'homme. Une atteinte de tétanos ne vaccine pas et ne forme pas d'antitoxine dans le sang de l'homme. C'est parce qu'il est autogène chez lui. Le bacille tétanique naît spontanément par transformation du colibacille organique en un point de l'organisme devenu anormalement anaérobie. De cette étude puisée dans le livre du Dr Tissot, professeur de physiologie générale, constitution des organismes et causes des maladies, que le tétanos est sous forme de colibacille en présence d'oxygène. Alors attention au sang toxémique ; les blessures qui cicatrisent en anaérobie sont dangereuses. Les tissus blessés non oxygénés par des cicatrisations défectueuses ou mauvais drainage sont à l'origine du tétanos endogène par un mode de vie malsain. Un sang pur et bien oxygéné ne peut activer le tétanos humain. Le vaccin antitétanique ne protège pas car issu d'un tétanos non humain. Par contre extrêmement dangereux par son adjuvant. Une blessure doit être bien nettoyée à l'eau pure et vérifiée régulièrement si la cicatrisation est parfaite. Cette réflexion s'applique pour les hygiénistes, pour les autres attention !


MÉLANGER LES FRUITS ?

 Mélanger 3 fruits max mais pas en opposition de digestion. Fruits acides et fruits doux peut apporter une digestion difficile. Ceux qui ont un fort pouvoir digestif peuvent se le permettre. Les fruits secs doivent toujours être réhydratés, les sucres concentrés ont besoin d'eau pour être digérés. Cela fait 31 ans que je mélange mes fruits, cela ne me pose aucun problème de digestion. Il est souhaitable de mélanger les fruits secs avec les fruits doux, on arrive plus vite a satiété. Absorber en séquentiel dispose à l'abus. 


QUE DEVIENNENT NOS ALIMENTS ?

Bonjour amis de la vie saine. Maîtrise de la digestion. SUCRES industriels  (diholosides) = transformation dans l'intestin ; action des sucrases intestinales qui scindent en sucres simples, glucose, lévulose, galactose, absorbables par les villosités intestinales. SUCRES des fruits (holosides) ne subissent  aucune digestion dans l'ensemble de l'intestin. Ils sont absorbables tels quels. Attention aux mauvaises combinaisons alimentaires pour ces 2 sucres qui apportent des fermentations fort désagréables. AMIDONS : début de transformation par la ptyaline dans la bouche ; action dans l'œsophage et partielle dans l'estomac ; action de l'enzyme pancréatique dans le duodénum ; transformation en sucres simples dans l'intestin ; la cellulose se transforme  en glucose dans le gros intestin par la flore bactérienne. LIPIDES : aucune transformation jusqu'à l'estomac ; faible transformation par la lipase gastrique ; au niveau du jéjunum transformation des lipides en synergie avec la lipase et sels biliaires = glycérol et acides gras. Le glycérol est transformé en sucre simple. Protéines : aucune action jusqu'à l'estomac ; action de la pepsine  en synergie avec l'acide chlorhydrique = polypeptides ; les enzymes pancréatiques et intestinales déstructurent les polypeptides en acides aminés. Ceci met en évidence, que tous les amidons se terminent en sucre simples ; excès de lipides en acides gras et le glycérol en sucre simple. L'excès d'acides aminés en sucre simple avec des produits de transformations très nocifs pour l'organisme et la santé. Alors attention à l'excès d'amidons, de matières grasses et de protéines. Les sucres issus de la digestion sont remaniés par le foie ; au niveau hépatique et muscle en glycogène (amidon complexe). En triglycérides au niveau des cellules adipeuses. On comprend de suite que les barres de céréales et pâtes de fruits pour les sports de pleine nature n'apportent nullement l'énergie immédiate. C'est simplement une stimulation de digestion ! L'énergie nerveuse est obtenue par les molécules ATP, élaborées avec du glycogène et phosphore + les minéraux. L'énergie nerveuse active les muscles. La meilleure énergie vitale c'est celle obtenue par nos réserves saines, reconstituées lors des moments de repos et de sommeil. Chacun doit trouver la bonne proportion dans ces aliments. Amis hygiénistes, à votre santé !  

---


PRINCIPE DE DIGESTION

Tous les amidons aboutissent en sucres simples par une digestion complexe. Même les acides aminés en excès se transforment en sucres mais avec des sous-produits nocifs pour la santé. Alors attention aux protéines diverses ! Les fruits ne fatiguent pas les organes digestifs, ils séjournent très peu au niveau stomacal et duodénum, apportent une santé parfaite et une longévité accrue. Document sur la digestion des amidons Nature et vie.

L'avocat doit être consommé en début de repas avec des crudités. Le prendre avec des féculents est une erreur. Les lipides (graisses) compliquent et ralentissent la digestion. Les pommes de terre seront mélangées avec des crudités. Ne pas dépasser son pouvoir digestif avec pour conséquence un processus anormal de digestion. Si le pouvoir digestif est affaibli, il faut jeûner pour le rénover.
 
Quitte à me répéter, les lipides et amidons sont semi-compatibles en digestion ; ceux qui possèdent un pouvoir fort digestif  n'auront pas trop de problème, mais attention avec l’âge qui passe, les sucs s'affaiblissent. Le gorille mange cru, mais il n'a aucune activité en continu. Il mange, se repose, défèque uniquement. L'imiter ok! Le cru vous suffit sans amidons concentrés. Il est bien de rechercher les amidons les moins nocifs, mais on est obligé dans consommer en raison de notre activité supérieure en continu. Être prolixe n'est pas une bonne solution : entre une alimentation de dégénérescence de notre époque et l'hygiénisme 100 % la marge est grande. Les grands sportifs consomment entre 8 000 et 12 000 KG + 220 gr de protéines pour être performants, bien sûr au détriment de la longévité par l'épuisement des organes. Alors évitons au mieux les aliments concentrés et transformés. Pour les sédentaires 25 gr de protéines (alimentation supérieure de Shelton) les actifs entre 25 et 40 gr ? La santé, mais c'est très simple !



. La digestion dépend :
a) Des associations alimentaires. Amidons et protéines se différencient par une ionisation produite par les sucs digestifs. À chaque substrat ionisé créé un Ph correspondant à une enzyme spécifique. Tout dépend de la concentration des substrats de part et d'autres. Si les ionisations sont pas conforment à cause d'incompatibilité alimentaire, le PH varie et l'enzyme spécifique à un substrat ne peut atteindre son rôle d'hydrolyse, en finalité des fermentations et putréfactions qui élèvent le niveau de toxémie. Les digestions contraires sont néfastes à la santé.
Par contre, sucres, lipides, protéines avec légumes faiblement amidonnés présentent aucune difficulté de digestion, sauf peut-être pour les pouvoirs digestifs affaiblis.
De plus, ne pas saturer l'estomac, écouter la satiété = fermeture du cardia. Une altération de digestion avec un estomac saturé d'aliments même compatibles.  L'instinct somatique peut ouvrir le pylore sur un contenu stomacal non prédigéré. D'où le danger des condiments qui masquent la satiété.
 Un autre point important : la température pour les enzymes. La digestion est optimale  vers 37 °  Le créneau est 36,5 à 37,5. De part et d'autres les enzymes se dénaturent. Alors attention aux aliments glacés (dessert). La fièvre détériore les réactions enzymatiques. De plus elle coupe la faim par transfert de l'énergie nerveuse sur les organes à rénover. Les acides aminés sont à la base des enzymes.



LES FRUITS SÉCHÉS

Tous les fruits sont composés de fructose en majorité, sucre qui est intégré au niveau du foie sous forme de glycogène sans insuline. Le glucose demande de l'insuline pour être assimilé (sucre industriel) d'où fatigue du pancréas, les îlots de Langerhans. Les fruits séchés sont concentrés en sucre, le besoin de les réhydratés 2 ou 3 heures dans une eau saine. Même pour le sport c'est nécessaire sous inconvénients de flatulence si on en mange en excès. Il faut que les fruits soient séchés naturellement et non industriels. Les fruits apportent aussi les éléments essentiels : vitamines, minéraux ; oligo-éléments, acides aminés. C'est l'alimentation idéale ! Le sirop d'agave est composé de fructose en majorité. Les lipides, amidons sont décomposés en sucres simples par une digestion complexe, d'où fatigue des organes digestifs. Les acides gras saturés (beurre) demandent un fort pouvoir digestif pour aboutir au sucre. Santé parfaite !



LES POMMES DE TERRE

Éviter complètement les pommes de terre est difficile dans le contexte social où nous sommes. Imiter le gorille représente une quantité importante de fruits et légumes pour faire face au catabolisme de l'activité physique et intellectuelle de tous les jours. Dans mes activités de haute montagne, le midi fruits, le soir pommes de terre, mon poids descend de 64 kg à 59 kg. Je récupère par la suite. Les autochtones de Nouvelle Guinée la consomment cuite sur des pierres chauffées. Les Incas la déshydrataient en la piétinant et séchée au soleil. C'est un aliment de compromis mais nécessaire dans l'activité conventionnelle de tous les jours. Depuis 31 ans, je mange fruits le midi, le soir féculent, plus aucune maladie ! Mais les aliments complexes réduisent la longévité (les noix sont difficile à digérer).  Les pommes de terre sont classées aliments de deuxième ordre dans la science hygiéniste. Pour cette raison, le système Nature et Vie est une progression plus acceptable vers l'hygiénisme. Je n'ai aucune prétention d'atteindre le 100 % hygiéniste, mais déjà sans aucune maladie et la grande forme physique qui étonne mes amis. Je pense qu'avec cette alimentation, je rejoindrais l'autre rive en sérénité. Aussi au stage télécom Alcatel  de 15 jours, fruits le midi au self, j'ai passé pour une personne curieuse. Bon j'attends vos remarques ! Ainsi progresse la voie hygiéniste.

Mettre l'avocat en début de repas avec les crudités faiblement amidonnées. Rappel : tous les lipides ralentissent la digestion des féculents d'où problèmes de constipation ou diarrhée. Ne pas abuser des aliments fortement amidonnés en regard de son pouvoir digestif. En principe crudités + amidon est très compatible. Un seul aliment amidonné à la fois ! Pommes de terre + potimarron c'est de trop. Il est fort probable que cela soit 2 enzymes différents pour la digestion et apporte une mauvaise dégradation de ces amidons. La biochimie de la digestion est très complexe. 


LES GRAINES GERMÉES

Notre instinct nous dirige vers les plantes et fruits de la nature, à consommer tels quels. Ni cuisson, ni graines germées se rapprocher le plus possible du gorille. D'ailleurs nous sommes supérieurs à lui en la combinaison des produits de la nature. Conscience plus élaborée. Pas facile à suivre dans ce monde de labeur, surtout en première génération d’hygiénisme. Même ma fille en deuxième génération est très céréalienne, avec comme conséquence les réactions vitales que vous connaissez tous.  


LA TOXÉMIE

Bonne année à tous et toujours plus de santé. Inhibition des cycles biologiques de la cellule. Si le noyau cellulaire est déstructuré par des substances toxiques, soit exogènes ou endogènes  et radiations pénétrantes, la cellule ne peut se régénérer. L'information est émise du noyau pour régénérer les organites du cytoplasme et émettre à l'extérieur des lysosomes pour l'autolyse des autres cellules non conforment à la vie de l'organisme. Certaines phases de l'activité du noyau et du cytoplasme sont bloquées selon les produits iatrogènes : colorants, antibiotiques, l’ypérite (gaz 14 - 18 triste sort pour les combattants, mon père a été gazé, j'ai observé les résultats sur sa vie. streptomycine, proflavine. Radiations ionisantes (hyper-fréquences) cassent les fonctions cellulaires, créent des stimulations et renouvellements anormaux dans leur activité biologique. Si l'ensemble des cellules  est atteint à 75 % l'organisme ne peut se régénérer (sauf miracle du merveilleux et superstition). Ceci définit par les recherches et découvertes du scientifique de haut rang Louis Kervran. Accès aux laboratoires nationaux avec son titre de secrétaire d'état. Pour nous hygiénistes c'est plus difficile d'évaluer le niveau d'une toxémie. Néanmoins des indices permettent d'apprécier quels processus d'élimination à mettre en œuvre. repérage : acné et cellulite produits par les déchets des graisses et amidons transformées par la cuisson excrétés par les glandes sébacées raccordées à la circulation lymphatique (lymphe toxémique) ; transpiration nauséabonde par les glandes sudoripares raccordées au réseau sanguin ; ronflement pendant le sommeil, inflammation du haut de la gorge ; visage gonflé par les mauvaises graisses et rétention de sel + substances iatrogènes ; joues rosées : insuffisance pulmonaire ; fréquentes céphalées ; rhume, grippe, angine, bronchite à répétition ; mauvais sommeil(cauchemar) ; haleine fortement acétonique (mauvaise restitution des réserves graisseuses) ; langue chargée (un regard sur l'organe digestif) ; constipation par carence du potentiel vital au niveau du colon descendant.  Yeux chargés de colorants jaunes, le regard doit être très clair ; Yeux chargés de filets de sang (appareil rénal épuisé) ; fatigue générale et épuisement rapide dans les activités sportives ; manque de soleil aux zones génitales (naturisme).Toutes ces observations sont concrétisées par un bilan énergétique pour engager un jeûne.  

Bonjour. Un autre indice important de toxémie, la suppuration d'une blessure, cela indique un terrain empoisonné par les toxines. Moi-même en a fait l'expérience avant de découvrir l'hygiénisme (novembre 1981). Le pus s'accumulait à chaque blessure. Pas étonnant avec la nutrition malsaine de tous les jours. C'était un suicide inconscient ! C'est un très bon repérage pour les candidats au jeûne et une préparation vers le jeûne hydrique. Aussi un autre indice : les extrémités, mains, pieds, toujours froids même en activité et après un repas. Sur les marchés BIO, je rencontrais une personne qui présentait ces particularités ; décédé 1 ou 2 ans après. Pas étonnant avec la toxémie sur son visage ! Au marché de Boussac, une personne boit chaque matin un demi-verre de vinaigre pour la santé. Bonjour le dégât rénal. Santé que d'erreurs en ton nom.  

 


L’AVOCAT

L'avocat doit être mangé avec les crudités en début de repas. Les lipides ralentissent la digestion des amidons concentrés. 
L'avocat doit être consommé avec des crudités faiblement amidonnés. Les fibres des crudités fragmentent en petits nodules les lipides favorisant une meilleure digestion des aliments lipides.  Les enzymes (lipases) sont plus efficaces sur des fractionnements de graisse.
De plus, les crudités apportent les composants vitaux (minéraux, vitamines, oligo-éléments et l'eau) pour l'hydrolyse des aliments GRAS.
Ainsi les verdures faiblement amidonnées doivent accompagner tous aliments concentrés : noix diverses, pommes de terre, avocat, beurre, huile.
Les crudités MOYENNEMENT AMIDONNÉES sont moins favorables pour accompagner les avocats.

 


LES AGRUMES

Les agrumes contiennent de l'acide CITRIQUE. Il ne faut pas dépasser le pouvoir digestif de chacun. Des quantités importantes d'acides issues des agrumes peuvent s'opposer aux sucs digestifs de l'estomac. Les acides des fruits subissent une réduction pour être digérés et devenir alcalins dans l'intestin grêle.
Les fruits acides doivent être pris seuls.
Une ou deux oranges est très bien. Je relate l'histoire émise par A. Mosséri, de la personne qui mangeait 10 oranges le matin. De quoi faire dresser les cheveux sur la tète ! Là le pouvoir digestif était amplement dépassé.
Maintenant ceux qui ont des difficultés avec les agrumes signifie un estomac délabré. La muqueuse stomacale est irritée et n'accepte plus les aliments acides.
Toujours l'erreur des chercheurs qui élaborent leurs tests sur des personnes malades. La santé parfaite digère les aliments avec harmonie, sans toutefois abuser de certains.
Une céréale de temps en temps n'est pas grave. Éviter les céréales avec GLUTEN ; nous n’avons pas l'enzyme pour digérer cette molécule protéique.
Le riz et le millet sont exempts de gluten. Cette molécule est très néfaste pour l'intestin grêle.

 


L’EAU

L'eau est nécessaire pour accomplir les fonctions vitales. La première source d'où elle doit être tirée sont les fruits et légumes. Je pense qu'aucun hygiéniste ne le conteste ! La supériorité du végétal apporte une eau douce, pure et saine. Le gorille suce la sève des plantes. L'eau composant le végétal (sève) est SOURCE de vie. C'est une eau de meilleure qualité que n'importe quelle eau. Elle contient des vitamines, des sels minéraux organiques et oligo-éléments. Avec une alimentation de fruits et légumes, le vidage de la vessie est plus fréquent la nuit.
En principe, en observant une alimentation hygiéniste, la soif ne se fait sentir uniquement qu’avec des exercices physiques, du sport  ou des activités intenses, ce qui est normal !
L'alimentation conventionnelle créée la soif.
Noyer les aliments avec l'eau affaiblit les sécrétions digestives, source de fermentation et putréfaction intestinale. Ceci est valable pour toutes boissons, encore pire quand elles sont alcoolisées.
Ingurgiter de l'eau sans soif met en suppression les reins qui doivent l'éliminer rapidement. Ceci affaiblit la fonction rénale. De plus, trop d'eau dilue le contenu du colon. Cette eau devient toxique et réabsorbée par les tubes du colon augmentant ainsi la toxémie de l'organisme.
Aucune eau ne doit être consommée qui sort d'une usine ! BADOIT ; PERRIER ; CÉLESTAT etc. 
J'ai connu une amie randonneuse qui était salariée chez PERRIER. Elle m'a confirmé que c’était  une eau abominable. Toutes eaux sortant d'une usine est à proscrire.
C’est l'eau naturelle un point c'est tout ! Avant la commercialisation des eaux diverses, nos ancêtres s'abreuvaient aux sources ou d’un puits.
J'ai vécu de 5 à 10 ans chez un couple de vieux paysans. L'eau était issue du puits.
Dans le hameau ou je réside, c'est une nappe phréatique qui m'alimente. Néanmoins, je la filtre avec DOULTON par précaution.
La meilleure eau c'est celle de la fonte des glaciers au griffon < limite glacier - rocher > proche de l'eau distillée.

 


NETTOYAGE FOIE, INTESTINS, ETC.

Toutes substances malsaines (naturelles ou chimiques  SULFATE DE MAGNÉSIUM) a pour conséquence de déplacer l'énergie nerveuse pour évacuer des molécules toxiques à l'organisme. C'est encore pire si ces molécules toxiques pénètrent dans le cytoplasme de la cellule. Là ce serait le phénomène d'élimination dans le liquide extra cellulaire via la lymphe et le sang et excrétion par les organes appropriés.
Comme je l'ai affirmé dans mes réflexions précédentes, la douleur représente une régénération de l'organe en toxémie ou partiellement détruit.
La concentration de l'énergie nerveuse sur un site physiologique à régénérer représente LA DOULEUR, certes jamais agréable à supporter, mais une prise de conscience  pour une amélioration de notre existence de tous les jours. Évidemment, il y a antinomie avec les obligations professionnelles et le repos nécessaire pour parfaire notre vitalité.
 Il est fondamental de saisir la notion de potentiel vital et sa suite l'énergie nerveuse pour appréhender le processus de rénovation organique.
Dès l'instant que l'on déplace l'énergie nerveuse d'un site en situation de régénération, par n'importe quels moyens, application diverses, on modifie le champ d'application de l'instinct somatique. D'où un soulagement précaire et un désastre sanitaire pour l'avenir  (la toxémie augmente). C'EST LA MAGIE DU REMÈDE ! ON SE CROIT RÉTABLIT MAIS C'EST TOUJOURS UN TRANSFERT DE L'ÉNERGIE NERVEUSE VERS AUTRE CHOSE DE PLUS NOCIFS = sulfate de magnésium, massage, calmant chimique. L'organe à régénérer est mis dans l'attente du retour  nécessaire de l'énergie nerveuse pour continuer la rénovation. A titre d'exemple de la spontanéité du déplacement de l'énergie nerveuse : en randonnée montagne avec ma fille, elle subit un mal de dent. Pas de calmant ! UN couple de randonneurs nous propose un extrait de menthe à ingurgiter. L'arrêt de la douleur dentaire a été immédiat ! Avec la science hygiéniste la compréhension est facile. Déplacement de l'énergie nerveuse pour neutraliser la potion (menthe). Soulagement temporaire en attendant les soins appropriés. On comprend de suite la nocivité de l'extrait végétal, même si cela n'est pas trop désagréable absorber.

 


NOS CROYANCES LIÉES AUX MÉDICAMENTS

Tout le monde croit qu'on peut guérir la maladie, tout le monde croit que les médicaments guérissent. C'est ainsi que l'on se soumet à tout l'arsenal de la médecine.
Les gens ne savent pas que les remèdes médicaux ou autres sont toxiques. Or, rien que cette connaissance limitée suffit pour les éveiller au fait qu'on ne peut pas avoir la santé en s'empoisonnant avec des médicaments.
Une simple réflexion vous dévoilera que toute la conception de la médecine est fausse. L'idée que des substances extérieures puissent avoir la capacité et le savoir d'imiter le travail curatif du corps est absurde.
Est-ce que la croyance dans des pratiques médicales coûteuses et mortelles est une preuve de savoir ? Ou est-ce le symptôme d'une croyance qui vous rend esclave ?
La population a subi un tel lavage de cerveau par les exploiteurs commerciaux qu'elle ne peut pas distinguer la vérité naturelle qui libère et permet une santé radieuse, des croyances qui sapent la santé et vous rend esclave.
Cessez de croire ! Les croyances, voilà le problème, pas la solution de nos maux.
Nos grands-parents croyaient que la terre était plate. Les croyances ne sont pas la vérité.
La foi aveugle n'est pas une preuve, sauf de la crédulité d'un esclave.
Étudiez ! Apprenez ! Réfléchissez par vous-même. Quand vous laissez aux autres le soin de penser à votre place, ils pensent selon leur intérêt, pas le vôtre.
Vous devenez leur esclave. Les chercheurs de la vérité sont récompensés.
Vous ne serez libres que lorsque vous aurez découvert et suivi le chemin de la vérité. C'est alors que vous serez votre propre chef, pas un esclave.
Seule la vérité peut vous servir. Les croyances ne servent que ceux qui ont un intérêt en elles. T.C. FRY. Revue n°33 Mai / juin 2006.
Mais d'où vient cette croyance profondément enfouie dans l'inconscient collectif de l'homme ? Le miracle des religions, la facilité, ne pas souffrir nos erreurs de vie ? Même T.C. FRY est tombé dans le piège de l'archétype du remède extérieur.
Évidemment la céphalée est vite résolue avec les antalgiques, quel bonheur de se sentir mieux et quel malheur en même temps !

 


LA VACCINATION

Que se passe-t-il dans le corps après une vaccination ?
Dès l’injection, elle peut donner une réaction allergique brutale et provoquer un choc qui met la vie en danger, comme toute injection de substance étrangère traversant la barrière protectrice de la peau.
Dans les heures qui suivent, l'organisme encaisse le coup. C'est le grand branle-bas à l'intérieur du corps. Le vacciné réagit comme réagirait un pays dont une région est frappée par une bombe atomique et dont le souffle l'a balayé en entier, bousculant les édifices, les barrages, les groupes de travailleurs, les écoliers et les bosquets tranquilles.
Une mobilisation brutale car artificielle est nécessaire. Il faut faire face au danger présent dans l'intimité du corps. La consommation en vitamines augmente d'un coup, de façon phénoménale, pour assurer les besoins énergétiques exceptionnels des cellules de défense spécifiques, les troupes de réserve, que l'on ne mobilise et que l'on n'équipe à grands frais que dans les cas extrêmes où la vie est en jeu. Il s'en suit une période de fatigue plus ou moins intense, selon les individus, et plus ou moins longue, qui peut durer toute la vie, souvent à l'insu du vacciné. Le vaccin amène à l'intérieur du corps plusieurs messages de mort, pour que le stress ainsi provoqué l'oblige à mobiliser les systèmes de défense, qui sont habituellement bloqués par toute une gamme de sécurités pour le bien et l'équilibre de la vie ordinaire.
Passons sur le fait qu'à coté de l'information spécifique, les vaccins contiennent, surtout pour les plus récents issus du génie génétique, des résidus d'ADN provenant des cultures cellulaires cancéreuses hybridées, ainsi que des enzymes MUTAGÈNES de ces milieux de cultures dans leur bain de croissance pour ces cellules cancéreuses.
Les vaccins provoqueront plutôt de la sycose, avec montée des anticorps et des complexes immuns, prise de poids irréductibles, grosses fesses à la ménopause, adénomes du sein et de la prostate, cellulite, rhumatismes, polyarthrites, impatience, précipitation, instabilité de caractère, sautes d'humeur, pulsions de sexualité qui, passent du refoulement à l'explosion. On voit parfois des SYCOSES SECHÉS  ou l'on constate un amaigrissement irréductible à la place de l'obésité.
Extrait de RÉALITÉS ET VACCINATIONS.

 


CANCÉRISATION

Une tumeur est une induration à l’extrême, structurée par de la graisse ou du calcium (danger des produits laitiers). Son grossissement peut compresser les autres organes, c'est la douleur !
Tant que les glandes ne sont pas affectées, la croissance vraie d'un CANCER n'existe pas.
Si la limite de sécurité est dépassée, compression des artères et veines de la tumeur, alors la décomposition se produit et empoisonne le sang, c'est le début d'une septicémie autogène qui se propage au delà de la membrane tumorale.
Ne pas attendre que les symptômes soient bien marqués pour obtenir une régénération parfaite.
Une opération pour enlever une tumeur pourrait se révéler efficace si elle était suivie d'un mode de vie hygiéniste.
Il faut cependant garder à l’esprit que l'ablation d'une tumeur n'est pas la meilleure solution, il faut l'autolyser par le jeûne et un 2ème si nécessaire selon la grosseur de l'induration.
L'ablation d'une tumeur sectionne l'ensemble des flux vitaux. Les nodules tumorales restants sont privés de nutrition, d’oxygène et se nécrosent. L'aggravation se prononce et se termine par un nouveau tissu cancéreux Cette propagation de la septicémie se caractérise par une maigreur extrême.
Autrement dit, des fragments  tumoraux restent toujours après l'ablation d'une tumeur. Si l'irrigation est stoppée par incision des vaisseaux lymphatiques, sanguins et système nerveux, ces nodules restants vont se nécrosés, faute de ne plus recevoir les éléments vitaux des fluides organiques, puis en septicémie qui se propage à travers l'organisme, métastases. L'information du système nerveux est altérée aussi.
Le recours au jeûne n'est plus possible, les fonctions vitales sont affaiblies et inopérantes. L'instinct somatique n'a plus les moyens de rétablir l'intégrité de la morphologie des cellules et des organes. A ce moment là, le subconscient programme votre disparition. L'organisme n'étant plus viable, c'est la mort.
Le caractère imparfait d'une circulation vitale est remédié par l'alimentation saine. Le jeûne est idéal pour les personnes qui n'observent pas l'hygiénisme à 100 %
Le changement le plus profond dans le métabolisme est produit par le jeûne.
Avec la chimiothérapie, on vous annonce une rémission du CANCER (qui évidemment n'en est pas un). Le vrai CANCER apporte une mort rapide par septicémie qui se propage à tous les organes (métastase) : c'est l'asphyxie cellulaire.
 Il n'y a pas de rémission de  2 à 5 ans ! C'est le temps nécessaire pour empoisonner en totalité l'organisme avec la chimie, selon le potentiel vital de chacun.
Un potentiel vital fort rejette tous poisons et prolonge la vie. Cela fait croire à une stabilisation du CANCER. Mais progressivement ce potentiel vital diminue et n'est plus efficace
 pour éliminer et évacuer la chimio injectée.
UNE MITOCHONDRIE CELLULAIRE EMPOISONNÉE NE PEUT PLUS PRODUIRE D'ÉNERGIE VITALE !
Que dire des personnes au faible potentiel vital. C'est une mort à brève échéance ! Tous les poisons apportent la mort + ou - rapidement selon les possibilités à les neutraliser.
Les médecins vous disent : une légère chimio par intervalle. Voilà bien une MORT programmée à petit FEU. Ceci en insufflant dans le mental des malades un rétablissement certain. Ah ! Croyance que de morts en ton nom ! Quel degré d'idiotie pour ne pas comprendre que le poison est symbole de mort !
Les personnes au fort potentiel vital sont exceptionnelles. Surtout à notre époque avec les VACCINS DESTRUCTEURS.

 


CONCEPTION

Si la conception est faites dans de parfaites conditions, rencontre des 2 gamètes, dans la période souhaitée, de l'équinoxe de Printemps au solstice d'été, comme la graine végétale mise en terre, et un jeûne pour parfaire le contenu séminal (vivre d'amour et d'eau fraîche) et bien sûr une vie saine, il est possible d'atteindre une longue existence. Notre propre progression vers une santé harmonieuse en est la preuve. Les secrets de la vie et rajeunir de PHUSIS. Astronome - biologiste.

 


LE YOGA

Mosséri n'a pas accepté le yoga en raison des états de stase proposé par certaines positions dans son application.
A mon avis, tous les exercices, surtout pratiqué au grand air, sont bénéfiques, dès l'instant que la circulation des humeurs est activé.
La position de Mosséri est fragile dans ce domaine. Il s'est posé contre sans en avoir l’expérience.  La stase sanguine et lymphatique n’est pas conséquente à condition d'une toxémie la plus faible possible. La biorespiration, pour lui, était dangereuse. Mais cette respiration sans pose respiratoire est utilisée en plongée en entraînement pour la performance en apnée ainsi qu’en alpinisme en ascension accentuée.
 
 Pour ma part je préfère la gymnastique matinale du Dr Ruffier. Le plein mouvement au grand air (randonnée - escalade) natation. Et quand cela est possible dans le concept naturiste. Bain de soleil intégral.
J'apprécie les mouvements respiratoires face au soleil levant.
Mais le principal, ne pas rester inactif Physiquement et mentalement
Lors de traumatismes graves, le guérisseur des Andes donne à l'accidenté un calmant et lui recommande de rester au repos tout en jeûnant, le rétablissement est rapide.
De là à faire une généralité des calmants  pour toutes affections, c'est une erreur qui aboutie au désastre physiologique.
Le miracle de la vie c'est l'intelligence cellulaire, le champ morphique et cause formative récepteur de l'information du cosmos. Chaque homme y a accès, à nous de l'activer par les applications hygiénistes que nous connaissons.
Obtenir un fort potentiel vital donne le moyen de faire face à toutes les vicissitudes de l’existence, c'est le bonheur de vivre, le miracle s'accomplit en soi-même.
Les contenus inconscients (archétypes) qui apparaissent au conscient doivent être maîtrisés, facile si le système nerveux n'est pas toxémique.
Un système nerveux sain apporte la maîtrise de soi-même et évite beaucoup de conflits.

 

 

SÉLECTION DE CONSEILS DE ROGER, sélection faite par Maurice GAULTIER :

 

Je n'applique pas de règles, ni ne les conseille. J'étudie la biologie et la physiologie capables de transmettre, de valoriser les lois de la vie hygiéniste. C'est une consécration ardue de puiser des données biologiques et les appliquer au mieux du progrès de l'hygiéne naturelle. Mon but : valoriser les concepts hygiénistes qui nous rassemblent, afin de dépasser, justement, les règles émises par l'autorité médicale. Faire FI de l'argent, poison redoutable !

Il faut puiser dans les règles diététiques pour en extraire le meilleur. Tout n'est pas faux dans les études officielles, le malsain c'est que des hommes se prennent pour des dieux (des démons) pour résoudre nos misères physiologiques.

Shelton et Fry l'ont bien dit : l'étude de la biologie et physiologie est nécessaire pour mieux comprendre les lois de la vie.

Par Roger 22.10.2013 [Hygiénisme] - Lu au lien :
https://groups.google.com/forum/?hl=fr&fromgroups#!topic/hygienisme/WmK8BeFXLZw

LE VRAI SUCRE C'EST LA SANTÉ !

Par Roger 28.1