Télévision : émissions SAGESSES BOUDDHISTES - Dossier relatif aux émissions de France 2 "SAGESSES BOUDDHISTES", avec ou sans sous-titres et avec une transcription écrite pour la plupart de ces émissions. L'émission est présentée chaque dimanche de 8h30 à 8h45.
Retour ACCUEIL      Retour SOMMAIRE          Retour Télé_SANTE          Retour SAGESSES BOUDDHISTES

TV - SAGESSES BOUDDHISTES - émissions Télévision France 2
Le mandala du Bouddha de médecine

* VIDÉO DES ÉMISSIONS "SAGESSES BOUDDHISTES" :

- 1.02.2015 : Le mandala du Bouddha de médecine sur France 2
La maladie peut contribuer au développement de la compassion, à la pratique du bien envers les autres et également à surmonter l'orgueil, à travers notamment la pratique de la méditation du Bouddha de médecine.

PRÉSENTATION :

Dossier relatif aux émissions de télévision "Sagesses bouddhistes", avec une transcription écrite.

L'émission " Sagesses Bouddhistes" est présentée chaque dimanche sur France 2 de 8h30 à 8h45.

 


VIDÉOS SAGESSES BOUDDHISTES :

Les vidéos sont sur Youtube au lien :
https://www.youtube.com/user/mauricegaultier

o O o


Replay sur France 2 :
http://www.france2.fr/emissions/les-chemins-de-la-foi

Replay sur Pluzz.fr :
http://pluzz.francetv.fr/videos/sagesses_bouddhistes.html


o O o

Toutes les vidéos, sur Youtube, depuis septembre 2010 avec la Sangha des Colibris au lien :
http://www.youtube.com/user/colibris67

 

Toutes les vidéos, sur Dailymotion, depuis 2008 avec vchristophe :
http://www.dailymotion.com/vchristophe

 

D'autres vidéos au site de Mickaël (Bordeaux) :
http://www.dailymotion.com/user/sakiamuni/1


o O o

 

Site de l'UBF (Union Bouddhiste de France) :
http://www.bouddhisme-france.org/ et plus particulièrement :
http://www.bouddhisme-france.org/sagesses-bouddhistes/emissions-sagesses-bouddhistes/ : les émissions diffusées, les livres présentés...

 

Forum Bouddhiste : L'Arbre des Refuges :
http://www.larbredesrefuges.com/




SOUS-TITRES et TRANSCRIPTION ÉCRITE DES SOUS-TITRES

Les présentes transcriptions écrites sont faites avec l'aide des sous-titres.

 

Vous pouvez aussi voir l'émission sous 7 jours avec les sous-titres
en activant les sous-titres dans la barre de défilement au lien :
http://pluzz.francetv.fr/videos/sagesses_bouddhistes.html
(roue crantée "plus d'options" et cliquer sur "sous-titres")


Remarques :
Le site "Télé Scoop" présente une transcription écrite des émissions "Sagesses bouddhistes" au lien :
http://telescoop.tv/search/?q=Sagesses+bouddhistes&ref=home


Il existe aussi dans le site de l'UBF ("Union Bouddhiste de France" ) des archives depuis 1997 au lien :
http://www.bouddhisme-france.org/archives/voix_bouddhistes/ où sont présentés quelques extraits des émissions Sagesses Bouddhistes.
Voici à ce lien quels thèmes sont ainsi présentés : #archives_u_b_f



 


Le mandala du Bouddha de médecine


 

VIDÉO DE L'ÉMISSION - PRÉSENTATION - TRANSCRIPTION ÉCRITE

Dimanche 1er février 2015 - France 2 à 8h30

La maladie peut contribuer au développement de la compassion, à la pratique du bien envers les autres et également à surmonter l'orgueil,
à travers notamment la pratique de la méditation du Bouddha de médecine.



Photo de l'album de Facebook

 

 



Le mandala du Bouddha de médecine



LA VIDÉO DE L'ÉMISSION :

Revoir sur Youtube VOSTF sous-titrée en français :
https://www.youtube.com/watch?v=ispoq4O_a3w (14'50)

 


Revoir sur Dailymotion :
http://www.dailymotion.com/video/x2g4oei (14'51)


Sagesses bouddhistes - Le mandala du Bouddha de... by conscience33

L'émission intégrale peut être téléchargée pendant 6 jours avec Captvty :
hhttp://captvty.fr/

Revoir en replay (6 jours) :
http://pluzz.francetv.fr/videos/sagesses_bouddhistes_,117039041.html


PRÉSENTATION :

La maladie peut contribuer au développement de la compassion, à la pratique du bien envers les autres et également à surmonter l'orgueil, à travers notamment la pratique de la méditation du Bouddha de médecine.


Invités : Davina Delor et Mogchok Rimpoché

Présentation : Aurélie Godefroy


AUTRES INFORMATIONS :

Lu au lien : http://www.bouddhisme-france.org/sagesses-bouddhistes/emissions-sagesses-bouddhistes/article/le-mandala-du-bouddha-de-medecine.html

Sagesses Bouddhistes consacre son émission au mandala du Bouddha de médecine…
La maladie peut contribuer au développement de la compassion, à la pratique du bien envers les autres et également à surmonter l’orgueil, à travers notamment la pratique de la méditation du Bouddha de médecine.
Sagesses Bouddhistes reçoit Davina Delor et Mogchok Rimpoché pour en parler.

Livres présentés lors de cette émission

Le Bouddha de la médecine et son mandala
Kalou Rimpoché
Editions : Editions Marpa
Ce livre, écrit par le précédent Kalou Rimpoché explique l’origine des émotions et des maladies qui en découlent, les méthodes de diagnostic et les remèdes traditionnels. Il apporte également un éclairage intéressant sur les bienfaits du rituel du Bouddha de médecine.



Quand l’Esprit dialogue avec le corps
Sa Sainteté le 14ème Dalaï-Lama Tenzin Gyatso, Daniel Goleman
Editions : Guy Trédaniel Editions
L’esprit peut-il guérir le corps ? Comment le cerveau, le système immunitaire et les émotions sont-ils reliés ? En quoi les émotions sont-elles associées au bien-être et à son amélioration ? Qu’est-ce que la fonction de l’attention dans un contexte médical ? Y-a-t-il un fondement biologique à la morale ? En quoi la mort peut-elle nous aider à comprendre la nature de l’esprit ?

Dix spécialistes occidentaux, représentant un large éventail de disciplines, se sont réunis autour du Dalaï Lama à Dharamsala, en Inde, pour débattre de ces questions. Ce livre rassemble les exposés et les dialogues qui ont eu lieu au cours de cette réunion.






Le bonheur selon Bouddha
Davina Delor
Editions : Editions Lafon
Vous pourrez retrouver ici des pistes pour remédier à la souffrance et à l’insatisfaction à l’aide des principales techniques et pratiques du bouddhisme. Ce livre non dénué d’humour et néanmoins très respectueux des textes fondamentaux nous amène à comprendre que le bonheur avant tout est une manière d’être.


Informations complémentaires

- Centre monastique de Chökhor Ling de Davina Delor, dans la Vienne :

Site http://www.chokhorling.com/
Sur Facebook : https://www.facebook.com/chokhorling
Monastère Chökhor Ling, Roufflac, 86310 Haims (près de Saint-Savin, à l'est de Poitiers)
Tél. : 05.49.48.66.63.
Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=ispoq4O_a3w


- Centres de Mogchok Rimpoché :
 
Sites : www.ccb-cergy.com / www.lumiere-de-lune.org /
E mail : tashi.dechen@gmail/com
et
http://mogchok-rinpoche.fr/

Introduction à la médecine tibétaine : http://mogchok-rinpoche.fr/index.php?page=Medecine

Sur Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Mogchok_Rinpoch%C3%A9



- Davina Gelek Drölkar :

Lu sur Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Davina_Delor :

Davina Delor ( Vénérable Davina Gelek Drölkar ) commença sa vie publique en tant qu’artiste chorégraphique dont la carrière de danse classique prit un tournant radical en passant des scènes d’opéras aux plateaux de télévision avec l'émission Gym Tonic. Elle est devenue en 2004 nonne bouddhiste dans la tradition du bouddhisme tibétain.

. Vidéo "Toute une Histoire - Davina" (22'58)
Extrait de l'émission "Toute une histoire"(23 min) sur le thème "Ils ont renoncé aux paillettes et à la gloire" diffusée le 09 mai 2014 sur France 2

Davina Delor ( Vénérable Davina Gelek Drölkar ) commença sa vie publique en tant qu’artiste chorégraphique dont la carrière de danse classique prit un tournant radical en passant des scènes d’opéras aux plateaux de télévision avec l'émission Gym Tonic. Elle est devenue en 2004 nonne bouddhiste dans la tradition du bouddhisme tibétain.



. Article et vidéo de France 3 : Rencontre avec Davina, ex-vedette de télévision devenue moniale bouddhiste
Si vous avez regardé à la télévision l'émission "Gym Tonic" dans les années 80, alors vous connaissez celle que nous sommes allés rencontrer. Mais depuis cette époque, Davina a changé de vie. Un virage à 180 degrés. 
Publié le 23/11/2014 |
Dans ce reportage, nous sommes allés à la rencontre de Davina Gelek Drölkar, que vous connaissez plutôt sous le nom de Davina. Avec sa copine d'aérobic Véronique, elles ont formé dans les années 80 un duo télévisé, resté fameux. Ensemble, elles avaient en effet créé la célèbre émission "Gym Tonic". Depuis cette lointaine époque, Davina a changé de vie. Elle a choisi d' être moniale bouddhiste. Elle a transformé sa propriété située prés de Saint-Savin-sur-Gartempe (Vienne) en centre monastique. C'est une étonnante rencontre signée Marie-Noelle Missud, Stéphane Bourin, Aurélie Grignard et Christophe Pougeas. 

Par Elodie Gerard


. Article paru en 2012 dans Le Nouvel Observateur :

Davina Delor, de "Gym Tonic" au monastère bouddhiste
Publié le 19-05-2012
Ex-célébrité des années 80 grâce à l'émission de fitness "Gym Tonic" qu'elle coanimait avec sa complice Véronique, Davina Delor, 60 ans, a troqué son justaucorps pour l'habit de nonne bouddhiste et vit désormais dans le monastère qu'elle a fondé dans le Poitou (c)

Ex-célébrité des années 80 grâce à l'émission de fitness "Gym Tonic" qu'elle coanimait avec sa complice Véronique, Davina Delor, 60 ans, a troqué son justaucorps pour l'habit de nonne bouddhiste et vit désormais dans le monastère qu'elle a fondé dans le Poitou.
Haims, village viennois de 230 âmes, en plein coeur de la campagne poitevine. A quelques kilomètres du bourg, en lisière de champs, une bâtisse du XVIIIe siècle : c'est là, dans ce qui était autrefois sa maison de vacances, que Davina Delor -- ou plutôt Gelek Drölkar, son nom d'ordination --, a installé, en 2006, Chökor Ling, un monastère bouddhiste où elle vit avec trois autres nonnes.
Au centre du parc de 2 ha trône un stupa, un monument abritant des reliques sacrées. La maison, qui regorge de symboles bouddhistes et de références au Tibet, abrite un temple où flotte une subtile odeur d'encens. Le quotidien des quatre nonnes est ascétique, entre prières, travaux divers et étude des textes.
On est loin de la sueur et des tenues fluo de "Gym Tonic", fameuse émission de fitness animée par le duo Véronique (la blonde) et Davina (la brune), qui a fait se trémousser de 1981 à 1987 des millions de téléspectateurs et dont le générique aux paroles minimalistes ("toutoutouyoutou") est encore dans les mémoires.
"J'ai prononcé des voeux complets" en mars pour devenir nonne de l'ordre de Gelugpa, celui du dalaï-lama, ce qui implique notamment des voeux de célibat, raconte à l'AFP celle qui porte désormais l'habit traditionnel des moines tibétains, bordeaux et jaune.
L'aboutissement d'un cheminement sacerdotal entamé il y a une dizaine d'années, témoigne la sexagénaire, cheveux bruns courts et sourire facile, qui vient de publier un livre, "Le Bonheur selon Bouddha" (Michel Lafon), dans lequel elle explique simplement les préceptes du bouddhisme.
Son goût pour la spiritualité s'enracine dans une enfance parisienne catholique, entre un père industriel et une mère égyptologue férue de pensée orientale. "Mon premier guide spirituel", sourit cette diplômée en danse classique, médecine chinoise, alcoologie et toxicologie et qui a également goûté à la psychanalyse avant d'exercer elle-même quelques années, à Paris.
A 17 ans, un premier drame la marque : le suicide de son père. Des années plus tard, son fils, alors âgé d'une vingtaine d'années, meurt d'une rupture d'anévrisme. "J'ai eu des tristesses, c'est vrai, mais aussi des bonheurs et des amours extraordinaires", dit-elle, refusant de voir dans ces malheurs autant de "déclics" expliquant son parcours spirituel.
Une fois la page "Gym Tonic" tournée, elle a continué à donner des cours à Paris (gym, danse, yoga...), tout en faisant les aller-retour avec le Poitou. Jusqu'à ce que le désir d'une vie monastique, dédiée aux questions spirituelles, se fasse de plus en plus évident : en juin 2010, elle s'installe dans son monastère, jusqu'aux voeux complets, deux ans plus tard.
Une décision qui lui fera perdre "beaucoup d'amis". Pourtant, "ce n'est pas un choix triste!", se défend Davina, qui voit dans la spiritualité "le fil conducteur de (sa) vie".
A 60 ans, quel regard porte la Vénérable Gelek Drölkar sur ses années "Gym Tonic"? "Il y a une cohérence entre vie passée et vie présente. Il n'y a aucune différence", glisse l'ex-animatrice, qui dit "ne pas rejeter" cette période.
"C'est un parcours de vie", résume celle qui partage désormais son quotidien entre la vie monastique et les cours de yoga qu'elle va bientôt dispenser à Chökor Ling. Elle y accueille déjà pour des retraites moines, nonnes ou laïcs.
Des activités destinées à soutenir financièrement un village tibétain.

AUTRES ARTICLES :
http://www.parismatch.com/People/Television/Davina-apres-la-tele-le-Tibet-155054
et
http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/article/people/68687/davina-je-suis-devenue-nonne-bouddhiste.html

 


TRANSCRIPTION ÉCRITE DE L'ÉMISSION À PARTIR DES SOUS-TITRES :

-Bonjour à toutes, bonjour à tous et merci de nous retrouver ce dimanche matin sur le plateau de "Sagesses bouddhistes" pour une nouvelle émission, consacrée aujourd'hui au mandala du Bouddha de médecine.
La maladie donne l'occasion de pratiquer l'intégration de la souffrance comme élément de progrès sur la voie de l'Eveil ou de pratiquer le bien à travers notamment la méditation du Bouddha de médecine.
Qui est le Bouddha de médecine ?
Quel est son mandala ?
De quelle manière le pratique-t-on ?
C'est ce que je vous propose de voir avec nos invités...
Mogchok Rinpoché bonjour.

-Bonjour.

-Formé aux écoles Gelugpa et Shangpa Kagyu, après avoir enseigné deux années à Hong Kong, vous vous êtes installé en France en 1999, à Marseille plus précisément, où vous dispensez des enseignements.
Merci d'être avec nous.
Davina Gelek Drolkar,bonjour, vous avez fondé en 2007 le centre de Chökhor Ling, en Poitou-Charentes.
Et vous avez créé un mandala de Bouddha de médecine qui a été consacré justement par Mogchok Rinpoché.
Avant de rentrer dans le sujet, je voudrais que nous fassions connaissance.
Mogchok Rinpoché, avec vous tout d'abord, est-ce que vous pouvez nous dire quelques mots sur votre parcours ?

-Je suis né au Tibet et je suis venu en Inde en 1980, ayant fui le Tibet.
A partir de là, j'ai étudié à Dharamsala les grands textes de la philosophie bouddhiste, durant 12 années.
Ensuite, j'ai séjourné à Taiwan. Ensuite, je suis venu en France, en 1999.
Je me suis installé à Marseille.
Puis j'ai enseigné dans diverses parties de la France.
A Marseille, mais aussi à Cergy, à Narbonne, à La Rochelle, à Pau.
Et donc je donne de nombreux enseignements dans ces lieux et je m'efforce de conseiller les gens pour les aider à résoudre leurs difficultés.

-Alors, quel a été votre chemin à vous, Davina Gelek Drolkar ?

-Je suis née dans un berceau de spiritualité.
Ma mère a été mon premier maître, jusqu'à mon adolescence.
Elle m'a inculqué la foi sans aucune réticence.
J'ai eu l'occasion au cours de toute ma vie de rencontrer de nombreux maîtres.
J'ai toujours souhaité être religieuse.
J'ai été élevée en parallèle entre le bouddhisme et le catholicisme.
Quand ça a été pour moi le moment de choisir, j'ai choisi le bouddhisme, que j'ai étudié profondément avant de prendre un engagement monastique.
A partir de là, j'ai créé dans une maison de famille que j'avais, le centre monastique de Chökhor Ling.

-Mogchok Rinpoché, est-ce que vous pouvez nous expliquez ce qu'est le Bouddha de médecine ?

-Le Bouddha de médecine n'a pas toujours été bouddha.
Il a d'abord été un être ordinaire, comme nous.
Et il a fait un certain nombre de vœux, et en particulier le vœu de dissiper les souffrances des êtres en général, et plus particulièrement les souffrances de la maladie.
Grâce à ces voeux, finalement il a obtenu l'état de bouddha.
Il est devenu celui qu'on appelle "le Bouddha de médecine".
Grâce à tous ses vœux formulés dans le passé, les êtres qui le prient peuvent alors en recevoir une véritable aide.
Cela les aide à dissiper la maladie.

-Davina Gelek Drolkar, vous avez souhaité, dans votre centre, créer justement un mandala du Bouddha de médecine.
Pour quelle raison avez-vous souhaité faire cela ?

-Je me suis toujours sentie très concernée par la souffrance.
En fait, j'ai toujours pensé qu'il y avait une solution à toutes les souffrances et à toutes les difficultés.
Alors, quand je me suis mise à étudier réellement la parole de Bouddha, je me suis rendue compte que là il y avait là le moyen de se défaire de cette souffrance.
C'est vrai que j'ai pensé qu'en créant ce mandala, avec les explications de Rinpoché, sa consécration et tout ce qu'il a pu donner aux personnes venues assister à cette création de mandala, il y avait là la possibilité pour elles, car chacun a une souffrance en soi, de trouver une réponse.
Et c'est pour ça que je l'ai fait.
Qui plus est, le centre monastique de Chökhor Ling est réellement un lieu consacré à l'accueil des gens en souffrance.
Non pas parce que nous, qui recevons les gens au centre, avons les réponses.
Ce n'est pas nous.
Mais ce lieu est à l'enseignement pur du Bouddha.
Et je suis convaincue que c'est en écoutant cette parole, en la mettant en pratique au quotidien, que l'on peut résoudre ses problèmes.

-Mogchok Rinpoché, justement, comment pratique-t-on concrètement ce mandala du Bouddha de médecine ?

-Il y a de nombreuses formes de pratiques du Bouddha de médecine.
Certaines sont très abrégées, d'autres beaucoup plus longues et détaillées.
Mais, de manière générale, les maîtres bénissent le lieu et confectionnent le mandala du Bouddha de médecine.
Ils invitent la présence.
Et ensuite, les disciples reçoivent l'initiation qui va leur permettre d'entrer dans le mandala et d'y percevoir la présence du Bouddha de médecine, et grâce à cela, en recevoir toutes les bénédictions.
Ensuite, par la méditation, les disciples du mandala du Bouddha de médecine visualisent et méditent.
Ils lui adressent des prières, récitent son mantra et procèdent à un certain nombre de rituels.

-Il est important de souligner c'est que finalement ces mandalas, ces prières s'adressent à tout le monde et notamment aux médecins.
C'est très important dans la médecine tibétaine, notamment lors de la distribution des médicaments.

-La pratique du Bouddha de médecine est importante pour tout le monde, pour les gens bien portants, mais aussi pour les médecins et pour les malades.
D'une manière générale, les médecins tibétains invoquent et prient.
Les prières sont également très utiles pour les malades, pour faciliter la guérison.
Et si l'on récite avant d'absorber un médicament, cela renforce la puissance et l'efficacité du médicament.
Et également cette pratique permet, dans une certaine mesure, de prévenir les maladies.

-En quoi Mogchok Rinpoché le mandala est-il un support de pratique très important dans ce cadre des prières au Bouddha de médecine ?

-Il faut voir le mandala de médecine comme le palais du Bouddha lui-même, qui se trouve entouré par les autres, par les 8 Tathagatas médecins.
Et également par une assemblée de bodhisattvas auxquels on adresse des prières.
A ce moment-là, on peut recevoir véritablement les bénédictions de tous ceux qui se trouvent ainsi dans le mandala.

-Comment s'est passée la conception de ce mandala ?
Est-ce que ça a été compliqué ?

-Il y a des moines qui sont spécialistes des mandalas.
Là, c'est un moine du monastère de Gyuto qui est venu, le vénérable Tenzin Tenpa, qui est vraiment spécialiste dans la conception de mandalas complets.
Parce que très souvent, on peut voir des mandalas, non pas incomplets, ce ne serait juste de dire cela, mais auxquels plein de détails manquent, parce que Rinpoché l'avait demandé, le mandala est complet.
Ce qui a permis à Rinpoché de pouvoir dire aux profanes qui étaient là que tous les décors, tous les dessins qui se trouvent à l'intérieur du mandala représentent vraiment quelque chose, et ne représentent pas un conte de fées ou une histoire qui se passe ailleurs.
Mais ils représentent justement, encore une fois, quelque chose qui est de l'ordre de nous, de notre véritable dimension.
Encore une fois, on regarde cette dimension au travers d'images, d'images du mandala.
Mais c'est toujours mieux qu'au travers de nos illusions.
Donc, c'est une possibilité de faire vraiment quelque chose pour soi, pour améliorer ses conditions d'être, dans sa propre vie.
Et on sait que quand on améliore ces conditions d'être dans sa propre vie, on améliore la vie des autres.

-Alors, justement une dernière question Mogchok Rinpoché.
On dit souvent que les maladies viennent en partie des émotions négatives.
Est-ce que c'est vrai, et comment est-ce que ça se passe ?

-Parmi les causes qui sont à l'origine de la maladie, on distingue, selon la médecine tibétaine donc, certaines causes immédiates et d'autres causes plus lointaines.
Donc, les causes immédiates sont en relation avec les 3 humeurs qui sont l'air, ou le souffle, la bile et le flegme.
Ces causes immédiates sont elles-mêmes en relation avec des causes plus lointaines.
Il s'agit en fait du désir-attachement qui est lié à l'humeur du souffle, de la haine qui est liée à l'humeur de la bile, et de l'ignorance ou de l'aveuglement, qui sont en relation avec le flegme.
Lorsque ces 3 humeurs sont en équilibre, la personne est en bonne santé.
Et c'est une perturbation de leur équilibre qui est directement la cause des maladies.
A la base de cela, il y a toujours les 3 poisons de l'esprit qui sont le désir-attachement, la haine, l'ignorance-aveuglement.

-Alors, pour terminer, est-ce que vous pouvez nous expliquer pourquoi vous avez souhaité conserver ce mandala dans votre centre, car en général, les mandalas sont dissous, finalement.

-En général, on les dissout.
Nous, à Chökhor Ling, on a souhaité le garder pour que, justement, les gens puissent l'utiliser comme support de méditation.
Mais également, pour les gens qui ne sont pas bouddhistes qui seulement voudraient venir regarder cette oeuvre, afin de pouvoir s'en imprégner, d'une manière informelle.
En même temps, quand ils demandent des explications, ils peuvent recevoir et entendre que, quand on regarde un mandala, on regarde un univers, un au-delà même de l'univers.
Et, en soi, il y a un univers de concepts de l'univers, de pensées à l'univers, d'histoires.
Et tout ça concourt aussi à beaucoup de discussions intérieures, beaucoup de souffrances, beaucoup de regrets, beaucoup de désillusions.
Et en regardant l'univers sacré du mandala, on voit qu'il y a tous les éléments que l'on peut utiliser pour transformer cet univers intérieur qu'est le notre, individuel, au travers de l'univers universel, pour employer un mot qu'est le "mandala".
Rien que de savoir cela, c'est déjà un réconfort, on sait qu'il y a quelque chose à faire et que c'est possible.
Et que peut-être il y a une démarche à avoir et un travail à effectuer, mais, juste pour le coup d’œil et pour l'information, on sait que, là, il y a des réponses.

-Eh bien, merci beaucoup à tous les deux pour ces explications.
Merci d'avoir été avec nous aujourd'hui.
Si vous souhaitez en savoir plus, voici quelques livres.
"Le Bouddha de la médecine et son mandala" écrit par Kalou Rimpoché, aux éditions Marpa, explique entre autre, l'origine des émotions et des maladies, les méthodes de diagnostic et les remèdes traditionnels.
Il apporte également un éclairage intéressant sur les bienfaits du rituel du Bouddha de médecine.
"Quand l'esprit dialogue avec le corps. Entretiens avec le Dalaï-Lama sur la conscience, les émotions et la santé." sous la direction de Daniel Goleman, aux éditions Guy Trédaniel
Une rencontre entre des maîtres bouddhistes, des psychologues, des médecins, des philosophes et des scientifiques orientaux.
Et enfin "Le Bonheur selon Bouddha", de notre invitée, Davina Delor, aux éditions Michel Lafon, propose des pistes pour remédier à la souffrance à l'aide des principales techniques et pratiques du bouddhisme.
C'est la fin de notre émission.
Vous pouvez la recevoir pendant toute une semaine sur le site internet de France 2 en consultant pluzz.fr
Merci à tous de votre fidélité.
Je vous souhaite une très très belle journée.


FIN

Commentaires :

- 8'13 : Tathãgatas : les Bouddhas
- 8'20 : Bodhisattvas : ceux qui oeuvrent pour le bien de tous les êtres

 

Photos :

- 3'05 : Monastère de Chokhor Ling (Poitou)
- 3'08 : Monastère de Chokhor Ling (Poitou)
- 3'43 : Sangyé Menla - Le bouddha de médecine
- 4'46 : Dessin
- 4'51 : Dessin
- 4'55 : Dessin
- 5'01 : Dessin + salle de méditation
- 5'05 : Dessin
- 5'30 : Bouddha
- 5'35 : Dessin fini + salle de méditation
- 5'40 : Stoupa au Monastère de Chokhor Ling (Poitou)
- 6'40 : Bouddha
- 8'01 : Le mandala - vue partielle
- 8'05 : Le mandala - détail central
- 8'59 : Vénérable Tenzin Tenpa
- 9'33 : Le mandala - détail angle
- 9'39 : Le mandala - détail pointe
- 9'45 : Le mandala - détail plat
- 9'51 : Le mandala - détail haut
- 12'07 : Le mandala - vue partielle du centre

- 13'32 : Livre "Le Bouddha de la médecine et son mandala"
- 13'47 : Livre "Quand l'esprit dialogue avec le corps"
- 14'03 : "Le Bonheur selon Bouddha"

Une transcription est aussi présentée par TéléScoop au lien :
http://telescoop.tv/browse/841196/sagesses-bouddhistes.html?q=sagesses%20bouddhistes

 


 

Retour ACCUEIL      Retour SOMMAIRE          Retour Télé_SANTE          Retour SAGESSES BOUDDHISTES