Télévision : émissions SAGESSES BOUDDHISTES - Dossier relatif aux émissions de France 2 "SAGESSES BOUDDHISTES", avec ou sans sous-titres et avec une transcription écrite pour la plupart de ces émissions. L'émission est présentée chaque dimanche de 8h30 à 8h45.
Retour ACCUEIL      Retour SOMMAIRE          Retour Télé_SANTE          Retour SAGESSES BOUDDHISTES

TV - SAGESSES BOUDDHISTES - émissions Télévision France 2
Instructions essentielles pour la pratique de la voie

* VIDÉO DES ÉMISSIONS "SAGESSES BOUDDHISTES" :

- 25.1.2015 : Instructions essentielles pour la pratique de la voie sur France 2 avec Anne Benson
Anne Benson parle des instructions essentielles pour pratiquer la voie et suivre les différentes étapes du bouddhisme, instructions issues du dernier ouvrage de Dzongsar Khyentsé Rimpoché « Pas pour le Bonheur ».

PRÉSENTATION :

Dossier relatif aux émissions de télévision "Sagesses bouddhistes", avec une transcription écrite.

L'émission " Sagesses Bouddhistes" est présentée chaque dimanche sur France 2 de 8h30 à 8h45.

 


VIDÉOS SAGESSES BOUDDHISTES :

Les vidéos sont sur Youtube au lien :
https://www.youtube.com/user/mauricegaultier

o O o


Replay sur France 2 :
http://www.france2.fr/emissions/les-chemins-de-la-foi

Replay sur Pluzz.fr :
http://pluzz.francetv.fr/videos/sagesses_bouddhistes.html


o O o

Toutes les vidéos, sur Youtube, depuis septembre 2010 avec la Sangha des Colibris au lien :
http://www.youtube.com/user/colibris67

 

Toutes les vidéos, sur Dailymotion, depuis 2008 avec vchristophe :
http://www.dailymotion.com/vchristophe

 

D'autres vidéos au site de Mickaël (Bordeaux) :
http://www.dailymotion.com/user/sakiamuni/1


o O o

 

Site de l'UBF (Union Bouddhiste de France) :
http://www.bouddhisme-france.org/ et plus particulièrement :
http://www.bouddhisme-france.org/sagesses-bouddhistes/emissions-sagesses-bouddhistes/ : les émissions diffusées, les livres présentés...

 

Forum Bouddhiste : L'Arbre des Refuges :
http://www.larbredesrefuges.com/




SOUS-TITRES et TRANSCRIPTION ÉCRITE DES SOUS-TITRES

Les présentes transcriptions écrites sont faites avec l'aide des sous-titres.

 

Vous pouvez aussi voir l'émission sous 7 jours avec les sous-titres
en activant les sous-titres dans la barre de défilement au lien :
http://pluzz.francetv.fr/videos/sagesses_bouddhistes.html
(roue crantée "plus d'options" et cliquer sur "sous-titres")


Remarques :
Le site "Télé Scoop" présente une transcription écrite des émissions "Sagesses bouddhistes" au lien :
http://telescoop.tv/search/?q=Sagesses+bouddhistes&ref=home


Il existe aussi dans le site de l'UBF ("Union Bouddhiste de France" ) des archives depuis 1997 au lien :
http://www.bouddhisme-france.org/archives/voix_bouddhistes/ où sont présentés quelques extraits des émissions Sagesses Bouddhistes.
Voici à ce lien quels thèmes sont ainsi présentés : #archives_u_b_f



 


Instructions essentielles pour la pratique de la voie

 

VIDÉO DE L'ÉMISSION - PRÉSENTATION - TRANSCRIPTION ÉCRITE

Dimanche 25 janvier 2015 - France 2 à 8h30

Anne Benson parle des instructions essentielles pour pratiquer la voie et suivre les différentes étapes du bouddhisme,
instructions issues du dernier ouvrage de Dzongsar Khyentsé Rimpoché « Pas pour le Bonheur ».




Photo de l'album de Facebook

LA VIDÉO DE L'ÉMISSION :

Revoir sur Youtube VOSTF sous-titrée en français :
https://www.youtube.com/watch?v=s231rc20Gp4 (14'49)


 


Revoir sur Dailymotion VOSTF :
http://www.dailymotion.com/video/x2fkmll (14'50)


Sagesses bouddhistes : Instructions... by conscience33

L'émission intégrale peut être téléchargée pendant 6 jours avec Captvty :
hhttp://captvty.fr/

Revoir en replay (6 jours) :
http://pluzz.francetv.fr/videos/sagesses_bouddhistes_,116609031.html


PRÉSENTATION :

Retrouvons aujourd’hui Sagesses Bouddhistes, en Périgord, à Saint-Léon-Sur-Vézère, afin de rencontrer Anne Benson qui parle des instructions essentielles pour pratiquer la voie et suivre les différentes étapes du bouddhisme, instructions issues du dernier ouvrage de Dzongsar Khyentsé Rimpoché « Pas pour le Bonheur ».

Emission réalisée en Périgord en juillet 2014 par Claude Darmon.


Invitée : Anne Benson - rencontrée en Périgord

Présentation : Aurélie Godefroy


AUTRES INFORMATIONS :

Lu au lien http://www.bouddhisme-france.org/sagesses-bouddhistes/emissions-sagesses-bouddhistes/article/instructions-essentielles-pour-la-pratique-de-la-voie.html



Livres présentés lors de cette émission

Pas pour le bonheur
Dzongsar Jamyang Khyentse Rimpoché
Editions : Editions Padmakara
Nouvel ouvrage de Dzongsar Khyentsé Rimpoché – Pas pour le bonheur est un guide détaillé qui contient tout ce qu’un pratiquant a besoin de savoir pour se lancer sur la Voie sans fausses illusions

Une lampe sur le chemin de la libération
Dudjom Rimpoché
Editions : Editions Padmakara
On trouvera dans cet ouvrage une explication détaillée des préliminaires de « l’Essence du Cœur de la Dakkini » (Khandro Nyingthik) qui forme à elle seule une initiation aux méditations du grand véhicule et plus particulièrement du Grand Véhicule tel qu’il se pratique dans la tradition nyngmapa.

Notes de mémoire sur le chemin de la Grande perfection
Nagwang Palzang
Editions : Editions Padmakara
Les Notes de mémoire, sont à l’origine un ensemble de notes que Khenpo Nyawang Patzang (1879-1941-rédigea de mémoire après avoir reçu de son maître Nyosbul Loungtog Tenpai Nyima, les instructions orales du guide « Des préliminaires de l’essence du Cœur de l’Immensité » que Patrul Rimpoché lui-même lui avait transmises.



Informations complémentaires

Centre d’Etudes de Chanteloube / 
 La Bicanderie
24290 Saint-Léon-sur-Vézère
tél : 05 53 50 75 24
e-mail : chanteloube@wanadoo.fr
Site : http://www.chanteloube.asso.fr


Anne Benson déjà vue à "Sagesses Bouddistes" le 29 juin 2008 :
http://www.bouddhisme-france.org/archives/voix_bouddhistes/detail_des_emissions/080629.htm

Dzongar Khyentsé Rimpoché :
- Son site sur le Web : http://www.khyentse.org/

- sur Facebook : https://www.facebook.com/pages/Dzongsar-Jamyang-Khyentse/158696727489150

- sur Wikipedia : http://en.wikipedia.org/wiki/Dzongsar_Jamyang_Khyentse_Rinpoche

TRANSCRIPTION ÉCRITE DE L'ÉMISSION À PARTIR DES SOUS-TITRES :

-Bonjour à toutes et à tous.
Merci de nous retrouver ce dimanche matin pour une nouvelle émission, consacrée au dernier ouvrage de Dzongsar Jamyang Khyentsé Rimpoché, "Pas pour le bonheur, guide des pratiques "dites préliminaires", consacré aux étapes du chemin spirituel dans le bouddhisme tibétain.
Anne Benson va nous parler de ce maître très moderne et très ancré dans la tradition, ainsi que de ses pratiques.
Je vous propose d'en apprendre plus.
Nous sommes ici à La Sonnerie, au centre tibétain de Chanteloube, dans le Périgord, où nous attend notre invitée, Anne Benson.
Bonjour, Anne Benson.
Merci d'être avec nous aujourd'hui.
Vous étudiez le bouddhisme tibétain depuis l'âge de 17 ans.
Vous avez été l'interprète de plusieurs grands maîtres.
Vous vous êtes justement spécialisée dans la traduction des manuscrits de ces grands maîtres.
Notamment le livre qui nous a inspirés, "Pas pour le bonheur, guide des pratiques dites préliminaires", dont l'auteur est Dzongsar Khyentsé Rimpoché.
Pour commencer cette émission, pourriez-vous nous présenter ce grand maître tibétain ?

-Dzongsar Khyentsé Rimpoché appartient a la jeune génération.
Il est le fils de Dungse Norbu Rimpoche et le petit-fils de Sa Sainteté Dudjom Rimpoché.
Il a eu une éducation très traditionnelle, mais en même temps il a eu très jeune des contacts avec le monde occidental, qui l'intéresse beaucoup.
Il a des disciples dans le monde entier.
Il arrive très bien à réunir les deux traditions et à présenter le dharma d'une manière qui est utile aux Occidentaux.

-C'est justement ce qu'on voit dans son dernier ouvrage.
A qui est-il destiné plus précisément ?

-Ce livre "Pas pour le bonheur" est destiné à ses disciples en premier.
Et à tous les disciples du bouddhisme tibétain qui veulent entrer sur la voie spirituelle.
Pour ceux qui veulent commencer une pratique spirituelle, c'est un peu un manuel d'exercices, avec les difficultés rencontrées.

-Entrons plus précisément dans le contenu.
Comment est présenté le livre ?

-Il est structuré d'une façon à peu près traditionnelle.
Il pose la base, explique pourquoi il est important de pratiquer.
Quels sont les différents éléments dont on a besoin pour pratiquer.
Ensuite, il rentre dans la pratique, en donnant des conseils pour chaque étape de la pratique.
C'est fait d'une façon à la fois traditionnelle et très moderne.
Il prend des exemples d'aujourd'hui, qui nous parlent et qui sont immédiatement utilisables.

-Pourquoi a-t-il jugé utile d'écrire un livre sur ce sujet-là ?

-Ses élèves avaient transcrit ses instructions, et il n'était pas du tout content de la manière dont ils l'avaient fait.
Il l'a donc réécrit de sa main, de manière à ce que ce soit cohérent et mieux structuré.
C'est différent de donner un enseignement oral et de composer un ouvrage. Il a voulu le recadrer.

-D'ailleurs le titre est assez interpellant, voire provocant pour certains, "Pas pour le bonheur".
Ça va un peu à l'encontre de ce qu'on a l'habitude de lire en ce moment.
Pourquoi d'après vous ?

-Quand on cherche une voie spirituelle, c'est parce qu'on a compris que ce n'est pas dans le monde extérieur que l'on va trouver ce que l'on cherche.
On voit bien que ce qu'on appelle le bonheur mondain, ordinaire, n'est pas compatible avec une voie spirituelle.
Il pose qu'à la base, en entrant dans une pratique spirituelle, ce n'est pas pour le bonheur, mais pour se libérer des attaches, de tout ce qui nous empêche d'être réalisé, comme le bouddha.
On suit donc le chemin du bouddha qui a renoncé au monde.
Car il faut y renoncer si on veut entrer dans une voie spirituelle.

-Justement, ce livre est consacré aux pratiques préliminaires dans le bouddhisme.
Qu'est-ce qu'on entend par "préliminaires" ?

-Voici un exemple.
Quand on veut apprendre à monter à cheval, il faut apprendre a approcher le cheval, a lui mettre le mors, à le brosser, à lui mettre la selle.
Apprendre à monter, marcher au pas, au trot, au galop, etc.
A l'apprivoiser.
Les pratiques préliminaires, c'est ça.
Sauf que le cheval, c'est l'esprit. Il faut savoir ce que c'est, comment il fonctionne, comment l'approcher, lui parler, en tirer le meilleur profit.
C'est un merveilleux outil, encore faut-il savoir s'en servir. la base, comme les fondations d'une maison.
Si les fondations sont solides, la maison tient.
Si on a bien appris son alphabet, on sait lire.
Mais, comme le livre l'explique, une fois appris, on n'a plus besoin de reprendre l'alphabet, alors que les préliminaires si.
On les appelle préliminaires, mais jusqu'à la fin de leur vie, les grands maîtres y ont recours.
Concrètement, quelles sont ces pratiques préliminaires ?

-Il y a deux parties.
La préparation à la pratique et les pratiques proprement dites.
Pour la première, on prépare son esprit avec les quatre pensées qui détournent du samsara.
Dans la pratique, il y a cinq pratiques qui sont le refuge, avec les prosternations.
La bodhicitta, l'esprit d'éveil, la compassion, la bonté, la joie, l'équanimité, la bodhicitta absolue et relative.
Ensuite, la purification où on visualise Vajrasattva.
L'offrande du mandala, pour accumuler les mérites et défaire de l'attachement.
Enfin, la pratique du guru du maître, qu'on appelle le guru yoga et qui est l'apprentissage de l'inséparabilité de son esprit avec celui du maître.

-Qu'est-ce qu'on entend par là ?

-C'est reconnaître notre nature de bouddha, celui qui est en nous.
Or, pour le faire, on a besoin d'un support extérieur, le maître.
Toutes ces pratiques mènent jusque-là. Le guru yoga, est la pratique la plus importante.
Si on n'a pas fait toute la préparation avant, c'est très difficile.
Alors que cette voie graduelle, où l'on a balayé ce qui pouvait nous empêcher de reconnaître que l'esprit du maître et le nôtre sont identiques en nature et d'arriver a les rendre inséparables, facilite les choses.

-Peut-on reprendre chacune des pratiques, qui sont le sujet du livre, et voir à quoi elles correspondent et à quoi elles servent.

-Je vais aborder simplement les cinq pratiques dites préliminaires.
Le refuge sert a se débarrasser de l'arrogance et de l'orgueil.
Puisqu'on se prosterne devant tous les bouddhas et les bodhisattvas, en reconnaissant en eux notre propre nature de bouddha.
L'ego doit s'incliner.
On fait donc 100 000 prosternations.
La bodhicitta, c'est apprendre à penser aux autres.
C'est la pratique de l'altruisme.
Il y a plusieurs aspects, la bodhicitta relative et absolue.
C'est un très vaste et important chapitre.
Avec la pratique de Vajrasattva, on rentre dans le vajrayana.
On commence les visualisations avec la déité.
C'est une pratique de purification.
Il explique très longuement l'utilité des visualisations et comment les faire.
Car les Occidentaux ont du mal avec les visualisations.
Ensuite, il y a la pratique du mandala répétée 100 000 fois, comme toutes les pratiques, normalement.
On offre le grand univers.
On démultiplie l'univers des milliards de fois.
On se démultiplie en de nombreuses émanations.
Et on fait l'offrande, tout en réalisant que cela n'est pas réel.
La dernière pratique est le guru yoga, pour approcher notre nature de bouddha.

-Qu'est-ce qui vous a le plus touchée dans ce livre ?

-Le coeur de tristesse m'a beaucoup touchée.

-De quoi s'agit-il ?

-C'est lorsque tout d'un coup, dans nos vies, on en vient à se dire que tout cela ne sert pas à grand-chose.
Que c'est illusoire puisqu'on va tous y passer.
Qu'est-ce que j'ai fait de ma vie ?
Si je dois mourir, à quoi ma vie aura-t-elle servi ?
Est-ce que j'en aurai pleinement tiré tous les bienfaits ?
Ça donne ce cœur de tristesse dont il parle beaucoup.
Il a emprunté cette expression à Trungpa Rimpoché.

-C'est une réflexion sur l'impermanence.

-Oui. Avec notre corps humain, on a tous les éléments nécessaires pour pratiquer.
Ne pas s'en servir serait vraiment du gâchis.

-Revenons sur la personnalité de Dzongsar Khyentsé Rimpoché.
Il fait partie d'une nouvelle génération de jeunes maîtres, qui se différencie de la précédente.
Il y a ce côté très moderne et aussi très traditionnel.

-Ce n'est pas juste un grand maître qui enseigne selon la tradition, il est aussi un cinéaste qui a fait deux ou trois films.
Il est a la tête de grandes associations qui aident les enfants dans plusieurs pays du monde, sous le nom Siddharta's Intent.
Il a des monastères en Inde, des groupes de pratique et d'étude partout dans le monde.
Il participe à la traduction du canon bouddhiste.
Il a été un des initiateurs de cet immense projet.
Il est donc très à l'aise dans le monde moderne, et il est très ancré dans la tradition.
Les plus grands maîtres du siècle dernier ont été ses professeurs.
Il a fait un travail extraordinaire à Bir, où il a mis en place un collège avec un grand nombre d'élèves, qui forme les khempos.
Six cents khempos tous les 5 ou 6 ans.
Ce seront des professeurs pour les générations à venir.
Il leur demande aussi d'étudier l'anglais, les mathématiques, les sciences, etc., pour qu'ils soient aussi dans le monde moderne et pour pouvoir aider les êtres.

-Est-ce que Dzongsar Khyentsé Rimpoché ne s'inscrit pas à contre-courant de ces idées sur le bonheur qui font du bouddhisme un outil de développement personnel plus que spirituel.

-Il différencie celui qui fait du lèche-vitrine spirituel et celui qui cherche une voie spirituelle pour se libérer de la souffrance.
Quand on veut se libérer, on ne cherche pas le bonheur.
On veut se libérer et du bonheur et du malheur.
Si on a du bonheur, ça va rapidement devenir une souffrance.
Ce n'est pas un état permanent.
Mais une fois libéré de ses émotions conflictuelles et bien engagé sur la voie spirituelle, on est plus solide, on peut mieux aider les autres.
Le but de la voie dont parle Dzongsar est de se mettre en position d'aider les autres à se libérer.
Il n'est pas question de bonheur.
D'ailleurs, si on rentre dans une vie spirituelle en pensant trouver le calme, être plus gentil, on se trompe complètement.
La voie spirituelle est faite pour vous désarçonner. Quand on apprend à monter à cheval, une fois qu'on a été sur un calme, on vous met sur un cheval un peu plus excité pour voir si vous tenez en selle.
Le maître va forcément donner des exercices de plus en plus durs pour vous déstabiliser.
Si votre vie ne part pas en vrille, c'est que votre pratique ne sert pas le but qu'elle doit servir.
C'est très différent de toutes les voies de développement spirituel.
Ça doit désarçonner.

-Merci.

-Si vous souhaitez aller plus loin, voici trois ouvrages des éditions Padmakara.
Pour commencer, le livre qui nous a inspirés, de Dzongsar Jamyang Khyentsé, "Pas pour le bonheur, guide des pratiques dites préliminaires".
De Dudjom Rimpoché, "Une lampe sur le chemin de la libération".
Et "Notes de mémoire, "sur le chemin de la grande perfection", de Ngawang Palzang.
C'est la fin de notre émission.
Vous pouvez la revoir pendant une semaine a l'adresse suivante.
Je vous souhaite une belle journée.
A dimanche prochain.


FIN

Une transcription est présentée par TéléScoop au lien :
http://telescoop.tv/browse/831652/sagesses-bouddhistes.html



 

Retour ACCUEIL      Retour SOMMAIRE          Retour Télé_SANTE          Retour SAGESSES BOUDDHISTES