Télévision : émissions SAGESSES BOUDDHISTES - Dossier relatif aux émissions de France 2 "SAGESSES BOUDDHISTES", avec ou sans sous-titres et avec une transcription écrite pour la plupart de ces émissions. L'émission est présentée chaque dimanche de 8h30 à 8h45.
Retour ACCUEIL      Retour SOMMAIRE          Retour Télé_SANTE          Retour SAGESSES BOUDDHISTES

TV - SAGESSES BOUDDHISTES - émissions Télévision France 2
Zen et crise de civilisation (1/2 et 2/2)

* VIDÉO DES ÉMISSIONS "SAGESSES BOUDDHISTES" :

- 19.04.2015 :Zen et crise de civilisation (1/2) sur France 2
On parle couramment depuis quelques années de « crise de civilisation ». Mais qu'entend-on par civilisation ? De quelle manière cette crise se manifeste-t-elle ? Est-elle grave, irréversible et quelles en sont les réelles causes ?

- 26.04.2015 :Zen et crise de civilisation (2/2) sur France 2
Comment revenir aux fondamentaux d'une société plus humaniste, tournée vers un futur altruiste ? Roland Rech apporte des éléments de réponses à ce qui pourrait être le défi du XXIe siècle.

 

Sur Facebook article :
https://www.facebook.com/notes/maurice-gaultier/zen-et-crise-de-civilisation-par-roland-rech-dans-sagesses-bouddhistes-19-et-26-/877611365633003?pnref=lhc

PRÉSENTATION :

Dossier relatif aux émissions de télévision "Sagesses bouddhistes", avec une transcription écrite.

L'émission " Sagesses Bouddhistes" est présentée chaque dimanche sur France 2 de 8h30 à 8h45.

 


VIDÉOS SAGESSES BOUDDHISTES :

Les vidéos sont sur Youtube au lien :
https://www.youtube.com/user/mauricegaultier

o O o


Replay sur France 2 :
http://www.france2.fr/emissions/les-chemins-de-la-foi

Replay sur Pluzz.fr :
http://pluzz.francetv.fr/videos/sagesses_bouddhistes.html


o O o

Toutes les vidéos, sur Youtube, depuis septembre 2010 avec la Sangha des Colibris au lien :
http://www.youtube.com/user/colibris67

 

Toutes les vidéos, sur Dailymotion, depuis 2008 avec vchristophe :
http://www.dailymotion.com/vchristophe

 

D'autres vidéos au site de Mickaël (Bordeaux) :
http://www.dailymotion.com/user/sakiamuni/1


o O o

 

Site de l'UBF (Union Bouddhiste de France) :
http://www.bouddhisme-france.org/ et plus particulièrement :
http://www.bouddhisme-france.org/sagesses-bouddhistes/emissions-sagesses-bouddhistes/ : les émissions diffusées, les livres présentés...

 

Forum Bouddhiste : L'Arbre des Refuges :
http://www.larbredesrefuges.com/




SOUS-TITRES et TRANSCRIPTION ÉCRITE DES SOUS-TITRES

Les présentes transcriptions écrites sont faites avec l'aide des sous-titres.

 

Vous pouvez aussi voir l'émission sous 7 jours avec les sous-titres
en activant les sous-titres dans la barre de défilement au lien :
http://pluzz.francetv.fr/videos/sagesses_bouddhistes.html
(roue crantée "plus d'options" et cliquer sur "sous-titres")


Remarques :
Le site "Télé Scoop" présente une transcription écrite des émissions "Sagesses bouddhistes" au lien :
http://telescoop.tv/search/?q=Sagesses+bouddhistes&ref=home


Il existe aussi dans le site de l'UBF ("Union Bouddhiste de France" ) des archives depuis 1997 au lien :
http://www.bouddhisme-france.org/archives/voix_bouddhistes/ où sont présentés quelques extraits des émissions Sagesses Bouddhistes.
Voici à ce lien quels thèmes sont ainsi présentés : #archives_u_b_f



 


Zen et crise de civilisation (1/2)



 

VIDÉO DE L'ÉMISSION - PRÉSENTATION - TRANSCRIPTION ÉCRITE

Dimanche 19 avril 2015 - France 2 à 8h30

On parle couramment depuis quelques années de « crise de civilisation ».
Mais qu'entend-on par civilisation ?
De quelle manière cette crise se manifeste-t-elle ?
Est-elle grave, irréversible et quelles en sont les réelles causes ?


Photo de l'album de Facebook

Sur Facebook article :
https://www.facebook.com/notes/maurice-gaultier/zen-et-crise-de-civilisation-par-roland-rech-dans-sagesses-bouddhistes-19-et-26-/877611365633003?pnref=lhc

 

LA VIDÉO DE L'ÉMISSION :


Revoir sur YouTube VOSTF Sous-titrée en français :
https://www.youtube.com/watch?v=yntbJbxkRls (14'50)


Revoir sur Dailymotion VOSTF :
http://www.dailymotion.com/video/x2n7wb5 (14'51)


Sagesses bouddhistes : Zen et crise de... par gaultiermaurice

Revoir en replay (6 jours) :
http://pluzz.francetv.fr/videos/sagesses_bouddhistes_,121023745.html

L'émission intégrale peut être téléchargée pendant 6 jours avec Captvty (avec ou sans sous-titrages) :
http://captvty.fr/


PRÉSENTATION :

Lu au lien http://pluzz.francetv.fr/videos/sagesses_bouddhistes_,121023745.html

L'émission :

On parle couramment depuis quelques années de « crise de civilisation ».
Mais qu'entend-on par civilisation ?
De quelle manière cette crise se manifeste-t-elle ?
Est-elle grave, irréversible et quelles en sont les réelles causes ?

Invité : Roland Rech


AUTRES INFORMATIONS :

Lu au lien : http://www.bouddhisme-france.org/sagesses-bouddhistes/emissions-sagesses-bouddhistes/article/zen-et-crise-de-civilisation-1ere-partie.html

Livres présentés lors de cette émission :

MANUEL DE MEDITATION
Roland Rech
Editions : Le Relié
Si la méditation est certes à la mode, il faut revenir à l’essentiel qui la fonde, le « zazen » ou méditation assise – transmise depuis le Bouddha.
Bien plus qu’une technique de méditation, le zazen était pour Maître Dôgen – la pratique-réalisation d’un éveil parfait.

QUESTION DE / N° 1
Editions : Editions Albin Michel
Questions de se consacre à chaque parution à un thème précis – dans ce N° 1, la méditation est à l’honneur avec les témoignages de personnalités qui la pratiquent et l’enseignent dont Maître Roland Rech, Matthieu Ricard, Christophe André et tant d’autres. A ne pas manquer.

CE MONDE EST TOUT CE QUE NOUS AVONS
Thich Nhat Hanh
Editions : Le Courrier du livre
« Un livre choc sur l’impact que nous avons sur notre planète » : Thich Nhat Hanh nous offre sa vision saisissante du futur de notre planète.
Il nous rappelle avec éloquence qu’être vivant est à la fois une bénédiction et un honneur dont nous devons être dignes.
Il nous exhorte à l’action éveillée pour protéger la Terre qui sera celle de nos enfants. A ne pas manquer.


AGIR ZEN - UNE MORALE VIVANTE
Robert Aitken
Editions Le Relié
Essai fulgurant sur la place que peut tenir la philosophie du zen dans notre vie quotidienne.
Car la formule « soyons zen »conjuguée sur tous les modes fait partie aujourd’hui du langage courant : or que veut-elle vraiment dire ?


Informations complémentaires :

ADRESSE DU CENTRE DE ROLAND RECH :
Gyobutsu Ji, Temple zen de Nice
4 Avenue Notre-Dame, Nice
el : 04 93 80 81 49
Toutes infos : www.zen-nice.org



TRANSCRIPTION ÉCRITE DE L'ÉMISSION À PARTIR DES SOUS-TITRES :

Une transcription est aussi présentée par TéléScoop au lien :
http://telescoop.tv/browse/947715/sagesses-bouddhistes.html

TRANSCRIPTION DES SOUS-TITRES :

-Bonjour. Nous sommes très heureux de vous retrouver ce dimanche pour la 1re partie des deux émissions que nous consacrons au bouddhisme zen face à la crise de la civilisation.
Un thème d'actualité, alors que l'on assiste à un effondrement des valeurs traditionnelles.
Qu'entend-on par "civilisation" ?
Nous rejoignons pour en parler notre invité, Roland Rech.
Bonjour.

-Bonjour.

-Vous êtes un disciple de maître Deshimaru.
Vous êtes moine zen et vous enseignez depuis 30 ans au dojo de Nice et au temple zen de la Gendronnière.
Vous dirigez aussi des retraites un peu partout en Europe.
Pourquoi avez-vous choisi d'aborder ce thème avec nous ?

-Parce que c'est un thème qui me préoccupe depuis très longtemps, depuis que j'ai commencé la pratique du zen.
J'ai vécu une crise existentielle sur la question du sens de l'existence, et je me suis aperçu que ce n'était pas seulement une crise personnelle, mais que ça correspondait à une crise générale de la société moderne, de la civilisation moderne, notamment sur ce qui concerne les fondements des valeurs qui donnent un sens à la vie.
Pourquoi aborder cette question maintenant, alors que j'aurais pu le faire il y a longtemps ?
On parle depuis quelques années de crise financière, économique.
On parle un petit peu de crise politique, mais on ne va jamais à la racine, comme s'il n'y avait pas vraiment un problème fondamental de crise au niveau de la civilisation.

-Revenons tout d'abord au terme de "civilisation".
Comment le définissez-vous ?

-C'est très difficile à définir, une civilisation.
C'est l'ensemble des institutions et des valeurs qui sont suffisamment partagées par un groupe humain, par une société ou même un groupe de sociétés, qui permettent de vivre ensemble et d'une façon
suffisamment harmonieuse.

-Revenons à la crise qui se manifeste de différentes manières.
Quels sont ses différents aspects les plus importants, d'après vous ?

-On est dans des situations paradoxales, en ce sens que nous avons les valeurs de la République qui sont théoriquement partagées par tout le monde.
Et quand on regarde de près ces valeurs, la liberté, l'égalité, la fraternité, qui figurent au fronton de tous les monuments publics, on s'aperçoit qu'en réalité, ces valeurs ont souvent une valeur formelle, mais n'animent pas toujours suffisamment profondément la vie de chacun d'entre nous.
Le contraste entre ces valeurs affichées et la réalité vécue fait crise.
Par exemple, on parle toujours de liberté, mais la liberté n'est pas quelque chose de si évident que ça.
Il y a bien sûr une liberté de droit, mais il y a beaucoup de facteurs d'aliénation dans la société moderne : les pressions du monde social des médias, de la mode...
Ce qui fait qu'un individu est très conditionné par son environnement, par ce qu'on attend de lui, au niveau familial, au niveau social, et donc il doit entrer dans un certain moule.
Et il y a aussi le problème de la liberté intérieure qui est loin d'être acquise car il y a en nous toutes sortes de conditionnements.
On pourrait parler du karma : cet ensemble de conditionnements qu'on hérite du passé.
Et il y a toutes sortes de facteurs psychologiques qui font qu'on n'est pas si libres que ça, alors qu'on est dans une civilisation qui met la liberté comme une de ses valeurs premières.
Le Bouddha, lui aussi, mettait la liberté au premier plan puisqu'il était à la recherche d'une libération par rapport aux causes de la souffrance.
La crise actuelle est une crise intéressante parce que c'est l'occasion d'approfondir ces valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité, en les examinant de plus près, et notamment, à travers la méditation bouddhiste.

-Nous reviendrons sur ce moyen dans la prochaine émission.
N'y a-t-il pas un contraste saisissant entre les idées dominantes et une certaine réalité ?

-La liberté...
On n'est pas si libres que ça.
L'égalité...
Elle est toujours proclamée, mais l'égalité des chances est loin d'être gagnée.
Tous les gens qui arrivent à un certain niveau dans la société sont très rarement des gens qui viennent de milieu immigré.
Et puis la fraternité...
Elle est proclamée.
Il y a énormément de personnes, et je m'en réjouis, qui s'engagent dans des actions humanitaires.
On sent ce besoin de fraternité qui est très important.
Mais ce n'est pas ce qui domine.
Ce qui domine, en réalité, c'est un égoïsme foncier, un individualisme exacerbé.
Et ce contraste entre les valeurs annoncées et la réalité vécue fait que beaucoup de gens ne croient plus en ces valeurs, et ça pose problème.

-Est-ce à dire qu'il y a beaucoup de potentialités qui semblent gaspillées ?
C'est votre avis ?

-Ce qui m'a frappé depuis très longtemps, c'est qu'on vit dans un monde, surtout en Occident, dans les pays développés, dans lequel on a développé énormément de possibilités pour contribuer au bonheur de l'être humain.
Et en réalité, ces potentialités sont très souvent gaspillées.
Je pourrais donner des exemples.
Toutes les sciences biologiques se sont beaucoup développées, l'agriculture, l'agronomie, l'écologie, et néanmoins, on est dans la pire crise écologique que la planète ait jamais connue.
Ces sciences nous permettent d'apporter des remèdes, mais ils tardent à être mis en oeuvre parce que ça se heurte à beaucoup de résistances, notamment, l'esprit de profit qui anime la plupart des décideurs économiques, qui fait que ce n'est pas le bien commun, l'intérêt général, l'intérêt de la planète qui est poursuivi.

-Ces résistances ne naissent-elles pas d'une certaine forme d'ignorance qui peut même conduire à une certaine forme de nihilisme ?

-A la base de la crise actuelle, c'est une crise spirituelle, c'est-à-dire une crise due au fait que les gens ne sont plus connectés avec non seulement le sens profond de leur existence, mais avec ce qu'ils sont eux-mêmes.
Il y a un manque d'éveil profond.
C'est pour ça que le bouddhisme me paraît d'une très grande actualité, parce que si l'on n'a pas une compréhension profonde de la nature de notre existence et de ce qui nous relie au monde, on est forcément insatisfaits.
L'être humain a besoin de sens, a besoin de se réaliser, et il ne peut pas le faire seulement par l'avoir.
Guénon l'avait dénoncé il y a très longtemps.
C'est l'avoir contre l'être.
Tant que l'être humain ne se réalise pas profondément sur le plan spirituel, il recherche des compensations par la multiplication des désirs.
Insatisfait, il se dit : "Quand j'aurai ça, ça ira mieux", etc.
Ca fait tourner l'économie, mais ça ne satisfait pas les individus et ça crée même une aliénation qui va à l'encontre de la liberté, à l'encontre de l'égalité parce que tout le monde n'a pas accès de la même manière aux biens matériels...

-Est-ce que ça ne touche pas une certaine frange de la population ?
Je pense aux jeunes qu'on sent assez démoralisés actuellement.

-Absolument, et je fais beaucoup d'efforts en direction des jeunes, au niveau du zen, pour essayer de les inciter à pratiquer.
Moi-même, j'ai commencé jeune...

-A quel âge ?

-28 ans.
Je n'étais pas de la première jeunesse, mais quand même.
Je vois beaucoup de jeunes et je leur demande : "Qu'est-ce que tu désires réaliser dans ta vie ?
"Qu'est-ce que tu aimes ?"
"Faire du shopping."
J'ai entendu ce genre de réponses.
Le plus souvent, c'est : "Je ne sais pas."
Beaucoup sont déroutés et peuvent être la proie de gens qui leur proposent des solutions faciles.

-Selon vous, sur quelles valeurs ces nouvelles civilisations devraient-elles se fonder ?

-La valeur principale me paraît être la solidarité.
Le fait de se sentir en unité avec tous les êtres vivants, les êtres sensibles, implique de les respecter, de les aimer, de vouloir les aider.
Ca implique d'avoir une attitude de compassion et de bienveillance à l'égard de tous les êtres, et pas seulement les êtres humains.
Ca implique les animaux, les plantes...
Donc le respect de l'environnement.
Et ça implique le respect de toutes les grandes valeurs éthiques : ne pas tuer, et même protéger toute vie.
Ne pas voler, mais au contraire, être généreux.
Euh...
Ne pas mentir, mais être authentique, c'est-à-dire être quelqu'un de sincère, être vrai dans sa communication avec les autres.
Ca implique aussi de respecter la dimension la plus profonde de notre existence.
Donc de ne pas s'intoxiquer, de façon à pouvoir préserver la lucidité, la clarté de l'esprit qui permet de vivre en harmonie avec les valeurs fondamentales et de ne pas les trahir par inattention, par négligence.
Et donc tout ce qui permet de maintenir la vigilance, la lucidité fait partie des valeurs les plus importantes, à mon avis.
Or, précisément, on est dans une société qui est dominée par le désir, l'avidité...
Une des valeurs fondamentales du zen, c'est la liberté, donc être libre de ses désirs, libre par rapport à l'avidité.
Cette libération implique une capacité de désintéressement.
Mais comment être désintéressé si on n'a pas au fond de soi-même une satisfaction profonde qui fait qu'on ne dépend plus de l'avoir, mais qu'on est en harmonie avec ce que nous sommes au fond, ce qui nous rend heureux, et donc on n'éprouve plus le besoin d'obtenir davantage de choses ?
Ca permet de ne plus être avide, de devenir plus généreux, et je crois que ça peut contribuer à la pacification des relations avec les autres.
Donc la paix, aussi bien entre individus qu'entre nations, implique à lâcher prise par rapport à l'avidité, donc à une capacité de désintéressement.
Et pour être désintéressé, il faut être réalisé, car tant qu'on n'est pas réalisé, on vit dans le manque.

-Merci, Roland Rech. On se retrouve la semaine prochaine pour la suite de cette émission.
Et pour compléter cette émission, voici quelques ouvrages.
De notre invité, "Manuel de méditation zen".
Il nous propose de nouvelles traductions de textes majeurs, en s'appuyant sur les enseignements de maître Dogen qui transmit l'esprit du zen au 13e siècle.
"Ce monde est tout ce que nous avons", de Thich Nhat Hanh.
Il nous offre une vision saisissante du futur de notre planète en nous expliquant comment en prendre soin.
Et "Agir zen", de Robert Aitken.
Un essai passionnant et concret sur la place que peut tenir la philosophie du zen au quotidien.
L'auteur met l'accent sur le sens de la responsabilité universelle dans notre société moderne.
Vous pouvez revoir notre émission pendant une semaine sur pluzz.fr
Merci à tous de votre fidélité.
A la semaine prochaine.

Sous-titrage MFP.

SOUS-TITRES - CHRONOLOGIE :

1
00:00:00,160 --> 00:00:20,160
...

2
00:00:21,200 --> 00:00:25,480
-Bonjour. Nous sommes très heureux
de vous retrouver ce dimanche

3
00:00:25,800 --> 00:00:29,920
pour la 1re partie des deux
émissions que nous consacrons

4
00:00:30,240 --> 00:00:34,080
au bouddhisme zen
face à la crise de la civilisation.

5
00:00:34,400 --> 00:00:38,600
Un thème d'actualité, alors que
l'on assiste à un effondrement

6
00:00:38,920 --> 00:00:43,160
des valeurs traditionnelles.
Qu'entend-on par "civilisation" ?

7
00:00:43,480 --> 00:00:47,080
De quelle manière
la crise se manifeste-t-elle ?

8
00:00:47,400 --> 00:00:51,640
Nous rejoignons pour en parler
notre invité, Roland Rech.

9
00:00:51,960 --> 00:00:53,560
Bonjour.
-Bonjour.

10
00:00:53,880 --> 00:00:57,080
-Vous êtes un disciple
de maître Deshimaru.

11
00:00:57,400 --> 00:01:01,000
Vous êtes moine zen
et vous enseignez depuis 30 ans

12
00:01:01,320 --> 00:01:04,800
au dojo de Nice et au temple zen
de la Gendronnière.

13
00:01:05,120 --> 00:01:09,160
Vous dirigez aussi des retraites
un peu partout en Europe.

14
00:01:09,480 --> 00:01:10,520
Pourquoi

15
00:01:10,840 --> 00:01:14,920
avez-vous choisi d'aborder
ce thème avec nous ?

16
00:01:15,240 --> 00:01:19,560
-Parce que c'est un thème qui
me préoccupe depuis très longtemps,

17
00:01:19,880 --> 00:01:23,200
depuis que j'ai commencé
la pratique du zen.

18
00:01:23,520 --> 00:01:27,120
J'ai vécu une crise existentielle
sur la question

19
00:01:27,440 --> 00:01:31,040
du sens de l'existence,
et je me suis aperçu

20
00:01:31,360 --> 00:01:35,160
que ce n'était pas seulement
une crise personnelle,

21
00:01:35,480 --> 00:01:39,080
mais que ça correspondait
à une crise générale

22
00:01:39,400 --> 00:01:43,120
de la société moderne,
de la civilisation moderne,

23
00:01:43,440 --> 00:01:47,160
notamment sur ce qui concerne
les fondements des valeurs

24
00:01:47,480 --> 00:01:50,080
qui donnent un sens à la vie.

25
00:01:50,400 --> 00:01:53,680
Pourquoi aborder
cette question maintenant,

26
00:01:54,000 --> 00:01:57,720
alors que j'aurais pu le faire
il y a longtemps ?

27
00:01:58,040 --> 00:02:00,680
On parle
depuis quelques années

28
00:02:01,000 --> 00:02:03,840
de crise financière, économique.

29
00:02:04,160 --> 00:02:07,280
On parle un petit peu
de crise politique,

30
00:02:07,600 --> 00:02:10,160
mais on ne va jamais à la racine,

31
00:02:10,480 --> 00:02:13,280
comme s'il n'y avait pas vraiment

32
00:02:13,600 --> 00:02:16,240
un problème fondamental de crise

33
00:02:16,560 --> 00:02:20,360
au niveau de la civilisation.
-Revenons tout d'abord

34
00:02:20,680 --> 00:02:23,120
au terme de "civilisation".

35
00:02:23,440 --> 00:02:26,040
Comment le définissez-vous ?

36
00:02:26,360 --> 00:02:29,960
-C'est très difficile à définir,
une civilisation.

37
00:02:30,280 --> 00:02:33,760
C'est l'ensemble des institutions
et des valeurs

38
00:02:34,080 --> 00:02:37,840
qui sont suffisamment partagées
par un groupe humain,

39
00:02:38,160 --> 00:02:42,440
par une société ou même un groupe
de sociétés, qui permettent

40
00:02:42,760 --> 00:02:46,960
de vivre ensemble et d'une façon
suffisamment harmonieuse.

41
00:02:47,880 --> 00:02:52,480
-Revenons à la crise qui se
manifeste de différentes manières.

42
00:02:52,800 --> 00:02:57,720
Quels sont ses différents aspects
les plus importants, d'après vous ?

43
00:02:58,040 --> 00:03:01,440
-On est dans des situations
paradoxales,

44
00:03:01,760 --> 00:03:06,160
en ce sens que nous avons
les valeurs de la République

45
00:03:06,480 --> 00:03:10,760
qui sont théoriquement partagées
par tout le monde.

46
00:03:11,080 --> 00:03:14,680
Et quand on regarde de près
ces valeurs, la liberté,

47
00:03:15,000 --> 00:03:18,360
l'égalité, la fraternité,
qui figurent au fronton

48
00:03:18,680 --> 00:03:21,680
de tous les monuments publics,

49
00:03:22,000 --> 00:03:24,920
on s'aperçoit qu'en réalité,

50
00:03:25,240 --> 00:03:28,520
ces valeurs ont souvent
une valeur formelle,

51
00:03:28,840 --> 00:03:31,240
mais n'animent pas toujours

52
00:03:31,560 --> 00:03:35,400
suffisamment profondément
la vie de chacun d'entre nous.

53
00:03:35,720 --> 00:03:39,840
Le contraste entre ces valeurs
affichées et la réalité vécue

54
00:03:40,160 --> 00:03:44,360
fait crise. Par exemple,
on parle toujours de liberté,

55
00:03:44,680 --> 00:03:49,000
mais la liberté n'est pas
quelque chose de si évident que ça.

56
00:03:49,320 --> 00:03:52,320
Il y a bien sûr
une liberté de droit,

57
00:03:52,640 --> 00:03:54,960
mais il y a beaucoup

58
00:03:55,280 --> 00:03:58,880
de facteurs d'aliénation
dans la société moderne :

59
00:03:59,200 --> 00:04:03,200
les pressions du monde social,
des médias, de la mode...

60
00:04:03,520 --> 00:04:05,840
Ce qui fait qu'un individu

61
00:04:06,160 --> 00:04:07,960
est très conditionné

62
00:04:08,280 --> 00:04:11,600
par son environnement,
par ce qu'on attend de lui,

63
00:04:11,920 --> 00:04:14,920
au niveau familial,
au niveau social,

64
00:04:15,240 --> 00:04:18,600
et donc il doit entrer
dans un certain moule.

65
00:04:18,920 --> 00:04:23,440
Et il y a aussi le problème
de la liberté intérieure

66
00:04:23,760 --> 00:04:27,160
qui est loin d'être acquise
car il y a en nous

67
00:04:27,480 --> 00:04:31,600
toutes sortes de conditionnements.
On pourrait parler du karma :

68
00:04:31,920 --> 00:04:35,840
cet ensemble de conditionnements
qu'on hérite du passé.

69
00:04:36,160 --> 00:04:39,800
Et il y a toutes sortes
de facteurs psychologiques

70
00:04:40,120 --> 00:04:43,320
qui font
qu'on n'est pas si libres que ça,

71
00:04:43,640 --> 00:04:45,400
alors qu'on est

72
00:04:45,720 --> 00:04:48,280
dans une civilisation
qui met la liberté

73
00:04:48,600 --> 00:04:51,400
comme une de ses valeurs premières.

74
00:04:51,720 --> 00:04:54,240
Le Bouddha, lui aussi, mettait

75
00:04:54,560 --> 00:04:58,160
la liberté au premier plan
puisqu'il était à la recherche

76
00:04:58,480 --> 00:05:02,200
d'une libération par rapport
aux causes de la souffrance.

77
00:05:02,520 --> 00:05:05,840
La crise actuelle
est une crise intéressante

78
00:05:06,160 --> 00:05:09,400
parce que c'est l'occasion
d'approfondir

79
00:05:09,720 --> 00:05:13,720
ces valeurs de liberté,
d'égalité et de fraternité,

80
00:05:14,040 --> 00:05:17,040
en les examinant de plus près,

81
00:05:17,360 --> 00:05:21,160
et notamment,
à travers la méditation bouddhiste.

82
00:05:21,480 --> 00:05:25,560
-Nous reviendrons sur ce moyen
dans la prochaine émission.

83
00:05:25,880 --> 00:05:28,880
N'y a-t-il pas
un contraste saisissant

84
00:05:29,200 --> 00:05:33,000
entre les idées dominantes
et une certaine réalité ?

85
00:05:33,320 --> 00:05:36,600
-La liberté...
On n'est pas si libres que ça.

86
00:05:36,920 --> 00:05:40,120
L'égalité...
Elle est toujours proclamée,

87
00:05:40,440 --> 00:05:44,240
mais l'égalité des chances
est loin d'être gagnée.

88
00:05:44,560 --> 00:05:49,360
Tous les gens qui arrivent
à un certain niveau dans la société

89
00:05:49,680 --> 00:05:54,160
sont très rarement des gens
qui viennent de milieu immigré.

90
00:05:54,480 --> 00:05:57,840
Et puis la fraternité...
Elle est proclamée.

91
00:05:58,160 --> 00:06:01,720
Il y a énormément de personnes,
et je m'en réjouis,

92
00:06:02,040 --> 00:06:07,360
qui s'engagent dans des actions
humanitaires. On sent ce besoin

93
00:06:07,680 --> 00:06:10,680
de fraternité
qui est très important.

94
00:06:11,000 --> 00:06:13,680
Mais ce n'est pas ce qui domine.

95
00:06:14,000 --> 00:06:17,800
Ce qui domine, en réalité,
c'est un égoïsme foncier,

96
00:06:18,120 --> 00:06:20,560
un individualisme exacerbé.

97
00:06:20,880 --> 00:06:25,200
Et ce contraste entre les valeurs
annoncées et la réalité vécue

98
00:06:25,520 --> 00:06:29,720
fait que beaucoup de gens
ne croient plus en ces valeurs,

99
00:06:30,040 --> 00:06:32,040
et ça pose problème.

100
00:06:32,360 --> 00:06:36,000
-Est-ce à dire
qu'il y a beaucoup de potentialités

101
00:06:36,320 --> 00:06:39,640
qui semblent gaspillées ?
C'est votre avis ?

102
00:06:39,960 --> 00:06:43,160
-Ce qui m'a frappé
depuis très longtemps,

103
00:06:43,480 --> 00:06:47,000
c'est qu'on vit dans un monde,
surtout en Occident,

104
00:06:47,320 --> 00:06:50,920
dans les pays développés,
dans lequel on a développé

105
00:06:51,240 --> 00:06:53,440
énormément de possibilités

106
00:06:53,760 --> 00:06:56,960
pour contribuer
au bonheur de l'être humain.

107
00:06:57,280 --> 00:07:01,280
Et en réalité, ces potentialités
sont très souvent gaspillées.

108
00:07:01,600 --> 00:07:04,120
Je pourrais donner des exemples.

109
00:07:04,440 --> 00:07:08,840
Toutes les sciences biologiques
se sont beaucoup développées,

110
00:07:09,160 --> 00:07:13,880
l'agriculture, l'agronomie,
l'écologie, et néanmoins,

111
00:07:14,200 --> 00:07:18,120
on est dans la pire crise
écologique que la planète

112
00:07:18,440 --> 00:07:19,960
ait jamais connue.

113
00:07:20,280 --> 00:07:22,480
Ces sciences nous permettent

114
00:07:22,800 --> 00:07:27,400
d'apporter des remèdes, mais
ils tardent à être mis en oeuvre

115
00:07:27,720 --> 00:07:31,720
parce que ça se heurte
à beaucoup de résistances,

116
00:07:32,040 --> 00:07:33,960
notamment,

117
00:07:34,280 --> 00:07:36,080
l'esprit de profit

118
00:07:36,400 --> 00:07:39,840
qui anime la plupart
des décideurs économiques,

119
00:07:40,160 --> 00:07:44,160
qui fait que ce n'est pas
le bien commun, l'intérêt général,

120
00:07:44,480 --> 00:07:47,600
l'intérêt de la planète
qui est poursuivi.

121
00:07:47,920 --> 00:07:52,720
-Ces résistances ne naissent-elles
pas d'une certaine forme

122
00:07:53,040 --> 00:07:57,840
d'ignorance qui peut même conduire
à une certaine forme de nihilisme ?

123
00:07:58,160 --> 00:08:03,160
-A la base de la crise actuelle,
c'est une crise spirituelle,

124
00:08:03,480 --> 00:08:07,680
c'est-à-dire une crise due au fait
que les gens ne sont plus connectés

125
00:08:08,000 --> 00:08:11,600
avec non seulement le sens profond
de leur existence,

126
00:08:11,920 --> 00:08:14,440
mais avec ce qu'ils sont eux-mêmes.

127
00:08:14,760 --> 00:08:17,440
Il y a un manque d'éveil profond.

128
00:08:17,760 --> 00:08:22,040
C'est pour ça que le bouddhisme me
paraît d'une très grande actualité,

129
00:08:22,360 --> 00:08:25,960
parce que si l'on n'a pas
une compréhension profonde

130
00:08:26,280 --> 00:08:28,520
de la nature de notre existence

131
00:08:28,840 --> 00:08:33,040
et de ce qui nous relie au monde,
on est forcément insatisfaits.

132
00:08:33,360 --> 00:08:35,880
L'être humain a besoin de sens,

133
00:08:36,200 --> 00:08:39,480
a besoin de se réaliser,
et il ne peut pas le faire

134
00:08:39,800 --> 00:08:41,800
seulement par l'avoir.

135
00:08:42,120 --> 00:08:45,360
Guénon l'avait dénoncé
il y a très longtemps.

136
00:08:45,680 --> 00:08:48,080
C'est l'avoir contre l'être.

137
00:08:48,400 --> 00:08:50,400
Tant que l'être humain

138
00:08:50,720 --> 00:08:54,320
ne se réalise pas
profondément sur le plan spirituel,

139
00:08:54,640 --> 00:08:56,960
il recherche des compensations

140
00:08:57,280 --> 00:09:01,920
par la multiplication des désirs.
Insatisfait, il se dit :

141
00:09:02,240 --> 00:09:05,400
"Quand j'aurai ça,
ça ira mieux", etc.

142
00:09:05,720 --> 00:09:10,520
Ca fait tourner l'économie, mais
ça ne satisfait pas les individus

143
00:09:10,840 --> 00:09:15,560
et ça crée même une aliénation
qui va à l'encontre de la liberté,

144
00:09:15,880 --> 00:09:19,440
à l'encontre de l'égalité
parce que tout le monde

145
00:09:19,760 --> 00:09:23,640
n'a pas accès de la même manière
aux biens matériels...

146
00:09:23,960 --> 00:09:28,440
-Est-ce que ça ne touche pas une
certaine frange de la population ?

147
00:09:28,760 --> 00:09:33,120
Je pense aux jeunes qu'on sent
assez démoralisés actuellement.

148
00:09:33,440 --> 00:09:37,640
-Absolument, et je fais beaucoup
d'efforts en direction des jeunes,

149
00:09:37,960 --> 00:09:41,960
au niveau du zen, pour essayer
de les inciter à pratiquer.

150
00:09:42,280 --> 00:09:45,600
Moi-même, j'ai commencé jeune...
-A quel âge ?

151
00:09:45,920 --> 00:09:46,920
-28 ans.

152
00:09:47,240 --> 00:09:51,400
Je n'étais pas de la première
jeunesse, mais quand même.

153
00:09:51,720 --> 00:09:53,120
Je vois

154
00:09:53,440 --> 00:09:55,440
beaucoup de jeunes

155
00:09:55,760 --> 00:10:00,240
et je leur demande : "Qu'est-ce que
tu désires réaliser dans ta vie ?

156
00:10:00,560 --> 00:10:04,040
"Qu'est-ce que tu aimes ?"
"Faire du shopping."

157
00:10:04,360 --> 00:10:07,240
J'ai entendu ce genre de réponses.

158
00:10:07,560 --> 00:10:10,880
Le plus souvent, c'est :
"Je ne sais pas."

159
00:10:11,200 --> 00:10:13,440
Beaucoup sont déroutés

160
00:10:13,760 --> 00:10:16,560
et peuvent être la proie de gens

161
00:10:16,880 --> 00:10:20,040
qui leur proposent
des solutions faciles.

162
00:10:20,360 --> 00:10:23,360
-Selon vous, sur quelles valeurs

163
00:10:23,680 --> 00:10:27,920
ces nouvelles civilisations
devraient-elles se fonder ?

164
00:10:28,240 --> 00:10:33,240
-La valeur principale
me paraît être la solidarité.

165
00:10:33,560 --> 00:10:37,640
Le fait de se sentir en unité
avec tous les êtres vivants,

166
00:10:37,960 --> 00:10:41,440
les êtres sensibles,
implique de les respecter,

167
00:10:41,760 --> 00:10:46,160
de les aimer, de vouloir les aider.
Ca implique d'avoir une attitude

168
00:10:46,480 --> 00:10:50,680
de compassion et de bienveillance
à l'égard de tous les êtres,

169
00:10:51,000 --> 00:10:55,120
et pas seulement les êtres humains.
Ca implique les animaux,

170
00:10:55,440 --> 00:10:58,960
les plantes...
Donc le respect de l'environnement.

171
00:10:59,280 --> 00:11:03,680
Et ça implique le respect de toutes
les grandes valeurs éthiques :

172
00:11:04,000 --> 00:11:06,200
ne pas tuer,

173
00:11:06,520 --> 00:11:08,960
et même protéger toute vie.

174
00:11:09,280 --> 00:11:12,920
Ne pas voler,
mais au contraire, être généreux.

175
00:11:13,240 --> 00:11:14,840
Euh...

176
00:11:15,160 --> 00:11:16,800
Ne pas mentir,

177
00:11:17,120 --> 00:11:19,200
mais être authentique,

178
00:11:19,520 --> 00:11:23,120
c'est-à-dire être quelqu'un
de sincère, être vrai

179
00:11:23,440 --> 00:11:26,480
dans sa communication
avec les autres.

180
00:11:26,800 --> 00:11:29,440
Ca implique aussi de respecter

181
00:11:29,760 --> 00:11:33,240
la dimension la plus profonde
de notre existence.

182
00:11:33,560 --> 00:11:36,880
Donc de ne pas s'intoxiquer,
de façon à pouvoir

183
00:11:37,200 --> 00:11:42,080
préserver la lucidité, la clarté
de l'esprit qui permet de vivre

184
00:11:42,400 --> 00:11:45,640
en harmonie
avec les valeurs fondamentales

185
00:11:45,960 --> 00:11:50,560
et de ne pas les trahir
par inattention, par négligence.

186
00:11:50,880 --> 00:11:54,960
Et donc tout ce qui permet
de maintenir la vigilance,

187
00:11:55,280 --> 00:11:57,640
la lucidité fait partie

188
00:11:57,960 --> 00:12:00,920
des valeurs
les plus importantes, à mon avis.

189
00:12:01,640 --> 00:12:03,280
Or, précisément,

190
00:12:03,600 --> 00:12:07,960
on est dans une société qui est
dominée par le désir, l'avidité...

191
00:12:08,280 --> 00:12:12,280
Une des valeurs fondamentales
du zen, c'est la liberté,

192
00:12:12,600 --> 00:12:16,600
donc être libre de ses désirs,
libre par rapport à l'avidité.

193
00:12:16,920 --> 00:12:18,840
Cette libération implique

194
00:12:19,160 --> 00:12:23,480
une capacité de désintéressement.
Mais comment être désintéressé

195
00:12:23,800 --> 00:12:27,360
si on n'a pas au fond de soi-même
une satisfaction profonde

196
00:12:27,680 --> 00:12:32,920
qui fait qu'on ne dépend plus de
l'avoir, mais qu'on est en harmonie

197
00:12:33,240 --> 00:12:36,040
avec ce que nous sommes au fond,

198
00:12:36,360 --> 00:12:38,440
ce qui nous rend heureux,

199
00:12:38,760 --> 00:12:43,120
et donc on n'éprouve plus le besoin
d'obtenir davantage de choses ?

200
00:12:43,440 --> 00:12:46,200
Ca permet de ne plus être avide,

201
00:12:46,520 --> 00:12:48,400
de devenir plus généreux,

202
00:12:48,720 --> 00:12:51,720
et je crois que ça peut contribuer

203
00:12:52,040 --> 00:12:55,040
à la pacification des relations

204
00:12:55,360 --> 00:12:57,360
avec les autres.

205
00:12:57,680 --> 00:13:01,680
Donc la paix, aussi bien
entre individus qu'entre nations,

206
00:13:02,000 --> 00:13:03,920
implique à lâcher prise

207
00:13:04,240 --> 00:13:08,840
par rapport à l'avidité, donc
à une capacité de désintéressement.

208
00:13:09,160 --> 00:13:12,680
Et pour être désintéressé,
il faut être réalisé,

209
00:13:13,000 --> 00:13:17,040
car tant qu'on n'est pas réalisé,
on vit dans le manque.

210
00:13:17,360 --> 00:13:22,000
-Merci, Roland Rech. On se retrouve
la semaine prochaine pour la suite

211
00:13:22,320 --> 00:13:24,040
de cette émission.

212
00:13:24,360 --> 00:13:28,680
Et pour compléter cette émission,
voici quelques ouvrages.

213
00:13:29,000 --> 00:13:32,280
De notre invité,
"Manuel de méditation zen".

214
00:13:32,600 --> 00:13:36,600
Il nous propose de nouvelles
traductions de textes majeurs,

215
00:13:36,920 --> 00:13:40,520
en s'appuyant sur les enseignements
de maître Dogen

216
00:13:40,840 --> 00:13:43,840
qui transmit l'esprit du zen
au 13e siècle.

217
00:13:44,160 --> 00:13:48,360
"Ce monde est tout ce que
nous avons", de Thich Nhat Hanh.

218
00:13:48,680 --> 00:13:51,680
Il nous offre
une vision saisissante

219
00:13:52,000 --> 00:13:56,400
du futur de notre planète en nous
expliquant comment en prendre soin.

220
00:13:56,720 --> 00:14:01,000
Et "Agir zen", de Robert Aitken.
Un essai passionnant et concret

221
00:14:01,320 --> 00:14:05,560
sur la place que peut tenir
la philosophie du zen au quotidien.

222
00:14:05,880 --> 00:14:10,240
L'auteur met l'accent sur le sens
de la responsabilité universelle

223
00:14:10,560 --> 00:14:13,000
dans notre société moderne.

224
00:14:13,320 --> 00:14:17,680
Vous pouvez revoir notre émission
pendant une semaine sur pluzz.fr

225
00:14:18,000 --> 00:14:21,000
Merci à tous de votre fidélité.

226
00:14:21,320 --> 00:14:23,960
A la semaine prochaine.

227
00:14:25,360 --> 00:14:30,360
Sous-titrage MFP.



 

 


Zen et crise de civilisation (2/2)
Partie 2




 

VIDÉO DE L'ÉMISSION - PRÉSENTATION - TRANSCRIPTION ÉCRITE

Dimanche 26 avril 2015 - France 2 à 8h30

Comment revenir aux fondamentaux d'une société plus humaniste, tournée vers un futur altruiste ?
Roland Rech apporte des éléments de réponses à ce qui pourrait être le défi du XXIe siècle.


Photo de l'album de Facebook

Sur Facebook article :
https://www.facebook.com/notes/maurice-gaultier/zen-et-crise-de-civilisation-par-roland-rech-dans-sagesses-bouddhistes-19-et-26-/877611365633003?pnref=lhc

 

LA VIDÉO DE L'ÉMISSION :


Revoir sur YouTube VOSTF Sous-titrée en français :
https://www.youtube.com/watch?v=2ZMa2NPI2l0 (14'55)

 


Revoir sur Dailymotion VOSTF :

Revoir en replay (6 jours) :
http://pluzz.francetv.fr/videos/sagesses_bouddhistes_,121603423.html

L'émission peut être téléchargée avec Captvty :
http://captvty.fr/


PRÉSENTATION :

Lu au lien : http://pluzz.francetv.fr/videos/sagesses_bouddhistes_,121603423.html

L'émission :

Comment revenir aux fondamentaux d'une société plus humaniste, tournée vers un futur altruiste ?
Roland Rech apporte des éléments de réponses à ce qui pourrait être le défi du XXIe siècle.


Invité : Roland Rech


AUTRES INFORMATIONS :

Lu au lien : http://www.bouddhisme-france.org/sagesses-bouddhistes/emissions-sagesses-bouddhistes/article/zen-et-crise-de-civilisation-2eme-partie.html

Sagesses Bouddhistes poursuit son dialogue avec Roland Rech, moine zen de tradition sôtô concernant la crise de civilisation engendrée par des comportements irrationnels, égoïstes et avides.
Comment revenir aux fondamentaux d’une société plus humaniste, tournée vers un futur altruiste.
Roland Rech apporte des éléments de réponses à ce qui pourrait être le défi du XXIème siècle.

Livres présentés lors de cette émission :

MANUEL DE MEDITATION - Roland Rech
Editions : Le Relié
Si la méditation est certes à la mode, il faut revenir à l’essentiel qui la fonde, le « zazen » ou méditation assise – transmise depuis le Bouddha.
Bien plus qu’une technique de méditation, le zazen était pour Maître Dôgen – la pratique-réalisation d’un éveil parfait.

L'ILLUMINATION SILENCIEUSE - Roland Yuno Rech
Editions : Yuno Kusen
Ce volume est la suite du tome I, « Le Champ de la vacuité ». Yuno Rech continue d’y commenter les instructions de Maître Wanshi pour une pratique de l’illumination silencieuse en zazen et dans la vie quotidienne.

Maître Wanshi (Hung-Chich Cheng-Chueh) vécut en Chine entre 1091 et 1157. Il était un moine de la lignée Soto (Caodong).
Il est resté célèbre pour avoir initié le zen de l’illumination silencieuse centré sur la pratique de la méditation sans objet par opposition au zen Rinzai ou les disciples sont souvent invités à méditer sur des koan.

L’ART DE LA PAIX - Un maître zen engagé dans le monde d’aujourd’hui - Bernie Glassman
Editions Albin Michel
Sur le plan individuel comme au niveau des communautés et des nations, l’urgence qui s’impose en ce début de XXI siècle tient en trois mots : faire la paix.
Mais comment concrétiser ce qui semble être une utopie ?

Ce livre n’apporte pas de réponses, car "il y a peu d’énergies dans les réponses", explique Bernie Glassman.
Le fondateur de l’ordre zen des peacemakers (les artisans de la paix) préfère rendre compte d’une expérience riche et multiforme qui, de sessions inter-religieuses de recueillement à Auschwitz en retraites dans les rues de New-York, en passant par la mise en œuvre de nombreux projets sociaux, nous invite à porter témoignage des joies et des douleurs du monde, ici et maintenant, en toute circonstance.

Un tel engagement implique l’abandon radical des idées préconçues sur soi-même, sur les autres, sur les réalités sociales.
Abandon que Bernie Glassamn a puisé dans plusieurs décennies de pratique et d’enseignement du zen, et les principes du bouddhisme trouvent là une de leurs expressions les plus originales en Occident.

L’art difficile du dépouillement peut apporter la paix et la guérison, y compris dans les situations les plus graves.
Cet homme remarquable en est le vivant témoin, comme les milliers de peacemakers, bouddhistes ou non, qui œuvrent aujourd’hui dans le monde.

QUESTION DE / N° 1
Editions : Editions Albin Michel
Questions de se consacre à chaque parution à un thème précis – dans ce N° 1, la méditation est à l’honneur avec les témoignages de personnalités qui la pratiquent et l’enseignent dont Maître Roland Rech, Matthieu Ricard, Christophe André et tant d’autres. A ne pas manquer.


Information complémentaire :

ADRESSE DU CENTRE DE ROLAND RECH :
Gyobutsu Ji, Temple zen de Nice
4 Avenue Notre-Dame, Nice
el : 04 93 80 81 49
Toutes infos : www.zen-nice.org



TRANSCRIPTION ÉCRITE DE L'ÉMISSION À PARTIR DES SOUS-TITRES :

Une transcription est aussi présentée par TéléScoop au lien :
http://telescoop.tv/browse/957896/sagesses-bouddhistes.html

TRANSCRIPTION DES SOUS-TITRES :


-Bonjour, très beau dimanche.
On est ravis de vous retrouver pour la 2e émission consacrée au bouddhisme zen et à la crise de civilisation.
On a vu la semaine dernière sur quelles valeurs elle devait se baser et quelles étaient les causes de la crise.
Comment le bouddhisme zen peut tenter de nous aider à y remédier, dans quel domaine, notamment à travers la pratique de zazen ?
Notre invité : Roland Rech.
On est ravis de vous retrouver.

-Moi aussi.

-Vous êtes un disciple de maître Deshimaru.
Vous êtes un moine zen, vous enseignez depuis 30 ans au dojo de Nice et au temple zen de la Gendronnière.
Vous dirigez toute l'année des retraites en Europe.
Pourriez-vous nous dire pourquoi l'échec des courants de pensée actuels est aussi important dans le domaine idéologique, religieux, scientifique ?
C'est un constat assez alarmant.

-Sur le plan religieux, je crois que l'échec fondamental tient au fait que les religions ont tendance à propager essentiellement des croyances, et pas suffisamment à donner les voies d'accès à l'expérience spirituelle.
C'est un problème important.
Je pense que les religions s'efforcent d'y remédier.
Le bouddhisme peut beaucoup y aider, puisque lui au contraire est basé sur la pratique de la méditation et l'expérience intérieure, les fondements de la religion.
Je crois qu'on vit dans un monde où l'expérience réelle est la chose la plus importante.
Donc par exemple les idéologies, si elles ont été trahies par la réalité.
Notamment par le fait que ceux qui ont proclamé ces idéologies, qui ont essayé de les mettre en pratique les ont trahies par leur propre comportement.
Du coup, elles ont perdu la confiance et n'ont pas abouti.
Les idéologies de libération n'ont pas abouti à une libération mais à l'aliénation, car ceux qui les mettaient en oeuvre étaient trop attachés à leur volonté de puissance, à leur propre ego, il n'y avait pas suffisamment de dimension spirituelle dans ces démarches idéologiques.
Ca a produit le contraire de ce qu'ils se proposaient d'apporter.
Quant à la science, elle n'est pas une idéologie, elle n'est pas là pour proposer des valeurs, mais c'est dommage qu'elle offre potentiellement des possibilités d'éveil considérables.
Surtout à l'époque actuelle.
Toutes les sciences, notamment la physique constatent que la matière n'existe que dans des relations d'interdépendance.
Matière égale énergie.
A l'époque du Bouddha, c'était déjà évident pour Bouddha et les gens qui méditaient avec lui.
Donc il y a un potentiel dans la science, et malheureusement, elle ne va pas jusqu'au bout.
C'est parce que les chercheurs ne font pas, en même temps que leurs recherches scientifiques, la plupart, malheureusement, une recherche intérieure, spirituelle, qui leur permettrait de faire le pas pour tirer les conséquences spirituelles et pratiques de leurs découvertes.

-En quoi le zen, et notamment la pratique de zazen, pourrait nous aider à retrouver cet esprit spirituel ?

-Je crois que quand on pratique le zazen, on est très attentif à la réalité.
Notre réalité intérieure et ce qui se passe entre nous et notre environnement.
Et on est attentif notamment au sens de ce qui se passe, on va vraiment au fond des choses.
On se contente pas d'une compréhension superficielle de la vérité, par exemple : "Je suis comme ceci ou comme cela."
On cherche à comprendre essentiellement ce qu'on est.
Si, par exemple, je ne parviens pas à saisir mon esprit, qu'est-ce que ça veut dire ?
Si quand on me demande qui je suis, je ne parviens pas à répondre profondément.
Ca implique quelque chose.
Ca implique le caractère insaisissable de mon existence, une réalisation de la vacuité, et au fond de l'interdépendance qui fait que mon existence ne peut être séparée de celle des autres et ne peut donc pas être saisie.
Cet exemple montre comment le zen pousse à aller jusqu'au bout de la découverte de la vérité.

-Examinons différents domaines dans lesquels le zen peut intervenir.
D'abord, le travail et la vie quotidienne.

-Pour beaucoup, le travail quotidien est une obligation, il faut travailler pour gagner sa vie.
Souvent, on a l'impression qu'on perd sa vie en essayant de la gagner.
Dans la pratique du zen, je l'ai déjà souligné plusieurs fois, le travail est une méditation, est une voie de réalisation de soi.
Parce qu'il implique une totale concentration de tout notre être sur ce qu'on fait si on veut bien le faire, comme un artiste accomplit une oeuvre.
On s'y donne totalement.
Ca, c'est une méditation, ça nous fait être vraiment dans l'instant présent, dans ses gestes, dans son activité.
Et surtout parce que le zen invite au désintéressement, à la mise en pratique du fait qu'on ne peut rien saisir pour son ego et que la réalité de la vie...
C'est notre interdépendance.
On actualise cela en faisant de notre travail un service et une occasion de pratiquer le service, le don aux autres.
Donc le travail permet d'apprendre à se concentrer, à être vraiment un avec ce qu'on fait, et il a une valeur éthique de service rendu, de don à la communauté.
Il prend un sens plus profond et quel qu'il soit, il a sa valeur. Il n'est pas frustrant, noble ou vulgaire.
C'est l'enseignement fondamental de la vie dans les monastères zen.

-La relation à la nature est importante.

-Etre en contact avec sa propre nature, c'est réaliser notre non-séparation d'avec la nature, que nous faisons partie de cette nature.
Un des problèmes de la civilisation occidentale, c'est qu'elle est fondée sur le dualisme.
Le corps et l'esprit, soi et les autres, soi et la nature.
La nature est conçue par l'ego humain comme ce qui est à sa disposition pour en profiter, l'exploiter, l'utiliser pour son bien-être, pour s'enrichir ou pour survivre.
Mais il n'y a pas cette notion de communion avec la nature.
J'ai été frappé d'entendre dire récemment qu'il y a "le business de la nature, maintenant".
On se donne le droit de polluer à condition d'acheter les actions d'une société qui, elle, fait du bien à la nature.
C'est incroyable comment l'avidité peut tout polluer.
Prenons conscience de ça, le zen nous rendant très vigilant, qu'est-ce qui nous anime, comment on fonctionne au niveau de notre esprit ?
Il peut prévenir ces déformations.

-Il y a un autre domaine qui me semble très important,
c'est la relation entre soi et ce qui nous transcende.
C'est aussi un domaine dans lequel le zen peut intervenir.

-Oui, parce que ce qui nous transcende, c'est ce qui est au-delà de soi, ce qui vise la dimension religieuse.
Je crois que l'être humain a besoin d'être dépassé.
Il ne peut pas se suffire à lui-même.
Parce que ce qui constitue notre ego est une construction mentale, donc quelque chose de forcément limité et d'un peu artificiel.
Et qui repose sur une réalité beaucoup plus profonde.
Cette réalité, c'est l'unité avec ce qui nous dépasse.
Avec les autres et la nature, mais aussi avec la dimension spirituelle qu'on peut appeler Dieu, Allah, Bouddha, la nature de Bouddha.
C'est-à-dire ce qui se révèle à nous quand on abandonne notre identification à notre petit ego et qu'on découvre un horizon plus vaste dont on fait partie, une nature qui est aussi en nous, mais qui est la véritable nature de l'existence.
La découverte de ça nous donne un esprit spacieux, vaste, qui s'harmonise plus avec la réalité profonde de notre être, et qui nous fait vivre à l'aise, beaucoup plus heureux.
Et par rapport à la dimension religieuse, c'est la vocation des religions d'inviter l'être humain à être plus modeste, moins égocentrique, moins orgueilleux, en s'inclinant devant ce qui le dépasse.
Les prosternations sont beaucoup pratiquées dans toutes les religions, dans le zen, dans l'islam.
C'est vraiment se rendre compte qu'il y a une dimension de l'existence qui nous dépasse et qui nous est la plus intérieure.
C'est ce que tous les mystiques découvrent, et je crois que c'est ce qu'on a besoin de réaliser, et dans quoi cet être existe et se manifeste partout.
Dans le zen, on parle de l'enseignement des êtres inanimés.
Avec quelqu'un qui pratique le zazen, un esprit assez ouvert, éveillé, pour recevoir la vérité qui se manifeste partout autour de lui, qui nous dépasse
et nous est intérieure.

-Cela revient-il à dire qu'il faut retrouver l'esprit spirituel voire religieux au-delà même des religions ?

-Oui. C'est ce que tentait de faire le Bouddha en étant critique par rapport aux religions de son époque.
Parce qu'elles étaient basées sur des croyances, donc rendaient l'esprit étroit et limité.
Les fondateurs de religions ont toujours eu cette intuition de l'au-delà, de quelque chose qui nous dépasse profondément.
Mais les gens qui les ont suivis ont réduit cette expérience spirituelle en l'enfermant dans des dogmes, dans des pratiques rituelles, en en faisant quelque chose de limité.
Ca, c'est regrettable.
La crise de notre civilisation, c'est aussi la crise des religions.
Les religions, c'est ce qui donne à l'être humain sa dimension.
Mais elles ont trahi leur message initial pour la plupart, sauf pour ceux qui ont une approche mystique de la religion, mais c'est pas la majorité.
C'est là que le zen peut aider.
Il invite à la recherche intérieure.

-A l'expérience.

-A l'expérience intérieure.
Donc il redonne ainsi une véritable dimension spirituelle aux croyances religieuses.
C'est pourquoi des moines catholiques pratiquent le zazen.
Dans nos dojos zen, on a des gens de toutes les religions, et même des athées.
La pratique du zen a quelque chose d'universel, c'est une invitation à l'intériorité, à découvrir ce qui au fond de nous est universel, ce qui nous relie aux autres, à la transcendance, ce avec quoi les êtres humains ont toujours cherché à se relier, depuis les 1ers philosophes grecs.

-Merci, Roland Rech, de nous avoir accompagnés durant ces émissions.

-Merci beaucoup.

-Pour compléter cette émission, voici quelques ouvrages.
"Manuel de méditation zen", de R. Rech, aux éditions du Relié.
Avec de nouvelles traductions, des commentaires de textes majeurs.
Il s'appuie sur les enseignements de maître Dogen, qui a transmis l'esprit et la pratique du zen de la Chine au Japon au 13e siècle.
"L'illumination silencieuse", de R. Rech, aux éditions le Relié, sur l'enseignement de maître Wanshi, moine du 11e de l'école zen Soto.
Il a initié le zen de l'illumination silencieuse, centré sur la méditation sans objet.
De B. Glassman, "L'art de la paix", un maître zen engagé dans le monde actuel, chez Albin Michel.
Un des 1ers numéros de la nouvelle formule de "Question de", chez Albin Michel, est consacré à la méditation, avec notre invité.
Revoyez l'émission pendant une semaine sur le site de France 2 : Pluzz.fr
Très beau dimanche.


Sous-titrage MFP.

SOUS-TITRES - CHRONOLOGIE :

1
00:00:00,160 --> 00:00:18,600
...

2
00:00:20,520 --> 00:00:24,520
-Bonjour, très beau dimanche.
On est ravis de vous retrouver

3
00:00:24,840 --> 00:00:28,080
pour la 2e émission
consacrée au bouddhisme zen

4
00:00:28,400 --> 00:00:32,160
et à la crise de civilisation.
On a vu la semaine dernière

5
00:00:32,480 --> 00:00:36,280
sur quelles valeurs elle devait
se baser et quelles étaient

6
00:00:36,600 --> 00:00:40,520
les causes de la crise. Comment
le bouddhisme zen peut tenter

7
00:00:40,840 --> 00:00:43,080
de nous aider à y remédier,

8
00:00:43,400 --> 00:00:47,280
dans quel domaine, notamment
à travers la pratique de zazen ?

9
00:00:47,600 --> 00:00:49,840
Notre invité : Roland Rech.

10
00:00:50,160 --> 00:00:53,240
On est ravis de vous retrouver.
-Moi aussi.

11
00:00:53,560 --> 00:00:56,640
-Vous êtes un disciple
de maître Deshimaru.

12
00:00:56,960 --> 00:00:59,720
Vous êtes un moine zen,
vous enseignez

13
00:01:00,040 --> 00:01:05,320
depuis 30 ans au dojo de Nice et
au temple zen de la Gendronnière.

14
00:01:05,640 --> 00:01:09,160
Vous dirigez toute l'année
des retraites en Europe.

15
00:01:09,480 --> 00:01:14,000
Pourriez-vous nous dire pourquoi
l'échec des courants de pensée

16
00:01:14,320 --> 00:01:20,120
actuels est aussi important
dans le domaine idéologique,

17
00:01:20,440 --> 00:01:25,520
religieux, scientifique ?
C'est un constat assez alarmant.

18
00:01:27,280 --> 00:01:31,600
-Sur le plan religieux,
je crois que l'échec fondamental

19
00:01:32,360 --> 00:01:37,280
tient au fait que les religions
ont tendance à propager

20
00:01:37,600 --> 00:01:41,480
essentiellement des croyances,
et pas suffisamment à donner

21
00:01:41,800 --> 00:01:45,080
les voies d'accès
à l'expérience spirituelle.

22
00:01:47,640 --> 00:01:51,200
C'est un problème important.
Je pense que les religions

23
00:01:51,520 --> 00:01:56,040
s'efforcent d'y remédier. Le
bouddhisme peut beaucoup y aider,

24
00:01:56,360 --> 00:02:00,480
puisque lui au contraire est basé
sur la pratique de la méditation

25
00:02:00,800 --> 00:02:04,640
et l'expérience intérieure,
les fondements de la religion.

26
00:02:04,960 --> 00:02:08,520
Je crois qu'on vit dans
un monde où l'expérience réelle

27
00:02:08,840 --> 00:02:11,720
est la chose la plus importante.

28
00:02:12,040 --> 00:02:15,760
Donc par exemple les idéologies,
si elles ont été trahies

29
00:02:16,080 --> 00:02:17,760
par la réalité.

30
00:02:18,080 --> 00:02:22,200
Notamment par le fait que ceux
qui ont proclamé ces idéologies,

31
00:02:22,560 --> 00:02:25,560
qui ont essayé
de les mettre en pratique

32
00:02:25,880 --> 00:02:30,080
les ont trahies
par leur propre comportement.

33
00:02:31,200 --> 00:02:34,920
Du coup, elles ont perdu
la confiance et n'ont pas abouti.

34
00:02:35,240 --> 00:02:37,560
Les idéologies de libération

35
00:02:37,880 --> 00:02:41,280
n'ont pas abouti à une libération
mais à l'aliénation,

36
00:02:41,600 --> 00:02:44,320
car ceux
qui les mettaient en oeuvre

37
00:02:44,640 --> 00:02:48,400
étaient trop attachés
à leur volonté de puissance,

38
00:02:48,760 --> 00:02:51,440
à leur propre ego,
il n'y avait pas

39
00:02:51,880 --> 00:02:55,520
suffisamment
de dimension spirituelle

40
00:02:56,920 --> 00:03:00,760
dans ces démarches idéologiques.
Ca a produit le contraire

41
00:03:01,080 --> 00:03:03,880
de ce qu'ils se proposaient
d'apporter.

42
00:03:04,200 --> 00:03:07,480
Quant à la science,
elle n'est pas une idéologie,

43
00:03:07,800 --> 00:03:11,200
elle n'est pas là
pour proposer des valeurs,

44
00:03:11,520 --> 00:03:15,120
mais c'est dommage
qu'elle offre potentiellement

45
00:03:15,480 --> 00:03:18,400
des possibilités d'éveil
considérables.

46
00:03:18,720 --> 00:03:21,680
Surtout à l'époque actuelle.

47
00:03:22,000 --> 00:03:26,560
Toutes les sciences, notamment la
physique constatent que la matière

48
00:03:26,880 --> 00:03:31,080
n'existe que dans des relations
d'interdépendance.

49
00:03:31,400 --> 00:03:36,400
Matière égale énergie. A l'époque
du Bouddha, c'était déjà évident

50
00:03:36,720 --> 00:03:39,040
pour Bouddha et les gens

51
00:03:39,360 --> 00:03:42,720
qui méditaient avec lui.
Donc il y a un potentiel

52
00:03:43,040 --> 00:03:46,080
dans la science,
et malheureusement,

53
00:03:46,400 --> 00:03:50,360
elle ne va pas jusqu'au bout.
C'est parce que les chercheurs

54
00:03:50,680 --> 00:03:55,120
ne font pas, en même temps que
leurs recherches scientifiques,

55
00:03:55,440 --> 00:03:57,840
la plupart, malheureusement,

56
00:03:58,160 --> 00:04:02,280
une recherche intérieure,
spirituelle, qui leur permettrait

57
00:04:02,600 --> 00:04:06,200
de faire le pas pour tirer
les conséquences spirituelles

58
00:04:06,520 --> 00:04:09,160
et pratiques de leurs découvertes.

59
00:04:09,480 --> 00:04:13,320
-En quoi le zen, et notamment
la pratique de zazen, pourrait

60
00:04:13,640 --> 00:04:17,480
nous aider à retrouver
cet esprit spirituel ?

61
00:04:18,160 --> 00:04:23,120
-Je crois que quand on pratique
le zazen, on est très attentif

62
00:04:24,160 --> 00:04:27,040
à la réalité.
Notre réalité intérieure

63
00:04:27,360 --> 00:04:30,840
et ce qui se passe
entre nous et notre environnement.

64
00:04:31,160 --> 00:04:35,400
Et on est attentif notamment
au sens de ce qui se passe,

65
00:04:35,720 --> 00:04:38,520
on va vraiment au fond des choses.

66
00:04:38,840 --> 00:04:42,320
On se contente pas
d'une compréhension superficielle

67
00:04:42,640 --> 00:04:43,920
de la vérité,

68
00:04:44,240 --> 00:04:47,480
par exemple : "Je suis
comme ceci ou comme cela."

69
00:04:47,800 --> 00:04:51,600
On cherche à comprendre
essentiellement ce qu'on est.

70
00:04:51,920 --> 00:04:55,800
Si, par exemple, je ne parviens pas
à saisir mon esprit,

71
00:04:56,120 --> 00:05:00,800
qu'est-ce que ça veut dire ? Si
quand on me demande qui je suis,

72
00:05:01,120 --> 00:05:04,160
je ne parviens pas
à répondre profondément.

73
00:05:04,480 --> 00:05:06,840
Ca implique quelque chose.

74
00:05:07,160 --> 00:05:10,760
Ca implique le caractère
insaisissable de mon existence,

75
00:05:11,080 --> 00:05:15,600
une réalisation de la vacuité,
et au fond de l'interdépendance

76
00:05:15,920 --> 00:05:20,920
qui fait que mon existence ne peut
être séparée de celle des autres

77
00:05:21,240 --> 00:05:25,400
et ne peut donc pas être saisie.
Cet exemple montre comment le zen

78
00:05:25,720 --> 00:05:29,680
pousse à aller jusqu'au bout
de la découverte de la vérité.

79
00:05:30,000 --> 00:05:33,440
-Examinons différents domaines
dans lesquels le zen

80
00:05:33,760 --> 00:05:38,760
peut intervenir. D'abord,
le travail et la vie quotidienne.

81
00:05:39,080 --> 00:05:42,720
-Pour beaucoup, le travail
quotidien est une obligation,

82
00:05:43,040 --> 00:05:45,920
il faut travailler
pour gagner sa vie.

83
00:05:46,240 --> 00:05:49,320
Souvent, on a l'impression
qu'on perd sa vie

84
00:05:49,640 --> 00:05:53,200
en essayant de la gagner.
Dans la pratique du zen,

85
00:05:53,520 --> 00:05:56,320
je l'ai déjà souligné
plusieurs fois,

86
00:05:56,640 --> 00:06:02,280
le travail est une méditation, est
une voie de réalisation de soi.

87
00:06:02,600 --> 00:06:04,920
Parce qu'il implique

88
00:06:05,240 --> 00:06:09,480
une totale concentration de tout
notre être sur ce qu'on fait

89
00:06:09,800 --> 00:06:13,520
si on veut bien le faire, comme
un artiste accomplit une oeuvre.

90
00:06:13,840 --> 00:06:16,120
On s'y donne totalement.

91
00:06:16,440 --> 00:06:19,880
Ca, c'est une méditation,
ça nous fait être vraiment

92
00:06:20,200 --> 00:06:25,000
dans l'instant présent, dans
ses gestes, dans son activité.

93
00:06:26,400 --> 00:06:30,040
Et surtout parce que le zen
invite au désintéressement,

94
00:06:30,360 --> 00:06:34,040
à la mise en pratique du fait
qu'on ne peut rien saisir

95
00:06:34,360 --> 00:06:36,320
pour son ego

96
00:06:36,640 --> 00:06:40,520
et que la réalité de la vie...
C'est notre interdépendance.

97
00:06:40,840 --> 00:06:45,600
On actualise cela en faisant
de notre travail un service

98
00:06:45,920 --> 00:06:47,200
et une occasion

99
00:06:47,520 --> 00:06:50,600
de pratiquer le service,
le don aux autres.

100
00:06:50,920 --> 00:06:54,200
Donc le travail permet
d'apprendre à se concentrer,

101
00:06:54,520 --> 00:06:56,200
à être vraiment un

102
00:06:56,520 --> 00:07:01,480
avec ce qu'on fait, et il a
une valeur éthique de service

103
00:07:01,800 --> 00:07:05,760
rendu, de don à la communauté.
Il prend un sens plus profond

104
00:07:06,080 --> 00:07:09,360
et quel qu'il soit,
il a sa valeur. Il n'est pas

105
00:07:09,680 --> 00:07:14,920
frustrant, noble ou vulgaire.
C'est l'enseignement fondamental

106
00:07:15,240 --> 00:07:19,040
de la vie dans les monastères zen.
-La relation à la nature

107
00:07:19,360 --> 00:07:20,800
est importante.

108
00:07:21,120 --> 00:07:24,600
-Etre en contact avec
sa propre nature, c'est réaliser

109
00:07:24,920 --> 00:07:27,720
notre non-séparation
d'avec la nature,

110
00:07:28,040 --> 00:07:31,000
que nous faisons partie
de cette nature.

111
00:07:31,320 --> 00:07:34,600
Un des problèmes
de la civilisation occidentale,

112
00:07:34,920 --> 00:07:37,120
c'est qu'elle est fondée

113
00:07:37,440 --> 00:07:42,360
sur le dualisme. Le corps et
l'esprit, soi et les autres,

114
00:07:42,680 --> 00:07:46,240
soi et la nature. La nature
est conçue par l'ego humain

115
00:07:46,560 --> 00:07:50,640
comme ce qui est à sa disposition
pour en profiter, l'exploiter,

116
00:07:50,960 --> 00:07:54,960
l'utiliser pour son bien-être,
pour s'enrichir

117
00:07:55,280 --> 00:07:59,200
ou pour survivre. Mais il n'y a
pas cette notion de communion

118
00:07:59,520 --> 00:08:05,120
avec la nature. Les artistes, les
poètes, les mystiques ont ce sens.

119
00:08:05,440 --> 00:08:09,360
J'ai été frappé
d'entendre dire récemment

120
00:08:09,680 --> 00:08:13,280
qu'il y a "le business
de la nature, maintenant".

121
00:08:13,600 --> 00:08:16,080
On se donne le droit de polluer

122
00:08:16,400 --> 00:08:20,840
à condition d'acheter les actions
d'une société qui, elle, fait

123
00:08:21,160 --> 00:08:22,720
du bien à la nature.

124
00:08:23,040 --> 00:08:28,280
C'est incroyable comment
l'avidité peut tout polluer.

125
00:08:28,600 --> 00:08:33,120
Prenons conscience de ça,
le zen nous rendant très vigilant,

126
00:08:33,440 --> 00:08:36,920
qu'est-ce qui nous anime,
comment on fonctionne

127
00:08:37,240 --> 00:08:42,320
au niveau de notre esprit ?
Il peut prévenir ces déformations.

128
00:08:42,920 --> 00:08:46,400
-Il y a un autre domaine
qui me semble très important,

129
00:08:46,720 --> 00:08:50,280
c'est la relation entre soi
et ce qui nous transcende.

130
00:08:50,600 --> 00:08:54,480
C'est aussi un domaine dans lequel
le zen peut intervenir.

131
00:08:54,800 --> 00:08:58,440
-Oui, parce que ce qui nous
transcende, c'est ce qui est

132
00:08:58,760 --> 00:09:02,200
au-delà de soi, ce qui vise
la dimension religieuse.

133
00:09:02,520 --> 00:09:06,960
Je crois que l'être humain
a besoin d'être dépassé.

134
00:09:07,280 --> 00:09:10,880
Il ne peut pas
se suffire à lui-même.

135
00:09:11,200 --> 00:09:15,720
Parce que ce qui constitue notre
ego est une construction mentale,

136
00:09:16,040 --> 00:09:20,240
donc quelque chose de forcément
limité et d'un peu artificiel.

137
00:09:20,560 --> 00:09:25,120
Et qui repose sur une réalité
beaucoup plus profonde.

138
00:09:25,440 --> 00:09:29,000
Cette réalité, c'est l'unité
avec ce qui nous dépasse.

139
00:09:29,320 --> 00:09:31,080
Avec les autres

140
00:09:31,400 --> 00:09:37,080
et la nature, mais aussi
avec la dimension spirituelle

141
00:09:37,400 --> 00:09:41,080
qu'on peut appeler Dieu,
Allah, Bouddha,

142
00:09:41,400 --> 00:09:45,280
la nature de Bouddha. C'est-à-dire
ce qui se révèle à nous

143
00:09:45,600 --> 00:09:49,320
quand on abandonne notre
identification à notre petit ego

144
00:09:49,640 --> 00:09:51,120
et qu'on découvre

145
00:09:51,440 --> 00:09:54,440
un horizon plus vaste
dont on fait partie,

146
00:09:55,160 --> 00:09:58,600
une nature qui est aussi en nous,

147
00:09:58,960 --> 00:10:02,280
mais qui est la véritable
nature de l'existence.

148
00:10:02,600 --> 00:10:07,480
La découverte de ça nous donne
un esprit spacieux, vaste,

149
00:10:07,800 --> 00:10:10,520
qui s'harmonise plus
avec la réalité

150
00:10:10,840 --> 00:10:14,360
profonde de notre être,
et qui nous fait vivre à l'aise,

151
00:10:14,680 --> 00:10:19,760
beaucoup plus heureux. Et par
rapport à la dimension religieuse,

152
00:10:20,080 --> 00:10:24,640
c'est la vocation des religions
d'inviter l'être humain

153
00:10:26,080 --> 00:10:30,760
à être plus modeste, moins
égocentrique, moins orgueilleux,

154
00:10:31,080 --> 00:10:34,520
en s'inclinant
devant ce qui le dépasse.

155
00:10:34,840 --> 00:10:38,280
Les prosternations
sont beaucoup pratiquées

156
00:10:38,600 --> 00:10:42,720
dans toutes les religions,
dans le zen, dans l'islam.

157
00:10:43,040 --> 00:10:46,680
C'est vraiment se rendre compte
qu'il y a une dimension

158
00:10:47,000 --> 00:10:49,400
de l'existence qui nous dépasse

159
00:10:49,720 --> 00:10:53,080
et qui nous est
la plus intérieure.

160
00:10:53,400 --> 00:10:56,440
C'est ce que tous
les mystiques découvrent,

161
00:10:56,760 --> 00:11:00,680
et je crois que c'est
ce qu'on a besoin de réaliser.

162
00:11:01,000 --> 00:11:05,080
Cette communion entre ce qui est
au plus profond de nous,

163
00:11:05,400 --> 00:11:08,400
notre être profond,
et ce qui nous entoure

164
00:11:08,720 --> 00:11:12,280
et dans quoi cet être
existe et se manifeste partout.

165
00:11:12,600 --> 00:11:16,320
Dans le zen, on parle de
l'enseignement des êtres inanimés.

166
00:11:16,640 --> 00:11:18,640
Avec quelqu'un qui pratique

167
00:11:18,960 --> 00:11:21,920
le zazen,
un esprit assez ouvert, éveillé,

168
00:11:22,240 --> 00:11:26,280
pour recevoir la vérité qui se
manifeste partout autour de lui,

169
00:11:26,600 --> 00:11:29,760
qui nous dépasse
et nous est intérieure.

170
00:11:30,080 --> 00:11:34,160
-Cela revient-il à dire qu'il faut
retrouver l'esprit spirituel

171
00:11:34,480 --> 00:11:36,160
voire religieux

172
00:11:36,480 --> 00:11:40,040
au-delà même des religions ?
-Oui. C'est ce que tentait

173
00:11:40,360 --> 00:11:43,720
de faire le Bouddha
en étant critique par rapport

174
00:11:44,040 --> 00:11:48,120
aux religions de son époque.
Parce qu'elles étaient basées

175
00:11:48,560 --> 00:11:50,080
sur des croyances,

176
00:11:50,400 --> 00:11:53,800
donc rendaient l'esprit
étroit et limité.

177
00:11:54,120 --> 00:11:58,280
Les fondateurs de religions
ont toujours eu cette intuition

178
00:11:58,600 --> 00:12:02,360
de l'au-delà, de quelque chose
qui nous dépasse profondément.

179
00:12:02,680 --> 00:12:05,640
Mais les gens qui les ont suivis
ont réduit

180
00:12:05,960 --> 00:12:08,080
cette expérience spirituelle

181
00:12:08,400 --> 00:12:12,400
en l'enfermant dans des dogmes,
dans des pratiques rituelles,

182
00:12:12,720 --> 00:12:15,400
en en faisant
quelque chose de limité.

183
00:12:15,720 --> 00:12:20,640
Ca, c'est regrettable.
La crise de notre civilisation,

184
00:12:20,960 --> 00:12:23,640
c'est aussi
la crise des religions.

185
00:12:23,960 --> 00:12:28,040
Les religions, c'est ce qui donne
à l'être humain sa dimension.

186
00:12:28,360 --> 00:12:31,280
Mais elles ont trahi
leur message initial

187
00:12:31,600 --> 00:12:35,520
pour la plupart, sauf pour ceux
qui ont une approche mystique

188
00:12:35,840 --> 00:12:38,920
de la religion,
mais c'est pas la majorité.

189
00:12:39,240 --> 00:12:43,520
C'est là que le zen peut aider. Il
invite à la recherche intérieure.

190
00:12:43,840 --> 00:12:48,200
-A l'expérience.
-A l'expérience intérieure.

191
00:12:48,520 --> 00:12:52,240
Donc il redonne ainsi une
véritable dimension spirituelle

192
00:12:52,560 --> 00:12:57,520
aux croyances religieuses. C'est
pourquoi des moines catholiques

193
00:12:57,840 --> 00:13:01,360
pratiquent le zazen.
Dans nos dojos zen, on a des gens

194
00:13:01,680 --> 00:13:03,840
de toutes les religions,

195
00:13:04,160 --> 00:13:10,040
et même des athées. La pratique du
zen a quelque chose d'universel,

196
00:13:10,360 --> 00:13:13,160
c'est une invitation
à l'intériorité,

197
00:13:13,480 --> 00:13:18,120
à découvrir ce qui au fond de nous
est universel, ce qui nous relie

198
00:13:18,440 --> 00:13:22,360
aux autres, à la transcendance,
ce avec quoi les êtres humains

199
00:13:22,680 --> 00:13:26,800
ont toujours cherché à se relier,
depuis les 1ers philosophes grecs.

200
00:13:27,120 --> 00:13:31,120
-Merci, Roland Rech, de nous avoir
accompagnés durant ces émissions.

201
00:13:31,440 --> 00:13:33,280
-Merci beaucoup.

202
00:13:34,480 --> 00:13:38,120
-Pour compléter cette émission,
voici quelques ouvrages.

203
00:13:39,480 --> 00:13:43,480
"Manuel de méditation zen",
de R. Rech, aux éditions du Relié.

204
00:13:43,800 --> 00:13:47,880
Avec de nouvelles traductions, des
commentaires de textes majeurs.

205
00:13:48,200 --> 00:13:52,200
Il s'appuie sur les enseignements
de maître Dogen, qui a transmis

206
00:13:52,520 --> 00:13:56,640
l'esprit et la pratique du zen de
la Chine au Japon au 13e siècle.

207
00:13:56,960 --> 00:14:01,040
"L'illumination silencieuse",
de R. Rech, aux éditions le Relié,

208
00:14:01,360 --> 00:14:05,200
sur l'enseignement de maître
Wanshi, moine du 11e de l'école

209
00:14:05,520 --> 00:14:09,600
zen Soto. Il a initié le zen de
l'illumination silencieuse, centré

210
00:14:09,920 --> 00:14:14,000
sur la méditation sans objet. De
B. Glassman, "L'art de la paix",

211
00:14:14,320 --> 00:14:18,280
un maître zen engagé dans le monde
actuel, chez Albin Michel.

212
00:14:18,600 --> 00:14:22,440
Un des 1ers numéros de la nouvelle
formule de "Question de",

213
00:14:22,760 --> 00:14:24,200
chez Albin Michel,

214
00:14:25,040 --> 00:14:28,120
est consacré à la méditation,
avec notre invité.

215
00:14:28,440 --> 00:14:32,520
Revoyez l'émission pendant une
semaine sur le site de France 2 :

216
00:14:32,840 --> 00:14:34,520
Très beau dimanche.

217
00:14:35,560 --> 00:14:40,560
Sous-titrage MFP.



 

 

 

Retour ACCUEIL      Retour SOMMAIRE          Retour Télé_SANTE          Retour SAGESSES BOUDDHISTES