Télévision : émissions SAGESSES BOUDDHISTES - Dossier relatif aux émissions de France 2 "SAGESSES BOUDDHISTES", avec ou sans sous-titres et avec une transcription écrite pour la plupart de ces émissions. L'émission est présentée chaque dimanche de 8h30 à 8h45.
Retour ACCUEIL      Retour SOMMAIRE          Retour Télé_SANTE

TV - SAGESSES BOUDDHISTES - émissions Télévision France 2
Que signifie être bouddhiste aujourd'hui ?

PRÉSENTATION

* VIDÉOS DES ÉMISSIONS "SAGESSES BOUDDHISTES" :

01.06.2014 : Que signifie être bouddhiste aujourd'hui ? réflexions d'un jeune maître occidental
Rencontre avec Thinley Rimpoché, un jeune maître occidental reconnu tulku - c'est-à-dire comme étant la réincarnation d'un grand maître - dès l'âge de trois ans, par le XVIe Karmapa et Kalou Rimpoché. Il souhaite partager son expérience de la philosophie et de la pratique bouddhistes afin d'apporter une meilleure compréhension du bouddhisme à bon nombre d'Occidentaux qui en suivent les préceptes.

 

PRÉSENTATION :

Dossier relatif aux émissions de télévision "Sagesses bouddhistes", avec une transcription écrite.

L'émission " Sagesses Bouddhistes" est présentée chaque dimanche sur France 2 de 8h30 à 8h45.

 


VIDÉOS SAGESSES BOUDDHISTES :

Les vidéos sont sur Youtube au lien :
https://www.youtube.com/user/mauricegaultier

o O o


Replay sur France 2 :
http://www.france2.fr/emissions/les-chemins-de-la-foi

Replay sur Pluzz.fr :
http://pluzz.francetv.fr/videos/sagesses_bouddhistes.html


o O o

Toutes les vidéos, sur Youtube, depuis septembre 2010 avec la Sangha des Colibris au lien :
http://www.youtube.com/user/colibris67

 

Toutes les vidéos, sur Dailymotion, depuis 2008 avec vchristophe :
http://www.dailymotion.com/vchristophe

 

D'autres vidéos au site de Mickaël (Bordeaux) :
http://www.dailymotion.com/user/sakiamuni/1


o O o

 

Site de l'UBF (Union Bouddhiste de France) :
http://www.bouddhisme-france.org/ et plus particulièrement :
http://www.bouddhisme-france.org/sagesses-bouddhistes/emissions-sagesses-bouddhistes/ : les émissions diffusées, les livres présentés...

 

Forum Bouddhiste : L'Arbre des Refuges :
http://www.larbredesrefuges.com/




SOUS-TITRES et TRANSCRIPTION ÉCRITE DES SOUS-TITRES

Les présentes transcriptions écrites sont faites avec l'aide des sous-titres.

 

Vous pouvez aussi voir l'émission sous 7 jours avec les sous-titres
en activant les sous-titres dans la barre de défilement au lien :
http://pluzz.francetv.fr/videos/sagesses_bouddhistes.html
(roue crantée "plus d'options" et cliquer sur "sous-titres")


Remarques :
Le site "Télé Scoop" présente une transcription écrite des émissions "Sagesses bouddhistes" au lien :
http://telescoop.tv/search/?q=Sagesses+bouddhistes&ref=home


Il existe aussi dans le site de l'UBF ("Union Bouddhiste de France" ) des archives depuis 1997 au lien :
http://www.bouddhisme-france.org/archives/voix_bouddhistes/ où sont présentés quelques extraits des émissions Sagesses Bouddhistes.
Voici à ce lien quels thèmes sont ainsi présentés : #archives_u_b_f



 


ÉMISSIONS SAGESSES BOUDDHISTES sur France 2 :

Que signifie être bouddhiste aujourdhui ?
réflexions d'un jeune maître occidental

 

VIDÉO DE L'ÉMISSION - PRÉSENTATION - TRANSCRIPTION ÉCRITE - AUTRES INFORMATIONS

Dimanche 1er juin 2014 - France 2 à 8h30


Photo de l'album de Facebook

LA VIDÉO DE L'ÉMISSION :

Revoir sur Youtube (VFSTF) :
https://www.youtube.com/watch?v=BFl_Osod_9s (14'54 )

 

Revoir en replay (6 jours) :
http://www.france2.fr/emissions/les-chemins-de-la-foi
ou
http://pluzz.francetv.fr/videos/sagesses_bouddhistes.html


PRÉSENTATION :

Que signifie être bouddhiste aujourd'hui : réflexions d'un jeune maître occidental

Sagesses Bouddhistes reçoit Thinley Rimpoché, un jeune maître occidental reconnu tulku, c’est à dire comme étant la réincarnation d’un grand maître, ce, dès l’âge de trois ans, par le XVIème Karmapa et Kalou Rimpoché.
Il souhaite partager son expérience de la philosophie et de la pratique bouddhistes afin d’apporter une meilleure compréhension du bouddhisme à bon nombre d’occidentaux qui en suivent les préceptes.

Invité : Karma Thinley Rimpoché 
Émission présentée par : Aurélie Godefroy

 

TRANSCRIPTION ÉCRITE DE L'ÉMISSION :

- A. Tempier: "Sagesses Bouddhistes" accueille un jeune maître occidental, Thinley Rimpotché, qui nous parle de sa compréhension du bouddhisme.

-Bonjour à tous.
Bienvenue sur le plateau de "Sagesses bouddhistes" pour une émission peu ordinaire.
Nous accueillons Thinley Rimpotché reconnu comme tulkou, réincarnation d'un grand maître, dès ses 3 ans par le 16ème karmapa et le précédent Kalou Rimpotché.
Il est le rare occidental de ce rang dans l'ordre Karma Kagyu, l'une des 4 lignées majeures de transmission du bouddhisme.
Il nous parlera du bouddhisme d'aujourd'hui dans sa philosophie comme dans sa pratique.
Quelles sont les caractéristiques spécifiques au bouddhisme ?
De quels a priori souffre-t-il ?
Quelle conduite adopter?
C'est ce que nous allons voir avec notre invité. Thinley Rimpotché, bonjour.

-Bonjour.

-Vous enseignez dans des centres bouddhistes et des universités aux Etats-Unis, en Asie et en Europe, tout en continuant votre pratique personnelle, essentielle pour vous.
Et vous consacrez beaucoup de temps a des travaux de traduction en n'ayant de cesse d'approfondir votre compréhension du bouddhisme.
Avant d'entrer plus profondément dans le thème de l'émission, pourriez-vous revenir avec nous sur votre parcours plutôt original ?

-Oui. C'est assez original.
Tout a commencé avec mes parents qui sont devenus bouddhistes.
Ils font partie de la première génération des bouddhistes occidentaux.
Mon père a rencontré le 16ème karmapa lors de sa 1re visite en Europe, dans le milieu des années 70.
Et suite à cette rencontre, il m'a emmené moi et ma mère en voyage en Asie, pour rencontrer le 16e karmapa.
C'est alors aussi que nous avons rencontré le vénérable Kalou Rimpotché.
Et j'ai été par la suite amené à voir le 16ème karmapa.
Donc pour faire une longue histoire courte, assez spontanément, alors que le 16ème karmapa était un homme d'une grande présence, je suis allé auprès de lui.
Et je me suis assis naturellement sur ses genoux.
Et il m'a transmis spontanément le refuge bouddhique et par la suite, m'a reconnu en tant que tulkou.
Tout a commencé à partir de là.

-Et vous avez suivi Kalou Rimpotché pour votre formation de tulkou.

-Mes parents avaient une grande dévotion pour Kalou Rimpotché et une très grande confiance en lui.
Donc c'est naturellement à lui qu'ils m'ont confié pour mon éducation bouddhique.
Et donc très jeune, à partir de 3 ans, j'ai passé du temps avec Kalou Rimpotché.
Il avait une très grande affection pour moi.
Et il m'a emmené dans tous ses voyages.
Et j'ai eu le privilège d'écouter ses enseignements, d'être auprès de lui durant une dizaine d'années.

-Puis il vous envoie en France, à Montchardon, chez Lama Teunsang.

-Voilà. Il a souhaité que je puisse aussi suivre une formation occidentale traditionnelle.
Donc pour faire cela, il était plus approprié d'être en Europe.
Et donc un de ses disciples, Lama Teunsang, avait la confiance, donc il a voulu que je sois avec lui pour pouvoir aussi continuer d'étudier les textes traditionnels bouddhiques.
Donc j'ai ensuite vécu à Montchardon, dans l'Isère.

-Et alors, vous-même, ensuite vous avez souhaité approfondir ces études philosophiques en Occident.
Pourquoi c'était si important pour vous ?

-Après être resté à Montchardon, je suis retourné étudier en Inde, par exemple auprès de l'abbé du monastère du karmapa et d'autres érudits bouddhiques.
Et je suis venu en France, à Paris, pour suivre une éducation en philosophie.
Et je voulais aussi connaître l'approche des études bouddhiques dans le cadre scientifique.
Donc j'ai aussi étudié l'histoire du bouddhisme, du Tibet, etcetera, à Paris.

-Revenons au thème de l'émission.
Vous avez souhaité parler du bouddhisme, ce que l'on entend par bouddhisme.
Pourquoi avoir voulu aborder ce thème ? Y a-t-il beaucoup d'a priori sur le bouddhisme ?

-Oui. En fait, je ne sais pas si on peut dire beaucoup d'a priori.
Mais en Occident, on catalogue le bouddhisme en tant que religion.
Et donc tout de suite, on a une certaine idée qu'il y a un certain nombre de dogmes dans le bouddhisme qui sont des croyances fondamentales.
On associe tout de suite l'idée de réincarnation avec le bouddhisme.
Mais aussi, je crois que c'est quelque chose de culturel.
Qu'être bouddhiste, en fait, cela implique de devenir tibétain ou adopter une autre culture que la culture française ou occidentale.
Et en fait, si on regarde bien l'enseignement bouddhique, il n'y a pas cette nécessité d'adopter une autre culture.
Aussi, l'enseignement bouddhique ne correspond pas tout à fait à l'a priori qu'on a par rapport à une religion.
En Occident, on a souvent fait la distinction entre religion et philosophie.
C'est-à-dire que les dogmes d'une religion ne pouvaient être expliqués par la raison.
Et donc c'était en quelque sorte le domaine du coeur.
Or, dans le bouddhisme, toutes les thèses bouddhiques doivent être appuyées.
Et les maîtres, aujourd'hui, avancent même que si une des thèses bouddhiques s'avérait, comment dire, réfutable, dans ce cas-là, elle serait abandonnée.
Par exemple, la question des naissances successives, qu'il y ait une vie après la mort.

-Quelles sont les spécificités du bouddhisme, du côté de la philosophie, tout d'abord ?

-Eh bien, en termes de philosophie, évidemment, il y a de très nombreuses écoles bouddhiques.
Des écoles tant philosophiques que des traditions, des lignées différentes.
Mais si je puis dire, le fond commun de ces traditions, les thèses fondamentales du bouddhisme peuvent se réduire à 4 thèses.
La première c'est que toute chose conditionnée est impermanente.
C'est l'idée que toutes les choses qui sont composées de causes et de conditions, sont de ce fait-là, du fait d'être composées et conditionnées, par leur nature-même, impermanentes.
C'est-à-dire qu'ils vont changer, indépendamment d'accidents extérieurs, de par eux-mêmes.
Deuxième thèse importante, c'est nos afflictions, par exemple, l'ignorance, de même que le désir, l'attachement, la haine, sont tous vecteurs de souffrance et de mal-être.
Ainsi, si une telle affliction s'élève, si la haine s'élève en mon esprit, dès ce moment-là, j'éprouve de la souffrance, du mal-être.
Et tout ce que je vais faire, par conséquent, les actes verbaux et physiques de violence auront toujours une conséquence négative pour moi et pour les personnes autour de moi.
Troisième thèse, c'est qu'en fait, l'éveil est la paix véritable.
Donc ça c'est un autre point peut-être un peu plus difficile à comprendre et expliquer.
Mais il s'agit essentiellement de notre esprit.
L'éveil n'est pas un paradis, ni un ailleurs, ni quelque chose qu'on nous donnerait.
C'est tout simplement la véritable nature innée de notre esprit et actualiser les qualités innées de notre esprit.
Nos qualités innées sont caractérisées par la paix. On peut trouver la paix véritablement.

-Et le quatrième point, donc ?

-Le quatrième point est beaucoup plus philosophique, en ce sens que c'est l'idée que tout phénomène, que ce soit notre esprit ainsi que le monde qui nous entoure, sont dépourvus de soi et sont vacuité.
Donc ici, par vacuité, il faut entendre que les choses n'ont pas d'existence inhérente.
C'est-à-dire une existence autonome.
Si on regarde tous les phénomènes, de même que notre esprit, en tant que phénomène efficient et efficace... en ce sens réel, si je puis dire... tous ces phénomènes sont composés, conditionnés.
Ils n'existent pas "autonomement".
Mon esprit n'existe pas "autonomement".
Par exemple, ni la chaise, la table n'existent indépendamment de toutes ces parties.
Par exemple, cet instant de conscience et d'expérience dépend de l'instant passé de conscience.
De la même manière, si l'on examine intérieurement et extérieurement les phénomènes, on ne peut trouver une existence autonome inhérente, existant seule.
Ça veut dire que tout est interdépendant.
C'est l'idée de la vacuité.
On peut dire que interdépendance et vacuité sont synonymes.

-A propos de la spécificité du bouddhisme, qu'en est-il de la pratique ?

-Si vous regardez l'image du Bouddha, il est dans la posture.
La méditation tient une place très importante dans le bouddhisme.
Comme nous pourrions dire d'un chrétien qu'il n'est pas chrétien s'il ne prie pas, on pourrait dire d'un bouddhiste qu'il ne l'est pas s'il ne médite pas.
La méditation tient une place fondamentale.
Est-ce unique au bouddhisme ?
Non, il y a beaucoup d'autres traditions qui pratiquent la méditation.
La spécificité dé la méditation bouddhique c'est qu'elle doit être associée au développement de la sagesse.
La sagesse est liée à cette idée de la vacuité dont nous avons parlé.
C'est-à-dire ne pas se méprendre, ne pas s'égarer à propos aussi bien de soi que des phénomènes.
C'est un des points très importants, de l'enseignement du Bouddha.
Comment reconnaître la réalité telle quelle et surtout arriver à développer une sagesse ou une approche par laquelle on ne s'égare pas au sujet de soi-même et de la réalité.

-Donc cette méditation doit être liée également à une certaine éthique, finalement.

-Oui. La méditation, c'est essentiellement la concentration, arriver a maintenir l'esprit dans un état de quiétude qui servira de base pour le discernement qui comprend la réalité telle quelle.
Mais ici, par sagesse, c'est une compréhension non conceptuelle qui est visée.
Maintenant, l'éthique est en quelque sorte la fondation pour pouvoir entreprendre tous les exercices.
Le but de l'éthique, c'est s'éviter de souffrir davantage et de trouver un bien-être relatif.
Pour résumer en un mot, c'est la non-violence, ne pas nuire, ne pas faire de mal à d'autres êtres sensibles.
On le trouve aussi dans le jaïnisme.
Mais dans le bouddhisme, cette non-violence s'étend aussi à soi-même.

-Bien sûr.

-Il ne faut pas se nuire à soi-même.
Le Bouddha a rejeté, par exemple, les pratiques ascétiques.
Jeûner excessivement ou mortifier son corps sont entièrement rejetés par le bouddhisme.
Donc c'est une voie du milieu entre 2 extrêmes, une vie consacrée simplement au plaisir et l'autre extrême qui serait l'extrême de l'ascétisme.

-Merci infiniment, Thinley Rimpotché.

-Merci à vous.

-Si vous souhaitez approfondir ce thème, voici quelques lectures.
De Jean-Pierre Schnetzler, "Le bouddhisme expliqué "aux occidentaux" chez Dervy.
"N'est pas bouddhiste qui veut", de Dzongsar Jamyang Khyentse, publié aux Editions du Nil. Et enfin, de Dzogchen Ponlop,
"Bouddha rebelle. "Sur la route de la liberté."...

 


Une transcription écrite des sous-titres est aussi présentée au lien :
http://telescoop.tv/browse/495170/1/sagesses-bouddhistes.html?q=sagesses+bouddhistes





AUTRES INFORMATIONS :

 

Lire au lien :
http://www.bouddhisme-france.org/sagesses-bouddhistes/emissions-sagesses-bouddhistes/article/que-signifie-etre-bouddhiste-aujourd-hui-reflexions-d-un-jeune-maitre-occidental.html


 

 

 

Retour ACCUEIL      Retour SOMMAIRE          Retour TV_SANTE